SlideShare une entreprise Scribd logo

Webinaire : prévention des risques liés au plomb dans le secteur du BTP

CRAMIF
CRAMIF

Le 18 juin dernier, la Cramif a organisé un webinaire consacré à la prévention des risques chimiques liés à l’exposition des salariés au plomb dans le secteur du BTP. Ce webinaire a réuni 38 personnes, regroupant des chefs d’établissement ou des responsables de la prévention des risques professionnels.

1  sur  57
Télécharger pour lire hors ligne
PRÉVENTION DES RISQUES
LIÉS
À L’EXPOSITION AU PLOMB
DANS LE SECTEUR DU BTP
Webinaire du 18 juin 2021
2
BIENVENUE
… merci et bon Webinaire !
Pour un agréable Webinaire …
 Dès maintenant, pour le confort sonore, merci de couper votre micro.
 Des sessions « Questions / Réponses » sont prévues.
 Le tchat est également disponible pour poser des questions.
 La présentation sera disponible sur le site cramif.fr dans les prochains
jours.
3
INTERVENANTS
Aude BOGEY, Ingénieure Conseil,
Laboratoire de Toxicologie Industrielle, CRAMIF
Docteur Carole MORNEAU, Conseiller Médical,
Direction Développement des Partenariats Internes & Externes, CRAMIF
Frédéric MATEUS, Contrôleur de Sécurité,
Antenne 75, CRAMIF
Jean-François Huber, Ingénieur Conseil,
Activités de services et BTP, CRAMIF
Xavier RODRIGUEZ, PDG du Groupe JARNIAS
4
SOMMAIRE
Où trouve-t-on du plomb ?
Quels sont les effets du plomb sur la santé ?
Quelle démarche de prévention ?
Témoignage de M. Rodriguez, PDG – Groupe
Jarnias
L‘accompagnement de la Cramif
OÙ TROUVE-T-ON DU PLOMB?
Propriétés du plomb, secteurs d’activité concernés
5
6
PROPRIÉTÉS DU PLOMB
Le plomb est utilisé depuis l’antiquité pour ses propriétés remarquables :
 Résistance à la corrosion (protection contre la rouille, les acides)
 Hydrofuge
 Pigmentaire (blanc, jaune, orange, rouge, marron …)
 Augmentation de la ductilité des alliages
 Abaissement des points de fusion des alliages (soudure)
 Barrière contre les rayons ionisants
 Il est présent sous forme de plomb métal et de composés du plomb
Le plomb est très largement utilisé,
on le retrouve dans de nombreux secteurs d’activité

Recommandé

Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?CRAMIF
 
Prévention des risques chimiques
Prévention des  risques chimiques   Prévention des  risques chimiques
Prévention des risques chimiques hammani bachir
 
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019
GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019GESTES ET POSTURES -  HAMMANI BACHIR BLIDA DZ  2019
GESTES ET POSTURES - HAMMANI BACHIR BLIDA DZ 2019hammani bachir
 
Maintenance des bâtiments : comment travailler en hauteur en toute sécurité ?
Maintenance des bâtiments : comment travailler en hauteur en toute sécurité ?Maintenance des bâtiments : comment travailler en hauteur en toute sécurité ?
Maintenance des bâtiments : comment travailler en hauteur en toute sécurité ?CCI du Luxembourg belge
 
Maladies professionnelles en Europe et en ALgérie
Maladies professionnelles en Europe et en ALgérieMaladies professionnelles en Europe et en ALgérie
Maladies professionnelles en Europe et en ALgérieAbdelmalek Nezzal
 
Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019Gestes et postures 2019
Gestes et postures 2019hammani bachir
 
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPTRISQUES DANS LE BATIMENT.PPT
RISQUES DANS LE BATIMENT.PPTWaTaib
 

Contenu connexe

Tendances

I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001hammani bachir
 
Méthodologie et grandeur de l'analyse du risque environnemental et santé. Exp...
Méthodologie et grandeur de l'analyse du risque environnemental et santé. Exp...Méthodologie et grandeur de l'analyse du risque environnemental et santé. Exp...
Méthodologie et grandeur de l'analyse du risque environnemental et santé. Exp...Yvon Gervaise
 
evaluation des risque chimiques sur les lieux de travail.ppt
evaluation des risque chimiques sur les lieux de travail.pptevaluation des risque chimiques sur les lieux de travail.ppt
evaluation des risque chimiques sur les lieux de travail.pptbrinsisami
 
Manutention de charges
Manutention de chargesManutention de charges
Manutention de chargesFred Andre
 
Règlementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurRèglementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurFFSNW Formation
 
Présentation Norme iso 45001
Présentation Norme iso 45001Présentation Norme iso 45001
Présentation Norme iso 45001Cécile Ménard
 
Extrait du Guide du Responsable HSE
Extrait du Guide du Responsable HSE Extrait du Guide du Responsable HSE
Extrait du Guide du Responsable HSE Nathalie Delatour
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travailhammani bachir
 
Les risques lies à l'activité la de maintenance
Les risques lies à l'activité la  de maintenanceLes risques lies à l'activité la  de maintenance
Les risques lies à l'activité la de maintenancechokri SOLTANI
 
Ingénierie de la sécurité incendie
Ingénierie de la sécurité incendieIngénierie de la sécurité incendie
Ingénierie de la sécurité incendieProfesseur Falloul
 
exercices gestion de stock
exercices gestion de stock exercices gestion de stock
exercices gestion de stock Yassine Badri
 
A. Berrichi (Gestion risques professionnels - sept 2018)
A. Berrichi (Gestion risques professionnels  - sept 2018)A. Berrichi (Gestion risques professionnels  - sept 2018)
A. Berrichi (Gestion risques professionnels - sept 2018)Université Mohamed Premier
 
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402hammani bachir
 

Tendances (20)

I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001I NSTRUCTIONS HSE  ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
I NSTRUCTIONS HSE ACCIDENT DE TRAVAIL ET MALADIE PROFESSIONNELLES ISO 45001
 
Méthodologie et grandeur de l'analyse du risque environnemental et santé. Exp...
Méthodologie et grandeur de l'analyse du risque environnemental et santé. Exp...Méthodologie et grandeur de l'analyse du risque environnemental et santé. Exp...
Méthodologie et grandeur de l'analyse du risque environnemental et santé. Exp...
 
evaluation des risque chimiques sur les lieux de travail.ppt
evaluation des risque chimiques sur les lieux de travail.pptevaluation des risque chimiques sur les lieux de travail.ppt
evaluation des risque chimiques sur les lieux de travail.ppt
 
Les risques professionnels
Les risques professionnelsLes risques professionnels
Les risques professionnels
 
Atex hammani
Atex hammaniAtex hammani
Atex hammani
 
Manutention de charges
Manutention de chargesManutention de charges
Manutention de charges
 
Règlementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteurRèglementation travail en hauteur
Règlementation travail en hauteur
 
Présentation Norme iso 45001
Présentation Norme iso 45001Présentation Norme iso 45001
Présentation Norme iso 45001
 
la Corrosion
 la Corrosion  la Corrosion
la Corrosion
 
Extrait du Guide du Responsable HSE
Extrait du Guide du Responsable HSE Extrait du Guide du Responsable HSE
Extrait du Guide du Responsable HSE
 
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
HSE-  hygiène sécurité en milieu travailHSE-  hygiène sécurité en milieu travail
HSE- hygiène sécurité en milieu travail
 
Gestes de 1ers secours
Gestes de 1ers secoursGestes de 1ers secours
Gestes de 1ers secours
 
Les risques lies à l'activité la de maintenance
Les risques lies à l'activité la  de maintenanceLes risques lies à l'activité la  de maintenance
Les risques lies à l'activité la de maintenance
 
L'electricien hammani
L'electricien  hammaniL'electricien  hammani
L'electricien hammani
 
Ingénierie de la sécurité incendie
Ingénierie de la sécurité incendieIngénierie de la sécurité incendie
Ingénierie de la sécurité incendie
 
exercices gestion de stock
exercices gestion de stock exercices gestion de stock
exercices gestion de stock
 
Plan hse pedagogique
Plan hse pedagogiquePlan hse pedagogique
Plan hse pedagogique
 
A. Berrichi (Gestion risques professionnels - sept 2018)
A. Berrichi (Gestion risques professionnels  - sept 2018)A. Berrichi (Gestion risques professionnels  - sept 2018)
A. Berrichi (Gestion risques professionnels - sept 2018)
 
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE  0670255402
La reglementation hse / HAMMANI BACHIR CONSULTANT FORMATEUR HSE 0670255402
 
Guide hse 2009
Guide hse 2009Guide hse 2009
Guide hse 2009
 

Similaire à Webinaire : prévention des risques liés au plomb dans le secteur du BTP

La toxicité des métaux lourds
La toxicité des métaux lourdsLa toxicité des métaux lourds
La toxicité des métaux lourdshanane
 
Absorption des composés phénoliques sur des charbons actiifs
Absorption des composés phénoliques sur des charbons actiifs Absorption des composés phénoliques sur des charbons actiifs
Absorption des composés phénoliques sur des charbons actiifs Université de Dschang
 
Mercure dans les amalgames dentaires
Mercure dans les amalgames dentairesMercure dans les amalgames dentaires
Mercure dans les amalgames dentairesGreenFacts
 
[guide] Comment habiter une maison saine ?
[guide] Comment habiter une maison saine ?[guide] Comment habiter une maison saine ?
[guide] Comment habiter une maison saine ?Isocell France
 
Guide : Habiter une maison saine - CAUE de la Sarthe
Guide : Habiter une maison saine - CAUE de la SartheGuide : Habiter une maison saine - CAUE de la Sarthe
Guide : Habiter une maison saine - CAUE de la SartheBuild Green
 
Webinaire INRS - Fabrication additive (ou impression 3D) : Quels risques pour...
Webinaire INRS - Fabrication additive (ou impression 3D) : Quels risques pour...Webinaire INRS - Fabrication additive (ou impression 3D) : Quels risques pour...
Webinaire INRS - Fabrication additive (ou impression 3D) : Quels risques pour...INRSfrance
 
La stratégie de l'UE face aux cancers professionnels
La stratégie de l'UE face aux cancers professionnels La stratégie de l'UE face aux cancers professionnels
La stratégie de l'UE face aux cancers professionnels European Trade Union Institute
 
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017Paul Daval
 
05_Elements_Traces_Toxiques
05_Elements_Traces_Toxiques05_Elements_Traces_Toxiques
05_Elements_Traces_ToxiquesFrançois PARANT
 
Le coût économique et financier de la pollution de l'air - Synthèse de la Com...
Le coût économique et financier de la pollution de l'air - Synthèse de la Com...Le coût économique et financier de la pollution de l'air - Synthèse de la Com...
Le coût économique et financier de la pollution de l'air - Synthèse de la Com...Ghislain Delabie
 
FR_Comment Faire Partir ce Poison Mortel de Votre Corps--Dr Mark HYMAN
FR_Comment Faire Partir ce Poison Mortel de Votre Corps--Dr Mark HYMANFR_Comment Faire Partir ce Poison Mortel de Votre Corps--Dr Mark HYMAN
FR_Comment Faire Partir ce Poison Mortel de Votre Corps--Dr Mark HYMANSabine FAURE SA Mlle
 
Gaz de schistes miracle ou mirage copie
Gaz de schistes miracle ou mirage   copieGaz de schistes miracle ou mirage   copie
Gaz de schistes miracle ou mirage copieSalim Bellazoug
 
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...AREC Occitanie
 
Sfrp lille 2017
Sfrp lille 2017 Sfrp lille 2017
Sfrp lille 2017 yo
 
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'é...
 Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'é... Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'é...
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'é...AST Grand Lyon
 
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...Yvon Gervaise
 
Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux conference Yvon Gerva...
Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux  conference Yvon Gerva...Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux  conference Yvon Gerva...
Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux conference Yvon Gerva...Yvon Gervaise
 

Similaire à Webinaire : prévention des risques liés au plomb dans le secteur du BTP (20)

La toxicité des métaux lourds
La toxicité des métaux lourdsLa toxicité des métaux lourds
La toxicité des métaux lourds
 
Absorption des composés phénoliques sur des charbons actiifs
Absorption des composés phénoliques sur des charbons actiifs Absorption des composés phénoliques sur des charbons actiifs
Absorption des composés phénoliques sur des charbons actiifs
 
20090716 nanos-wwf
20090716 nanos-wwf20090716 nanos-wwf
20090716 nanos-wwf
 
Plateforme de recherche Tox-Ecotox
Plateforme de recherche Tox-EcotoxPlateforme de recherche Tox-Ecotox
Plateforme de recherche Tox-Ecotox
 
Mercure dans les amalgames dentaires
Mercure dans les amalgames dentairesMercure dans les amalgames dentaires
Mercure dans les amalgames dentaires
 
[guide] Comment habiter une maison saine ?
[guide] Comment habiter une maison saine ?[guide] Comment habiter une maison saine ?
[guide] Comment habiter une maison saine ?
 
Guide : Habiter une maison saine - CAUE de la Sarthe
Guide : Habiter une maison saine - CAUE de la SartheGuide : Habiter une maison saine - CAUE de la Sarthe
Guide : Habiter une maison saine - CAUE de la Sarthe
 
Webinaire INRS - Fabrication additive (ou impression 3D) : Quels risques pour...
Webinaire INRS - Fabrication additive (ou impression 3D) : Quels risques pour...Webinaire INRS - Fabrication additive (ou impression 3D) : Quels risques pour...
Webinaire INRS - Fabrication additive (ou impression 3D) : Quels risques pour...
 
La stratégie de l'UE face aux cancers professionnels
La stratégie de l'UE face aux cancers professionnels La stratégie de l'UE face aux cancers professionnels
La stratégie de l'UE face aux cancers professionnels
 
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
 
05_Elements_Traces_Toxiques
05_Elements_Traces_Toxiques05_Elements_Traces_Toxiques
05_Elements_Traces_Toxiques
 
Dp mercure
Dp mercureDp mercure
Dp mercure
 
Le coût économique et financier de la pollution de l'air - Synthèse de la Com...
Le coût économique et financier de la pollution de l'air - Synthèse de la Com...Le coût économique et financier de la pollution de l'air - Synthèse de la Com...
Le coût économique et financier de la pollution de l'air - Synthèse de la Com...
 
FR_Comment Faire Partir ce Poison Mortel de Votre Corps--Dr Mark HYMAN
FR_Comment Faire Partir ce Poison Mortel de Votre Corps--Dr Mark HYMANFR_Comment Faire Partir ce Poison Mortel de Votre Corps--Dr Mark HYMAN
FR_Comment Faire Partir ce Poison Mortel de Votre Corps--Dr Mark HYMAN
 
Gaz de schistes miracle ou mirage copie
Gaz de schistes miracle ou mirage   copieGaz de schistes miracle ou mirage   copie
Gaz de schistes miracle ou mirage copie
 
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
Document ressource remis aux participants à l'occasion du petit-déjeuner de l...
 
Sfrp lille 2017
Sfrp lille 2017 Sfrp lille 2017
Sfrp lille 2017
 
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'é...
 Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'é... Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'é...
Diaporama matinale d'AST Grand Lyon "Risque chimique : de l'étiquetage à l'é...
 
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
Evaluation perturbateurs endocriniens (2) et nanomateriaux en Agroalimentaire...
 
Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux conference Yvon Gerva...
Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux  conference Yvon Gerva...Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux  conference Yvon Gerva...
Evaluation perturbateurs endocriniens et nanomateriaux conference Yvon Gerva...
 

Plus de CRAMIF

RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...CRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimiqueRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimiqueCRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...CRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMSRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMSCRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitairesRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitairesCRAMIF
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniquesRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniquesCRAMIF
 
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03CRAMIF
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02CRAMIF
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02CRAMIF
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02CRAMIF
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21CRAMIF
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21CRAMIF
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11
Webinaire RDV Prévention du 26/11Webinaire RDV Prévention du 26/11
Webinaire RDV Prévention du 26/11CRAMIF
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21CRAMIF
 
Club MOA - Présentation Built
Club MOA - Présentation BuiltClub MOA - Présentation Built
Club MOA - Présentation BuiltCRAMIF
 
Club MOA - Coordination SPS
Club MOA - Coordination SPSClub MOA - Coordination SPS
Club MOA - Coordination SPSCRAMIF
 
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPSClub MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPSCRAMIF
 
Club MOA - Fonctionnement coordination SPS
Club MOA - Fonctionnement coordination SPSClub MOA - Fonctionnement coordination SPS
Club MOA - Fonctionnement coordination SPSCRAMIF
 
Club moa fonctionnement 20211014_v1
Club moa fonctionnement 20211014_v1Club moa fonctionnement 20211014_v1
Club moa fonctionnement 20211014_v1CRAMIF
 
Webinaire : prévention des risques liés aux poussières de silice cristalline ...
Webinaire : prévention des risques liés aux poussières de silice cristalline ...Webinaire : prévention des risques liés aux poussières de silice cristalline ...
Webinaire : prévention des risques liés aux poussières de silice cristalline ...CRAMIF
 

Plus de CRAMIF (20)

RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Santé et sécurité au travail des ...
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimiqueRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques chimique
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des risques profession...
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMSRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Prévention des TMS
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitairesRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Risques sanitaires
 
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniquesRDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
RDV Prévention secteur sanitaire du 28/06 - Secteur hôpitaux et cliniques
 
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
Webinaire TPE des Cliniques vétérinaires le 10/03
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02
 
Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02Webinaire du Club MOA le 09/02
Webinaire du Club MOA le 09/02
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11
Webinaire RDV Prévention du 26/11Webinaire RDV Prévention du 26/11
Webinaire RDV Prévention du 26/11
 
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
Webinaire RDV Prévention du 26/11/21
 
Club MOA - Présentation Built
Club MOA - Présentation BuiltClub MOA - Présentation Built
Club MOA - Présentation Built
 
Club MOA - Coordination SPS
Club MOA - Coordination SPSClub MOA - Coordination SPS
Club MOA - Coordination SPS
 
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPSClub MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
Club MOA - Fiche d'aide à la coordination SPS
 
Club MOA - Fonctionnement coordination SPS
Club MOA - Fonctionnement coordination SPSClub MOA - Fonctionnement coordination SPS
Club MOA - Fonctionnement coordination SPS
 
Club moa fonctionnement 20211014_v1
Club moa fonctionnement 20211014_v1Club moa fonctionnement 20211014_v1
Club moa fonctionnement 20211014_v1
 
Webinaire : prévention des risques liés aux poussières de silice cristalline ...
Webinaire : prévention des risques liés aux poussières de silice cristalline ...Webinaire : prévention des risques liés aux poussières de silice cristalline ...
Webinaire : prévention des risques liés aux poussières de silice cristalline ...
 

Dernier

La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptxLa coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptxS/Abdessemed
 
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptxSidoShinn
 
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptxSidoShinn
 
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREL’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREsoshepatites
 
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptxSidoShinn
 
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfLes atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfStellaDiMare3
 

Dernier (6)

La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptxLa coloration au bleu de prusse  (coloration de perls).pptx
La coloration au bleu de prusse (coloration de perls).pptx
 
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
3- Formation ECG Coronaropathie et ECG.pptx
 
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
 
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIREL’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
L’HÉPATITE B, M’AIDER À LA COMPRENDRE, SAVOIR CE QU’IL FAUT FAIRE
 
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
2- Troubles de la conduction et du rythmes TOUBIB World.pptx
 
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdfLes atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
Les atteintes musculo-squelettiques dans l’hémophilie JFR 2023.pdf
 

Webinaire : prévention des risques liés au plomb dans le secteur du BTP

  • 1. PRÉVENTION DES RISQUES LIÉS À L’EXPOSITION AU PLOMB DANS LE SECTEUR DU BTP Webinaire du 18 juin 2021
  • 2. 2 BIENVENUE … merci et bon Webinaire ! Pour un agréable Webinaire …  Dès maintenant, pour le confort sonore, merci de couper votre micro.  Des sessions « Questions / Réponses » sont prévues.  Le tchat est également disponible pour poser des questions.  La présentation sera disponible sur le site cramif.fr dans les prochains jours.
  • 3. 3 INTERVENANTS Aude BOGEY, Ingénieure Conseil, Laboratoire de Toxicologie Industrielle, CRAMIF Docteur Carole MORNEAU, Conseiller Médical, Direction Développement des Partenariats Internes & Externes, CRAMIF Frédéric MATEUS, Contrôleur de Sécurité, Antenne 75, CRAMIF Jean-François Huber, Ingénieur Conseil, Activités de services et BTP, CRAMIF Xavier RODRIGUEZ, PDG du Groupe JARNIAS
  • 4. 4 SOMMAIRE Où trouve-t-on du plomb ? Quels sont les effets du plomb sur la santé ? Quelle démarche de prévention ? Témoignage de M. Rodriguez, PDG – Groupe Jarnias L‘accompagnement de la Cramif
  • 5. OÙ TROUVE-T-ON DU PLOMB? Propriétés du plomb, secteurs d’activité concernés 5
  • 6. 6 PROPRIÉTÉS DU PLOMB Le plomb est utilisé depuis l’antiquité pour ses propriétés remarquables :  Résistance à la corrosion (protection contre la rouille, les acides)  Hydrofuge  Pigmentaire (blanc, jaune, orange, rouge, marron …)  Augmentation de la ductilité des alliages  Abaissement des points de fusion des alliages (soudure)  Barrière contre les rayons ionisants  Il est présent sous forme de plomb métal et de composés du plomb Le plomb est très largement utilisé, on le retrouve dans de nombreux secteurs d’activité
  • 7. 7 LES SECTEURS D’ACTIVITÉS CONCERNÉS  Chantier naval  Fabrication et recyclage de batteries  Fabrication de céramique (carreaux…)  Métallurgie, en particulier les fonderies d’alliage de cuivre  Fabrication et recyclage de produits électroniques et électriques  Fabrication de peintures  Plasturgie  Fabrication de verres spéciaux et de cristal  Réparation de radiateurs d’engins et de poids lourds  Traitement électrolytique des métaux  Traitement thermique des métaux  Chaudronnerie  … Industrie Enquête SUMER* : 45 300 salariés exposés au plomb dans l’industrie * enquête réalisée par les médecins du travail résultats 2010
  • 8. 8 LES SECTEURS D’ACTIVITÉS CONCERNÉS  Rénovation / démolition  Intervention sur des peintures  Ravalement de façade  Intervention sur des canalisations d’eau, de gaz  Découpe ou sablage de structures métalliques recouvertes de peintures anticorrosion  Travaux de couverture et d’étanchéité  Protection acoustique, rayonnement ionisant  Chantiers en site pollué  Chantiers navals… Bâtiment Enquête SUMER* : 27 200 salariés exposés au plomb dans la construction * enquête réalisée par les médecins du travail résultats 2010
  • 9. 9 LES SECTEURS D’ACTIVITÉS CONCERNÉS  Fabrication et restauration de vitraux  Poterie / céramique  Fonderie d’art  Restauration de peintures  Joaillerie  … Artisanat / Métiers d’art / Restauration
  • 10. 10 LES SECTEURS D’ACTIVITÉS CONCERNÉS  Recherche et développement,  Archéologie,  Nettoyage de chantiers,  Magasin de bricolage,  Vente d’articles de pêche et munitions,  Stands de tir,  … Tertiaire Enquête SUMER* : au total 110 000 salariés exposés au plomb * enquête réalisée par les médecins du travail résultats 2010
  • 11. QUELS SONT LES EFFETS DU PLOMB SUR LA SANTÉ ? Modes de contamination, effets sur la santé 11
  • 12. 12 EXPOSITIONS AU PLOMB PROFESSIONNELLES ET PARA-PROFESSIONNELLES Principaux secteurs d'activité exposés au plomb : le bâtiment, l'industrie, l'artisanat  Exposition secondaire de l’entourage familial : o Protection insuffisante des salariés sur les chantiers, o Pas de prise de douche des salariés sur le lieu des chantiers (ou douche insuffisante) o Equipement (bottes, …) ou matériel « contaminé » (câbles gainés de plomb, …) laissé dans le véhicule privé o Mélange des vêtements professionnels utilisés sur les chantiers avec le linge de la maison  Exposition secondaire des « voisins » de chantier à risque o Autres travailleurs du chantier en cas de co-activité o Bâtiments publics ouverts pendant les travaux
  • 13. 13 LA CONTAMINATION AU PLOMB  2 voies de contamination possibles : l’INGESTION ou l’INHALATION.  À partir de poussières, fumées, vapeurs (métal chauffé)  À partir de  Mains (++), objets ou aliments contaminés, puis portés à la bouche (repas, cigarette, téléphone)  Ingestion de salive ou de sécrétions bronchiques
  • 14. 14 CIRCULATION DU PLOMB DANS L’ORGANISME Absorption dans le sang Transport par le sang dans tout l’organisme Large distribution : tissus mous, os, système nerveux ..., sang, placenta => fœtus, lait Élimination lente et partielle (urines, selles, lait…) Pénétration (déglutition, respiration) ! Stockage (os ++, sang, tissus mous )
  • 15. 15  Toxique cumulatif : le plomb non éliminé est stocké dans l’organisme  Sang : 1-2%  Tissus mous : 5-10% du total  Os ++ : 90%  Demi-vie variable, parfois très longue  Sang : 1 mois  Tissus mous : 40 à 60 jours  Os ++ : 20 à 30 ans  Femmes enceintes ou allaitant : passage chez le fœtus et dans le lait maternel STOCKAGE DU PLOMB DANS L’ORGANISME  Une fois le plomb dans l’organisme, risque d’accumulation  Libération possible dans l’organisme pendant plusieurs années, voire décennies  Contamination pouvant persister très longtemps  Absorber le moins de plomb possible
  • 16. 16  Toxicité AIGUẺ Survient rarement (ingestions massives, empoussièrement ++)  Risque majeur pour la santé  Prise en charge médicale spécialisée à mettre en place rapidement (traitements eux-mêmes potentiellement dangereux)  Toxicité CHRONIQUE  Très nombreux effets secondaires possibles (nombreux organes touchés)  Atteinte parfois silencieuse, sans aucun signe clinique d’alerte  Signes cliniques non spécifiques, difficiles à relier à une intoxication au plomb  Atteintes variables en fonction des personnes, du niveau d’intoxication  Atteintes particulièrement graves chez les enfants  La plombémie (= taux de plomb dans le sang, en µg/l) est l’indicateur biologique de référence pour détecter et évaluer une exposition récente au plomb TOXICITÉ DU PLOMB
  • 17. - Petit poids de naissance du bébé 17 2000 1500 1000 700 500 400 200 150 100 Plombémie (µg/l) Diminution de la fonction rénale Risque augmenté de maladie rénale chronique Femme enceinte : - Effets neurotoxiques pour le fœtus Atteinte rénale Déficit de la fonction rénale Ralentissement psycho-moteur Alerte ANSES Juillet 2019 Source : Robert Garnier. Toxicité du plomb et de ses dérivés. EMC 16-007-A-10, 2015. ANSES. https://www.anses.fr/fr/system/files/VLEP2013SA0042.pdf Risque avortement et prématurité ↗ délai pour concevoir Altération de la qualité du sperme Anémie Douleurs abdominales Hépatite Atteinte neurologique périphérique (paralysie) Colique de plomb Atteinte cérébrale grave (mort) Atteinte neurologique centrale : détérioration intellectuelle et troubles du comportement ADULTES Légendes : Atteintes neurologiques Atteintes fertilité Atteintes rénales Autres atteintes
  • 18. 18 Baisse de la fertilité :   production des spermatozoïdes et  mobilité  formes anormales de spermatozoïdes   délai pour concevoir Effets sur le fœtus :  avortement, accouchement prématuré, petit poids de naissance  neurotoxicité du plomb chez l’enfant (passage barrière placentaire)  retard de la puberté  retard de développement (poids et taille) Les composés du plomb sont classés par l'Union Européenne, comme toxiques pour la reproduction catégorie 1A (toxicité avérée). TOXICITÉ SUR LA REPRODUCTION Le plomb est un reprotoxique avéré  classé CMR (cancérogène, mutagène ou reprotoxique) Règles réglementaires supplémentaires spécifiques à la prévention des agents CMR
  • 19. 19  Chez l’animal : pouvoir cancérogène avéré chez l’animal : tumeurs rénales, pulmonaires, gliomes  Chez l’homme (études épidémiologiques) : risque accru de cancer dans certaines études, mais absence de certitude. POUVOIR CANCÉROGÈNE  Certains composés du plomb (chromate de Pb, jaune de sulfochromate de Pb, …) sont classés par l'Union Européenne, comme cancérogènes supposés pour l’homme (catégorie 1B).  Classement du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) : o Composés minéraux de plomb = cancérogènes probables (catégorie 2A) o Plomb = cancérogène possible (catégorie 2B)
  • 20. 20 2000 1500 1000 700 500 ADULTES Plombémie (µg/l) Femmes VLB* Hommes 400 300 200 100 180 Hommes Valeur seuil Femmes Retrait de poste R4412-152 (2008) Suivi médical + fréquent R4412-160 (2016) QUELLES VALEURS-SEUILS POUR LES PLOMBÉMIES ? * VLB : Valeur limite biologique VLB* fortement abaissée CODE DU TRAVAIL (valeurs de référence actuelles) ANSES** (valeurs recommandées) ** Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail ALERTE INFO
  • 21. 21 ANSES La toxicité du plomb chez le fœtus étant avérée, l’ANSES recommande aux femmes susceptibles d’être enceintes de ne pas dépasser une valeur biologique de référence de 45 μg/l de sang. ALERTE INFO
  • 22. 22 MESURES D’HYGIENE  Interdiction de boire, manger, fumer sur les lieux de travail et/ou en vêtement de travail  Lavage des mains et du visage avant les repas  Douche après chaque fin de poste  Changement des vêtements après le travail  Mettre à disposition des salariés : - 2 vestiaires distincts : l’un exclusivement réservé au rangement des vêtements de ville et le second au rangement des vêtements de travail - des douches assurant la communication entre les 2 vestiaires  Essentielles et indispensables à la prévention (articles R. 4412-156 à R. 4412-159 du Code du Travail)  A respecter strictement Pour tous les salariés exposés au plomb Pour l’employeur
  • 23. PRÉJUDICE D’ANXIÉTÉ • Reconnu pour la 1ère fois en 2010 Initialement réservé aux travailleurs de l’amiante  Demande possible de réparation à l’employeur si celui-ci manque à son obligation de sécurité de résultat, garantissant la santé physique et mentale des salariés • Elargi en 2019 à toute substance nocive ou toxique générant un risque élevé de développer une pathologie grave  Plomb ? • Reconnu en pour les mineurs de charbon lorrains pour avoir été exposés à différentes substances toxiques, dont la silice 2010 2019 Janvier 2021  10 000 € de réparation pour chaque plaignant (727 au total) Évolution importante récente …
  • 24. 24 SYNTHÈSE  2 mécanismes de contamination : l’ingestion et l’inhalation  Large circulation du plomb dans l’organisme : - stockage préférentiel dans les os - très longue persistance dans l’organisme : > 20-30 ans dans les os !  Passage du plomb chez le fœtus et dans le lait : ATTENTION en cas de grossesse ou d’allaitement !  Toxicité avérée : nombreux effets secondaires - ± graves (enfants, femmes enceintes ++), certains non réversibles - toxicité sur la reproduction : hommes et femmes (fœtus) - pouvoir cancérogène probable  VLB actuelle à 400 µg/l chez l’homme et 300 µg/l chez la femme Le plomb est classé CMR dépassement VLB  Retrait de poste  Recommandation récente de l’ANSES pour abaisser la VLB à 180 µg/l
  • 26. Réglementation CMR, démarche de prévention : repérer, remplacer, caractériser, mettre en œuvre les mesures d’hygiène, former, se documenter QUELLE DÉMARCHE DE PRÉVENTION ? 26
  • 27. 27 LA RÉGLEMENTATION CMR*  Le plomb et ses composés sont classés CMR  Code du travail articles R. 4412-59 à R. 4412-93  La suppression ou la substitution du CMR s’impose, chaque fois qu’elle est techniquement possible.  Valeur limite d’exposition professionnelle réglementaire contraignante = 0,1 mg/m3 d’air sur 8 h, => Arrêt de l’activité si dépassement  Contrôler au moins 1 fois / an le niveau d’exposition et lors de tout changement du poste de travail par un laboratoire accrédité. * Cancérogène, Mutagène, toxique pour la Reproduction • Le respect de cette valeur est un objectif minimal de prévention • Le niveau le plus bas techniquement possible doit être recherché • Une exposition par inhalation faible aux poussières de plomb n’exclut pas un risque d’exposition par ingestion via une contamination des surfaces et des mains
  • 28. 28 DÉMARCHE DE PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS 1. Repérer les sources d’exposition au plomb 2. Supprimer ou remplacer les produits contenant du plomb par des produits moins dangereux 3. Evaluer les risques 4. Mettre en œuvre des mesures de prévention qui visent à empêcher :  l’inhalation de plomb (fumées, poussières, vapeurs)  l’ingestion de plomb (main, eau ou nourriture souillées) 5. Mettre en œuvre les mesures d’hygiène 6. Former les salariés
  • 29. 29 1- REPÉRER LES SOURCES D’EXPOSITION AU PLOMB  Dans les produits utilisés et l’environnement de travail :  Produits chimiques (peintures…),  Matériaux (baguettes de soudures, feuilles de plomb, câbles…),  Revêtements (peintures…),  Pollution résiduelle sous forme de dépôt de poussières ou d’imprégnation de matériaux (sols, parquets, pierre, bois…).  Moyens de repérage :  Fiches de donnée de sécurité des produits / fiches techniques  Fiches d’aide au repérage (FAR) de l’INRS : https://www.inrs.fr/publications/bdd/far- fas.html ( voir la liste à la fin de la présentation)  Sur les chantiers, repérage du plomb avant travaux adapté à la nature et au périmètre de l’opération : recherche et identification des matériaux, revêtements et poussières contenant du plomb.
  • 30. 30 2 – SUPRIMER OU REMPLACER LES PRODUITS CONTENANT DU PLOMB PAR DES PRODUITS MOINS DANGEREUX  Supprimer le plomb présent sur le chantier : Déplombage complet avant travaux de réhabilitation afin de supprimer les sources d’exposition au plomb.  Interventions ultérieures sans risque d’exposition des salariés au plomb  Choisir des produits moins dangereux :  Couverture en zinc,  Baguette de soudure sans plomb,  Fiches d’aide à la substitution (FAS) de l’INRS https://www.inrs.fr/publications/bdd/far-fas.html Avis du HCSP février 2021: • interdire l’utilisation du plomb laminé dans les constructions neuves, • identifier les usages dans les bâtis anciens et rechercher avec les professionnels des alternatives au plomb laminé HSCP : Haut Conseil de la Santé Publique Avis relatif à la maitrise du risque associé à la présence de plomb dans l’environnement extérieur
  • 31. 31 3 – EVALUER LES RISQUES  A partir du repérage des sources d’exposition, évaluer les risques d’exposition au plomb des salariés par inhalation et par ingestion afin de définir les moyens de protection adaptés.  Comment ? Réaliser des chantiers d’investigation (= chantiers tests)  Objectifs des chantiers d’investigation :  comparer plusieurs procédés d’intervention afin de connaître les niveaux d’empoussièrement et de choisir le moins émissif  définir les moyens de protection collective et individuelle adaptés et efficaces  protéger les salariés et éviter la dispersion des poussières hors de la zone de travail  Les chantiers d’investigation sont :  représentatifs de l’activité réalisée,  réalisés dans une zone dédiée, isolée, calfeutrée ou confinée selon le procédé mis en œuvre. Suite aux chantiers d’investigation, l’entreprise consigne les résultats et le procédé choisi dans le DUER, lors d’une intervention sur un nouveau chantier présentant les mêmes conditions, elle pourra réutiliser ce procédé.
  • 32. 32 4 - METTRE EN ŒUVRE DES MESURES DE PRÉVENTION  Objectif : réduire les émissions de poussières, fumées, vapeurs de plomb qui peuvent être inhalées ou ingérées  Comment :  Utiliser des procédés limitant les émissions de poussières, de fumées, de vapeurs,  Réaliser les opérations en enceinte fermée hors présence de salarié,  Capter les émissions au plus près de leur source,  Isoler, calfeutrer, confiner la zone d’intervention,  Maintenir les locaux de travail dans un bon état de propreté,  Assurer la surveillance de l’efficacité des mesures de prévention (tps, espace) Ces mesures de prévention sont définies au cours de chantiers d’investigation (chantiers test)  de l'inhalation des poussières, fumées et vapeurs  de la pollution de l'atelier ou du chantier,   les risques de contaminations par l'intermédiaire des mains ou des vêtements souillés et la dissémination de plomb
  • 33. 33 4 - METTRE EN ŒUVRE DES MESURES DE PRÉVENTION + peu émissif ++ moyennement émissif +++ très émissif  Différents procédés classés selon leur émissivité Procédé Emissivité Sablage +++ Décapage chimique + Ponçage +++ Grattage ++ Rabotage ++ Décapage thermique ++ Décapage par peeling + Décapage par induction ++ Cryogénie +++ Hydro décapage +++
  • 34. 34 4 - METTRE EN ŒUVRE DES MESURES DE PRÉVENTION  Choisir un procédé moins émissif Utilisation d’une pince hydraulique, alternative à la découpe au chalumeau Nettoyage d’une façade à l’aide de latex ou de cataplasme, alternative au sablage, l’hydrogrommage Décapage chimique d’une peinture au plomb, alternative au sablage, piquage ou grattage
  • 35. 35 4 - METTRE EN ŒUVRE DES MESURES DE PRÉVENTION  Capter au plus près de la source d’émission Aspiration de poussières présentes sur des décors muraux avec un aspirateur de classe H selon la norme NF EN 60335-2-69  Aménagements de postes de travail avec captage des poussières au plus près de la source d’émission Décapage de volets en ateliers Aménagement de postes de travail de vitraillistes Ponçage de peinture avec une ponceuse reliée à un aspirateur de classe H selon la norme NF EN 60335-2-69
  • 36. 36 4 - METTRE EN ŒUVRE DES MESURES DE PRÉVENTION  Isoler , calfeutrer, confiner Confinement d’une zone de sablage équipée d’un sas de décontamination
  • 37. 37 4 - METTRE EN ŒUVRE DES MESURES DE PRÉVENTION  Autres exemples de mesures de prévention Déchets emballés afin d’éviter une dissémination des poussières Protection du sol afin d’éviter sa contamination et une opération de nettoyage coûteuse Utilisation d’une aspiration centralisée afin de ramasser des résidus de sablage Brumisation afin de rabattre les poussières lors d’une opération de démolition
  • 38. 38 5 – METTRE EN ŒUVRE LES MESURES D’HYGIÈNE  Articles R. 4412-156 à R. 4412-159 du Code du travail  Les salariés doivent avoir à leur disposition et utiliser des vestiaires différents pour les vêtements de travail et pour les vêtements de ville  Ces vestiaires doivent être séparés par des douches  L’employeur veille à ce que les travailleurs ne mangent pas et ne fument pas en vêtements de travail
  • 39. 39 5 – METTRE EN ŒUVRE LES MESURES D’HYGIÈNE  Concrètement : Mettre en œuvre une installation de décontamination comportant 3 compartiments en sortie de la zone de travaux à risques :  un premier local dit vestiaire « propre » pour y déposer ses vêtements et s’équiper des équipements de protection individuelle,  un deuxième local dit vestiaire « sale » pour y retirer les équipements de protection individuelle contaminés,  une ou plusieurs douches, conçues ou implantées afin qu’elles communiquent directement entre les deux vestiaires. Elles permettent la douche de décontamination des salariés. Réservée exclusivement aux salariés intervenant en zone plomb
  • 40. 40 5 – METTRE EN ŒUVRE LES MESURES D’HYGIÈNE  Concrètement :  Les mesures d’hygiène strictes à suivre : • Prendre une douche après chaque intervention en zone de travail polluée, • Installer dans les sanitaires des brosses à ongles et utiliser des essuie- mains jetables, • Ne pas manger, ni boire, ni fumer sur le poste de travail, • Maintenir en parfait état de propreté l’ensemble des équipements du réfectoire et des vestiaires, • Manger en vêtements de ville, • Le nettoyage des vêtements de travail sera assuré par l’employeur. Ne pas les rapporter au domicile. Prévenir le risque d’ingestion Éviter de contaminer sa famille
  • 41. 41 6 – FORMER LES SALARIÉS AU RISQUE PLOMB Formation des salariés (R4412-87) :  aux dangers pour la santé ;  aux précautions à prendre pour prévenir l'exposition ;  aux prescriptions en matière d'hygiène ;  au port et à l'emploi des équipements et des vêtements de protection ;  aux mesures à prendre pour la prévention d'incidents et en cas d'incident. A tous les niveaux de l’entreprise : encadrement technique, encadrement de chantier, personnel opérateur ou cumul de fonctions Choisir un organisme de formation équipé d’une plateforme pédagogique* * La Cramif propose aux organismes de formation un référentiel de formation
  • 42. 42 7 – SE DOCUMENTER  ED 899, INRS, 2020  ED 834, INRS, 2006  ED 752, INRS, 2005 Réparation des radiateurs automobiles Guide pratique de ventilation n° 15  ED 6374, INRS, 2020 Interventions sur les peintures contenant du plomb
  • 44. Retour d’expérience TÉMOIGNAGE DE M. RODRIGUEZ, PDG – GROUPE JARNIAS 44
  • 45. Introduction : Présentation du Groupe JARNIAS • Fondé en 1993 avec un premier défi : Bâche Ariane 5 sur la Tour Eiffel • 28 ans d’existence • CA de 15 millions en 2020 (en croissance constante) • 100 collaborateurs au quotidien • PDG : Xavier Rodriguez • Un Groupe, et 4 pôles d’activités : : Ouvrage d’art, bâtiment, superstructure : Filets, Bâche, Thermo-rétractable : CQP, IRARA, SST : Installation et maintenance de système d’évacuation pluviale 45
  • 46. Généralités : La gestion du risque plomb chez JARNIAS • Notre valeur la plus forte : la sécurité de nos collaborateurs • Le Groupe JARNIAS : une des entreprises engagée sur la sensibilisation au risque plomb • Suivi de la législation et de la réglementation au quotidien • 100 % des collaborateurs formés au risque plomb (« encadrant » ou « opérateur »), sur le terrain comme dans les bureaux • Un document unique adapté, et comprenant ce risque • Un mode opératoire spécifique au plomb créé, et dédié à cette typologie de chantiers • Une analyse de risque autour du plomb réalisée, ainsi que des notices de poste 46
  • 47. La pédagogie et la formation au service de la sensibilisation • Un service HQSE dédiée pour répondre aux questions de tous • De nombreux guides des bonnes pratiques, avec des annexes et des schémas représentatifs • Des procédures d’habillement, de port du masque, d’utilisation des SAS de décontamination, etc. • Des causeries, des visites SSE et des ateliers autour du risque plomb • Organisation de REX (retours d’expériences) autour de cette thématique 47
  • 48. La gestion du risque plomb : un travail quotidien • En cas de doute, demande de diagnostics sur les bâtiments travaillés • Utilisation de check-lists liées au plomb, dans nos démarches commerciale et de production • Mise en place d’une démarche d’entreprise : Protéger => Analyser => Décider • Collaboration avec les organismes compétents et des laboratoires accrédités • Réalisation de mesures adéquates (VLEP sur opérateurs, mesures surfaciques, pompes environnementales, etc.), et représentatives sur les tâches étudiées • Utilisation de matériel et EPIs de qualité, et vérifiés régulièrement • Mise en place de protection et de dispositif pour éviter la dispersion • Suivi de plombémie des collaborateurs (avant, pendant, et après chantier) en partenariat avec la médecine du travail 48
  • 49. Le chantier de sécurisation de Notre Dame de Paris • Présence de JARNIAS depuis l’incendie d’Avril 2019, et aujourd’hui encore ! • Jusqu’à plus de 40 collaborateurs sur le chantiers : formés, équipés, pilotés, et protégés. • JARNIAS : Entreprise engagée dans la gestion du risque plomb sur le chantier : • Accompagnement de la MOA/MOE sur la question du plomb • Collaboration quotidienne avec la MO Plomb dans une logique amélioration continue • Réalisation de nombreuses réunions de suivi et de pilotage sur le risque plomb • Force de proposition sur la création et la gestion de la base vie • Gestion des EPIs sous conditions plomb, en intégrant des vérificateurs à l’intérieur du chantier • Réalisation de mesures en propre, dans la continuité de celles réalisée par la MOA/MOE • Mise en place d’un système de nettoyage des vêtements avec une entreprise spécialisée • Travaux d’analyse réalisés conjointement avec la CRAMIF 49
  • 50. Des difficultés… Mais aussi des perspectives ! • Le climat (chaud ou froid) : une difficulté supplémentaire à prendre en considération • « OUI » à l’égalité homme/femme ! Mais « NON » à l’égalité de traitement face au plomb… • Des procédures qui peuvent sembler complexes, et des parties prenantes à rassurer • Une méconnaissance du risque qui peut se transformer en risque supplémentaire • Une surprotection inadéquate n’est pas une protection supplémentaire • L’accompagnement et la pédagogie au service des acteurs (MOA, MOE, salariés, etc.) • Métrologie & stratégie d’échantillonnage : des outils pratiques et faciles à mettre en place • Nous faisons tous « face » au risque plomb actuellement, mais nous pouvons faire « F.A.C.E » ! « Former, Accompagner, Collaborer, Empêcher " 50
  • 52. NOS OUTILS D'ACCOMPAGNEMENT 52 Les outils, l’accompagnement, les formations, pour aller plus loin
  • 53. 53 LES OUTILS ACCESSIBLES EN LIGNE  Site ameli.fr/entreprise : la démarche en image, témoignage d’entreprise, tutoriel de connexion à l’espace dédié  Démarche de prévention du risque chimique RC Pros  Outils d’aide à l’évaluation du risque chimique : ex SEIRICH  Documentation INRS : brochures, guides de ventilation, vidéos, affiches  Formations : autoformations en ligne de l’INRS (produits chimiques, Fiches de Données de Sécurité)
  • 54. 54 L’ACCOMPAGNEMENT PAR LA CRAMIF  Webinaires génériques ou spécifiques proposés par le réseau  Votre interlocuteur de secteur : Contrôleur de Sécurité ou Ingénieur Conseil en charge du suivi de votre établissement  Les unités techniques : Centre de Mesures Physiques et Laboratoire de Toxicologie Industrielle  Les aides financières : réservées aux entreprises de - 200 salariés en effectif national https://www.ameli.fr/entreprise/sante-travail/aides-financieres- tpe/subventions-prevention/subventions-prevention
  • 55. LES FORMATIONS Formations à la Cramif au pilotage de la démarche et à l’évaluation du risque chimique  D1701 : « Connaitre le rôle et les obligations des donneurs d’ordres en présence de plomb (Déplombage – maintenance et entretien »), 2 J présentiel  D0610 : « Piloter et manager sa démarche de prévention des risques chimiques pour les TPE ».1 jour, en présentiel ou à distance  D0605 : « Participation à une démarche de prévention des risques chimiques » 2J + 1J, en présentiel  D0605 AD : « Participation à une démarche de prévention des risques chimiques » 3 modules à distance de ½ journée et un jour en présentiel  D0609 : « Les bases de la ventilation pour le captage à la source des polluants ». 1 jour en présentiel  D0615 : « Utilisation de l'outil SEIRICH dans la demande d'évaluation du risque chimique ». Perfectionnement, 1J, en présentiel  D0615 : « Utilisation de l'outil SEIRICH dans la demande d'évaluation du risque chimique ». Perfectionnement, 1J, à distance  C0108 : « Améliorer la performance des opérations de construction (Coût-Délai-Qualité) en intégrant des mesures de prévention dans la conduite d’un projet. » Pour en savoir plus : https://www.cramif.fr/formation-la-prevention-des-risques-professionnels
  • 56. VOTRE AVIS NOUS INTÉRESSE  Nous vous remercions de bien vouloir répondre au sondage en ligne : 5 minutes https://assurance-maladie.vocaza.net/cgi- bin/HE/SF?P=86z44z5z-1z-1z151F808635
  • 57. MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION - Pour contacter votre antenne départementale : https://cramif.fr/antennes-departementales - Pour toute question d’ordre général sur le programme RC Pros : email : risqueschimiquespros.cramif@assurance-maladie.fr 57