SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  75
Télécharger pour lire hors ligne
L’ECG normal
Dr Ben mebarek Chourouk
CHU Mustapha Bacha – service cardiologie A2 - Alger
Décembre 2020
L’ECG normal et les hypertrophies
Le Plan
 Définition
 Rappel anatomique et physiologique
 Tissu Nodal
 Les activités électriques du cœur
 Les dérivations
 Les dérivations Frontaux
 Les dérivations précordiales
 enregistrement de l’ECG
 L’onde P – le complexe QRS – l’onde T
 Interprétation de l’ECG
 Pièges a évités
 FC
 Rythme
 L’Axe du cœur
 Méthode d'analyse de tracé
L’ECG normal et les hypertrophies
La Définition
 L'électrocardiographie (ECG) est une représentation graphique de
l'activité électrique du cœur. Cette activité électrique est liée aux
variations de potentiel électrique des cellules spécialisées dans la
contraction (myocytes) et des cellules spécialisées dans
l'automatisme et la conduction des influx.
 Donc avec cette examen, on enregistre les variations du potentiel
électrique entre 2 points éloignés de la surface du corps.
C'est un examen rapide ne prenant que quelques minutes,
indolore et non invasif .
L’ECG normal et les hypertrophies
Rappel anatomique
 Le tissu nodal est un tissu myocardique différencié, spécialisé
dans la genèse et la conduction de l’influx électrique depuis le
nœud sinusal jusqu’au tissu de Purkinge . En plus des mêmes
propriétés que le myocarde commun (excitabilité, contractilité,
conductibilité), il a donc une propriété supplémentaire qui est
l’automatisme.
L’ECG normal et les hypertrophies
Rappel anatomique
 Anatomiquement, le tissu nodal comprend:
 nœud sinusal: Cette structure
épicardique se situe à la jonction de
la partie inférieure de la veine cave
supérieure et de le face antérieure
de l'oreillette droite . Il génère des
décharges spontanées à la
fréquence de 60 à 100 par minute,
ce qui en fait le centre
d'automatismes primaire. Il est
régulé par les tonus sympathique et
orthosympathique.
Automatisme
L’ECG normal et les hypertrophies
Rappel anatomique
 Nœud Auriculo-Ventriculaire:Il
s'agit d'une structure de 6 mm sur 5
mm proche de la valve tricuspide, et
de la cloison inter auriculaire à la
base de l'oreillette droite. Il est
constitué de deux voies, l'une à
conduction lente (alfa), l'autre à
conduction rapide (bêta). Il ralentit
l'influx d'un dixième de seconde,
protégeant ainsi les ventricules d'un
rythme primaire trop rapide.
L’ECG normal et les hypertrophies
Rappel anatomique
 Le faisceau de His : Long de un à deux
centimètres, il est situé sous l'angle d'insertion
des valves tricuspides et fait la jonction entre le
noeud auriculo-ventriculaire et le ventricule par
ses deux branches.
 Le faisceau de His est par ailleurs un centre
d'automatismes secondaire capable de
décharger spontanément des impulsions à
fréquence de 40 à 60 par minute. Il se sépare
en deux branches :
 -la branche droite : prolongement
direct du faisceau de His, elle chemine le long
du bord droit du septum interventriculaire se
dispersant dans le ventricule droit.
 -la branche gauche : elle chemine en
avant et à gauche de la valve mitrale, se
subdivise en faisceaux antérieur et postérieur,
avec même quelquefois une branche septale.
L’ECG normal et les hypertrophies
Rappel anatomique
 Le réseau de Purkinje: Ce sont les
ramifications terminales des
branches droite et gauche du
faisceau de His qui s'etendent sur
toute la musculature ventriculaire
pour propager l'influx. C'est aussi
un centre d'automatismes tertiaire,
capable de décharger
spontanément des impulsions à la
fréquence de 20 à 40 par minute.
L’ECG normal et les hypertrophies
Rappel physiologique
 Il existe deux types de fibres, d'histologie différente :
- les fibres musculaires : contractiles +++
- le tissu nodal : conductif +++
 Les propriétés électrophysiologiques de la fibre myocardique, telles
que l'excitabilité, l'automaticité et la conductibilité dépendent des
interactions entre les multiples charges électriques de
l'environnement cellulaire.
L’ECG normal et les hypertrophies
Rappel physiologique
 Au repos, la surface externe d’une cellule est chargée positivement.
L’ECG normal et les hypertrophies
Rappel physiologique
 Lors d’une dépolarisation, les ions sodium traversent la membrane et la
surface externe de celle-ci devient alors chargée négativement.
 Cette dépolarisation se propage de proche en proche le long de la
membrane : c’est la formation du potentiel d’action avec inversion du
potentiel de membrane.
L’ECG normal et les hypertrophies
Rappel physiologique
 Cette conductibilité élevée pour l’ion Na+ fait place au K+ qui est chassé
de la cellule. La membrane va ainsi retrouver la positivité de sa surface
externe : c’est la repolarisation.
L’ECG normal et les hypertrophies
Rappel physiologique
 Au repos la composition intracellulaire en K+ est trente fois celle du Na+.
 Ces échanges, liés au potentiel d’action, sont passifs et sont le résultat des gradients de
concentration ionique transmembranaire dus à la perméabilité sélective de la membrane ; ils
ne nécessitent pas d’énergie.
 Il existe des échanges actifs, consommant de l’énergie qui vont permettre de retrouver le
potentiel de repos avec les gradients de concentration transmembranaire de repos. C’est la
pompe NA / K-ATPase qui fait sortir 3 ions Na+ pour l’entrée d’un ion K+.
 On obtient ainsi un potentiel de repos de –80 à –90 millivolts.
L’ECG normal et les hypertrophies
Rappel physiologique
 Lorsque le courant se dirige vers
l’électrode on enregistre une onde
positive Lorsque le courant
s’éloigne on enregistre une onde
négative
 On peut enregistrer une onde
diphasique.
L’ECG normal et les hypertrophies
Les dérivations
 L’activité électrique du cœur est la somme de l’activité électrique de
toutes les cellules myocardiques , chacune se comportant comme un
dipôle ( pôle positif et pôle négatif ).
 l’activité électrique du cœur = ensemble de dipôles
L’ECG normal et les hypertrophies
Les dérivations
 L’ECG représente les variations de potentiel entre 2 électrodes dont
l’une est placée à la borne positive, l’autre à la borne négative
 La disposition sur le corps de 2 électrodes s’appelle : Dérivation
------- peuvent être :
• unipolaires
• bipolaires
-------deux type de dérivation :
• périphériques
• précordiales
L’ECG normal et les hypertrophies
Les dérivations
L’ECG normal et les hypertrophies
Les dérivations
Dérivations unipolaires
L’ECG normal et les hypertrophies
Les dérivations
Dérivations bipolaires
L’ECG normal et les hypertrophies
Les dérivations
Les dérivations précordiales
Ce sont des dérivations unipolaires fixées en des points définis sur
la paroi thoracique.
On les nomme pour les dérivations standards : V1 à V6
V1 est placée sur le 4ème espace intercostal droit, au bord droit du sternum.
V2 est placée sur le 4ème espace intercostal gauche, au bord gauche du sternum.
V4 est placée sur le 5ème espace intercostal gauche, sur la ligne médioclaviculaire.
V3 est placée entre V2 et V4.
V5 est placée sur le 5ème espace intercostal gauche, sur la ligne axillaire antérieure.
V6 est placée sur le 5ème espace intercostal gauche, sur la ligne axillaire moyenne.
L’ECG normal et les hypertrophies
Les dérivations
Au total L’ECG comprend 12 dérivations
6 dérivations périphériques
3 unipolaires : AVR – AVF – AVL
3 bipolaires : DI – DII – DIII
6 dérivations précordiales
6 unipolaires : V1, V2, V3, V4, V5 , V6
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
• ECG sur papier millimétré déroulé à une vitesse de 25
mm/ seconde donc 1 mm = 0,04 s
• vérification de l’amplitude : 1Mv corresponde à 10 mm
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
• Sur un tracé électrocardiographique, le premier repère est la ligne
isoélectrique. Elle est la ligne de base correspondant à l’absence
de phénomène électrique.
• Au-dessus de celle-ci, on parle d’onde positive, en dessous,
d’onde négative.
• Une onde peut être aussi diphasique si une partie de celle-ci se
situe au-dessus et l’autre partie au-dessous de la ligne
isoélectrique.
• Toutes les ondes se mesurent du début de leur phase initiale, à
la ligne isoélectrique
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
• Elle est l’onde de dépolarisation auriculaire.
• Elle est de forme arrondie, souvent positive, de faible amplitude
moins de 2,5 mm et de moins de 0,12 seconde en D2.
’
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
• Les influx se rendent au nœud auriculo-ventriculaire, et on enregistre
l’intreval PQ.
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
• En D2 par example, l’onde est positive parce que le courant se
dirige vers l’électrode positive, et c pour ça on enregistre une
onde positive.
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
• L’espace PR entre le début de l’onde P et le début de dépolarisation
ventriculaire ( c’est la ralentissement A-V) Dure entre 0,12 –0,20 s ( 3- 5 pt
carreaux ).
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
• Il correspond à l’activation et à la dépolarisation des ventricules
de l’endocarde vers l’épicarde, il est constitué de trois segments :
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
• L’onde Q : première déflexion négative (activation septale).
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
• L’onde R : première déflexion positive (activation pariétale du VG).
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
• L’onde S : défection négative qui suit l’onde R (activation basale
du VG).
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
Morphologie des QRS dans les dérivations précordiales
Les précordiales droites (V1 à V3)
- Explorent la paroi antérieure du VD et la moitié antéro-
supérieure du septum.
- Aspect rS avec augmentation progressive de l’amplitude
de r de V1 à V3.
Les précordiales V3-V4
- Explorent la pointe du cœur ou pointe du VG
- Aspect qRs ou qR
Les précordiales gauches (V5 à V6)
- Explorent la paroi latérale dans sa partie basse
- Aspect qRs
L’amplitude des ondes r augmente de V1 à V5, puis diminue de
V5 à V6. Inversement l’amplitude des ondes s augmente de V1 à
V2, puis diminue de V2 à V6.
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
• Il correspond à la période d’excitation uniforme des ventricules
jusqu’à la phase de récupération des ventricules.
• On le mesure de la fin de l’onde S ou R jusqu’au début de l’onde T.
• Il est normalement horizontal ou légèrement oblique +/-
isoélectrique.
• Un sus-décalage ou un sous-décalage de plus d’1 mm par rapport à
la ligne isoélectrique est anormal.
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
• Elle est la période de repolarisation ventriculaire.
• C’est l’inhibition de l ‘excitation ventriculaire de l’épicarde vers
l’endocarde. Elle est asymétrique, d’une branche ascendante
légèrement oblique et d’une branche descendante plus abrupte. Son
sommet est arrondi avec une amplitude inférieure à 2 mm.
L’ECG normal et les hypertrophies
enregistrement de l’ECG
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
 Les 3 pièges à éviter sont :
 l’étalonnage
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
calcul de la fc sur l’ecg
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
Rythme cardiaque
Chaque P est suivie d’un QRS
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
l’axe du coeur
• L’activité électrique peut être schématiquement représentée par une ligne
droite dont la longueur témoigne de la force de déplacement de l’influx,
une flèche indiquant la direction : c’est une représentation vectorielle. Le
septum et les ventricules ont un grand nombre de vecteurs représentant
les activités septale et ventriculaire.
• L’addition de tous les vecteurs du septum et des ventricules, en tenant
compte respectivement de la force et de la direction, permet de
schématiser un vecteur moyen appelé axe moyen du QRS.
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
l’axe du coeur
L’axe moyen du QRS normal est compris entre 0 et + 90°.
L’axe est dit gauche quand l’angle est compris entre 0 et –90°.
L’axe est dit droit quand l’angle est compris entre +90° et –90°.
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
l’axe du coeur
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
l’axe du coeur
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
l’axe du coeur
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
Méthode d'analyse de tracé
Pour éviter toute erreur, il faut
prendre quelques précautions
préalables
• Vérifier le bon étalonnage de
l’appareil pour un bon déroulement
à la vitesse de 25 mm/s.
• Contrôler le bon positionnement
des électrodes (pas d'électrodes
frontales inversées par exemple.)
• Vérifier la bonne qualité du tracé
de l’électrocardiogramme (pas de
parasite).
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
Méthode d'analyse de tracé
Il faut être rigoureux, systématique et méthodique dans la lecture
- Lire l’E.C.G. dans l’ordre des dérivations de D1 à V6.
- Lire chaque segment de l’E.C.G. de gauche à droite (de l’onde P vers l’onde T)
- Ne pas s’attacher à une anomalie dans une dérivation unique souvent sans valeur.
- Toujours penser que l’E.C.G. correspond à l'activité électrique du myocarde d’une
personne, et qu’il est à confronter à la clinique.
- Eviter les pièges liés à des inversions d’électrodes. (Les complexes en aVR doivent être
négatifs)
- Ne pas hésiter à refaire un tracé s’il y a un doute ou s’il est parasité.
- Penser à comparer avec un ECG antérieur pour déceler une éventuelle évolution.
- Enfin, toujours avoir en tête ce que peut révéler un ECG.
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
Méthode d'analyse de tracé
D'abord apprécier Aspect Général
1- Rythme : Régulier ou non.
2- Fréquence : Normale, Tachycarde ou Bradycarde.
3- Axe QRS : Normal, Droit ou gauche.
Lire les tracés
1- Onde P : Normale, Hypertrophie Auriculaire.
2- Segment PR : Normal, Bloc Auriculo-Ventriculaire.
3- Complexe QRS : Fin, Bloc de branche.
4- Segment ST : Isoélectrique, Courant de lésion.
5- Onde T : Asymétrique, Symétrique, Ischémie.
L’ECG normal et les hypertrophies
Interprétation de l’ECG
Quelques indices
• Indice de Lewis : -14 mm < (RD1 + SD3) – (SD1 + RD3) < +17 mm
• Indice de Sokolow (Sn = 24%) SV1 + RV5 ou RV6 < 35 mm chez
l’adulte de plus de 35 ans
• Indice de Blondeau – Lenègre : SV2 + RV7 < 35 mm chez l’adulte
de plus de 35 ans
• Indice de Cornell (Sn =36%) : RaVL + SV3 < 20 mm (Femme) , <
28 mm (Homme)
les hypertrophies
L’ECG normal et les hypertrophies
Le Plan
Définition
Hypertrophies auriculaires
Hypertrophies Ventriculaires
Quelques exemples d’anomalies
Bibliographie
L’ECG normal et les hypertrophies
La Définition
 Le terme d’hypertrophie désigne en électrocardiographie les modifications
électriques liées à l’augmentation de la masse myocardique qu’il s’agisse
d’une hypertrophie de la paroi d’une cavité cardiaque, d’une dilatation de
cette cavité ou des deux phénomènes à la fois.
 A cela correspond une augmentation proportionnelle des forces électro-
motrices d’activation, qui sont modifiées dans leur amplitude et dans leur
durée.
 L’hypertrophie peut résulter de mécanismes différents :
 Une surcharge systolique avec une hypertrophie pariètale exclusive ou
prédominante sur la dilatation cavitaire : Augmentation des résistances à
l’éjection.
 Une surcharge diastolique avec une dilatation cavitaire plus importante que
l’hypertrophie pariétale : Augmentation du volume de remplissage
L’ECG normal et les hypertrophies
La Définition
Il n y a pas de corrélation absolue entre le degré
des altérations électrocardiographiques et le
degré de l’hypertrophie.
L’ECG normal et les hypertrophies
Hypertrophie auriculaire
Elles entraînent une modification de l’onde P
Onde P normale est :
Positive en D1 et en D2
Positive ou diphasique en V1.
Positive ou plate en V6.
Son axe moyen est entre 0° et +80°, habituellement à +60°
Sa durée moyenne est inférieure ou égale à 0.11 sec
Son amplitude est < 2 mm en D2, et en V1/V2
L’ECG normal et les hypertrophies
Hypertrophie auriculaire Droite
Le diagnostic se fait essentiellement en D2 et/ou V1
L’axe frontal de P est dévié à droite entre +60° et +90° avec
une onde P en D2 et D3 plus grande que l’onde P en D1.
L’onde P est élevée, souvent pointue, d’amplitude
supérieure à 2.5 mm en D2.
Positivité exclusive de P en V1 ou un aspect biphasique
avec prédominance de positivité et brusque déflexion, la
négativité qui lui succède pouvant être profonde mais
jamais large.
La durée totale de l’onde P reste normale.
L’ECG normal et les hypertrophies
Etiologies
Rétrécissement tricuspide
Sténose pulmonaire
Insuffisance tricuspide
Communication interauriculaire
Hypertension artérielle pulmonaire
Hypertrophie auriculaire Droite
L’ECG normal et les hypertrophies
Hypertrophie auriculaire Gauche
Le diagnostic se fait essentiellement en D2 et/ou V1
L’axe frontal de P est dévié à gauche entre 0° et +30° avec une onde P en
D1 et D2 plus grande que l’onde P en D3.
La durée totale de l’onde P est allongée et > 0.12 sec.
Aspect de l’onde P bifide en double bosse surtout en D2.
Aspect diphasique de l’onde P en V1 avec une négativité terminale très
large, en cupule arrondie et plus ou moins profonde.
L’amplitude de l’onde P reste habituellement normale.
L’ECG normal et les hypertrophies
Hypertrophie auriculaire Gauche
Etiologies
Rétrécissement mitral
Insuffisance mitrale
Rétrécissement aortique
Insuffisance aortique
Hypertension artérielle systémique
Cardiopathies ischémiques
Cardiomyopathies dilatées et hypertrophiques.
L’ECG normal et les hypertrophies
Hypertrophie auriculaire
Hypertrophie bi-auriculaire
Se traduit par des signes combinée d’hypertrophie auriculaire
droite et gauche.
Ou par des signes dissociés (HAD visible dans les dérivations
standard et HAG visible dans les dérivations précordiales ou
l’inverse)
L’ECG normal et les hypertrophies
Hypertrophies ventriculaires
L’hypertrophie d’un ventricule modifie le rapport entre la masse ventriculaire droite et
celle du ventricule gauche.
Elle augmente l’amplitude des complexes QRS dans les dérivations explorant le
ventricule hypertrophié avec modification de l’axe de QRS
Elle retarde modérément l’apparition de la déflexion intrinsécoïde dans les
dérivations qui font face à ce ventricule.
Elle allonge modérement la durée de QRS.
La durée du QT est modérement allongée.
Elle peut s’accompagner de modifications de la repolarisation (ST et T) dans les
même dérivations : Troubles secondaires de la repolarisation.
L’ECG normal et les hypertrophies
Hypertrophie ventriculaire Droite
 Déviation de l’axe QRS vers la droite.
 Diminution de l’indice de Lewis avec des valeurs négatives au dessous de -14 mm.
Dans les dérivations précordiales droites qui font face au VD hypertrophié
on retrouvera
 Allongement modéré du temps d’apparition de la DI de 0.03 à 0.06 sec.
 Bloc incomplet droit avec complexe polyphasique (rSR’ ou rsR’ ou rSR’s’) avec une onde R’ supérieure
à 5 mm et surtout plus ample que l’onde r initiale.
• Si l’onde T est négative en V1/V2 : Surcharge diastolique.
• Si l’onde T est positive en V1/V2 : Surcharge systolique modérée.
 Onde R anormalement ample en V1-V2 remplaçant l’aspect rS habituel.
• Rapport R/S > 1
• Onde R exclusive plus ou moins ample.
• Onde S anormalement profondes en V5-V6 (Aspect
RS ou rS) avec un rapport R/S inférieur ou égal à 2
(Normale = 4-5)
L’ECG normal et les hypertrophies
Hypertrophie ventriculaire Droite
Etiologies
Cardiopathies gauches évoluées
Hypertension artérielle pulmonaire
Cardiopathie congénitales avec shunt gauche-
droite
Cardiopathie congénitales cyanogènes
Sténose pulmonaire
Insuffisance pulmonaire.
L’ECG normal et les hypertrophies
Hypertrophie ventriculaire Gauche
 Déviation de l’axe QRS vers la gauche.
 Augmentation de l’indice de Lewis au-delà de 17 mm.
 Augmentation de l’indice de Sokolow au-delà de 35 mm.
 Augmentation de l’indice de Cornell au-delà de 20 / 28 mm.
Dans les dérivations précordiales gauches qui font face au VG hypertrophié on
retrouvera
 Augmentation de l’amplitude de V5 et V6 avec une RV6 > 20 mm.
 Retard modéré de la déflexion intrinsécoïde en V6 au-delà de 0.05 sec mais sans
atteindre les valeurs d’un bloc de branche gauche complet.
 Augmentation de l’amplitude de l’onde S en V1 (>20 mm) et V2 (> 25 mm)
L’ECG normal et les hypertrophies
Hypertrophie ventriculaire Gauche
Hypertrophie ventriculaire gauche systolique
Associe en plus des critères pré-cités, au niveau des dérivations qui
explorent le VG :
Une diminution de l’amplitude de l’onde q voire sa disparition.
Des troubles secondaires de la repolarisation avec :
• Dépression du point J
• Ondes T négatives.
L’ECG normal et les hypertrophies
Hypertrophie ventriculaire Gauche
Etiologies
Rétrécissement aortique
Hypertension artérielle systémique.
Cardiomyopathie hypertrophique.
L’ECG normal et les hypertrophies
Hypertrophie ventriculaire Gauche
Hypertrophie ventriculaire gauche diastolique
Associe en plus des critères pré-cités, au niveau des dérivations qui
explorent le VG :
Une augmentation de l’amplitude de l’onde Q
Des troubles secondaires de la repolarisation avec :
• Ondes T positives amples et symétriques.
L’ECG normal et les hypertrophies
Hypertrophie ventriculaire Gauche
Etiologies
Insuffisance aortique.
Insuffisance mitrale.
Communication interventriculaire.
Persistance canal artériel.
L’ECG normal et les hypertrophies
Let’s Practice
Tachycardie sinusale
FC= 150 Bat/min
L’ECG normal et les hypertrophies
Let’s Practice
Bradycardie sinusale
FC= 50 Bat/min
L’ECG normal et les hypertrophies
Let’s Practice
Déviation axiale droite
Axe : +150°
L’ECG normal et les hypertrophies
Bibliographie
• Andrew R Houghton, David Gray. Maîtriser l’ECG de la
théorie à la clinique (Elsevier Masson SAS, Paris), 2011.
• Pierre yves corannad. Electrocadrdiogramme, (série ECN
KB), 2012.
• Yannick GOTTWALLES. L’E.C.G. pour les nuls, URGENCE
PRATIQUE - 2010 No98.
• S.Bouguessa. Presentation electrocardiographie.
• Elein R Marieb, Katja Hoahn. Anatomie et physiologie
humain, 8éme edition.
L’ECG normal et les hypertrophies

Contenu connexe

Tendances

ECG LA LECTURE PRATIQUE POUR LES DEBUTANTS " Dr MAHMOUDI.F"
ECG   LA LECTURE PRATIQUE POUR LES DEBUTANTS " Dr MAHMOUDI.F"ECG   LA LECTURE PRATIQUE POUR LES DEBUTANTS " Dr MAHMOUDI.F"
ECG LA LECTURE PRATIQUE POUR LES DEBUTANTS " Dr MAHMOUDI.F"mahfay
 
L’appareil respiratoire ah
L’appareil respiratoire ahL’appareil respiratoire ah
L’appareil respiratoire ahEya Nasraoui
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontanehind henzazi
 
Anatomie cardio-circulatoire
Anatomie cardio-circulatoireAnatomie cardio-circulatoire
Anatomie cardio-circulatoiredrmouheb
 
Cours respiration j. peyronnet roux
Cours respiration j. peyronnet rouxCours respiration j. peyronnet roux
Cours respiration j. peyronnet rouxBrice Inglessis
 
Td ecg dr saadi (diapo)
Td ecg dr saadi (diapo)Td ecg dr saadi (diapo)
Td ecg dr saadi (diapo)Bibasai23
 
GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdf
GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdfGUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdf
GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdfDJAFAR HENNI ABDERAOUF
 
Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin Rachid Marouf
 
plan de présentation.pptx
plan de présentation.pptxplan de présentation.pptx
plan de présentation.pptxmbusa2
 

Tendances (20)

ECG
ECGECG
ECG
 
Stélirisation
StélirisationStélirisation
Stélirisation
 
ECG LA LECTURE PRATIQUE POUR LES DEBUTANTS " Dr MAHMOUDI.F"
ECG   LA LECTURE PRATIQUE POUR LES DEBUTANTS " Dr MAHMOUDI.F"ECG   LA LECTURE PRATIQUE POUR LES DEBUTANTS " Dr MAHMOUDI.F"
ECG LA LECTURE PRATIQUE POUR LES DEBUTANTS " Dr MAHMOUDI.F"
 
Anapath
AnapathAnapath
Anapath
 
L’appareil respiratoire ah
L’appareil respiratoire ahL’appareil respiratoire ah
L’appareil respiratoire ah
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontane
 
Le coeur
Le coeurLe coeur
Le coeur
 
Machine d'anesthesie
Machine d'anesthesieMachine d'anesthesie
Machine d'anesthesie
 
Anatomie cardio-circulatoire
Anatomie cardio-circulatoireAnatomie cardio-circulatoire
Anatomie cardio-circulatoire
 
Cours respiration j. peyronnet roux
Cours respiration j. peyronnet rouxCours respiration j. peyronnet roux
Cours respiration j. peyronnet roux
 
Oreille
OreilleOreille
Oreille
 
Td ecg dr saadi (diapo)
Td ecg dr saadi (diapo)Td ecg dr saadi (diapo)
Td ecg dr saadi (diapo)
 
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptxSyndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
 
GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdf
GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdfGUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdf
GUIDE D'INTERPRETATION D'UN TDM CEREBRALE EN URGENCE.pdf
 
Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin Anatomie du Médiastin
Anatomie du Médiastin
 
plan de présentation.pptx
plan de présentation.pptxplan de présentation.pptx
plan de présentation.pptx
 
Oxygénothérapie
OxygénothérapieOxygénothérapie
Oxygénothérapie
 
Ecg normal tizi
Ecg normal tiziEcg normal tizi
Ecg normal tizi
 
OAP
OAPOAP
OAP
 
Ventilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docxVentilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docx
 

Similaire à L’ECG normal et les hypertrophies

L'ecg pour les nuls (pédagogie de l'ecg)
L'ecg pour les nuls (pédagogie de l'ecg)L'ecg pour les nuls (pédagogie de l'ecg)
L'ecg pour les nuls (pédagogie de l'ecg)drmouheb
 
Ecg pour les nuls partie 1
Ecg pour les nuls partie 1Ecg pour les nuls partie 1
Ecg pour les nuls partie 1Hana Hanouna
 
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02Hana Hanouna
 
Lire un ecg amis med.com
Lire un ecg amis med.comLire un ecg amis med.com
Lire un ecg amis med.comamis-med
 
intro_ecg_dias ecg ecg ecg ecg ecg ecg ecg
intro_ecg_dias ecg ecg ecg ecg ecg ecg ecgintro_ecg_dias ecg ecg ecg ecg ecg ecg ecg
intro_ecg_dias ecg ecg ecg ecg ecg ecg ecgNadaChikh
 
Les principales explorations_cardiaques
Les principales explorations_cardiaquesLes principales explorations_cardiaques
Les principales explorations_cardiaqueskillua zoldyck
 
lecgpourlesnulspdagogiedelecg-140127041837-phpapp02.pdf
lecgpourlesnulspdagogiedelecg-140127041837-phpapp02.pdflecgpourlesnulspdagogiedelecg-140127041837-phpapp02.pdf
lecgpourlesnulspdagogiedelecg-140127041837-phpapp02.pdfranninir
 
Ecg pour les nuls (1)
Ecg pour les nuls (1)Ecg pour les nuls (1)
Ecg pour les nuls (1)Clara140894
 
L'ecg quoi comment et pourquoi
L'ecg quoi comment et pourquoiL'ecg quoi comment et pourquoi
L'ecg quoi comment et pourquoiRose De Sable
 
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptxSidoShinn
 
traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )
traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )
traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )Cheikh Tidiane DIABANG
 
Actualités dans la FA
Actualités dans la FAActualités dans la FA
Actualités dans la FAHervé Faltot
 
ECG formation accélérée
ECG formation accéléréeECG formation accélérée
ECG formation accéléréemahfay
 
Ecg pathologiquetizi hav
Ecg pathologiquetizi havEcg pathologiquetizi hav
Ecg pathologiquetizi havRose De Sable
 
EKG_INTERPRETATION.pptx.pdf
EKG_INTERPRETATION.pptx.pdfEKG_INTERPRETATION.pptx.pdf
EKG_INTERPRETATION.pptx.pdfayoubdoumak
 

Similaire à L’ECG normal et les hypertrophies (20)

L'ecg pour les nuls (pédagogie de l'ecg)
L'ecg pour les nuls (pédagogie de l'ecg)L'ecg pour les nuls (pédagogie de l'ecg)
L'ecg pour les nuls (pédagogie de l'ecg)
 
Ecg pour les nuls partie 1
Ecg pour les nuls partie 1Ecg pour les nuls partie 1
Ecg pour les nuls partie 1
 
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
 
Lire un ecg amis med.com
Lire un ecg amis med.comLire un ecg amis med.com
Lire un ecg amis med.com
 
intro_ecg_dias ecg ecg ecg ecg ecg ecg ecg
intro_ecg_dias ecg ecg ecg ecg ecg ecg ecgintro_ecg_dias ecg ecg ecg ecg ecg ecg ecg
intro_ecg_dias ecg ecg ecg ecg ecg ecg ecg
 
Les principales explorations_cardiaques
Les principales explorations_cardiaquesLes principales explorations_cardiaques
Les principales explorations_cardiaques
 
18 Heart EKG.pdf
18 Heart EKG.pdf18 Heart EKG.pdf
18 Heart EKG.pdf
 
lecgpourlesnulspdagogiedelecg-140127041837-phpapp02.pdf
lecgpourlesnulspdagogiedelecg-140127041837-phpapp02.pdflecgpourlesnulspdagogiedelecg-140127041837-phpapp02.pdf
lecgpourlesnulspdagogiedelecg-140127041837-phpapp02.pdf
 
Ecg
EcgEcg
Ecg
 
Ecg pour les nuls (1)
Ecg pour les nuls (1)Ecg pour les nuls (1)
Ecg pour les nuls (1)
 
L'ecg quoi comment et pourquoi
L'ecg quoi comment et pourquoiL'ecg quoi comment et pourquoi
L'ecg quoi comment et pourquoi
 
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
1- Formation ECG TOUBIB World- ECG normal.pptx
 
traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )
traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )
traitement numérique du signal cardiaque ( ECG )
 
L'ecg
L'ecgL'ecg
L'ecg
 
Les hypertrophies.pdf
Les hypertrophies.pdfLes hypertrophies.pdf
Les hypertrophies.pdf
 
Actualités dans la FA
Actualités dans la FAActualités dans la FA
Actualités dans la FA
 
ECG formation accélérée
ECG formation accéléréeECG formation accélérée
ECG formation accélérée
 
Ecg pathologiquetizi hav
Ecg pathologiquetizi havEcg pathologiquetizi hav
Ecg pathologiquetizi hav
 
Bav
BavBav
Bav
 
EKG_INTERPRETATION.pptx.pdf
EKG_INTERPRETATION.pptx.pdfEKG_INTERPRETATION.pptx.pdf
EKG_INTERPRETATION.pptx.pdf
 

L’ECG normal et les hypertrophies

  • 1. L’ECG normal Dr Ben mebarek Chourouk CHU Mustapha Bacha – service cardiologie A2 - Alger Décembre 2020
  • 2. L’ECG normal et les hypertrophies Le Plan  Définition  Rappel anatomique et physiologique  Tissu Nodal  Les activités électriques du cœur  Les dérivations  Les dérivations Frontaux  Les dérivations précordiales  enregistrement de l’ECG  L’onde P – le complexe QRS – l’onde T  Interprétation de l’ECG  Pièges a évités  FC  Rythme  L’Axe du cœur  Méthode d'analyse de tracé
  • 3. L’ECG normal et les hypertrophies La Définition  L'électrocardiographie (ECG) est une représentation graphique de l'activité électrique du cœur. Cette activité électrique est liée aux variations de potentiel électrique des cellules spécialisées dans la contraction (myocytes) et des cellules spécialisées dans l'automatisme et la conduction des influx.  Donc avec cette examen, on enregistre les variations du potentiel électrique entre 2 points éloignés de la surface du corps. C'est un examen rapide ne prenant que quelques minutes, indolore et non invasif .
  • 4. L’ECG normal et les hypertrophies Rappel anatomique  Le tissu nodal est un tissu myocardique différencié, spécialisé dans la genèse et la conduction de l’influx électrique depuis le nœud sinusal jusqu’au tissu de Purkinge . En plus des mêmes propriétés que le myocarde commun (excitabilité, contractilité, conductibilité), il a donc une propriété supplémentaire qui est l’automatisme.
  • 5. L’ECG normal et les hypertrophies Rappel anatomique  Anatomiquement, le tissu nodal comprend:  nœud sinusal: Cette structure épicardique se situe à la jonction de la partie inférieure de la veine cave supérieure et de le face antérieure de l'oreillette droite . Il génère des décharges spontanées à la fréquence de 60 à 100 par minute, ce qui en fait le centre d'automatismes primaire. Il est régulé par les tonus sympathique et orthosympathique. Automatisme
  • 6. L’ECG normal et les hypertrophies Rappel anatomique  Nœud Auriculo-Ventriculaire:Il s'agit d'une structure de 6 mm sur 5 mm proche de la valve tricuspide, et de la cloison inter auriculaire à la base de l'oreillette droite. Il est constitué de deux voies, l'une à conduction lente (alfa), l'autre à conduction rapide (bêta). Il ralentit l'influx d'un dixième de seconde, protégeant ainsi les ventricules d'un rythme primaire trop rapide.
  • 7. L’ECG normal et les hypertrophies Rappel anatomique  Le faisceau de His : Long de un à deux centimètres, il est situé sous l'angle d'insertion des valves tricuspides et fait la jonction entre le noeud auriculo-ventriculaire et le ventricule par ses deux branches.  Le faisceau de His est par ailleurs un centre d'automatismes secondaire capable de décharger spontanément des impulsions à fréquence de 40 à 60 par minute. Il se sépare en deux branches :  -la branche droite : prolongement direct du faisceau de His, elle chemine le long du bord droit du septum interventriculaire se dispersant dans le ventricule droit.  -la branche gauche : elle chemine en avant et à gauche de la valve mitrale, se subdivise en faisceaux antérieur et postérieur, avec même quelquefois une branche septale.
  • 8. L’ECG normal et les hypertrophies Rappel anatomique  Le réseau de Purkinje: Ce sont les ramifications terminales des branches droite et gauche du faisceau de His qui s'etendent sur toute la musculature ventriculaire pour propager l'influx. C'est aussi un centre d'automatismes tertiaire, capable de décharger spontanément des impulsions à la fréquence de 20 à 40 par minute.
  • 9. L’ECG normal et les hypertrophies Rappel physiologique  Il existe deux types de fibres, d'histologie différente : - les fibres musculaires : contractiles +++ - le tissu nodal : conductif +++  Les propriétés électrophysiologiques de la fibre myocardique, telles que l'excitabilité, l'automaticité et la conductibilité dépendent des interactions entre les multiples charges électriques de l'environnement cellulaire.
  • 10. L’ECG normal et les hypertrophies Rappel physiologique  Au repos, la surface externe d’une cellule est chargée positivement.
  • 11. L’ECG normal et les hypertrophies Rappel physiologique  Lors d’une dépolarisation, les ions sodium traversent la membrane et la surface externe de celle-ci devient alors chargée négativement.  Cette dépolarisation se propage de proche en proche le long de la membrane : c’est la formation du potentiel d’action avec inversion du potentiel de membrane.
  • 12. L’ECG normal et les hypertrophies Rappel physiologique  Cette conductibilité élevée pour l’ion Na+ fait place au K+ qui est chassé de la cellule. La membrane va ainsi retrouver la positivité de sa surface externe : c’est la repolarisation.
  • 13. L’ECG normal et les hypertrophies Rappel physiologique  Au repos la composition intracellulaire en K+ est trente fois celle du Na+.  Ces échanges, liés au potentiel d’action, sont passifs et sont le résultat des gradients de concentration ionique transmembranaire dus à la perméabilité sélective de la membrane ; ils ne nécessitent pas d’énergie.  Il existe des échanges actifs, consommant de l’énergie qui vont permettre de retrouver le potentiel de repos avec les gradients de concentration transmembranaire de repos. C’est la pompe NA / K-ATPase qui fait sortir 3 ions Na+ pour l’entrée d’un ion K+.  On obtient ainsi un potentiel de repos de –80 à –90 millivolts.
  • 14. L’ECG normal et les hypertrophies Rappel physiologique  Lorsque le courant se dirige vers l’électrode on enregistre une onde positive Lorsque le courant s’éloigne on enregistre une onde négative  On peut enregistrer une onde diphasique.
  • 15. L’ECG normal et les hypertrophies Les dérivations  L’activité électrique du cœur est la somme de l’activité électrique de toutes les cellules myocardiques , chacune se comportant comme un dipôle ( pôle positif et pôle négatif ).  l’activité électrique du cœur = ensemble de dipôles
  • 16. L’ECG normal et les hypertrophies Les dérivations  L’ECG représente les variations de potentiel entre 2 électrodes dont l’une est placée à la borne positive, l’autre à la borne négative  La disposition sur le corps de 2 électrodes s’appelle : Dérivation ------- peuvent être : • unipolaires • bipolaires -------deux type de dérivation : • périphériques • précordiales
  • 17. L’ECG normal et les hypertrophies Les dérivations
  • 18. L’ECG normal et les hypertrophies Les dérivations Dérivations unipolaires
  • 19. L’ECG normal et les hypertrophies Les dérivations Dérivations bipolaires
  • 20. L’ECG normal et les hypertrophies Les dérivations Les dérivations précordiales Ce sont des dérivations unipolaires fixées en des points définis sur la paroi thoracique. On les nomme pour les dérivations standards : V1 à V6 V1 est placée sur le 4ème espace intercostal droit, au bord droit du sternum. V2 est placée sur le 4ème espace intercostal gauche, au bord gauche du sternum. V4 est placée sur le 5ème espace intercostal gauche, sur la ligne médioclaviculaire. V3 est placée entre V2 et V4. V5 est placée sur le 5ème espace intercostal gauche, sur la ligne axillaire antérieure. V6 est placée sur le 5ème espace intercostal gauche, sur la ligne axillaire moyenne.
  • 21. L’ECG normal et les hypertrophies Les dérivations Au total L’ECG comprend 12 dérivations 6 dérivations périphériques 3 unipolaires : AVR – AVF – AVL 3 bipolaires : DI – DII – DIII 6 dérivations précordiales 6 unipolaires : V1, V2, V3, V4, V5 , V6
  • 22. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG • ECG sur papier millimétré déroulé à une vitesse de 25 mm/ seconde donc 1 mm = 0,04 s • vérification de l’amplitude : 1Mv corresponde à 10 mm
  • 23. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG • Sur un tracé électrocardiographique, le premier repère est la ligne isoélectrique. Elle est la ligne de base correspondant à l’absence de phénomène électrique. • Au-dessus de celle-ci, on parle d’onde positive, en dessous, d’onde négative. • Une onde peut être aussi diphasique si une partie de celle-ci se situe au-dessus et l’autre partie au-dessous de la ligne isoélectrique. • Toutes les ondes se mesurent du début de leur phase initiale, à la ligne isoélectrique
  • 24. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG • Elle est l’onde de dépolarisation auriculaire. • Elle est de forme arrondie, souvent positive, de faible amplitude moins de 2,5 mm et de moins de 0,12 seconde en D2. ’
  • 25. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG • Les influx se rendent au nœud auriculo-ventriculaire, et on enregistre l’intreval PQ.
  • 26. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG • En D2 par example, l’onde est positive parce que le courant se dirige vers l’électrode positive, et c pour ça on enregistre une onde positive.
  • 27. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG • L’espace PR entre le début de l’onde P et le début de dépolarisation ventriculaire ( c’est la ralentissement A-V) Dure entre 0,12 –0,20 s ( 3- 5 pt carreaux ).
  • 28. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG • Il correspond à l’activation et à la dépolarisation des ventricules de l’endocarde vers l’épicarde, il est constitué de trois segments :
  • 29. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG • L’onde Q : première déflexion négative (activation septale).
  • 30. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG • L’onde R : première déflexion positive (activation pariétale du VG).
  • 31. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG • L’onde S : défection négative qui suit l’onde R (activation basale du VG).
  • 32. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG
  • 33. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG Morphologie des QRS dans les dérivations précordiales Les précordiales droites (V1 à V3) - Explorent la paroi antérieure du VD et la moitié antéro- supérieure du septum. - Aspect rS avec augmentation progressive de l’amplitude de r de V1 à V3. Les précordiales V3-V4 - Explorent la pointe du cœur ou pointe du VG - Aspect qRs ou qR Les précordiales gauches (V5 à V6) - Explorent la paroi latérale dans sa partie basse - Aspect qRs L’amplitude des ondes r augmente de V1 à V5, puis diminue de V5 à V6. Inversement l’amplitude des ondes s augmente de V1 à V2, puis diminue de V2 à V6.
  • 34. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG • Il correspond à la période d’excitation uniforme des ventricules jusqu’à la phase de récupération des ventricules. • On le mesure de la fin de l’onde S ou R jusqu’au début de l’onde T. • Il est normalement horizontal ou légèrement oblique +/- isoélectrique. • Un sus-décalage ou un sous-décalage de plus d’1 mm par rapport à la ligne isoélectrique est anormal.
  • 35. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG • Elle est la période de repolarisation ventriculaire. • C’est l’inhibition de l ‘excitation ventriculaire de l’épicarde vers l’endocarde. Elle est asymétrique, d’une branche ascendante légèrement oblique et d’une branche descendante plus abrupte. Son sommet est arrondi avec une amplitude inférieure à 2 mm.
  • 36. L’ECG normal et les hypertrophies enregistrement de l’ECG
  • 37. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG  Les 3 pièges à éviter sont :  l’étalonnage
  • 38. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG
  • 39. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG
  • 40. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG calcul de la fc sur l’ecg
  • 41. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG Rythme cardiaque Chaque P est suivie d’un QRS
  • 42. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG
  • 43. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG
  • 44. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG l’axe du coeur • L’activité électrique peut être schématiquement représentée par une ligne droite dont la longueur témoigne de la force de déplacement de l’influx, une flèche indiquant la direction : c’est une représentation vectorielle. Le septum et les ventricules ont un grand nombre de vecteurs représentant les activités septale et ventriculaire. • L’addition de tous les vecteurs du septum et des ventricules, en tenant compte respectivement de la force et de la direction, permet de schématiser un vecteur moyen appelé axe moyen du QRS.
  • 45. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG l’axe du coeur L’axe moyen du QRS normal est compris entre 0 et + 90°. L’axe est dit gauche quand l’angle est compris entre 0 et –90°. L’axe est dit droit quand l’angle est compris entre +90° et –90°.
  • 46. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG l’axe du coeur
  • 47. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG l’axe du coeur
  • 48. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG l’axe du coeur
  • 49. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG Méthode d'analyse de tracé Pour éviter toute erreur, il faut prendre quelques précautions préalables • Vérifier le bon étalonnage de l’appareil pour un bon déroulement à la vitesse de 25 mm/s. • Contrôler le bon positionnement des électrodes (pas d'électrodes frontales inversées par exemple.) • Vérifier la bonne qualité du tracé de l’électrocardiogramme (pas de parasite).
  • 50. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG Méthode d'analyse de tracé Il faut être rigoureux, systématique et méthodique dans la lecture - Lire l’E.C.G. dans l’ordre des dérivations de D1 à V6. - Lire chaque segment de l’E.C.G. de gauche à droite (de l’onde P vers l’onde T) - Ne pas s’attacher à une anomalie dans une dérivation unique souvent sans valeur. - Toujours penser que l’E.C.G. correspond à l'activité électrique du myocarde d’une personne, et qu’il est à confronter à la clinique. - Eviter les pièges liés à des inversions d’électrodes. (Les complexes en aVR doivent être négatifs) - Ne pas hésiter à refaire un tracé s’il y a un doute ou s’il est parasité. - Penser à comparer avec un ECG antérieur pour déceler une éventuelle évolution. - Enfin, toujours avoir en tête ce que peut révéler un ECG.
  • 51. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG Méthode d'analyse de tracé D'abord apprécier Aspect Général 1- Rythme : Régulier ou non. 2- Fréquence : Normale, Tachycarde ou Bradycarde. 3- Axe QRS : Normal, Droit ou gauche. Lire les tracés 1- Onde P : Normale, Hypertrophie Auriculaire. 2- Segment PR : Normal, Bloc Auriculo-Ventriculaire. 3- Complexe QRS : Fin, Bloc de branche. 4- Segment ST : Isoélectrique, Courant de lésion. 5- Onde T : Asymétrique, Symétrique, Ischémie.
  • 52. L’ECG normal et les hypertrophies Interprétation de l’ECG Quelques indices • Indice de Lewis : -14 mm < (RD1 + SD3) – (SD1 + RD3) < +17 mm • Indice de Sokolow (Sn = 24%) SV1 + RV5 ou RV6 < 35 mm chez l’adulte de plus de 35 ans • Indice de Blondeau – Lenègre : SV2 + RV7 < 35 mm chez l’adulte de plus de 35 ans • Indice de Cornell (Sn =36%) : RaVL + SV3 < 20 mm (Femme) , < 28 mm (Homme)
  • 54. L’ECG normal et les hypertrophies Le Plan Définition Hypertrophies auriculaires Hypertrophies Ventriculaires Quelques exemples d’anomalies Bibliographie
  • 55. L’ECG normal et les hypertrophies La Définition  Le terme d’hypertrophie désigne en électrocardiographie les modifications électriques liées à l’augmentation de la masse myocardique qu’il s’agisse d’une hypertrophie de la paroi d’une cavité cardiaque, d’une dilatation de cette cavité ou des deux phénomènes à la fois.  A cela correspond une augmentation proportionnelle des forces électro- motrices d’activation, qui sont modifiées dans leur amplitude et dans leur durée.  L’hypertrophie peut résulter de mécanismes différents :  Une surcharge systolique avec une hypertrophie pariètale exclusive ou prédominante sur la dilatation cavitaire : Augmentation des résistances à l’éjection.  Une surcharge diastolique avec une dilatation cavitaire plus importante que l’hypertrophie pariétale : Augmentation du volume de remplissage
  • 56. L’ECG normal et les hypertrophies La Définition Il n y a pas de corrélation absolue entre le degré des altérations électrocardiographiques et le degré de l’hypertrophie.
  • 57. L’ECG normal et les hypertrophies Hypertrophie auriculaire Elles entraînent une modification de l’onde P Onde P normale est : Positive en D1 et en D2 Positive ou diphasique en V1. Positive ou plate en V6. Son axe moyen est entre 0° et +80°, habituellement à +60° Sa durée moyenne est inférieure ou égale à 0.11 sec Son amplitude est < 2 mm en D2, et en V1/V2
  • 58. L’ECG normal et les hypertrophies Hypertrophie auriculaire Droite Le diagnostic se fait essentiellement en D2 et/ou V1 L’axe frontal de P est dévié à droite entre +60° et +90° avec une onde P en D2 et D3 plus grande que l’onde P en D1. L’onde P est élevée, souvent pointue, d’amplitude supérieure à 2.5 mm en D2. Positivité exclusive de P en V1 ou un aspect biphasique avec prédominance de positivité et brusque déflexion, la négativité qui lui succède pouvant être profonde mais jamais large. La durée totale de l’onde P reste normale.
  • 59. L’ECG normal et les hypertrophies Etiologies Rétrécissement tricuspide Sténose pulmonaire Insuffisance tricuspide Communication interauriculaire Hypertension artérielle pulmonaire Hypertrophie auriculaire Droite
  • 60. L’ECG normal et les hypertrophies Hypertrophie auriculaire Gauche Le diagnostic se fait essentiellement en D2 et/ou V1 L’axe frontal de P est dévié à gauche entre 0° et +30° avec une onde P en D1 et D2 plus grande que l’onde P en D3. La durée totale de l’onde P est allongée et > 0.12 sec. Aspect de l’onde P bifide en double bosse surtout en D2. Aspect diphasique de l’onde P en V1 avec une négativité terminale très large, en cupule arrondie et plus ou moins profonde. L’amplitude de l’onde P reste habituellement normale.
  • 61. L’ECG normal et les hypertrophies Hypertrophie auriculaire Gauche Etiologies Rétrécissement mitral Insuffisance mitrale Rétrécissement aortique Insuffisance aortique Hypertension artérielle systémique Cardiopathies ischémiques Cardiomyopathies dilatées et hypertrophiques.
  • 62. L’ECG normal et les hypertrophies Hypertrophie auriculaire Hypertrophie bi-auriculaire Se traduit par des signes combinée d’hypertrophie auriculaire droite et gauche. Ou par des signes dissociés (HAD visible dans les dérivations standard et HAG visible dans les dérivations précordiales ou l’inverse)
  • 63. L’ECG normal et les hypertrophies Hypertrophies ventriculaires L’hypertrophie d’un ventricule modifie le rapport entre la masse ventriculaire droite et celle du ventricule gauche. Elle augmente l’amplitude des complexes QRS dans les dérivations explorant le ventricule hypertrophié avec modification de l’axe de QRS Elle retarde modérément l’apparition de la déflexion intrinsécoïde dans les dérivations qui font face à ce ventricule. Elle allonge modérement la durée de QRS. La durée du QT est modérement allongée. Elle peut s’accompagner de modifications de la repolarisation (ST et T) dans les même dérivations : Troubles secondaires de la repolarisation.
  • 64. L’ECG normal et les hypertrophies Hypertrophie ventriculaire Droite  Déviation de l’axe QRS vers la droite.  Diminution de l’indice de Lewis avec des valeurs négatives au dessous de -14 mm. Dans les dérivations précordiales droites qui font face au VD hypertrophié on retrouvera  Allongement modéré du temps d’apparition de la DI de 0.03 à 0.06 sec.  Bloc incomplet droit avec complexe polyphasique (rSR’ ou rsR’ ou rSR’s’) avec une onde R’ supérieure à 5 mm et surtout plus ample que l’onde r initiale. • Si l’onde T est négative en V1/V2 : Surcharge diastolique. • Si l’onde T est positive en V1/V2 : Surcharge systolique modérée.  Onde R anormalement ample en V1-V2 remplaçant l’aspect rS habituel. • Rapport R/S > 1 • Onde R exclusive plus ou moins ample. • Onde S anormalement profondes en V5-V6 (Aspect RS ou rS) avec un rapport R/S inférieur ou égal à 2 (Normale = 4-5)
  • 65. L’ECG normal et les hypertrophies Hypertrophie ventriculaire Droite Etiologies Cardiopathies gauches évoluées Hypertension artérielle pulmonaire Cardiopathie congénitales avec shunt gauche- droite Cardiopathie congénitales cyanogènes Sténose pulmonaire Insuffisance pulmonaire.
  • 66. L’ECG normal et les hypertrophies Hypertrophie ventriculaire Gauche  Déviation de l’axe QRS vers la gauche.  Augmentation de l’indice de Lewis au-delà de 17 mm.  Augmentation de l’indice de Sokolow au-delà de 35 mm.  Augmentation de l’indice de Cornell au-delà de 20 / 28 mm. Dans les dérivations précordiales gauches qui font face au VG hypertrophié on retrouvera  Augmentation de l’amplitude de V5 et V6 avec une RV6 > 20 mm.  Retard modéré de la déflexion intrinsécoïde en V6 au-delà de 0.05 sec mais sans atteindre les valeurs d’un bloc de branche gauche complet.  Augmentation de l’amplitude de l’onde S en V1 (>20 mm) et V2 (> 25 mm)
  • 67. L’ECG normal et les hypertrophies Hypertrophie ventriculaire Gauche Hypertrophie ventriculaire gauche systolique Associe en plus des critères pré-cités, au niveau des dérivations qui explorent le VG : Une diminution de l’amplitude de l’onde q voire sa disparition. Des troubles secondaires de la repolarisation avec : • Dépression du point J • Ondes T négatives.
  • 68. L’ECG normal et les hypertrophies Hypertrophie ventriculaire Gauche Etiologies Rétrécissement aortique Hypertension artérielle systémique. Cardiomyopathie hypertrophique.
  • 69. L’ECG normal et les hypertrophies Hypertrophie ventriculaire Gauche Hypertrophie ventriculaire gauche diastolique Associe en plus des critères pré-cités, au niveau des dérivations qui explorent le VG : Une augmentation de l’amplitude de l’onde Q Des troubles secondaires de la repolarisation avec : • Ondes T positives amples et symétriques.
  • 70. L’ECG normal et les hypertrophies Hypertrophie ventriculaire Gauche Etiologies Insuffisance aortique. Insuffisance mitrale. Communication interventriculaire. Persistance canal artériel.
  • 71. L’ECG normal et les hypertrophies Let’s Practice Tachycardie sinusale FC= 150 Bat/min
  • 72. L’ECG normal et les hypertrophies Let’s Practice Bradycardie sinusale FC= 50 Bat/min
  • 73. L’ECG normal et les hypertrophies Let’s Practice Déviation axiale droite Axe : +150°
  • 74. L’ECG normal et les hypertrophies Bibliographie • Andrew R Houghton, David Gray. Maîtriser l’ECG de la théorie à la clinique (Elsevier Masson SAS, Paris), 2011. • Pierre yves corannad. Electrocadrdiogramme, (série ECN KB), 2012. • Yannick GOTTWALLES. L’E.C.G. pour les nuls, URGENCE PRATIQUE - 2010 No98. • S.Bouguessa. Presentation electrocardiographie. • Elein R Marieb, Katja Hoahn. Anatomie et physiologie humain, 8éme edition.
  • 75. L’ECG normal et les hypertrophies