Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Because health seminar bxl nov 2014

377 vues

Publié le

Le 28 novembre s’est tenu dans les enceintes de l’Agence belge pour le Développement le séminaire annuel Be-cause Heath. Organisé par la plateforme belge pour la santé internationale, 200 intervenants ont été rassemblés afin de réfléchir autour de l’intégration effective de la santé et des droits sexuels reproductifs au sein de la coopération (belge) au développement. Parmi les interlocuteurs clés, Prof. Dr. Gita Sen, Prof. Dr. Marleen Temmerman ou encore le Ministre belge à la coopération, Alexander de Croo, tous ont insisté sur l’importance de cette question en perspective de l’ICPD +20 et de l’agenda post-2015 des OMD.

Marine Jacob, assistante junior au projet Police de la CTB, a eu l’occasion de présenter les activités relatives à la lutte contre le VIH/Sida au sein de la Police Nationale du Burundi.

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Because health seminar bxl nov 2014

  1. 1. La dimension VIH/Sida dans la réforme du secteur de la sécurité L’expérience du projet police de l’Agence belge de développement au Burundi
  2. 2. Plan de la présentation  Introduction  La Réforme du Secteur de la Sécurité  La lutte contre le VIH/Sida au Burundi  La riposte contre le VIH/Sida dans la RSS  Conclusions et recommandations
  3. 3. Introduction ©Teddy Mazina
  4. 4. « La prévention du VIH/Sida et la prévention de conflits sont les deux lames de la même paire de ciseaux capables de couper la corde qui étrangle l'Afrique » Réf.: Davenport and Loyle (2009)
  5. 5. La réforme du secteur de la sécurité (RSS)
  6. 6. LES PRESTATAIRES DE SERVICES DE SÉCURITÉ • Forces armées (FDN) • Forces de l’ordre (PNB) • Services de renseignements • Services correctionnels • Cours et tribunaux • … ETATIQUES • Sociétés militaires privées • Groupements armés non officiels (milices, factions) • Groupes d’auto-défense • Organismes d’aide juridique • Bureaux de soutien aux victimes • Organisations de la société ORGANES DE GOUVERANCE ET DE CONTRÔLES 4 • … NON ETATIQUE 1 3 2 civile • Instituts académiques et de recherche • Electeurs • Citoyens • … • Commissions parlementaires • Ombudsman • Cabinet du 1er Vice-Président • Ministère de la Sécurité Publique (MSP) • Ministère de la Défense (MDNAC) • Autres ministères • …
  7. 7. La réforme de la police La police est l’institution sécuritaire avec le plus d’influence sur la vie des citoyens  Création en 2004 de la Police Nationale du Burundi.  Réformes pour une police professionnelle, moderne, républicaine et de proximité.  Quatre interventions de la CTB depuis 2005.
  8. 8. La lutte contre le VIH/Sida au Burundi ©BigFive Images / Getty Images
  9. 9. Dates et chiffres 1983 : Découverte du VIH/SIDA au Burundi 1987 : 1er Programme national de Lutte contre le SIDA 1993 : Début de la guerre civile 2002 : Création du Conseil National de lutte contre le SIDA 2007 et 2011 : Enquêtes BSS+ et CNLS 2013: Taux de prévalence 15 à 49 ans 1.0% [0.9% - 1.1%]
  10. 10. La riposte contre le VIH/Sida dans la RSS
  11. 11. Constats de départ  Les situations post-conflits exacerbent les risques liés aux VIH/Sida.  La RSS intègrent rarement une dimension VIH/Sida.  Les corps en uniforme sont des vecteurs de propagation et des acteurs majeurs de la lutte contre le VIH/Sida.
  12. 12. La Police Nationale burundaise 15 624 policiers dont 3% de femmes policières 2011: Enquête séroprévalence/comportementale (CNLS) Parmi les populations clés : les corps en uniforme 840 pairs éducateurs (30% de femmes) entre 2010 et 2012 (GIZ et DSS) Evaluation à mi-parcours 2012-2016, les corps en uniforme constituent une population vulnérable.
  13. 13. Conditions de logement
  14. 14. 14 Pyramide des âges
  15. 15. Salaires et indemnités Salaires et indemnités des policiers MIN - MAX MIN - MAX MIN - MAX officiers Brigadiers Agents traitement de base 60.673 - 650.850 36.160 - 112.044 19.252 - 41.241 indemnité de 150.000 - 250.000 50.000 30.000 logement indemnité de servitude 15.000 10.000 5.000 indemnité de risque 30.417 24.333 18.250 TOTAL 256.090 - 946.267 120.493 - 196.377 72.502 - 94.491 TOTAL EUROS 126 – 484 61 – 100 37 - 48
  16. 16. IWACU Center
  17. 17. Appui du projet APPNB Appui transversal axe prévention  Elaboration d’un plan de communication 2014 Sensibilisation des hauts cadres Réactivation des pairs éducateurs Publi-reportages et émission radio du MSP  Indicateur VIH spécifique dans le tableau de bord 2014 Réunions sensibilisation Présence de préservatifs Dépistages volontaires. Pairs éducateurs
  18. 18. Les succès Le suivi et l’évaluation de ces actions est en cours…  Réactivation d’un réseau de partenaires  Réussite des approches centrées sur les hauts cadres  Intégration d’un indicateur VIH/Sida dans le tableau police de proximité.
  19. 19. Les limites ….pour des raisons multiples  Concentration des activités sur Bujumbura  Mutation de personnel formé  Moyens humains et financiers  Manque de données statistiques réelles  Les tabous culturels.
  20. 20. Conclusion © Rosalie Colfs
  21. 21. Conclusion  Lien inextricable entre le développement, la sécurité et la lutte contre le VIH/Sida Importance de l’approche multisectorielle de la lutte contre le VIH/Sida, en particulier dans les programmes de RSS/DDR.  Priorité d’ordre nationale mais contraintes (conceptuelle, structurelle, logistique) Focus projet police sur l’axe prévention (absence de mandat, manque de ressources, caractère secondaire des activités de lutte contre le VIH/Sida, etc.)
  22. 22. Recommandations
  23. 23. Recommandations  Rôle majeur des départements techniques (Siège) Définition d’ une approche multisectorielle claire et de sa mise en oeuvre par pays/programmes/projets lors de la préparation, le suivi et l’évaluation.  Synergies entre les programmes/projets santé/éducation et RSS (Terrain) Coordonner et responsabiliser les différents partenaires pour une mise en oeuvre efficiente des activités liées à la riposte contre le VIH/Sida.  Pérenniser les activités de lutte contre le VIH (Projet) Exploitation, suivi et évaluation des acteurs et ressources sur le terrain.
  24. 24. Documents de référence  Manuel de Réforme du Secteur de la Sécurité OCDE et les lignes directrices du CAD sur la réforme des systèmes de sécurité et de gouvernance, 2005  HIV/AIDS, Security and Conflict: New Realities, New Responses, AIDS, Security and Conflict Initiative (ASCI), juin 2001  Guide de terminologie de l’ONUSIDA, octobre 2011  Plan stratégique national de lutte contre le sida (psnls) 2011-2015 Secrétariat exécutif permanent du CNLS  Enquête de séroprévalence et socio-comportementale focalisée sur les groupes à plus hauts risques, CNLS, 2011  VIH/sida, sécurité et conflits: établir les liens revue Migrations forcées, supplément spécial, novembre 2010  Résolution UN 1286 (2000), Résolution UN 1325 (2000) et Résolution UN 1308 (2000)

×