Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

5Jpro CTLes : Biographies et résumés

1 363 vues

Publié le

#5Jpro_Biographies des intervenants et résumés d'intervention

  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

5Jpro CTLes : Biographies et résumés

  1. 1. Mme Monique Kieffer Directrice de la Bibliothèque nationale de Luxembourg M. James Simon Center for research libraries’ Senior Director of International Resources, Chicago Notice biographique : Monique Kieffer est directrice de la Bibliothèque nationale de Luxembourg depuis 1999. Historienne, elle a fait ses études d’histoire et de sciences politiques à Paris. Elle est titulaire d’une maîtrise d’histoire de l’Université de Paris IV, d’un doctorat en histoire de l’Université Paris VIII et est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris. Avant 1999, elle fut professeur d’histoire contemporaine au Centre universitaire de Luxembourg (intégré aujourd’hui à l’Université du Luxembourg) et collaboratrice scientifique du Centre de recherches et d’études européennes Robert Schuman à Luxembourg. Elle a consacré ses recherches à l’histoire économique et sociale contemporaine. Notice biographique : James Simon, Director of International Resources at CRL, will discuss CRL’s long-standing support for library collaboration, from print collecting and reformatting, to new roles in assessing and acquiring electronic resources. He will provide a broad overview of cooperative print archiving initiatives in the U.S. across a spectrum of institutions and repositories. He will also discuss emerging cooperative collection development approaches within the unique context of North American libraries, and will suggest areas of potential collaboration with institutions in France and Europe. Founded in 1949, the Center for Research Libraries has long served as a locus for cooperative library initiatives in the United States and Canada, and increasingly with institutions abroad. While still strongly grounded in the era of print, CRL is adapting its role to confront new challenges for libraries in maintaining the long-term integrity and accessibility of critical evidence and knowledge in the digital age. Résumé de l’intervention : James Simon is Director of International Resources at the Center for Research Libraries in Chicago, Illinois, USA. He is also the director of the Global Resources Network, a collaborative initiative of the major North American universities and research libraries to promote the widespread availability and exchange of knowledge and source materials for international studies. Simon is responsible for the coordination of many collaborative programs at CRL, such as the World Newspaper Archive, the Digital South Asia Library, the International Coalition on Newspapers, and the Area Studies Microform projects. Prior to his appointment in 1998, Simon worked in Washington, DC for the International Research & Exchanges Board (IREX) where he was Program Officer for scholarly exchanges and cooperative partnerships with Russian and Slavic organizations. Simon received his Bachelor of Science in Foreign Service from Georgetown University in 1992. Résumé de l’intervention : En mai 2014 a démarré la construction d’un nouveau bâtiment pour la Bibliothèque nationale de Luxembourg (BnL). Implanté dans un nouveau quartier de la capitale, il regroupera sur un site unique l’ensemble des collections, personnels et services de la BnL dispersés aujourd’hui sur plusieurs sites. Bibliothèque nationale d’un petit pays, la BnL est une bibliothèque multifonctionnelle : bibliothèque patrimoniale, bibliothèque d’étude et de recherche à vocation encyclopédique, ouverte à tous les publics à partir de l’âge de 16 ans, gestionnaire des systèmes informatiques de bibliothèques et coordinatrice du réseau de bibliothèques bibnet.lu et du Consortium Luxembourg pour l’acquisition de publications électroniques. Le nouveau bâtiment est conçu pour donner à la BnL les moyens de déployer au mieux la multiplicité de ses missions, dans un environnement numérique et globalisé, au service de la promotion de la société de la connaissance et de la culture dans toutes les couches de la population. Dans un pays multilingue, comptant 45% de non Luxembourgeois, la nouvelle Bibliothèque nationale sera un lieu alliant la promotion du patrimoine et l’ouverture vers l’autre, contribuant ainsi à forger cette nouvelle communauté nationale en devenir. M. Julien Sempéré Responsable des Etudes et Service du traitement des acquisitions et des collections, responsable de la bibliothèque de Médecine des Cordeliers, SCD de l’Université Paris Descartes Notice biographique : Conservateur des bibliothèques, Julien Sempéré est responsable au SCD Paris Descartes des Etudes et Service du traitement des acquisitions et des collections, service qui gère le traitement et le signalement de tous types de collections au sein du SCD, papier comme électroniques et travaille au sein de la cellule d’informatique documentaire. Membre du comité permanent de Knowledge Management de l’IFLA, il s’intéresse donc à la gestion des connaissances et aux évolutions des outils qui accompagnent les bibliothécaires. Enfin, docteur en histoire, il poursuit ses recherches en Mediterranean studies et reste donc usager des bibliothèques ! 5es Journées professionnelles du CTLes - 23 et 24 juin 2014 Lundi 23 juin 2014 Le modérateur Les intervenants Notices biographiques et résumés d’intervention
  2. 2. Notice biographique : Pentti Vattulainen has master’s degree from the University of Helsinki and Tampere. He has worked in public and research libraries in Finland and Tanzania. Currently he is the director of the National Repository Library, which was founded 1989 as a shared national storage facility and interlibrary lending centre. He has written articles on interlibrary lending and resource sharing as well as on collection management, collection policy and library co-operation. He has organized conferences on international, Nordic and national level. He holds various memberships in national and international library associations. Currently he is the Chair of the Document Delivery and Resource Sharing Section of IFLA. Résumé de l’intervention : National Repository Library (NRL) was established 1989. The original purpose was to offer university and other libraries a tool to control and manage collection space. Libraries could transfer locally less used material to the repository which would keep valuable research material available for those that need it. This presentation tries to answer at least following questions: how have the collections grown in NRL and how university libraries have transferred their print collections to NRL? What are the savings that libraries have gained and what is the impact to national collection cooperation? How do libraries use the collections of NRL? Can libraries trust on the availability of less used “long tail” material? Is government funded centralized service a good business model? How does the digital environment affect to the functions of NRL? How much print material is needed locally when many libraries build their digital collections? Notice biographique : Conservateur général des bibliothèques, archiviste-paléographe, Albert Poirot est, depuis juillet 2006, administrateur de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg où il préside au chantier BNU Nouvelle qui vise à restructurer complètement le bâtiment historique de l’établissement et qui doit s’achever à l’automne 2014. Il a été successivement en poste à la Bibliothèque centrale de prêt de Seine-et-Marne, à la Bibliothèque centrale de prêt de la Haute-Saône, à la Bibliothèque municipale de Dijon et à l’Inspection générale des bibliothèques. Il s’intéresse aux politiques publiques, aux contrats de site, au patrimoine, à l’architecture, aux questions du personnel, à la relation entre recherche et documentation et à bien d’autres choses. Notice biographique : De 1993 à 2007, Philippe Marcerou a été successivement conservateur à la bibliothèque municipale de Pau, chef du bureau des affaires générales à la Direction du livre et de la lecture du Ministère de la culture, responsable de la médiathèque de Vaise (Bibliothèque municipale de Lyon), chargé de mission à l’Institut national de recherche pédagogique et directeur de sa bibliothèque. En septembre 2007, il est devenu adjoint à la directrice de la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne qu’il dirige depuis le 1er janvier 2009. Résumé de l’intervention : Le 2 juin 2009, avec le début du déménagement des collections, s’achevait un cycle de 112 ans pendant lequel la bibliothèque de la Sorbonne n’avait cessé d’accumuler des collections. Ce stock, considérable, quasi-exhaustif sur de nombreux sujets en lettres et sciences humaines (histoire, philosophie, littérature notamment), représentait 37.000 ml de rayonnages. La rénovation de la bibliothèque de la Sorbonne, son ouverture sur le site de Sainte-Barbe (2010-2013) et son retour en Sorbonne (2013) ont induit de nouvelles pratiques : stockage sur place et à distance (Centre technique du livre de l’enseignement supérieur – CTLes – et crypte de l’église Notre-Dame du Liban), navette, développement de l’accès libre, approche thématique des collections, etc. Au début de l’année 2016, l’ouverture de l’extension du CTLes supposera la mise en place de nouveaux dispositifs fluides et souples : répartition à part égale entre Sorbonne et CTLes, gestion dynamique des collections, nouveaux modes de relations avec le CTLes, etc. 5es Journées professionnelles du CTLes - 23 et 24 juin 2014 M. Philippe Marcerou Directeur de la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne M. Albert Poirot Administrateur de la BNU, Strasbourg M. Pentti Vattulainen Directeur du Varastokirjasto, Bibliothèque nationale de dépôt de Finlande
  3. 3. Mme Bernadette Patte Directrice adjointe du Centre technique du livre de l’enseignement supérieur M. Fabien Plazannet Chef du Département des bibliothèques Service du Livre et de la Lecture Ministère de la Culture et de la Communication Notice biographique : Fabien Plazannet est conservateur général des bibliothèques et, depuis 2012, chef du Département des bibliothèques au Ministère de la Culture et de la Communication. Il a été auparavant en poste à la Bibliothèque nationale de France (1995-2001) puis à la Direction du Livre et de la Lecture du Ministère de la Culture et de la Communication (2001-2009). En tant que chef du bureau des politiques documentaires de 2004 à 2007, il a notamment participé à l'informatisation du Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France puis, à partir de 2005, à la conception et à la coordination du Plan d'action pour le patrimoine écrit. En tant que responsable des questions numériques au service du livre et de la lecture, il a participé aux missions Tessier (Numérisation du patrimoine écrit) et Zelnik-Toubon (Création et Internet). Il a été chargé de cours à l'Enssib et à l'Ecole de bibliothécaires- documentalistes de 1997 à 2007. Résumé de l’intervention : Longtemps hégémonique, par définition fondatrice, la place des collections patrimoniales est, depuis une génération, remise en cause dans l’écosystème des bibliothèques. Les évolutions de la production documentaire (40 000 livres déposés à la BnF en 1980, 74 000 en 2013), les changements des demandes des publics (réforme LMD), l’impact du numérique et des réseaux ont modifié la façon de collecter, de conserver et de signaler ces documents. Tandis que de nouvelles définitions de la notion de document patrimonial apparaissent (Charte de la conservation, 2012), les réponses des institutions publiques essaient de concilier au mieux les nouvelles possibilités de traitement et de valorisation des documents et les contraintes techniques et économiques engendrées par un patrimoine en régulière expansion (Dépôt légal du Web, 2011 ; gestion dynamique des collections ; réforme de la mise à disposition des conservateurs d’Etat en bibliothèque municipale ; nouvelle réforme du dépôt légal prévue pour 2015). Notice biographique : De2002à2006,Anne-ClaireVolongoestresponsabledelasectionLettres-ScienceshumainesduSCDdel’Université François-Rabelais (Tours). De 2006 à 2008, elle est responsable du fonds des périodiques à la bibliothèque de l’Institut de France et responsable de la Bibliothèque Thiers. De 2010 à 2012, elle est responsable des périodiques puis du département SHS au SCD de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense ; avant de devenir, à partir de 2012, la directrice adjointe du SCD de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense Elle publie régulièrement sur l’histoire de Port-Royal au XVIIe siècle et contribue au Bulletin du Bibliophile. Elle est, par ailleurs, vice-présidente de la Société des Amis de Port-Royal. 5es Journées professionnelles du CTLes - 23 et 24 juin 2014 Notice biographique : Anthony Roubaud sort diplômé en 1998 de Paris-la-Seine avec félicitations du jury. Primé à plusieurs reprises (Europan, Cimbéton, EDF, PUCA) et invité à exposer son projet d'opéra d'Oslo à la Biennale de Venise, il est lauréat en 2002 des Albums de la Jeune Architecture. Anthony Roubaud crée l'agence éponyme en 2007 après 6 années au sein de l'agence RMDM dont il est membre fondateur. Formé à la démarche HQE à l'École des Ponts- et-Chaussées, Anthony Roubaud enseigne dans l'équipe de Laurent-Marc Fischer à l'ESTP et a assisté Patrick Chavannes à l'ENSAB. Son architecture créative, rigoureuse, sensible aux grandes problématiques de notre époque s'inscrit dans un travail de recherche. Sa pratique se nourrit d'une observation attentive du contexte et allie pertinence de la réponse et maîtrise des coûts à une démarche environnementale poussée. Résumé de l’intervention : Créé en 1994, le Centre technique du livre de l’enseignement supérieur est l’unique bibliothèque de dépôt en France. A ce titre, il conserve près de trois millions de volumes versés par les bibliothèques universitaires et de grands établissements franciliens relevant de l’Enseignement supérieur. 2014 est particulièrement riche en événements marquants en ce qui concerne le positionnement du Centre. Cette année voit le début des travaux de construction d’un nouvel équipement qui devrait, à l’horizon 2025, placer le CTLes à la 2ème place des bibliothèques européennes de dépôt. De plus, par les nouveaux statuts publiés par le décret du 10 mars 2014, le CTles devient opérateur national dans deux domaines, la conservation partagée et la fourniture de documents. Dès lors, les questionnements relatifs à son cœur d’activité deviennent encore plus prégnants : comment rationaliser le stockage distant, comment optimiser les espaces de magasin, comment retarder la saturation des espaces ? plus largement comment s’inscrire à un échelon national dans un dispositif de réseau et de mutualisation des pratiques et des outils ? la présentation à deux voix, tant du projet architectural que des projets bibliothéconomiques du CTLes tentera d’apporter des réponses à ces questionnements. Notice biographique : Bernadette Patte est directrice adjointe du CTLes depuis 2010. Auparavant elle a successivement exercé ses fonctions à Médiadix, centre de formation aux carrières des bibliothèques, à la BIU Santé ainsi qu’au SCD Paris-Sorbonne. Elle est membre du comité permanent de l’IFLA Construction et équipement des bibliothèques depuis 2011. Mardi 24 juin 2014 La modératrice Les intervenants Mme Anne-Claire Volongo Directrice adjointe du SCD de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense M. Anthony Roubaud Anthony Roubaud Architecte, cabinet Antonini Darmon Architectes
  4. 4. Notice biographique : Valérie Tesnière, directrice de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine, directrice d'études à l'EHESS. Résumé de l’intervention : Parce qu’elles signalent et valorisent la production scientifique des universités, les bibliothèques sont naturellement concernées par l’enjeu des données de la recherche : il s’agit donc pour elles de définir la nature de leur investissement dans l’activité de gestion, de conservation et de diffusion des données produites au cours du processus de recherche et qui servent à la validation des résultats scientifiques. Or, le positionnement des bibliothèques repose sur une question centrale : dans un paysage où de nombreux acteurs cherchent encore leur place, quelle(s) forme(s) pourrait prendre l’activité de gestion des données au sein d’une université ? Est-il pertinent de concevoir des collections institutionnelles à partir de données hétérogènes et de valeur parfois inégale ? Ou les données de la recherche nous invitent-elles au contraire à renouveler notre regard sur la forme des collections ? Les bibliothèques ont-elles enfin la légitimité, les moyens et les compétences pour investir ce nouveau champ d’activité ? Notice biographique : Après 3 ans dans un premier poste de conservateur au SCD de l’Université de Technologie de Troyes, équipement alors tout nouveau et à taille modeste qui lui permet de découvrir concrètement tous les aspects du métier, Brigitte Michel prend la responsabilité de la section documentaire Droit-Lettres du SCD de Caen. Elle y mène notamment une politique de développement du renseignement et des formations des utilisateurs, et conduit plusieurs chantiers de fond sur les collections en magasins (4400 m2) afin de regagner de la place dans le cadre d’une politique documentaire explicitée et coordonnée sur l’Université. Elle a surtout à cœur de développer l’action de la section au sein de la BU avec une forte émergence des missions transversales dans l’ensemble des équipes, de la BU au sein du SCD avec l’intégration systématique des 7 bibliothèques d’UFR dans un fonctionnement collaboratif sur tous les dossiers structurants, et de l’intégration du SCD dans l’université, sur le plan fonctionnel, technique et politique. Chef de projet informatique du Système d’information documentaire, elle pilote le changement de SIGB + portail + GED dans un objectif pédagogique et de profilage des accès, tout en participant activement à la refonte du portail web de l’Université. Arrivée en 2010 au SCD de l’Université Paris Sud, à la responsabilité du Département système d’information documentaire, elle mène à bien le dépôt électronique des thèses en cohérence avec la démarche qualité du collège des Ecoles doctorales, lance la phase opérationnelle de réinformatisation en logiciel libre (SIGB Koha) et assure le suivi des abonnements électroniques, avant de prendre à mi-temps en septembre 2012 le pilotage de la partie documentaire du projet de Learning center Paris Saclay auprès de la Fondation de coopération scientifique Campus Paris Saclay. Notice biographique : Marie-Madeleine Géroudet est responsable du service Bibliothèque numérique au Service Commun de Documentation de l’Université Lille 1. Elle est en charge du signalement et de la diffusion de la documentation numérique produite par ou en lien avec la communauté universitaire de Lille 1 (bibliothèque numérique en histoire des sciences IRIS, thèses et HDR, ressources pédagogiques numériques). Elle est également en charge du projet Archive ouverte et données de la recherche. Elle a notamment réalisé une étude prospective et une enquête sur les données de la recherche à Lille 1, enquête relatée dans la revue Ar(abes)ques (numéro janvier-mars 2014). 5es Journées professionnelles du CTLes - 23 et 24 juin 2014 Mme Valérie Tesnière Directrice de la Bibliothèque de documentation internationale comptemporaine Mme Brigitte Michel Chef de projet Documentation Paris Saclay et services Learning Center MmeMarie-MadeleineGéroudet SCD de l’Université de Lille 1

×