Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Les Femmes de la Bible

192 vues

Publié le

Le Christ du Retour, les Vrai Parents, révèle le secret cosmique:
La Naissance de Jésus Christ

Publié dans : Spirituel
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Les Femmes de la Bible

  1. 1. 1 Guidance Intérieure Enseignements de Rév Dr Sun Myung Moon sur Les Femmes de la Bible Source Textes Sacrés du Monde et les Enseignements de Rév Dr Sun Myung Moon, Volume II, p, 468 - 481 Traduction de la Famille John GYASUMA, Kinshasa le 11 juin 2015 Tél. : +243 815169371 adresse Email : john.gyasuma@gmail.com 1. Sarah, Genèse 12,10 - 20 Qu'est-ce que Sarah pensait lorsqu’Abraham suggéra que quand ils sont devant Pharaon ils devraient être présentés en tant que frère et sœur? Peu de temps avant, elle avait hâté laissant leur patrie à la demande pressante de son mari. Elle pourrait avoir pensé, « Quel type de mari! Il m'a traîné loin d'une maison confortable à cette terre étrangère, et il ne veut même pas maintenant que je l'appelle mon mari, mais mon frère! » Ils avaient voyagé pendant des mois, et elle avait rarement eu l'occasion de se baigner. Vivre comme des nomades, elle ne pouvait pas toujours compter sur un repas. Ils avaient été errent aujourd'hui ici et demain là-bas. Pensant à sa vie difficile, Sarah aurait pu se sentir, « Que c'est un mari minable! Il m'a seulement apporté le malheur au jour le jour le matin, la journée et la nuit. Et maintenant, il me demande de lui appeler mon frère aîné, non pas mon mari ... » Malgré ces épreuves, Sarah a maintenu un coeur plein d'espoir et unie avec son mari. Ils ne se battaient pas pendant leur long chemin. A côté de chaque grand homme il doit y avoir une grande dame. Comme elle était une telle grande épouse à Abraham, si jamais il était en prise de colère et essayait de la frapper, Dieu aurait été en colère contre lui. (49: 144, le 9 Octobre, 1971) En quoi est-ce que Abraham était meilleur que Noé? La femme d'Abraham Sarah, obéissait à Abraham lorsqu’il lui demandait de se présenter en tant que sa sœur. La femme de Noé, d'autre part, s’opposait à Noé lorsqu’il lui demandait le soutient à faire quelque chose au-delà du bon sens. De ce point de vue, la femme d'Abraham était meilleure que la femme de Noé. Les membres de la famille de Noé se sont opposés à Noé. Son fils Ham traitait son père avec mépris parce que sa mère qui l’a éduqué était remplie des plaintes contre son mari. Isaac, d'autre part, était éduqué dans le sein de sa mère Sarah qui était unie à son mari Abraham; par conséquent il obéissait volontairement à son père, même dans la
  2. 2. 2 situation où il devrait être tué. Sarah est la raison pour laquelle la famille d'Abraham était meilleure que la famille de Noé. (46: 322, le 17 Août, 1971) Sans le savoir, Abraham marchait ce cours providentiel pour restaurer les positions dans la famille d’Adam. Lorsque l'Archange a pris Eve-capturant sous sa domination tous les descendants d'Eve et le monde naturel : Adam et Eve étaient encore frère et sœur. Pour qu’Abraham fasse une condition de l'indemnité pour restaurer cela, il a été privé de Sarah, qui jouait le rôle de sa sœur, face à Pharaon, qui représentait Satan. Il l’avait alors ramené de Pharaon comme son épouse, avec Lot en tant que représentant de toute l'humanité, et la richesse symbolisant le monde naturel. Ce cours, qu’Abraham marchait était un cours modèle pour Jésus de marcher dans son jour. (Exposition du Principe divin, Fondement 3.1.2.1) 2. Rebecca, Genèse 27, 41 - 48 De temps en temps dans l'histoire humaine, une femme apparaît qui initie une grande révolution pour trouver le chemin de l'amour de Dieu. Elle mène ses gens à offrir leurs vies, leurs biens, les attachements aux traditions culturelles et autres, pour l'amour de Dieu. Rebecca, la mère de Jacob, était une de ces femmes. Grâce à ses efforts, Jacob pourrait être victorieux et recevoir le nom d’«Israël». C’était Rebecca qui lui a inspiré la revendication du droit d'aînesse du fils aîné, et lui a ensuite guidé pour recevoir la bénédiction de son père Isaac. C'est que Rebecca a fait était de s'unir avec son plus jeune fils Jacob. En son nom, elle l'a trompée son mari et son fils aîné, lui permettant ainsi d'accomplir la volonté de Dieu. En faisant cela, elle était une femme exceptionnelle. Avez-vous jamais entendu parler de quelqu'un qui essaie de voler le droit d'aînesse de son frère aîné? Du point de vue conventionnel, la mère de Jacob était une menteuse et Jacob était un escroc. La Bible relate ces choses clairement, aussi bien que l’approbation de Dieu de toutes ces choses. Cela a été un casse-tête pour les étudiants de la Bible. Ce monde appartient à Satan, par conséquent pour que Dieu bénisse Ses fils et filles avec le droit d'aînesse du fils aîné exige qu'ils fassent une condition pour restaurer le monde de la sphère de Satan. Pensez-vous que tout le monde peut persuader Satan à renoncer à ses droits par des arguments réfléchis? Non. Satan avait à l'origine volé ce monde à travers la tromperie ... Dans la restauration, les figures centrales de Dieu peuvent faire à Satan exactement ce qu'il a fait pour eux; voilà comment Dieu peut reprendre tout ce que Satan avait volé. Une femme qui s’uni à Dieu doit être la seule à prendre l'initiative. La Chute est arrivée quand une femme (Eve) s’était unie à Satan. Puis, ensemble, ils ont pris
  3. 3. 3 l'homme (Adam). Par conséquent, une femme devrait s’unir à Dieu et ramener l'homme. Rebecca a pris ce rôle. D'abord, elle devrait tirer Jacob à côté de Dieu; puis, ensemble, ils devraient tirer son mari et le fils [aîné]. De cette perspective, nous pouvons reconnaître la justesse de leurs actions. (105: 118-20, le 4 Octobre, 1979) Dans la famille de Jacob, aussi longtemps que Esaü continuait à garder le ressentiment contre Jacob [pour avoir pris la bénédiction de son père], la famille ne pouvait pas être unie et se tenir devant Dieu. Par conséquent, Esaü et son père devraient être amenés à une soumission volontaire. Ils devraient atteindre le point où ils le feraient sincèrement louant Rebecca; sans atteindre ce jour, la famille ne pouvait pas revenir à la position acceptable par Dieu. Rebecca leur a servi avec dévouement et demandait pardon en larmes, «Je suis désolé; c’est ma faute. « Pourtant, même si Isaac et Esaü lui pardonnaient, seraient ce que des milliers des pardons suffiraient à calmer leurs cœurs envers Jacob quand il allait apparaître devant eux? Ils devraient se soumettre à Jacob librement, par leur propre volonté. Il n'y aurait pas de restauration à moins que Esaü (dans la position de Caïn) et Isaac (dans la position de Satan) se rendent à Jacob (dans la position d'Abel), en disant: « Jacob, vous avez droit de revendiquer le droit d'aînesse. Je vais vous accueillir. » Jacob a travaillé dur pour cela, bien sûr, mais sa mère a travaillé encore beaucoup plus dur, des centaines de fois Plus dure. Elle a travaillé dur pour changer leurs attitudes, faire en sorte qu'ils promettent à plusieurs reprises de ne pas tuer Jacob. Combien reposait sur les épaules de Rebecca! Elle avait accompli une mission vitale de rendre la restauration possible. (244: 240-41 14 Février 1993) Une femme, Eve, a chuté en s’unissant avec l'archange. Elle a nié son père Dieu et Adam son destiné mari. Par conséquent les femmes, soyez en gardes! Vous devez vous attendre à prendre l'initiative dans le cadre de la restauration; vous allez partir d'abord sur ce chemin avant les hommes. Les femmes doivent se lever qui pourront faire face à l'opposition de leurs pères et leurs maris dans le monde satanique. A condition que vous soyez ferme, les hommes dans votre vie ne peuvent pas retourner dans le monde originel. Les religions ont été développées grâce à cette formule; elles sont dans le rôle de l’épouse. De ce fait, en général, les femmes sont plus ferventes dans la conviction religieuse tandis que les hommes qui sont plus extérieurs. Chaque fois que les femmes fidèles cherchent Dieu, elles doivent faire face à l'opposition à la fois de Satan et des hommes dans leur vie. (89: 208, le 22 Novembre, 1976)
  4. 4. 4 3. Rachel et Léa, Genèse 29,30 - 35; 30,1 - 24 Pour les sept premières années, Jacob a travaillé dur pour gagner la main de Rachel, mais Laban lui donna Léa à la place. Nous voyons que l'intention de Dieu était d'avoir Jacob accomplir la mission d'Adam pour la restauration. Pour inverser le processus de la Chute, il devrait d'abord passer par Léa (du côté de Satan), et alors il pourrait embrasser Rachel. Dans le monde, il y a deux types de femmes. Le premier type est une femme déchue, et l'autre est une femme dans la position restaurée. Léa a pillé, pour ainsi dire, la position de sa jeune sœur. Laban, qui représentait Satan dans ce jeu, bloqua la voie de Rachel dans la providence du salut en favorisant Léa. Jacob a essayé de résoudre cela, mais le problème était que ces deux femmes se battaient entre eux sur l'amour de Jacob. Cela était une réplique de la situation dans la famille d'Adam, où Caïn et Abel se sont affrontés sur l'amour de Dieu. Rachel, comme Abel, essayait de suivre le dessein de Dieu. Au même moment, Satan interférait à travers Léa pour promouvoir son amour égocentrique de type Caïn. Satan a essayé de saisir le rôle conducteur dans l'amour, et ce faisant, essayait de détruire l'idéal de Dieu ... Elle ne savait pas à ce moment, mais Rebecca, en tant que mère, était censée de travailler avec les femmes de Jacob. Elle allait persuader Léa de se soumettre à Rachel, de sorte que les femmes pourraient s’unir avec le cœur de Jacob. Nous pouvons maintenant voir combien il était difficile pour elle à ce moment; ce fut en plus sa mission de lever Jacob dans la position d'Abel et lui permettre d'apaiser Esaü dans la position de Caïn, ainsi que gagner le cœur d’Isaac. C’était la position de Rachel, pas Léa, qui devait être confirmée, et de cette façon Jacob, Rachel et Léa pourraient être uni en tant qu’un. La sœur aînée devrait naturellement se soumettre à la plus jeune. C'est tout à fait analogue à la relation entre les frères Jacob et Esaü, où l'aîné devrait se rendre au jeune cent pour cent et honorer le jeune, comme si il était l’aîné. De même, pour que la restauration se produise, les positions de Léa et Rachel en tant que sœurs aînée et cadette devraient être inversées. (244: 239-40 14 Février 1993) Parmi les femmes américaines, y a-t-il celles qui sont vraiment heureuse? Beaucoup sont empêtrés dans une relation de Léa (la femme légale) et Rachel (la maîtresse). Certaines vont même au-delà, au point de pratiquer une vie de sexe libre, sous prétexte d'égalité. Pourtant, leurs actions sont souvent enracinées dans la jalousie ... Au cours de leur lutte sur l'amour, Léa et ses filles ont donné naissance à dix fils, tandis que Rachel avait deux. Cela était devenu la division entre le royaume du nord d'Israël et le royaume du sud de Juda entre dix tribus et deux tribus : dans la
  5. 5. 5 position de Caïn et Abel. Ainsi, la lutte pour l'amour au sein de la famille de Jacob a finalement conduit à une nation divisée et les guerres entre eux. (244: 248- 49 14 Février 1993) 4. Tamar, Genèse 38,6 - 30, Ruth 3: 7 Tamar était un exemple de la façon dont le lignage de Dieu s’est développé par les femmes avec un chemin inhabituel de vie. Pourquoi Dieu aurait-utiliser les femmes de moralité douteuse dans la dispensation? Les Femmes ordinaires qui offrent leur corps dans l'amour, comme Eve a fait, appartiennent à Satan et sont 100 pour cent du côté de Satan. Les Femmes du côté de Dieu doivent aller dans le sens opposé. Ainsi, Dieu avait besoin de femmes qui pourraient nier l'amour du côté de Satan et [offrir leurs corps] pour revenir à Dieu. Tel que Tamar a réuni ce critère, Dieu l'a choisie et a travaillé à travers elle pour accomplir la providence. Qu'est-ce que Tamar a exactement fait? Elle était une femme juste qui était prête à assumer le rôle d'un pécheur comme elle s’efforcait d'accomplir la volonté de Dieu. Comme Eve a menti à Dieu et à son destiné mari au moment de la Chute, Tamar a trompé son beau-père et son destiné mari, le troisième fils de Juda. Tamar a fait précisément ce que fit Eve, au péril de sa vie, mais elle l'a fait pour la volonté de Dieu. (92: 286-88, le 18 Avril, 1977), Je suis sûr que Tamar a prié comme suite, « O Seigneur Dieu, je manque la sphère de Ta bénédiction. Je fais cela pour continuer Ton lignage béni, Dieu, s'il Te plaît pardonnes-moi. Même si je peux mourir dizaines de milliers des fois, si seulement je peux continuer le lignage béni de Juda par cet acte immoral, je n’ai pas à regretter. » Avec ce cœur désespéré, Tamar ne s’en faisait même pas de la mort afin d'accomplir la volonté de Dieu et résoudre Sa douleur. La piété filiale et l'obéissance de Tamar à la volonté de Dieu était vraiment incroyable. Pourtant, c’était douloureux pour Dieu d'avoir à travailler Sa providence de la restauration à travers ce genre de situation compliquée (110: 222-23, le 18 Novembre, 1980). Satan a semé la graine de l'amour faux dans l'utérus d'Eve, qui a donné naissance à la mauvaise vie. En conséquence, Dieu avait besoin de purifier l'utérus d'une mère à partir de laquelle le Fils céleste pourrait être né. Malgré la victoire de Jacob en remportant sur Esaü, la période de quarante ans de leur naissance à leur réconciliation reste encore à être séparée de Satan. La grande mère qui a assumé la responsabilité de répondre à cette condition était Tamar. Tamar avait l’unique conviction d'esprit qu'elle porterait le lignage de peuple élu. À cette fin, elle se déguisa en prostituée et coucha avec son beau-père, Juda, et était devenu enceinte de jumeaux. Au moment de la naissance, l'un des deux fils
  6. 6. 6 jumeaux, Zerah, étendit la main de l'utérus pour être né le premier. Mais il a été tiré vers l'arrière dans l'utérus; et le second fils, Perez, est né d'abord, en prenant la position du frère aîné. Ainsi, dans le sein de Tamar, le premier et le deuxième fils ont combattu, et leur inversion de la position les séparaient de Satan. Cela est devenu la condition pour la restauration dans l'utérus. À cette condition, le Messie pouvait être conçu dans la lignée de sang du peuple élu, sur la base de la nation d'Israël qui pourrait résister à l'Empire romain deux mille ans plus tard. Le fondement victorieux au niveau national pourrait alors être formé dans l'utérus d'une mère libre d'accusation satanique, préparé pour la semence du Fils de Dieu. Sur ce fondement, la sainte mère Marie a émergé dans le courant dominant de la providence de Dieu. (277: 205-06, le 16 Avril, 1966) 5. Rahab, Matthieu 1.1-6, Josué 2, 1 - 15 La généalogie de Jésus enregistrée dans le premier chapitre de l'Evangile de Matthieu répertorie les noms de Tamar et Ruth, qui étaient tous deux en position de concubines. Il énumère la mère de Salomon Bethsabée, une autre concubine. Il énumère Rahab, qui était une prostituée. Ces femmes, concubines et des prostituées, apparaissent dans la Bible comme jouant un rôle important dans le contexte de l'histoire humaine. (92: 292, Avril 18, 1977) Rahab apparaît dans l'Evangile de Matthieu. Quel genre de personne était-elle? Elle était une prostituée, mais plus que cela, elle a aidé un espion de l'ennemi de son pays. Il est réaliste pour une prostituée de sympathiser avec l'ennemi de son pays, mais elle a risqué sa vie pour le faire. Elle démontre que, pour le but de la volonté du Ciel, nous devons risquer nos vies. Comme Rahab, nous devons renoncer à notre vie, nos circonstances, et tous les privilèges que notre vie offre. L’histoire progresse de ce point de l'abnégation. (30: 196, Mars 22, 1970) 6. Bethshaba 2 Samuel 11,2 - 27, 12,15 - 18, 24 Bethshaba avait une cause à haïr le Roi David. Mais si elle avait, elle ne pouvait pas devenir la mère du Roi Salomon. Elle aurait détesté le Roi David pour envoyer intentionnellement son mari Urie au champ de bataille pour être tué et la prendre comme sa femme, mais elle a accepté cela comme son destin, ou plutôt comme la volonté du Ciel. En d'autres termes, elle croyait que l'acte du Roi David n'a pas été fait par mauvaise intention, mais plutôt pour répondre à un plus grand dessein de Dieu. En outre, Bethshaba était une patriote qui priait pour sa nation d’être victorieuse, même si son mari Urie pourrait faire le sacrifice ultime. Bethshaba pensait que, bien que son mari a été tué, il était honorable pour lui de mourir en tant que sujet loyal. En outre, c’était à son honneur qu'elle accepta d'être offerte au roi avec joie.
  7. 7. 7 Elle avait un tel point de vue de haut standing. Elle pensait, « Il est de mon devoir envers mon mari que je m’offre moi-même au roi avec loyauté et dévouement. » Avec cette attitude, elle épousa le roi David. Sur ce fondement, elle pourrait donner naissance au roi Salomon. (40:97 24 Janvier 1971) La mère du roi Salomon était Bethshaba. Elle avait été la femme d'Urie, mais le roi David lui a volé de lui. Comment, alors, l'enfant de cette union pourrait devenir le roi Salomon? Bethshaba était en position d'une seconde épouse. En termes de la providence pour restaurer les positions dans le jardin d’Eden avant la chute, David était dans la position d'Adam et Urie était dans la position de l'archange. Mais la position d'Eve a dû être restaurée par une femme dans la position de la femme de l’Archange. L'archange causa Eve à chuter en la volant auprès d'Adam, son partenaire originel, et la possédant avec l’amour faux. Afin d'indemniser cela, David, Urie et Bethshaba devraient répéter cette relation triangulaire et inverser. L'enfant né sur le fondement d'avoir rempli cette condition selon la norme du Principe serait un enfant de gloire, béni avec l’amour du ciel. Cet enfant de gloire était le roi Salomon. (35: 168 13 Octobre 1970) 7. Marie, Luc 1,26 - 42, 56 Marie était une femme révolutionnaire dans la foi qui pourrait suivre la volonté de Dieu. Parce que la chute de l'homme est venu à travers l’archange Lucifer, un autre archange [Gabriel] devrait aider Marie en l’apportant la révélation de Dieu. Eve cru aux paroles de l'archange et chuta. Cette fois, Marie doit absolument croire au message de l'archange de Dieu et le suivre. Ceci est pour la restauration par l'indemnité. Par conséquent, Marie a risqué sa vie, complètement pour croire ce que l'ange lui a dit: «Voici que tu seras enceinte et enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ... l'enfant qui naîtra sera appelé saint, le Fils de Dieu. » (Luc 1.31, 35) La situation de Marie est parallèle à celle d'Eve dans le jardin d'Eden avant la chute. Marie et Joseph étaient fiancés, mais pas encore mariés; Adam et Eve étaient aussi dans une période de fiançailles tel qu’ils grandissaient, ils étaient frère et sœur, mais à se marier un jour. L’ange séduisit Ève à commettre la chute; maintenant un autre ange a apporté Marie à Dieu pour l'accomplissement de Sa volonté. À ces égards leurs situations étaient précisément parallèles. Puisque les êtres humains ont hérité l'acte déchu comme une tradition normale, le même acte devrait être répété pour Dieu dans le cours de la restauration. Par conséquent, Marie trompa son destiné mari et son père. Pensez-vous que Marie pouvait discuter avec son père ou Joseph sur la façon dont elle avait conçu son bébé? Elle risqua sa vie, parce que dans ces jours une femme adultère était lapidée à mort.
  8. 8. 8 Marie a conçu Jésus après avoir hérité le fondement victorieux de Rébecca et Tamar. A travers ces trois femmes, toutes les conditions d'indemnisation avaient été accomplies pour la naissance du Fils de Dieu. Par conséquent, Satan ne pouvait pas porter une accusation contre la naissance de l'enfant. Voilà pourquoi, même dans le sein de Marie, Jésus était déjà le Fils unique de Dieu. (92: 289-90, le 18 Avril, 1977) Marie, qui a été engagé à Joseph, a reçu de l'archange Gabriel le message surprenant que le Messie serait né à travers elle. (Luc 1,31) En ces jours, si une femme célibataire devenait enceinte, elle était tuée. Mais Marie accepta la volonté de Dieu avec une foi absolue, en disant: «Voici, Je suis la servante du Seigneur; que cela soit pour moi selon ta parole. » (Luc 1,38) Marie consulta le prêtre Zacharie, qui était sa parenté et était très respecté. Elizabeth l’épouse de Zacharie, avec l'aide de Dieu, était enceinte de Jean le Baptiste. Elle a dit à Marie, « Tu es bénie entre les femmes et béni est le fruit de tes entrailles. Pourquoi est-il accordé à moi que la mère de mon Seigneur vienne à moi? » (Luc 1,42 - 43) Avec ces paroles, elle témoigna la naissance prochaine de Jésus. De cette façon, Dieu laisse : Marie, Zacharie et Elizabeth savoir au sujet de la naissance du Messie avant tout le monde. Tous avaient la mission absolument crucial de suivre la volonté de Dieu et servir Jésus. La famille de Zacharie a permis Marie de rester dans leur maison. Jésus a été conçu dans la maison de Zacharie. Elizabeth et Marie étaient cousins du côté maternel. Mais, selon la providence de Dieu, elles étaient considérées en tant que des sœurs, avec Elizabeth comme l'aînée (Caïn) et Marie comme cadette (Abel). Marie reçu l'aide d'Elizabeth en présence de Zacharie. Grâce à cette coopération, la famille de Zacharie, au niveau national, a indemnisé le manque d'unité entre Léa et Rachel dans la famille de Jacob. Ce qui a permis Jésus d'être conçu. Pour la première fois dans l'histoire, il pourrait y être né sur la terre, sans accusation satanique et à travers une matrice préparée, la semence du Fils de Dieu, la semence de Vrai Père. De cette façon, le Fils unique de Dieu, le propriétaire du premier amour de Dieu, est né. Marie avait réalisé quelque chose qui ne pouvait pas être comprise par le sens commun, ni facilement tolérée sous la loi de ces moments. Marie, Elizabeth, et Zacharie avaient été spirituellement touché. Ils devaient suivre la révélation qui venait de Dieu, et sans condition croire que cela était la volonté et le désir de Dieu. (277: 206-07, le 16 Avril, 1996) 8. Marie-Madeleine, Jean 12,1 - 4
  9. 9. 9 Pourquoi le nom de Marie-Madeleine a d’écho dans le christianisme? Pourquoi son nom est loué tout au long des générations? C’est parce que Jésus a voulu que son nom soit connu. Durant la vie de Jésus, qui pouvait comprendre son comportement? Elle était ridiculisée comme une femme de basse classe. Lorsqu’elle versa l'huile parfumée d'une valeur de 300 deniers sur ses pieds, tous les disciples se moquaient d’elle et Judas Iscariote a protesté ses actions. Pourtant, Jésus a déclaré que son nom serait souvenu n’importe où l'Evangile est prêché. Il l'a dit ainsi parce que son offrande à Jésus, à cette heure était supérieure à la dévotion de ses disciples ou quelqu'un d'autre. En fait, son acte de dévotion envers Jésus était semblable à la dévotion propre de Jésus envers Dieu. (4: 107 16 Mars 1958) Lorsque Jésus faisait sa pétition au ciel dans le jardin de Gethsémané, ses trois disciples s’endormaient; ils n’ont pas écouté la voix de sa prière. Cependant, Marie- Madeleine a reconnu la valeur divine de Jésus. Elle a lavé ses pieds avec ses cheveux après avoir verser l'huile parfumée sur ses pieds. De cette façon, elle a assuré la gloire du Seigneur Jésus à sa résurrection. À l'époque, ses disciples ridiculisaient son comportement et tentaient de l'arrêter. Les Chrétiens ne savent pas que Jésus a été profondément attristé à leur attitude, un grief qui reste jusqu’à ce jour. Jésus-Christ a vécu dans la douleur, suivant un chemin solitaire que personne ne reconnaît. Seule Marie-Madeleine a réconforté, compatissant avec cœur divin de Jésus pour le passé, le présent et l'avenir. Pour cette raison, il l’a béni avec grâce joyeuse et l’éleva de se tenir à la ligne de front de la volonté de Dieu. (2: 212, le 26 mai 1957) Marie-Madeleine est apparue insignifiante par rapport aux disciples, mais quand Jésus est décédé, elle a été celle qui a visité son tombeau. Marie aimait Jésus-qui était encore célibataire-plus que quiconque autre. Elle le suivait partout, partageant le ridicule, la malédiction et l'ostracisme qu'il a subi. Parce qu'elle avait un désir si ardent envers lui, quand Jésus est ressuscité, il est apparu premièrement à elle. Marie Madeleine est un modèle de rôle pour les chrétiens à travers le monde, montrant le chemin qu'ils devraient suivre dans les derniers jours. Quelle était la vie de Marie-Madeleine? Elle avait tant aimé Jésus qu'elle oubliait de quoi à manger ou à porter. Elle ne vivait que pour lui, avec un cœur immuable. Elle n'était pas attachée à sa vie; elle ne pensait pas à cacher sa face. Sa foi était exemplaire entre tous les disciples de Jésus. Les Chrétiens dans les derniers jours devraient avoir la foi de Marie-Madeleine. Si vous pouvez avoir le même cœur que Marie Madeleine, vous auriez les larmes que Dieu a versait au cours des 6000 années
  10. 10. 10 de la providence jaillir de vos yeux, et vous pouvez reconnaître combien vous êtes redevable au ciel. (4: 258-59, le 29 Juin, 1958) Quand Jésus était ressuscité après la crucifixion, il retourna Marie-Madeleine quand elle a essayé de l'embrasser. Il n'a pas été en mesure de dire, «Marie, ma fiancée, allons ensemble au Père. » Jésus avait travaillé dur pour restaurer l’épouse que [Dieu] avait attendue pendant 2000 ans, cherchant le jour où il pouvait embrasser son épouse. C’était la volonté du Père que Jésus soit venu devant Lui se réjouissant avec son épouse, recevoir la Bénédiction de mariage de Dieu et devenir les Vrais Parents ... mais Jésus quitta ce monde sans recevoir la bénédiction par laquelle il pourrait restaurer la position de vrai ancêtre de l'humanité. Ceci est la tristesse de Dieu et de Jésus. (5: 187, le 18 Janvier 1959) Parmi les disciples, Jésus aimait Judas Iscariote en particulier. Il a fait de Judas son partenaire objet, à travers qui restaurer la Volonté primaire de Dieu. Jésus voulait se servir de lui afin d'ériger une femme dans la position d'Eve, mais pour ce faire, ils doivent accomplir les rôles des personnages impliqués dans la Chute. Plus précisément, la Volonté de Dieu exigeait que Jésus mette en place la femme de Judas comme la nouvelle Eve. Cette femme était Marie Madeleine. Elle avait été l'amant de Judas, mais maintenant en tant qu’un disciple, elle était absolument obéissante à Jésus. Alors, tout comme Satan avait pris Eve d'Adam, Jésus [le 2nd Adam] a prévu de prendre la femme destinée à Judas comme la nouvelle Eve. De cette façon, tous trois allaient accomplir la volonté de Dieu selon le Principe. Par conséquent, Jésus a d'abord reconnu que Marie-Madeleine appartenait à Judas Iscariote. Puis Jésus a commencé la providence par son choix d'être son Eve. Pendant que cette providence fondamentale se passait, entre temps, Satan était entièrement en attaque, mobilisant les pharisiens et les scribes contre Jésus. Peu importe, si Judas Iscariote avait confiance, obéissait et assistait Jésus dans cette affaire, ils auraient établi le fondement pour l'accomplissement de la volonté de Dieu. Mais Judas était plein de mécontentement et confrontait Jésus. Ce fut le début de sa rébellion contre son Maître, lequel culmina lorsqu’ il a vendu le seul homme unique dans toute l'histoire humaine pour seulement 30 pièces d'argent. (“Wolli Wonbon”, Principe Originel 242- 43)

×