SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  32
L’impression 3D
Présenté par : Patricia Bohbot – CCI MARSEILLE PROVENCE
RENDEZ-VOUS CCIMP des TIC
Affichage des logos des partenaires
2
Le rendez vous des TIC est une des prestations proposées
par la CCIMP pour faciliter l’appropriation des usages des TIC
• Prediagnostic etransformation
• Ateliers
• …
• Rendez vous des TIC
• Salon TOP TIC
• Démonstrateurs (ex : Ma bouTIC)
• « Portail des usages » :
www.lenumeriquepourmonentreprise.com
• …
• Actions collectives
• …
L’OFFRE « TIC » DE LA CCIMP se décline en TROIS
TYPES d’ACTION
Sensibiliser
Approfondir
Accompagner
3
La vision de la CCIMP sur « l’impression 3D »
Des études citent que la technologie d’impression 3D permet une réduction de 4% des coûts
de production.
Le cabinet d’analyse Xerfi prévoit une croissance de 20% pour le marché mondial, pour
atteindre 8,5 milliards d’euros en 2020.
Le premier brevet date de 1984 mais avec plus de 100 000 machines vendues dans le
monde en 2014, le marché de l’impression 3D reste un marché jeune et la nouveauté est leur
accessibilité à un prix abordable.
Selon l'Institut américain Gardner «Le marché va accélérer et doubler chaque année
jusqu’en 2018. En 2015, le nombre d’imprimantes 3D vendues devrait atteindre 217.350
unités et continuer à croître jusqu’à atteindre 2,3 millions de machines en 2018 ».
Le terme de « troisième révolution industrielle » lui est attribuée.
Elle est utilisée dans le secteur médical notamment pour la fabrication de prothèses et elle se
déploie dans les secteurs de l’architecture du design…
Elle est un élément phare des Fablabs et de la communauté des Makers.
Quelles sont les solutions pour concilier impression 3D et protection des droits?
4
Le thème abordé aujourd’hui porte sur la famille d’usage
Piloter l’entreprise
DEVELOPPER
L’ACTIVITE
COMMERCIALE
GERER LES
ACHATS
PILOTER
L’ENTREPRISE
OPTIMISER
L’ACTIVITE
5
Sommaire
 Solutions juridiques existantes pour protéger vos créations issues de
l’impression 3D par le droit de la propriété intellectuelle.
 Limites juridiques de l’impression 3D.
- Découvrez comment protéger vos créations originales générées par l'imprimante 3D,
- Les risques de contrefaçon par l'usage de l'imprimante 3D et les limites à respecter,
- Comprendre les enjeux et les impacts juridiques de ce nouveau mode de prototypage et de
fabrication qu'est l'imprimante 3D.
6
INTRODUCTION
7
INTRODUCTION
Fonctionnement concret:
- Disposer d’une imprimante 3D et/ou d’un scanner 3D;
- Création d’un fichier numérique 3D grâce à un logiciel ou par scan d’un objet existant par
un scanner 3D ;
- Le fichier numérique 3D est envoyé à l’imprimante 3D : le modèle est représenté sous
forme de maillage qui englobe un volume en 3D ;
- Le fichier du modèle 3D est découpé en sections, sous forme de centaines d’images
numériques, chacune d’elles correspondant à une couche du modèle à reproduire;
- L’imprimante 3D crée l’objet en empilant les différents couches les unes sur les autres
jusqu’à ce que le modèle soit terminé.
Fonctionnement comparable à celui d’une imprimante papier:
- La machine fonctionne à partir d’un document numérique de base;
- Différentes buses ou têtes d’impression se déplacent pour effectuer un dépôt de matière
(comme pour le dépôt de l’encre sur une feuille de papier);
8
INTRODUCTION
 Origine
Les premiers brevets sur la technologie de l’imprimante 3D datent de 1971. Du
fait de la durée de protection limitée des brevets, certains sont tombés dans le
domaine public.
Les premières apparitions de l’impression 3D datent du début des années 80.
Depuis, elle est déjà largement utilisée dans l’industrie, pour réaliser des
maquettes et prototypes. Applications: Aérospatial, Automobile, Médecine, etc.
Premières véritables imprimantes 3D en 96: le terme « impression 3D »
apparaît pour la première fois et trois machines sont commercialisées sous le
nom d’« Imprimante 3D » : la genisys, l’Actua 2100 et la Z402.
9
INTRODUCTION
 Nouveautés
Efficacité: l’impression 3D est de plus en plus utilisée dans l’industrie, car la
technique est de plus en plus rapide et permet de réaliser de véritables
produits ou parties de produits.
Les matières qui peuvent être utilisées sont de plus en plus variées (plastique,
poudre minéral, polyamide, résine, métaux, cire, cellules humaines etc.), pour des
usages divers.
Exemples: industriel (boites de vitesse, turbines), santé (prothèses, implants
dentaires), alimentation (chocolat, pâtes), mode (robes), joaillerie.
Coût modéré (de 300 à 1.200 euros pour un modèle grand public).
Tout particulier peut désormais accéder chez soi à de nouvelles formes de
procédés de fabrication pour une pièce détachée, une partie d’un objet, un objet
en lui-même.
Exemples: brique de jeu, petit outil, coque de téléphone.
10
INTRODUCTION
 Enjeux actuels réels
Au niveau européen, la Commission Européenne a précisé que la technologie de
l’impression 3D est une innovation dont les Etats-Membres doivent tenir compte
dans la définition des règles de propriété intellectuelle.
Au niveau national, deux questions ont été posées à l’Assemblée Nationale par
Monsieur le député François Cornut-Gentille, en 2013 et 2014.
Il a demandé des précisions quant aux réflexions menées par le Gouvernement
concernant l’encadrement juridique des imprimantes 3D (risques de
contentieux à anticiper, dispositifs et moyens d’action envisagés contre les
risques de reproduction illégale).
11
INTRODUCTION
 Problématique
La technologie de l’impression 3D est à la fois :
Un outil, support de création, ouvrant de nouvelles perspectives d’innovation,
sources de nouveaux dépôts de droits de propriété intellectuelle.
Dans l’hypothèse où l’on a soi-même créé le fichier numérique représentant, un
produit, un article, une pièce, dans quelle mesure est-on créateur? Comment
protège-t-on la création?
Un outil, vecteur potentiel de contrefaçon en raison du risque de prolifération
des fichiers numériques ou à la reproduction massive d’objets 3D.
Dans l’hypothèse où l’on reproduit un fichier numérique 3D ou que l’on scanne un
objet existant, dans quelle mesure respecte-t-on les droits des tiers?
12
I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante
3D?
A- Protection par le droit d’auteur
 Deux objets de protection:
- Le fichier numérique 3D à reproduire (imprimable),
- L’objet 3D en lui-même.
 Principes de protection par le droit d’auteur:
1) Du seul fait de la création: Article L.111-1 du CPI « L'auteur d'une œuvre de
l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété
incorporelle exclusif et opposable à tous ».
2) Toutes sortes d’œuvres: Article L.112-1 du CPI « Les dispositions du présent
code protègent les droits des auteurs sur toutes les œuvres de l'esprit, quels
qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination ».
13
I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante
3D?
 Condition : originalité
L’originalité n’est pas définie de manière précise.
Pour la jurisprudence, il s’agit de l’exécution personnelle de la création qui
reflète la personnalité de l’auteur, de la création intellectuelle propre à son
auteur.
 Question de la Création Assistée par Ordinateur (logiciel d’assistance à la
création de fichiers numériques 3D)
Si la fabrication est attribuée à la machine, il n’y a pas de place pour le droit
d’auteur car celui-ci nécessite une intervention humaine, marque de la création et
de l’empreinte de la personnalité, résultat de choix arbitraires et conscients de ce
que l’auteur veut obtenir.
14
I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante
3D?
 Conditions d’accès à la protection:
Pas de dépôt, le droit d’auteur existant du seul fait de la création.
Il peut être nécessaire de :
- Déposer une enveloppe soleau. Il ne s’agit pas d’un titre de propriété industrielle,
mais d’un dispositif permettant de dater de façon certaine la création d’une
œuvre. Durée = 5 ans, renouvelable 1 fois.
- Faire établir un constat d’huissier attestant de la date de création d’une
œuvre.
15
I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante
3D?
B- En tant que marque tridimensionnelle
 La marque a pour fonction d’identifier un produit ou un service, d’indiquer leur
origine et de les distinguer de ceux d’une autre entreprise.
 L’Article L.711-1 du CPI précise que peuvent notamment constituer une
marque : « les formes, notamment celles du produit ou de son conditionnement
ou celles caractérisant un service ».
 La limite: l’Article L.711-2 c.) dispose que sont dépourvus de caractère
distinctif « les signes constitués exclusivement par la forme imposée par la
nature ou la fonction du produit, ou conférant à ce dernier sa valeur
substantielle ».
16
I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante
3D?
 Illustrations
1) Exclusion de la forme imposée par la nature ou la fonction du produit
(caractéristiques utilitaires du produit)
Une forme nécessaire pour atteindre un résultat technique et liée à la
fonction du produit est exclue de la protection.
Exemples: tête rasoir, brique de jeu
2) Exclusion de la forme conférant au produit sa valeur substantielle
 Analyse en fonction du comportement du consommateur : lorsque le
consommateur aurait choisi le produit même s’il avait revêtu une autre forme,
celle-ci joue un rôle secondaire et peut accéder à la protection.
Exemples: forme bouteille ou biscuit
17
I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante
3D?
 Conditions d’accès à la protection:
Dépôt et enregistrement à l’INPI ou auprès d’un autre office national.
Protection communautaire auprès de l’OHMI, pour l’obtention d’une protection
dans tous les pays de l’Union Européenne.
Dépôt international: A partir d’une marque enregistrée ou d’une demande
d’enregistrement en France, il est possible d’étendre la protection de la marque
dans un ou plusieurs pays (OMPI).
 Le dépôt se fait par classes de produits ou de services.
 Durée : 10 ans, renouvelable indéfiniment.
18
I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante
3D?
C- En tant que dessin et modèle
 Selon les Articles L 511-1 et suivants du CPI: « Peut être protégée à titre de 
dessin  ou  modèle  l'apparence  d'un  produit,  ou  d'une  partie  de  produit, 
caractérisée en particulier par ses lignes, ses contours, ses couleurs, sa forme, 
sa texture ou ses matériaux. Ces caractéristiques peuvent être celles du produit 
lui-même ou de son ornementation ». 
 Conditions : Nouveauté et caractère propre (Article L 511-2 du CPI).
 Limites: Pas de protection de l'apparence dont les caractéristiques sont
exclusivement imposées par la fonction technique du produit.
 Dépôt et enregistrement du titre. Durée de protection initiale de 5 ans qui peut
être prolongée par tranche de 5 ans, jusqu’à une période maximale de 25 ans.
19
II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à
la contrefaçon)
 Le fichier 3D ou l’objet en 3D sont susceptibles d’être protégés par différents
droits de propriété intellectuelle.
Monopole: le titulaire dispose donc du droit d’interdire toute reproduction, sauf
exceptions.
 L’émergence et la démocratisation de l’impression 3D ont donné naissance à de
nouveaux risques de contrefaçon.
Les risques tiennent à la facilité de reproduction à l’identique des fichiers
numériques 3D et des objets 3D et au fait que l’impression 3D offre plusieurs
avantages : choix illimité, pas de frais de livraison, possibilité de reproduire un
objet que l’on n’a pas à acheter.
20
II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à
la contrefaçon)
A - Le fichier ou l’objet que l’on réplique grâce à l’imprimante 3D
sont-ils protégés?
- Rappel : même si un fichier est disponible sur internet, cela ne signifie pas qu’il
est libre de droits. Il faut toujours effectuer au préalable une recherche, et si
l’objet est protégé, il convient de demander l’autorisation à son titulaire pour le
reproduire.
- En cas de cession de droits, ne pas oublier d’inclure dans le contrat le droit
de reproduction par le moyen de l’impression 3D.
21
II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à
la contrefaçon)
B - Quel usage compte-t-on faire de l’objet protégé (usage privé
ou collectif)?
Copie privée en droit d’auteur
 Article L.122-5 alinéa 2 : « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut 
interdire : les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du 
copiste et non destinées à une utilisation collective ».
 Conditions:
- Usage privé et réservé à l’usage du copiste lui-même.
- L’original, objet de l’impression, doit avoir été obtenu de manière licite.
- L’exception doit être réservée à des cas spéciaux, ne pas porter atteinte à
l’exploitation normale de l’œuvre, ni ne causer un préjudice injustifié aux intérêts
légitimes de l’auteur.
22
II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à
la contrefaçon)
 Limites:
- La reproduction est potentiellement illimitée, ce qui est susceptible de porter
atteinte à l’exploitation normale de l’œuvre, même dans le cadre d’un usage
privé.
En pratique:
- Facilité et rapidité de reproduction,
- Qualité,
- Détermination de l’identité du copiste.
- La copie privée en droit d’auteur est compensée par un système de
rémunération pour copie privée. Peut-on l’appliquer à l’impression 3D ?
23
II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à
la contrefaçon)
Copie privée en droit des marques
 La reproduction par impression 3D d’un objet sur le quel apparaît une marque ou
d’un objet constituant en lui-même une marque tridimensionnelle n’est pas un
acte de contrefaçon si l’utilisateur ne fait pas d’acte d’usage dans la « vie des
affaires », c’est-à-dire que l’usage n’a pas lieu dans le  contexte d’une activité
commerciale visant un avantage économique.
24
II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à
la contrefaçon)
Copie privée en droit des dessins et modèles
 Dans le cadre privé: l’Article L.513-6 du CPI dispose que « Les droits conférés 
par l'enregistrement d'un dessin ou modèle ne s'exercent pas à l'égard :
a) D'actes accomplis à titre privé et à des fins non commerciales ».
La loi ne précise pas expressément que l’acte accompli à titre privé doit être
réservé à l’usage du copiste (contrairement à l’exception de copie privée en droit
d’auteur).
25
II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à
la contrefaçon)
Copie privée en droit des brevets
 Dans le cadre privé: l’Article L.613-5 a) du CPI dispose que :« Les droits
conférés par le brevet ne s'étendent pas :
a) Aux actes accomplis dans un cadre privé et à des fins non commerciales ».
26
III) Les solutions
A- Les solutions d’ordre technique
 Prévention: solutions de marquage des objets authentiques.
 Contrôle de la reproduction des fichiers numériques nécessaires à l’impression:
l’imprimante 3D serait configurer pour interroger une base de données lui
indiquant si l’objet est protégé ou non, ainsi que le nombre de copies possibles.
27
III) Les solutions
B – Les solutions d’ordre juridique
 Exceptions pour copie privée et rémunération pour copie privée.
 Information du consommateur, comme en matière de contrefaçon en général.
 Responsabilité et rôle des acteurs de l’Internet et des sociétés proposant des
fichiers ou des services d’impression.
28
III) Les solutions
C – Autres
 Offre légale de modèles numérisés.
 Fab labs.
 Nouveaux modes de distribution.
29
CONCLUSION – Points clés à retenir
 Démocratisation de la technologie de l’impression 3D:
- Source de création,
- Risques de prolifération rapide des fichiers numériques 3D contrefaisants et
contrefaçon de masse.
 Le droit permet de protéger les créations issues de l’impression 3D,
 Des adaptations sont nécessaires pour envisager les nouveaux usages de
l‘impression 3D et lutter contre les nouvelles formes de contrefaçon.
 Adaptation également au-delà de la propriété intellectuelle:
- sécurité des objets créés par impressions 3D,
- conformité aux normes,
- responsabilité des différents acteurs de la chaîne d’impression et de distribution.
30
Les intervenants
 Myriam Angelier
 Avocat
 0491335456
 m.angelier@bblma.eu
 Sophie Bornet
 Avocat
 0491335456
 s.bornet@bblma.eu
LOGO DE LA SOCIETE
Vos questions / nos réponses !
Le prochain rendez-vous
31
.bio .immo .me .com
.fr…? Faire le bon choix
pour l’extension de son
nom de domaine
WWW.CCIMP.COM pour consulter
l’AGENDA des RDV et vous INSCRIRE
Evènement accessible de chez
vous ou de votre bureau avec
un ordinateur et une connexion
internet
Liste des logos des partenaires
Restons en contact
Rejoignez-nous sur le portail
des usages et retrouvez :
Les supports des présentations
La présentation des usages du
numérique
Les actualités
L’annuaire des entreprises
Suivez-nous sur les réseaux
sociaux :
@competitic
Projet régional CompetiTIC
32
Découvrez toutes les missions de la CCI Marseille Provence
• Faciliter votre quotidien, simplifier vos formalités
• Vous accompagner pour développer votre entreprise : des méthodes,
des outils, des rencontres business, des réseaux
• Défendre vos intérêts et ceux du territoire
• Favoriser les conditions du développement économique et des grands
projets
Rendez-vous sur ccimp.com &
– des actus
– des infos pratiques & solutions business
– l’agenda de nos réunions
– des e-services : annuaire des réseaux, boîtes à outils du dirigeant, aides
financières, fichiers de prospection, échéancier social…

Contenu connexe

En vedette

Mémoire diaporama
Mémoire diaporamaMémoire diaporama
Mémoire diaporama
Luciferah
 
06 le-travail-et-les-corses
06 le-travail-et-les-corses06 le-travail-et-les-corses
06 le-travail-et-les-corses
Dominique Pongi
 
Sansdoutelesfemmessontfortes r sj
Sansdoutelesfemmessontfortes r sjSansdoutelesfemmessontfortes r sj
Sansdoutelesfemmessontfortes r sj
Dominique Pongi
 
Faites circuler ce_message1
Faites circuler ce_message1Faites circuler ce_message1
Faites circuler ce_message1
Dominique Pongi
 
Aide à la reflexion pour mise en oeuvre de la vae
Aide à la reflexion pour mise en oeuvre de la vaeAide à la reflexion pour mise en oeuvre de la vae
Aide à la reflexion pour mise en oeuvre de la vae
Christian Arnault
 

En vedette (20)

SynoBVD pour SugarCRM, améliorez la qualité de vos données avec Synolia
SynoBVD pour SugarCRM, améliorez la qualité de vos données avec SynoliaSynoBVD pour SugarCRM, améliorez la qualité de vos données avec Synolia
SynoBVD pour SugarCRM, améliorez la qualité de vos données avec Synolia
 
Tuvas adorer
Tuvas adorer Tuvas adorer
Tuvas adorer
 
Retour d'expérience sur une utilisation avancée du MetaCPAN - journée Perl 2012
Retour d'expérience sur une utilisation avancée du MetaCPAN - journée Perl 2012Retour d'expérience sur une utilisation avancée du MetaCPAN - journée Perl 2012
Retour d'expérience sur une utilisation avancée du MetaCPAN - journée Perl 2012
 
Mémoire diaporama
Mémoire diaporamaMémoire diaporama
Mémoire diaporama
 
JAVA
JAVAJAVA
JAVA
 
Cómo queremos que sea el final de nuestra vida copia
Cómo queremos que sea el final de nuestra vida   copiaCómo queremos que sea el final de nuestra vida   copia
Cómo queremos que sea el final de nuestra vida copia
 
Master en asesoria de empresas
Master en asesoria de empresasMaster en asesoria de empresas
Master en asesoria de empresas
 
Experto en evaluación del impacto ambiental y energía eólica
Experto en evaluación del impacto ambiental y energía eólicaExperto en evaluación del impacto ambiental y energía eólica
Experto en evaluación del impacto ambiental y energía eólica
 
Les médias sociaux au service du commerce de détail
Les médias sociaux au service du commerce de détailLes médias sociaux au service du commerce de détail
Les médias sociaux au service du commerce de détail
 
06 le-travail-et-les-corses
06 le-travail-et-les-corses06 le-travail-et-les-corses
06 le-travail-et-les-corses
 
Lieux extremes
Lieux extremesLieux extremes
Lieux extremes
 
Forum international PACA 12 avril 2011
Forum international PACA 12 avril 2011Forum international PACA 12 avril 2011
Forum international PACA 12 avril 2011
 
Sansdoutelesfemmessontfortes r sj
Sansdoutelesfemmessontfortes r sjSansdoutelesfemmessontfortes r sj
Sansdoutelesfemmessontfortes r sj
 
6nations
6nations6nations
6nations
 
Examen online
Examen onlineExamen online
Examen online
 
Millet et van gogh
Millet et van goghMillet et van gogh
Millet et van gogh
 
La fourmi
La fourmiLa fourmi
La fourmi
 
Dutinfo
DutinfoDutinfo
Dutinfo
 
Faites circuler ce_message1
Faites circuler ce_message1Faites circuler ce_message1
Faites circuler ce_message1
 
Aide à la reflexion pour mise en oeuvre de la vae
Aide à la reflexion pour mise en oeuvre de la vaeAide à la reflexion pour mise en oeuvre de la vae
Aide à la reflexion pour mise en oeuvre de la vae
 

Similaire à Competitic propriete intellectuelle impression 3 d

La veille de Red Guy du 21.08.13 - tous fabricants
La veille de Red Guy du 21.08.13 - tous fabricantsLa veille de Red Guy du 21.08.13 - tous fabricants
La veille de Red Guy du 21.08.13 - tous fabricants
Red Guy
 
PROPRIÉTÉ%20INTELLECTUELLE%20(1).pptx
PROPRIÉTÉ%20INTELLECTUELLE%20(1).pptxPROPRIÉTÉ%20INTELLECTUELLE%20(1).pptx
PROPRIÉTÉ%20INTELLECTUELLE%20(1).pptx
BKhdj
 

Similaire à Competitic propriete intellectuelle impression 3 d (20)

L’impression 3 d-questions-juridiques-et-pistes-de-solutions-de-gaulle-fleura...
L’impression 3 d-questions-juridiques-et-pistes-de-solutions-de-gaulle-fleura...L’impression 3 d-questions-juridiques-et-pistes-de-solutions-de-gaulle-fleura...
L’impression 3 d-questions-juridiques-et-pistes-de-solutions-de-gaulle-fleura...
 
Formation M2i - Cadre réglementaire des IA Génératives : premiers éléments de...
Formation M2i - Cadre réglementaire des IA Génératives : premiers éléments de...Formation M2i - Cadre réglementaire des IA Génératives : premiers éléments de...
Formation M2i - Cadre réglementaire des IA Génératives : premiers éléments de...
 
L'impression 3D, porte d’entrée dans l’industrie du XXIe siècle
L'impression 3D, porte d’entrée dans l’industrie du XXIe siècleL'impression 3D, porte d’entrée dans l’industrie du XXIe siècle
L'impression 3D, porte d’entrée dans l’industrie du XXIe siècle
 
[heaven] Digital highlights by heaven #4
[heaven] Digital highlights by heaven #4[heaven] Digital highlights by heaven #4
[heaven] Digital highlights by heaven #4
 
Sculpteo innovation nouvelle génération
Sculpteo  innovation nouvelle générationSculpteo  innovation nouvelle génération
Sculpteo innovation nouvelle génération
 
Protéger vos innovations technologiques : le brevet, un outil au service de v...
Protéger vos innovations technologiques : le brevet, un outil au service de v...Protéger vos innovations technologiques : le brevet, un outil au service de v...
Protéger vos innovations technologiques : le brevet, un outil au service de v...
 
L'impression 3D, une technologie de rupture / 3D printing, a disruptive techn...
L'impression 3D, une technologie de rupture / 3D printing, a disruptive techn...L'impression 3D, une technologie de rupture / 3D printing, a disruptive techn...
L'impression 3D, une technologie de rupture / 3D printing, a disruptive techn...
 
Cours sur l'Impression 3D / La Fabrication Additive
Cours sur l'Impression 3D / La Fabrication AdditiveCours sur l'Impression 3D / La Fabrication Additive
Cours sur l'Impression 3D / La Fabrication Additive
 
La veille de Red Guy du 21.08.13 - tous fabricants
La veille de Red Guy du 21.08.13 - tous fabricantsLa veille de Red Guy du 21.08.13 - tous fabricants
La veille de Red Guy du 21.08.13 - tous fabricants
 
Présentation c2i impression 3 d
Présentation c2i impression 3 dPrésentation c2i impression 3 d
Présentation c2i impression 3 d
 
L'impression 3D, comment atteindre les cadences industrielles ?
L'impression 3D, comment atteindre les cadences industrielles ? L'impression 3D, comment atteindre les cadences industrielles ?
L'impression 3D, comment atteindre les cadences industrielles ?
 
Les solutions et avenir de l'impression 3D (Petit dej’ Business @Dreux)
Les solutions et avenir de l'impression 3D (Petit dej’ Business @Dreux)Les solutions et avenir de l'impression 3D (Petit dej’ Business @Dreux)
Les solutions et avenir de l'impression 3D (Petit dej’ Business @Dreux)
 
Les nouvelles technologies au service de l'assurance par Solucom
Les nouvelles technologies au service de l'assurance par SolucomLes nouvelles technologies au service de l'assurance par Solucom
Les nouvelles technologies au service de l'assurance par Solucom
 
Exposé imprimante 3 d
Exposé imprimante 3 dExposé imprimante 3 d
Exposé imprimante 3 d
 
CNA S03#08: 3D printing hub institute
CNA S03#08: 3D printing hub instituteCNA S03#08: 3D printing hub institute
CNA S03#08: 3D printing hub institute
 
Comment l’impression 3D va révolutionner le monde et le retail
 Comment l’impression 3D va révolutionner le monde et le retail Comment l’impression 3D va révolutionner le monde et le retail
Comment l’impression 3D va révolutionner le monde et le retail
 
Etat de l'art imprimantes 3D XXL 2020.pdf
Etat de l'art imprimantes 3D XXL 2020.pdfEtat de l'art imprimantes 3D XXL 2020.pdf
Etat de l'art imprimantes 3D XXL 2020.pdf
 
Industrie du futur : concepts et état des lieux
Industrie du futur : concepts et état des lieuxIndustrie du futur : concepts et état des lieux
Industrie du futur : concepts et état des lieux
 
PROPRIÉTÉ%20INTELLECTUELLE%20(1).pptx
PROPRIÉTÉ%20INTELLECTUELLE%20(1).pptxPROPRIÉTÉ%20INTELLECTUELLE%20(1).pptx
PROPRIÉTÉ%20INTELLECTUELLE%20(1).pptx
 
L'impression 3D et ses nouvelles perspectives métiers
L'impression 3D et ses nouvelles perspectives métiersL'impression 3D et ses nouvelles perspectives métiers
L'impression 3D et ses nouvelles perspectives métiers
 

Plus de COMPETITIC

GERER VOTRE E REPUTATION SUR INTERNET
GERER VOTRE E REPUTATION SUR INTERNETGERER VOTRE E REPUTATION SUR INTERNET
GERER VOTRE E REPUTATION SUR INTERNET
COMPETITIC
 
CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015
CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015
CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015
COMPETITIC
 

Plus de COMPETITIC (20)

Competitic - Choisir sa solution e-commerce - numerique entreprise
Competitic - Choisir sa solution e-commerce - numerique entrepriseCompetitic - Choisir sa solution e-commerce - numerique entreprise
Competitic - Choisir sa solution e-commerce - numerique entreprise
 
Ccimp rdv tic influenceurs 10 12 15
Ccimp rdv tic influenceurs 10 12 15Ccimp rdv tic influenceurs 10 12 15
Ccimp rdv tic influenceurs 10 12 15
 
Rdv tic cybersécurité
Rdv tic cybersécuritéRdv tic cybersécurité
Rdv tic cybersécurité
 
Competitic Emailing toujours performant - numerique en entreprise
Competitic Emailing toujours performant - numerique en entrepriseCompetitic Emailing toujours performant - numerique en entreprise
Competitic Emailing toujours performant - numerique en entreprise
 
Competitic Referencement mobile friendly - numerique en entreprise
Competitic Referencement mobile friendly - numerique en entrepriseCompetitic Referencement mobile friendly - numerique en entreprise
Competitic Referencement mobile friendly - numerique en entreprise
 
Ccimp rdv tic protegez votre marque sur internet v3
Ccimp rdv tic protegez votre marque sur internet v3Ccimp rdv tic protegez votre marque sur internet v3
Ccimp rdv tic protegez votre marque sur internet v3
 
Competitic Applications mobiles 2015 - numerique en entreprise
Competitic  Applications mobiles 2015 - numerique en entrepriseCompetitic  Applications mobiles 2015 - numerique en entreprise
Competitic Applications mobiles 2015 - numerique en entreprise
 
CCIMP RDV TIC simplification administrative
CCIMP RDV TIC simplification administrativeCCIMP RDV TIC simplification administrative
CCIMP RDV TIC simplification administrative
 
Competitic web to store numerique [mode de compatibilité]
Competitic web to store numerique [mode de compatibilité]Competitic web to store numerique [mode de compatibilité]
Competitic web to store numerique [mode de compatibilité]
 
Competitic - Hebergement - numerique en entreprise 2015
Competitic - Hebergement - numerique en entreprise 2015Competitic - Hebergement - numerique en entreprise 2015
Competitic - Hebergement - numerique en entreprise 2015
 
Competitic - Identifier et Protéger vos données sensibles
Competitic - Identifier et Protéger vos données sensiblesCompetitic - Identifier et Protéger vos données sensibles
Competitic - Identifier et Protéger vos données sensibles
 
Competitic - Solution de site web - numerique en entreprise
Competitic - Solution de site web - numerique en entrepriseCompetitic - Solution de site web - numerique en entreprise
Competitic - Solution de site web - numerique en entreprise
 
Creer sa page facebook pro
Creer sa page facebook proCreer sa page facebook pro
Creer sa page facebook pro
 
Ccimp rdv tic e reputation 16 avril 2015
Ccimp rdv tic  e reputation 16 avril 2015Ccimp rdv tic  e reputation 16 avril 2015
Ccimp rdv tic e reputation 16 avril 2015
 
GERER VOTRE E REPUTATION SUR INTERNET
GERER VOTRE E REPUTATION SUR INTERNETGERER VOTRE E REPUTATION SUR INTERNET
GERER VOTRE E REPUTATION SUR INTERNET
 
Competitic Client 2.0 numerique
Competitic Client 2.0 numeriqueCompetitic Client 2.0 numerique
Competitic Client 2.0 numerique
 
Comment promouvoir l'activité de son entreprise en utilisant la publicité sur...
Comment promouvoir l'activité de son entreprise en utilisant la publicité sur...Comment promouvoir l'activité de son entreprise en utilisant la publicité sur...
Comment promouvoir l'activité de son entreprise en utilisant la publicité sur...
 
Competitic Objets connectés - numerique en entreprise
Competitic Objets connectés - numerique en entrepriseCompetitic Objets connectés - numerique en entreprise
Competitic Objets connectés - numerique en entreprise
 
Competitic-Propriété Site Web, Application Mobile
Competitic-Propriété Site Web, Application MobileCompetitic-Propriété Site Web, Application Mobile
Competitic-Propriété Site Web, Application Mobile
 
CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015
CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015
CCIMP Cloud pour les TPE PME 2015
 

Competitic propriete intellectuelle impression 3 d

  • 1. L’impression 3D Présenté par : Patricia Bohbot – CCI MARSEILLE PROVENCE RENDEZ-VOUS CCIMP des TIC Affichage des logos des partenaires
  • 2. 2 Le rendez vous des TIC est une des prestations proposées par la CCIMP pour faciliter l’appropriation des usages des TIC • Prediagnostic etransformation • Ateliers • … • Rendez vous des TIC • Salon TOP TIC • Démonstrateurs (ex : Ma bouTIC) • « Portail des usages » : www.lenumeriquepourmonentreprise.com • … • Actions collectives • … L’OFFRE « TIC » DE LA CCIMP se décline en TROIS TYPES d’ACTION Sensibiliser Approfondir Accompagner
  • 3. 3 La vision de la CCIMP sur « l’impression 3D » Des études citent que la technologie d’impression 3D permet une réduction de 4% des coûts de production. Le cabinet d’analyse Xerfi prévoit une croissance de 20% pour le marché mondial, pour atteindre 8,5 milliards d’euros en 2020. Le premier brevet date de 1984 mais avec plus de 100 000 machines vendues dans le monde en 2014, le marché de l’impression 3D reste un marché jeune et la nouveauté est leur accessibilité à un prix abordable. Selon l'Institut américain Gardner «Le marché va accélérer et doubler chaque année jusqu’en 2018. En 2015, le nombre d’imprimantes 3D vendues devrait atteindre 217.350 unités et continuer à croître jusqu’à atteindre 2,3 millions de machines en 2018 ». Le terme de « troisième révolution industrielle » lui est attribuée. Elle est utilisée dans le secteur médical notamment pour la fabrication de prothèses et elle se déploie dans les secteurs de l’architecture du design… Elle est un élément phare des Fablabs et de la communauté des Makers. Quelles sont les solutions pour concilier impression 3D et protection des droits?
  • 4. 4 Le thème abordé aujourd’hui porte sur la famille d’usage Piloter l’entreprise DEVELOPPER L’ACTIVITE COMMERCIALE GERER LES ACHATS PILOTER L’ENTREPRISE OPTIMISER L’ACTIVITE
  • 5. 5 Sommaire  Solutions juridiques existantes pour protéger vos créations issues de l’impression 3D par le droit de la propriété intellectuelle.  Limites juridiques de l’impression 3D. - Découvrez comment protéger vos créations originales générées par l'imprimante 3D, - Les risques de contrefaçon par l'usage de l'imprimante 3D et les limites à respecter, - Comprendre les enjeux et les impacts juridiques de ce nouveau mode de prototypage et de fabrication qu'est l'imprimante 3D.
  • 7. 7 INTRODUCTION Fonctionnement concret: - Disposer d’une imprimante 3D et/ou d’un scanner 3D; - Création d’un fichier numérique 3D grâce à un logiciel ou par scan d’un objet existant par un scanner 3D ; - Le fichier numérique 3D est envoyé à l’imprimante 3D : le modèle est représenté sous forme de maillage qui englobe un volume en 3D ; - Le fichier du modèle 3D est découpé en sections, sous forme de centaines d’images numériques, chacune d’elles correspondant à une couche du modèle à reproduire; - L’imprimante 3D crée l’objet en empilant les différents couches les unes sur les autres jusqu’à ce que le modèle soit terminé. Fonctionnement comparable à celui d’une imprimante papier: - La machine fonctionne à partir d’un document numérique de base; - Différentes buses ou têtes d’impression se déplacent pour effectuer un dépôt de matière (comme pour le dépôt de l’encre sur une feuille de papier);
  • 8. 8 INTRODUCTION  Origine Les premiers brevets sur la technologie de l’imprimante 3D datent de 1971. Du fait de la durée de protection limitée des brevets, certains sont tombés dans le domaine public. Les premières apparitions de l’impression 3D datent du début des années 80. Depuis, elle est déjà largement utilisée dans l’industrie, pour réaliser des maquettes et prototypes. Applications: Aérospatial, Automobile, Médecine, etc. Premières véritables imprimantes 3D en 96: le terme « impression 3D » apparaît pour la première fois et trois machines sont commercialisées sous le nom d’« Imprimante 3D » : la genisys, l’Actua 2100 et la Z402.
  • 9. 9 INTRODUCTION  Nouveautés Efficacité: l’impression 3D est de plus en plus utilisée dans l’industrie, car la technique est de plus en plus rapide et permet de réaliser de véritables produits ou parties de produits. Les matières qui peuvent être utilisées sont de plus en plus variées (plastique, poudre minéral, polyamide, résine, métaux, cire, cellules humaines etc.), pour des usages divers. Exemples: industriel (boites de vitesse, turbines), santé (prothèses, implants dentaires), alimentation (chocolat, pâtes), mode (robes), joaillerie. Coût modéré (de 300 à 1.200 euros pour un modèle grand public). Tout particulier peut désormais accéder chez soi à de nouvelles formes de procédés de fabrication pour une pièce détachée, une partie d’un objet, un objet en lui-même. Exemples: brique de jeu, petit outil, coque de téléphone.
  • 10. 10 INTRODUCTION  Enjeux actuels réels Au niveau européen, la Commission Européenne a précisé que la technologie de l’impression 3D est une innovation dont les Etats-Membres doivent tenir compte dans la définition des règles de propriété intellectuelle. Au niveau national, deux questions ont été posées à l’Assemblée Nationale par Monsieur le député François Cornut-Gentille, en 2013 et 2014. Il a demandé des précisions quant aux réflexions menées par le Gouvernement concernant l’encadrement juridique des imprimantes 3D (risques de contentieux à anticiper, dispositifs et moyens d’action envisagés contre les risques de reproduction illégale).
  • 11. 11 INTRODUCTION  Problématique La technologie de l’impression 3D est à la fois : Un outil, support de création, ouvrant de nouvelles perspectives d’innovation, sources de nouveaux dépôts de droits de propriété intellectuelle. Dans l’hypothèse où l’on a soi-même créé le fichier numérique représentant, un produit, un article, une pièce, dans quelle mesure est-on créateur? Comment protège-t-on la création? Un outil, vecteur potentiel de contrefaçon en raison du risque de prolifération des fichiers numériques ou à la reproduction massive d’objets 3D. Dans l’hypothèse où l’on reproduit un fichier numérique 3D ou que l’on scanne un objet existant, dans quelle mesure respecte-t-on les droits des tiers?
  • 12. 12 I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante 3D? A- Protection par le droit d’auteur  Deux objets de protection: - Le fichier numérique 3D à reproduire (imprimable), - L’objet 3D en lui-même.  Principes de protection par le droit d’auteur: 1) Du seul fait de la création: Article L.111-1 du CPI « L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous ». 2) Toutes sortes d’œuvres: Article L.112-1 du CPI « Les dispositions du présent code protègent les droits des auteurs sur toutes les œuvres de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination ».
  • 13. 13 I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante 3D?  Condition : originalité L’originalité n’est pas définie de manière précise. Pour la jurisprudence, il s’agit de l’exécution personnelle de la création qui reflète la personnalité de l’auteur, de la création intellectuelle propre à son auteur.  Question de la Création Assistée par Ordinateur (logiciel d’assistance à la création de fichiers numériques 3D) Si la fabrication est attribuée à la machine, il n’y a pas de place pour le droit d’auteur car celui-ci nécessite une intervention humaine, marque de la création et de l’empreinte de la personnalité, résultat de choix arbitraires et conscients de ce que l’auteur veut obtenir.
  • 14. 14 I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante 3D?  Conditions d’accès à la protection: Pas de dépôt, le droit d’auteur existant du seul fait de la création. Il peut être nécessaire de : - Déposer une enveloppe soleau. Il ne s’agit pas d’un titre de propriété industrielle, mais d’un dispositif permettant de dater de façon certaine la création d’une œuvre. Durée = 5 ans, renouvelable 1 fois. - Faire établir un constat d’huissier attestant de la date de création d’une œuvre.
  • 15. 15 I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante 3D? B- En tant que marque tridimensionnelle  La marque a pour fonction d’identifier un produit ou un service, d’indiquer leur origine et de les distinguer de ceux d’une autre entreprise.  L’Article L.711-1 du CPI précise que peuvent notamment constituer une marque : « les formes, notamment celles du produit ou de son conditionnement ou celles caractérisant un service ».  La limite: l’Article L.711-2 c.) dispose que sont dépourvus de caractère distinctif « les signes constitués exclusivement par la forme imposée par la nature ou la fonction du produit, ou conférant à ce dernier sa valeur substantielle ».
  • 16. 16 I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante 3D?  Illustrations 1) Exclusion de la forme imposée par la nature ou la fonction du produit (caractéristiques utilitaires du produit) Une forme nécessaire pour atteindre un résultat technique et liée à la fonction du produit est exclue de la protection. Exemples: tête rasoir, brique de jeu 2) Exclusion de la forme conférant au produit sa valeur substantielle  Analyse en fonction du comportement du consommateur : lorsque le consommateur aurait choisi le produit même s’il avait revêtu une autre forme, celle-ci joue un rôle secondaire et peut accéder à la protection. Exemples: forme bouteille ou biscuit
  • 17. 17 I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante 3D?  Conditions d’accès à la protection: Dépôt et enregistrement à l’INPI ou auprès d’un autre office national. Protection communautaire auprès de l’OHMI, pour l’obtention d’une protection dans tous les pays de l’Union Européenne. Dépôt international: A partir d’une marque enregistrée ou d’une demande d’enregistrement en France, il est possible d’étendre la protection de la marque dans un ou plusieurs pays (OMPI).  Le dépôt se fait par classes de produits ou de services.  Durée : 10 ans, renouvelable indéfiniment.
  • 18. 18 I) Comment protéger les créations générées par l’imprimante 3D? C- En tant que dessin et modèle  Selon les Articles L 511-1 et suivants du CPI: « Peut être protégée à titre de  dessin  ou  modèle  l'apparence  d'un  produit,  ou  d'une  partie  de  produit,  caractérisée en particulier par ses lignes, ses contours, ses couleurs, sa forme,  sa texture ou ses matériaux. Ces caractéristiques peuvent être celles du produit  lui-même ou de son ornementation ».   Conditions : Nouveauté et caractère propre (Article L 511-2 du CPI).  Limites: Pas de protection de l'apparence dont les caractéristiques sont exclusivement imposées par la fonction technique du produit.  Dépôt et enregistrement du titre. Durée de protection initiale de 5 ans qui peut être prolongée par tranche de 5 ans, jusqu’à une période maximale de 25 ans.
  • 19. 19 II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à la contrefaçon)  Le fichier 3D ou l’objet en 3D sont susceptibles d’être protégés par différents droits de propriété intellectuelle. Monopole: le titulaire dispose donc du droit d’interdire toute reproduction, sauf exceptions.  L’émergence et la démocratisation de l’impression 3D ont donné naissance à de nouveaux risques de contrefaçon. Les risques tiennent à la facilité de reproduction à l’identique des fichiers numériques 3D et des objets 3D et au fait que l’impression 3D offre plusieurs avantages : choix illimité, pas de frais de livraison, possibilité de reproduire un objet que l’on n’a pas à acheter.
  • 20. 20 II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à la contrefaçon) A - Le fichier ou l’objet que l’on réplique grâce à l’imprimante 3D sont-ils protégés? - Rappel : même si un fichier est disponible sur internet, cela ne signifie pas qu’il est libre de droits. Il faut toujours effectuer au préalable une recherche, et si l’objet est protégé, il convient de demander l’autorisation à son titulaire pour le reproduire. - En cas de cession de droits, ne pas oublier d’inclure dans le contrat le droit de reproduction par le moyen de l’impression 3D.
  • 21. 21 II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à la contrefaçon) B - Quel usage compte-t-on faire de l’objet protégé (usage privé ou collectif)? Copie privée en droit d’auteur  Article L.122-5 alinéa 2 : « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut  interdire : les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du  copiste et non destinées à une utilisation collective ».  Conditions: - Usage privé et réservé à l’usage du copiste lui-même. - L’original, objet de l’impression, doit avoir été obtenu de manière licite. - L’exception doit être réservée à des cas spéciaux, ne pas porter atteinte à l’exploitation normale de l’œuvre, ni ne causer un préjudice injustifié aux intérêts légitimes de l’auteur.
  • 22. 22 II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à la contrefaçon)  Limites: - La reproduction est potentiellement illimitée, ce qui est susceptible de porter atteinte à l’exploitation normale de l’œuvre, même dans le cadre d’un usage privé. En pratique: - Facilité et rapidité de reproduction, - Qualité, - Détermination de l’identité du copiste. - La copie privée en droit d’auteur est compensée par un système de rémunération pour copie privée. Peut-on l’appliquer à l’impression 3D ?
  • 23. 23 II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à la contrefaçon) Copie privée en droit des marques  La reproduction par impression 3D d’un objet sur le quel apparaît une marque ou d’un objet constituant en lui-même une marque tridimensionnelle n’est pas un acte de contrefaçon si l’utilisateur ne fait pas d’acte d’usage dans la « vie des affaires », c’est-à-dire que l’usage n’a pas lieu dans le  contexte d’une activité commerciale visant un avantage économique.
  • 24. 24 II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à la contrefaçon) Copie privée en droit des dessins et modèles  Dans le cadre privé: l’Article L.513-6 du CPI dispose que « Les droits conférés  par l'enregistrement d'un dessin ou modèle ne s'exercent pas à l'égard : a) D'actes accomplis à titre privé et à des fins non commerciales ». La loi ne précise pas expressément que l’acte accompli à titre privé doit être réservé à l’usage du copiste (contrairement à l’exception de copie privée en droit d’auteur).
  • 25. 25 II) La conciliation avec les droits de tiers (de la copie privée à la contrefaçon) Copie privée en droit des brevets  Dans le cadre privé: l’Article L.613-5 a) du CPI dispose que :« Les droits conférés par le brevet ne s'étendent pas : a) Aux actes accomplis dans un cadre privé et à des fins non commerciales ».
  • 26. 26 III) Les solutions A- Les solutions d’ordre technique  Prévention: solutions de marquage des objets authentiques.  Contrôle de la reproduction des fichiers numériques nécessaires à l’impression: l’imprimante 3D serait configurer pour interroger une base de données lui indiquant si l’objet est protégé ou non, ainsi que le nombre de copies possibles.
  • 27. 27 III) Les solutions B – Les solutions d’ordre juridique  Exceptions pour copie privée et rémunération pour copie privée.  Information du consommateur, comme en matière de contrefaçon en général.  Responsabilité et rôle des acteurs de l’Internet et des sociétés proposant des fichiers ou des services d’impression.
  • 28. 28 III) Les solutions C – Autres  Offre légale de modèles numérisés.  Fab labs.  Nouveaux modes de distribution.
  • 29. 29 CONCLUSION – Points clés à retenir  Démocratisation de la technologie de l’impression 3D: - Source de création, - Risques de prolifération rapide des fichiers numériques 3D contrefaisants et contrefaçon de masse.  Le droit permet de protéger les créations issues de l’impression 3D,  Des adaptations sont nécessaires pour envisager les nouveaux usages de l‘impression 3D et lutter contre les nouvelles formes de contrefaçon.  Adaptation également au-delà de la propriété intellectuelle: - sécurité des objets créés par impressions 3D, - conformité aux normes, - responsabilité des différents acteurs de la chaîne d’impression et de distribution.
  • 30. 30 Les intervenants  Myriam Angelier  Avocat  0491335456  m.angelier@bblma.eu  Sophie Bornet  Avocat  0491335456  s.bornet@bblma.eu LOGO DE LA SOCIETE Vos questions / nos réponses !
  • 31. Le prochain rendez-vous 31 .bio .immo .me .com .fr…? Faire le bon choix pour l’extension de son nom de domaine WWW.CCIMP.COM pour consulter l’AGENDA des RDV et vous INSCRIRE Evènement accessible de chez vous ou de votre bureau avec un ordinateur et une connexion internet Liste des logos des partenaires Restons en contact Rejoignez-nous sur le portail des usages et retrouvez : Les supports des présentations La présentation des usages du numérique Les actualités L’annuaire des entreprises Suivez-nous sur les réseaux sociaux : @competitic Projet régional CompetiTIC
  • 32. 32 Découvrez toutes les missions de la CCI Marseille Provence • Faciliter votre quotidien, simplifier vos formalités • Vous accompagner pour développer votre entreprise : des méthodes, des outils, des rencontres business, des réseaux • Défendre vos intérêts et ceux du territoire • Favoriser les conditions du développement économique et des grands projets Rendez-vous sur ccimp.com & – des actus – des infos pratiques & solutions business – l’agenda de nos réunions – des e-services : annuaire des réseaux, boîtes à outils du dirigeant, aides financières, fichiers de prospection, échéancier social…

Notes de l'éditeur

  1. Diapositive(s) d’introduction du sujet par le conseiller (pourquoi nous avons choisi ce thème ? Des éléments de vocabulaire ? Notre vision sur le sujet ?)
  2. Remplir en gris les domaines dans lequel le thème de s’inscrit pas Objectif est de repositionner le sujet dans notre cartographie des usages, fil rouge de nos actions
  3. Rappel de l’ordre du jour présenté dans l’email d’invitation sous forme de questions
  4. Diapositive de développement par le conseiller et ou l’intervenant externe
  5. Titre et date et lieu