Imprimante 3D en médiathèque

8 913 vues

Publié le

Que faire avec une Imprimante 3D en Médiathèque ?
Retour sur l'atelier présenté lors du congrès #ABF2016 avec les membres de la commission @Labenbib

Publié dans : Formation
  • Soyez le premier à commenter

Imprimante 3D en médiathèque

  1. 1.    Une imprimante 3D en médiathèque  Pour quoi faire ?    « La médiation numérique est une démarche visant à mettre en œuvre des dispositifs pour favoriser l’accès,  l’appropriation et la dissémination de contenus à des fins de diffusion des savoirs et des savoir­faire. »   Silvère Mercier    Présentation    Depuis toujours, les bibliothèques sont des lieux dédiés aux savoirs et à leur diffusion. Écrit, musique, vidéo ou encore numérique,  ces lieux s’enrichissent perpétuellement avec les évolutions technologiques. Peu importe le vecteur, la médiation reste au cœur de  leurs missions. Depuis peu, il est possible de se former aux nouvelles technologies voire même de fabriquer, grâce à l’essort des  FabLabs et autres espaces dédiés.    Pour rappel, les ​Fablabs​ sont des laboratoires de fabrication numérique, où se retrouvent des particuliers, étudiants, artistes,  ingénieurs... autour de projets de création, de fabrication d’objets mais aussi autour de l’électronique libre (Arduino, Raspberry…).  Ces espaces ouverts sont conçus pour aborder la fabrication grâce au numérique par le «​ Faire​ ».   Lieux libres d’accès, qui démocratisent les savoirs et savoir­faire et ouvrent la voie au numérique, Fablabs et Bibliothèques  partagent de nombreux points communs. Les FabLabs incitent à l’acquisition de savoir­faire par l’expérience (par l’induction) et les  bibliothèques transmettent les savoirs en documentant la connaissance (par la déduction).   Avec la mise en place d’espaces de type FabLab ou ​Makerspaces ​au sein de leurs locaux, les bibliothèques ouvrent ainsi leurs portes  à un public plus diversifié que les « traditionnels » usagers. Ils permettent d’amener une frange de la population qui n’est pas  toujours rompue aux codes du lieu mais qui, à défaut, connaît davantage les nouvelles technologies. Le FabLab, lui, gagne en  reconnaissance et en visibilité grâce aux médiathèques, ancrées sur le territoire tout en s’appuyant sur les compétences du  personnel en matière de transmission et de médiation culturelle et numérique.  Bienvenue à l’âge du “Faire”  L’objectif de ces makerspaces est de passer d’un mode ​PASSIF ​de consommation multimédia (Facebook, YouTube,…)  vers  un mode plus ​CRÉATIF ​permettant à chacun de découvrir, inventer, fabriquer.  Voici quelques exemples d’animations ou  d’usages possibles avec une imprimante 3D en bibliothèque.    Ateliers de démonstration (tout public)  Des ateliers de démonstration et de manipulation ouverts au grand public sont l’occasion  d’appréhender le fonctionnement et le potentiel d’une imprimante 3D et d’assister à la fabrication de  pièces ou d’objets.      Formation aux nouveaux outils de création numérique (tout public)    Il est possible d’organiser des ateliers d'initiation aux logiciels 3D.  ­ Pour les plus jeunes, le logiciel ​Tinkercad ​(​www.tinkercad.com​) est simple de prise en main et  convivial. Dessiner des lignes et des formes puis les pousser, les tirer pour les transformer en formes  3D est accessible à tous.  Vous pouvez ainsi organiser des ateliers de création de badges, de bijoux…  Vous pouvez également utiliser le ludique ​3DSlash​ qui vous invite à assembler ou détruire des petits  cubes pour créer des objets en 3D à la manière de Minecraft. (​www.3dslash.net​).  ­ Pour les adultes, si vous souhaitez aller plus loin dans la modélisation 3D, utilisez des logiciels comme  Freecad​ (​www.freecadweb.org​),​ OpenSCAD…      Ateliers Printcraft (jeune public)  Minecraft​ est un jeu de construction mêlant action et réflexion dans un environnement pixélisé  en 3D. Jouable en solo ou en ligne, ce jeu donne la possibilité de créer des villes, puis de les   
  2. 2.    Une imprimante 3D en médiathèque  Pour quoi faire ?    explorer seul ou à plusieurs. Ce jeu constitue une excellente approche de la construction 3D pour le jeune public et leur  permet d’exprimer librement leur créativité (​https://minecraft.net/fr​).  Avec le serveur​ Printcraft​ (​www.printcraft.org)​, les utilisateurs se connectent dans un environnement Minecraft dédié à la  construction et sécurisé. Ils peuvent ensuite exporter leurs objets en fichiers STL, imprimables en 3D.      Impressions de récompenses (jeune public)  Dans le cadre d’ateliers ou de concours organisés à la médiathèque, offrez  des récompenses aux participants. Par  exemple une figurine Mario lors d’un tournoi​ MarioKart​, un objet lors d’un concours de construction​ ​Minecraft….      Impressions en lien avec les expositions ou l'actualité (interne)  Fabriquez des objets lorsque vous voulez coller à l'actualité ou un événement. Par exemple : des objets pour une  fête, des figurines à l'occasion de la sortie du dernier Star Wars… Les possibilités sont infinies !      Remplacement de pièces  (interne)  Au quotidien, et dans une démarche de développement durable, imprimez des objets pour remplacer  serre­livres, des crochets ou bien même des pièces de jeux de société…  Il existe de nombreux sites internet qui proposent des milliers de fichiers téléchargeables, le plus  connu étant ​Thingiverse​ (​www.thingiverse.com​).    Acheter une imprimante 3D  Pour une première approche à moindre coût, la société française, Dagoma, propose des  imprimantes low­cost à partir de  400 € avec le modèle ​Discovery 200​ ­ (​www.dagoma.fr​)    Si vous souhaitez partir sur un modèle plus robuste, l’imprimante ​Ultimaker 2 Go​ est accessible à  partir de 1 500 € chez ​www.makershop.fr​ (ce fournisseur accepte les mandats administratifs).    En ce qui concerne les consommables, le filament PLA  pour imprimante 3D est un matériau  naturel et compostable, composé d'amidon. Généralement livrées en bobine, les filament PLA  sont disponibles dans de nombreuses couleurs, en moyenne, à partir de 30 €  le kilo.    Pour en savoir plus  Retrouvez l’article de Thomas Fourmeux consacré aux Makerspaces en bibliothèque :  http://biblionumericus.fr/2015/08/27/guide­pour­construire­un­makerspace­dans­une­bibliotheque      La commission « ​FabLab en bibliothèque​ » de l’ABF a créé un site internet  et une page Facebook pour :  ∙ sensibiliser les bibliothécaires à l’existence de ces lieux de fabrication.  ∙ favoriser les projets communs, le rapprochement et l'articulation des différents métiers.  ∙ construire un réseau de connaissances et de compétences en pair­à­pair.  Web : ​www.labenbib.fr  Facebook : ​www.facebook.com/groups/fablabbib  Twitter : ​@LabenBib    Cyrille Jaouan​ ­ Mél : ​jaouancyrille@gmail.com​ ­ Twitter : ​@cyrzbib  Christophe Porchet​  ­ Mél : ​c.porchet@gmail.com​ ­  Twitter : ​@c_porchet   

×