TAFTA
zone de libre-échange transatlantique
expliqué pour les nuls…
et les Citoyens !
Négocié depuis le mois de juillet 20...
D’autres acronymes existent pour s’y perdre :
TTIP - Transatlantic Trade and Investment Partnership (Partenariat
transatla...
• CETA : Comprehensive Economic and Trade Agrement (= AECG). Traité commercial du
même type que le TAFTA entre le Canada e...
Le scénario de l'actuel projet de traité TAFTA ne date pas d’hier :
• Il figurait déjà en toutes lettres dans le projet d’...
2007 : création du Conseil Economique Transatlantique (CET) par Angela
Merkel et G W Bush, sans que les parlements nationa...
• Pour réaliser le mandat, la Commission Européenne a tenu près de :
• 120 réunions avec les multinationales, soit en moye...
• Le 8 juillet 2013, les négociations commencent à Washington malgré le
scandale de la NSA qui espionne la Commission Euro...
Objectifs d’un accord de libre échange
Abaisser les barrières non tarifaires
C’est la que le projet TAFTA entre en jeu : i...
Avons-nous des normes communes avec les
USA pour nous aligner sur leur système ?
Les USA n’ont pas ratifié de nombreuses c...
Article 23 du mandat de négociation: les négociations devraient inclure, en
particulier mais pas exclusivement, les normes...
b) Principe de la nation la plus favorisée :es Etats ne peuvent pas établir de
discrimination entre leurs partenaires comm...
d) La protection et la sécurité pleines et entières des investisseurs et des
investissements par les états.
Exemple pratiq...
Comment peuvent-ils nous
obliger à faire cela ?
Suis-je paranoïaque, car ….
collectif stoptaftalyon.fr
Articles 23, 32 et 45…
« (…) L’Accord (TAFTA) devrait viser à inclure un mécanisme de règlement
des différends investisseu...
• Pour régler les conflits entre multinationales et états, le projet TAFTA
mettra en place « l’organe des différents » (IS...
La porte est ouverte à de nouvelles remises en cause de toutes les
règlementations existantes comme :
- l’interdiction de ...
• Des investisseurs américains ont dénoncé la décision du gouvernement
péruvien de réguler les déchets toxiques.
• L’Equat...
• Le Brésil a dû abroger une loi obligeant les investisseurs étrangers à
réinvestir 10% de leurs bénéfices nets au Brésil,...
Contentieux en cours à l’OMC entre
UE et USA
• 19 plaintes déposées devant l’organe des différents à l’OMC par les USA
con...
Vu des Etats-Unis :
• Washington refuse catégoriquement de rendre publiques ses positions
dans les discussions.
• Les État...
« Nous sommes très inquiets de la
volonté de l'UE d'ouvrir à la
concurrence les marchés publics
passés au niveau des États...
Quels seraient les avantages du projet
TAFTA ?
Quelle crédibilité ?
Le Centre for Economic Policy Research de Londres a pr...
Exemple de l’ALENA (depuis 1994) :
• Pas d’égalité des droits entre citoyens, pas de co-développement.
• Augmentation de l...
« Nous savons que 3 millions de petits paysans seront mis hors circuit. Ils sont
obsolètes ».
« Nous allons investir dans ...
• Pourquoi un tribunal privé, composé d'avocats d'affaires, rendrait un
verdict pénalisant notre pays ?
• Quel est la légi...
Pendant les négociations, les gouvernements sont étroitement associés.
on peut agir sur le gouvernement.
Lorsque les négoc...
Axes d’actions
• Informer, expliquer le contenu du traité TAFTA.
• Agir auprès de vos députés et sénateurs en sollicitant ...
« Nous  faisons  face  à  un  conflit  frontal  entre  des  entreprises 
transnationales et les Etats.
Ceux-ci sont court-...
Des questions ?
Un grand merci à Raoul-Marc Jennar dont le travail en amont nous a librement inspirés
pour cette présentat...
http://www.citizen.org/tafta
http://www.exposethetpp.org
http://www.laquadrature.net/fr/tafta
http://stoptafta.wordpress.c...
L’effet du projet TAFTA dans le domaine
agricole ?
« (ce projet) accélérerait le processus de concentration des exploitati...
‘’… Des centaines de tonnes de semences détruites au prétexte qu’elles
n’ont pas été brevetées par des multinationales. C’...
TAFTA _ Zone de Libre-Echange Transatlantique _ pour les nuls et les citoyens
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

TAFTA _ Zone de Libre-Echange Transatlantique _ pour les nuls et les citoyens

904 vues

Publié le

TAFTA
zone de libre-échange transatlantique
expliqué pour les nuls…et les Citoyens
Négocié depuis le mois de juillet 2013, TAFTA est un projet d'accord commercial entre l'Union européenne et les États-Unis qui concerne des domaines aussi variés que l'accès aux médicaments, la sécurité alimentaire, les normes salariales, sociales, sanitaires, phytosanitaires, environnementales, ou le règlement des différents privés-publics.
Les négociations, menées par un petit groupe de fonctionnaires non élus, sont censées durer au moins jusqu'à fin 2014.
Le Parlement Européen et le Congrès américain invitent à la création planifiée pour 2015, juste après les élections européennes, d'un grand marché transatlantique calqué sur le modèle impliquant la liberté de circulation des biens, des capitaux, des services et des travailleurs.
Le 14 juin 2013, les 28 gouvernements européens approuvent le mandat de négociation, sans que les parlements nationaux ne soient consultés. Les gouvernements européens agissent donc sans l’accord direct des députés et des citoyens.
_ Les états ne seront plus maîtres de leur sol.
_ Les états n’auront plus le pouvoir de fixer les prix des produits énergétiques sur le marché national.
Monsanto et ses amis ne cachent pas leur espoir que la zone de libre-échange transatlantique permette d’imposer enfin aux Européens leur « catalogue foisonnant de produits OGM en attente d’approbation et d’utilisation», malgré la volonté de 80 % des consommateurs des USA d’obtenir un label indiquant la présence d’OGM.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
904
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
227
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • CETA, pour Canada-EU Trade Agreement (en français Accord Économique et Commercial Global (AÉCG)) est un vaste accord commercial négocié depuis 2009 entre le Canada et l'Union européenne.
    Quelques jours seulement après le rejet de l'ACTA au Parlement européen, une version fuitée du chapitre consacré à la protection de la propriété intellectuelle de CETA a été publiée, et reproduisait mot pour mot les pires passages d'ACTA relatifs aux sanctions pénales et aux dispositions répressives en matière de droit d'auteur. De nombreux analystes voient également dans CETA une réécriture des traités OMPI et ADPIC (OMC).
  • AMI: Proposant une libéralisation accrue des échanges (interdiction des discriminations par la nationalité entre investisseurs), il entraîna de vives protestations de la part des partisans de l'exception culturelle, des mouvements de défense de l’environnement et de quelques mouvements syndicaux lors de sa divulgation au grand public par des mouvements de citoyens américains1.
    Des organisations non gouvernementales parviennent à se procurer le projet d'accord, et à alerter le public sur ce projet. Selon un de leurs leaders,« l'AMI est comme Dracula : il meurt à être exposé en plein jour ». Finalement, devant l'opposition française et la tiédeur des États-Unis2, et suite au rapport qui déclare le projet « non réformable », l’AMI est abandonné en octobre 1998.
    Critiques des opposants:
    Ci-dessous, la liste non-exhaustive des critiques faites à ce projet qui permettait :
    à une multinationale d'assigner en justice des gouvernements pratiquant le protectionnisme ou la préférence nationale, établissant des différences de traitement suivant la nationalité de l‘investisseur ou créant des conditions de concurrence déloyale ; à une entreprise de tenir le gouvernement pour responsable de toute entrave à son activité (ex : manifestations, grèves…) ; l‘état se retrouve donc le responsable légal et est obligé d’indemniser l‘entreprise.
  • AGCS: Accord général sur le commerce et les services. Remplace l’ancien GATT depuis le 01/01/1995. Contient une cause de « nation la plus favorisée ».
    L'AGCS oblige les États à créer un environnement compétitif entre entreprises publiques et privées : en pratique, cela se traduit soit par une diminution des subventions aux premières, soit par l'aménagement d'aides particulières pour les entreprises privées. Les subventions au niveau des communes sont aussi visées par l'AGCS.
  • Perte du pouvoir de nationalisation par les gouvernements.
  • Usines sans droits de douane dont les produits sont à 100% destinées à l’exportation. – de 2 M d’employés pour 30% du PIB à l’exportation.
  • TAFTA _ Zone de Libre-Echange Transatlantique _ pour les nuls et les citoyens

    1. 1. TAFTA zone de libre-échange transatlantique expliqué pour les nuls… et les Citoyens ! Négocié depuis le mois de juillet 2013, TAFTA est un projet d'accord commercial entre l'Union européenne et les États-Unis qui concerne des domaines aussi variés que l'accès aux médicaments, la sécurité alimentaire, les normes salariales, sociales, sanitaires, phytosanitaires, environnementales, ou le règlement des différents privés-publics. Les négociations, menées par un petit groupe de fonctionnaires non élus, sont censées durer au moins jusqu'à fin 2014. collectif stoptaftalyon.fr
    2. 2. D’autres acronymes existent pour s’y perdre : TTIP - Transatlantic Trade and Investment Partnership (Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement). PTCI - Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement. GMT - Grand Marché Transatlantique. APT - Accord de Partenariat Transatlantique. collectif stoptaftalyon.fr
    3. 3. • CETA : Comprehensive Economic and Trade Agrement (= AECG). Traité commercial du même type que le TAFTA entre le Canada et l’UE, signé en Octobre 2013 devrait être validé très prochainement. • reproduit mot pour mot les pires passages d'ACTA entre autres. • Volonté de contourner les lois de l’OMC. • TiSA : Trade in Service Agreement. Accord de déréglementation financière dans les 50 pays en négociation. Volonté de contourner l’OMC afin de l’imposer au monde ensuite. • Concerne le transport maritime, les technologies de l'information et de la communication, l‘e-commerce, les services informatiques, le courrier et la livraison, les services financiers et les monopoles publics. • Tête de pont du traité Facta. • FACTA : Foreign Account Tax Compliance Act. « l'impérialisme américain appliqué aux institutions financières ». Elle exige que les institutions financières étrangères transmettent aux autorités fiscales américaines des informations relatives aux comptes américains ou qu’elles perçoivent un impôt élevé (30%). Les autres traités en cours de négociation collectif stoptaftalyon.fr
    4. 4. Le scénario de l'actuel projet de traité TAFTA ne date pas d’hier : • Il figurait déjà en toutes lettres dans le projet d’accord multilatéral sur l’investissement (AMI) négocié secrètement entre 1995 et 1997 par les 29 États membres de l’OCDE. • Divulguée in extremis, la copie souleva une vague de protestations sans précédent, contraignant ses promoteurs à la remiser. Le 26 mars 2009, le Parlement Européen adopte une résolution invitant à la création effective d'un marché transatlantique. Le Parlement Européen et le Congrès américain invitent à la création planifiée pour 2015, juste après les élections européennes, d'un grand marché transatlantique calqué sur le modèle impliquant la liberté de circulation des biens, des capitaux, des services et des travailleurs. collectif stoptaftalyon.fr
    5. 5. 2007 : création du Conseil Economique Transatlantique (CET) par Angela Merkel et G W Bush, sans que les parlements nationaux ne soient consultés. En réalité, un groupe de lobbying. • Le CET regroupe plus de 70 firmes dont AIG, AT&T, BASF, BP, Deutsche Bank, EADS, ENI, Exxon Mobil, Ford, GE, IBM, Intel, Merck, Pfizer, Philip Morris, Siemens, Total, Verizon, Xerox … et conseille le gouvernement US et la Commission Européenne. Comment ? collectif stoptaftalyon.fr
    6. 6. • Pour réaliser le mandat, la Commission Européenne a tenu près de : • 120 réunions avec les multinationales, soit en moyenne, 1 tous les 4 jours. • alors que dans le même temps elle n’a eu que 4 réunions avec les représentants de la société civile. • La Commission Européenne a réalisé, avec l’aide des entreprises multinationales et des groupes de pression représentant les intérêts économiques, un projet de mandat de négociation. Celui-ci a été approuvé par le conseil des ministres européens des 28 pays de l’Union Européenne. collectif stoptaftalyon.fr
    7. 7. • Le 8 juillet 2013, les négociations commencent à Washington malgré le scandale de la NSA qui espionne la Commission Européenne et diverses ambassades européennes. •Les réunions se poursuivent au rythme d’une session tous les trois mois. • Le 14 juin 2013, les 28 gouvernements européens approuvent le mandat de négociation, sans que les parlements nationaux ne soient consultés. Les gouvernements européens agissent donc sans l’accord direct des députés et des citoyens. collectif stoptaftalyon.fr
    8. 8. Objectifs d’un accord de libre échange Abaisser les barrières non tarifaires C’est la que le projet TAFTA entre en jeu : il s’agit d’aligner les normes alimentaires, sanitaires, sociales, financières, éducatives ainsi que le droit du travail sur les plus faibles voir mettre en place des structures qui permettront de les abaisser encore. Abaisser les barrières tarifaires C’est le prix que les entreprises doivent payer pour commercer dans un pays : elles sont actuellement entre l’Union Européenne et les USA aux environs de 4 à 5%. Donc impact faible sur le commerce sauf dans certains secteurs dont l’agriculture et le textile. collectif stoptaftalyon.fr
    9. 9. Avons-nous des normes communes avec les USA pour nous aligner sur leur système ? Les USA n’ont pas ratifié de nombreuses conventions internationales comme : • l’OIT, Organisation Internationale du Travail. • l’UNESCO. • la reconnaissance des droits de l’enfant. • le protocole de KYOTO (réduction des émissions de gaz à effet de serre). • Ils ne reconnaissent pas la Cour Pénale Internationale … Aux USA: • Certains services publics et la sécurité sociale sont privés. • Le système juridique est différent. • La peine de mort et la vente libre des armes sont des pratiques légales. collectif stoptaftalyon.fr
    10. 10. Article 23 du mandat de négociation: les négociations devraient inclure, en particulier mais pas exclusivement, les normes de traitement et les règles suivantes : a) Traitement juste et équitable, y compris l’interdiction des mesures déraisonnables, arbitraires ou discriminatoires. Exemple pratique : Le géant du tabac Philip Morris poursuit, depuis le 30/03/2010, en justice l’Uruguay et l’Australie pour leurs lois anti-tabac. La compagnie soutient que les encadrés d’alerte sur les paquets de cigarettes et les simples emballages les empêchent d’afficher effectivement le logo de leur marque, causant une perte substantielle de leur part de marché. Extraits de quelques règles du projet TAFTA Sous ces mots trompeurs se cache une triste réalité : il s’agit de ne pas gêner les multinationales par des lois limitant leurs profits. collectif stoptaftalyon.fr
    11. 11. b) Principe de la nation la plus favorisée :es Etats ne peuvent pas établir de discrimination entre leurs partenaires commerciaux. Exemple : Si la France accorde une aide financière à une entreprise qui supprime la pollution qu’elle produit sur le territoire, il faudra quelle accorde la même aide à toutes les entreprises étrangères, mêmes aux plus polluantes, venant s’installer en France. Comme ca ne sera pas possible, ce sera la fin de ce type d’aide. c) Principe du traitement national :alement. Exemple : Ce type de contrainte rend impossible une politique industrielle de relance en faveur d’une région défavorisée ou d’un secteur d’entreprises (PME), à moins de fournir aux investisseurs étrangers les mêmes aides. collectif stoptaftalyon.fr
    12. 12. d) La protection et la sécurité pleines et entières des investisseurs et des investissements par les états. Exemple pratique : Sur les bases de l’accord ALENA (l’équivalent du TAFTA entre Etats-Unis, Canada et Mexique), la société canadienne Lone Pine Ressources Inc. demande 250 millions de dollars de compensation au Canada. Le « crime » du Canada : la province du Québec a décrété un moratoire sur l’extraction d’huile et gaz de schiste en raison du risque environnemental de cette technologie. collectif stoptaftalyon.fr
    13. 13. Comment peuvent-ils nous obliger à faire cela ? Suis-je paranoïaque, car …. collectif stoptaftalyon.fr
    14. 14. Articles 23, 32 et 45… « (…) L’Accord (TAFTA) devrait viser à inclure un mécanisme de règlement des différends investisseur-Etat efficace et des plus modernes, garantissant la transparence, l’indépendance des arbitres (…) ». L’article 32 prévoit de laisser à un tribunal arbitral privé les questions spécifiques du droit du travail et de l’environnement. L’article 45 étend les compétences du tribunal arbitral privé à tout l’accord TAFTA. Le projet TAFTA crée donc un tribunal d’arbitrage privé pour régler les conflits entre les multinationales et les états. Les états seront soumis a une entité supra nationale, au-dessus des états. collectif stoptaftalyon.fr
    15. 15. • Pour régler les conflits entre multinationales et états, le projet TAFTA mettra en place « l’organe des différents » (ISDS). Ce tribunal est calqué sur celui existant déjà au sein de l’OMC mais il comprend certaines différences. • Ce tribunal : • Sera constitué de cabinets d’avocats privés spécialisés (environ 600 personnes réparties entre USA et UE). • Contourne les juridictions nationales et internationales. • Permet aux seules multinationales d’attaquer les Etats et non l’inverse. • Autorise, si l‘état ne veut pas se soumettre à la décision du cabinet, la multinationale à demander à l’état « qui héberge son siège » de saisir les biens de l’ état condamné. Organe des différends collectif stoptaftalyon.fr
    16. 16. La porte est ouverte à de nouvelles remises en cause de toutes les règlementations existantes comme : - l’interdiction de cultiver des OGM. - l’interdiction du bisphénol A (et autres perturbateurs endocriniens). - la vente du bœuf et de porcs dits « aux hormones » et de volailles traitées chimiquement. Ce traité va permettre : - la mise en concurrence et donc la privatisation à terme de la production et de la distribution de toutes les formes d’énergie. - la contestation systématique de lois limitant ou interdisant l’exploitation des huiles et gaz de schiste. Les états ne seront plus maîtres de leur sol. Les états n’auront plus le pouvoir de fixer les prix des produits énergétiques sur le marché national. collectif stoptaftalyon.fr
    17. 17. • Des investisseurs américains ont dénoncé la décision du gouvernement péruvien de réguler les déchets toxiques. • L’Equateur a été poursuivi pour 1,77 milliards de dollars en 2010 par l’entreprise pétrolière américaine Occidental Petroleum pour avoir refusé l’exploitation de leur sous-sol dans la forêt amazonienne. • En Europe, le géant suédois de l’énergie Vattenfall réclame plus de 3,7 milliards d’euros à l’Allemagne en compensation de la décision du pays de sortir du nucléaire. Exemples de ce qu’a déjà fait un organe des différends dans d’autres traités internationaux : collectif stoptaftalyon.fr
    18. 18. • Le Brésil a dû abroger une loi obligeant les investisseurs étrangers à réinvestir 10% de leurs bénéfices nets au Brésil, après recours d'une entreprise étasunienne auprès de l'OMC. • Le groupe pharmaceutique américain Eli Lilly entend se faire justice face au Canada, coupable d’avoir mis en place un système de brevets qui rend certains médicaments plus abordables. • Lorsque l’Argentine a figé les prix courants essentiels (énergie, eau …) et dévalué sa monnaie en réponse à la crise financière de 2001-2002, elle fut frappée par plus de 40 plaintes de sociétés comme CMS energy (US), Suez et Vivendi (France). A la fin de 2008, les condamnations contre le pays se montaient 1,15 Milliard de $. collectif stoptaftalyon.fr
    19. 19. Contentieux en cours à l’OMC entre UE et USA • 19 plaintes déposées devant l’organe des différents à l’OMC par les USA contre l’Europe: • Subventions à Airbus, interdiction du bœuf aux hormones et des OGM, interdiction des viandes lavées au chlore, protection des appellations d’origine protégée. • 32 plaintes déposées à l’OMC par l’Europe contre les USA: • Subventions à Boeing, mesures limitant l’importation de produit en acier, règlementation antidumping, règles contraignantes sur les importations de vin. collectif stoptaftalyon.fr
    20. 20. Vu des Etats-Unis : • Washington refuse catégoriquement de rendre publiques ses positions dans les discussions. • Les États-Unis pourraient de leur côté se cramponner à leur législation (Small Business Act, Buy American Act...) qui réserve certains marchés publics en priorité aux PME américaines, au détriment des entreprises étrangères. • Monsanto et ses amis ne cachent pas leur espoir que la zone de libre- échange transatlantique permette d’imposer enfin aux Européens leur « catalogue foisonnant de produits OGM en attente d’approbation et d’utilisation», malgré la volonté de 80 % des consommateurs des USA d’obtenir un label indiquant la présence d’OGM. collectif stoptaftalyon.fr
    21. 21. « Nous sommes très inquiets de la volonté de l'UE d'ouvrir à la concurrence les marchés publics passés au niveau des États fédérés et des municipalités », indique à l'AFP Scott Paul, président de l'alliance manufacturière américaine (AAM), principal groupe de défense des intérêts industriels du pays. "Les États (fédérés) ne doivent en aucun cas être forcés d'ouvrir leurs marchés publics s'ils ne le souhaitent pas". collectif stoptaftalyon.fr
    22. 22. Quels seraient les avantages du projet TAFTA ? Quelle crédibilité ? Le Centre for Economic Policy Research de Londres a produit en mars 2013 un rapport validé par la Commission et le Conseil de l’Europe. Ce rapport affirme que les gains du GMT seront a l’horizon 2027 : + 0,5% d’augmentation du PIB dans l’Union Européenne soit entre 400.000 et 500.000 emplois créés. Rappel 2013 : 26,5 millions de chômeurs dans l’Union Européenne. collectif stoptaftalyon.fr
    23. 23. Exemple de l’ALENA (depuis 1994) : • Pas d’égalité des droits entre citoyens, pas de co-développement. • Augmentation de la dépendance des pays les moins riches face aux pays les plus riches. • Agriculture dévastée par l’arrivée des produits américains subventionnés. • Délocalisation des emplois américains bien rémunérés vers les pays moins rémunérateurs. • Montées des inégalités salariales. • Entre 1 million et 3 millions de paysans mexicains ont du cesser leurs activités pour rejoindre les bidonvilles des grandes métropoles selon Marie-Monique Robin (« Le monde selon Monsanto », « Notre poison quotidien »…). • Environ 900000 emplois détruits aux USA. collectif stoptaftalyon.fr
    24. 24. « Nous savons que 3 millions de petits paysans seront mis hors circuit. Ils sont obsolètes ». « Nous allons investir dans l’industrie et ce sera mieux pour eux de devenir des ouvriers plutôt qu’ils restent dans ces zones arriérées.” - L’attaché commercial des USA au Mexique, 1991, cité par Marie-Monique Robin. Ces industries n’ont jamais vu le jour, car à part les sinistres maquiladoras, les usines de montage sur la frontière entre les deux pays, l’ALENA n’a apporté aucun emploi industriel, c’est même tout le contraire . collectif stoptaftalyon.fr
    25. 25. • Pourquoi un tribunal privé, composé d'avocats d'affaires, rendrait un verdict pénalisant notre pays ? • Quel est la légitimité de ces personnes pour décider de notre futur ? • A quoi servira mon parlement national s'il est soumis a un tribunal extérieur que je ne peux pas élire ? • A quoi bon aller voter pour des députés nationaux ? • A quoi bon la démocratie en France si c'est un tribunal d'hommes d'affaires aux USA qui dirigera notre pays et notre Europe ? collectif stoptaftalyon.fr
    26. 26. Pendant les négociations, les gouvernements sont étroitement associés. on peut agir sur le gouvernement. Lorsque les négociations seront terminées, il y a trois moments importants : La Commission européenne doit soumettre le résultat aux 28 gouvernements qui lui donnent ou non le droit de signer au nom de l’UE. on peut agir sur le gouvernement. Les gouvernements doivent théoriquement soumettre le traité à la ratification de leur Parlement. on peut agir sur les élus : les députés et les sénateurs. Le Parlement européen a le pouvoir d’accepter ou de refuser 2 fois le traité. La décision finale revenant au Conseil Européen. on peut agir sur les députés européens que nous avons élu le 25 mai 2014. Comment Agir ? collectif stoptaftalyon.fr
    27. 27. Axes d’actions • Informer, expliquer le contenu du traité TAFTA. • Agir auprès de vos députés et sénateurs en sollicitant leur avis. • Agir auprès de vos députés européens. • Agir sur notre gouvernement par l’intermédiaire des associations, ONG, syndicats et collectifs locaux/nationaux/internationaux. • Agir aussi auprès de votre commune, département, régions qui seront, elles aussi, impactées par le TAFTA. collectif stoptaftalyon.fr
    28. 28. « Nous  faisons  face  à  un  conflit  frontal  entre  des  entreprises  transnationales et les Etats. Ceux-ci sont court-circuités dans leurs décisions fondamentales  -   politiques, économiques et militaires - par des organisations  globales qui ne dépendent d'aucun Etat et dont les activités ne  sont  contrôlées  par  aucun  parlement,  ni  aucune  institution  représentative de l'intérêt collectif » -Salvador Allende, Assemblée générale de l'ONU, 1972. collectif stoptaftalyon.fr
    29. 29. Des questions ? Un grand merci à Raoul-Marc Jennar dont le travail en amont nous a librement inspirés pour cette présentation. Merci à Robert Joumard pour son aide précieuse. collectif stoptaftalyon.fr
    30. 30. http://www.citizen.org/tafta http://www.exposethetpp.org http://www.laquadrature.net/fr/tafta http://stoptafta.wordpress.com https://www.collectifstoptafta.org/collectifs-locaux email du collectif Stop TAFTA Lyon : stoptafta-lyon@riseup.net collectif stoptaftalyon.fr
    31. 31. L’effet du projet TAFTA dans le domaine agricole ? « (ce projet) accélérerait le processus de concentration des exploitations pour maintenir une compétitivité minimale, réduirait drastiquement le nombre d’actifs agricoles, augmenterait fortement le chômage, la désertification des campagnes profondes, la dégradation de l’environnement et de la biodiversité et mettrait fin à l’objectif d’instaurer des circuits courts entre producteurs et consommateurs. » -Jacques Berthelot, agroéconomiste. « Je suis convaincu que l’ALENA créera un million d’emplois dans les cinq années qui suivront son entrée en vigueur. » - Bill Clinton, 1994. collectif stoptaftalyon.fr
    32. 32. ‘’… Des centaines de tonnes de semences détruites au prétexte qu’elles n’ont pas été brevetées par des multinationales. C’est ce qui arrive aux paysans colombiens, et c’est bien ce qui pourrait se produire aussi en France et en Europe à cause du traité de libre-échange discuté entre l’Union européenne et le Canada. Cet accord commercial qui « brade les droits des agriculteurs au profit de l’industrie semencière », alerte de nombreuses organisations de la société civile…’’ En 2011, 1167 tonnes de semences, principalement de riz, mais aussi de pommes de terre, de maïs, de blé, de plantes fourragères et de haricots rouges, sont retirées de la circulation. L’année suivante, l’Institut agroalimentaire colombien (ICA) confisque ou détruit près de 2800 tonnes de semences. Motif : l’accord signé avec les États-Unis contient une clause qui oblige les paysans à cultiver des « semences certifiées », c’est-à-dire produites par les sélectionneurs industriels comme Monsanto ou Syngenta. collectif stoptaftalyon.fr

    ×