Egiziano Laurie
Lagardère Cindy
LA CORSE: UNE ILE ENCLAVEE MAIS TOURISTIQUE
La Corse est une île de la mer Méditerranée si...
On compte 8,4 millions de passagers dans les ports et aéroports de Corse en 2011.
Bastia est le principal lieu d'accueil d...
Les Parcs Naturels Régionaux ont pour objectifs la protection et la mise en valeur de grands
espaces ruraux habités, prése...
La Corse connaît un tourisme littoral très important, mais une contrepartie avec la présence
de chemin de randonnée très i...
L'offre d'hébergement marchand de la Corse comporte 118 700 lits. C'est une région avec un
fort tourisme littoral. En effe...
Les résidences secondaires représentent 35% des logements en Corse, le reste étant constitué
de résidences principales. De...
La densité touristique est la plus importante sur le littoral, ce qui nous montre un attrait
majeur des touristes pour les...
La Corse bénéficie d’un climat doux permettant la pratique des sports nautiques durant une
grande partie de l’année. Nous ...
En Corse nous pouvons aussi trouver une grande variété de sports de nature terrestres et ce
sur toute la région. Les rando...
La Corse est une région fortement attractive pour les touristes. En effet, c'est un territoire qui
peut satisfaire tout ty...
Le tourisme en corse
Le tourisme en corse
Le tourisme en corse
Le tourisme en corse
Le tourisme en corse
Le tourisme en corse
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le tourisme en corse

1 022 vues

Publié le

Altas cartographique réalisé sur le tourisme en Corse

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 022
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
42
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le tourisme en corse

  1. 1. Egiziano Laurie Lagardère Cindy LA CORSE: UNE ILE ENCLAVEE MAIS TOURISTIQUE La Corse est une île de la mer Méditerranée situé à 170km au sud de Nice et à 84km de la péninsule italienne. C'est une région française, composée de 2 départements : La Haute- Corse et la Corse du Sud. Au 1er Janvier 2011, L'INSEE a recensé une population de 314 486 habitants. Elle est nommée « Ile de beauté » de part ces paysages du littoral mais aussi ces paysages montagnards, ces eaux turquoises, ou encore ses nombreux sites touristiques et sites naturels. Les deux villes les plus importantes sont Bastia avec 44 200 habitants (situé dans la Haute-Corse) et Ajaccio avec 65 000 habitants (situé dans la Corse du Sud). La Corse a un drapeau qui représente le profil gauche d’une tête de Maure coiffée d’un bandana blanc. L’histoire du drapeau corse est liée à l’histoire même de cette île très convoitée, qui revendiqua à de nombreuses reprises son indépendance. Dans le but d’impressionner et de décourager leurs adversaires, les soldats corses auraient décapité leurs ennemis et présenté leurs têtes empalées sur des piques. La tête de Maure serait alors devenue le symbole de la victoire des guerriers corses, avant de devenir un symbole national. Comment un territoire enclavé à su se rendre attractif touristiquement?
  2. 2. On compte 8,4 millions de passagers dans les ports et aéroports de Corse en 2011. Bastia est le principal lieu d'accueil des voyageurs et des marchandises arrivant en Corse. Grâce à ses lignes sur l'Italie, il est le premier port méditerranéen français pour le transport de passagers. Son trafic aérien est plus modeste mais en pleine expansion. Il est en effet fortement stimulé par l'implantation des compagnies Low Cost au sein de son aéroport, en particulier sur les lignes internationales. Plus qu'un point d'arrivée, Bastia est surtout le lieu de transit majeur de Corse. En 2009, il a accueilli 2,5 millions de passagers sur les lignes régulières soit 2,3 fois plus que celui d'Ajaccio. Cette prépondérance s'explique notamment par la proximité avec l'Italie. En effet, les liaisons avec l'Italie représentent plus de la moitié du trafic de passagers du port alors qu'elles sont quasiment inexistantes à Ajaccio. Une des spécificités du port d'Ajaccio est précisément l'accueil de croisiéristes. En 2009, 460 000 croisiéristes ont fait escale à Ajaccio, alors que cette activité est embryonnaire à Bastia. Mais après 6 années consécutives de hausses les trafics de passagers maritimes et aériens sont en baisses (-1,4%) mais grâce aux croisières, la Corse enregistre tout de même une croissance globale (+1,2%) (chiffre de 2011, INSEE).
  3. 3. Les Parcs Naturels Régionaux ont pour objectifs la protection et la mise en valeur de grands espaces ruraux habités, présentant une grande qualité paysagère et un patrimoine naturel et culturel riche mais fragile. Le Parc Naturel Régional de Corse a été créé en 1972 et s’étend sur plus d’un tiers de l’île soit 350 510 hectares. Il regroupe 145 communes pour une population de 26 700 habitants. Il est géré par l’Office de l’Environnement de la Corse avec le soutien de différents partenaires institutionnels. On peut d'ailleurs voir que le GR20 qui est le plus grand chemin de randonnée de Corse traverse ce parc naturel régional. Le GR20 a par ailleurs fait connaître le Parc naturel régional, mais lui a également crée quelques problèmes avec la population locale comme celui-ci est situé dans de hautes altitudes dans des espaces inhabités et qu'il est à la base seulement utilisé comme lieu de pâturage extensif. Mais on peut voir que cette pression touristique est tout de même moindre grâce à ce Parc Naturel Régional, que sur le littoral qui concentre un plus grand nombre de touristes. La Corse possède des sites classés et des réserves naturelles qui ont fait l’objet d’une reconnaissance nationale ou d’une inscription au patrimoine mondial de l’Unesco. La montagne et ses villages haut perchés, le maquis et la nature corse ou encore des plages de rêve constituent autant d’atouts pour l’île. En effet, les lieux incontournables que l'on trouve en Corse sont : Les Aiguilles de Bavella, Bonifacio, Le Cap Corse, Les îles sanguinaires, Porto et Scandola qui accueillent un grand nombre de touristes. Mais cette réussite touristique montre parfois des déséquilibres environnementaux et économiques en Corse. En effet, il faut gérer le flux de touristes et le niveau de fréquentation touristique. Il a donc été définit un seuil de saturation qui prend en compte l'équilibre environnemental, les capacité hôtelières et l'offre Corse. Ce seuil a été fixé à 400 000 personnes présentes sur l'île à un moment donnée. Ce point de rupture n'a pas encore été atteint mais il existe déjà de nombreux problèmes de congestion des routes. On peut voir qu'il existe une autre faiblesse sur l'île : la forte saisonnalité. Mais cette dernière a connu une amélioration au fil du temps grâce à l'amélioration de l'offre hôtelière. En effet, il y a dix ans, 70% des touristes venaient l'été. Aujourd'hui, ils ne sont plus que 43% à venir en haute saison.
  4. 4. La Corse connaît un tourisme littoral très important, mais une contrepartie avec la présence de chemin de randonnée très important et de gîtes qui se trouvent autour du GR20. Le GR20 est l’un des 369 chemins de Grande Randonnée dits « GR » qui sillonnent la France aujourd’hui. Il a été numéroté GR « 20 » en référence à l'ancien département de Corse. Le GR20, long de 200km, s'étage entre 1500 et 2500 km d'altitude et nécessite généralement un parcours en 15 étapes d'une durée variant entre 5 et 8heures pour relier Calenzana en Haute-Corse à Conca en Corse du Sud. A partir des années 90, il est représenté comme l'un des plus beaux « treks » du monde, on parle même de « vitrine de la montagne Corse ». Le Parc national, présent sur ce chemin de randonnée, à fait construire 17 refuges le long du tracé qui a été banalisé et équipé de passerelles pour franchir les torrents. Ce sentier nommé « Fra li monti» (« Par les montagnes ») a connu un essor de fréquentation considérable. En effet, la variété et la beauté des paysages qu'il traverse et son caractère sportif en font un tracé très apprécié. Son trajet suit en effet la ligne de partage des eaux et traverse quelques paysages grandioses en découvrant des passages alpins très prisés par les randonneurs. Le GR20 accueille aujourd'hui près de 20 000 randonneurs par an et la nuit dans les refuges coûte 11 euros par personne. Le Corse possède donc un tourisme balnéaire et un tourisme sportif lié à la nature et à la beauté de cette île.
  5. 5. L'offre d'hébergement marchand de la Corse comporte 118 700 lits. C'est une région avec un fort tourisme littoral. En effet, le littoral présente une répartition importante d'hôtels, mais aussi de nombreux campings qui se trouvent dans les villes les plus touristiques de l'île de beauté, contrairement au cœur de la région qui montre surtout la présence d'hôtels. Pendant la saison d’été, la majorité des touristes se loge en hébergement marchand : 65 % des nuitées françaises et 80 % des nuitées étrangères. Les Français réalisent 20 % de leurs nuitées chez leur famille ou leurs amis et 13 % dans leurs résidences secondaires. Les touristes étrangers privilégient le camping. L’hôtellerie corse a obtenu un bon résultat en 2007, avec une progression de 4,1 % des arrivées et de 3,3 % des nuitées par rapport à 2006. C’est surtout la clientèle française qui est venue plus nombreuse, la fréquentation étrangère restant stable. Les touristes étrangers représentent 28 % de la fréquentation ; les plus nombreux sont les Italiens (24 % des nuitées étrangères), suivis par les Allemands (17 %) et les Britanniques (16 %). Les campeurs étrangers réalisent 44 % des nuitées des campings corses. Comme dans l’hôtellerie, les Italiens sont les plus nombreux (44 % des nuitées étrangères) ; viennent ensuite les Allemands (28 %), les Néerlandais (9 %) et les Britanniques (8 %).
  6. 6. Les résidences secondaires représentent 35% des logements en Corse, le reste étant constitué de résidences principales. Deux foyers majeurs se dégagent en ce qui concerne les résidences principales, ce sont les villes de Bastia et d’Ajaccio. Les communes du littoral semblent davantage urbanisées que l’intérieur de la région. Les résidences secondaires sont importantes sur l’ensemble de la Corse, avec un littoral qui concentre un peu plus de résidences secondaires et notamment autour de Calvi, Ajaccio, Bonifacio, Porto Vecchio et St Florent. Les personnes qui viennent dans des résidences secondaires pour leurs vacances ne sont pas comptabilisées comme touriste, et il est difficile d’en connaître le nombre exact. C’est pourquoi il est très important de tenir compte de la part des résidences secondaires sur ce territoire.
  7. 7. La densité touristique est la plus importante sur le littoral, ce qui nous montre un attrait majeur des touristes pour les lieux proches de la mer. Ainsi les campings et les hôtels se trouvent eux aussi en grande partie sur la côte corse. L’intérieur des terres semble être délaissé tant par la faible densité touristique que par sa capacité hôtelière. On peut voir que Porto-Vecchio et Calvi se démarque tant par leur capacité d'hébergement touristiques que par la densité touristique alors qu'on pourrait penser que c'est Bastia et Ajaccio de par la présence de ports et aéroports.
  8. 8. La Corse bénéficie d’un climat doux permettant la pratique des sports nautiques durant une grande partie de l’année. Nous pouvons apercevoir une différence des types d’activités nautiques entre l’intérieur et le littoral de la Corse, ainsi qu’une dissymétrie entre l’est et l’ouest. A l’intérieur des terres l’activité qui domine est le canyoning, sur le tracé du GR20, tandis que sur le littoral nous pouvons observer une plus grande diversité des activités, en lien avec la mer. Sur le littoral les bases nautiques et les locations de bateaux sont des activités très importantes. Les bases nautiques permettent de pratiquer plusieurs activités telles que le jet ski, de la voile ou encore du kayak. Les villes les plus touristiques sont les villes sont celles qui disposent du plus grand nombre d’activités nautiques. Ces pratiques sportives peuvent être l’une des raisons de la venue des touristes dans cette région. Les vacances sont une période propice à la pratique de sports.
  9. 9. En Corse nous pouvons aussi trouver une grande variété de sports de nature terrestres et ce sur toute la région. Les randonnées pédestres sont le sport le plus présent dans cette région montagneuse. L’escalade et la via ferrata sont quand à eux plus importants dans l’intérieur de la région. Tout comme les sports nautiques, les sports terrestres sont plus importants dans les villes touristiques. Ces activités permettent de découvrir la Corse d’une toute autre manière. Visiter un lieu inconnu au travers de randonnées (pédestres, équestres ou en VTT) peut être bien plus ludique que de visiter ces zones en voiture.
  10. 10. La Corse est une région fortement attractive pour les touristes. En effet, c'est un territoire qui peut satisfaire tout type de clientèle du fait de sa grande variété d'activités et sa grande diversité culturelle. Afin de répondre à cette diverse demande, de nombreux hébergements sont mis à leur disposition sur tout le territoire. Elle présente également de nombreux sites inscrits au patrimoine mondiale de l'Unesco qui attirent beaucoup de touristes chaque année. Par ces nombreux critères, et par sa proximité avec la France, la Corse apparaît comme une destination rêvée pour de nombreux voyageurs. C'est donc pour cela qu'elle est surnommée l'Ile de Beauté.

×