Anomalies orthopédiques des membres inférieurs      chez l’enfant                   Claude Karger           Unité d’orthop...
Démarche en rotation interne« Les pieds qui tournent »En fait la rotation est rarement localisée auniveau du pied  Métatar...
Démarche en rotation interne      Angle du pas négatif
Métatarsus varus adductus
Métatarsus varus adductus
Antétorsion fémorale
Secteurs de rotation de hanche                   Rotation interne                   très ample                   Rotation ...
Secteurs de rotation de hanche                 40°                  40°
Strabisme rotulienTorsion fémorale internePosition en W, TV, moquette   Tibia varus                              rotation ...
Antétorsion fémoraleEvolution naturelle habituellement favorable
Mais pas toujours…Il y a des antétorsionsfémorales qui persistentcar génétiquementprogrammées Syndrome de Claudia
Est-ce un problème ?Malgré cela, l’angle du pas finitpresque toujours par senormaliser  Compensation par l’arrière-pied:  ...
Torsion tibiale externe
Evolution de la torsion tibiale                                         20°                                         20°Là ...
Morphotypes torsionnels        Indications thérapeutiquesLes orthèses plantaires ne modifient pasl’évolution naturelle: AU...
Le « pied plat »Le vrai pied plat structural est très rare  Peu réductible, raide, fixé: penser à la  synostose congénital...
Synostose du tarse
Pied plat valgusHyperlaxité ligamentaire
Pied valgus d’adaptation
Pied valgus d’adaptation
Imbalance musculaire Péroniers    >    Tibial ant. & post.(éverseurs)        (inverseurs)
Indications thérapeutiquesLe pied plat valgus laxe ou par torsionfémorale n’est pas influencé par le portd’orthèses planta...
Indications thérapeutiquesLes sportifs de haut niveau ont une incidenceélevée de pieds plats: étude sur les athlètesdes J....
Le pied creuxNeurologique jusqu’à preuve du contraire,en particulier chez l’adolescent  Charcot Marie Tooth  Importance de...
Pied creux isoléTypique des maladies neuro-musculaires
Pied creux neurologique           Charcot Marie Tooth
Test de Coleman
Pied creux isolé             TraitementKinésithérapie  lutte contre rétraction des orteils  streching aponévrose plantaire...
Pied en varus équin supination              Traitement chirurgicalCreux interne corrigé par test de ColemanOstéotomie de r...
Les trois « Roulements »
Genu varum / Genu valgumNotion essentielle: l’axe fémoro-tibial estévolutif pendant la croissance, jusque versl’âge de 10 ...
Genu valgum physiologique                Hyperlaxité               ligamentaire
Evolution angle fémoro-tibial                   D.I.C.                            D.I.M.
Evolution angle fémoro-tibial
Indications thérapeutiques4 ans             12 ans
Indications thérapeutiquesA 3-4 ans, le valgus est physiologique:aucun traitementLes orthèses plantaires n’ont aucuneinflu...
Varus « carentiels »     et / ou « héréditaires »Rachitisme carentielRachitismes vitamino-résistantsMaladie de BlountSalte...
Inégalité de longueurDécouverte par bascule pelvienne, attitudescoliotiqueTest de la planchetteProblème de la précision de...
Inégalité de longueurChirurgicale si supérieure à 25 mm car lacompensation devient difficile25 à 40 mm: épiphysiodèse pour...
Que Retenir ?Interdépendance Pieds-Genoux-HanchesAccepter les différents morphotypes,respecter les « déformations »Penser ...
Anomalies orthopediques des membres inf chez l'enfant
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Anomalies orthopediques des membres inf chez l'enfant

9 877 vues

Publié le

chiadhamza86@hotmail.fr

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
9 877
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
156
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Anomalies orthopediques des membres inf chez l'enfant

  1. 1. Anomalies orthopédiques des membres inférieurs chez l’enfant Claude Karger Unité d’orthopédie pédiatrique Service de chirurgie infantile CHU Hautepierre Strasbourg P-L D’Affnay – F Pauly Service d’évaluation et de rééducation fonctionnelles CHL Luxembourg J Magotteaux Service de chirurgie orthopédique CHA Libramont
  2. 2. Démarche en rotation interne« Les pieds qui tournent »En fait la rotation est rarement localisée auniveau du pied Métatarsus adductusLe plus souvent la rotation inclut lessegments jambier et crural Torsion fémorale interne, strabisme rotulien Plus rarement torsion tibiale interneNe pas oublier les causes neurologiques
  3. 3. Démarche en rotation interne Angle du pas négatif
  4. 4. Métatarsus varus adductus
  5. 5. Métatarsus varus adductus
  6. 6. Antétorsion fémorale
  7. 7. Secteurs de rotation de hanche Rotation interne très ample Rotation externe peu ample
  8. 8. Secteurs de rotation de hanche 40° 40°
  9. 9. Strabisme rotulienTorsion fémorale internePosition en W, TV, moquette Tibia varus rotation externe
  10. 10. Antétorsion fémoraleEvolution naturelle habituellement favorable
  11. 11. Mais pas toujours…Il y a des antétorsionsfémorales qui persistentcar génétiquementprogrammées Syndrome de Claudia
  12. 12. Est-ce un problème ?Malgré cela, l’angle du pas finitpresque toujours par senormaliser Compensation par l’arrière-pied: valgus Plus rarement, compensation par torsion tibiale externe aboutissant à la « triple déformation » Est-ce péjoratif pour l’âge adulte ?
  13. 13. Torsion tibiale externe
  14. 14. Evolution de la torsion tibiale 20° 20°Là encore: certaines torsions tibialessont génétiquement programmées
  15. 15. Morphotypes torsionnels Indications thérapeutiquesLes orthèses plantaires ne modifient pasl’évolution naturelle: AUCUNE INDICATIONAttelles de détorsion nocturne ?Evitement de la position en WChirurgie très rare: uniquement en cas degène fonctionnelle significative, après 10 ans Si absence totale de secteur de rotation externe Si compensation par torsion tibiale excessive
  16. 16. Le « pied plat »Le vrai pied plat structural est très rare Peu réductible, raide, fixé: penser à la synostose congénitale de l’arrière-pied avec contracture des péroniersL’immense majorité des pieds plats del’enfant sont des pieds valgus d’adaptation Hyperlaxité ligamentaire Compensation de torsion fémorale interne pour rétablir l’axe de l’avant-pied
  17. 17. Synostose du tarse
  18. 18. Pied plat valgusHyperlaxité ligamentaire
  19. 19. Pied valgus d’adaptation
  20. 20. Pied valgus d’adaptation
  21. 21. Imbalance musculaire Péroniers > Tibial ant. & post.(éverseurs) (inverseurs)
  22. 22. Indications thérapeutiquesLe pied plat valgus laxe ou par torsionfémorale n’est pas influencé par le portd’orthèses plantairesLe modelage artificiel de la voûte par unesemelle est une vue de l’esprit: les os etligaments du pied ne sont pas desstructures à mémoire de formeL’amélioration est apportée par lacroissance et le développement musculaire
  23. 23. Indications thérapeutiquesLes sportifs de haut niveau ont une incidenceélevée de pieds plats: étude sur les athlètesdes J.O. de SydneyA l’âge adulte il est préférable d’avoir un piedplat plutôt que creux: surface = pressionBeaucoup d’idées reçues « normalisatrices » Accepter l’idée de différences inter individus: laxité, morphotypes torsionnels
  24. 24. Le pied creuxNeurologique jusqu’à preuve du contraire,en particulier chez l’adolescent Charcot Marie Tooth Importance de l’examen de la marche sur talons et pointe des pieds EMG en cas de doute (VCM-VCS)
  25. 25. Pied creux isoléTypique des maladies neuro-musculaires
  26. 26. Pied creux neurologique Charcot Marie Tooth
  27. 27. Test de Coleman
  28. 28. Pied creux isolé TraitementKinésithérapie lutte contre rétraction des orteils streching aponévrose plantaireSemelles orthopédiquesChirurgie aponévrotomie plantaire ostéotomie de correction du cavum
  29. 29. Pied en varus équin supination Traitement chirurgicalCreux interne corrigé par test de ColemanOstéotomie de relèvement du 1er méta
  30. 30. Les trois « Roulements »
  31. 31. Genu varum / Genu valgumNotion essentielle: l’axe fémoro-tibial estévolutif pendant la croissance, jusque versl’âge de 10 ans Plutôt varus lors de l’acquisition de la marche Puis valgus: maximum à 3 ans Puis diminution progressive du valgus, sans aucun traitementDes différences de morphotypes sonttolérés à l’âge adulte: tous les genoux nedoivent pas nécessairement se ressembler
  32. 32. Genu valgum physiologique Hyperlaxité ligamentaire
  33. 33. Evolution angle fémoro-tibial D.I.C. D.I.M.
  34. 34. Evolution angle fémoro-tibial
  35. 35. Indications thérapeutiques4 ans 12 ans
  36. 36. Indications thérapeutiquesA 3-4 ans, le valgus est physiologique:aucun traitementLes orthèses plantaires n’ont aucuneinfluence sur l’évolution naturelle de l’axefémoro-tibialChez l’adolescent(e), le valgus estanormal si la DIM excède 10 cm et sil’angle Rx est supérieur à 15°: discuterépiphysiodèse interne
  37. 37. Varus « carentiels » et / ou « héréditaires »Rachitisme carentielRachitismes vitamino-résistantsMaladie de BlountSalter I ou V nondiagnostiqué
  38. 38. Inégalité de longueurDécouverte par bascule pelvienne, attitudescoliotiqueTest de la planchetteProblème de la précision des évaluationsradiographiquesStable ou évolutiveValeur seuil de compensation par semelleou talonnette = 10 mm
  39. 39. Inégalité de longueurChirurgicale si supérieure à 25 mm car lacompensation devient difficile25 à 40 mm: épiphysiodèse pour freiner lacroissance du côté long, ouraccourcissement si croissance terminée> 40 mm: allongement progressif parfixateur externe
  40. 40. Que Retenir ?Interdépendance Pieds-Genoux-HanchesAccepter les différents morphotypes,respecter les « déformations »Penser aux atteintes neuromusculaires oucarentiellesSuivi cliniquePeu d’indications d’orthétisationRares indications chirurgicales

×