Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Rapport de fin de séjour Erasmus à Vilnius (Lituanie)

105 vues

Publié le

À la fin d'un séjour Erasmus, il est de coutume d'écrire un rapport afin de faire découvrir la destination à d'autres étudiants et les aider à préparer leur année Erasmus dans le pays.

Publié dans : Voyages
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Rapport de fin de séjour Erasmus à Vilnius (Lituanie)

  1. 1. Rapport de fin de séjour Erasmus ANNÉE SCOLAIRE 2018 - 2019 CLARA DELCROIX Avec l'aide du conseil régional des Hauts-de-France PAR Université de Lille | Université de Vilnius
  2. 2. 01 Table des matières Vilnius, c'est quoi ? C'est où ? - p. 2 Avant le départ - p. 3 Comment se rendre à Vilnius ? - p. 4 Infos pratiques - p. 4 Climat, temps d'ensoleillement… - p. 4 Transports - p. 5 Divers - p. 7 Sur place - p. 7 Trouver un logement - p. 7 Oui, en Lituanie c'est l'euro ! (Et autres histoires d'argent) - p. 9 Santé - p. 10 Télécommunications - p. 11 Administration - p. 12 Vie universitaire - p. 13 On mange quoi en Lituanie ? - p. 14 Soupes - p. 15 Plats - p. 15 Desserts - p. 16 Boissons - p. 17 Loisirs - p. 18 Fêtes et événements à Vilnius - p. 18 Musées - p. 18 Spectacles et rencontres sportives - p. 18 Restaurants et cafés - p. 19 Supermarchés et shopping - p. 19 Sports de plein air en Lituanie - p. 20 Voyager depuis la Lituanie - p. 21 Bilan du séjour - p. 22
  3. 3. 02 Vilnius, c'est quoi ? C'est où ? En participant au programme Erasmus sur l'année universitaire 2018- 2019, j'ai pu étudier une année à l'université de Vilnius, en Lituanie. À plus de 1 500 km de Lille, l'occasion rêvée pour découvrir ce pays dix fois plus petit que la France. Le point bleu : Lille, le point rouge : Vilnius Je m'appelle Clara Delcroix, étudiante en double cursus économie et gestion et journalisme. Mes cours sont divisés entre l'université de Lille et l'ESJ Lille (Académie ESJ Lille). Vilnius ? C'est quoi ? C'est où ? Oui, ces questions, on les entend bien souvent… Vilnius est la capitale de la Lituanie, le plus au sud des trois pays baltes. Mais je vous l'accorde tout de suite, en terme de population, ce n'est pas une ville énorme. En 2019, on y dénombre un peu moins de 550 000 habitants (soit un peu plus que Lyon). Mais lorsque qu'on parle de la surface de la ville, elle est immense : 401 km2. Pas très parlant ? À titre de comparaison, Paris s'étale "uniquement" sur 105 km2. Ce qui est assez frappant à Vilnius, c'est la différence de paysages entre la périphérie et le centre-ville. Avec ses 401 km2, la ville de Vilnius inclut aussi des lacs et des forêts.
  4. 4. 03 Avant le départ France Diplomatie - Conseils aux Voyageurs Institut Pasteur de Lille - Conseil médicaux aux voyageurs Partir un an à l’étranger, ça ne se fait pas vraiment du jour au lendemain - quoique, ça dépend des individus. Il faut commencer par remplir les formalités Erasmus. Une fois que le dossier a été accepté par votre université d’origine et votre université d’accueil, c’est officiel : vous partez. Je pense que certains se sont plus ou moins arrêtés à cette étape avant de débarquer à Vilnius… dans un chaos manifeste. Ce n’est pas mon cas. Car comme on dit : mieux vaut prévenir que guérir. S’il y a bien deux choses à s’occuper avant d’arriver sur place, ce sont le logement et le moyen de transport pour s’y rendre. Avec un peu de recul, je pense qu’il est intéressant de jeter un œil à deux sites Internet : À eux deux, ils permettent de préparer au mieux le voyage, tant sur le plan de la santé que de l’administratif. On peut aussi parler de son voyage avec son médecin au besoin. Ne pas oublier non plus à faire une liste de choses à emporter, afin de ne rien oublier sur le stress du départ. À l'heure des bagages, il faut faire des choix afin de réussi à rentrer "sa vie" dans deux gros sacs de voyage et un sac à dos.
  5. 5. 04 Comment se rendre à Vilnius ? Bruxelles (BRU) - Vilnius (VNO) : à partir de 39 € avec Brussels Airline Paris (CDG) - Vilnius (VNO) : à partir de 83 € avec Air Baltic / Air France. Pour aller en Lituanie, l’option la plus simple est de prendre l’avion. Pas de vol direct Lille (LIL) - Vilnius (VNO) : il faut se rendre à Bruxelles ou à Paris. Depuis la France, le vol le moins cher est celui de Ryan Air : 17,99 € minimum. Attention toutefois, le départ se fait à l’aéroport de Paris Beauvais (BVA). Il n’y a pas de train direct Lille - Beauvais. Au départ de ce même aéroport, on trouve aussi  les vols de Wizz Air (à partir de 35 €). Il est aussi possible d’aller à Vilnius en voiture. Il faudra compter deux-trois jours de route depuis Lille. Attention toutefois à la conduite lituanienne qui peut surprendre au départ. Infos pratiques Climat, temps d'ensoleillement… La Lituanie a une heure de décalage avec la France. Quand il est midi à Paris (ou Lille), il est 13 h à Vilnius. Lituanie, en lituanien, se dit Lietuva… soit pays de la pluie. Vous êtes prévenus. Il ne pleut pas énormément, mais le temps change très rapidement. Ainsi, il peut y avoir un grand soleil, et une heure plus tard, il pleuvra à verse. En hiver, il fait froid, mais ça reste amplement supportable. Il a neigé de mi-novembre à mars. Pour les quelques semaines vraiment froides, prévoir des sous-vêtements thermiques/des collants chauds, une bonne paire de gants, un bonnet ou un bandeau et une bonne veste, ou mieux : un manteau. Au plus bas, la température est descendue à -20 °C. Par contre les journées sont courtes. Au 21 décembre, le soleil se lève à 8 h 40 pour se coucher à 15 h 54 (plus ou moins 7 h d'ensoleillement donc). Le problème, c'est que le ciel reste sombre un bout de temps après le lever du soleil et s'assombrit avant l'heure dite du coucher. Personnellement, j'ai eu davantage de difficultés à m'habituer à la sombritude qu'au froid. Coucher de soleil sur la vieille ville de Vilnius : de bonne heure en hiver !
  6. 6. 05 En été, par contre, il a fait chaud et ensoleillé. On a atteint les 30 °C début juin. Et à l'inverse de l'hiver, les journées sont longues, très longues. Le 21 juin, le soleil s'est levé à 4 h 42 et s'est couché à 22 h (mais il faisait plus ou moins clair de 3 h 30 à 23 h 30). La grosse différence, c'est que la mi- saison n'existe pas vraiment. En caricaturant, on passe de la neige au grand soleil d'un coup. septembre 2018 : 5 °C à 25 °C (oui, oui, le grand écart !) octobre 2018 : 5 °C à 15 °C novembre 2018 : - 5 °C à 10 °C décembre 2018 : - 10 °C à 0 °C janvier 2019 : - 15 °C à 0 °C février 2019 : - 5 °C à 5 °C mars 2019 : - 5 °C à 10 °C avril 2019 : 0 °C à 20 °C mai 2019 : 5 °C à 25 °C juin 2019 : 15 °C à 30 °C Sur l'année 2018 - 2019, voici le détail mois par mois des températures : Transports Dans un trolleybus de Vilnius
  7. 7. 06 À Vilnius, pas de métro, mais de nombreuses possibilités pour se déplacer : bus, trolleybus (aussi dits trolleys), taxis, VTC (voitures de transport avec chauffeur), vélos en libre-service, etc. Un abonnement 6 mois (180 jours) coûte 31,40 € en tarif étudiant. Il permet l'utilisation de tous les transports en public de la capitale : bus, bus express et trolleybus. Pour planifier ses déplacements à Vilnius, l'application trafi est géniale. Tous les bus circulent de 5 h du matin à minuit. Le week-end, il y a aussi des bus de nuit (toutes les heures). Bien qu'il y ait des taxis à Vilnius, je ne les ai jamais utilisés. J'ai toujours emprunté des systèmes de VTC : Bolt, Yandex.Taxi ou Uber. Pour utiliser les vélos ou trottinettes en libre-service, ou le système d'autopartage (car sharing), il faut utiliser l'application CityBee. Attention toutefois aux rayons d'utilisation de ces véhicules. Les trottinettes sont réservées pour l'ultra centre et les vélos sont relativement centraux (impossible de se rendre au campus de Sauletėkis avec, par exemple). Pour les voitures, bien vérifier que l'on ne sorte pas de la zone d'utilisation autorisée (impossible d'aller en Lettonie avec l'une de ces voitures par exemple). À noter que pour se déplacer sur l'ensemble du territoire lituanien, il existe deux options : le bus ou le train (- 50 % sur les billets étudiants). Même au plus profond de la campagne lituanienne, il est possible de trouver un arrêt de bus au bord de la route ! Quelle différence entre bus, bus express et trolleybus ? Trolleybus et bus express passent en général très régulièrement aux arrêts (toutes les 2 à 5 minutes). Les bus "normaux" un peu moins souvent. Mais après, tout dépend de l'heure. En tout cas, ce qui est indéniable, c'est que les conducteurs sont différents d'en France. Lorsqu'on achète un ticket, c'est à peine s'ils disent bonjour. Mais si on court pour attraper un bus (tous types confondus), le conducteur est capable de nous attendre, voire, s'il avait démarré, de s'arrêter quelques mètres plus loin. Un trolley vilnois Un bus est un bus comme on l'entend en France. Les bus express sont de plus gros bus, un peu plus rapides, car ils ne s'arrêtent pas à tous les arrêts. Les trolleybus sont entre les bus et les trams, puisqu'ils roulent sur la même route que les voitures, mais sont accrochés à des câbles électriques qui les alimentent.
  8. 8. 07 Le système d'écriture de l'heure en Lituanie est différent du système français. En général, on utilise 24 heures. Mais au lieu de séparer le nombre des heures et celui des minutes par un "h", on utilise ":" (cf. tableau ci-dessous). De même, on ne compte pas les étages de la même manière qu'en France. Un rez-de-chaussée, en France, c'est le niveau 0. En Lituanie, le rez-de- chaussée est le niveau 1. Donc le 2e étage lituanien correspond au 1er étage français et ainsi de suite. C'est important d'y faire attention pour les étages des salles de cours et les ascenseurs. Oui, pour retourner au rez- de-chaussée dans un ascenseur en Lituanie, il faut presser le 1, et non le 0. Sur place Trouver un logement Divers HEURE FRANÇAISE HEURE ANGLAISE HEURE LITUANIENNE 8 h 27 8:27am 8:27 16 h 46 4:46pm 16:46 Sans parler lituanien, trouver un logement à Vilnius peut être compliqué. L’option la plus simple et la moins chère : la résidence étudiante (dormitories, ou dorms). Le bémol : aucune chambre individuelle n’est proposée à l'université de Vilnius. Par mois, une place en chambre double coûte 86,89 € et en chambre triple 57,92 €. Les résidences sont réparties dans trois endroits de la ville : l’avenue Saulėtekis, la rue Olandų et la rue Didlaukio. Attention donc à la résidence où vous êtes affectés, car elle peut être éloignée de votre campus (a priori, ça peut s'arranger en demandant à changer de résidence). À l’époque, le fait de devoir partager ma chambre avec une ou deux personne m’avait refroidie assez rapidement. J’avais donc cherché en anglais sur Google « flat vilnius ». J'étais arrivée sur le site de 1Home. Même si les prix semblent intéressants, car nettement inférieur à des prix français, je me suis vite rendue compte que mon loyer était élevé pour un loyer lituanien. Mais plusieurs avantages persistaient : notamment des charges fixes (les factures en chauffage peuvent grimper très très vite en hiver), l’assurance d’avoir un interlocuteur anglophone (bien pratique dès qu’un problème survient - que ce soit qu’il n’y ait plus d’eau chaude, une panne d’électricité, ou une ampoule en panne…) et un internet haut débit garanti.
  9. 9. 08 www.aruodas.lt domoplius.lt www.rinka.lt www.alio.lt www.ntzemelapis.lt Toutefois, plusieurs autres sites permettent de chercher des appartements : Le gros hic : je ne suis pas sûre que tout le monde ait la motivation pour chercher son appartement sur un site en lituanien. Certes, l'option traduction de pages web de Google Traduction existe, mais elle est parfois un peu fantaisiste avec cette langue… De même, vous n'êtes pas sûrs que votre interlocuteur soit anglophone. Enfin, option apprise sur place (ou comment les étudiants lituaniens trouvent leur appartement) : le groupe Facebook * iknowaflatinvilnius. D'après le guide de l'université de Vilnius à l'attention des étudiants internationaux, le prix d'un loyer (hors charges) varie entre 150 € et 350 €. Le choix du quartier me semble aussi important. En habitant dans le quartier d'Antakalnis (plus ou moins 1 h à pied du centre-ville), la forêt était à 5 minutes à pied. Et si je marchais 5 minutes dans la direction opposée, j'arrivais sur les berges de la Néris (une rivière). En plus, ce quartier était vraiment plus proche du campus de l'université à Sauletėkis, donc définitivement plus pratique pour moi. Toutefois, un hébergement dans le centre-ville vous épargnera des frais de déplacement si vous aimez sortir après minuit, et vous serez bien plus à proximité du campus du centre-ville. Aussi, ne pas s'étonner de l'aspect extérieur des logements qui pourrait peut-être rebuter certains : les immeubles soviétiques gardent leur façade soviétique. Toutefois, les logements à l'intérieur peuvent être rénovés, voire totalement neufs. La vue depuis mon chez-moi, dans le quartier d'Antakalnis J'ai opté pour la colocation ! Ici, Natalie, ma coloc' allemande.
  10. 10. 09 Depuis 2015, la monnaie officielle de la Lituanie est l'euro, remplaçant le litas. Il n'y a donc aucuns frais pour retirer de l'argent aux distributeurs (à vérifier quand même auprès de votre banque). Attention toutefois au fonctionnement de certains distributeurs en Lituanie. Prenons l'exemple d'un retrait d'argent : vous insérez votre carte bancaire, indiquez l'opération que vous souhaitez effectuer (ici un retrait d'argent - cash withdrawal), le distributeur vous donne l'argent, il vous demande si vous souhaitez un ticket, puis si vous souhaitez effectuer une autre opération. Et seulement après avoir pressé "non" à cette question, il vous rendra votre carte ! Il faut donc faire attention à ne pas partir avec l'argent, mais sans sa carte bancaire. Oui, ça m'est arrivé et je ne suis pas la seule… Une bonne précaution est de toujours avoir un peu de liquide en réserve, voire même de posséder une seconde carte bancaire. Coût de la vie Concernant le coût de la vie, dans l'ensemble, il est moins cher qu'en France. Dans le domaine de l'alimentation, tout ce qui est local (pommes de terre, betterave, pommes, etc.) est très peu cher. Par contre, si on cherche à se nourrir comme en France, l'addition monte plus vite. De plus, les loisirs sont très variables : parfois très bon marché, d'autres fois plutôt cher (pas moins de 6 € pour une entrée à la piscine… bon, sinon on peut aussi nager dans les lacs et les rivières quand le temps s'y prête). Des bourses pour partir à l'étranger ? Concernant les bourses, pendant son année Erasmus, on conserve ses bourses françaises (bourse du Crous, bourse au mérite). En complément s'y ajoute la bourse Erasmus (montant différent selon la destination). Pour ma part, j'ai aussi obtenu la bourse Mermoz du conseil régional. À noter, les bourses Erasmus et Mermoz ne sont pas versées directement. On en perçoit 70 % après envoi de l'attestation d'arrivée (attendance certificate - certificate of arrival). Les 30 % restants sont obtenus à la fin du séjour, après envoi de l'attestation de présence (attendance certificate - certificate of departure). Un petit boulot sur place ? C'est possible ! J'ai cherché un job étudiant à Vilnius. Je me suis donc rapprochée de l'Institut français de Vilnius. C'est ainsi que j'ai commencé à travailler pour le Lycée International Français de Vilnius en tant qu'animatrice. Les horaires conviennent bien avec un emploi du temps d'étudiant, par contre ne vous faites pas d'illusion : ce n'est pas un salaire français, mais bel et bien lituanien. Toutes les infos sont disponibles sur le site lifv.lt. Oui, en Lituanie c'est l'euro ! (Et autres histoires d'argent)
  11. 11. remboursement s'effectue sous 3 mois après réception de votre courrier. Par contre, si votre complémentaire et différente de votre caisse de sécurité sociale, il faudra envoyer à nouveau les documents après réception du remboursement de la Sécurité sociale, à votre complémentaire cette fois. Sinon, le cas échéant, téléphonez à votre sécurité sociale et/ou mutuelle et ils vous conseilleront sûrement bien mieux que moi. Vaccinations En tant que tel, aucun vaccin n'est obligatoire pour se rendre en Lituanie. Mais si vous prévoyez de vous rendre à la campagne à plusieurs reprises, le vaccin contre l'encéphalite à tiques est grandement recommandé (on peut les faire en Lituanie, à la clinique Endemik, Savanorių pr. 6a). Dès l'arrivée du printemps, des affiches apparaissent un peu partout en ville pour rappeler à la population de se faire vacciner. Néanmoins, après une sortie en forêt ou à la campagne, même si on est vacciné contre l'encéphalite à tiques, il faut penser à vérifier la présence de tiques, car ils transmettent d'autres maladies (comme la maladie de Lyme). Et outre des vaccins apparaissant au calendrier vaccinal français, l'institut Pasteur recommande d'être vacciné contre l'encéphalite à tiques, l'hépatite A, la tuberculose et la typhoïde. Je ne vous conseillerai jamais trop de partir en Lituanie avec une assurance- maladie valide pour ce pays ! La carte européenne d'assurance-maladie est aussi très fortement recommandée. Lors d'un problème de santé, le plus simple est de se rendre à l'hôpital. Pour les possesseurs de la carte européenne d'assurance-maladie, je conseille d'aller à l'hôpital de l'université de Vilnius - clinique Santaros (Vilnius university hospital - Santaros klinikos). Les frais sont gratuits (sur présentation de la carte européenne d'assurance- maladie) : ils m'ont fait une radio et je n'ai rien eu à payer. Toutefois, si on s'y rend pour quelque chose de vraiment bénin, je ne suis pas sûre que ce soit gratuit. Dans mon cas (où l'urgence était toute relative), ils n'étaient pas bien sûrs si je devais payer ou pas… Au final, ils ont appelé leur supérieure qui m'a dit que je pouvais partir sans rien payer. Le problème est que tout le personnel n'est pas anglophone (si vous êtes russophones, les choses seront grandement simplifiées). Pour être sûr d'avoir un personnel à 100 % anglophone (ou presque), il faut aller à la clinique americano-balte. Par contre, c'est une clinique privée. Les soins sont donc assez chers, et il faut faire des avances de frais. Il faut donc conserver tous les justificatifs de paiement, son dossier médical, etc. Ensuite, il faut envoyer le tout à sa caisse de sécurité sociale française, accompagné d'une feuille de soins reçus à l'étranger (on la trouve sur Internet). Le 10 Santé
  12. 12. 11 Après, si vous comptez rester uniquement à Vilnius : c'est une grande ville ! Inutile de devenir hypocondriaque. Pour tout savoir sur les vaccinations recommandées, le mieux est de prendre un rendez-vous à l'Institut Pasteur de Lille (penser à le faire en avance, car certaines vaccinations nécessitent des rappels). En Lituanie, j'ai acheté une carte SIM au supermarché (on les trouve aux caisses). Ensuite, on peut les recharger en ligne. 4 GB + 500 min d'appel + 5 000 SMS me coûtaient 7,99 € par mois. Mais selon ses besoins, d'autres forfaits existent. Pour appeler en France, j'utilisais autant que possible les appels vidéo ou audio avec FaceTime, Skype, WhatsApp, etc. Toutefois, parfois, À la campagne, il faut toujours faire ► attention aux tiques. Télécommunications j'étais dans l'obligation d'appeler un numéro fixe français (que ce soient mes grands-parents qui ne possèdent pas Internet ou un appel administratif, à mon assurance ou autre). Dans ce cas, j'utilisais Viber (1,7 centimes/min pour appeler un fixe). D'autres Français en Lituanie ont juste conservé leur forfait français. À voir ce qui est le plus avantageux selon votre opérateur. Le seul moyen pour voir mes grands-parents (qui n'ont pas Internet) : attendre que mes parents leur rendent visite et leur prêtent un smartphone..
  13. 13. 12 L'ambassade de France en Lituanie Administration Pour tout séjour inférieur à 3 mois, une simple carte d'identité (ou un passeport) suffit en Lituanie. Si on planifie de visiter la Russie, la Biélorussie ou l'Ukraine pendant son séjour, il est utile d'avoir un passeport (donc d'en faire la demande avant de quitter la France). Pour un séjour de plus de 3 mois, il faut faire un certificat de séjour. Bien que cette information soit indiquée sur le site France Diplomatie, nombre de Français que j'ai rencontré en Lituanie n'étaient pas au courant ou n'ont pas pris la peine de faire cette démarche. Dans l'ensemble, toute démarche administrative ultérieure peut être simplifiée grâce à ce papier. Les informations sont indiquées sur le site des services d'immigration lituaniens. Il faut se rendre au commissariat central de Vilnius avec différents papiers (Naugarduko g. 100 à Vilnius, à gauche après l'entrée). Je ne veux pas vous dire des bêtises quant aux documents à apporter (surtout qu'ils peuvent changer à tout moment), le plus simple est de téléphoner ou d'y passer. Si vous avez besoin de traduire un document en lituanien (ou en russe ou autre), le personnel du commissariat vous indiquera sûrement qu'un bureau de traduction existe dans le même bâtiment, à l'étage. Toutefois, je vous déconseille de faire traduire vos documents là-bas, car les prix y sont exorbitants ! Pour avoir une traduction officielle (avec cachet), rendez-vous au bureau de poste central (Gedimino pr. 7). À gauche, après l'entrée, un service propose des traductions de documents à un prix nettement plus abordable. Toutefois, selon la durée de votre séjour, cela n'a pas forcément un grand intérêt. Je m'étais inscrite avant tout pour pouvoir voter lors des élections européennes. Mais si une élection a lieu et que vous n'êtes pas inscrit, n'oubliez pas que le vote par procuration existe !
  14. 14. 13 Vie universitaire Un peu comme pour l'université de Lille, les facultés de l'université de Vilnius sont réparties sur différents campus :Au nord de la ville - Campus de Saulėtekio : business school, faculté de communication, faculté d'économie et d'administration des affaires, faculté de droit, faculté de physique, centre des sciences de la vie Dans le centre-ville Universiteto g. : faculté d'histoire, faculté de philologie (langues), faculté de philosophie Les temps de trajet sont importants à prendre à compte. Au niveau de la beauté des locaux, je pense que les bâtiments historiques de l'université l'emportent haut la main (dans le centre-ville, Universiteto g.). Les facultés y sont organisées autour de cours, avec des bâtiments dans différents styles architecturaux (gothique, Renaissance, baroque et classique). Un couloir de la faculté de philologie Les professeurs sont en général très aidant avec les étudiants Erasmus. Je n'ai pas eu de mauvaises surprises. Je sais que certains ont eu des problèmes de professeurs absentéistes/retardataires, mais ce n'était pas mon cas (sauf une enseignante, mais je n'ai eu que 2-3 cours avec elle). Les professeurs contactés via l'ENT ou sur leur adresse mail ont tous été réactifs aux messages envoyés. Les notes reçues en Lituanie sont sur 10. 10/10 étant la meilleure note. Mais attention, une conversion a lieu au retour en France : un 10/10 ne donnera pas forcément un 20/20. L'une des cours du campus du centre-ville de l'université de Vilnius en hiver
  15. 15. 14 Les examens made in Vilnius Pour les examens, on est loin - très loin - de la France. Les examens ont lieu dans la salle de classe habituelle. Si on n'a pas sa carte étudiante, ce n'est pas bien grave. « Les profs nous connaissent. » En faculté d'économie, beaucoup d'enseignants aiment les QCM informatiques comme partiels de mi-semestre et de fin de semestre. Ça peut sembler facile, mais ça ne l'est pas toujours. Parfois, il est impossible de revenir en arrière par exemple. Si on a besoin d'une calculatrice, mais qu'on est en salle informatique, les professeurs autorisent de prendre la calculatrice de l'ordinateur. Certains étudiants Erasmus ouvrent même un traducteur (Google Traduction/Deepl), sans aucune remarque de la part de l'enseignant. Les examens qui ne se déroulaient pas en salle informatique consistaient en général en une série de questions "ouvertes". Les Français ont tendance à écrire beaucoup (disserter en somme…), mais ils se rendent vite compte que les lituaniens se contentent de bien moins (5 lignes peut-être…). Si on a une question pendant le partiel, en général, l'enseignant est prêt à venir reformuler la question ou expliquer un mot de vocabulaire (ça dépend quand même). Le summum : une prof de marketing nous a expliqué qu'un trou de mémoire pouvait arriver à n'importe qui, donc il fallait lui demander et elles nous donneraient des "indices" pour nous aider à nous remémorer (dans les faits, elles donnaient la réponse à la question). On mange quoi en Lituanie ? Avec un climat septentrional mais de nombreuses influences d'Europe orientale, à la croisé de la cuisine allemande, polonaise, russe et ukrainienne, la cuisine lituanienne est un véritable melting pot. Si on devait la résumer à quelques ingrédients : pommes de terre, betteraves, champignons et choux. On peut même y ajouter les tomates et les concombres. Pour les fruits, pommes, poires, prunes et baies (myrtilles, airelles, canneberges, groseilles, fraises des bois, etc.) sont les plus traditionnels, bien qu'on en trouve d'autres aisément. Aneth et carvi sont des condiments très largement utilisés, tout comme le raifort. Au niveau des céréales, le sarrasin (grikių), l'orge et le seigle sont en tête de liste. En Lituanie, le poisson est très souvent fumé. Ici, du saumon.
  16. 16. 15 Amusant d'ailleurs : le sarrasin est la nourriture "du pauvre" en Lituanie. Un jour, une personne qui n'avait pas encore reçu son salaire du mois m'a dit « J'ai commencé à manger du sarrasin. », pour me signifier qu'elle n'avait plus beaucoup d'argent. En effet, le sarrasin coûte 1 € à 2 €/kg en moyenne en Lituanie. On trouve du pain blanc et du pain noir. Mais le pain blanc s'apparente plus à du pain de mie qu'autre chose Un couloir de la faculté de philologie Le fameux šaltibarščiai (je vous déconseille la baguette locale… "prancūziškas batonas"). Le pain noir est en général du pain de seigle (ruginė duona), parfois parfumé aux graines de carvi. Un produit très commun en Lituanie est le varskė (lait caillé), utilisé pour la fabrication des varškės apkepas ou de certains fromages (varškės sūris) par exemple. Le kéfir de lait et la crème aigre (grietinė) se trouvent aussi dans tous les supermarchés. Soupes Des soupes, en veux-tu en voilà. Outre l'incontournable šaltibarščiai (soupe froide à base de betterave et de kéfir de lait, servie avec des pommes de terre), on retrouve aussi le bortsch (à la betterave), le lapienė (bouillon additionné de crème avec des feuilles d'oseille ou d'épinards), la soupe au chou, la soupe à la choucroute… Plats kugelis : gâteau de pommes de terre koldūnai : des raviolis locaux (délicieux) blinis (blynai) qui existent dans une diversité incroyable : à la courgette, à la pomme de terre, nature, etc. Le must have de l'apéritif lituanien : le kepta duona. Du pain frit, auquel peut être ajouté de l'ail ou une sauce au fromage. Impossible de faire une impasse sur le plat national lituanien : les cepelinai (ou didžkukuliai - zeppelins en français), boulettes de pomme de terre farcies à la viande ou au lait caillé. Mais les spécialités ne se limitent pas aux zeppelins : vėdarai : saucisse de pomme de terre etc. Pour trouver du lard, tournez-vous vers les étiquettes "lašiniai". Si c'est tout blanc, il s'agit uniquement de gras. Certains le mangent cru, sur du pain. Personnellement, j'en achetais que je découpais en lardons avant de les mettre au congélateur.
  17. 17. 16 Un couloir de la faculté de philologie Le fameux šaltibarščiai Si vous aimez la viande un peu grasse (le saucisson), vous devriez aimer le skilandis, une sorte de gros saucisson rond à la viande de porc. On trouve aussi des aspics sous le nom de šaltiena. Pour les viandes, on peut aussi nommer les kotletai qui ne sont pas des côtelettes, mais plutôt des boulettes de viande. Ou encore les balandėliai : du chou farci à la viande. Dans les marchés, on trouve aussi des aliments fermentés ou en saumure : pommes, ail, cornichons, tomate, etc. Le poisson, lui, est principalement fumé. Le plat national lituanien : les zeppelins Le plat national lituanien : les zeppelins Desserts Mon préféré est sûrement le šakotis (parfois raguolis) : un gâteau à la broche. Même mes grands-parents (87 et 90 ans) ont approuvé. « On fait quand même des bonnes choses là- bas. » « Je vais l'enlever de la table, parce que c'est énervant : on a toujours envie d'en reprendre ! » Les grybukai sont de petits biscuits en forme de champignons. Avant les fêtes de Noël,  tous les supermarchés vendent des kūčiukai (petits biscuits au pavot), à déguster avec du lait de pavot (aguonų pienas). Aussi, les Lituaniens sont très fiers du "gâteau Napoléon" (Napoleonas). « C'est Napoléon qui l'a apporté de France quand il est venu ici. Quoi, vous ne faites pas de gâteau Napoléon en France ? » Pas sous ce nom… Car le gâteau Napoléon est, en réalité, un mille-feuille. Les žagarėliai sont aussi populaires, et similaire aux bugnes lyonnaises. Pour rester dans la friture, les spurgos sont des sortes de beignets tout ronds. Et enfin le skruzdėlynas (fourmilière en traduction littérale) est un véritable délice sucré.  Si vous demandez aux Lituanien un gâteau de base, facile à faire, on vous nommera sûrement le tinginys, qui s'apparente au saucisson en chocolat. . Entre šakotis et skruzdėlynas, mon cœur balance…
  18. 18. 17 Dans les supermarchés, j'achetais régulièrement des meduoliai (pains d'épices) et des sūrelis (barres chocolatées fourrées au lait caillé - même rayon que les produits laitiers). Un couloir de la faculté de philologie Les boissons chaudes sont incontournables en période hivernale, quand le froid vous glace la chair jusqu'aux os : bière chaude, kvas chaud ou encore kisielius (sorte de jus de fruit épaissi, en général à base d'airelles ou de canneberges). Les Lituaniens produisant du miel, il n'est pas étonnant de trouver de l'hydromel local (midus). Boissons On peut goûter à la bière locale comme la Švyturys ou l'Utenos. Mais pour les plus aventureux, je conseillerais le kvas (gira) : une boisson fermentée à base de pain de seigle. La vodka (degtinė) est aussi populaire, on la trouve dans une version vieillie (starka) ou aux herbes (trauktinė). les spécialités karaïtes, populaires en Lituanie. Par exemple les kibinai et les čeburekai (deux types de chaussons fourrés) la cuisine géorgienne (comme à la Georgian House - la carte est disponible en anglais) À goûter aussi : Avec Natalie, lors d'Užgavėnės (voir page suivante)
  19. 19. 18 Un couloir de la faculté de philologie Le fameux šaltibarščiai 3 septembre 2018 : procession des étudiants de l'université de Vilnius (dans les rues de Vilnius, du parlement à l'université) 1er novembre 2018 : la Toussaint (les cimetières sont illuminés de centaines de bougies, c'est impressionnant !) 25 décembre 2018 : Noël (marchés de Noël, spécialités culinaires) 16 février 2019 : jour de la restauration de l'État 1-3 mars 2019 : Kaziuko mugė, un marché d'artisanat et d'art qui s'étend dans les rues principales de la ville (la braderie de Lille locale). On y trouve de toute : alimentation, décoration, vêtements, etc. 5 mars 2019 : Užgavėnės - une poupée, effigie de l'hiver, est brûlée, et on se déguise de manière effrayante (masques par exemple) afin de faire peur à l'hiver 8 mars 2019 : journée de la femme (des marchands de fleurs apparaissent dans de nombreuses rues) 11 mars 2019 : jour de la restauration de l'indépendance 21 mars 2019 : Velykos - Pâques (les verbos et les œufs de Pâques décorés sont à voir !) Voici les événements les plus importants, ou qui m'ont le plus marqué, lors de mon Erasmus : Loisirs et sorties Fêtes et événements à Vilnius Musées En général, les musées sont ouverts de 10 h à 18 h. Le(s) jour(s) de fermeture est(sont), en général, en début de semaine. Niveau tarif, c'est bien plus avantageux qu'en France : 1 € à 2 € en général pour les étudiants. Le dernier dimanche de chaque mois, l'entrée de certains musées est gratuite. Spectacles et rencontres sportives Avis aux amateurs, les tickets d'entrée aux spectacles sont bien moins chers qu'en France ! Pour 10 - 15 €, on peut aller à l'opéra - ou au ballet - (et ce ne sont même pas les places les moins chères !). Il faut seulement penser à réserver en avance. Idem pour le théâtre et les rencontres sportives. Un incontournable lors de son séjour en Lituanie, c'est d'aller voir un match de basketball : le sport national. En payant 6 €, je me suis retrouvée au premier rang d'un match de basket (Rytas contre Pieno žvaigždės). Pour regarder un match de hockey sur glace, il est conseillé de se rendre en Lettonie, où le niveau est meilleur. Une bonne idée d'activité si on se rend à Riga.
  20. 20. 19 Un couloir de la faculté de philologie Il y a de nombreux cafés à Vilnius. Dont des chaînes comme Caffeine Roasters, Vero Cafe ou Caif Cafe. En moyenne, un cappuccino coûte 2 €. Les restaurants sont plus abordables qu'en France. Pour un plat et une boisson, on peut facilement s'en sortir pour 5 € à 7 €. Pour goûter de la cuisine locale, Etno Dvaras, Šnekutis et Būsi Trečias sont idéaux. Pour le goûter, Ponių laimė propose un large choix de pâtisseries et a un salon sympathique. À tester aussi, dans un esprit un peu différent : le Downtown Food Hall. En général, les plats sont servis de manière généreuse. Restaurants et cafés Supermarchés et shopping Généralement, les supermarchés ouvrent entre 7 h et 8 h et ferment entre 22 h et 23 h. Tous ces horaires sont notés sur les portes avec un système de chiffres romains (I pour le lundi, V pour le vendredi, VI pour le samedi, VII pour le dimanche…). Un autre système avec des ronds (pleins/à demi-pleins/vides) permet d'indiquer si le magasin est ouvert toute la journée/en partie/fermé. Il est utile de demander la carte, car on gagne assez rapidement de l'argent. Soit elle est gratuite, soit on la paye 1 €, mais ensuite elle permet d'obtenir des réductions sur de nombreux articles. Parfois, elle comporte aussi un système de points, convertibles en argent. Il ne faut donc pas s'étonner si, après avoir passé sa carte, le caissier nous demande si on souhaite arrondir le montant à l'unité inférieure… Petit point sur l'achat d'alcool : en Lituanie, l'alcool est interdit à la vente aux jeunes de moins de 20 ans. Qui plus est, aux supermarchés, on peut seulement acheter de l'alcool de 10 h à 20 h (le dimanche de 10 h à 15 h). Les principales enseignes de supermarché sont Iki, Lidl, Maxima et Rimi. Maxima utilise un système de "X" pour indiquer la taille de ses supermarchés. Les Maxima X sont les plus petit, le Maxima XXXX le plus grand. On trouve aussi des enseignes spécialisés (et même Decathlon !). Pas loin du quartier d'Antakalnis, où j'habitais, il existe une zone commerciale où on trouve de tout : dans le quartier de Žirmūnai, autour de l'Outlet park. En général, je prenais mes cafés dans l'un des Caffeine Roasters de la ville
  21. 21. 20 Un couloir de la faculté de philologie Le fameux šaltibarščiai Certains produits se trouvent plus facilement sur les marchés, comme Halės turgus ou Kalvarijų turgus. Attention aux horaires d'ouverture, même si Halės turgus est ouvert le dimanche à 15 h, à cette heure, on n'y trouvera plus grand- chose. Les amateurs de vêtements d'occasion pour 3 francs 2 sous seront comblés par les nombreux Humana. Et tant qu'on parle d'occasion, le Bon Coin local se nomme Skelbiu (par contre, mieux vaut parler un peu lituanien, ou russe, ou demander de l'aide aux locaux). Sports de plein air en Lituanie Un tiers du territoire lituanien est recouvert de forêt. C'est pour donner une idée des ressources naturelles du pays. Pour de la randonnée pédestre, le club des randonneurs de l'université de Vilnius (VUŽK) se réunit chaque week-end. Attention toutefois, si vous comptez profiter du calme de la nature, les randonnées peuvent être très prisées et accueillir plus de 50 personnes… Pour le calme, on repassera. Pour des randonnées à l'après-midi ou la journée, on peut donc se référer aux pažintinis takas (sentiers cognitifs), qui sont longs de quelques kilomètres. À noter qu'ils sont plutôt bien fléchés, et qu'en général, on peut les parcourir à skis de fond (sympathique en hiver). En parlant de ski, à Vilnius, la colline de Liepkalnis propose une aire de ski alpin en hiver. Bon, on est quand même bien loin des Alpes, mais pour quelques heures entre amis, c'est amusant. Les pistes sont toutes relativement faciles (oui, même la noire). Pour quelques heures, on payera une vingtaine d'euros avec la location du matériel. En Lituanie,à Druskininkai, on trouve aussi l'une des plus grandes pistes de ski indoor au monde : la Snow Arena. Session de ski à Liepkalnis Il existe plusieurs véloroutes à travers le pays. On peut par exemple parcourir l'isthme de Courlande à vélo. La location de vélo peut se faire directement dans la ville de Klaipėda. Certaines enseignes proposent des réductions étudiants (une dizaine d'euros pour 24 h). La partie lituanienne de l'isthme fait 55 km. J'ai fait l'aller-retour sur 2 jours. À voir selon votre niveau physique. Pour la natation, les entrées de piscine sont relativement chères. Dès que les beaux jours reviennent, je conseille de profiter de l'option gratuite : les lacs et rivières aménagés, dont certains proches de Vilnius (sur les berges de la Neris, les lacs verts, le lac Balžis ou encore le lac Tapelių).
  22. 22. 21 Un couloir de la faculté de philologie Si vous aimez le kayak, il est possible d'en louer un à Vilnius. Pour une descente de la Néris (très tranquille), on comptera une dizaine d'euros par personne, un peu plus pour la descente de la Vilnia (un peu plus technique). Enfin, ne comptez pas trop faire de l'escalade en falaise en Lituanie… Le point culminant du pays se situe à 294 mètres au-dessus du niveau de la mer… Par contre, il existe plusieurs options pour en faire en salle : Bonobo Climbing (bloc et voies), Montis Magia (bloc et voies), Rock On (bloc). Il est aussi possible d'en faire gratuitement avec l'université (à nouveau, contacterz le club des randonneurs de l'université de Vilnius - VUŽK). Toutefois, il n'y a que 4 voies et pas mal de monde. C'est un peu étrange, car on ne grimpe pas en binôme, mais quelques personnes semblent préposées à l'assurage… À tester pour voir si cela vous convient. Un lac aménagé (lac Balžis) Du kayak sur la Néris À vélo sur l'isthme de Courlande Voyager depuis la Lituanie Erasmus organise des voyages, mais  je n'ai participé à aucun de ces derniers, préférant établir mes propres itinéraires et choix de destinations. Ainsi, pendant mon Erasmus à Vilnius, outre la Lituanie, j'ai visité : la Biélorussie, l'Estonie, la Lettonie, la Pologne, la Russie et l'Ukraine. À noter que les Français souhaitant se rendre en Russie ou Biélorussie nécessitent un visa sauf exceptions : le plus simple est de se renseigner sur le site du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. Pour l'Ukraine, il Biélorussie : Grodno (rechercher "Grodno visa free") et jusqu'à 30 jours en Biélorussie si on arrive et repart par l'aéroport international de Minsk (MSQ) Russie : 72 h autorisées à Saint- Pétersbourg (arrivée et départ par voies maritimes), et Kaliningrad (visa électronique) faut posséder un passeport (mais pas de visa à prévoir). Il existe des moyens pour se rendre en Russie et en Biélorussie sans visa, mais mieux vaut se renseigner avant son départ :
  23. 23. 22 Un couloir de la faculté de philologie Le fameux šaltibarščiai la Biélorussie : la réserve de Berezinsky et Minsk l'Estonie : la cascade de Jägala (cascade naturelle la plus haute d'Estonie), Käsmu, le parc national de Matsalu, Pärnu, le château de Wesenberg à Rakvere, Tallin… la Lettonie : Bauskas, la tourbière de Cena, les forts abandonnés dans la mer à Karosta, le marais de Kemeri, Riga, Venta Rapid (la chute d'eau la plus large d'Europe), les châteaux de Jaunpils, Turaida et Cēsis… la Pologne : les Basses-Carpates, la forêt de Białowieża, Cracovie et Auschwitz, Leszno, Varsovie… le Russie : Kaliningrad, Moscou, Saint-Pétersbourg l'Ukraine : Kiev et Odessa On notera aussi qu'une destination courante pour les étudiants Erasmus en Lituanie sont les pays scandinaves (Norvège, Suède et Finlande notamment, plus rarement le Danemark). Plus en détail, voici mes destinations pays par pays : le château de Trakai le centre géographique de l'Europe le site archéologique de Kernavė le parc de l'Europe (Europos Parkas) etc. Anykščiai (pour marcher à la cime des arbres et admirer le plus gros rocher de Lituanie) Druskininkai et son musée du Šakotis Kaunas Klaipėda et l'isthme de Courlande les lacs à proximité d'Ignalina la colline des Croix à proximité de Šiauliai En complément, à proximité de Vilnius, on peut visiter : Et un peu plus loin, en Lituanie : La ville même de Vilnius a de nombreuses ressources qu'on se plaira à découvrir pendant son séjour : ses nombreuses églises de différents styles (le centre historique n'en compte pas moins de 28), ses musées d'Histoire ou d'art, le quartier d'Užupis… Bilan du séjour Je pense qu'une mobilité d'un an à l'étranger est un atout indéniable pour tout étudiant. Le jeune découvre une nouvelle culture, un nouvel environnement, mais il se découvre aussi lui-même. Sortir de sa zone de confort permet d'avancer sur de nombreux plans : linguistique, relationnel, tolérance, ouverture d'esprit… La Lituanie me semble être un choix intéressant. Rares sont les individus qui connaissent réellement ce pays - à tort. Les amateurs de nature seront comblés : entre les lacs et les rivières, les forêts, les marais, ou encore la mer Baltique. Autre facteur de pois : certes, en Lituanie, on parle lituanien, mais les jeunes ont un très bon niveau d'anglais. Qui plus est, si on le souhaite, il est assez facile de s'initier ou de progresser en russe, la Lituanie étant un ex-pays soviétique. Enfin, la Lituanie a un coût de vie relativement faible par rapport à la France. Aussi, sans vivre dans le luxe, un étudiant a pleinement les moyens de profiter de ce pays et de toutes les activités qu'il nous offre.

×