1883 – 2008
125 ans de service
1883 – 2008
125 ans de service
Kaefer Wanner
Mot de la direction
A-t’on vraiment conscience de ce qu’est la vie d’une entreprise de 125 ans ?
À sa naissa...
page 6
page 38page 10
page 42
page 14
page 46
page 19
page 48
page 30 page 56
page 24
page 50
page 32 page 58
page 27 page...
14 octobre 2008 :
125 ans !
Le 14 octobre 2008, près de 300 personnes,
clients, fournisseurs, partenaires et
collaborateur...
page 10 // Kaefer Wanner - 125 ans de service Kaefer Wanner - 125 ans de service // page 11
Repères historiques
1883 – 200...
Kaefer Wanner - 125 ans de service // page 15
première édition des Travaux
de JS Cammerer.
Le liège, matériau de prédilect...
page 16 // Kaefer Wanner - 125 ans de service
Tôliers, atelier KW, Pessac.
Monteur, site solvay, Tavaux.
Monteur, raffiner...
Kaefer Wanner - 125 ans de service // page 19
Machine de découpe Bingo 2, atelier KW,
grand-couronne.
Les vingt-cinq derni...
Secteur d’intervention de prédilection
de l’entreprise depuis son origine,
l’industrie demeure un marché
prépondérant depu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

KAEFER WANNER SAS

55 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
55
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

KAEFER WANNER SAS

  1. 1. 1883 – 2008 125 ans de service 1883 – 2008 125 ans de service
  2. 2. Kaefer Wanner Mot de la direction A-t’on vraiment conscience de ce qu’est la vie d’une entreprise de 125 ans ? À sa naissance, il y a l’idée d’un homme, sa vision, son courage de créer, puis sa capacité à rassembler autour de «ses produits ». Enfin, l’entreprise doit durer, évoluer. Quelles ont été les clés de la réussite ? D’abord,ilyalaformidablefacultéd’adaptationdecette«vieilledame»,indépendamment des épisodes heureux et malheureux de son histoire. Comme si elle avait eu une existence propre avec son marché. La seconde clé est la veille technologique, cette capacité à sentir le besoin, à détecter les techniques en constante évolution, à adapter les meilleures solutions, à innover. Le leadership de ses dirigeants successifs constitue la troisième clé du succès. Àcommencerparlecréateur,SamuelWanner,qui,en1880,àl’âgedevingt-septans,créason entreprise de négoce. La conviction et l’inspiration des dirigeants qui lui ont succédé ont permisdepréserverl’espritWANNER,commesil’entrepriseavaituncœur,uneâme,unevie... Cet esprit « wannérien » est bien la quatrième clé de la réussite, cette caractéristique qui transpire de l’entreprise. Résumer cet esprit relève de la gageure, néanmoins citons-en quelques composantes : respect du métier pour gagner la confiance des marchés et de nos clients, mais avant tout respect de nos collaborateurs pour qu’ils donnent avec autant de conviction, autant de courage et d’enthousiasme pour être là, jours de semaine comme jours de fêtes, de jour comme de nuit, été comme hiver, pour respecter nos engagements auprès de nos clients. Nous avons aujourd’hui l’immense privilège d’être les maillons de cette chaîne née il y a 125 ans. Nous mettrons tout en œuvre pour apporter avec passion, pendant cette aventure, le petit plus qui permettra à KAEFER WANNER de continuer imperturbablement ses adaptations et son évolution. Nous ne pouvons ici que rendre hommage à l’ensemble des collaborateurs et remercier notre actionnaire, le Groupe KAEFER, qui a su nous accorder sa confiance. Ensemble, continuons à consolider notre Grande Entreprise avec cet esprit d’équipe qui nous anime. De gauche à droite : Arnaud lejemble, christoph rottenwöhrer, peter Hoedemaker, nils ritterhoff et luc corrias. 125 ans de service Les clés de la réussite
  3. 3. page 6 page 38page 10 page 42 page 14 page 46 page 19 page 48 page 30 page 56 page 24 page 50 page 32 page 58 page 27 page 52 page 34 page 60 page 62 repères historiques Nucléaire événements 125 ans Industrie Isolation thermique industrielle bâtiment échafaudage Construction navale Second Œuvre architectural Organisation Désamiantage Export Aménagement naval L'Esprit d’entreprise Protection passive incendie Les hommes et les femmes Management de projet industriel chiffres clés Remerciements Nos activités Nos marchés
  4. 4. 14 octobre 2008 : 125 ans ! Le 14 octobre 2008, près de 300 personnes, clients, fournisseurs, partenaires et collaborateurs, ont fêté ensemble, au Muséum d’Histoire naturelle de Paris, les 125 ans de l’entreprise. Quelques temps forts en images...
  5. 5. page 10 // Kaefer Wanner - 125 ans de service Kaefer Wanner - 125 ans de service // page 11 Repères historiques 1883 – 2008 : 125 ans de service Samuel Wanner, citoyen suisse âgé de 27 ans, crée à Horgen, sur les bords du lac de Zurich, une société de négoce de fournitures industrielles spécialisée dans les matériels de transmission et de graissage  : courroies, graisseurs, lubrifiants... Le développement de l’entreprise est rapide. L’usine d’Horgen est agrandie et trois filiales sont créées  : Bruxelles, Milan, Strasbourg (Allemande à l’époque). Dans la France qui s’industrialise, Samuel Wanner crée une activité d’isolation thermiqueindustriellequidevientrapidement l’activité majeure de l’entreprise. Samuel Wanner poursuit le développement de l’entreprise par la création d’une filiale parisienne. La société s’installe dans le 11e   arrondissement, rue du Grand Prieuré, puis, en 1896, au 67 de l’avenue de la République. Le siège parisien restera installé à cette adresse pendant 73 ans. Le décès de Samuel Wanner et la difficile succession qui s’ensuit entraînent la trans- formation de WANNER & Cie en WANNER S.A. Apparition des premiers isolants fibreux. Jules Burger, Directeur de la succursale strasbourgeoise depuis 1919, devient le principal actionnaire de la société qui devient la Société des établissements WANNER (SEW). La période est marquée par une extension rapide de l’ac- tivité dans toute la France. De nouvelles succursales sont créées  : à Lille en 1927, à Nancy et à Lyon en 1928, àBordeauxen1933.Pourdisposerdesmatériaux nécessaires, WANNER construit à Aubagne une usine de liège utilisant le procédé « steambaked » d’expansion à la vapeur. 1880 1906 1883 1911 1939 1926 Succursale de lyon
  6. 6. Kaefer Wanner - 125 ans de service // page 15 première édition des Travaux de JS Cammerer. Le liège, matériau de prédilection des débuts de l’isolation thermique Industrielle. Isolation thermique industrielle Activités page 14 // Kaefer Wanner - 125 ans de service Protection radicale du savoir-faire Les premiers ouvriers tôliers fabriquaient leurs gabarits à partir desquels ils réalisaient le nombre de pièces voulues. Une fois les pièces fabriquées, ils détruisaient les gabarits pour que l’on ne puisse pas copier leur travail. La définition donnée par le SNI est tech- nique et claire. Au-delà, ce qui frappe rapidement, c’est qu’elle ne nous dit pas directement ce qu’est l’isolation. Elle nous en donne une définition au travers du travail des hommes. Et elle met doublement l’accent sur l’humain  : l’un des objectifs de la mission des spécialistes est de « protéger le personnel ». L’homme est placéaucentredel’activité.Uneactivitéqui, selon Alain Nascimben, Directeur régional Rhône Provence Berre, est «  méconnue, confidentielle, et c’est dommage. Lorsque l’onseprésentecommecalorifugeur,notre interlocuteur est souvent perplexe. Il s’agit pourtant bien d’un métier et, qui plus est, d’un métier très complexe. Les matériaux utiliséssontmultiples,selonleursfonction- nalités, selon les demandes des clients, selon les températures de service, selon la configurationdesappareilsàisoler». «  Échaf-calo  », une activité méconnue donc. Et pourtant, dès 1906, WANNER, bien implantée dans les secteurs industriels alors en plein développement, aborde l’isolationthermiqueindustrielle. Cechoixstratégiquevas’avérerjudicieux car il marque le début d’une expansion qui perdure cent ans plus tard ! Jules Burger, Directeur de la succursale strasbourgeoise de 1919 à 1926, puis Directeur de WANNER, s’intéresse très tôt aux travaux sur le calorifuge du docteur et ingénieur allemand JS Cammerer publiés pour la première fois en 1928. Sous son impulsion, les techniciens et compagnons de l’entreprise acquièrent la maîtrise de l’isolation industrielle. Grâce à ces efforts de conversion et de formation, cette activité devient rapidement l’ac- tivité majeure de l’entreprise. Les matériaux de prédilectiondel’époque sont le liège naturel, expansé et aggloméré, adapté aux instal- lations frigorifiques, et le kieselguhr qui convient bien, sous sa forme pulvérulente ou agglomérée, aux températures modérées de l’époque. Les isolants sont protégés par des chapes de ciment, de plâtre ou de bitume, techniques issues du bâtiment. De par ce fait, l’entreprise emploie beaucoup de maçons portugais, espagnols et italiens jusqu’à la fin des années quarante. En1939,apparaissentlespremiersisolants fibreux. Saint-Gobain introduit en France le procédé « Owens » de fibrage du verre. La première révolution dans le domaine de l’isolation ! L’accueil est pourtant peu enthousiaste car l’utilisation de la fibre seulementenbourrageenlimitel’emploietsa miseenœuvreestrelativementcoûteuse. DanslaFrancedel’après-guerreconfrontée aux problèmes de la reconstruction et à la poursuitedel’industrialisation,WANNERva apportersapierreauxévolutionstechniques. Lavocationdel’entreprisen’estpasla fabrication. Néanmoins, lorsque le marché ne lui offre pas le matériau ouleprocédéadéquat,ellen’hésite pas à innover. WANNER montre la voie et participe, dans l’usine de sa filiale Bailly à Épernay, à la première fabrication en France de laine de roche et d’agglomérés fibreux. La concurrence n’est pas en restebiensûr.Trèsrapidement, en 1957, Saint-Gobain met au point le procédé « Tel » qui améliore considérablement le fibrage du verre et qui va conquérir le monde entier. De son côté, Pont-à-Mousson, par sa filiale Roclaine, introduit en France de nouveaux procédés de fibrage de la roche et surtout les agglomérés à base de résines thermodurcissables. Syndicat National de l’Isolation (SNI). Assemblage, découpe et garnissage de boîtiers démontables, atelier KW, Pont-Évèque. « Les spécialistes de l’isolation thermique industrielle ont pour mission d’élaborer et de mettre en œuvre des techniques d’isolation sur des installations véhiculant des fluides à des températures comprises entre - 200°C et + 650°C, afin de limiterlespertescalorifiques,d’éviter la condensation, de protéger le personneletdemaintenirlesconditions defonctionnementd’unprocess. » Vous avez dit calorifuge ?
  7. 7. page 16 // Kaefer Wanner - 125 ans de service Tôliers, atelier KW, Pessac. Monteur, site solvay, Tavaux. Monteur, raffinerie total, feyzin. Les métallurgistes mettent en place des trains de laminage à froid, dont la productivité permet l’utilisation, par les calorifugeurs, d’enveloppes en tôle d’acier mincegalvanisée,unprocédéquirésoutde nombreuxproblèmesetenparticuliercelui du poids. Sous l’impulsion d’un « Patron » de grande envergure, Léon Épailly, ancien Directeur de la succursale de Lille et qui succèdeen1942àJulesBurger,l’entreprise prend avec succès le virage technologique qui transforme en tôliers ses meilleurs compagnonsplâtriersetcimentiers. En 1974, le premier choc pétrolier impose aux industries comme aux particuliers des économies d’énergies drastiques. Lesdeuxdécenniesquisuiventconstituent une période stimulante pour l’esprit d’innovationetl’ingéniositédestechniciens de WANNER. Le célèbre slogan « En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées » n’est pas un vain mot pour les ingénieurs et techniciens de l’entreprise. De nombreux composants et produits spécifiques sont mis au point à cette époque. Parmi eux, citons : n leWannistrat,PRVpréfabriquédestiné à la protection des isolations industrielles en milieu humide et corrosif, n le Wannisotube (procédé Andersen), tuyauteries pré-isolées, enterrées, pour le transport des fluides jusqu’à des températures de 109,5°C, n le Wannisol, panneaux sandwiches en mousse injectée, destinés à la construction d’entrepôts frigorifiques, n le Wannifibre, projection de fibres minérales destinées à la correction acoustique, à l’isolation thermique et à la protection incendie des bâtiments, n leDallys,planchertechniqueamovible pour bureaux et salles d’ordinateurs, n le Wanniclo, cloisons préfabriquées démontables, multifonction. Dans les années quatre-vingt, l’arrivée des ordinateurs et de la micro-informatique dans les bureaux entraîne une forte croissance de l’usage de la climatisation et, subséquemment, des exigences supplémentaires en matière d’isolation. À la même époque, les métallurgistes vont permettre une évolution profes- sionnelle majeure pour les plâtriers et les maçons de l’entreprise. De plâtrier/cimentier à tôlier Kaefer Wanner - 125 ans de service // page 17
  8. 8. Kaefer Wanner - 125 ans de service // page 19 Machine de découpe Bingo 2, atelier KW, grand-couronne. Les vingt-cinq dernières années sont aussi marquées par une volonté d’économiser l’énergie, tant à cause de son coût et du nouveau choc pétrolier actuel, qu’en raison des prises en compte individuelle et collective de la nécessité de préserver l’environnement, de limiter les gaz à effet de serre, en raison également de la toute récente notion de développement durable. AutantdeparamètresquiincitentKAEFER WANNERàinvestirenrechercheetdévelop- pementet en formation du personnel. L’une des évolutions majeures de cette période est le transfert de fabrication des pièces des chantiers vers les ateliers, grâce aux machines outils dont se dote l’entreprise. Dans les années quatre-vingt-dix, les recherches de matériaux isolants et de procédés plus efficaces favorisent les synergies entre les fabricants et les ingénieurs et techniciens WANNER et renforcentlescompétencesetlescapacités d’ingénierieinternes. Enfin, la mise au point de nouveaux procédés et l’utilisation de nouveaux matériaux sont accompagnées d’un effort considérable en formation et en qualification du personnel. Automatisation, ingénierie, formation, qualification. Quatre maîtres mots gages deperspectivesdecroissancedel’isolation thermiqueindustrielleauseindel’entreprise en ce début de siècle. En vélo... ou en charrette ! > Au milieu des années cinquante, à une époque bien moins lotie que la nôtre en moyens de communication, un monteur partait en vélo de l’agence de Lyon pour visiter les clients de la vallée du Rhône. Sa spécialité était principalement les petites chaufferies et petites sous-stations. Il effectuait ses relevés, faisait ses devis sur place et prenait les commandes. Son périple durait trois mois. De retour à Lyon, il prenait deux semaines de congés, à l’issue desquelles il préparait ses approvisionnements et faisait livrer ses clients. Ce travail de préparation terminé, il reprenait son vélo, redescendait la vallée du Rhône pour réaliser les travaux dans un nouveau périple qui durait de trois à six mois. De retour à Lyon, il facturait ses clients qui ne recevaient donc leur facture que six à huit mois après l’achèvement des travaux ! > La succursale d’Aubervilliers, quant à elle, employa jusque dans les années soixante un charretier avec son cheval et sa charrette, plus par préoccupation sociale que par réelle nécessité. La société Motta qui s’implanta sur le secteur de l’agence fut démarchée par WANNER ISOFI. Le prospect fut séduit par les performances et la modernité de celui qui ne tarda pas à devenir son fournis- seur et qui lui livra sa première commande... en charrette à cheval ! page 18 // Kaefer Wanner - 125 ans de service 1974 : Début de l’activité « Échafaudage » chez WANNER Pour répondre aux demandes de leurs clients, les directions régionales disposent d’une large autonomie de décision. Si une tendance porteuse de développement se dessine,ellesn’hésitentpasàfranchirlepas. L’intégration du montage d’échafaudages dans l’offre de services WANNER est révélatrice de cet état d’esprit. L’agence de Feyzin « ouvre le feu » en 1974, en proposant la première prestation d’échafaudage. Une première, non seulement chez WANNER, mais aussi dans la profession de calorifugeur. 31 mars 2008 – Zone industrielle portuaire du Havre – Altitude dans les 60 mètres... Normalement, sur les quelques mètres carrés d’une plateforme supérieure d’un écha- faudage qui culmine à plus de cinquante mètres, je devrais être la proie du vertige. La démarche hésitante, le regard figé sur l’horizon, je progresse en m’accrochant au moindre tube. Mais, malgré mes mouvements et un vent d’ouest soutenu, rien ne bouge. Je fais part de mon étonnement à mon guide, Sylvain Le Saux, Chef de chantier Normandie, qui m’explique les tenants et les aboutissants des instal- lations effectuées par son équipe sur le sitepourlesopérationsdemaintenance. Au fil de son discours, rassuré, je profite pleinement du panorama sur l’estuaire de la Seine. Je n’irai certes pas jusqu’à danser mais, pour un peu, je m’attarderai et je comprends la fierté décelée dans sa voix quand, avant notre ascension, il me disait  : « Nous sommes des bâtisseurs ». Des bâtisseurs capables d’installer leurs tours complexes dans un dédale de tuyauteries fumantes ! Bâtisseurs... le mot est revenu plusieurs fois au cours des entretiens. Une activité de bâtisseurs Échafaudage Activités Équipe échafaudeurs, yara, le havre. site polimeri, dunkerque, 2007. Échafaudeurs, total, feyzin.
  9. 9. Secteur d’intervention de prédilection de l’entreprise depuis son origine, l’industrie demeure un marché prépondérant depuis la création, il y a cent ans, d’une activité d’isolation thermique industrielle. Une parfaite connaissance du milieu et de son évolution permet à KAEFER WANNER de proposer des prestations répondant à l’ensemble des besoins de réalisation et de maintenance de ses clients, dans les principaux marchés de l’industrie : production d’énergie (centrales électriques, usines d’incinération, réservoirs de stockage, installations chimiques et pétrochimiques, extraction et transport de pétrole et de gaz naturel, chauffage urbain...), manufactures (construction automobile, pneumatiques, sucreries, cimenteries, papeteries...), agroalimen- taire, laboratoires pharmaceutiques. KAEFER WANNER propose une gamme de prestations globales en isolation thermique, frigorifique, intérieure et phonique, en PPI, en ingénierie technique, en montage d’échafaudage et en serrurerie. Secteur historique prépondérant page 38 // Kaefer Wanner - 125 ans de service Industrie Marchés Unité de biocarburants, bazancourt. L’intervention de WANNER dans le marché de l’industrie est liée à son cœur d’activité, l’isolation thermique industrielle. Relativement récente dans l’industrie – apparue il y a moins de cent ans avec l’arrivée de la vapeur – l’activité connaît une évolution progres- sive jusqu’au début des années soixante-dix. « En 2000, il n’y aura plus d’industrie enFrance!», prédisait un dirigeant de l’entreprise dans les années quatre-vingt-dix. Or, depuis cinquante ans, le secteur est régulièrement marqué par des innovations et un contexte économique et politique qui dynamisent le marché. Jusque dans les années soixante-dix, l’objet principal de l’isolation thermique industrielle est d’éviter les brûlu- res du personnel. Durant cette pé- riode, les activités de l’entreprise connaissent une croissance rela- tivement constante, à l’image des évolutions industrielles. A contrario, les cinquante dernières années sont marquées par des bouleversements plus rapides : apparition de nouvelles activités industrielles et construction de très nombreux grands sites industriels qui existent encore aujourd’hui (centrales thermiques, raffineries, installations chimiques, sites de production automobile, sucreries, papeteries, chantiers navals...), innovations, contextes économiques et politiques favorables au développement des activités de KAEFER WANNER dans l’industrie. Cinquante années de bouleversements Le choc pétrolier de 1973 déclenche le premier grand boom de l’isolation. Face à une énergie devenue chère et qu’il convient d’économiser, la valeur ajoutée del’isolationestenfinperçue:lesindustriels investissentfortementdanscedomaine. Par ailleurs, dans le secteur de la pétrochimie, des unités de distillation nouvelles destinées à utiliser le maximum deproduitbrutsontconstruites. Moins d’une décennie plus tard, une prise de conscience massive et une volonté politique sont à l’origine de ce qu’Alain Lefebvre, Directeur commercial Normandie-île-de-France,qualifieégalement de « choc... écologique cette fois  ». Jusque dans les années soixante-dix, le tri des déchets est quasi inexistant ; ceux-ci sont déposés en décharge ou brûlés. Dans les années quatre-vingt, Colonne C462, unité styrène, plateforme pétrochimique, carling. Maguin Interis, Site Cristanol, bazancourt, 2007. Kaefer Wanner - 125 ans de service // page 39

×