PETITE IRRIGATION  ET SECURITE ALIMENTAIRE  :  Cas du Programme Régional d’Appui  au Développement  de  la  Petite  Irriga...
PLAN  DE PRESENTATION <ul><li>CONTEXTE  GENERAL DE LA PROBLEMATIQUE DE L’EAU EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE </li></ul><ul><li>PR...
CONTEXTE  GENERAL Niveau utilisation des ressources en eau dans le monde:  Assez bas en Afrique Subsaharienne  (Source: J....
<ul><li>Influence  des  aléas  climatiques sur  l’agriculture et la sécurité alimentaire: </li></ul><ul><ul><li>Les Pays d...
<ul><ul><li>Figure 1.1 :  Variation interannuelle de la pluviométrie au Sahel, station de BAMAKO (Mali)  </li></ul></ul><u...
PROBLEMATIQUE DE LA MAITRISE DE L’EAU AU SAHEL <ul><li>Quelques Chiffres pour résumer l’importance de l’eau et sa maitrise...
L’OPTION PRADPIS <ul><li>Développement : des  petits  périmètres, des plans d’eau et retenues, des technologies appropriée...
COMPOSANTES DU PRADPIS <ul><li>-  La composante nationale :   </li></ul><ul><li>mettre en œuvre les projets prioritaires d...
OBJECTIF GLOBAL du PRADPIS <ul><li>Objectif global  du  PRADPIS </li></ul><ul><li>« Attirer massivement des financements p...
LA COMPOSANTE  NATIONALE  (VOLET  HARD) RESULTATS DU  PRADPIS RESULTAT  1.1 :  Les équipements et infrastructures facileme...
COMPOSANTE  REGIONALE <ul><li>RESULTAT  2.1 : La synthèse et la diffusion des expériences des pays sahéliens et de l’expér...
Impacts et effets mesurables <ul><li>Effets attendus : </li></ul><ul><li>Augmentation des investissements dans l’eau agric...
Les  principales  étapes  du  PRADPIS <ul><li>1.Etudes  diagnostiques  nationales du secteur de l ’irrigation  entreprises...
Les  principales  étapes du  PRADPIS (suite) <ul><li>Élaboration  du programme régional   d’appui au développement de la p...
CONCLUSIONS  ET  PERSPECTIVES   <ul><li>ON A BEAUCOUP PARLé? PEUT ON PASSER AUX  CHOSES CONCRETES MAINTETANT!!! COMMENT MO...
FIN <ul><li>MERCI  </li></ul><ul><li>DE  </li></ul><ul><li>VOTRE  </li></ul><ul><li>ATTENTION </li></ul>
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Petite irrigation et sécurité alimentaire: Cas du PRADPIS - Clément Ouédraogo, CILSS, Burkina Faso

1 966 vues

Publié le

  • Soyez le premier à commenter

Petite irrigation et sécurité alimentaire: Cas du PRADPIS - Clément Ouédraogo, CILSS, Burkina Faso

  1. 1. PETITE IRRIGATION  ET SECURITE ALIMENTAIRE  : Cas du Programme Régional d’Appui au Développement de la Petite Irrigation au Sahel (PRADPIS) Présenté par Clément OUEDRAOGO Coordonnateur du PRA/MAE CILSS SEMINAIRE CTA AFRIQUE DU SUD 2010 CILSS
  2. 2. PLAN DE PRESENTATION <ul><li>CONTEXTE GENERAL DE LA PROBLEMATIQUE DE L’EAU EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE </li></ul><ul><li>PROBLEMATIQUE AU SAHEL EN QUELQUES CHIFFRES </li></ul><ul><li>CONTEXTE DU PRADPIS </li></ul><ul><li>COMPOSANTES </li></ul><ul><li>OBJECTIF </li></ul><ul><li>RESULTATS </li></ul><ul><li>IMPACTS </li></ul><ul><li>ETAPES DE CONCEPTION ET D E MISE EN ŒUVRE </li></ul><ul><li>CONCLUSION </li></ul>
  3. 3. CONTEXTE GENERAL Niveau utilisation des ressources en eau dans le monde: Assez bas en Afrique Subsaharienne (Source: J.M.Faurès, FAO, 2003)
  4. 4. <ul><li>Influence des aléas climatiques sur l’agriculture et la sécurité alimentaire: </li></ul><ul><ul><li>Les Pays du Sahel, sont marqués par une grande variabilité des précipitations interannuelles et intra-saisonnières, occasionnant des périodes de sécheresse de durée et d'intensité variables, </li></ul></ul><ul><ul><li>Comme illustration de cette instabilité du climat, la figure 1.1 montre clairement une très forte variabilité de la pluviométrie annuelle au cours du 20ème siècle ‘(1900- 1990)à la station de Bamako (Mali). </li></ul></ul>CONTEXTE GENERAL ( suite)
  5. 5. <ul><ul><li>Figure 1.1 : Variation interannuelle de la pluviométrie au Sahel, station de BAMAKO (Mali) </li></ul></ul><ul><ul><li>(Source: Konaté, 2004) </li></ul></ul>CONTEXTE GENERAL ( Suite) <ul><ul><li>Cette figure révèle aussi les trois grandes sécheresses survenues dans les décennies 1970, 1980 et 1990. </li></ul></ul>
  6. 6. PROBLEMATIQUE DE LA MAITRISE DE L’EAU AU SAHEL <ul><li>Quelques Chiffres pour résumer l’importance de l’eau et sa maitrise au Sahel : </li></ul><ul><li>Moins de 5% des ressources en eau renouvelables est exploité au Sahel </li></ul><ul><li>La disponibilité annuelle en ressources en eau est fortement dépendante de la pluie annuelle dont on connait la grande variabilité, </li></ul><ul><li>Moins de 3% de terres arables est irriguée au Sahel </li></ul><ul><li>Environ 80% de la population sahélienne est rurale , </li></ul><ul><li>L’agriculture essentiellement pluviale contribue cependant à près de 25% au PIB, </li></ul><ul><li>Près de 40% de la population au Sahel vit dans une situation d’insécurité alimentaire ( selon la FAO le Nombre de personnes chroniquement sous-alimentées en Afrique subsaharienne passera à près de 300 millions d’ici à l’an 2010) </li></ul><ul><li>La population au Sahel doublera d’ici 2025, </li></ul><ul><li>La Ressource en Eau Renouvelable Totale annuelle est de 278 650 Millions de M3 ( source FAO). </li></ul>
  7. 7. L’OPTION PRADPIS <ul><li>Développement : des petits périmètres, des plans d’eau et retenues, des technologies appropriées, </li></ul><ul><li>Renforcement des compétences des petits producteurs, </li></ul><ul><li>Appui aux stratégies nationales de la petite irrigation, </li></ul><ul><li>valoriser les résultats de recherches, </li></ul><ul><li>Capitaliser. </li></ul><ul><li>Le PRADPIS s’inscrit dans le cadre de l’initiative spéciale des chefs d’état et de Gouvernement du CILSS qui consiste à « maitriser l’eau pour faire reculer la faim »   dans le cadre de la Coalition Mondiale sur l’Eau au Sahel. </li></ul>
  8. 8. COMPOSANTES DU PRADPIS <ul><li>- La composante nationale : </li></ul><ul><li>mettre en œuvre les projets prioritaires d’investissement dans la petites irrigation </li></ul><ul><li>- La composante régionale : </li></ul><ul><li>- la valorisation des diverses expériences nationales, régionales et internationales, </li></ul><ul><li>Renforcement des connaissances par les échanges, la diffusion des bonne pratiques; </li></ul><ul><li>Appui des politiques nationales, assurer la cohérence avec les politiques régionales, </li></ul><ul><li>faire du plaidoyer pour l’investissement agricole. </li></ul>
  9. 9. OBJECTIF GLOBAL du PRADPIS <ul><li>Objectif global du PRADPIS </li></ul><ul><li>« Attirer massivement des financements pour la petite irrigation à petite échelle, en vue d’augmenter sensiblement la production et lutter contre l’insécurité alimentaire»  </li></ul><ul><li>. </li></ul>
  10. 10. LA COMPOSANTE NATIONALE (VOLET HARD) RESULTATS DU PRADPIS RESULTAT 1.1 : Les équipements et infrastructures facilement maîtrisables par les populations locales sont installés, RESULTAT 1.2: L’intensification et la diversification sont assurées sur les espaces aménagés.
  11. 11. COMPOSANTE REGIONALE <ul><li>RESULTAT 2.1 : La synthèse et la diffusion des expériences des pays sahéliens et de l’expérience regionale et internationale dans le domaine de la petite irrigation ; </li></ul><ul><li>RESULTAT 2.2 : Les capacités des acteurs institutionnels sont renforcées. </li></ul><ul><li>RESULTAT 2.3 : le plaidoyer pour l’investissement dans la pettite irrigation est assurée. </li></ul>RESULTATS SUITE
  12. 12. Impacts et effets mesurables <ul><li>Effets attendus : </li></ul><ul><li>Augmentation des investissements dans l’eau agricole; </li></ul><ul><li>Augmentation sensible de la production alimentaire; </li></ul><ul><li>une meilleure connaissance des contraintes et potentialités de petite irrigation, et une gestion plus performante des périmètres des zones aménagées avec la participation des populations bénéficiaire </li></ul><ul><li>Réduction du niveau d’insécurité alimentaire des populations dans les zones aménagées </li></ul><ul><li>Réduction du degré de pauvreté des populations dans les zones aménagées </li></ul><ul><li>pour 130 milliard CFA, on peut envisager au BF, MA,NI,SE, une production agricole intensifiée sur 1 aménagement de 21 475 ha (tous les types d’aménagement confondus) exploités par 67 000 exploitants environ occasionnant une production additionnelle de 29,26 milliards de FCFA par an (117 463 tonnes de productions horticoles et 80 729 tonnes de céréales) et 67000 emploi. </li></ul>
  13. 13. Les principales étapes du PRADPIS <ul><li>1.Etudes diagnostiques nationales du secteur de l ’irrigation entreprises en 2000 </li></ul><ul><li>2. Atelier régional sur la maîtrise de l ’eau (Nouakchott, 2001) pour restitution des études nationales et selection des premiers projets, </li></ul><ul><li>3. Ateliers nationaux d ’adoption des Projets d’Intervention Prioritaires (PIP) en 2001 </li></ul><ul><li>4. Elaboration d ’un document global de synthèse et de diagnostic de la maitrise de l’eau au Sahel en 2002 avec identification de près de 192 PIP au total </li></ul><ul><li>Elaboration d ’une note d ’orientation pour la conception d ’un programme régional d’appui au développement de la petite irrigation au sahel (2003) </li></ul><ul><li>. Mission des Experts du CILSS dans les pays membres pour discuter et valider la note d’orientation </li></ul>
  14. 14. Les principales étapes du PRADPIS (suite) <ul><li>Élaboration du programme régional d’appui au développement de la petite irrigation Sahel/ PRADPIS (2003) </li></ul><ul><li>8 . Organisation de l’Atelier Technique de validation du Programme Régional Petite Irrigation à Bamako (Mali) en Octobre 2003 </li></ul><ul><li>9 La préparation et la soumission du dossier « petite irrigation » au Conseil des Ministres de l’Agriculture (en Décembre 2003) et au Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement des Pays membres du CILSS ( en Janvier 2004). </li></ul><ul><li>La recherche de financement et de partenariats techniques  : Suite à l’adoption du Dossier du PRADPIS par la 13ème Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de ses Pays membres en Janvier 2004, le CILSS s’est s’investi dans la recherche de Financement auprès de plusieurs partenaires en vue de concrétiser la mise en œuvre de ce programme. </li></ul><ul><li>Depuis 2009 actualisation des porte feuille projets pays avec prise en compte de l’aspect diversifications </li></ul>
  15. 15. CONCLUSIONS ET PERSPECTIVES <ul><li>ON A BEAUCOUP PARLé? PEUT ON PASSER AUX CHOSES CONCRETES MAINTETANT!!! COMMENT MOBILISER LES FINANCEMENTS? </li></ul>
  16. 16. FIN <ul><li>MERCI </li></ul><ul><li>DE </li></ul><ul><li>VOTRE </li></ul><ul><li>ATTENTION </li></ul>

×