Successfully reported this slideshow.

L'intervention auprès des enfants suicidaires 6-12 ans

537 vues

Publié le

Josée Lake
Institut d'été 2016

Publié dans : Santé & Médecine
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

L'intervention auprès des enfants suicidaires 6-12 ans

  1. 1. L’intervention auprès des enfants suicidaires 6-12 ans Josée Lake T.S., psychothérapeute joseelake@gmail.com Ressource régionale suicide du CISSS de Laval
  2. 2. MISE EN GARDE  Cette présentation est une brève présentation. Elle n’abordera que les grandes lignes de l’intervention auprès des enfants suicidaires.  Plusieurs aspects de l’intervention NE seront PAS abordés particulièrement les concepts de mort, comment assurer la sécurité de l’enfant, comment travailler l’ambivalence et mettre un plan d’action en place.  S.V.P., ne pas utiliser cette présentation comme guide d’intervention. Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  3. 3. L’importance d’intervenir auprès des enfants de moins de 14 ans o Peu de suicides complétés chez les enfants de moins de 14 ans. o De 2001 à 2012, 83 enfants qui se sont donnés la mort. Surveillance de la mortalité par suicide au Québec : Ampleur et évolution du problème de 1981 à 2006, institut national de la santé publique du Québec, 1981 à 2012 mise à jour 2015 o Plus de 50% des décès par accident chez les enfants seraient en fait des suicides déguisés. Toolan, J.M. (1975). Suicide and Suicidal Attemps in Children and Adolescent.American Journal of Psychiatry,118, 719-123. Cité dans Chagnon et Bigras (1995) o Les jeunes hospitalisés en pédopsychiatrie suite à une tentative de suicide ont un risque plus élevé de tentative de suicide à l’adolescence. Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  4. 4. PARTICULARITÉS DE L’INTERVENTION AUPRÈS DES ENFANTS 6-12 ans o Pour les enfants, on ne peut pas utiliser la grille d’estimation de la dangerosité d’un passage à l’acte suicidaire développée par Suicide-Action-Montréal et le Centre de Réadaptation en dépendance Dollard- Cormier. o L’intervention auprès des enfants est une démarche clinique adaptée au stade développemental des enfants, à la compréhension des concepts de morts et aux besoins de l’enfant o Les facteurs de risque identifiés pour les enfants suicidaires sont restés les mêmes au fil des ans. Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  5. 5. PARTICULARITÉS DE L’INTERVENTION AUPRÈS DES ENFANTS 6-12 ans (suite) Les enfants : o Ont peu d’expérience de vie o Sont moins tolérants à la douleur psychologique o Sont plus impulsifs Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  6. 6. Évaluer un enfant suicidaire o L’idée suicidaire est le signe qu’une situation est invivable pour l’enfant et l’on doit s’en inquiéter. (UQTR Rachel Bigras 2002) o Les enfants sont capables de parler de leur intention suicidaire, leurs fantaisies suicidaires et de leur planification. (Jacobsen et al, 1994) o Impliquer le parent tout au long de la démarche. Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  7. 7. Priorisation des besoins o Identifier les facteurs de risque présents o Évaluer les capacités d'adaptation de l’enfant o Évaluer la létalité du moyen Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  8. 8. L’évaluation de l'intention suicidaire Est-ce que l’enfant comprend: o la létalité potentielle d’un passage à l’acte? o la létalité médicale réelle du moyen choisi? Est-ce que l’intervenant connait: o les motifs donnés par l’enfant? Interviewing Prepubertal Children about Suicidal Ideation and Behavior LESLIE K. JACOBSEN, M.D., ILENE RABINOWITZ, M.D., MICHELE S. POPPER, B.A., ROBERT J. SOLOMON, M.D., MAE S. SOKOL. M.D., and CYNTHia R. PFEFFER, M.D. J. AM. ACAD. CHILD ADOLESC. PSYCHIATRY, 33 :4, MAY 1994 Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  9. 9. Avant de rencontrer l’enfant o Bien se préparer o Quelles informations sont disponibles Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  10. 10. Quelles questions poser aux enfants? o Commencer par une question plus générale o Des questions fermées sont aidantes pour les enfants plus jeunes o Respecter le rythme de l’enfant o Faire attention à comment on pose les questions afin de ne pas influencer les enfants o Toujours vérifier la compréhension des questions tout au long de l'entrevue Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  11. 11. Exemples de questions pour les parents afin d’évaluer les idéations et comportements suicidaires de l’enfant : Interviewing Prepubertal Children about Suicidal Ideation and Behavior , Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry., 1994 o Décrivez moi comment s’est passé la journée où votre enfant a eu des verbalisations suicidaires o Comment l’avez-vous appris? o Que faisiez- vous à ce moment? Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  12. 12. Buts de l’évaluation de l’urgence suicidaire o Recueillir le plus d’information possible concernant les facteurs de vulnérabilité et la planification suicidaire de l’enfant. o Assurer sa sécurité dans un court laps de temps. *Varier ses sources d’informations. *Ne pas minimiser l’urgence suicidaire. Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  13. 13. Évaluation de l’urgence suicidaire Idéation suicidaire : o Est-ce que tu penses au suicide? o Est-ce que c’est parfois tellement dur que tu penses à te tuer? o Planification suicidaire : o Est-ce que tu sais COMMENT tu te suiciderais? As-tu pensé à un moyen? o Est-ce que tu sais à quel endroit tu le ferais? o Pour quelle raison le ferais-tu? As-tu pensé à quel moment? o Est-ce que tu as le moyen en ta possession? Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  14. 14. Entrevue d’évaluation o Demander à l’enfant s’il sait pourquoi il est rencontré. o Expliquer la raison de l’entrevue. o Normaliser que c’est un peu gênant, apeurant. o Rencontrer l’enfant seul. o Prendre des petites pauses pendant l’entrevue et aider l’enfant à se détendre. (Jobes et al., 2000) o Rencontrer les parents dans un deuxième temps ou avant la rencontre avec l’enfant. Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  15. 15. Analyse de la situation o Regarder les facteurs de vulnérabilité présents. o Explorer avec l’enfant toutes ses fantaisies à propos de la mort. (Orbach, 1997) o Évaluer le rôle que l’enfant joue à l’intérieur de sa famille et les problèmes non résolus de la famille. (Lewis, 1989) o L’intervenant doit évaluer les symptômes dépressifs. (SIGECAPS : Wise & Rundell, 1988 in Lewis, 1989 Renaud, Bedim, McGirr, Tousignant, & Turecki, 2008 o Évaluer les comportements suicidaires antérieurs de l’enfant. (Renaud, 2008) o Explorer l’histoire familiale antérieure avec le parent. Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  16. 16. Contrat « CONTRAT » Moi, ____________________________________________, je promets que lorsque j’aurai des difficultés (grosses ou petites), j’irai en parler à un adulte responsable (un parent, un professeur, un intervenant, un ou une voisine, etc…). Si l’adulte que j’ai choisi ne m’écoute pas, je trouverai un autre adulte à qui en parler et j’essaierai de nouveau. En ce jour ___________________ de l’année ____________, J’ai signé _________________________________________, En présence de ____________________________________. Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  17. 17. Bibliographie o AGUILERA D.C. et MESSIK J. (1976). Intervention en situation de crise, the C.V. Mosky co 2ième édition, St-Louis, Toronto, pp 6-7 o ALDRIDGE, M. & Wood, J. (1998) Interviewing children: A guide for child care and forensic practionners. New York. o Association des Centres jeunesse, Association des Hôpitaux du Québec, Association des CLSC et CHSLD du Québec. Manuel de formation du Protocole d’intervention en situation de problématique suicidaire dans les Centres jeunesse et de : Revue Québécoise de psychologie, Vol. 24 no 1 : Le suicide. Les facteurs de protection reliés au risque suicidaire chez les adolescents : comparaison de jeunes du milieu scolaire et de Centres jeunesse. Pronovost, J., Dumont, M. et Leclerc, D. pp 179 à 199. (2003) o Association québécoise de prévention du suicide (2003). Intervenir en situation de crise suicidaire. Montréal. Tous droits réservés. AQPS, 2004 o BRETON, Jean Jacques, md. Comment évaluer le risque de suicide chez les jeunes dans Le Clinicien, octobre 1999 o BURGESS, A. W. & ROBERTS, A. R.(2000) Crisis intervention for persons diagnosed with clinical disorders based on street-crisis continuum. In A.R. ROBERTs (ED.) Crisis intervention handbook; Assessment, Treatment and research (2nd edition.,) p. 56-76. Oxford o BOWLBY, J,(1982) Attachment, 2nd editions of vol. 1 of Attachment and loss. Basic books, New york Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  18. 18. o CAPLAN, An approach to community mental health, pp. 34-37 o CHOUINARD, Marie-Andrée. Le suicide chez les enfants – le désespoir précoce dans Le Devoir, 1er septembre 2002 o CLOUTIER, Annie. Les jeunes de 6-12 ans et le suicide – Pistes de réflexion pour l’intervention, février 2003 o CYRULNIK, Boris. Quand un enfant se donne « la mort ».Odile Jacob, octobre 2011 o DAVIS, Tamara. Chapter 8: Counseling Suicidal Children dans Suicide Across the Life Span, 2004 o DIOTTE, M. (1996). Formation en intervention en situation de crise, Centre d’aide 24/7, Hull o En parler à quelqu’un, Guide de formation en prévention du suicide. Document interne, C.P.S. Suicide Action Montréal, 1999 o DYKEN ET AL. (1985) dans PFeffer, C. R.(1986) The suicidal child. p.173- 203. New York o ERICKSON, ERICKSON et KIVNICK, (1986), Mésadaptation, adaptation et inadaptation à chacun des stades de la vie, page 45 o FASKO, Sharla Nichols et Daniel FASKO Jr. Suicidal Behavior in Children dans Psychology, A Journal of Human Behavior, vol. 27, n°. 4, 1990 & vol. 28, n° 1, 1991 o HÉMOND, Éliane. Le suicide existe-t-il chez les enfants? dans Santé Société, volume 13, numéro 1 Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  19. 19. o (Hendren, 1990; Stefanoswski-Harding, 1990) o GAGNON, D & GALLAGHER, R. (2008) Les conduites suicidaires chez les enfants, dans Le vis-à-vie, avril 2006, volume 15 no.1, p6-7 o GALLAGHER, R. (2008) Accidents ou tentative de suicide?, dans Le vis-à- vie, avril 2006, volume 15 no.1, p.12 o HENDREN, R. L. (1990) Assessment and interviewing stategies for suicidal patients over the life cycle in S.J. Blumenthal& D.J. Kupfer (eds.) Suicide over the lifew cycle: Risk factors, assessment and treatment of suicidal patients (pp. 235-252) Washington. D.C. o HONE, G., MERCURE,, J. (1993) Les saisons du couple, Université St- Paul, Novalis, Ottawa. o Intervention de crise suicidaire, Guide de référence, document interne. C.P.S. le Faubourg, St-Jérôme, 1999 o JACOBSEN, Leslie K., md, et al. Interviewing Prepubertal Children about Suicidal Ideation and Behavior dans J. Am. Acad. Child Adolesc. Psychiatry, 33:4, mai 1994 o JOBES , D.A. & MANN, R.E. Reasons for Living versus Reasons for Dying : Examining the Internal Debate of suicide. Suicide and Life Threatening Behaviors, Vol 29 (2) 1999 o (Kenberg, 1994) o KLIMES-DOUGAN, B. (1998) Sceening for suicidal ideation in children and adolescents, Journal of adolescence, 21, p. 435-444. Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  20. 20. o KOOCHER, GP, (1974) Talking with childIen about death. Journal of Orthopsychiatry, 1974, 44, 404-411. o MARCELLI, D. Les tentatives de suicide de l’enfant dans Acta paedopsychiat 43, 213-221 (1978) o MISHARA, Brian L. Conceptions de la mort et du suicide chez l’enfant : recherches empiriques et implications pour la prévention du suicide dans P.R.I.S.M.E., automne 1995, vol. 5 o ORBACH, L. & al., Children’s perception of death, Journal of Child Psychology and Psychiatry, 26, 453-463, 1985 o PERCZEL, M.P. et al. Suicide risk: Assessment and response guidelines, New York: Pergamon Press, 1990 o PFEFFER, Cynthia R. Diagnosis of Childhood and Adolescent Suicidal Behavior: Unmet Needs for Suicidal Prevention dans Biol. Psychiatry, 2001; 49:1055-1061 o PFEFFER, Cynthia R. Suicidal Behavior in Children: an Emphasis on Developmental Influences dans The International Handbook of Suicide and Attempted Suicide, 2000 o PRESSEAULT, M.., LAVOIE, L. (1998). Rôle, limites et responsabilités des intervenants bénévoles et professionnels en prévention du suicide, Montréal o RAYMOND, S.( 1993) La prévention du suicide à l’école, Direction de l’adaptation scolaire et des services complémentaires, ministère de l’éducation du Québec. Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  21. 21. o RENAUD,J (2008) Intervention auprès d’enfants suicidaires, dans Le vis-à- vie, avril 2006, volume 15 no.1, p13-15 o ROSENTAL NE, Sack DA, Gillin JC, Lewy AJ, Goodwin, F.K. Davenport Y, Mueller PS, Newsome DA, Wehr, T.A.,: Seasonal affective disorder: A description of the syndrome and preliminary findings with light therapy. Archives of General Psychiatry, 41: 72-80, 1984 o SHEA. S.C. (1999) The practical art of suicide assesment; A guide for mental health professionals and substance abuse conselors. New York. o SCHEIDMAN. S. (1975). Suicide in A.M. Freedman, Kaplin, B.J., Sadock (eds), Comprehensive texbook of psychiatry 2nd. Ed., vol 2 o STEFANOWSKI- HARDING, S. (1990). Child suicide: A review of the literature and implications for school couonselor 37, p. 328-339 o St-LAURENT, D. GAGNE, M.( 2008) Surveillance de la mortalité par suicide au Québec : Ampleur et évolution du problème de 1981 à 2006, institut national de la santé publique du Québec, p. 8. o ST-LAURENT, 2002, Le taux de décès par suicide chez les 0-14 ans dans Cloutier,A. 2003 Piste de réflexion pour l’intervention o SPEECE ET BRENT’ (1984), The development of children’s understanding of death. Dans C.A. Corr et D’M’ Corr (eds). Handbook of childhoood death and bereavement. New York o TOOLAN, J.M. (1975). Suicide and Suicidal Attemps in Children and Adolescent. American Journal of Psychiatry,118, 719-123. Cité dans Chagnon et Bigras (1995) Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016
  22. 22. Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016 o Wherry, J., Graves, L., & Rhodes, H. (2008). Suicide and Life- Threatening Behavior, 39(1), 47- 57. van der Kolk, BA, Perry, JC, & Herman JL (1991). Childhood origins of self-destructive behavior. American Journal of Psychiatry, 48, 1665-71. o WHITE, J. JODOIN, N. (1998).Before the fact intervention: a manual of best practices in youth suicide prevention information and ressource center of British Columbia. U.B.C. WISE,A.J. & SPENGLER, P. M. (1997) Suicide in children younger than age fourteen. Clinical judgment and assement issues. Journal of mental Health Counseling,19. p.318-335.
  23. 23. Mes coordonnées joseelake@gmail.com Josée Lake T.S., psychothérapeute 2016

×