SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  6
Télécharger pour lire hors ligne
Texte n° 20 - MOLIÈRE, Dom Juan, 1665

                                    ACTE I, Scène I                                            SGANARELLE
                                   Sganarelle, Gusman                                          Eh ! mon pauvre Gusman, mon ami, tu ne sais pas encore, crois!moi, quel homme est
                                                                                               Dom Juan.
SGANARELLE, tenant une tabatière.                                                              GUSMAN
Quoi que puisse dire Aristote et toute la Philosophie, il n'est rien d'égal au tabac : c'est   Je ne sais pas, de vrai, quel homme il peut être, s'il faut qu'il nous ait fait cette perfidie ;
la passion des honnêtes gens, et qui vit sans tabac n'est pas digne de vivre. Non              et je ne comprends point comme après tant d'amour et tant d'impatience témoignée, tant
!seulement il réjouit et purge les cerveaux humains, mais encore il instruit les âmes à la     d'hommages pressants, de voeux, de soupirs et de larmes, tant de lettres passionnées, de
vertu, et l'on apprend avec lui à devenir honnête homme. Ne voyez!vous pas bien, dès           protestations ardentes et de serments réitérés, tant de transports enfin et tant
qu'on en prend, de quelle manière obligeante on en use avec tout le monde, et comme            d'emportements qu'il a fait paraître, jusqu'à forcer, dans sa passion, l'obstacle sacré d'un
on est ravi d'en donner à droit et à gauche, partout où l'on se trouve ? On n'attend pas       couvent, pour mettre Done Elvire en sa puissance, je ne comprends pas, dis!je, comme,
même qu'on en demande, et l'on court au!devant du souhait des gens : tant il est vrai          après tout cela, il aurait le coeur de pouvoir manquer à sa parole.
que le tabac inspire des sentiments d'honneur et de vertu à tous ceux qui en prennent.         SGANARELLE
Mais c'est assez de cette matière. Reprenons un peu notre discours. Si bien donc, cher         Je n'ai pas grande peine à le comprendre, moi ; et si tu connaissais le pèlerin, tu
Gusman, que Done Elvire, ta maîtresse, surprise de notre départ, s'est mise en                 trouverais la chose assez facile pour lui. Je ne dis pas qu'il ait
campagne après nous, et son coeur, que mon maître a su toucher trop fortement, n'a pu          changé de sentiments pour Done Elvire, je n'en ai point de certitude encore : tu sais
vivre, dis!tu, sans le venir chercher ici. Veux!tu qu'entre nous je te dise ma pensée ?        que, par son ordre, je partis avant lui, et depuis son arrivée il ne m'a point entretenu ;
J'ai peur qu'elle ne soit mal payée de son amour, que son voyage en cette ville produise       mais, par précaution, je t'apprends, inter nos, que tu vois en Dom Juan, mon maître, le
peu de fruit, et que vous eussiez autant gagné à ne bouger de là.                              plus grand scélérat que la terre ait jamais porté, un enragé, un chien, un diable, un Turc,
GUSMAN                                                                                         un hérétique, qui ne croit ni Ciel, ni Enfer, ni loup!garou, qui passe cette vie en
Et la raison encore ? Dis!moi, je te prie, Sganarelle, qui peut t'inspirer une peur d'un si    véritable bête brute, un pourceau d'Epicure, un vrai Sardanapale, qui ferme l'oreille à
mauvais augure ? Ton maître t'a!t!il ouvert son coeur là!dessus, et t'a!t!il dit qu'il eût     toutes les remontrances [chrétiennes] qu'on lui peut faire, et traite de billevesées tout ce
pour nous quelque froideur qui l'ait obligé à partir ?                                         que nous croyons. Tu me dis qu'il a épousé ta maîtresse : crois qu'il auroit plus fait pour
SGANARELLE                                                                                     sa passion, et qu'avec elle il aurait encore épousé toi, son chien et son chat. Un mariage
Non pas ; mais, à vue de pays, je connais à peu près le train des choses ; et sans qu'il       ne lui coûte rien à contracter ; il ne se sert point d'autres pièges pour attraper les belles,
m'ait encore rien dit, je gagerais presque que l'affaire va là. Je pourrais peut!être me       et c'est un épouseur à toutes mains. Dame, demoiselle, bourgeoise, paysanne, il ne
tromper ; mais enfin, sur de tels sujets, l'expérience m'a pu donner quelques lumières.         trouve rien de trop chaud ni de trop froid pour lui ; et si je te disais le nom de toutes
GUSMAN                                                                                         celles qu'il a épousées en divers lieux, ce serait un chapitre à durer jusques au soir. Tu
Quoi ? ce départ si peu prévu serait une infidélité de Dom Juan ? Il pourrait faire cette       demeures surpris et changes de couleur à ce discours ; ce n'est là qu'une ébauche du
injure aux chastes feux de Done Elvire ?                                                       personnage, et pour en achever le portrait, il faudrait bien d'autres coups de pinceau.
SGANARELLE                                                                                     Suffit qu'il faut que le courroux du Ciel l'accable quelque jour ; qu'il me vaudrait bien
Non, c'est qu'il est jeune encore, et qu'il n'a pas le courage...                              mieux d'être au diable que d'être à lui, et qu'il me fait voir tant d'horreurs, que je
GUSMAN                                                                                         souhaiterais qu'il fût déjà je ne sais où. Mais un grand seigneur méchant homme est une
Un homme de sa qualité ferait une action si lâche ?                                            terrible chose ; il faut que je lui sois fidèle, en dépit que j'en aie : la crainte en moi fait
SGANARELLE                                                                                     l'office du zèle, bride mes sentiments, et me réduit d'applaudir bien souvent à ce que
Eh oui, sa qualité ! La raison en est belle, et c'est par là qu'il s'empêcherait des choses.   mon âme déteste.
GUSMAN
Mais les saints noeuds du mariage le tiennent engagé.
Texte n° 21 - MOLIÈRE, Dom Juan, 1665

Acte I scène 2 (tirade de Dom Juan , dite "Éloge de l'inconstance")

DOM JUAN: Quoi? tu veux qu'on se lie à demeurer au premier objet qui nous prend, qu'on renonce au monde pour lui, et qu'on n'ait plus
d'yeux pour personne? La belle chose de vouloir se piquer d'un faux honneur d'être fidèle, de s'ensevelir pour toujours dans une passion, et
d'être mort dès sa jeunesse à toutes les autres beautés qui nous peuvent frapper les yeux! Non, non: la constance n'est bonne que pour des
ridicules; toutes les belles ont droit de nous charmer, et l'avantage d'être rencontrée la première ne doit point dérober aux autres les justes
prétentions qu'elles ont toutes sur nos cœurs. Pour moi, la beauté me ravit partout où je la trouve, et je cède facilement à cette douce violence
dont elle nous entraîne. J'ai beau être engagé, l'amour que j'ai pour une belle n'engage point mon âme à faire injustice aux autres; je conserve
des yeux pour voir le mérite de toutes, et rends à chacune les hommages et les tributs où la nature nous oblige. Quoi qu'il en soit, je ne puis
refuser mon cœur à tout ce que je vois d'aimable; et dès qu'un beau visage me le demande, si j'en avais dix mille, je les donnerais tous. Les
inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables, et tout le plaisir de l'amour est dans le changement. On goûte une douceur
extrême à réduire, par cent hommages, le cœur d'une jeune beauté, à voir de jour en jour les petits progrès qu'on y fait, à combattre par des
transports, par des larmes et des soupirs, l'innocente pudeur d'une âme qui a peine à rendre les armes, à forcer pied à pied toutes les petites
résistances qu'elle nous oppose, à vaincre les scrupules dont elle se fait un honneur et la mener doucement où nous avons envie de la faire venir.
Mais lorsqu'on en est maître une fois, il n'y a plus rien à dire ni rien à souhaiter ; tout le beau de la passion est fini, et nous nous endormons
dans la tranquillité d'un tel amour, si quelque objet nouveau ne vient réveiller nos désirs, et présenter à notre cœur les charmes attrayants d'une
conquête à faire. Enfin il n'est rien de si doux que de triompher de la résistance d'une belle personne, et j'ai sur ce sujet l'ambition des
conquérants, qui volent perpétuellement de victoire en victoire, et ne peuvent se résoudre à borner leurs souhaits. Il n'est rien qui puisse arrêter
l'impétuosité de mes désirs: je me sens un cœur à aimer toute la terre; et comme Alexandre, je souhaiterais qu'il y eût d'autres mondes, pour y
pouvoir étendre mes conquêtes amoureuses.
Texte n° 22 - MOLIÈRE, Dom Juan, 1665 -    Acte III, scène 2

Dom Juan, Sganarelle, un pauvre
Sganarelle : Enseignez!nous un peu le chemin qui mène à la ville.
Le pauvre : Vous n'avez qu'à suivre cette route, Messieurs, et détourner à main droite quand vous serez au bout de la forêt. Mais je
              vous donne avis que vous devez vous tenir sur vos gardes, et que depuis quelque temps il y a des voleurs ici autour.
Dom Juan : Je te suis bien obligé, mon ami, et je te rends grâce de tout mon coeur.
Le pauvre : Si vous vouliez, Monsieur, me secourir de quelque aumône ?
Dom Juan : Ah ! ah ! ton avis est intéressé, à ce que je vois.
Le pauvre : Je suis un pauvre homme, Monsieur, retiré tout seul dans ce bois depuis dix ans, et je ne manquerai pas de prier le Ciel
              qu'il vous donne toute sorte de biens.
Dom Juan :    Eh ! prie-le qu'il te donne un habit, sans te mettre en peine des affaires des autres.
Sganarelle : Vous ne connaissez pas Monsieur, bonhomme ; il ne croit qu'en deux et deux sont quatre et en quatre et quatre sont huit.
Dom Juan : Quelle est ton occupation parmi ces arbres ?
Le pauvre : De prier le Ciel tout le jour pour la prospérité des gens de bien qui me donnent quelque chose.
Dom Juan : Il ne se peut donc pas que tu ne sois bien à ton aise ?
Le pauvre : Hélas ! Monsieur, je suis dans la plus grande nécessité du monde.
Dom Juan : Tu te moques : un homme qui prie le Ciel tout le jour ne peut pas manquer d'être bien dans ses affaires.
Le pauvre : Je vous assure, Monsieur, que le plus souvent je n'ai pas un morceau de pain à me mettre sous les dents.
Dom Juan : Voilà qui est étrange, et tu es bien mal reconnu de tes soins. Ah ! ah ! je m'en vais te donner un louis d'or tout à l'heure,
              pourvu que tu veuilles jurer.
Le pauvre : Ah ! Monsieur, voudriez-vous que je commisse un tel péché ?
Dom Juan : Tu n'as qu'à voir si tu veux gagner un louis d'or ou non. En voici un que je te donne, si tu jures ; tiens, il faut jurer.
Le pauvre : Monsieur !
Dom Juan : À moins de cela, tu ne l'auras pas.
Sganarelle : Va, va, jure un peu, il n'y a pas de mal.
Dom Juan : Prends, le voilà ; prends, te dis-je, mais jure donc.
Le pauvre: Non, Monsieur, j'aime mieux mourir de faim.                                                            Document 1 : Dom Juan
                                                                                                                  Mise en scène de
Dom Juan : Va, va, je te le donne pour l'amour de l'humanité.                                                     Marcel Bluwal - 1965
Texte n° 23 - MOLIÈRE, Dom Juan, 1665 -         Acte V, scènes 5 et 6

Dom Juan, un Spectre, en femme voilée, Sganarelle
Le Spectre : Dom Juan n'a plus qu'un moment à pouvoir profiter de la miséricorde du Ciel ;
              et s'il ne se repent ici, sa perte est résolue.
Sganarelle : Entendez-vous, Monsieur ?
Dom Juan : Qui ose tenir ces paroles ? Je crois connaître cette voix.
Sganarelle : Ah ! Monsieur, c'est un spectre : je le reconnais au marcher.
Dom Juan : Spectre, fantôme ; ou diable, je veux voir ce que c'est.
(Le Spectre change de figure et représente le Temps avec sa faux à la main.)
Sganarelle : Ô ciel ! voyez!vous, Monsieur, ce changement de figure ?
Dom Juan :      Non, non, rien n'est capable de m'imprimer de la terreur, et je veux éprouver
              avec mon épée si c'est un corps ou un esprit.
 (Le Spectre s'envole dans le temps que Dom Juan le veut frapper.)
Sganarelle : Ah ! Monsieur, rendez!vous à tant de preuves, et jetez!vous vite dans le repentir.
Dom Juan :        Non, non, il ne sera pas dit, quoi qu'il arrive, que je sois capable de me
              repentir. Allons, suis!moi.
La Statue : Arrêtez, Dom Juan : vous m'avez hier donné parole de venir manger avec moi.
Dom Juan : Oui. Où faut-il aller ?
La Statue : Donnez-moi la main.                                                                          Document 2 : La Madone de Séville
                                                                                                      Source d!inspiration de Julie Brochen, 2011
Dom Juan : La voilà.
La Statue : Dom Juan, l'endurcissement au péché traîne une mort funeste, et les grâces du
              Ciel que l'on renvoie ouvrent un chemin à sa foudre.
Dom Juan : Ô Ciel ! que sens-je ? un feu invisible me brûle, je n'en puis plus, et tout mon
              corps devient un brasier ardent. Ah !
(Le tonnerre tombe avec un grand bruit et de grands éclairs sur Dom Juan ; la terre
s'ouvre et l'abîme ; et il sort de grands feux de l'endroit où il est tombé.)
Sganarelle : Ah ! mes gages ! mes gages ! Voilà par sa mort un chacun satisfait. Ciel offensé, lois
violées, filles séduites, familles déshonorées, parents outragés, femmes mises à mal, maris
poussés à bout, tout le monde est content ; il n'y a que moi seul de malheureux, qui, après tant
d'années de service, n'ai point d'autre récompense que de voir à mes yeux l'impiété de mon maître             Document 3 : Dom Juan
punie par le plus épouvantable châtiment du monde. Mes gages ! mes gages ! mes gages !                 Mise en scène de Daniel Mesguish 2003
Doc. 4             Document 4 à 7 :
                    Mises en scène          Doc. 6
                    contemporaines
                     de Dom Juan

              4. Patrice Chéreau 1969
              5. Julie Brochen 2011
              6. et 7. Marcel Bluwal 1965


              Doc. 7




     Doc. 5
Document 8 et 9 :
                                                  La scène finale de Dom Juan : Armand Delcampe 1999




                          Document 10 :                                                                   Document 11 :
Le tombeau du commandeur Dom Juan - Acte III, sc.5 (Julie Brochen 2011)              Le pauvre de Dom Juan - Acte III, sc.2 (Daniel Mesguish 2003)

Contenu connexe

Tendances (20)

L'épreuve - Marivaux
L'épreuve - MarivauxL'épreuve - Marivaux
L'épreuve - Marivaux
 
Devoir maison manuel scolaire [tsanta] Tableaux parisiens
Devoir maison manuel scolaire [tsanta] Tableaux parisiensDevoir maison manuel scolaire [tsanta] Tableaux parisiens
Devoir maison manuel scolaire [tsanta] Tableaux parisiens
 
Olivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiinOlivier hoën décision de bouqiin
Olivier hoën décision de bouqiin
 
Olivier Hoen 2808
Olivier Hoen 2808Olivier Hoen 2808
Olivier Hoen 2808
 
Baudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfersBaudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfers
 
Support oral histoire des arts
Support oral histoire des artsSupport oral histoire des arts
Support oral histoire des arts
 
Histoire littéraire XV°-XIX° siècles
Histoire littéraire  XV°-XIX° sièclesHistoire littéraire  XV°-XIX° siècles
Histoire littéraire XV°-XIX° siècles
 
Candide mag 1
Candide mag 1Candide mag 1
Candide mag 1
 
Recueil "L'insolent Ciel", Marius Dion
Recueil "L'insolent Ciel", Marius DionRecueil "L'insolent Ciel", Marius Dion
Recueil "L'insolent Ciel", Marius Dion
 
La littérature
La littératureLa littérature
La littérature
 
Verlaine selección de poemas
Verlaine selección de poemasVerlaine selección de poemas
Verlaine selección de poemas
 
Candide Chapitre 3 La guerre
Candide Chapitre 3 La guerreCandide Chapitre 3 La guerre
Candide Chapitre 3 La guerre
 
Clèves
ClèvesClèves
Clèves
 
Paroles de sages
Paroles de sagesParoles de sages
Paroles de sages
 
Ce que dit l'hiver
Ce que dit l'hiverCe que dit l'hiver
Ce que dit l'hiver
 
Patrick elce fleur noire et blanc
Patrick elce fleur noire et blancPatrick elce fleur noire et blanc
Patrick elce fleur noire et blanc
 
Delphine Simonis
Delphine SimonisDelphine Simonis
Delphine Simonis
 
Paroles la mer
Paroles   la merParoles   la mer
Paroles la mer
 
VOltaire, CANDIDE : chapitre 19 - Surinam
VOltaire, CANDIDE : chapitre 19 - SurinamVOltaire, CANDIDE : chapitre 19 - Surinam
VOltaire, CANDIDE : chapitre 19 - Surinam
 
Asimov 4-fondation foudroyée
Asimov   4-fondation foudroyéeAsimov   4-fondation foudroyée
Asimov 4-fondation foudroyée
 

En vedette

Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstanceDom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstanceCaroline REYS, Lycée virtuel
 
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Classicisme XVIIe eeuw (Molière)
Classicisme XVIIe eeuw (Molière)Classicisme XVIIe eeuw (Molière)
Classicisme XVIIe eeuw (Molière)Leonore1977
 
Jean baptiste poquelin
Jean baptiste poquelinJean baptiste poquelin
Jean baptiste poquelinbullaribera
 
Vie et oeuvre de molière 2013
Vie et oeuvre de molière   2013Vie et oeuvre de molière   2013
Vie et oeuvre de molière 2013bibofle
 
Derecho administrativo instruccion_finalizacion_procedimiento_administrativo
Derecho administrativo instruccion_finalizacion_procedimiento_administrativoDerecho administrativo instruccion_finalizacion_procedimiento_administrativo
Derecho administrativo instruccion_finalizacion_procedimiento_administrativocefic
 
Exp. rr.hh 31.05
Exp. rr.hh 31.05Exp. rr.hh 31.05
Exp. rr.hh 31.05cefic
 
Présentation Qualitelis 2010
Présentation Qualitelis 2010Présentation Qualitelis 2010
Présentation Qualitelis 2010LS Consulting
 
Flash Valeur LABEL VIE de Novembre 2010
Flash Valeur LABEL VIE de Novembre 2010Flash Valeur LABEL VIE de Novembre 2010
Flash Valeur LABEL VIE de Novembre 2010www.bourse-maroc.org
 
Speech Mrs Pascale Gruny Revise
Speech Mrs Pascale Gruny ReviseSpeech Mrs Pascale Gruny Revise
Speech Mrs Pascale Gruny ReviseSocial Europe
 
Honivo, formation par l'action
Honivo, formation par l'actionHonivo, formation par l'action
Honivo, formation par l'actionHonivo
 
Note de Recherche DLM ( BKB ) Août 2010
Note de Recherche DLM ( BKB ) Août 2010 Note de Recherche DLM ( BKB ) Août 2010
Note de Recherche DLM ( BKB ) Août 2010 www.bourse-maroc.org
 
Le 17 octobre 2010
Le 17 octobre 2010Le 17 octobre 2010
Le 17 octobre 2010sautejeau
 
Le monarque par meagan
Le monarque par meaganLe monarque par meagan
Le monarque par meaganclassedejulia
 
Mod 1
Mod 1Mod 1
Mod 1cefic
 
Histoire de l'antisémitisme
Histoire de l'antisémitismeHistoire de l'antisémitisme
Histoire de l'antisémitismenoctambule
 
Questionnaire sur mme julia photo album 2013 septembre
Questionnaire sur mme julia photo album 2013 septembreQuestionnaire sur mme julia photo album 2013 septembre
Questionnaire sur mme julia photo album 2013 septembreclassedejulia
 

En vedette (20)

Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstanceDom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
 
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
 
Classicisme XVIIe eeuw (Molière)
Classicisme XVIIe eeuw (Molière)Classicisme XVIIe eeuw (Molière)
Classicisme XVIIe eeuw (Molière)
 
Biographie de Molière
Biographie de MolièreBiographie de Molière
Biographie de Molière
 
Jean baptiste poquelin
Jean baptiste poquelinJean baptiste poquelin
Jean baptiste poquelin
 
Don Juan
Don JuanDon Juan
Don Juan
 
Vie et oeuvre de molière 2013
Vie et oeuvre de molière   2013Vie et oeuvre de molière   2013
Vie et oeuvre de molière 2013
 
Derecho administrativo instruccion_finalizacion_procedimiento_administrativo
Derecho administrativo instruccion_finalizacion_procedimiento_administrativoDerecho administrativo instruccion_finalizacion_procedimiento_administrativo
Derecho administrativo instruccion_finalizacion_procedimiento_administrativo
 
Exp. rr.hh 31.05
Exp. rr.hh 31.05Exp. rr.hh 31.05
Exp. rr.hh 31.05
 
Présentation Qualitelis 2010
Présentation Qualitelis 2010Présentation Qualitelis 2010
Présentation Qualitelis 2010
 
Flash Valeur LABEL VIE de Novembre 2010
Flash Valeur LABEL VIE de Novembre 2010Flash Valeur LABEL VIE de Novembre 2010
Flash Valeur LABEL VIE de Novembre 2010
 
Speech Mrs Pascale Gruny Revise
Speech Mrs Pascale Gruny ReviseSpeech Mrs Pascale Gruny Revise
Speech Mrs Pascale Gruny Revise
 
Honivo, formation par l'action
Honivo, formation par l'actionHonivo, formation par l'action
Honivo, formation par l'action
 
Note de Recherche DLM ( BKB ) Août 2010
Note de Recherche DLM ( BKB ) Août 2010 Note de Recherche DLM ( BKB ) Août 2010
Note de Recherche DLM ( BKB ) Août 2010
 
Le 17 octobre 2010
Le 17 octobre 2010Le 17 octobre 2010
Le 17 octobre 2010
 
Le monarque par meagan
Le monarque par meaganLe monarque par meagan
Le monarque par meagan
 
Mod 1
Mod 1Mod 1
Mod 1
 
Histoire de l'antisémitisme
Histoire de l'antisémitismeHistoire de l'antisémitisme
Histoire de l'antisémitisme
 
Ag
AgAg
Ag
 
Questionnaire sur mme julia photo album 2013 septembre
Questionnaire sur mme julia photo album 2013 septembreQuestionnaire sur mme julia photo album 2013 septembre
Questionnaire sur mme julia photo album 2013 septembre
 

Similaire à Textes et documents Dom Juan - Bac 2011

Chateau & seignerie de Fouesnant opi
Chateau &  seignerie de Fouesnant opiChateau &  seignerie de Fouesnant opi
Chateau & seignerie de Fouesnant opiFoenizella.com
 
Chroniques de Fouesnant - l-jdtje
Chroniques de Fouesnant -  l-jdtjeChroniques de Fouesnant -  l-jdtje
Chroniques de Fouesnant - l-jdtjeFoenizella.com
 
Arthur De Gobineau Adelaide
Arthur De Gobineau   AdelaideArthur De Gobineau   Adelaide
Arthur De Gobineau AdelaideSais Abdelkrim
 
Racine au théâtre de l'elysée
Racine au théâtre de l'elyséeRacine au théâtre de l'elysée
Racine au théâtre de l'elyséeJoyeux Nain
 
Idée Olivier Hoen
Idée  Olivier Hoen Idée  Olivier Hoen
Idée Olivier Hoen Olivier Hoen
 
EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
 EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël BoudouTaurnada
 
Ici et ailleurs recueil de nouvelles
Ici et ailleurs recueil de nouvellesIci et ailleurs recueil de nouvelles
Ici et ailleurs recueil de nouvellesEVA DIALLO AUTEUR
 
Tel de l_au_dela_mystere06
Tel de l_au_dela_mystere06Tel de l_au_dela_mystere06
Tel de l_au_dela_mystere06Gerard Houdinet
 
Poemes radins
Poemes radinsPoemes radins
Poemes radinsarvorig
 
Le Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdf
Le Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdfLe Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdf
Le Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdfAbdelhakZahra
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10LeRougeetLeNoir
 
Les Conteurs a la Ronde _ Dodobuzz.weebly.com
Les Conteurs a la Ronde _ Dodobuzz.weebly.comLes Conteurs a la Ronde _ Dodobuzz.weebly.com
Les Conteurs a la Ronde _ Dodobuzz.weebly.comKarim Senoun
 
Dictionnaire philosophie alchimique
Dictionnaire philosophie alchimiqueDictionnaire philosophie alchimique
Dictionnaire philosophie alchimiqueheroig
 
Masques de Venise
Masques de VeniseMasques de Venise
Masques de VeniseBiaEsteves
 
En attendant l’heureux dénouement
En attendant l’heureux dénouementEn attendant l’heureux dénouement
En attendant l’heureux dénouementFreekidstories
 
Terre promise premiers chapitres
Terre promise premiers chapitresTerre promise premiers chapitres
Terre promise premiers chapitresStephane Chasteller
 
Conte de Noel - Charles Dickens
Conte de Noel - Charles DickensConte de Noel - Charles Dickens
Conte de Noel - Charles DickensFreekidstories
 
Adultere coelho paulo (1)
Adultere   coelho paulo (1)Adultere   coelho paulo (1)
Adultere coelho paulo (1)Hajar EL YADARI
 

Similaire à Textes et documents Dom Juan - Bac 2011 (20)

Chateau & seignerie de Fouesnant opi
Chateau &  seignerie de Fouesnant opiChateau &  seignerie de Fouesnant opi
Chateau & seignerie de Fouesnant opi
 
Chroniques de Fouesnant - l-jdtje
Chroniques de Fouesnant -  l-jdtjeChroniques de Fouesnant -  l-jdtje
Chroniques de Fouesnant - l-jdtje
 
Arthur De Gobineau Adelaide
Arthur De Gobineau   AdelaideArthur De Gobineau   Adelaide
Arthur De Gobineau Adelaide
 
Racine au théâtre de l'elysée
Racine au théâtre de l'elyséeRacine au théâtre de l'elysée
Racine au théâtre de l'elysée
 
Idée Olivier Hoen
Idée  Olivier Hoen Idée  Olivier Hoen
Idée Olivier Hoen
 
EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
 EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
EXTRAIT du roman « Benzos » de Noël Boudou
 
Ici et ailleurs recueil de nouvelles
Ici et ailleurs recueil de nouvellesIci et ailleurs recueil de nouvelles
Ici et ailleurs recueil de nouvelles
 
Tel de l_au_dela_mystere06
Tel de l_au_dela_mystere06Tel de l_au_dela_mystere06
Tel de l_au_dela_mystere06
 
Poemes radins
Poemes radinsPoemes radins
Poemes radins
 
Le Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdf
Le Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdfLe Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdf
Le Pur et l'Impur (Litt.Gene.) (French Edition) - Colette.pdf
 
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10
Livret Le Rouge et Le Noir - Scène 10
 
Les Conteurs a la Ronde _ Dodobuzz.weebly.com
Les Conteurs a la Ronde _ Dodobuzz.weebly.comLes Conteurs a la Ronde _ Dodobuzz.weebly.com
Les Conteurs a la Ronde _ Dodobuzz.weebly.com
 
Dictionnaire philosophie alchimique
Dictionnaire philosophie alchimiqueDictionnaire philosophie alchimique
Dictionnaire philosophie alchimique
 
Masques de Venise
Masques de VeniseMasques de Venise
Masques de Venise
 
En attendant l’heureux dénouement
En attendant l’heureux dénouementEn attendant l’heureux dénouement
En attendant l’heureux dénouement
 
Terre promise premiers chapitres
Terre promise premiers chapitresTerre promise premiers chapitres
Terre promise premiers chapitres
 
Chansons pour elle
Chansons pour elleChansons pour elle
Chansons pour elle
 
Conte de Noel - Charles Dickens
Conte de Noel - Charles DickensConte de Noel - Charles Dickens
Conte de Noel - Charles Dickens
 
Adultere coelho paulo (1)
Adultere   coelho paulo (1)Adultere   coelho paulo (1)
Adultere coelho paulo (1)
 
Adultere paulo-coelho
Adultere paulo-coelhoAdultere paulo-coelho
Adultere paulo-coelho
 

Plus de Caroline REYS, Lycée virtuel

Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"Caroline REYS, Lycée virtuel
 
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelure
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelureBAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelure
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelureCaroline REYS, Lycée virtuel
 

Plus de Caroline REYS, Lycée virtuel (20)

Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
 Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
 
Tous les matins du monde - Narration et montage
Tous les matins du monde - Narration et montageTous les matins du monde - Narration et montage
Tous les matins du monde - Narration et montage
 
Generique shining
Generique shiningGenerique shining
Generique shining
 
Le Jansénisme & Tous les matins du monde
Le Jansénisme & Tous les matins du mondeLe Jansénisme & Tous les matins du monde
Le Jansénisme & Tous les matins du monde
 
Textes bac 2011 sans dom juan
Textes bac 2011   sans dom juanTextes bac 2011   sans dom juan
Textes bac 2011 sans dom juan
 
Vie de voltaire
Vie de voltaireVie de voltaire
Vie de voltaire
 
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
 
BAUDELAIRE - Spleen
BAUDELAIRE - SpleenBAUDELAIRE - Spleen
BAUDELAIRE - Spleen
 
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
 
Les Phares
Les PharesLes Phares
Les Phares
 
Baudelaire : Synthèe du groupement de textes
Baudelaire : Synthèe du groupement de textesBaudelaire : Synthèe du groupement de textes
Baudelaire : Synthèe du groupement de textes
 
Poesie : Introduction Poèmes En Prose
Poesie : Introduction Poèmes En ProsePoesie : Introduction Poèmes En Prose
Poesie : Introduction Poèmes En Prose
 
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soir
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soirBAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soir
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soir
 
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez VousBAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
 
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - La Beauté
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - La BeautéBAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - La Beauté
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - La Beauté
 
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelure
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelureBAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelure
BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, Le spleen de Paris - La chevelure
 
BAUDELAIRE : Anywhere Out Of The World
BAUDELAIRE : Anywhere Out Of The WorldBAUDELAIRE : Anywhere Out Of The World
BAUDELAIRE : Anywhere Out Of The World
 
Voltaire, CANDIDE : chapitre 6 - L'auto da fé
Voltaire, CANDIDE  : chapitre 6 - L'auto da féVoltaire, CANDIDE  : chapitre 6 - L'auto da fé
Voltaire, CANDIDE : chapitre 6 - L'auto da fé
 
Candide chapitre 22 : L' épisode Parisien
Candide  chapitre 22 : L' épisode ParisienCandide  chapitre 22 : L' épisode Parisien
Candide chapitre 22 : L' épisode Parisien
 
Stendhal, La Chartreuse de Parme
Stendhal, La Chartreuse de ParmeStendhal, La Chartreuse de Parme
Stendhal, La Chartreuse de Parme
 

Dernier

0234567778999876554345678898765566.15.ppt
0234567778999876554345678898765566.15.ppt0234567778999876554345678898765566.15.ppt
0234567778999876554345678898765566.15.pptessiben
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...Unidad de Espiritualidad Eudista
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Majida Antonios, M.Ed.
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RHM2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RHM2i Formation
 

Dernier (12)

0234567778999876554345678898765566.15.ppt
0234567778999876554345678898765566.15.ppt0234567778999876554345678898765566.15.ppt
0234567778999876554345678898765566.15.ppt
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RHM2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
M2i Webinar - CPF 2024 : une stratégie pour booster les performances RH
 

Textes et documents Dom Juan - Bac 2011

  • 1. Texte n° 20 - MOLIÈRE, Dom Juan, 1665 ACTE I, Scène I SGANARELLE Sganarelle, Gusman Eh ! mon pauvre Gusman, mon ami, tu ne sais pas encore, crois!moi, quel homme est Dom Juan. SGANARELLE, tenant une tabatière. GUSMAN Quoi que puisse dire Aristote et toute la Philosophie, il n'est rien d'égal au tabac : c'est Je ne sais pas, de vrai, quel homme il peut être, s'il faut qu'il nous ait fait cette perfidie ; la passion des honnêtes gens, et qui vit sans tabac n'est pas digne de vivre. Non et je ne comprends point comme après tant d'amour et tant d'impatience témoignée, tant !seulement il réjouit et purge les cerveaux humains, mais encore il instruit les âmes à la d'hommages pressants, de voeux, de soupirs et de larmes, tant de lettres passionnées, de vertu, et l'on apprend avec lui à devenir honnête homme. Ne voyez!vous pas bien, dès protestations ardentes et de serments réitérés, tant de transports enfin et tant qu'on en prend, de quelle manière obligeante on en use avec tout le monde, et comme d'emportements qu'il a fait paraître, jusqu'à forcer, dans sa passion, l'obstacle sacré d'un on est ravi d'en donner à droit et à gauche, partout où l'on se trouve ? On n'attend pas couvent, pour mettre Done Elvire en sa puissance, je ne comprends pas, dis!je, comme, même qu'on en demande, et l'on court au!devant du souhait des gens : tant il est vrai après tout cela, il aurait le coeur de pouvoir manquer à sa parole. que le tabac inspire des sentiments d'honneur et de vertu à tous ceux qui en prennent. SGANARELLE Mais c'est assez de cette matière. Reprenons un peu notre discours. Si bien donc, cher Je n'ai pas grande peine à le comprendre, moi ; et si tu connaissais le pèlerin, tu Gusman, que Done Elvire, ta maîtresse, surprise de notre départ, s'est mise en trouverais la chose assez facile pour lui. Je ne dis pas qu'il ait campagne après nous, et son coeur, que mon maître a su toucher trop fortement, n'a pu changé de sentiments pour Done Elvire, je n'en ai point de certitude encore : tu sais vivre, dis!tu, sans le venir chercher ici. Veux!tu qu'entre nous je te dise ma pensée ? que, par son ordre, je partis avant lui, et depuis son arrivée il ne m'a point entretenu ; J'ai peur qu'elle ne soit mal payée de son amour, que son voyage en cette ville produise mais, par précaution, je t'apprends, inter nos, que tu vois en Dom Juan, mon maître, le peu de fruit, et que vous eussiez autant gagné à ne bouger de là. plus grand scélérat que la terre ait jamais porté, un enragé, un chien, un diable, un Turc, GUSMAN un hérétique, qui ne croit ni Ciel, ni Enfer, ni loup!garou, qui passe cette vie en Et la raison encore ? Dis!moi, je te prie, Sganarelle, qui peut t'inspirer une peur d'un si véritable bête brute, un pourceau d'Epicure, un vrai Sardanapale, qui ferme l'oreille à mauvais augure ? Ton maître t'a!t!il ouvert son coeur là!dessus, et t'a!t!il dit qu'il eût toutes les remontrances [chrétiennes] qu'on lui peut faire, et traite de billevesées tout ce pour nous quelque froideur qui l'ait obligé à partir ? que nous croyons. Tu me dis qu'il a épousé ta maîtresse : crois qu'il auroit plus fait pour SGANARELLE sa passion, et qu'avec elle il aurait encore épousé toi, son chien et son chat. Un mariage Non pas ; mais, à vue de pays, je connais à peu près le train des choses ; et sans qu'il ne lui coûte rien à contracter ; il ne se sert point d'autres pièges pour attraper les belles, m'ait encore rien dit, je gagerais presque que l'affaire va là. Je pourrais peut!être me et c'est un épouseur à toutes mains. Dame, demoiselle, bourgeoise, paysanne, il ne tromper ; mais enfin, sur de tels sujets, l'expérience m'a pu donner quelques lumières. trouve rien de trop chaud ni de trop froid pour lui ; et si je te disais le nom de toutes GUSMAN celles qu'il a épousées en divers lieux, ce serait un chapitre à durer jusques au soir. Tu Quoi ? ce départ si peu prévu serait une infidélité de Dom Juan ? Il pourrait faire cette demeures surpris et changes de couleur à ce discours ; ce n'est là qu'une ébauche du injure aux chastes feux de Done Elvire ? personnage, et pour en achever le portrait, il faudrait bien d'autres coups de pinceau. SGANARELLE Suffit qu'il faut que le courroux du Ciel l'accable quelque jour ; qu'il me vaudrait bien Non, c'est qu'il est jeune encore, et qu'il n'a pas le courage... mieux d'être au diable que d'être à lui, et qu'il me fait voir tant d'horreurs, que je GUSMAN souhaiterais qu'il fût déjà je ne sais où. Mais un grand seigneur méchant homme est une Un homme de sa qualité ferait une action si lâche ? terrible chose ; il faut que je lui sois fidèle, en dépit que j'en aie : la crainte en moi fait SGANARELLE l'office du zèle, bride mes sentiments, et me réduit d'applaudir bien souvent à ce que Eh oui, sa qualité ! La raison en est belle, et c'est par là qu'il s'empêcherait des choses. mon âme déteste. GUSMAN Mais les saints noeuds du mariage le tiennent engagé.
  • 2. Texte n° 21 - MOLIÈRE, Dom Juan, 1665 Acte I scène 2 (tirade de Dom Juan , dite "Éloge de l'inconstance") DOM JUAN: Quoi? tu veux qu'on se lie à demeurer au premier objet qui nous prend, qu'on renonce au monde pour lui, et qu'on n'ait plus d'yeux pour personne? La belle chose de vouloir se piquer d'un faux honneur d'être fidèle, de s'ensevelir pour toujours dans une passion, et d'être mort dès sa jeunesse à toutes les autres beautés qui nous peuvent frapper les yeux! Non, non: la constance n'est bonne que pour des ridicules; toutes les belles ont droit de nous charmer, et l'avantage d'être rencontrée la première ne doit point dérober aux autres les justes prétentions qu'elles ont toutes sur nos cœurs. Pour moi, la beauté me ravit partout où je la trouve, et je cède facilement à cette douce violence dont elle nous entraîne. J'ai beau être engagé, l'amour que j'ai pour une belle n'engage point mon âme à faire injustice aux autres; je conserve des yeux pour voir le mérite de toutes, et rends à chacune les hommages et les tributs où la nature nous oblige. Quoi qu'il en soit, je ne puis refuser mon cœur à tout ce que je vois d'aimable; et dès qu'un beau visage me le demande, si j'en avais dix mille, je les donnerais tous. Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables, et tout le plaisir de l'amour est dans le changement. On goûte une douceur extrême à réduire, par cent hommages, le cœur d'une jeune beauté, à voir de jour en jour les petits progrès qu'on y fait, à combattre par des transports, par des larmes et des soupirs, l'innocente pudeur d'une âme qui a peine à rendre les armes, à forcer pied à pied toutes les petites résistances qu'elle nous oppose, à vaincre les scrupules dont elle se fait un honneur et la mener doucement où nous avons envie de la faire venir. Mais lorsqu'on en est maître une fois, il n'y a plus rien à dire ni rien à souhaiter ; tout le beau de la passion est fini, et nous nous endormons dans la tranquillité d'un tel amour, si quelque objet nouveau ne vient réveiller nos désirs, et présenter à notre cœur les charmes attrayants d'une conquête à faire. Enfin il n'est rien de si doux que de triompher de la résistance d'une belle personne, et j'ai sur ce sujet l'ambition des conquérants, qui volent perpétuellement de victoire en victoire, et ne peuvent se résoudre à borner leurs souhaits. Il n'est rien qui puisse arrêter l'impétuosité de mes désirs: je me sens un cœur à aimer toute la terre; et comme Alexandre, je souhaiterais qu'il y eût d'autres mondes, pour y pouvoir étendre mes conquêtes amoureuses.
  • 3. Texte n° 22 - MOLIÈRE, Dom Juan, 1665 - Acte III, scène 2 Dom Juan, Sganarelle, un pauvre Sganarelle : Enseignez!nous un peu le chemin qui mène à la ville. Le pauvre : Vous n'avez qu'à suivre cette route, Messieurs, et détourner à main droite quand vous serez au bout de la forêt. Mais je vous donne avis que vous devez vous tenir sur vos gardes, et que depuis quelque temps il y a des voleurs ici autour. Dom Juan : Je te suis bien obligé, mon ami, et je te rends grâce de tout mon coeur. Le pauvre : Si vous vouliez, Monsieur, me secourir de quelque aumône ? Dom Juan : Ah ! ah ! ton avis est intéressé, à ce que je vois. Le pauvre : Je suis un pauvre homme, Monsieur, retiré tout seul dans ce bois depuis dix ans, et je ne manquerai pas de prier le Ciel qu'il vous donne toute sorte de biens. Dom Juan : Eh ! prie-le qu'il te donne un habit, sans te mettre en peine des affaires des autres. Sganarelle : Vous ne connaissez pas Monsieur, bonhomme ; il ne croit qu'en deux et deux sont quatre et en quatre et quatre sont huit. Dom Juan : Quelle est ton occupation parmi ces arbres ? Le pauvre : De prier le Ciel tout le jour pour la prospérité des gens de bien qui me donnent quelque chose. Dom Juan : Il ne se peut donc pas que tu ne sois bien à ton aise ? Le pauvre : Hélas ! Monsieur, je suis dans la plus grande nécessité du monde. Dom Juan : Tu te moques : un homme qui prie le Ciel tout le jour ne peut pas manquer d'être bien dans ses affaires. Le pauvre : Je vous assure, Monsieur, que le plus souvent je n'ai pas un morceau de pain à me mettre sous les dents. Dom Juan : Voilà qui est étrange, et tu es bien mal reconnu de tes soins. Ah ! ah ! je m'en vais te donner un louis d'or tout à l'heure, pourvu que tu veuilles jurer. Le pauvre : Ah ! Monsieur, voudriez-vous que je commisse un tel péché ? Dom Juan : Tu n'as qu'à voir si tu veux gagner un louis d'or ou non. En voici un que je te donne, si tu jures ; tiens, il faut jurer. Le pauvre : Monsieur ! Dom Juan : À moins de cela, tu ne l'auras pas. Sganarelle : Va, va, jure un peu, il n'y a pas de mal. Dom Juan : Prends, le voilà ; prends, te dis-je, mais jure donc. Le pauvre: Non, Monsieur, j'aime mieux mourir de faim. Document 1 : Dom Juan Mise en scène de Dom Juan : Va, va, je te le donne pour l'amour de l'humanité. Marcel Bluwal - 1965
  • 4. Texte n° 23 - MOLIÈRE, Dom Juan, 1665 - Acte V, scènes 5 et 6 Dom Juan, un Spectre, en femme voilée, Sganarelle Le Spectre : Dom Juan n'a plus qu'un moment à pouvoir profiter de la miséricorde du Ciel ; et s'il ne se repent ici, sa perte est résolue. Sganarelle : Entendez-vous, Monsieur ? Dom Juan : Qui ose tenir ces paroles ? Je crois connaître cette voix. Sganarelle : Ah ! Monsieur, c'est un spectre : je le reconnais au marcher. Dom Juan : Spectre, fantôme ; ou diable, je veux voir ce que c'est. (Le Spectre change de figure et représente le Temps avec sa faux à la main.) Sganarelle : Ô ciel ! voyez!vous, Monsieur, ce changement de figure ? Dom Juan : Non, non, rien n'est capable de m'imprimer de la terreur, et je veux éprouver avec mon épée si c'est un corps ou un esprit. (Le Spectre s'envole dans le temps que Dom Juan le veut frapper.) Sganarelle : Ah ! Monsieur, rendez!vous à tant de preuves, et jetez!vous vite dans le repentir. Dom Juan : Non, non, il ne sera pas dit, quoi qu'il arrive, que je sois capable de me repentir. Allons, suis!moi. La Statue : Arrêtez, Dom Juan : vous m'avez hier donné parole de venir manger avec moi. Dom Juan : Oui. Où faut-il aller ? La Statue : Donnez-moi la main. Document 2 : La Madone de Séville Source d!inspiration de Julie Brochen, 2011 Dom Juan : La voilà. La Statue : Dom Juan, l'endurcissement au péché traîne une mort funeste, et les grâces du Ciel que l'on renvoie ouvrent un chemin à sa foudre. Dom Juan : Ô Ciel ! que sens-je ? un feu invisible me brûle, je n'en puis plus, et tout mon corps devient un brasier ardent. Ah ! (Le tonnerre tombe avec un grand bruit et de grands éclairs sur Dom Juan ; la terre s'ouvre et l'abîme ; et il sort de grands feux de l'endroit où il est tombé.) Sganarelle : Ah ! mes gages ! mes gages ! Voilà par sa mort un chacun satisfait. Ciel offensé, lois violées, filles séduites, familles déshonorées, parents outragés, femmes mises à mal, maris poussés à bout, tout le monde est content ; il n'y a que moi seul de malheureux, qui, après tant d'années de service, n'ai point d'autre récompense que de voir à mes yeux l'impiété de mon maître Document 3 : Dom Juan punie par le plus épouvantable châtiment du monde. Mes gages ! mes gages ! mes gages ! Mise en scène de Daniel Mesguish 2003
  • 5. Doc. 4 Document 4 à 7 : Mises en scène Doc. 6 contemporaines de Dom Juan 4. Patrice Chéreau 1969 5. Julie Brochen 2011 6. et 7. Marcel Bluwal 1965 Doc. 7 Doc. 5
  • 6. Document 8 et 9 : La scène finale de Dom Juan : Armand Delcampe 1999 Document 10 : Document 11 : Le tombeau du commandeur Dom Juan - Acte III, sc.5 (Julie Brochen 2011) Le pauvre de Dom Juan - Acte III, sc.2 (Daniel Mesguish 2003)