SlideShare une entreprise Scribd logo
Erik Reinert:
l’éclairage de l’histoire
Claude Rochet
Professeur des universités
Ce que nous enseigne l’histoire
Comment les pays riches sont devenus riches?
16/06/2014Claude Rochet2
Deux grandes divergences dans
l’histoire des civilisations
16/06/2014Claude Rochet3
Pourquoi la révolution industrielle n’a-t-elle
pas eu lieu en Chine?
 Toutes les technologies ont été
découvertes en Chine
 Zhang He explore le monde 80
ans avant Colomb…
 … Mais la Chine fait le choix de la
consolidation interne (face aux
Mongols) et refuse les mutations
sociales liées à l’expansion
commerciale…
 …. Et n’a pas de stratégie de
création de richesse:
◦ Une richesse continentale
suffisante
◦ refus du développement industriel
◦ Maintien du savoir au sein d’une
caste: les mandarins
Comparaison d'une caravelle de Colomb avec les jonques de Zhang He
Les Chinois n’avaient pas fait le choix
politique d’être une puissance mondiale (à
la différence de l’Occident): Aujourd’hui, si!
16/06/2014Claude Rochet4
Barthélemy de Laffemas 1545-1612
Reiglement général pour
dresser les manufactures
en ce royaume et couper le
cours des draps de soye et
autres marchandises qui
perdent et ruynent l'État.
Ensemble le moyen de
faire les soyes par toute la
France (1597)
Premier stratège
de la protection
16/06/2014Claude Rochet5
Antonio Serra (1613)Antonio Serra (fl. 1613)
Le premier
économiste à avoir
identifié les
mécanismes
économiques (les
rendements
croissants) qui
justifient la protection
16/06/2014Claude Rochet6
Esprit civique et développement: Ibn
Khaldoun
Temps
Développement
Umran badawi Umran hadari
40 à 60 ans
Démocratie
militaire tribale
Progrès de la
productivité par
la division du
travail et le
commerce
Création des
villes
Pas de
rendements
croissants
Perte de l’asabiya
Déclin
Asabiya: Esprit public, force vitale du peuple, volonté
commune…
Croissance Dissolution
16/06/2014Claude Rochet7
Antonio Serra (1613) Comment créer de
la richesse quand on n’a ni or ni argent?
 Il y a de bonnes activités à
rendements croissants
 Les villes permettent les
synergies entre les activités
 Le père de la « politique
industrielle »
16/06/2014Claude Rochet8
Francis Bacon
 « Il y a une différence étonnante
entre la vie de l’homme dans la
plus civilisée des provinces d’Europe
et le plus sauvage et le plus
barbare district de la nouvelle Inde.
Cette différence ne vient pas du sol,
pas du climat, pas de la race mais
des arts » (Novum Organum,
1620).
16/06/2014Claude Rochet9
Moment machiavélien et développement
10
Virtù Fortuna
Corruptio
Innovazione, rinnovazione
Moment
machiavélien
Construction
créatrice
Destruction
destructive
Les moments machiavéliens
ne sont pas permanents et
les sociétés progressent et
déclinent selon leur capacités
à résister aux assauts de la
fortuna
16/06/2014Claude Rochet
Claude Rochet
Une vieille recette: la recherche de
rendements croissants par les synergies entre
activités
Harengs traités
à bord
Echangés
immédiatement
contre céréales de la
Baltique
Spécialisation de
l’agriculture
hollandaise dans les
cultures à haut
rendements
Achat de bois de
construction en
Baltique et
Scandinavie
Innovation dans les
bateaux: la flute
Développement
du commerce
lointain
Importation des
technologies
orientales
Activités à
rendements
croissant
Harringbuis
Cercle vertueux
16/06/201411
Pays-Bas: XVI°
La puissance par l’industrie
16/06/2014Claude Rochet12
La fable du libre-échange
Traité de commerce
franco-britannique
de 1860
Le libre échange: une arme pour la
puissance dominante
 Maintenir les pays suiveurs dans les activités à faibleVA…
 “The factory system would, in all probability, not have taken
place in America and Germany. It most certainly could not have
flourished, as it has done, both in these states, and in France,
Belgium, and Switzerland, through the fostering bounties which
the high-priced food of the British artisan has offered to the
cheaper fed manufacturer of those countries”
 The Political Writings of Richard Cobden, 1868, William Ridgeway, London, vol. 1, p. 150; cité in Reinert,
1998, p. 292
 … à double tranchant
 Les pays leaders exportent leur technologie à des prix décroissants
 Et permettent aux pays suiveurs qui ont une stratégie de rattraper.
Le protectionnisme anglais
Abolition des
corns laws
Traité de
commerce
La stratégie du retrait de
l’échelle
 « C’est une règle de prudence
vulgaire, lorsqu’on est parvenu au
faîte de la grandeur, de rejeter
l ’ échelle avec laquelle on l ’ a
atteint, afin d’ôter aux autres le
moyen d’y monter après-nous (…)
Une nation qui par ses droits
protecteurs et par ses restrictions
maritimes, a perfectionné son
industrie manufacturière et sa marine
marchande au point de ne craindre la
concurrence d ’aucune autre, n’a
pas plus sage parti à prendre que de
repousser loin d’elle ces moyens de
son élévation, de prêcher aux autres
peuples les avantages de la liberté du
commerce »
Friedrich List, 1841
Ce que nous apprend l’histoire du
développement…
 Le développement est spécifique aux activités:
toutes les activités ne sa valent pas.
 La valeur des activités dépend de la technologie
incorporée…
 … et de leur capacité à entrer en synergie pour créer
des rendements croissants.
 Les activités à haute intensité technologique
développe la productivité des activités à basse
intensité technologique.
 C’est l’intelligence de ses leviers et la vertu
politique qui sont le moteur du développement!
16/06/2014Claude Rochet17
Le succès de l’Europe? La lutte des
classes!
 « L’Europe moderne est née de la lutte des
diverses classes de la société (…)
 En Asie, par exemple, une classe a
complètement triomphé et le régime des castes
a succédé à celui des classes et la société est
tombée dans l’immobilité.
 Rien de tel, grâce à Dieu, n’est arrivé en
Europe. Aucune classe n’a pu vaincre ni
assujettir les autres ; la lutte, au lieu de devenir
un principe d’immobilité, a été une cause de
progrès ; les rapports des diverses classes
entre elles, la nécessité où elles se sont
trouvées de se combattre et de se céder tour à
tour, la variété de leurs intérêts et de leurs
passions, le besoin de se vaincre sans pouvoir
en venir à bout, de là est sorti peut être le plus
énergique, le plus fécond principe de
développement de la civilisation européenne »
 François Guizot, Histoire de la civilisation européenne,16/06/2014Claude Rochet18
La puissance importe plus
que la richesse!
 « la puissance importe plus que la richesse … la
puissance est pour un pays une force qui procure de
nouveaux moyens de production, parce que l’arbre qui
porte les fruits a plus d’importance que le fruit lui-
même. (…) à l’aide de la puissance un pays non
seulement acquiert de nouveaux moyens de
production, mais s’assure de la possession des anciens
et la jouissance des richesses déjà acquises, et parce
que le contraire de la puissance ou la faiblesse livre
aux mains des puissants tout ce que nous possédons,
nos richesses et nos forces productives, notre
civilisation, notre liberté, jusqu’à notre indépendance
nationale » (1856 : 155, 156).
Friedrich List
16/06/2014Claude Rochet19
Le développement: un processus
systémique autorenforçant… ou
autodestructif!
Identification
des « bonnes
activités »
Agilité
culturelle et
sociale
Institutions
appropriées
Politique de
puissance
Fabrication
de mythes
Hégémonie
culturelle
Décadence
politique et
obsolescence
Capacité à
utiliser ses
atouts
16/06/2014Claude Rochet
20
L’autre canon de l’économie,
basé sur la connaissance et la production
16/06/2014Claude Rochet21
ELÉMENTS D’ANALYSE
ECONOMIQUE POUR
LA CRISE ACTUELLE
Les enseignements de l’histoire:
16/06/2014Claude Rochet22
Point de départ I:
 ‘Le monde entre dans un ère nouvelle, marquée par deux
changements majeurs.
◦ Le premier est le commencement de la fin de la domination de
l’Occident – sans être pour autant sa fin.
◦ La seconde est la renaissance de l’Asie, car le 21° siècle sera celui
des économies indiennes et chinoises.
 ‘C’est une crise financière occidentale, car ces problèmes
sont le résultat de l’incapacité de ses dirigeants à
comprendre qu’ils faisaient face à un nouveau type de
concurrence. Les esprits occidentaux ne pouvaient imaginer
que d’autres sociétés allaient mieux réussir que les leurs.
Les Etats-Unis et les pays d’Europe ont vécu au-delà de leurs
moyens.
 Est-ce la sagesse occidentale que de continuer à emprunter
en dépit de déficits croissants? L’occident doit réapprendre
la sagesse orientale’
16/06/2014Claude Rochet23
Point de départ II.
 ‘Les sociétés asiatiques réussissent
aujourd’hui car elles ont compris et
assimilé aujourd’hui les deux principaux
piliers de la sagesse occidentale :
l’économie de marché, la science,
l’éducation, le règne du droit. Mais les
sociétés occidentales s’écartent
progressivement de ces fondamentaux’
 Kishore Mahbubani,
 Doyen, Université Nationale de Singapour
16/06/2014Claude Rochet24
Une alternative à la politique
gauche-droite
Physiocratie:
Marché libre, Fortune,
inévitablement, spéculation et crise
financière
vs.
Anti-Physiocratie
Politique industrielle, Virtù,
production et contrôle du secteur
financier.
16/06/2014Claude Rochet25
Rappel des faits.
Aucune nation (avec la possible exception de
Hong Kong) n’est jamais devenue riche sans
une période de protectionnisme.
Le phasage pour installer et enlever
la protection (et le choix de ce qu’il
faut protéger) est la décision la
plus stratégique à laquelle un Etat-
nation doit faire face.
16/06/2014Claude Rochet26
Le protectionnisme pour débutants
(1).
La théorie de la protection est basée sur le fait
observable que les activités économiques sont de
qualité différente, tout comme les agents de
production de la richesse économique:
- Mettre tous les chirurgiens de Paris dans un
seul “pays” et tout le personnel de nettoyage
dans un autre produira un phénomène de
polarisation du prix des facteurs
- Nous aurons un pays riche peuplé de
chirurgiens et un pays pauvre peuplé de
femmes de service.
.
16/06/2014Claude Rochet27
‘Mauvaises’ activités
exportatrices
En l’absence de secteur schumpetérien
‘Bonnes’ activités
exportatrices
Caractéristiques des activités économiques:
BONNES (Schumpetériennes) et MAUVAISES (Malthusiennes)
Activités
• Rendements croissants • Rendements décroissants
• Concurrence dynamique
imparfaite
• ‘Concurrence libre et parfaite’
(produits de base)
• Prix stables • Très grandes fluctuations des prix
• Travail généralement qualifié • Travail généralement non qualifié
• Crée une classe moyenne • Crée une structure de classe féodale
• Salaires peu réversibles • Salaires très réversibles
• Le changement technique
stimule la hausse des prix pour le
producteur
• Le changement technique tend à faire
baisser les prix pour le producteur
• Crée de grandes synergies
(liens inter et intra industrie, clusters)
• Crée peu de synergies
16/06/2014Claude Rochet28
Le protectionnisme pour débutants
(2).
Il n’est pas possible d’inscrire cette proposition
dans le cadre de la théorie économique
dominante, car la théorie du commerce
international est basée sur le principe de
l’échange d’heures de travail de même valeur
L’origine: David Ricardo (1817) et la tentative de
l’Angleterre de convaincre le reste du monde
qu’elle doit rester la seule nation industrielle sur
terre.
L’Occident est aujourd’hui en déclin car nous
avons fini par croire à notre propre propagande
envers les pays dominés et nous risquons de
devenir des colonies à notre tour.
16/06/2014Claude Rochet29
Le protectionisme intelligent:
 Est basé sur un équilibre entre “ l’homme comme
producteur” et “ l’homme comme consommateur”:
à court terme les intérêts des consommateurs
sont sacrifiés afin de procurer de plus hauts
revenus aux producteurs
 Comprend que l’efficience au niveau micro peut
conduire à la pauvreté au niveau macro:
◦ à l’époque, laisser l’Angleterre être la seule nation
industrielle au monde était la seule solution réaliste
sans protection.
 Cela aurait produit un équilibre global de la
pauvreté au niveau macro
16/06/2014Claude Rochet30
Deux idéaux-types de protectionnisme (1)
16/06/2014Claude Rochet31
Deux idéaux-types de protectionnisme (2)
16/06/2014Claude Rochet32
Un exemple précoce des
conséquences du libre-échange.
La Révolution française éclate quand la
nouvelle arrive à Paris du renvoi de Necker,
ministre des finances, en lutte contre les
physiocrates (les néolibéraux de l’époque)
Le libre-échange rendait plus profitable de
spéculer sur la hausse du prix des grains que
de faire du pain à Paris.
Nous voyons aujourd’hui se répéter le
même mécanisme à l’échelle mondiale.
16/06/2014Claude Rochet33
Le protectionnisme pour débutants
(3)
Il y a fondamentalement deux genres de
protectionnisme
 Le protectionnisme agressif. Pour
positionner la nation dans les activités de
haute qualité (protectionnisme industriel
traditionnel ).
 Le protectionnisme défensif. Pour
sauvegarder le niveau des revenus dans des
activités de basse qualité de la concurrence
de pays plus pauvres (protectionnisme
agricole traditionnel)
16/06/2014Claude Rochet34
16/06/2014Claude Rochet35
Le principe des rendements
croissants
 Les zones à laThünen
La destruction du
centre ruine la
dynamique
d’ensemble
Activités industrielles
Activités naturelles
Le rattrapage: la stratégie en vol
d’oies sauvage
© Claude Rochet37
Un apprentissage par la pratique de la
technologie et l’incorporation de
connaissance nouvelle
Trois étapes:
Intra-industrie:
Développement de la qualité des produits avec
substitution aux imports
Inter-industrie:
Diversification, des biens de consommation aux
produits industriels
International:
Montée dans la chaîne de valeur des produits
La thèse
L’Ouest décline car il a désappris les
clés de ce qui a fait sa réussite par le
passé.
Une raison importante de ce
phénomène: ces facteurs sont
impossibles à formaliser dans le
cadre de la théorie économique
actuellement dominante à l’Ouest.
16/06/2014Claude Rochet38
L’effet boomerang du principe
colonial
 Vision globale 1945-1970: industrialiser tous les
pays du monde, y compris les anciennes colonies
 Vision globale depuis 1970: «libre-échange».
AUJOURD’HUI: Pauvreté et sous-emploi dans le
monde désindustrialisé provoquent des migrations et
menacent les anciennes puissances coloniales
IL FAUT REINVENTER LES THEORIES
DE 1945-1970!
16/06/2014Claude Rochet39
Porter le bon diagnostic:
PAS:
Un ECHEC DU MARCHE
(Pascal Lamy, mars 2012)
MAIS:
UN ECHEC DE LA THEORIE!
16/06/2014Claude Rochet40
L’AUTRE CANON
POSSIBLE, OU L’ETAT
STRATÈGE À LA LUMIÈRE
DE L’HISTOIRE
Quelle nouvelle théorie?
16/06/2014Claude Rochet41
Claude Rochet42
L’Asie applique les principes qui
ont fait le succès de l’Europe
 Capturer la connaissance
 Créer des avantages comparatifs par la technologie
 Capturer les activités à rendements croissants en les
ancrant dans les territoires
 Avoir une politique publique de la science et de la
technologie.
 Capacité à apprendre du passé et des autres
 Travailler sur les faits
 Faire évoluer les institutions
 Vision politique et Sens du bien commun
 Mettre la politique aux commandes
16/06/2014
Le choix qui s’offre à l’Ouest:
Comment voulons-nous décliner?
 Comme Amsterdam dans les années 1700?
n’est plus la plus riche du monde, mais
garde toujours une économie de production
et de la richesse. Un déclin relatif : la virtù
politique équilibre la fortuna
 Comme Venise dans les années 1700? Perd
d’abord l’industrie, puis la finance, pour
devenir un musée de sa richesse et de sa
gloire passée. Un déclin absolu: pas de
contrepoids à la fortuna16/06/2014Claude Rochet43
Les éléments manquants à la
compréhension de l’économie en Occident
1. La croissance économique est
spécifique aux activités
2. La richesse est le produit d’une
compétition dynamique et imparfaite
3. La croissance est basée sur les
synergies
4. Les institutions naissent des activités
économiques (et non l’inverse)
5. La stratégie nécessaire: d’abord
l’émulation, puis l’avantage comparatif
16/06/2014Claude Rochet44
L’émulation: l’opposé de
l’avantage comparatif!
EMULER: «Imiter afin d’égaliser ou
de dépasser»
Le développement économique du
monde a consisté en
a) Emuler les puissances industrielles
dominantes
b) Une fois cette émulation achevée,
une nation peut construire son
avantage comparatif
Ce qui produit un passage de la
« dépendance asymétrique » à la
« dépendance symétrique »
16/06/2014Claude Rochet45
Les causes récentes de déclin
 L’effondrement du régime fordiste des salaires:
les salaires réels ne croissent plus au même
rythme que la productivité (Mondialisation)
 L’innovation est à la périphérie de la théorie
économique: La référence à Schumpeter est –
dans le discours dominant -une cerise sur un
gâteau de théorie néoclassique.
 Croire à sa propre propagande: La théorie
ricardienne des échanges, produite à l’époque
pour maintenir la dépendance des colonies, est
devenue centrale dans la pensée occidentale.
16/06/2014Claude Rochet46
Politique industrielle: les idées venues
d’Europe
L’économie de la Renaissance (1200s-1600s).
 La richesse est produite par la synergie des activités urbaines
 De sulfureuse, l’innovation devient noble
 Des institutions « schumpétériennes »: Avoir de « mauvais » prix
(= ne pas laisser le marché seul fixer les prix, mais en fonction de
l’intensité technologique des produits)
 Un grand mix de produit et la division du travail
 Les vraies mines d’or ne sont pas les mines d’or
L’économie des Lumières(1700s).
 Explosions de productivité et croissance spécifique aux activités
 Synergie entre l’industrie et l’agriculture
 Identification des « bonnes » et des « mauvaises » activités
Le fruit des erreurs récentes: La latin-américanisation de
l’Europe?
16/06/2014Claude Rochet47
Nous avons perdu l’intelligence des
Lumières!
 « Aussi longtemps qu’il coïncide avec
l’intérêt public, l’intérêt individuel est la
meilleure garantie du bonheur public »
(Pietro Verri, 1770)
 La première partie de la phrase est
gommée par le néolibéralisme: le
marché devient un objectif en soi
infaillible plutôt qu’un outil.
”Toute cupidité est bonne”
(Alan Greenspan/Ayn Rand)
16/06/2014Claude Rochet48
Les Lumières: les facteurs-clés.
1. L’Europe est parvenue à
convertir les vices privés en
bénéfices publics (intuition de
Pietro Verri 1770)
2. Identifier les bonnes et
mauvaises activités à l’export.
3. Saper Aude, Oser savoir. Le
culte du savoir pour sa propre
fin! 16/06/2014Claude Rochet49
BOTTICELLI 1482
Minerve, déesse
de la sagesse,
dompte le
centaure,
symbole du côté
sombre et
indompté de
l’Homme
16/06/2014Claude Rochet50
La renaissance: les facteurs-clés
1. Magna Facere, créer de grandes choses,
la puissance de la magnificence (Lorenzo
il Magnifico, Florence).
2. Equilibrer les pouvoirs: le gouvernement
des conseils représentait toutes les
professions (la finance ne comptait qu’un
seul représentant)
3. La richesse est le résultat du Ben
Commune (le bien commun) des
synergies.
16/06/2014Claude Rochet51
L’ invention de l’ innovation
 1277: Roger Bacon est arrêté à Oxford
pour ‘innovations suspectes’. Innovation =
hérésie
 1605: Francis Bacon rédige ‘Un essai sur
les innovations’. L’innovation devient
l’essence du progrès.
16/06/2014Claude Rochet52
Russie vs. autres BRIC
0
1000
2000
3000
4000
5000
6000
7000
8000
9000
1950 1955 1960 1965 1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005
USSR/Russia
Brazil
China
India
16/06/2014Claude Rochet53
Figure 6
Un exemple de productivité spécifique à l’activité
La mécanisation du filage du coton dans le premier paradigme
Augmentation
annuelle de la
productivité
Années
Source: Nos calculs d’après Jenkins 1994
0,0
5,0
10,0
15,0
20,0
25,0
30,0
1750 1800 1850 1900 1950 2000 2050
16/06/2014Claude Rochet54
0
2
4
6
8
10
12
14
16
18
1850 1900 1923 1936
0
2
4
6
8
10
12
14
16
18
1850 1900 1923 1936
USA: Courbe d’apprentissage des meilleures pratiques de la
productivité de la fabrication de chaussures de moyenne
gamme pour hommes
16/06/2014Claude Rochet55
Nous sommes de nouveau face à une
(contre) révolution dans la théorie
économique.
Ecole Début Pic Mort
Physiocratie Quesnay 1758 1760s vers
1770
(’Reigne de la nature’)
Economie
Classique Ricardo 1817 1840s vers
1895
Synthèse
néoclassique Samuelson 1948 1990s MAINTENANT
16/06/2014Claude Rochet56
Le ”moment1848”:
« Il arrive souvent que la croyance
universellement admise d’une époque
de l’histoire humaine – une croyance
dont personne n’était, ni même ne
pouvait sans un effort de génie et de
courage, être épargné – se révèle
ensuite être une absurdité évidente, la
seule difficulté alors est de s’imaginer
comment une telle absurdité a pu jamais
être crédible… Cela ressemble à une
invention d’enfant, immédiatement
corrigée par la parole d’un adulte »
John Stuart Mill, 1848.
16/06/2014Claude Rochet57
Trente
piteuses
La III° révolution technologique
Degrédematuritétechnologiqueetsaturationdumarché
1908-1920
USA:
Irruption
1920-1929:
« Roaring
twenties »
Trente
glorieuses
1908: Ford T
Crise de
1929
&WW2
1° ordinateur
Transistor,
machines à
commande
numérique
1971: microprocesseur 1991: 1° navigateur
Stagflation, crise
sociale et morale
dans les pays
leaders
Déploiement du
modèle dans les
nouveaux pays:
Brésil, Corée
Irruption
Frénésie
Production de masse
Age de l’information
Crise systémique
E-crash
16/06/2014Claude Rochet58
Mais les mêmes choses reviennent
toujours
 « Play it again Sam »
 Mais nous savons
comprendre la
dynamique des
cycles…
 … et pouvons être
capables de saisir les
opportunités!
16/06/2014Claude Rochet59

Contenu connexe

Similaire à L'Etat stratège

Erik Reinert, l'éclairage de l'histoire
Erik Reinert, l'éclairage de l'histoireErik Reinert, l'éclairage de l'histoire
Erik Reinert, l'éclairage de l'histoire
Université Paris-Dauphine
 
Soirée d'éducation populaire à Lorient le 7 octobre 2016
Soirée d'éducation populaire à Lorient le 7 octobre 2016Soirée d'éducation populaire à Lorient le 7 octobre 2016
Soirée d'éducation populaire à Lorient le 7 octobre 2016
Université Paris-Dauphine
 
La Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La Crise
La Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La CriseLa Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La Crise
La Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La Crise
Tsilavina Ralaindimby
 
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1
madatsara
 
Futur Des Civilisations
Futur Des CivilisationsFutur Des Civilisations
Futur Des Civilisations
Michel Saloff Coste
 
Cahier de l'espoir - Les Jeunes et l'Europe: Pour une Europe forte
Cahier de l'espoir - Les Jeunes et l'Europe: Pour une Europe forteCahier de l'espoir - Les Jeunes et l'Europe: Pour une Europe forte
Cahier de l'espoir - Les Jeunes et l'Europe: Pour une Europe forte
Florian Brunner
 
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Pierre TARISSI
 
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise
La citoyenneté au coeur des enjeux de la criseLa citoyenneté au coeur des enjeux de la crise
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise
Tsilavina Ralaindimby
 
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Jean-François Fiorina
 
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la criseLa citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
Time Tobaille
 
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la criseLa citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
madatsara
 
2nde g1 diapo_developpement_durable_2015
2nde g1 diapo_developpement_durable_20152nde g1 diapo_developpement_durable_2015
2nde g1 diapo_developpement_durable_2015
Ridel Cédric
 
Les manigances de la superclasse mondiale
Les manigances de la superclasse mondialeLes manigances de la superclasse mondiale
Les manigances de la superclasse mondiale
Polémia
 
Charte des Progressistes
Charte des ProgressistesCharte des Progressistes
60 idées pour l'europe
60 idées pour l'europe60 idées pour l'europe
60 idées pour l'europe
LeSoir.be
 
60 idées pour l'europe
60 idées pour l'europe60 idées pour l'europe
60 idées pour l'europe
Cédric Petit
 
Bulletin omnium octobre 1998
Bulletin omnium octobre 1998Bulletin omnium octobre 1998
Bulletin omnium octobre 1998
sti1966
 
De l’homo economicus, roi de l'ancien monde à l’homo socius, premier occupant...
De l’homo economicus, roi de l'ancien monde à l’homo socius, premier occupant...De l’homo economicus, roi de l'ancien monde à l’homo socius, premier occupant...
De l’homo economicus, roi de l'ancien monde à l’homo socius, premier occupant...
espenel
 
Du développment au développement durable (MàJ 2014)
Du développment au développement durable (MàJ 2014)Du développment au développement durable (MàJ 2014)
Du développment au développement durable (MàJ 2014)
Ridel Cédric
 

Similaire à L'Etat stratège (20)

Erik Reinert, l'éclairage de l'histoire
Erik Reinert, l'éclairage de l'histoireErik Reinert, l'éclairage de l'histoire
Erik Reinert, l'éclairage de l'histoire
 
Soirée d'éducation populaire à Lorient le 7 octobre 2016
Soirée d'éducation populaire à Lorient le 7 octobre 2016Soirée d'éducation populaire à Lorient le 7 octobre 2016
Soirée d'éducation populaire à Lorient le 7 octobre 2016
 
La Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La Crise
La Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La CriseLa Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La Crise
La Citoyenneté Au Coeur Des Enjeux De La Crise
 
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise 1
 
Lage Industriel
Lage IndustrielLage Industriel
Lage Industriel
 
Futur Des Civilisations
Futur Des CivilisationsFutur Des Civilisations
Futur Des Civilisations
 
Cahier de l'espoir - Les Jeunes et l'Europe: Pour une Europe forte
Cahier de l'espoir - Les Jeunes et l'Europe: Pour une Europe forteCahier de l'espoir - Les Jeunes et l'Europe: Pour une Europe forte
Cahier de l'espoir - Les Jeunes et l'Europe: Pour une Europe forte
 
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
Construisons la France du XXIe siècle, scientifique, innovante et prospère !
 
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise
La citoyenneté au coeur des enjeux de la criseLa citoyenneté au coeur des enjeux de la crise
La citoyenneté au coeur des enjeux de la crise
 
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
Comprendre Les Enjeux Stratégiques HS n°31 - Les entretiens du directeur. Ent...
 
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la criseLa citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
 
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la criseLa citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
La citoyenneté au cœur des enjeux de la crise
 
2nde g1 diapo_developpement_durable_2015
2nde g1 diapo_developpement_durable_20152nde g1 diapo_developpement_durable_2015
2nde g1 diapo_developpement_durable_2015
 
Les manigances de la superclasse mondiale
Les manigances de la superclasse mondialeLes manigances de la superclasse mondiale
Les manigances de la superclasse mondiale
 
Charte des Progressistes
Charte des ProgressistesCharte des Progressistes
Charte des Progressistes
 
60 idées pour l'europe
60 idées pour l'europe60 idées pour l'europe
60 idées pour l'europe
 
60 idées pour l'europe
60 idées pour l'europe60 idées pour l'europe
60 idées pour l'europe
 
Bulletin omnium octobre 1998
Bulletin omnium octobre 1998Bulletin omnium octobre 1998
Bulletin omnium octobre 1998
 
De l’homo economicus, roi de l'ancien monde à l’homo socius, premier occupant...
De l’homo economicus, roi de l'ancien monde à l’homo socius, premier occupant...De l’homo economicus, roi de l'ancien monde à l’homo socius, premier occupant...
De l’homo economicus, roi de l'ancien monde à l’homo socius, premier occupant...
 
Du développment au développement durable (MàJ 2014)
Du développment au développement durable (MàJ 2014)Du développment au développement durable (MàJ 2014)
Du développment au développement durable (MàJ 2014)
 

Plus de Université Paris-Dauphine

Cyber attaques en entreprise
Cyber attaques en entrepriseCyber attaques en entreprise
Cyber attaques en entreprise
Université Paris-Dauphine
 
Smart city et tourisme
Smart city et tourismeSmart city et tourisme
Smart city et tourisme
Université Paris-Dauphine
 
Resilience
ResilienceResilience
La dynamique des territoires vivants : résilience et symbiose
La dynamique des territoires vivants : résilience et symbioseLa dynamique des territoires vivants : résilience et symbiose
La dynamique des territoires vivants : résilience et symbiose
Université Paris-Dauphine
 
Schumpeter 3.0
Schumpeter 3.0Schumpeter 3.0
La smart city en question
La smart city en questionLa smart city en question
La smart city en question
Université Paris-Dauphine
 
Des villes intelligentes, sans blagues?
Des villes intelligentes, sans blagues?Des villes intelligentes, sans blagues?
Des villes intelligentes, sans blagues?
Université Paris-Dauphine
 
Géopolitique et développement urbain en Russie
Géopolitique et développement urbain en RussieGéopolitique et développement urbain en Russie
Géopolitique et développement urbain en Russie
Université Paris-Dauphine
 
When investing in growth costs nothing
When investing in growth costs nothingWhen investing in growth costs nothing
When investing in growth costs nothing
Université Paris-Dauphine
 
Restructuring monocities as a lever of paradigm shift towards iconomics for R...
Restructuring monocities as a lever of paradigm shift towards iconomics for R...Restructuring monocities as a lever of paradigm shift towards iconomics for R...
Restructuring monocities as a lever of paradigm shift towards iconomics for R...
Université Paris-Dauphine
 
Modernisation et croissance de la Russie: l'enjeu de la reconversion des mono...
Modernisation et croissance de la Russie: l'enjeu de la reconversion des mono...Modernisation et croissance de la Russie: l'enjeu de la reconversion des mono...
Modernisation et croissance de la Russie: l'enjeu de la reconversion des mono...
Université Paris-Dauphine
 
Direct democracy as the keystone of smart city governance as a complex system
Direct democracy as the keystone of smart city governance as a complex systemDirect democracy as the keystone of smart city governance as a complex system
Direct democracy as the keystone of smart city governance as a complex system
Université Paris-Dauphine
 
Digitalizing the public organization: Information system architecture as a ke...
Digitalizing the public organization: Information system architecture as a ke...Digitalizing the public organization: Information system architecture as a ke...
Digitalizing the public organization: Information system architecture as a ke...
Université Paris-Dauphine
 
L’Etat : les enjeux de la modernisation
L’Etat : les enjeux de la modernisationL’Etat : les enjeux de la modernisation
L’Etat : les enjeux de la modernisation
Université Paris-Dauphine
 
La démocratie directe et le bien commun au cœur d’une ville intelligente
La démocratie directe et le bien commun au cœur d’une ville intelligenteLa démocratie directe et le bien commun au cœur d’une ville intelligente
La démocratie directe et le bien commun au cœur d’une ville intelligente
Université Paris-Dauphine
 
Les villes intelligentes et le Bien commun
Les villes intelligentes et le Bien communLes villes intelligentes et le Bien commun
Les villes intelligentes et le Bien commun
Université Paris-Dauphine
 
Modernization and Growth in Russian Economy: « Smartization » of Urban Polic...
Modernization and Growth in Russian Economy:  « Smartization » of Urban Polic...Modernization and Growth in Russian Economy:  « Smartization » of Urban Polic...
Modernization and Growth in Russian Economy: « Smartization » of Urban Polic...
Université Paris-Dauphine
 
Une approche systémique du déploiement des villes intelligentes
Une approche systémique du déploiement des villes intelligentesUne approche systémique du déploiement des villes intelligentes
Une approche systémique du déploiement des villes intelligentes
Université Paris-Dauphine
 
Seminar on smart cities roskilde university 2015
Seminar on smart cities roskilde university 2015Seminar on smart cities roskilde university 2015
Seminar on smart cities roskilde university 2015
Université Paris-Dauphine
 
Arquitectura sistemica y nuevas competencias des administrador publico:
Arquitectura sistemica y nuevas competencias des administrador publico:Arquitectura sistemica y nuevas competencias des administrador publico:
Arquitectura sistemica y nuevas competencias des administrador publico:
Université Paris-Dauphine
 

Plus de Université Paris-Dauphine (20)

Cyber attaques en entreprise
Cyber attaques en entrepriseCyber attaques en entreprise
Cyber attaques en entreprise
 
Smart city et tourisme
Smart city et tourismeSmart city et tourisme
Smart city et tourisme
 
Resilience
ResilienceResilience
Resilience
 
La dynamique des territoires vivants : résilience et symbiose
La dynamique des territoires vivants : résilience et symbioseLa dynamique des territoires vivants : résilience et symbiose
La dynamique des territoires vivants : résilience et symbiose
 
Schumpeter 3.0
Schumpeter 3.0Schumpeter 3.0
Schumpeter 3.0
 
La smart city en question
La smart city en questionLa smart city en question
La smart city en question
 
Des villes intelligentes, sans blagues?
Des villes intelligentes, sans blagues?Des villes intelligentes, sans blagues?
Des villes intelligentes, sans blagues?
 
Géopolitique et développement urbain en Russie
Géopolitique et développement urbain en RussieGéopolitique et développement urbain en Russie
Géopolitique et développement urbain en Russie
 
When investing in growth costs nothing
When investing in growth costs nothingWhen investing in growth costs nothing
When investing in growth costs nothing
 
Restructuring monocities as a lever of paradigm shift towards iconomics for R...
Restructuring monocities as a lever of paradigm shift towards iconomics for R...Restructuring monocities as a lever of paradigm shift towards iconomics for R...
Restructuring monocities as a lever of paradigm shift towards iconomics for R...
 
Modernisation et croissance de la Russie: l'enjeu de la reconversion des mono...
Modernisation et croissance de la Russie: l'enjeu de la reconversion des mono...Modernisation et croissance de la Russie: l'enjeu de la reconversion des mono...
Modernisation et croissance de la Russie: l'enjeu de la reconversion des mono...
 
Direct democracy as the keystone of smart city governance as a complex system
Direct democracy as the keystone of smart city governance as a complex systemDirect democracy as the keystone of smart city governance as a complex system
Direct democracy as the keystone of smart city governance as a complex system
 
Digitalizing the public organization: Information system architecture as a ke...
Digitalizing the public organization: Information system architecture as a ke...Digitalizing the public organization: Information system architecture as a ke...
Digitalizing the public organization: Information system architecture as a ke...
 
L’Etat : les enjeux de la modernisation
L’Etat : les enjeux de la modernisationL’Etat : les enjeux de la modernisation
L’Etat : les enjeux de la modernisation
 
La démocratie directe et le bien commun au cœur d’une ville intelligente
La démocratie directe et le bien commun au cœur d’une ville intelligenteLa démocratie directe et le bien commun au cœur d’une ville intelligente
La démocratie directe et le bien commun au cœur d’une ville intelligente
 
Les villes intelligentes et le Bien commun
Les villes intelligentes et le Bien communLes villes intelligentes et le Bien commun
Les villes intelligentes et le Bien commun
 
Modernization and Growth in Russian Economy: « Smartization » of Urban Polic...
Modernization and Growth in Russian Economy:  « Smartization » of Urban Polic...Modernization and Growth in Russian Economy:  « Smartization » of Urban Polic...
Modernization and Growth in Russian Economy: « Smartization » of Urban Polic...
 
Une approche systémique du déploiement des villes intelligentes
Une approche systémique du déploiement des villes intelligentesUne approche systémique du déploiement des villes intelligentes
Une approche systémique du déploiement des villes intelligentes
 
Seminar on smart cities roskilde university 2015
Seminar on smart cities roskilde university 2015Seminar on smart cities roskilde university 2015
Seminar on smart cities roskilde university 2015
 
Arquitectura sistemica y nuevas competencias des administrador publico:
Arquitectura sistemica y nuevas competencias des administrador publico:Arquitectura sistemica y nuevas competencias des administrador publico:
Arquitectura sistemica y nuevas competencias des administrador publico:
 

L'Etat stratège

  • 1. Erik Reinert: l’éclairage de l’histoire Claude Rochet Professeur des universités
  • 2. Ce que nous enseigne l’histoire Comment les pays riches sont devenus riches? 16/06/2014Claude Rochet2
  • 3. Deux grandes divergences dans l’histoire des civilisations 16/06/2014Claude Rochet3
  • 4. Pourquoi la révolution industrielle n’a-t-elle pas eu lieu en Chine?  Toutes les technologies ont été découvertes en Chine  Zhang He explore le monde 80 ans avant Colomb…  … Mais la Chine fait le choix de la consolidation interne (face aux Mongols) et refuse les mutations sociales liées à l’expansion commerciale…  …. Et n’a pas de stratégie de création de richesse: ◦ Une richesse continentale suffisante ◦ refus du développement industriel ◦ Maintien du savoir au sein d’une caste: les mandarins Comparaison d'une caravelle de Colomb avec les jonques de Zhang He Les Chinois n’avaient pas fait le choix politique d’être une puissance mondiale (à la différence de l’Occident): Aujourd’hui, si! 16/06/2014Claude Rochet4
  • 5. Barthélemy de Laffemas 1545-1612 Reiglement général pour dresser les manufactures en ce royaume et couper le cours des draps de soye et autres marchandises qui perdent et ruynent l'État. Ensemble le moyen de faire les soyes par toute la France (1597) Premier stratège de la protection 16/06/2014Claude Rochet5
  • 6. Antonio Serra (1613)Antonio Serra (fl. 1613) Le premier économiste à avoir identifié les mécanismes économiques (les rendements croissants) qui justifient la protection 16/06/2014Claude Rochet6
  • 7. Esprit civique et développement: Ibn Khaldoun Temps Développement Umran badawi Umran hadari 40 à 60 ans Démocratie militaire tribale Progrès de la productivité par la division du travail et le commerce Création des villes Pas de rendements croissants Perte de l’asabiya Déclin Asabiya: Esprit public, force vitale du peuple, volonté commune… Croissance Dissolution 16/06/2014Claude Rochet7
  • 8. Antonio Serra (1613) Comment créer de la richesse quand on n’a ni or ni argent?  Il y a de bonnes activités à rendements croissants  Les villes permettent les synergies entre les activités  Le père de la « politique industrielle » 16/06/2014Claude Rochet8
  • 9. Francis Bacon  « Il y a une différence étonnante entre la vie de l’homme dans la plus civilisée des provinces d’Europe et le plus sauvage et le plus barbare district de la nouvelle Inde. Cette différence ne vient pas du sol, pas du climat, pas de la race mais des arts » (Novum Organum, 1620). 16/06/2014Claude Rochet9
  • 10. Moment machiavélien et développement 10 Virtù Fortuna Corruptio Innovazione, rinnovazione Moment machiavélien Construction créatrice Destruction destructive Les moments machiavéliens ne sont pas permanents et les sociétés progressent et déclinent selon leur capacités à résister aux assauts de la fortuna 16/06/2014Claude Rochet
  • 11. Claude Rochet Une vieille recette: la recherche de rendements croissants par les synergies entre activités Harengs traités à bord Echangés immédiatement contre céréales de la Baltique Spécialisation de l’agriculture hollandaise dans les cultures à haut rendements Achat de bois de construction en Baltique et Scandinavie Innovation dans les bateaux: la flute Développement du commerce lointain Importation des technologies orientales Activités à rendements croissant Harringbuis Cercle vertueux 16/06/201411 Pays-Bas: XVI°
  • 12. La puissance par l’industrie 16/06/2014Claude Rochet12
  • 13. La fable du libre-échange Traité de commerce franco-britannique de 1860
  • 14. Le libre échange: une arme pour la puissance dominante  Maintenir les pays suiveurs dans les activités à faibleVA…  “The factory system would, in all probability, not have taken place in America and Germany. It most certainly could not have flourished, as it has done, both in these states, and in France, Belgium, and Switzerland, through the fostering bounties which the high-priced food of the British artisan has offered to the cheaper fed manufacturer of those countries”  The Political Writings of Richard Cobden, 1868, William Ridgeway, London, vol. 1, p. 150; cité in Reinert, 1998, p. 292  … à double tranchant  Les pays leaders exportent leur technologie à des prix décroissants  Et permettent aux pays suiveurs qui ont une stratégie de rattraper.
  • 15. Le protectionnisme anglais Abolition des corns laws Traité de commerce
  • 16. La stratégie du retrait de l’échelle  « C’est une règle de prudence vulgaire, lorsqu’on est parvenu au faîte de la grandeur, de rejeter l ’ échelle avec laquelle on l ’ a atteint, afin d’ôter aux autres le moyen d’y monter après-nous (…) Une nation qui par ses droits protecteurs et par ses restrictions maritimes, a perfectionné son industrie manufacturière et sa marine marchande au point de ne craindre la concurrence d ’aucune autre, n’a pas plus sage parti à prendre que de repousser loin d’elle ces moyens de son élévation, de prêcher aux autres peuples les avantages de la liberté du commerce » Friedrich List, 1841
  • 17. Ce que nous apprend l’histoire du développement…  Le développement est spécifique aux activités: toutes les activités ne sa valent pas.  La valeur des activités dépend de la technologie incorporée…  … et de leur capacité à entrer en synergie pour créer des rendements croissants.  Les activités à haute intensité technologique développe la productivité des activités à basse intensité technologique.  C’est l’intelligence de ses leviers et la vertu politique qui sont le moteur du développement! 16/06/2014Claude Rochet17
  • 18. Le succès de l’Europe? La lutte des classes!  « L’Europe moderne est née de la lutte des diverses classes de la société (…)  En Asie, par exemple, une classe a complètement triomphé et le régime des castes a succédé à celui des classes et la société est tombée dans l’immobilité.  Rien de tel, grâce à Dieu, n’est arrivé en Europe. Aucune classe n’a pu vaincre ni assujettir les autres ; la lutte, au lieu de devenir un principe d’immobilité, a été une cause de progrès ; les rapports des diverses classes entre elles, la nécessité où elles se sont trouvées de se combattre et de se céder tour à tour, la variété de leurs intérêts et de leurs passions, le besoin de se vaincre sans pouvoir en venir à bout, de là est sorti peut être le plus énergique, le plus fécond principe de développement de la civilisation européenne »  François Guizot, Histoire de la civilisation européenne,16/06/2014Claude Rochet18
  • 19. La puissance importe plus que la richesse!  « la puissance importe plus que la richesse … la puissance est pour un pays une force qui procure de nouveaux moyens de production, parce que l’arbre qui porte les fruits a plus d’importance que le fruit lui- même. (…) à l’aide de la puissance un pays non seulement acquiert de nouveaux moyens de production, mais s’assure de la possession des anciens et la jouissance des richesses déjà acquises, et parce que le contraire de la puissance ou la faiblesse livre aux mains des puissants tout ce que nous possédons, nos richesses et nos forces productives, notre civilisation, notre liberté, jusqu’à notre indépendance nationale » (1856 : 155, 156). Friedrich List 16/06/2014Claude Rochet19
  • 20. Le développement: un processus systémique autorenforçant… ou autodestructif! Identification des « bonnes activités » Agilité culturelle et sociale Institutions appropriées Politique de puissance Fabrication de mythes Hégémonie culturelle Décadence politique et obsolescence Capacité à utiliser ses atouts 16/06/2014Claude Rochet 20
  • 21. L’autre canon de l’économie, basé sur la connaissance et la production 16/06/2014Claude Rochet21
  • 22. ELÉMENTS D’ANALYSE ECONOMIQUE POUR LA CRISE ACTUELLE Les enseignements de l’histoire: 16/06/2014Claude Rochet22
  • 23. Point de départ I:  ‘Le monde entre dans un ère nouvelle, marquée par deux changements majeurs. ◦ Le premier est le commencement de la fin de la domination de l’Occident – sans être pour autant sa fin. ◦ La seconde est la renaissance de l’Asie, car le 21° siècle sera celui des économies indiennes et chinoises.  ‘C’est une crise financière occidentale, car ces problèmes sont le résultat de l’incapacité de ses dirigeants à comprendre qu’ils faisaient face à un nouveau type de concurrence. Les esprits occidentaux ne pouvaient imaginer que d’autres sociétés allaient mieux réussir que les leurs. Les Etats-Unis et les pays d’Europe ont vécu au-delà de leurs moyens.  Est-ce la sagesse occidentale que de continuer à emprunter en dépit de déficits croissants? L’occident doit réapprendre la sagesse orientale’ 16/06/2014Claude Rochet23
  • 24. Point de départ II.  ‘Les sociétés asiatiques réussissent aujourd’hui car elles ont compris et assimilé aujourd’hui les deux principaux piliers de la sagesse occidentale : l’économie de marché, la science, l’éducation, le règne du droit. Mais les sociétés occidentales s’écartent progressivement de ces fondamentaux’  Kishore Mahbubani,  Doyen, Université Nationale de Singapour 16/06/2014Claude Rochet24
  • 25. Une alternative à la politique gauche-droite Physiocratie: Marché libre, Fortune, inévitablement, spéculation et crise financière vs. Anti-Physiocratie Politique industrielle, Virtù, production et contrôle du secteur financier. 16/06/2014Claude Rochet25
  • 26. Rappel des faits. Aucune nation (avec la possible exception de Hong Kong) n’est jamais devenue riche sans une période de protectionnisme. Le phasage pour installer et enlever la protection (et le choix de ce qu’il faut protéger) est la décision la plus stratégique à laquelle un Etat- nation doit faire face. 16/06/2014Claude Rochet26
  • 27. Le protectionnisme pour débutants (1). La théorie de la protection est basée sur le fait observable que les activités économiques sont de qualité différente, tout comme les agents de production de la richesse économique: - Mettre tous les chirurgiens de Paris dans un seul “pays” et tout le personnel de nettoyage dans un autre produira un phénomène de polarisation du prix des facteurs - Nous aurons un pays riche peuplé de chirurgiens et un pays pauvre peuplé de femmes de service. . 16/06/2014Claude Rochet27
  • 28. ‘Mauvaises’ activités exportatrices En l’absence de secteur schumpetérien ‘Bonnes’ activités exportatrices Caractéristiques des activités économiques: BONNES (Schumpetériennes) et MAUVAISES (Malthusiennes) Activités • Rendements croissants • Rendements décroissants • Concurrence dynamique imparfaite • ‘Concurrence libre et parfaite’ (produits de base) • Prix stables • Très grandes fluctuations des prix • Travail généralement qualifié • Travail généralement non qualifié • Crée une classe moyenne • Crée une structure de classe féodale • Salaires peu réversibles • Salaires très réversibles • Le changement technique stimule la hausse des prix pour le producteur • Le changement technique tend à faire baisser les prix pour le producteur • Crée de grandes synergies (liens inter et intra industrie, clusters) • Crée peu de synergies 16/06/2014Claude Rochet28
  • 29. Le protectionnisme pour débutants (2). Il n’est pas possible d’inscrire cette proposition dans le cadre de la théorie économique dominante, car la théorie du commerce international est basée sur le principe de l’échange d’heures de travail de même valeur L’origine: David Ricardo (1817) et la tentative de l’Angleterre de convaincre le reste du monde qu’elle doit rester la seule nation industrielle sur terre. L’Occident est aujourd’hui en déclin car nous avons fini par croire à notre propre propagande envers les pays dominés et nous risquons de devenir des colonies à notre tour. 16/06/2014Claude Rochet29
  • 30. Le protectionisme intelligent:  Est basé sur un équilibre entre “ l’homme comme producteur” et “ l’homme comme consommateur”: à court terme les intérêts des consommateurs sont sacrifiés afin de procurer de plus hauts revenus aux producteurs  Comprend que l’efficience au niveau micro peut conduire à la pauvreté au niveau macro: ◦ à l’époque, laisser l’Angleterre être la seule nation industrielle au monde était la seule solution réaliste sans protection.  Cela aurait produit un équilibre global de la pauvreté au niveau macro 16/06/2014Claude Rochet30
  • 31. Deux idéaux-types de protectionnisme (1) 16/06/2014Claude Rochet31
  • 32. Deux idéaux-types de protectionnisme (2) 16/06/2014Claude Rochet32
  • 33. Un exemple précoce des conséquences du libre-échange. La Révolution française éclate quand la nouvelle arrive à Paris du renvoi de Necker, ministre des finances, en lutte contre les physiocrates (les néolibéraux de l’époque) Le libre-échange rendait plus profitable de spéculer sur la hausse du prix des grains que de faire du pain à Paris. Nous voyons aujourd’hui se répéter le même mécanisme à l’échelle mondiale. 16/06/2014Claude Rochet33
  • 34. Le protectionnisme pour débutants (3) Il y a fondamentalement deux genres de protectionnisme  Le protectionnisme agressif. Pour positionner la nation dans les activités de haute qualité (protectionnisme industriel traditionnel ).  Le protectionnisme défensif. Pour sauvegarder le niveau des revenus dans des activités de basse qualité de la concurrence de pays plus pauvres (protectionnisme agricole traditionnel) 16/06/2014Claude Rochet34
  • 36. Le principe des rendements croissants  Les zones à laThünen La destruction du centre ruine la dynamique d’ensemble Activités industrielles Activités naturelles
  • 37. Le rattrapage: la stratégie en vol d’oies sauvage © Claude Rochet37 Un apprentissage par la pratique de la technologie et l’incorporation de connaissance nouvelle Trois étapes: Intra-industrie: Développement de la qualité des produits avec substitution aux imports Inter-industrie: Diversification, des biens de consommation aux produits industriels International: Montée dans la chaîne de valeur des produits
  • 38. La thèse L’Ouest décline car il a désappris les clés de ce qui a fait sa réussite par le passé. Une raison importante de ce phénomène: ces facteurs sont impossibles à formaliser dans le cadre de la théorie économique actuellement dominante à l’Ouest. 16/06/2014Claude Rochet38
  • 39. L’effet boomerang du principe colonial  Vision globale 1945-1970: industrialiser tous les pays du monde, y compris les anciennes colonies  Vision globale depuis 1970: «libre-échange». AUJOURD’HUI: Pauvreté et sous-emploi dans le monde désindustrialisé provoquent des migrations et menacent les anciennes puissances coloniales IL FAUT REINVENTER LES THEORIES DE 1945-1970! 16/06/2014Claude Rochet39
  • 40. Porter le bon diagnostic: PAS: Un ECHEC DU MARCHE (Pascal Lamy, mars 2012) MAIS: UN ECHEC DE LA THEORIE! 16/06/2014Claude Rochet40
  • 41. L’AUTRE CANON POSSIBLE, OU L’ETAT STRATÈGE À LA LUMIÈRE DE L’HISTOIRE Quelle nouvelle théorie? 16/06/2014Claude Rochet41
  • 42. Claude Rochet42 L’Asie applique les principes qui ont fait le succès de l’Europe  Capturer la connaissance  Créer des avantages comparatifs par la technologie  Capturer les activités à rendements croissants en les ancrant dans les territoires  Avoir une politique publique de la science et de la technologie.  Capacité à apprendre du passé et des autres  Travailler sur les faits  Faire évoluer les institutions  Vision politique et Sens du bien commun  Mettre la politique aux commandes 16/06/2014
  • 43. Le choix qui s’offre à l’Ouest: Comment voulons-nous décliner?  Comme Amsterdam dans les années 1700? n’est plus la plus riche du monde, mais garde toujours une économie de production et de la richesse. Un déclin relatif : la virtù politique équilibre la fortuna  Comme Venise dans les années 1700? Perd d’abord l’industrie, puis la finance, pour devenir un musée de sa richesse et de sa gloire passée. Un déclin absolu: pas de contrepoids à la fortuna16/06/2014Claude Rochet43
  • 44. Les éléments manquants à la compréhension de l’économie en Occident 1. La croissance économique est spécifique aux activités 2. La richesse est le produit d’une compétition dynamique et imparfaite 3. La croissance est basée sur les synergies 4. Les institutions naissent des activités économiques (et non l’inverse) 5. La stratégie nécessaire: d’abord l’émulation, puis l’avantage comparatif 16/06/2014Claude Rochet44
  • 45. L’émulation: l’opposé de l’avantage comparatif! EMULER: «Imiter afin d’égaliser ou de dépasser» Le développement économique du monde a consisté en a) Emuler les puissances industrielles dominantes b) Une fois cette émulation achevée, une nation peut construire son avantage comparatif Ce qui produit un passage de la « dépendance asymétrique » à la « dépendance symétrique » 16/06/2014Claude Rochet45
  • 46. Les causes récentes de déclin  L’effondrement du régime fordiste des salaires: les salaires réels ne croissent plus au même rythme que la productivité (Mondialisation)  L’innovation est à la périphérie de la théorie économique: La référence à Schumpeter est – dans le discours dominant -une cerise sur un gâteau de théorie néoclassique.  Croire à sa propre propagande: La théorie ricardienne des échanges, produite à l’époque pour maintenir la dépendance des colonies, est devenue centrale dans la pensée occidentale. 16/06/2014Claude Rochet46
  • 47. Politique industrielle: les idées venues d’Europe L’économie de la Renaissance (1200s-1600s).  La richesse est produite par la synergie des activités urbaines  De sulfureuse, l’innovation devient noble  Des institutions « schumpétériennes »: Avoir de « mauvais » prix (= ne pas laisser le marché seul fixer les prix, mais en fonction de l’intensité technologique des produits)  Un grand mix de produit et la division du travail  Les vraies mines d’or ne sont pas les mines d’or L’économie des Lumières(1700s).  Explosions de productivité et croissance spécifique aux activités  Synergie entre l’industrie et l’agriculture  Identification des « bonnes » et des « mauvaises » activités Le fruit des erreurs récentes: La latin-américanisation de l’Europe? 16/06/2014Claude Rochet47
  • 48. Nous avons perdu l’intelligence des Lumières!  « Aussi longtemps qu’il coïncide avec l’intérêt public, l’intérêt individuel est la meilleure garantie du bonheur public » (Pietro Verri, 1770)  La première partie de la phrase est gommée par le néolibéralisme: le marché devient un objectif en soi infaillible plutôt qu’un outil. ”Toute cupidité est bonne” (Alan Greenspan/Ayn Rand) 16/06/2014Claude Rochet48
  • 49. Les Lumières: les facteurs-clés. 1. L’Europe est parvenue à convertir les vices privés en bénéfices publics (intuition de Pietro Verri 1770) 2. Identifier les bonnes et mauvaises activités à l’export. 3. Saper Aude, Oser savoir. Le culte du savoir pour sa propre fin! 16/06/2014Claude Rochet49
  • 50. BOTTICELLI 1482 Minerve, déesse de la sagesse, dompte le centaure, symbole du côté sombre et indompté de l’Homme 16/06/2014Claude Rochet50
  • 51. La renaissance: les facteurs-clés 1. Magna Facere, créer de grandes choses, la puissance de la magnificence (Lorenzo il Magnifico, Florence). 2. Equilibrer les pouvoirs: le gouvernement des conseils représentait toutes les professions (la finance ne comptait qu’un seul représentant) 3. La richesse est le résultat du Ben Commune (le bien commun) des synergies. 16/06/2014Claude Rochet51
  • 52. L’ invention de l’ innovation  1277: Roger Bacon est arrêté à Oxford pour ‘innovations suspectes’. Innovation = hérésie  1605: Francis Bacon rédige ‘Un essai sur les innovations’. L’innovation devient l’essence du progrès. 16/06/2014Claude Rochet52
  • 53. Russie vs. autres BRIC 0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 7000 8000 9000 1950 1955 1960 1965 1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005 USSR/Russia Brazil China India 16/06/2014Claude Rochet53
  • 54. Figure 6 Un exemple de productivité spécifique à l’activité La mécanisation du filage du coton dans le premier paradigme Augmentation annuelle de la productivité Années Source: Nos calculs d’après Jenkins 1994 0,0 5,0 10,0 15,0 20,0 25,0 30,0 1750 1800 1850 1900 1950 2000 2050 16/06/2014Claude Rochet54
  • 55. 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 1850 1900 1923 1936 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 1850 1900 1923 1936 USA: Courbe d’apprentissage des meilleures pratiques de la productivité de la fabrication de chaussures de moyenne gamme pour hommes 16/06/2014Claude Rochet55
  • 56. Nous sommes de nouveau face à une (contre) révolution dans la théorie économique. Ecole Début Pic Mort Physiocratie Quesnay 1758 1760s vers 1770 (’Reigne de la nature’) Economie Classique Ricardo 1817 1840s vers 1895 Synthèse néoclassique Samuelson 1948 1990s MAINTENANT 16/06/2014Claude Rochet56
  • 57. Le ”moment1848”: « Il arrive souvent que la croyance universellement admise d’une époque de l’histoire humaine – une croyance dont personne n’était, ni même ne pouvait sans un effort de génie et de courage, être épargné – se révèle ensuite être une absurdité évidente, la seule difficulté alors est de s’imaginer comment une telle absurdité a pu jamais être crédible… Cela ressemble à une invention d’enfant, immédiatement corrigée par la parole d’un adulte » John Stuart Mill, 1848. 16/06/2014Claude Rochet57
  • 58. Trente piteuses La III° révolution technologique Degrédematuritétechnologiqueetsaturationdumarché 1908-1920 USA: Irruption 1920-1929: « Roaring twenties » Trente glorieuses 1908: Ford T Crise de 1929 &WW2 1° ordinateur Transistor, machines à commande numérique 1971: microprocesseur 1991: 1° navigateur Stagflation, crise sociale et morale dans les pays leaders Déploiement du modèle dans les nouveaux pays: Brésil, Corée Irruption Frénésie Production de masse Age de l’information Crise systémique E-crash 16/06/2014Claude Rochet58
  • 59. Mais les mêmes choses reviennent toujours  « Play it again Sam »  Mais nous savons comprendre la dynamique des cycles…  … et pouvons être capables de saisir les opportunités! 16/06/2014Claude Rochet59