Teams n°11

131 vues

Publié le

Adressé au domicile de chaque salarié et édité en 8 langues, Teams se veut un lien trimestriel entre les 18.000 collaborateurs de l'entreprise, qui exercent plus de 100 métiers différents et se répartissent dans 60 pays et continents.
Agence In Fine (Paris)

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
131
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Teams n°11

  1. 1. CEI LES NOUVELLES FRONTIÈRES DU RAIL Page 10 N° 11 Décembre 2010 Teams AlstomTransport MagazineLe magazine des collaborateurs d’Alstom Transport 30 CLIENT Virgin-Alstom : une belle marque de complicité 18 MARCHÉ Très grande vitesse : la famille s’agrandit 28 MÉTIER Contract Manager : le maillon fort 4 DOSSIER TLS : une feuille de route ambitieuse
  2. 2. INNOTRANS THE PLACE TO BE Du 21 au 24 septembre dernier, Berlin était, l’espace de quelques jours, la capitale du monde ferroviaire avec l’édition 2010 du salon InnoTrans.The place to be pour communiquer son savoir-faire, présenter ses innovations et peser sur les décisions du secteur. Et, bien sûr, pour rencontrer des clients, des prospects et conclure des contrats. Carole Galland Messe Berlin, 21 septembre 2010. Des centaines de visiteurs se pressent vers le gigantesque Palais des congrès berlinois. Aucun ne veut rater l’événement qui siège ici tous les deux ans : InnoTrans, le seul salon ferroviaire au monde permettant d’exposer des trains grandeur nature. INNOTRANS 2010, C’EST : 106 000 visiteurs, contre 86 000 en 2008. 2 234 exposants (330 de plus qu’en 2008) en provenance de 45 pays. 50 000 m2 de halls et d’expositions extérieures. 52 premières présentations mondiales de produits innovants. 24 HEURES AVEC... 24 TEAMS ALSTOM TRANSPORT
  3. 3. ; Heure de pointe sur le stand d’Alstom. Dès la première matinée, on se presse sur le stand. Avec une grande diversité des profils : clients, prospects, collaborateurs, exposants, journalistes, grand public… Et de nationalités : Indiens, Chinois, Russes, Allemands, Australiens… Ici on se salue, on échange, on analyse, on s’étonne… et l’on se restaure. Ambiance de sommet international à la cérémonie d’ouverture. Personnalités et grands acteurs du rail se pressent pour écouter le ministre fédéral allemand des Transports. Peter Ramsauer communique sa foi dans le transport ferroviaire, emblématique d’une nouvelle mobilité durable. Il est rejoint par le commissaire européen aux Transports, Siim Kallas, qui développe sa vision d’un espace ferroviaire européen unique d’ici 2050. Les Big Three. Aux côtés des présidents de Siemens et de Bombardier, Philippe Mellier partage son analyse du marché et les espoirs qu’il fonde sur cette édition 2010 d’InnoTrans : “Au regard du nombre de rendez-vous programmés pendant ces trois jours, nous avons des raisons objectives d’être optimistes.” Speedelia entre en scène. Rencontre remarquée entre Guillaume Pépy et Philippe Mellier. Le président de la SNCF pose près de la maquette du Speedelia, la nouvelle plateforme très grande vitesse d’Alstom. Le calme avant la tempête. Dominante blanche, présence végétale, courbes épurées, jeux de transparence… Le stand d’Alstom mise sur l’efficacité, le design et la clarté. Sur cet espace de 670 m2 , des centaines de personnes vont se croiser pendant trois jours. ALSTOM TRANSPORT TEAMS 25
  4. 4. Face à une centaine de journalistes venus du monde entier, Philippe Mellier expose le bilan de l’exercice passé et les perspectives à venir. “Si les commandes publiques ont tendance à ralentir, Alstom a des raisons objectives d’être confiant : nous ne sommes pas seulement leader de la grande vitesse, nous sommes multispécialiste et multigéographique : plus de 80% de nos implantations sont extérieures au territoire français.” Une fascination renouvelée. Experts ou amateurs, ils ont tous dans le regard une même fascination pour le train à grande et à très grande vitesse. Tel ce visiteur qui observe discrètement la maquette du Pendolino Allegro… Visite ministérielle sur le stand. Thierry Best, directeur commercial d’Alstom Transport, fait découvrir à Valérie Létard, secrétaire d’État à l’Écologie, le simulateur TrainTracer, système embarqué de suivi à distance de l’état des locomotives. Lancement de Loclife Services. C’est devant un public de professionnels venus de Norvège, de République tchèque, d’Italie, d’Allemagne ou de France que Pascale Grasset, Vice President Marketing & Sales, présente la nouvelle offre fret d’Alstom. “Baptisée Loclife Services, elle se caractérise par la disponibilité des locomotives Prima II, la souplesse d’opération et la préservation de la valeur de la flotte.” La Russie, centre de toutes les attentions. Sur le stand de Transmashholding (TMH), Vladimir Yakunin, président des chemins de fer russes (RZD), Andrei Bokarev, président de TMH, et Philippe Mellier signent un mémorandum sous les flashes. Son objet : des locomotives électriques de fret qui seront développées avec Alstom et produites dans l’usine TMH de Novocherkassk. Building business. Sur la mezzanine du stand Alstom, on quitte l’effervescence du rez-de-chaussée pour la quiétude d’un salon feutré où des espaces de discussion ont été aménagés pour les VIP, en plus des cinq salles de réunion. Des discussions commerciales de tout premier plan vont avoir lieu ici pendant trois jours. 24 HEURES AVEC... 26 TEAMS ALSTOM TRANSPORT
  5. 5. Locomotive Alstom nouvelle génération. Développée par le site de Belfort, la locomotive Prima II a dévoilé ses atouts : modularité, interopérabilité et nouveau design. À l’issue de la visite intérieure, beaucoup se disent “séduits par l’espace, la luminosité et le confort du produit”. Conduire une locomotive. Avec la simulation de TrainTracer, le pupitre de la Prima II est un peu l’animation vedette du stand d’Alstom. “Quand les clients s’installent face au pupitre, ils sont d’abord impressionnés puis ils s’adaptent vite aux commandes de la machine et en apprécient la simplicité. Ici, il y a la même électronique que dans les vraies locos!” s’enthousiasme Samuel Hibon, chef de service propulsion au centre de Belfort. Ambiance cannoise. Par un temps digne du Festival de Cannes, ils étaient nombreux, professionnels, journalistes et grand public, à admirer le New Pendolino qui laissait apercevoir son mécanisme de pendulation. Perspectives de nouveaux contrats. Thierry Best et Marc Chatelard, SVP Marketing & Strategy, aux côtés d’une délégation de prospects australiens, ont toutes les raisons de sourire : en trois jours, une centaine de rendez-vous se sont succédé sur le stand d’Alstom et plusieurs contrats se sont concrétisés. Cette fois encore, InnoTrans était bel et bien LE rendez-vous incontournable du monde ferroviaire. Martin Lange, Managing Director d’Alstom Transport Allemagne et Autriche, peut être satisfait. La presse et les clients allemands étaient au rendez-vous pour découvrir le nouveau métro de Hambourg. “Fabriqué en consortium avec Bombardier, ce matériel est l’aboutissement de quatre années de travail. Les 27 rames entreront progressivement en service à partir de l’été 2011.” ALSTOM TRANSPORT TEAMS 27

×