Cancer du pancreas borderline et localment avancé quel traitement pittau

2 889 vues

Publié le

Cancer du pancreas borderline et localment avancé quel traitement Dr G. Pittau

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 889
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 105
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le cancer du pancréas est la cinquieme cause de mortalité pour cancer dans les pays occidentaux.
    Il est le cancer avec le plus mauvais pronostic parmi les tumeurs digestives avec une mortalité, environ 8700 cas par an qui depasse l’incidence, (7700).
    La chirurgie suivie d’une chimiothérapie adjuvante est le seul traitement curative du cancer du pancréas résécable
    Mais seulement 10-20% des malades sont résécables au moment du diagnostic
    Et même après une résection curative la survie à 5 ans dans la pluspartie de séries est de 20%
  • Une tumeur du pancréas borderline est une tumeur envahissent les vaisseaux dont la resection est possible mais sans obtenir une R0
  • Autrement dit en absence des métastases à distance la résécabilité est liée essentiellement aux rapports vasculaires
  • .

  • Si la gemtacinine ne semble pas ^tre éfficce dans les cancers avancé
    Depuis l’étude de Conroy le FOLFIRINOX semble marcher mieu pour le cancers avancé; comme demontrè dans ceet recente métanalyse
  • Le folfirinox a la probabilité d’être le meilleur regime en terme de survie glovale et survie sans récidive avec 83 et 80%
    regime à avoir plus de chance 82% de probabilité
  • 25% grade 3-4 mais seulment 6% ont interrompu la cure
  • Cancer du pancreas borderline et localment avancé quel traitement pittau

    1. 1. Cancer du pancréas borderline et localement avancé G. Pittau Quel traitement Journées du Centre Hépatobiliaire Paris 13/06/2015
    2. 2. Epidémiologie • Incidence en augmentation avec > 12000 cas/an en France • La chirurgie R0 suivie de la chimiothérapie adjuvante est le traitement de référence du cancer du pancréas résécable • Au moment du diagnostic 10-20% résécables • Après une résection curative la survie à 5 ans 20% Siegel Cancer statistics 2015 néoptolemos jama 2013 Oettle H,. JAMA 2013 Regine Ann Surg Oncol. 2011 Warshaw AL, Curr Opin Gastroenterol. 2012
    3. 3. Cancer du pancréas BD/LA Définition Absence de métastases Aucune atteinte artérielle Contact veineux < à 180 ° Possibilité de résection R0
    4. 4. Cancer du pancréas BD/LA Définition Atteinte SMA < 180° Atteinte AHC Atteinte SMV/VP > 180° Borderline
    5. 5. Cancer du pancréas BD/LA Définition Absence de métastases Atteinte SMA> 180° Atteinte TC> 180° Thrombose VP et/ou SMV Localement avancé
    6. 6. plan « graisseux » péri-artériel LA NON RESECABILITE EST LIEE essentiellement AUX RAPPORTS VASCULAIRES PV Axe veineux M-P Delpero Résécabilité
    7. 7. Bilan de résecabilité Se 80-90% SP 89-100% Biphasique (pancréatique et portale) Reconstruction multiplanaire 2-3D Etude des rapports vasculaires Scanner spiralé meilleur examen
    8. 8. Rapports vasculaires Borderline
    9. 9. Rapports vasculaires Localement avancé Pas possibilité de chirurgie R0
    10. 10. Traitement Rationnel du traitement néo-adjuvant Downsizing et downstaging  Résection R0 Sélectionner les bon candidats à la chirurgie 30% des patients ne reçoivent pas la CT adjuvante (morbidité+++) Peu d’essais spécifiques
    11. 11. 2010 Réponse et résécabilité 35% RO 41% SD 21% PD 33% résection 79% R0 111 études (n=4,394)
    12. 12. Réponse et résécabilité Mono-polychimiothérapie La polychimiothérapie supérieure dans les cancers non résécables en terme de réponse et résection secondaire Traitement néo-adjuvant Gillen PLOS 2010
    13. 13. Survie Survie médiane 20.5 mois Après résection La réévaluation après traitement par CT ou RTCT permet parfois une résection secondaire avec une survie comparable Traitement néo-adjuvant Gillen PLOS 2010
    14. 14. Progrès de la chimiothérapie Gemcitabine Folfirinox R0 9.4% 31.6% Stabilisation 50.9% 70.2% Gemzar Gem+ Ambraxane R0 7% 23% Stabilisation 33% 48%
    15. 15. Traitement néo-adjuvant 2014 5488 patients
    16. 16. Traitement néo-adjuvant Chan PLOS 2014 Survie Le FOLFIRINOX a la probabilité d’être le meilleur régime en terme de OS et DFS FOLFIRINOX semble être la meilleur chimiothérapie pour les cancers du pancréas avancés
    17. 17. Histopathologie Ferrone et al Ann Surg 2015 2015 Traitement néo-adjuvant-FOLFIRINOX
    18. 18. Ferrone et al Ann Surg 2015 Suivi 11 mois Survie médiane globale 34 mois FOLFIRINOX meilleur survie que Chirurgie d’emblée 2015 Traitement néo-adjuvant-FOLFIRINOX
    19. 19. Traitement néo-adjuvant FOLFIRINOX 2015 Marthey et al. Ann Surg Oncol 2015.
    20. 20. Traitement néo-adjuvant FOLFIRINOX 2015 Marthey et al. Ann Surg Oncol 2015. Suivi 15 mois 36% Chirurgie secondaire Médiane de Survie globale 22 mois CONKO 001 Chirurgie Chirurgie + Gemzar PFS (médiane) 6.7 mois 13.4 mois OS (médane) 20.2 22.8
    21. 21. Traitement néo-adjuvant FOLFIRINOX Petrelli et al Pancréas 2015 2015 253 pt
    22. 22. Traitement néo-adjuvant FOLFIRINOX Petrelli et al Pancréas 2015 2015 253 borderline ou localement avancé Résection 43% Résection R0 39% Borderline 63,5% LA 22,5%
    23. 23. Traitement néo-adjuvant Radiothérapie Chauffert Ann Oncol 2008 CT CT RTCT RTCT OS médiane 8.6 mois contre 13 mois; p=0.03 SSP à 1 an 14% contre 32%; p=0.03 Survie globale et sans progression significativement moins bonnes dans le bras Radiothérapie 2008
    24. 24. Traitement néo-adjuvant Radiothérapie
    25. 25. Traitement néo-adjuvant Radiothérapie Huguet JCO 2009 Amélioration significative de la survie sans progression et de la survie globale avec une RTCT de clôture après une CT d’induction chez les patients contrôlés RCT CT seule p PFS (médiane) 10.8 mois 7.4 mois 0.005 OS (médiane) 15 mois 11.7 0.0009
    26. 26. Conclusions Les patients ayant une tumeurs borderline ou LA doivent avoir un traitement néo-adjuvant afin d’améliorer les chances d’une résection curative Le FOLFIRINOX est le régime qui permet d’avoir une réponse objective ou une stabilité de la maladie dans plus de 80% des patients avec une toxicité acceptable La médiane de survie des patients opérés après traitement d’induction est proche de celle des patients opérés d’emblée Nécessité d’une étude randomisée

    ×