SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  39
Télécharger pour lire hors ligne
1 TABLE DES MATIERES




        La démolition sélective et le tri des déchets de
                                                 chantier



                          Sven De Meuter, G&A De Meuter
               sven.demeuter@demeuter.be – www.demeuter.be
2 TABLE DES MATIERES




 I.       G&A DE MEUTER
 II.      QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES
 III.     DEMOLITION SELECTIVE
 IV.      TRI A LA SOURCE
 V.       TECHNIQUES DE TRI
3 TABLE DES MATIERES




 I.       G&A DE MEUTER
 II.      QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES
 III.     DEMOLITION SELECTIVE
 IV.      TRI A LA SOURCE
 V.       TECHNIQUES DE TRI
I. G&A DE MEUTER


4 Présentation de l'entreprise




                              [film d'entreprise]
              http://www.youtube.com/watch?v=Az5DYDhkL9Q
I. G&A DE MEUTER


5 Présentation de l'entreprise
   Travaux de démolition:
   ● Membre Caso (+ membre Rvb) et membre
     Confédération Construction (+ membre
     commission juridique)
   ● Travaux de démantèlement, travaux de
     démolition généraux et travaux de démolition
     industriels.
   ● Maisons particulières, ponts et viaducs, tour au
     centre-ville, démolition de sites industriels, et
     bien d'autres.




                                                         Photo: De Meuter
I. G&A DE MEUTER


6 Présentation de l'entreprise
   Centre de tri des déchets et service de conteneur : membre FEGE-FEBEM
     (+ membre et vice-président du groupe de travail Déchets de construction
     et de démolition)
   Site de concassage ABR + centrale à béton maigre et stabilisé : membre
     FPRG (+ membre Rvb)
   • ABR C-Top: agréé auprès de Grondbank
   Désamiantage: agréé en Fl – BXL – Wall pour le retrait d'amiante friable et
     liée
   Service de nettoyage: pour ses propres travaux, pour des clients privés et
     des administrations publiques




      Photo : De Meuter
I. G&A DE MEUTER


7 Déchets au sein de l'entreprise De Meuter
   • Core business: travaux de terrassement, de démolition et de désamiantage
   • Activités complémentaires : tri des déchets à N-O-H et site de concassage
     à Grimbergen.
   • Activités complémentaires partiellement autonomes : propre clientèle +
     personnel + management
8 TABLE DES MATIERES




 I.       G&A DE MEUTER
 II.      QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES
 III.     DEMOLITION SELECTIVE
 IV.      TRI A LA SOURCE
 V.       TECHNIQUES DE TRI
9 TABLE DES MATIERES




 I.       G&A DE MEUTER
 II.      QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES
 III.     DEMOLITION SELECTIVE
 IV.      TRI A LA SOURCE
 V.       TECHNIQUES DE TRI
II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES


10 Qu'est ce que c'est?
    Termes corrects :

    Codes Eural : toujours un code en trois parties, la première est le chapitre.

    Site Internet Ovam:

    La liste européenne des déchets (EURAL) est une liste harmonisée pour codifier les déchets
    dans l'Union européenne. C'est le successeur du catalogue européen des déchets (EAC) qui a
    été d'application jusqu'au 01.01.2002.
    Jusque fin 2003, il coexistait en Flandre un double système pour la codification des déchets.
    Dans la pratique, EURAL était uniquement utilisé dans le cadre de la collecte et du transport
    des déchets. Dans le cadre des registre des déchets et la déclaration de déchets, on utilisait le
    code AKO.
    Depuis 2004, EURAL est utilisé partout en Flandre et le code AKO a disparu. Comme une
    utilisation uniforme des codes EURAL en Flandre est d'une grande importance, l'OVAM a
    publié un manuel. En cas d'incertitude, vous pouvez consulter ce manuel pour trouver le bon
    code EURAL pour votre déchet.
II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES


11 Qu'est ce que c'est?
    Termes corrects :

    Codes Eural : toujours un code en trois parties, la première est le chapitre.

    Site Internet IBGE :

    Le code EURAL des déchets : il se trouve dans l’AGRBC du 25 avril 2002 établissant la liste
    des déchets et des déchets dangereux. Les déchets non dangereux et dangereux se trouvent
    dans la même liste à l’exception que ces derniers sont annotés d’un astérisque.
II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES


12 Qu'est ce que c'est?
    Codes Eural :
    DIRECTIVE 2006/12/CE DU PARLEMENT EUROPEEN ET DU CONSEIL RELATIVE AUX DECHETS
    CHAPITRES DE LA LISTE DES DECHETS
II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES


13 Qu'est ce que c'est?
    Codes Eural :
    DIRECTIVE 2006/12/CE DU PARLEMENT EUROPEEN ET DU CONSEIL RELATIVE AUX DECHETS
    CHAPITRES DE LA LISTE DES DECHETS
II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES


14 Qu'est ce que c'est?
    Codes de traitement :
II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES


15 Qu'est ce que c'est?
    Codes de traitement :
II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES


16 Qu'est ce que c'est?
    Exemple d'attestation de traitement (dans le cadre de BREEAM):
II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES


17 Qu'est-ce que c'est ?




    Conseil :
    Demandez à la partie contractuelle du secteur des déchets son
    permis et un exemple d'attestation de traitement.
    Beaucoup d'entreprises à Bruxelles opèrent SANS permis
    d'environnement !!!
II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES


18 Quelques crédos dans le secteur des déchets
    Echelle de Lansinsk

    • Parfois pas d'alternative à la décharge : ex. amiante – matériaux de classe
    1 – remblais excédentaires - ...

    • Décharges avec récupération de gaz non favorisé dans l'échelle (comme
    la combustion avec récupération d'énergie

    • Revalorisation prioritaire mais :

    • % de pureté jusqu'à 99 %!!! verre, Ytong, gyproc, … - % de qualité :
    roofing

    • Valrecon / TRA21: si beaucoup de matériaux secondaires vers marché
    primaire, alors granulats primaires utilisés pour des applications de moindre
    qualité
II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES


19 Quelques crédos dans le secteur des déchets
    Cradle to cradle

    Idem dito inversement proportionnel à la politique d'acceptation

    Quid des déchets de construction et de démolition :

    • Responsabilité de produit et maîtrise des risques environnementaux

    • Opposition du secteur primaire, cfr. débris de béton recyclés en béton
    riche (+ cfr. plus haut: disponibilité ?)
II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES


20 Quelques crédos dans le secteur des déchets
    Système de gestion de chaîne

    • Juridiquement, chacun est responsable

    • Législation et développement de codes de bonne pratique (au sein de
    l'IBGE et de l'Ovam) – contenu législatif ? – apport conséquent du secteur

    • La coopération de tous les acteurs est cruciale pour arriver au résultat final

    Déchets “ménagers” – déchets “industriels”

    Cfr. infra
21 TABLE DES MATIERES




  I.       G&A DE MEUTER
  II.      QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES
  III.     DEMOLITION SELECTIVE
  IV.      TRI A LA SOURCE
  V.       TECHNIQUES DE TRI
22 TABLE DES MATIERES




  I.       G&A DE MEUTER
  II.      QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES
  III.     DEMOLITION SELECTIVE
  IV.      TRI A LA SOURCE
  V.       TECHNIQUES DE TRI
IV. DEMOLITION SELECTIVE


23 Introduction
    • Pas d'obligation légale

    • Souvent via le permis de chantier/environnemental : au moins retrait
    préalable de l'amiante / déchets dangereux

    • En Flandre : Inventaire de démolition à partir de 1000m³, mais pas de
    définition de qui est expert + pas de suivi après l'inventaire (comme une
    traçabilité dans Vlarebo): lacune.
IV. DEMOLITION SELECTIVE


24 Evolution
    Le mythe de la boule – dynamite :

    • Autorisation ? Durée du permis ? Contrôlabilité – coûts ? Efficacité (tours
    d'habitation vs. pont Vroenhoven)




                                                                  Photos : De Meuter
IV. DEMOLITION SELECTIVE


25 Evolution
    • Développement technique :
    Voir :

    http://www.youtube.com/watch?v=Az5DYDhkL9Q

    www.demeuter.be

    • Grues mécaniques – grues hydrauliques – aides hydrauliques : pince de
    tri, ciseaux de béton/fer, à distance (démolition depuis les conteneurs -
    sécurité)

    • Concassage – valorisation pour différents matériaux – Lansink – "cradle to
    cradle" avec critères d'acceptation correspondants + limitations techniques
IV. DEMOLITION SELECTIVE


26 La démolition sélective concrètement
    Omniprésent :

    • estimation des coûts, sécurité des ouvriers, planning de réalisation, en
    fonction de la société de traitement : produit final de démolition = point de
    départ de revalorisation (chaîne) –
IV. DEMOLITION SELECTIVE


27 La démolition sélective concrètement

    Conditions :

    • temps, place, volume, budget du client, qualité des déchets (voir film
    d'enreprise et photos du site web)

    • Tension : démolition sélective vs. lignes de tri des déchets de construction
    et de démolition : histoire de ou/ou – et/ou – et/et ???
28 TABLE DES MATIERES




  I.       G&A DE MEUTER
  II.      QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES
  III.     DEMOLITION SELECTIVE
  IV.      TRI A LA SOURCE
  V.       TECHNIQUES DE TRI
29 TABLE DES MATIERES




  I.       G&A DE MEUTER
  II.      QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES
  III.     DEMOLITION SELECTIVE
  IV.      TRI A LA SOURCE
  V.       TECHNIQUES DE TRI
V. TRI A LA SOURCE


30 Tri à la source
    Pertinence :

    • Exportation vers l'étranger : déchets ménagers interdits, déchets
    d'entreprise autorisés si respect des (différentes) conditions. (liste
    verte/orange/rouge)

    • Exportation vers d'autres communes :

       – Dérogation vers la Wallonie, pas vers Flandre, bien Bruxelles pour les
         déchets d'entreprise, quid des déchets ménagers ?

    • Exportation libre possible vers Bruxelles et la Flandre.

    • Obligation de tri à la source uniquement pour les déchets d'entreprise.
V. TRI A LA SOURCE


31 Tri à la source
    Flux à collecter séparément :
32 TABLE DES MATIERES




  I.       G&A DE MEUTER
  II.      QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES
  III.     DEMOLITION SELECTIVE
  IV.      TRI A LA SOURCE
  V.       TECHNIQUES DE TRI
33 TABLE DES MATIERES




  I.       G&A DE MEUTER
  II.      QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES
  III.     DEMOLITION SELECTIVE
  IV.      TRI A LA SOURCE
  V.       TECHNIQUES DE TRI
VI. TECHNIQUES DE TRI


34 Tri au sol manuel
    Avantages :

    • Faibles coûts de démarrage et d'entretien - frais opérationnels plus élevés
    que le tri par machine (si ligne de tri entièrement automatique)???

    • Pas de frais fixes en cas de période de crise ou si il y a moins de déchets
    sur le marché (diminution dans le secteur de la construction)

    • Pas d'arrêt après des calamités (ex. incendie)

    Inconvénients :

    • Trouver des ouvriers motivés et doués pour ce genre de travail

    • Directement liés à cela : sécurité et efficacité
VI. TECHNIQUES DE TRI


35 Tri au sol manuel




                           Foto : Rotor vzw
VI. TECHNIQUES DE TRI


36 Lignes de tri
    Avantages :

    • Peut être géré par des ouvriers de faible niveau de formation
    (primes, HRM externe)

    • Sécurité et efficacité : bien que… 2 x 80% (principe de Pareto)

    Inconvénients :

    • Coûts de démarrage et d'entretien élevés- frais moins élevés que le tri par
    machine (si ligne de tri
    entièrement automatique)???

    • Frais fixes en cours en cas de période de crise ou s'il y a moins de
    déchets sur le marché (diminution dans le secteur de la construction)

    • Long arrêt après des calamités (ex. incendie)
VI. TECHNIQUES DE TRI


37 Lignes de tri




                            Foto : Rotor vzw
VI. TECHNIQUES DE TRI


38 The big picture
    • Centre de tri n'est pas un “end of waste”

    • Centre de tri - centre de transfert vers un centre de traitement

    • Stade intermédiaire ?

    • Etendre les centres de traitement avec tri et purificaton des flux ?
    Augmentation de la logistique (et des coûts)

    • Tri le plus près possible de la source ?

    • Les frais de transport diminueraient, mais...

    • Rendement ? Permis ?
39




     MERCI POUR VOTRE
        ATTENTION

Contenu connexe

En vedette

A new method learn english
A new method learn englishA new method learn english
A new method learn englishEast Sea Pro
 
Les structures spaciales.radja
Les structures spaciales.radjaLes structures spaciales.radja
Les structures spaciales.radjaHiba Architecte
 
Systèmes constructifs
Systèmes constructifsSystèmes constructifs
Systèmes constructifsSami Sahli
 
Cadeau fête des mère
Cadeau fête des mèreCadeau fête des mère
Cadeau fête des mèreLucie Manelle
 
Presentación pizarra digital
Presentación pizarra digitalPresentación pizarra digital
Presentación pizarra digitalJuan B
 
Mapa conceptual: Paradigmas de Investigación
Mapa conceptual: Paradigmas de InvestigaciónMapa conceptual: Paradigmas de Investigación
Mapa conceptual: Paradigmas de Investigaciónrebeca_or
 
E-MK Normandie 2011 - Atelier 1 - Définir sa stratégie : ses objectifs et les...
E-MK Normandie 2011 - Atelier 1 - Définir sa stratégie : ses objectifs et les...E-MK Normandie 2011 - Atelier 1 - Définir sa stratégie : ses objectifs et les...
E-MK Normandie 2011 - Atelier 1 - Définir sa stratégie : ses objectifs et les...Fanch Daniel
 
Varakļānu grāfa Mihaela Johana fon der Borha Sicīlijas ceļojums (1776) un tā ...
Varakļānu grāfa Mihaela Johana fon der Borha Sicīlijas ceļojums (1776) un tā ...Varakļānu grāfa Mihaela Johana fon der Borha Sicīlijas ceļojums (1776) un tā ...
Varakļānu grāfa Mihaela Johana fon der Borha Sicīlijas ceļojums (1776) un tā ...nacionalaidentitate
 
Communauté de Pratique: Favoriser l'engagement
Communauté de Pratique: Favoriser l'engagementCommunauté de Pratique: Favoriser l'engagement
Communauté de Pratique: Favoriser l'engagementma14
 
Documento final desigualdad
Documento final desigualdadDocumento final desigualdad
Documento final desigualdadBarzón Nacional
 
Acces Au Marche Bresilien
Acces Au Marche BresilienAcces Au Marche Bresilien
Acces Au Marche Bresilienclvpor77
 
République arabe d'égypte
République arabe d'égypteRépublique arabe d'égypte
République arabe d'égypteppaulapperez
 

En vedette (20)

Rutina diaria
Rutina diaria  Rutina diaria
Rutina diaria
 
A new method learn english
A new method learn englishA new method learn english
A new method learn english
 
My SQL
My SQLMy SQL
My SQL
 
Les structures spaciales.radja
Les structures spaciales.radjaLes structures spaciales.radja
Les structures spaciales.radja
 
Systèmes constructifs
Systèmes constructifsSystèmes constructifs
Systèmes constructifs
 
English grammar word order
English grammar word orderEnglish grammar word order
English grammar word order
 
Morocco
Morocco Morocco
Morocco
 
Cadeau fête des mère
Cadeau fête des mèreCadeau fête des mère
Cadeau fête des mère
 
Presentación Bomm Apps
Presentación Bomm AppsPresentación Bomm Apps
Presentación Bomm Apps
 
Presentación pizarra digital
Presentación pizarra digitalPresentación pizarra digital
Presentación pizarra digital
 
Mapa conceptual: Paradigmas de Investigación
Mapa conceptual: Paradigmas de InvestigaciónMapa conceptual: Paradigmas de Investigación
Mapa conceptual: Paradigmas de Investigación
 
E-MK Normandie 2011 - Atelier 1 - Définir sa stratégie : ses objectifs et les...
E-MK Normandie 2011 - Atelier 1 - Définir sa stratégie : ses objectifs et les...E-MK Normandie 2011 - Atelier 1 - Définir sa stratégie : ses objectifs et les...
E-MK Normandie 2011 - Atelier 1 - Définir sa stratégie : ses objectifs et les...
 
Info inde
Info indeInfo inde
Info inde
 
Varakļānu grāfa Mihaela Johana fon der Borha Sicīlijas ceļojums (1776) un tā ...
Varakļānu grāfa Mihaela Johana fon der Borha Sicīlijas ceļojums (1776) un tā ...Varakļānu grāfa Mihaela Johana fon der Borha Sicīlijas ceļojums (1776) un tā ...
Varakļānu grāfa Mihaela Johana fon der Borha Sicīlijas ceļojums (1776) un tā ...
 
Communauté de Pratique: Favoriser l'engagement
Communauté de Pratique: Favoriser l'engagementCommunauté de Pratique: Favoriser l'engagement
Communauté de Pratique: Favoriser l'engagement
 
Documento final desigualdad
Documento final desigualdadDocumento final desigualdad
Documento final desigualdad
 
Acces Au Marche Bresilien
Acces Au Marche BresilienAcces Au Marche Bresilien
Acces Au Marche Bresilien
 
Concepto de la idea de negocio fase2
Concepto de la idea de negocio fase2Concepto de la idea de negocio fase2
Concepto de la idea de negocio fase2
 
Tipos de monitores caracteristicas
Tipos de monitores caracteristicas Tipos de monitores caracteristicas
Tipos de monitores caracteristicas
 
République arabe d'égypte
République arabe d'égypteRépublique arabe d'égypte
République arabe d'égypte
 

Similaire à La démolition sélective et le tri sélectif

Législation Déchets à Bruxelles - topo + changements futurs
Législation Déchets à Bruxelles -  topo + changements futursLégislation Déchets à Bruxelles -  topo + changements futurs
Législation Déchets à Bruxelles - topo + changements futursBrussels Waste Network
 
Etudes conseils ingénierie audit vannes robinetterie industrielle-guichon valves
Etudes conseils ingénierie audit vannes robinetterie industrielle-guichon valvesEtudes conseils ingénierie audit vannes robinetterie industrielle-guichon valves
Etudes conseils ingénierie audit vannes robinetterie industrielle-guichon valvesGUICHON VALVES
 
La règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de construction
La règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de constructionLa règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de construction
La règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de constructionecobuild.brussels
 
Les déchets - Présentation de Cap Terre
Les déchets - Présentation de Cap TerreLes déchets - Présentation de Cap Terre
Les déchets - Présentation de Cap Terremariejura
 
LUXEMBOURG CREATIVE 5/11/2014 : La construction modulaire en bois au service ...
LUXEMBOURG CREATIVE 5/11/2014 : La construction modulaire en bois au service ...LUXEMBOURG CREATIVE 5/11/2014 : La construction modulaire en bois au service ...
LUXEMBOURG CREATIVE 5/11/2014 : La construction modulaire en bois au service ...LUXEMBOURG CREATIVE
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2017 : BIM (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2017 : BIM (2)LUXEMBOURG CREATIVE 2017 : BIM (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2017 : BIM (2)LUXEMBOURG CREATIVE
 
Atelier 4 - Ateliers rénovation : Bâtiment tertiaire – Université d’été 2018
Atelier 4 - Ateliers rénovation : Bâtiment tertiaire – Université d’été 2018Atelier 4 - Ateliers rénovation : Bâtiment tertiaire – Université d’été 2018
Atelier 4 - Ateliers rénovation : Bâtiment tertiaire – Université d’été 2018Novabuild
 
Construction : atténuation et adaptation au dérèglement climatique
Construction : atténuation et adaptation au dérèglement climatiqueConstruction : atténuation et adaptation au dérèglement climatique
Construction : atténuation et adaptation au dérèglement climatiqueNovabuild
 
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?CRAMIF
 
presentation-pole-energie-dechets.pdf
presentation-pole-energie-dechets.pdfpresentation-pole-energie-dechets.pdf
presentation-pole-energie-dechets.pdfKinblBoy
 
Mutation dans le bâtiment 3
Mutation  dans le bâtiment 3Mutation  dans le bâtiment 3
Mutation dans le bâtiment 3bboudey
 
Fiche utile traçabilité ; outils et pratiques
Fiche utile traçabilité ; outils et pratiquesFiche utile traçabilité ; outils et pratiques
Fiche utile traçabilité ; outils et pratiquesAzeddine Baddi
 
Atelier spot « La vérification ETV des performances de votre innovation : un ...
Atelier spot « La vérification ETV des performances de votre innovation : un ...Atelier spot « La vérification ETV des performances de votre innovation : un ...
Atelier spot « La vérification ETV des performances de votre innovation : un ...PEXE
 
Conférence du 25/01/2016 Démantèlement nucléaire, présentation CEA
Conférence du 25/01/2016 Démantèlement nucléaire, présentation CEAConférence du 25/01/2016 Démantèlement nucléaire, présentation CEA
Conférence du 25/01/2016 Démantèlement nucléaire, présentation CEAlouisletarnec
 
GT "Contrat de Performance Energétique" avec Renowatt - 03 mai 2019
GT "Contrat de Performance Energétique" avec Renowatt - 03 mai 2019GT "Contrat de Performance Energétique" avec Renowatt - 03 mai 2019
GT "Contrat de Performance Energétique" avec Renowatt - 03 mai 2019Cluster TWEED
 
Magazine d'a n°238 : classement des B.E.T
Magazine d'a n°238 : classement des B.E.TMagazine d'a n°238 : classement des B.E.T
Magazine d'a n°238 : classement des B.E.TMagazine d'architectures
 

Similaire à La démolition sélective et le tri sélectif (20)

Législation Déchets à Bruxelles - topo + changements futurs
Législation Déchets à Bruxelles -  topo + changements futursLégislation Déchets à Bruxelles -  topo + changements futurs
Législation Déchets à Bruxelles - topo + changements futurs
 
Etudes conseils ingénierie audit vannes robinetterie industrielle-guichon valves
Etudes conseils ingénierie audit vannes robinetterie industrielle-guichon valvesEtudes conseils ingénierie audit vannes robinetterie industrielle-guichon valves
Etudes conseils ingénierie audit vannes robinetterie industrielle-guichon valves
 
La règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de construction
La règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de constructionLa règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de construction
La règlementation régionale bruxelloise en matière de déchets de construction
 
Karcher
KarcherKarcher
Karcher
 
Les déchets - Présentation de Cap Terre
Les déchets - Présentation de Cap TerreLes déchets - Présentation de Cap Terre
Les déchets - Présentation de Cap Terre
 
CRYONOMIC
CRYONOMICCRYONOMIC
CRYONOMIC
 
PSE, EPS RECYCLING
PSE, EPS RECYCLINGPSE, EPS RECYCLING
PSE, EPS RECYCLING
 
LUXEMBOURG CREATIVE 5/11/2014 : La construction modulaire en bois au service ...
LUXEMBOURG CREATIVE 5/11/2014 : La construction modulaire en bois au service ...LUXEMBOURG CREATIVE 5/11/2014 : La construction modulaire en bois au service ...
LUXEMBOURG CREATIVE 5/11/2014 : La construction modulaire en bois au service ...
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2017 : BIM (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2017 : BIM (2)LUXEMBOURG CREATIVE 2017 : BIM (2)
LUXEMBOURG CREATIVE 2017 : BIM (2)
 
Atelier 4 - Ateliers rénovation : Bâtiment tertiaire – Université d’été 2018
Atelier 4 - Ateliers rénovation : Bâtiment tertiaire – Université d’été 2018Atelier 4 - Ateliers rénovation : Bâtiment tertiaire – Université d’été 2018
Atelier 4 - Ateliers rénovation : Bâtiment tertiaire – Université d’été 2018
 
Construction : atténuation et adaptation au dérèglement climatique
Construction : atténuation et adaptation au dérèglement climatiqueConstruction : atténuation et adaptation au dérèglement climatique
Construction : atténuation et adaptation au dérèglement climatique
 
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?
Plomb et maîtrise d'ouvrage : quelle démarche de prévention ?
 
presentation-pole-energie-dechets.pdf
presentation-pole-energie-dechets.pdfpresentation-pole-energie-dechets.pdf
presentation-pole-energie-dechets.pdf
 
Mutation dans le bâtiment 3
Mutation  dans le bâtiment 3Mutation  dans le bâtiment 3
Mutation dans le bâtiment 3
 
Fiche utile traçabilité ; outils et pratiques
Fiche utile traçabilité ; outils et pratiquesFiche utile traçabilité ; outils et pratiques
Fiche utile traçabilité ; outils et pratiques
 
Atelier spot « La vérification ETV des performances de votre innovation : un ...
Atelier spot « La vérification ETV des performances de votre innovation : un ...Atelier spot « La vérification ETV des performances de votre innovation : un ...
Atelier spot « La vérification ETV des performances de votre innovation : un ...
 
Anne connan texte pdf
Anne connan texte pdfAnne connan texte pdf
Anne connan texte pdf
 
Conférence du 25/01/2016 Démantèlement nucléaire, présentation CEA
Conférence du 25/01/2016 Démantèlement nucléaire, présentation CEAConférence du 25/01/2016 Démantèlement nucléaire, présentation CEA
Conférence du 25/01/2016 Démantèlement nucléaire, présentation CEA
 
GT "Contrat de Performance Energétique" avec Renowatt - 03 mai 2019
GT "Contrat de Performance Energétique" avec Renowatt - 03 mai 2019GT "Contrat de Performance Energétique" avec Renowatt - 03 mai 2019
GT "Contrat de Performance Energétique" avec Renowatt - 03 mai 2019
 
Magazine d'a n°238 : classement des B.E.T
Magazine d'a n°238 : classement des B.E.TMagazine d'a n°238 : classement des B.E.T
Magazine d'a n°238 : classement des B.E.T
 

Plus de ecobuild.brussels

10 Mayor raisons why you should participate in the Belgian economic mission t...
10 Mayor raisons why you should participate in the Belgian economic mission t...10 Mayor raisons why you should participate in the Belgian economic mission t...
10 Mayor raisons why you should participate in the Belgian economic mission t...ecobuild.brussels
 
Durable jusqu'aux fondations
Durable jusqu'aux fondationsDurable jusqu'aux fondations
Durable jusqu'aux fondationsecobuild.brussels
 
ecobuild Networking Night 2015
ecobuild Networking Night 2015ecobuild Networking Night 2015
ecobuild Networking Night 2015ecobuild.brussels
 
Conseil en biodiversité et services ecosystémiques - Christelle Philippart
Conseil en biodiversité et services ecosystémiques - Christelle PhilippartConseil en biodiversité et services ecosystémiques - Christelle Philippart
Conseil en biodiversité et services ecosystémiques - Christelle Philippartecobuild.brussels
 
BEEODIVERSITY - Be part of the cycle
BEEODIVERSITY - Be part of the cycleBEEODIVERSITY - Be part of the cycle
BEEODIVERSITY - Be part of the cycleecobuild.brussels
 
ecobuild.brussels @ Batibouw 2014 - Enquête de satisfaction
ecobuild.brussels @ Batibouw 2014 - Enquête de satisfactionecobuild.brussels @ Batibouw 2014 - Enquête de satisfaction
ecobuild.brussels @ Batibouw 2014 - Enquête de satisfactionecobuild.brussels
 
Sustainable Construction Research - Brussels Passive House Process 2015
Sustainable Construction Research - Brussels Passive House Process 2015Sustainable Construction Research - Brussels Passive House Process 2015
Sustainable Construction Research - Brussels Passive House Process 2015ecobuild.brussels
 
Sustainable Construction Research - Micro Storage Energy Buildings
Sustainable Construction Research - Micro Storage Energy BuildingsSustainable Construction Research - Micro Storage Energy Buildings
Sustainable Construction Research - Micro Storage Energy Buildingsecobuild.brussels
 
Sustainable Construction Research at Batir - 2014
Sustainable Construction Research at Batir - 2014Sustainable Construction Research at Batir - 2014
Sustainable Construction Research at Batir - 2014ecobuild.brussels
 
Sustainable Construction Research - Smart City Block Project
Sustainable Construction Research - Smart City Block ProjectSustainable Construction Research - Smart City Block Project
Sustainable Construction Research - Smart City Block Projectecobuild.brussels
 
Sustainable Construction Research - Architecture, development and Public acti...
Sustainable Construction Research - Architecture, development and Public acti...Sustainable Construction Research - Architecture, development and Public acti...
Sustainable Construction Research - Architecture, development and Public acti...ecobuild.brussels
 
Sustainable Construction Research at IGEAT - 2014
Sustainable Construction Research at IGEAT - 2014Sustainable Construction Research at IGEAT - 2014
Sustainable Construction Research at IGEAT - 2014ecobuild.brussels
 
Sustainable Construction Research at Vrije Universiteit Brussel - 2014
Sustainable Construction Research at Vrije Universiteit Brussel - 2014Sustainable Construction Research at Vrije Universiteit Brussel - 2014
Sustainable Construction Research at Vrije Universiteit Brussel - 2014ecobuild.brussels
 
Subsides Entreprises Bruxelles
Subsides Entreprises BruxellesSubsides Entreprises Bruxelles
Subsides Entreprises Bruxellesecobuild.brussels
 
Financements et Subsides des Entreprises à Bruxelles
Financements et Subsides des Entreprises à BruxellesFinancements et Subsides des Entreprises à Bruxelles
Financements et Subsides des Entreprises à Bruxellesecobuild.brussels
 
L'Instrumentation des Bâtiments_LQE
L'Instrumentation des Bâtiments_LQEL'Instrumentation des Bâtiments_LQE
L'Instrumentation des Bâtiments_LQEecobuild.brussels
 
Techniques de développement durable - Groupe CFE
Techniques de développement durable - Groupe CFETechniques de développement durable - Groupe CFE
Techniques de développement durable - Groupe CFEecobuild.brussels
 
Thibaut Hermans - Learning on the move - Brussels 2004-2015
Thibaut Hermans - Learning on the move - Brussels 2004-2015Thibaut Hermans - Learning on the move - Brussels 2004-2015
Thibaut Hermans - Learning on the move - Brussels 2004-2015ecobuild.brussels
 
Paula Vandergert - Raising awareness in sustainable renovation - UK experiences
Paula Vandergert - Raising awareness in sustainable renovation - UK experiencesPaula Vandergert - Raising awareness in sustainable renovation - UK experiences
Paula Vandergert - Raising awareness in sustainable renovation - UK experiencesecobuild.brussels
 
Chaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériaux
Chaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériauxChaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériaux
Chaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériauxecobuild.brussels
 

Plus de ecobuild.brussels (20)

10 Mayor raisons why you should participate in the Belgian economic mission t...
10 Mayor raisons why you should participate in the Belgian economic mission t...10 Mayor raisons why you should participate in the Belgian economic mission t...
10 Mayor raisons why you should participate in the Belgian economic mission t...
 
Durable jusqu'aux fondations
Durable jusqu'aux fondationsDurable jusqu'aux fondations
Durable jusqu'aux fondations
 
ecobuild Networking Night 2015
ecobuild Networking Night 2015ecobuild Networking Night 2015
ecobuild Networking Night 2015
 
Conseil en biodiversité et services ecosystémiques - Christelle Philippart
Conseil en biodiversité et services ecosystémiques - Christelle PhilippartConseil en biodiversité et services ecosystémiques - Christelle Philippart
Conseil en biodiversité et services ecosystémiques - Christelle Philippart
 
BEEODIVERSITY - Be part of the cycle
BEEODIVERSITY - Be part of the cycleBEEODIVERSITY - Be part of the cycle
BEEODIVERSITY - Be part of the cycle
 
ecobuild.brussels @ Batibouw 2014 - Enquête de satisfaction
ecobuild.brussels @ Batibouw 2014 - Enquête de satisfactionecobuild.brussels @ Batibouw 2014 - Enquête de satisfaction
ecobuild.brussels @ Batibouw 2014 - Enquête de satisfaction
 
Sustainable Construction Research - Brussels Passive House Process 2015
Sustainable Construction Research - Brussels Passive House Process 2015Sustainable Construction Research - Brussels Passive House Process 2015
Sustainable Construction Research - Brussels Passive House Process 2015
 
Sustainable Construction Research - Micro Storage Energy Buildings
Sustainable Construction Research - Micro Storage Energy BuildingsSustainable Construction Research - Micro Storage Energy Buildings
Sustainable Construction Research - Micro Storage Energy Buildings
 
Sustainable Construction Research at Batir - 2014
Sustainable Construction Research at Batir - 2014Sustainable Construction Research at Batir - 2014
Sustainable Construction Research at Batir - 2014
 
Sustainable Construction Research - Smart City Block Project
Sustainable Construction Research - Smart City Block ProjectSustainable Construction Research - Smart City Block Project
Sustainable Construction Research - Smart City Block Project
 
Sustainable Construction Research - Architecture, development and Public acti...
Sustainable Construction Research - Architecture, development and Public acti...Sustainable Construction Research - Architecture, development and Public acti...
Sustainable Construction Research - Architecture, development and Public acti...
 
Sustainable Construction Research at IGEAT - 2014
Sustainable Construction Research at IGEAT - 2014Sustainable Construction Research at IGEAT - 2014
Sustainable Construction Research at IGEAT - 2014
 
Sustainable Construction Research at Vrije Universiteit Brussel - 2014
Sustainable Construction Research at Vrije Universiteit Brussel - 2014Sustainable Construction Research at Vrije Universiteit Brussel - 2014
Sustainable Construction Research at Vrije Universiteit Brussel - 2014
 
Subsides Entreprises Bruxelles
Subsides Entreprises BruxellesSubsides Entreprises Bruxelles
Subsides Entreprises Bruxelles
 
Financements et Subsides des Entreprises à Bruxelles
Financements et Subsides des Entreprises à BruxellesFinancements et Subsides des Entreprises à Bruxelles
Financements et Subsides des Entreprises à Bruxelles
 
L'Instrumentation des Bâtiments_LQE
L'Instrumentation des Bâtiments_LQEL'Instrumentation des Bâtiments_LQE
L'Instrumentation des Bâtiments_LQE
 
Techniques de développement durable - Groupe CFE
Techniques de développement durable - Groupe CFETechniques de développement durable - Groupe CFE
Techniques de développement durable - Groupe CFE
 
Thibaut Hermans - Learning on the move - Brussels 2004-2015
Thibaut Hermans - Learning on the move - Brussels 2004-2015Thibaut Hermans - Learning on the move - Brussels 2004-2015
Thibaut Hermans - Learning on the move - Brussels 2004-2015
 
Paula Vandergert - Raising awareness in sustainable renovation - UK experiences
Paula Vandergert - Raising awareness in sustainable renovation - UK experiencesPaula Vandergert - Raising awareness in sustainable renovation - UK experiences
Paula Vandergert - Raising awareness in sustainable renovation - UK experiences
 
Chaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériaux
Chaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériauxChaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériaux
Chaux Chanvre_Hugues Baquet_Conference européenne éco-matériaux
 

La démolition sélective et le tri sélectif

  • 1. 1 TABLE DES MATIERES La démolition sélective et le tri des déchets de chantier Sven De Meuter, G&A De Meuter sven.demeuter@demeuter.be – www.demeuter.be
  • 2. 2 TABLE DES MATIERES I. G&A DE MEUTER II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES III. DEMOLITION SELECTIVE IV. TRI A LA SOURCE V. TECHNIQUES DE TRI
  • 3. 3 TABLE DES MATIERES I. G&A DE MEUTER II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES III. DEMOLITION SELECTIVE IV. TRI A LA SOURCE V. TECHNIQUES DE TRI
  • 4. I. G&A DE MEUTER 4 Présentation de l'entreprise [film d'entreprise] http://www.youtube.com/watch?v=Az5DYDhkL9Q
  • 5. I. G&A DE MEUTER 5 Présentation de l'entreprise Travaux de démolition: ● Membre Caso (+ membre Rvb) et membre Confédération Construction (+ membre commission juridique) ● Travaux de démantèlement, travaux de démolition généraux et travaux de démolition industriels. ● Maisons particulières, ponts et viaducs, tour au centre-ville, démolition de sites industriels, et bien d'autres. Photo: De Meuter
  • 6. I. G&A DE MEUTER 6 Présentation de l'entreprise Centre de tri des déchets et service de conteneur : membre FEGE-FEBEM (+ membre et vice-président du groupe de travail Déchets de construction et de démolition) Site de concassage ABR + centrale à béton maigre et stabilisé : membre FPRG (+ membre Rvb) • ABR C-Top: agréé auprès de Grondbank Désamiantage: agréé en Fl – BXL – Wall pour le retrait d'amiante friable et liée Service de nettoyage: pour ses propres travaux, pour des clients privés et des administrations publiques Photo : De Meuter
  • 7. I. G&A DE MEUTER 7 Déchets au sein de l'entreprise De Meuter • Core business: travaux de terrassement, de démolition et de désamiantage • Activités complémentaires : tri des déchets à N-O-H et site de concassage à Grimbergen. • Activités complémentaires partiellement autonomes : propre clientèle + personnel + management
  • 8. 8 TABLE DES MATIERES I. G&A DE MEUTER II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES III. DEMOLITION SELECTIVE IV. TRI A LA SOURCE V. TECHNIQUES DE TRI
  • 9. 9 TABLE DES MATIERES I. G&A DE MEUTER II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES III. DEMOLITION SELECTIVE IV. TRI A LA SOURCE V. TECHNIQUES DE TRI
  • 10. II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES 10 Qu'est ce que c'est? Termes corrects : Codes Eural : toujours un code en trois parties, la première est le chapitre. Site Internet Ovam: La liste européenne des déchets (EURAL) est une liste harmonisée pour codifier les déchets dans l'Union européenne. C'est le successeur du catalogue européen des déchets (EAC) qui a été d'application jusqu'au 01.01.2002. Jusque fin 2003, il coexistait en Flandre un double système pour la codification des déchets. Dans la pratique, EURAL était uniquement utilisé dans le cadre de la collecte et du transport des déchets. Dans le cadre des registre des déchets et la déclaration de déchets, on utilisait le code AKO. Depuis 2004, EURAL est utilisé partout en Flandre et le code AKO a disparu. Comme une utilisation uniforme des codes EURAL en Flandre est d'une grande importance, l'OVAM a publié un manuel. En cas d'incertitude, vous pouvez consulter ce manuel pour trouver le bon code EURAL pour votre déchet.
  • 11. II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES 11 Qu'est ce que c'est? Termes corrects : Codes Eural : toujours un code en trois parties, la première est le chapitre. Site Internet IBGE : Le code EURAL des déchets : il se trouve dans l’AGRBC du 25 avril 2002 établissant la liste des déchets et des déchets dangereux. Les déchets non dangereux et dangereux se trouvent dans la même liste à l’exception que ces derniers sont annotés d’un astérisque.
  • 12. II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES 12 Qu'est ce que c'est? Codes Eural : DIRECTIVE 2006/12/CE DU PARLEMENT EUROPEEN ET DU CONSEIL RELATIVE AUX DECHETS CHAPITRES DE LA LISTE DES DECHETS
  • 13. II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES 13 Qu'est ce que c'est? Codes Eural : DIRECTIVE 2006/12/CE DU PARLEMENT EUROPEEN ET DU CONSEIL RELATIVE AUX DECHETS CHAPITRES DE LA LISTE DES DECHETS
  • 14. II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES 14 Qu'est ce que c'est? Codes de traitement :
  • 15. II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES 15 Qu'est ce que c'est? Codes de traitement :
  • 16. II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES 16 Qu'est ce que c'est? Exemple d'attestation de traitement (dans le cadre de BREEAM):
  • 17. II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES 17 Qu'est-ce que c'est ? Conseil : Demandez à la partie contractuelle du secteur des déchets son permis et un exemple d'attestation de traitement. Beaucoup d'entreprises à Bruxelles opèrent SANS permis d'environnement !!!
  • 18. II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES 18 Quelques crédos dans le secteur des déchets Echelle de Lansinsk • Parfois pas d'alternative à la décharge : ex. amiante – matériaux de classe 1 – remblais excédentaires - ... • Décharges avec récupération de gaz non favorisé dans l'échelle (comme la combustion avec récupération d'énergie • Revalorisation prioritaire mais : • % de pureté jusqu'à 99 %!!! verre, Ytong, gyproc, … - % de qualité : roofing • Valrecon / TRA21: si beaucoup de matériaux secondaires vers marché primaire, alors granulats primaires utilisés pour des applications de moindre qualité
  • 19. II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES 19 Quelques crédos dans le secteur des déchets Cradle to cradle Idem dito inversement proportionnel à la politique d'acceptation Quid des déchets de construction et de démolition : • Responsabilité de produit et maîtrise des risques environnementaux • Opposition du secteur primaire, cfr. débris de béton recyclés en béton riche (+ cfr. plus haut: disponibilité ?)
  • 20. II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES 20 Quelques crédos dans le secteur des déchets Système de gestion de chaîne • Juridiquement, chacun est responsable • Législation et développement de codes de bonne pratique (au sein de l'IBGE et de l'Ovam) – contenu législatif ? – apport conséquent du secteur • La coopération de tous les acteurs est cruciale pour arriver au résultat final Déchets “ménagers” – déchets “industriels” Cfr. infra
  • 21. 21 TABLE DES MATIERES I. G&A DE MEUTER II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES III. DEMOLITION SELECTIVE IV. TRI A LA SOURCE V. TECHNIQUES DE TRI
  • 22. 22 TABLE DES MATIERES I. G&A DE MEUTER II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES III. DEMOLITION SELECTIVE IV. TRI A LA SOURCE V. TECHNIQUES DE TRI
  • 23. IV. DEMOLITION SELECTIVE 23 Introduction • Pas d'obligation légale • Souvent via le permis de chantier/environnemental : au moins retrait préalable de l'amiante / déchets dangereux • En Flandre : Inventaire de démolition à partir de 1000m³, mais pas de définition de qui est expert + pas de suivi après l'inventaire (comme une traçabilité dans Vlarebo): lacune.
  • 24. IV. DEMOLITION SELECTIVE 24 Evolution Le mythe de la boule – dynamite : • Autorisation ? Durée du permis ? Contrôlabilité – coûts ? Efficacité (tours d'habitation vs. pont Vroenhoven) Photos : De Meuter
  • 25. IV. DEMOLITION SELECTIVE 25 Evolution • Développement technique : Voir : http://www.youtube.com/watch?v=Az5DYDhkL9Q www.demeuter.be • Grues mécaniques – grues hydrauliques – aides hydrauliques : pince de tri, ciseaux de béton/fer, à distance (démolition depuis les conteneurs - sécurité) • Concassage – valorisation pour différents matériaux – Lansink – "cradle to cradle" avec critères d'acceptation correspondants + limitations techniques
  • 26. IV. DEMOLITION SELECTIVE 26 La démolition sélective concrètement Omniprésent : • estimation des coûts, sécurité des ouvriers, planning de réalisation, en fonction de la société de traitement : produit final de démolition = point de départ de revalorisation (chaîne) –
  • 27. IV. DEMOLITION SELECTIVE 27 La démolition sélective concrètement Conditions : • temps, place, volume, budget du client, qualité des déchets (voir film d'enreprise et photos du site web) • Tension : démolition sélective vs. lignes de tri des déchets de construction et de démolition : histoire de ou/ou – et/ou – et/et ???
  • 28. 28 TABLE DES MATIERES I. G&A DE MEUTER II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES III. DEMOLITION SELECTIVE IV. TRI A LA SOURCE V. TECHNIQUES DE TRI
  • 29. 29 TABLE DES MATIERES I. G&A DE MEUTER II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES III. DEMOLITION SELECTIVE IV. TRI A LA SOURCE V. TECHNIQUES DE TRI
  • 30. V. TRI A LA SOURCE 30 Tri à la source Pertinence : • Exportation vers l'étranger : déchets ménagers interdits, déchets d'entreprise autorisés si respect des (différentes) conditions. (liste verte/orange/rouge) • Exportation vers d'autres communes : – Dérogation vers la Wallonie, pas vers Flandre, bien Bruxelles pour les déchets d'entreprise, quid des déchets ménagers ? • Exportation libre possible vers Bruxelles et la Flandre. • Obligation de tri à la source uniquement pour les déchets d'entreprise.
  • 31. V. TRI A LA SOURCE 31 Tri à la source Flux à collecter séparément :
  • 32. 32 TABLE DES MATIERES I. G&A DE MEUTER II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES III. DEMOLITION SELECTIVE IV. TRI A LA SOURCE V. TECHNIQUES DE TRI
  • 33. 33 TABLE DES MATIERES I. G&A DE MEUTER II. QUELQUES CONSIDERATIONS PREALABLES III. DEMOLITION SELECTIVE IV. TRI A LA SOURCE V. TECHNIQUES DE TRI
  • 34. VI. TECHNIQUES DE TRI 34 Tri au sol manuel Avantages : • Faibles coûts de démarrage et d'entretien - frais opérationnels plus élevés que le tri par machine (si ligne de tri entièrement automatique)??? • Pas de frais fixes en cas de période de crise ou si il y a moins de déchets sur le marché (diminution dans le secteur de la construction) • Pas d'arrêt après des calamités (ex. incendie) Inconvénients : • Trouver des ouvriers motivés et doués pour ce genre de travail • Directement liés à cela : sécurité et efficacité
  • 35. VI. TECHNIQUES DE TRI 35 Tri au sol manuel Foto : Rotor vzw
  • 36. VI. TECHNIQUES DE TRI 36 Lignes de tri Avantages : • Peut être géré par des ouvriers de faible niveau de formation (primes, HRM externe) • Sécurité et efficacité : bien que… 2 x 80% (principe de Pareto) Inconvénients : • Coûts de démarrage et d'entretien élevés- frais moins élevés que le tri par machine (si ligne de tri entièrement automatique)??? • Frais fixes en cours en cas de période de crise ou s'il y a moins de déchets sur le marché (diminution dans le secteur de la construction) • Long arrêt après des calamités (ex. incendie)
  • 37. VI. TECHNIQUES DE TRI 37 Lignes de tri Foto : Rotor vzw
  • 38. VI. TECHNIQUES DE TRI 38 The big picture • Centre de tri n'est pas un “end of waste” • Centre de tri - centre de transfert vers un centre de traitement • Stade intermédiaire ? • Etendre les centres de traitement avec tri et purificaton des flux ? Augmentation de la logistique (et des coûts) • Tri le plus près possible de la source ? • Les frais de transport diminueraient, mais... • Rendement ? Permis ?
  • 39. 39 MERCI POUR VOTRE ATTENTION