SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  43
La Filière Biomasse: un projet 
mobilisateur pour La Coop fédérée 
Cyrille Néron, B.Sc., agr. 
Directeur principal 
Service Innovation & Croissance à La Coop fédérée 
Association Canadienne pour les Plantes Fourragères 
Bromont, Qc 
19 novembre 2014
2 
Plan de présentation 
1. Réseau La Coop fédérée: Qui sommes-nous? 
2. Biomasse agricole: son potentiel au Québec 
3. La valorisation de la biomasse agricole: 
– Filière biocombustion 
– Filière bioproduits/bioraffinage 
4. Projets réalisés ou en cours: 
– Offre de chauffage à la biomasse d’Énergies Sonic 
– Tests de combustion et d’émission: Projet Innofibre 
– Projet de récolte des tiges de maïs avec l’Ontario Féd.of Agriculture/AAC 
– Vitrines de RS et de démonstration de cultures dédiées 
– Création de la Coop Carbone 
5. Conclusion
Réseau La Coop fédérée 
Qui sommes-nous? 
1
4 
UNE DOUBLE NATURE… 
1 2 
• Grossiste pour les 
coopératives membres. 
• Transformateur de produits 
agricoles. 
• Partenariat dans des 
entreprises 
complémentaires générant 
des bénéfices. 
• Représentation des 
coopératives membres. 
• Promotion du modèle 
coopératif. 
• Soutien au développement du 
réseau La Coop: par l’offre de 
différents services et par la 
mise en oeuvre de 
l’intercoopération. 
Une entreprise 
commerciale 
Une fédération 
de coopératives
5 
RÉSEAU LA COOP 
La Coop fédérée 
5,2 milliards $ 
9 984 employés1 
1,6 milliard $ d’actif 
80 coopératives affiliées* 
3 milliards $ 
5 385 employés 
1,1 milliard $ d’actif 
Réseau La Coop 
8,2 milliards $ 
15 369 employés 
2,7 milliards $ d’actif 
Sociétés en participation 
1,1 milliards $ 
Approvisionnement 
2,8 milliards $ 
1 335 employés1 
717 millions $ d’actif 
…en 2013 
Mise en marché 
2,4 milliards $ 
8 649 employés 
857 millions $ d’actif 
1- Incluant corporatif
6 
Nos marques de commerce: 
Unimat et BMR 
Olymel 
Flamingo 
Lafleur 
Élite 
Énergies Sonic 
Sonicarte 
Sonichoix 
La Coop
Biomasse agricole: son potentiel au 
Québec 
2
8 
La biomasse: définition « populaire » 
 Définition de la biomasse : 
 De manière générale, la biomasse peut être d’origine agricole ou forestière 
 peut être en compétition ou complémentaire 
 Sources de biomasse agricole : 
Résidus de 
transformation 
(drêches, huiles 
déclassées, etc.) 
Provenance 
animale 
(fumier, 
carcasses, etc.) Grains, oléagineux 
& fourrages 
(maïs, soya, foin, etc.) 
Résidus de culture 
(pailles, tiges, 
écailles, etc.) 
Cultures dédiées 
(panic érigé, saules, 
barbon, etc.)
9 
Biomasse Agricole: Un potentiel d’approvisionnement 
important ! 
300 000 à 500 000 
ha de terres 
marginales peu 
ou pas exploitées 
au Québec 
Cultures dédiées 
(panic érigé, saules, 
barbon, etc.) 
Foins de 3e 
qualité, 
bandes 
riveraines, 
grains 
déclassés 
Selon FADQ, 2012 
maïs-grain 
387 000 ha 
soya 280 000 ha 
canola 17 000 ha 
céréales 232 500 ha 
Résidus de culture 
(pailles, tiges, 
écailles, etc.)
10 
Sans affecter la production alimentaire actuelle et en 
respect du développement durable 
Potentiel total annuel : 
Agricole = 3,2 à 5 millions tms 
Forestier = 3,2 à 4 millions tms
11 
Résidus de cultures = tiges de maïs dans le sud du 
Québec 
 Paille de céréales: forte 
demande locale pour le secteur 
des productions animales (litière 
+ fibre alimentaire) 
 Tiges de soya: faible rendement 
à l’hectare et durabilité à 
surveiller 
 Tiges de maïs: 
 Superficies importantes et 
rendement élevé à l’hectare 
 Durabilité peut être un enjeu: 
rendement en grain minimum de 
9,4 tonnes/ha nécessaire pour 
envisager récolter les tiges 
 La logistique de récolte 
nécessite des efforts 
d’optimisation
12 
Sorgho et betterave: des biomasses complémentaires 
possibles pour une bioraffinerie dans le sud du Québec 
Essais de cultivars 2014 – 
Vitrine de St-Jean- 
Baptiste-de-Rouville
13 
Cultures dédiées cellulosiques potentielles pour le 
Québec 
 Le panic érigé 
 L’alpiste roseau 
 Le saule à croissance 
rapide 
 Le miscanthus giganteus 
 Etc.
14 
Cultures dédiées cellulosiques = production hors 
des zones principales de maïs grain du Québec 
 Coût d’opportunité: très élevé 
dans les principales zones maïs 
 Terres sous-exploitées, 
marginales ou en friche: 
présence importante en: 
 Abitibi-Témiscamingue 
 Lac-Saint-Jean 
 Bas-Saint-Laurent 
 Complémentarité avec la 
biomasse forestière: les 
régions propices aux cultures 
dédiées cellulosiques au 
Québec sont aussi des régions 
forestières… Cultures dédiées cellulosiques 
+ 
Biomasse forestière
15 
Stratégie de développement de la filière au Québec 
 Au niveau de l’approvisionnement en biomasse, une 
approche à deux volets est nécessaire au Québec selon 
nous: 
Sud du Québec: validation du potentiel des tiges de 
maïs, de cultures complémentaires comme le sorgho et la 
betterave, et des résidus d’usines de transformation 
Régions plus froides: développement du potentiel des 
cultures dédiées comme le panic érigé, l’alpiste, le saule, 
etc., valorisation des terres sous-exploitées, et 
complémentarité avec la biomasse forestière
La valorisation de la biomasse agricole 
à La Coop fédérée 
3
Valorisation de la biomasse  Développement en 2 phases 
17 
 Création du Service Innovation & Croissance en 2008 
 Dès 2009, appui du CA de LCF pour trouver de nouveaux 
vecteurs de croissance permettant de valoriser certaines 
terres marginales ainsi que les résidus de cultures disponibles 
au Québec dans un cadre de développement durable. 
– Constat: La valorisation de la biomasse est l’un des principaux 
vecteurs de croissance à fort potentiel identifiés. 
 Phase 1: La Filière biocombustion (première étape dans les 
bioénergies) 
 Phase 2: Bioproduits/bioraffinage
18 
Phase 1: Filière biocombustion : 
Filière biocombustion: un 
incontournable 
Québec, région froide, donc 
besoins titanesques en 
chauffage
19 
Liés à la grande compétitivité de la biomasse 
1 GJ énergie (*incluant efficacité, sans condensation): 
Propane Mazout 
léger 
Gaz 
naturel 
Électricité Copeaux 
de bois 
30% hum. 
Granules 
de bois à 
10% hum. 
Biomasse 
agricole 
10% hum. 
Prix Unité 0.45$/l 0.94$/l .33$/m3 .079$/kwh 100$/tms 250$/tms 100$/tms 
Prix GJ 21.1$/GJ 30.5$/GJ 10.9$/GJ 21.9$/GJ 6.57$/GJ 15.25$/GJ 6.70$/GJ 
Potentiel de 69.0% 78.5% 39.7% 
réduction par 
rapport au bois 
70.0%
20 
Phase 2 – Les bioproduits et le bioraffinage 
 Depuis 2008, La Coop fédérée analyse diverses opportunités 
d’affaires potentielles dérivées de la transformation chimique 
et thermochimique de la biomasse 
 On parle donc de bioraffinage et de bioproduits industriels 
 Une étude de positionnement réalisée confirme qu’une 
industrie est en création et que des opportunités d’affaires 
s’offriront au cours des prochaines années 
 La Coop fédérée a défini son positionnement et ses objectifs 
pour la période 2013 – 2017 dans ce domaine
21 
Bioproduits ??? 
…Définition d’Agriculture & Agroalimentaire 
Canada 
BIOÉNERGIE 
« CHALEUR, 
ÉLÉCTRICITÉ, 
BIOPRODUITS 
BIOGAZ » 
BIOCARBURANT 
« BIOÉTHANOL, 
BIODIESEL » 
BIOMATÉRIAUX 
PRODUITS 
CHIMIQUES 
BIOSOURCÉS
Biomasse 
ligno-cellulosique 
(tiges, pailles, bois, etc) 
Chaînes de sucre
23 
Phase 2 – Les bioproduits et le bioraffinage
« Positionner La Coop fédérée comme le leader et un acteur 
incontournable dans l’approvisionnement en biomasse agricole 
(et forestière) au Québec et au Canada, de la ferme à l’usine de 
transformation. » 
Positionnement 
Bioproduits 2013 -2017
Projets réalisés et en cours 
4
26 
Partenariat entre la Coop et PBE Group 
 Entente finalisée en décembre 2012 
 Expertises reconnues: 
– Combustion des biomasses agricoles et forestières 
– Valorisation des biomasses agricoles 
50% 50%
 Système fiable, robuste et performant: + de 135 
réseaux de chaleur au Canada et USA. 
27 
Le Système multicombustible Blue Flame 
Entrepôt 
(illustré: fragments de lin) 
Approvisionnement automatique Système de combustion “Great wall of fire”
28 
Biocombustibles potentiels 
 Biomasse forestière: 
 Copeaux 
 Planure 
 Écorces 
 Granules de bois 
 Biomasse agricole (Si MDDEFP le permet ) 
 Paille (blé, avoine, etc) 
 Tiges (maïs, tournesol, etc) 
 Cubes énergétiques 
 Biomasse agricole densifiée 
 Résidus de criblure 
 Et autres… 
Cubes 
énergétique 
Copeaux de bois 
Fragments de lin 
Paille 
Grains 
Granules de bois
29 
L’implication des Énergies Sonic 
Énergies Sonic: nouvelle offre de produits et services dans 
la combustion de la biomasse
30 
2 gammes de produit Blue Flame 
 1ière génération de Blue Flame: 
Puissance de : 439 kw (1,5 million BTU) à 6,800 
kw (23 millions BTU) 
 > 300,000 litres mazout ou > 450,000 litres de 
propane 
Marchés cibles: institutionnels, industriels, 
scieries, minières, grands complexes de serre 
 Nouvelle gamme BF en 2013: 
Puissance de : 250 kw (850,000 BTU) à 750 
kw (2,6 millions BTU) 
 > 80,000 litres de mazout ou > 120,000 litres de 
propane 
Marchés cibles: poulaillers ou serres, petits 
industriels et bâtiments commerciaux, 
municipalités
31 
Conversions énergétiques à la biomasse par 
Énergies Sonic/Biovaclo Inc. 
 1er projet: Centre de Développement Bioalimentaire du 
Québec (CDBQ), La Pocatière, Québec (automne 2012) 
– Production d’énergie (vapeur) à la biomasse résiduelle forestière en 
remplacement de 240,000 litres de mazout à La Pocatière (système Blue 
Flame de 1 500 kW) 
– Partenariat Énergies Sonic et CDBQ 50/50  se répartissant les 60% 
d’économies d’énergie
32 
Conversions énergétiques à la biomasse par 
Énergies Sonic/Biovaclo Inc.(Suite) 
• Décembre 2014: sites BRQ 
fibres et broyures de Trois- 
Rivières, Qc (industriel) 
• Dès janvier 2015, l’Hôpital 
Notre-Dame-de-Fatima à La 
Pocatière, QC chauffera 
également à la biomasse. 
• Printemps 2015, un centre pour 
personnes âgés (CSSS) des 
Etchemins, Qc et une ferme 
avicole près de St-Hyacinthe. 
• Fin été 2015, meunerie 
d’Unicoop de St-Anselme, Qc 
• Plusieurs autres projets en 
discussions
33 
Innofibre (Trois-Rivières) = Laboratoire unique au 
Québec 
 Projet de RS sur 3 ans: tests de combustion et d’émission 
 Biomasses agricoles et atypiques (ex: cultures dédiées, résidus de 
cultures, biomasses forestières résiduelles, etc.) 
 Nouveau système à 2 chambres de combustion + 2 options de 
dépoussiérage
Objectif ultime: réseau de chaleur alimenté par des 
biomasses agricoles résiduelles et/ou cultures dédiées 
34 
Agriculteurs 
(Biomasse) 
Technologie 
(Centrale) 
Client 
(Chaleur) 
Jusqu’à 5 km 
(réseau d’eau chaude/vapeur) 
Jusqu’à 100 km 
(non-densifiée)
35 
Site de RS et DE en valorisation de la biomasse 
agricole située à La Broquerie – Manitoba
36 
Projet de récolte des tiges de maïs avec 
l’Ontario Féd.of Agriculture/AAC 
 Décembre 2013: L’Ontario Federation of Agriculture (OFA) et La Coop 
fédérée reçoivent une subvention/participation d’Agriculture et 
Agroalimentaire Canada pour un projet de démonstration de récolte de 
tiges de maïs dans l’est du Canada (Québec et Ontario) 
 Échéancier: déc. 2013 à mars 2015 
 Marchés visés: sucres cellulosiques, éthanol 2G et produits 
chimiques biosourcés 
 Le projet est composé de 3 volets: 
– Volet 1: Démonstration de la logistique de récolte 
– Volet 2: Évaluation des niveaux de carbone du sol afin d’évaluer l’impact 
possible de la récolte des tiges de maïs 
– Volet 3: Contribution du Canada à un groupe de travail de l’Agence 
internationale de l’énergie portant sur une analyse socio-économique et les 
indicateurs de développement durable pour le bioraffinage
37 
Démonstrations de récolte de tiges de maïs Woodstock, ON 
en Septembre 2014 et Alvinston, ON en Novembre 2014
38 
Démonstration de récolte de tiges de maïs (Woodstock, ON) 
- Septembre 2014
39 
Démonstration de récolte de tiges de maïs (Woodstock, ON) 
- Septembre 2014
40 
 2 sites de recherche et de démonstration de cultures 
dédiées: panic érigé, alpiste roseau, saules à croissance 
rapide, sorgho, betterave à sucre, etc
41 
En septembre 2014, création d’une Coop Carbone 
LCF = l’un des membres fondateurs
42 
Conclusion 
 Biomasse agricole = vecteur de croissance potentiel important au 
Québec 
 L’approvisionnement en biomasse agricole, une approche à deux volets 
est nécessaire au Québec: 
Sud du Québec: validation du potentiel des tiges de maïs, de cultures 
complémentaires comme le sorgho et la betterave, et des résidus 
d’usines de transformation 
Régions plus froides: développement du potentiel des cultures 
dédiées comme le panic érigé, l’alpiste, le saule, etc., valorisation des 
terres sous-exploitées, et complémentarité avec la biomasse forestière 
 Facteurs clés de succès: 
Travailler simultanément sur l’ensemble de la chaîne de valeur en 
tenant compte de nos rôles et expertises respectifs 
Chaque maillon de la chaîne doit être rentable (gagnant-gagnant)
MERCI!

Contenu connexe

Tendances

Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
Comité filière biomasse d'Abitibi-Ouest
 
La biométhanisation
La biométhanisationLa biométhanisation
La biométhanisation
benjamim81
 
Bioréacteur et pôle des energies renouvelables2
Bioréacteur et pôle des energies renouvelables2Bioréacteur et pôle des energies renouvelables2
Bioréacteur et pôle des energies renouvelables2
ecocomenius
 

Tendances (20)

× Algocarburant, biocarburant 3ième génération, Frédéric Bataille Valagro Car...
×	Algocarburant, biocarburant 3ième génération, Frédéric Bataille Valagro Car...×	Algocarburant, biocarburant 3ième génération, Frédéric Bataille Valagro Car...
× Algocarburant, biocarburant 3ième génération, Frédéric Bataille Valagro Car...
 
Valorisation et transformation de la biomasse forestière
Valorisation et transformation de la biomasse forestièreValorisation et transformation de la biomasse forestière
Valorisation et transformation de la biomasse forestière
 
Biomasse Présentation CTRI - Biocarburants liquides de 2e génération
Biomasse Présentation CTRI - Biocarburants liquides de 2e générationBiomasse Présentation CTRI - Biocarburants liquides de 2e génération
Biomasse Présentation CTRI - Biocarburants liquides de 2e génération
 
Biomethane 2015, l'énergie de nos déchets
Biomethane 2015, l'énergie de nos déchetsBiomethane 2015, l'énergie de nos déchets
Biomethane 2015, l'énergie de nos déchets
 
Énergies renouvelables - Valorisation des déchets (Waste To Energy - WTE)
Énergies renouvelables - Valorisation des déchets (Waste To Energy - WTE)Énergies renouvelables - Valorisation des déchets (Waste To Energy - WTE)
Énergies renouvelables - Valorisation des déchets (Waste To Energy - WTE)
 
Le BioMéthane, energie renouvelable d'avenir en France
Le BioMéthane, energie renouvelable d'avenir en FranceLe BioMéthane, energie renouvelable d'avenir en France
Le BioMéthane, energie renouvelable d'avenir en France
 
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
Projet de traitement et valorisation des matières résiduelles organiques par ...
 
La valorisation thermique de la biomasse forestiere
La valorisation thermique de la biomasse forestiereLa valorisation thermique de la biomasse forestiere
La valorisation thermique de la biomasse forestiere
 
Production de biocarburant
Production de biocarburantProduction de biocarburant
Production de biocarburant
 
La biométhanisation
La biométhanisationLa biométhanisation
La biométhanisation
 
Plan de valorisation de la biomasse de la Communauté de communes du Val d'Ille
Plan de valorisation de la biomasse de la Communauté de communes du Val d'IllePlan de valorisation de la biomasse de la Communauté de communes du Val d'Ille
Plan de valorisation de la biomasse de la Communauté de communes du Val d'Ille
 
La biomasse énergétique, un marché à développer
La biomasse énergétique, un marché à développerLa biomasse énergétique, un marché à développer
La biomasse énergétique, un marché à développer
 
Note d'intervention de l'IREC no_7_juin_2011[1]
Note d'intervention de l'IREC no_7_juin_2011[1]Note d'intervention de l'IREC no_7_juin_2011[1]
Note d'intervention de l'IREC no_7_juin_2011[1]
 
Bioréacteur et pôle des energies renouvelables2
Bioréacteur et pôle des energies renouvelables2Bioréacteur et pôle des energies renouvelables2
Bioréacteur et pôle des energies renouvelables2
 
Fiche plouaret- 2 reseaux de chaleur-1
Fiche plouaret- 2 reseaux de chaleur-1Fiche plouaret- 2 reseaux de chaleur-1
Fiche plouaret- 2 reseaux de chaleur-1
 
Bulgarie
BulgarieBulgarie
Bulgarie
 
Biogaz, biomethane, quelle valorisation dans les territoires
Biogaz, biomethane, quelle valorisation dans les territoiresBiogaz, biomethane, quelle valorisation dans les territoires
Biogaz, biomethane, quelle valorisation dans les territoires
 
Planification du développement des EnR dans le Pays Seine et Tilles
Planification du développement des EnR dans le Pays Seine et TillesPlanification du développement des EnR dans le Pays Seine et Tilles
Planification du développement des EnR dans le Pays Seine et Tilles
 
Unité méthanisation GAEC liffré
Unité méthanisation GAEC liffréUnité méthanisation GAEC liffré
Unité méthanisation GAEC liffré
 
Haiti | Jan-1 | Territoire, mobilité, aménagement rural
Haiti | Jan-1 | Territoire, mobilité, aménagement rural Haiti | Jan-1 | Territoire, mobilité, aménagement rural
Haiti | Jan-1 | Territoire, mobilité, aménagement rural
 

En vedette

MaestríA Diverdidad
MaestríA DiverdidadMaestríA Diverdidad
MaestríA Diverdidad
Adalberto
 
E L M E C A N I S M O D E S E L E C C IÓ N N A T U R A L(97 2003)
E L  M E C A N I S M O  D E  S E L E C C IÓ N  N A T U R A L(97  2003)E L  M E C A N I S M O  D E  S E L E C C IÓ N  N A T U R A L(97  2003)
E L M E C A N I S M O D E S E L E C C IÓ N N A T U R A L(97 2003)
jaival
 
Recorte De Imagen
Recorte De ImagenRecorte De Imagen
Recorte De Imagen
guest15a6e
 
Diaporama fanny, manon, anaïs, alex
Diaporama fanny, manon, anaïs, alexDiaporama fanny, manon, anaïs, alex
Diaporama fanny, manon, anaïs, alex
yoyobig
 
M1 l3-econom etrie-serie-corrigee-n-1-modeles-econometriques-a-un
M1 l3-econom etrie-serie-corrigee-n-1-modeles-econometriques-a-unM1 l3-econom etrie-serie-corrigee-n-1-modeles-econometriques-a-un
M1 l3-econom etrie-serie-corrigee-n-1-modeles-econometriques-a-un
mohamedchaouche
 
Unab09 PresentacióN Magister
Unab09 PresentacióN MagisterUnab09 PresentacióN Magister
Unab09 PresentacióN Magister
Paola Valencia
 
Aprendizajemediadoblogspot2 1219008302207174 8
Aprendizajemediadoblogspot2 1219008302207174 8Aprendizajemediadoblogspot2 1219008302207174 8
Aprendizajemediadoblogspot2 1219008302207174 8
Adalberto
 
Le chaman et l’écologiste. p. raine. (document à télécharger en format pd...
Le chaman et l’écologiste. p. raine. (document à télécharger en format pd...Le chaman et l’écologiste. p. raine. (document à télécharger en format pd...
Le chaman et l’écologiste. p. raine. (document à télécharger en format pd...
Eldoux
 
E S T U D I O D E L A H O J A E N L A S P L A N T A S (97 2003)
E S T U D I O  D E  L A  H O J A  E N  L A S  P L A N T A S (97  2003)E S T U D I O  D E  L A  H O J A  E N  L A S  P L A N T A S (97  2003)
E S T U D I O D E L A H O J A E N L A S P L A N T A S (97 2003)
jaival
 
L'interculturel au québec philosophies et pratiques des organismes non gouve...
L'interculturel au québec philosophies et pratiques des organismes non gouve...L'interculturel au québec philosophies et pratiques des organismes non gouve...
L'interculturel au québec philosophies et pratiques des organismes non gouve...
Eldoux
 
MODAFAD BARCELONA 2009
MODAFAD BARCELONA 2009MODAFAD BARCELONA 2009
MODAFAD BARCELONA 2009
guestfe44cf
 

En vedette (20)

MaestríA Diverdidad
MaestríA DiverdidadMaestríA Diverdidad
MaestríA Diverdidad
 
E L M E C A N I S M O D E S E L E C C IÓ N N A T U R A L(97 2003)
E L  M E C A N I S M O  D E  S E L E C C IÓ N  N A T U R A L(97  2003)E L  M E C A N I S M O  D E  S E L E C C IÓ N  N A T U R A L(97  2003)
E L M E C A N I S M O D E S E L E C C IÓ N N A T U R A L(97 2003)
 
Eglises du Pays de Fouesnant - cm-nfl
Eglises du Pays de Fouesnant - cm-nflEglises du Pays de Fouesnant - cm-nfl
Eglises du Pays de Fouesnant - cm-nfl
 
La Guerre au Pays de Fouesnant - y5esx
La Guerre au Pays de Fouesnant -  y5esxLa Guerre au Pays de Fouesnant -  y5esx
La Guerre au Pays de Fouesnant - y5esx
 
La mer au Pays de Fouesnant - mloqro
La mer au Pays de Fouesnant -   mloqroLa mer au Pays de Fouesnant -   mloqro
La mer au Pays de Fouesnant - mloqro
 
Présentation agence Web e-xiste
Présentation agence Web e-xistePrésentation agence Web e-xiste
Présentation agence Web e-xiste
 
Chateau & seignerie de Fouesnant s-wnpbs
Chateau &  seignerie de Fouesnant s-wnpbsChateau &  seignerie de Fouesnant s-wnpbs
Chateau & seignerie de Fouesnant s-wnpbs
 
Recorte De Imagen
Recorte De ImagenRecorte De Imagen
Recorte De Imagen
 
Diaporama fanny, manon, anaïs, alex
Diaporama fanny, manon, anaïs, alexDiaporama fanny, manon, anaïs, alex
Diaporama fanny, manon, anaïs, alex
 
M1 l3-econom etrie-serie-corrigee-n-1-modeles-econometriques-a-un
M1 l3-econom etrie-serie-corrigee-n-1-modeles-econometriques-a-unM1 l3-econom etrie-serie-corrigee-n-1-modeles-econometriques-a-un
M1 l3-econom etrie-serie-corrigee-n-1-modeles-econometriques-a-un
 
Unab09 PresentacióN Magister
Unab09 PresentacióN MagisterUnab09 PresentacióN Magister
Unab09 PresentacióN Magister
 
Fiche de poste chargé(e) de communication web en alternance
Fiche de poste chargé(e) de communication web en alternanceFiche de poste chargé(e) de communication web en alternance
Fiche de poste chargé(e) de communication web en alternance
 
Perú
PerúPerú
Perú
 
Aprendizajemediadoblogspot2 1219008302207174 8
Aprendizajemediadoblogspot2 1219008302207174 8Aprendizajemediadoblogspot2 1219008302207174 8
Aprendizajemediadoblogspot2 1219008302207174 8
 
Le chaman et l’écologiste. p. raine. (document à télécharger en format pd...
Le chaman et l’écologiste. p. raine. (document à télécharger en format pd...Le chaman et l’écologiste. p. raine. (document à télécharger en format pd...
Le chaman et l’écologiste. p. raine. (document à télécharger en format pd...
 
Vos clients, des actifs à protéger, service de client mystère pour restaurant
Vos clients, des actifs à protéger, service de client mystère pour restaurantVos clients, des actifs à protéger, service de client mystère pour restaurant
Vos clients, des actifs à protéger, service de client mystère pour restaurant
 
E S T U D I O D E L A H O J A E N L A S P L A N T A S (97 2003)
E S T U D I O  D E  L A  H O J A  E N  L A S  P L A N T A S (97  2003)E S T U D I O  D E  L A  H O J A  E N  L A S  P L A N T A S (97  2003)
E S T U D I O D E L A H O J A E N L A S P L A N T A S (97 2003)
 
L'interculturel au québec philosophies et pratiques des organismes non gouve...
L'interculturel au québec philosophies et pratiques des organismes non gouve...L'interculturel au québec philosophies et pratiques des organismes non gouve...
L'interculturel au québec philosophies et pratiques des organismes non gouve...
 
Comparisons
ComparisonsComparisons
Comparisons
 
MODAFAD BARCELONA 2009
MODAFAD BARCELONA 2009MODAFAD BARCELONA 2009
MODAFAD BARCELONA 2009
 

Similaire à Mr. Cyrille Neron,Director of Innovation & Growth, La Coop Fédérée, Montréal, QC - Bio Refineries

Diapos brades août_2012
Diapos brades août_2012Diapos brades août_2012
Diapos brades août_2012
F_Chanelle_K
 
Nature et mobilisation des gisements bois énergie au niveau d'un territoire
Nature et mobilisation des gisements bois énergie au niveau d'un territoireNature et mobilisation des gisements bois énergie au niveau d'un territoire
Nature et mobilisation des gisements bois énergie au niveau d'un territoire
Réseau Tepos
 

Similaire à Mr. Cyrille Neron,Director of Innovation & Growth, La Coop Fédérée, Montréal, QC - Bio Refineries (20)

Biomasse Présentation de M. Pierre-Antoine St-Amour de BioJoule
Biomasse Présentation de M. Pierre-Antoine St-Amour de BioJouleBiomasse Présentation de M. Pierre-Antoine St-Amour de BioJoule
Biomasse Présentation de M. Pierre-Antoine St-Amour de BioJoule
 
L’agroforesterie et la couverture permanente des sols, outils de gestion de ...
L’agroforesterie et la couverture permanente des sols,  outils de gestion de ...L’agroforesterie et la couverture permanente des sols,  outils de gestion de ...
L’agroforesterie et la couverture permanente des sols, outils de gestion de ...
 
Snv
SnvSnv
Snv
 
Nouvelle version de la méthode carbon agri pour la valorisation carbone
Nouvelle version de la méthode carbon agri pour la valorisation carboneNouvelle version de la méthode carbon agri pour la valorisation carbone
Nouvelle version de la méthode carbon agri pour la valorisation carbone
 
Présentation de la filière forêt-bois québécoise
Présentation de la filière forêt-bois québécoisePrésentation de la filière forêt-bois québécoise
Présentation de la filière forêt-bois québécoise
 
Sommet 2019 conseiller carbone
Sommet 2019 conseiller carboneSommet 2019 conseiller carbone
Sommet 2019 conseiller carbone
 
Filière biomasse: vision pour l'Abitibi-Ouest
Filière biomasse: vision pour l'Abitibi-OuestFilière biomasse: vision pour l'Abitibi-Ouest
Filière biomasse: vision pour l'Abitibi-Ouest
 
Méthodes de récupération de la biomasse forestière
Méthodes de récupération de la biomasse forestièreMéthodes de récupération de la biomasse forestière
Méthodes de récupération de la biomasse forestière
 
Sommet 2020 life beef carbon
Sommet 2020 life beef carbonSommet 2020 life beef carbon
Sommet 2020 life beef carbon
 
Présentation projet compensation carbone produrable
Présentation projet compensation carbone produrablePrésentation projet compensation carbone produrable
Présentation projet compensation carbone produrable
 
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...
Une filière laitière tournée vers l’avenir : créer de la valeur, investir dan...
 
Biennales CAP2ER - rôle des filières
Biennales CAP2ER - rôle des filièresBiennales CAP2ER - rôle des filières
Biennales CAP2ER - rôle des filières
 
Diapos brades août_2012
Diapos brades août_2012Diapos brades août_2012
Diapos brades août_2012
 
SPACE 2022 Le déploiement de la finance carbone
SPACE 2022 Le déploiement de la finance carboneSPACE 2022 Le déploiement de la finance carbone
SPACE 2022 Le déploiement de la finance carbone
 
Smart Cities : l'utilisation des microalgues dans les villes intelligentes
Smart Cities : l'utilisation des microalgues dans les villes intelligentes Smart Cities : l'utilisation des microalgues dans les villes intelligentes
Smart Cities : l'utilisation des microalgues dans les villes intelligentes
 
Récolte de biomasse forestière en Abitibi-Témiscamingue
Récolte de biomasse forestière en Abitibi-TémiscamingueRécolte de biomasse forestière en Abitibi-Témiscamingue
Récolte de biomasse forestière en Abitibi-Témiscamingue
 
Space 2019 la ferme laitiere bas carbone et la demarche de conseil carbone en...
Space 2019 la ferme laitiere bas carbone et la demarche de conseil carbone en...Space 2019 la ferme laitiere bas carbone et la demarche de conseil carbone en...
Space 2019 la ferme laitiere bas carbone et la demarche de conseil carbone en...
 
La ferme laitière bas carbone
La ferme laitière bas carboneLa ferme laitière bas carbone
La ferme laitière bas carbone
 
Nature et mobilisation des gisements bois énergie au niveau d'un territoire
Nature et mobilisation des gisements bois énergie au niveau d'un territoireNature et mobilisation des gisements bois énergie au niveau d'un territoire
Nature et mobilisation des gisements bois énergie au niveau d'un territoire
 
Les coproduits ! Quoi de plus local ?
Les coproduits ! Quoi de plus local ? Les coproduits ! Quoi de plus local ?
Les coproduits ! Quoi de plus local ?
 

Plus de CorieA (6)

Dr. Boivin - L’OR EST VERT POUR LA VACHE LAITIÈRE
Dr. Boivin  - L’OR EST VERT POUR LA VACHE LAITIÈREDr. Boivin  - L’OR EST VERT POUR LA VACHE LAITIÈRE
Dr. Boivin - L’OR EST VERT POUR LA VACHE LAITIÈRE
 
M. Benoit Bouffard - La Production et l’Exportation du foin
M. Benoit Bouffard - La Production et l’Exportation du foinM. Benoit Bouffard - La Production et l’Exportation du foin
M. Benoit Bouffard - La Production et l’Exportation du foin
 
Dr. Chantigny - Dr. Martin Chantigny, Research Scientist, AAFC - Environment...
Dr. Chantigny  - Dr. Martin Chantigny, Research Scientist, AAFC - Environment...Dr. Chantigny  - Dr. Martin Chantigny, Research Scientist, AAFC - Environment...
Dr. Chantigny - Dr. Martin Chantigny, Research Scientist, AAFC - Environment...
 
M. Legault and M. Riverin - Incorporating Forages into a Crop Rotation
M. Legault and M. Riverin - Incorporating Forages into a Crop RotationM. Legault and M. Riverin - Incorporating Forages into a Crop Rotation
M. Legault and M. Riverin - Incorporating Forages into a Crop Rotation
 
M. Pierre Lampron, The Importance of Forages in Québec Agriculture
M. Pierre Lampron, The Importance of Forages in Québec Agriculture M. Pierre Lampron, The Importance of Forages in Québec Agriculture
M. Pierre Lampron, The Importance of Forages in Québec Agriculture
 
Dr. Bill Deen - Forages - Essential crop of the past, present and future
Dr. Bill Deen - Forages - Essential crop of the past, present and futureDr. Bill Deen - Forages - Essential crop of the past, present and future
Dr. Bill Deen - Forages - Essential crop of the past, present and future
 

Mr. Cyrille Neron,Director of Innovation & Growth, La Coop Fédérée, Montréal, QC - Bio Refineries

  • 1. La Filière Biomasse: un projet mobilisateur pour La Coop fédérée Cyrille Néron, B.Sc., agr. Directeur principal Service Innovation & Croissance à La Coop fédérée Association Canadienne pour les Plantes Fourragères Bromont, Qc 19 novembre 2014
  • 2. 2 Plan de présentation 1. Réseau La Coop fédérée: Qui sommes-nous? 2. Biomasse agricole: son potentiel au Québec 3. La valorisation de la biomasse agricole: – Filière biocombustion – Filière bioproduits/bioraffinage 4. Projets réalisés ou en cours: – Offre de chauffage à la biomasse d’Énergies Sonic – Tests de combustion et d’émission: Projet Innofibre – Projet de récolte des tiges de maïs avec l’Ontario Féd.of Agriculture/AAC – Vitrines de RS et de démonstration de cultures dédiées – Création de la Coop Carbone 5. Conclusion
  • 3. Réseau La Coop fédérée Qui sommes-nous? 1
  • 4. 4 UNE DOUBLE NATURE… 1 2 • Grossiste pour les coopératives membres. • Transformateur de produits agricoles. • Partenariat dans des entreprises complémentaires générant des bénéfices. • Représentation des coopératives membres. • Promotion du modèle coopératif. • Soutien au développement du réseau La Coop: par l’offre de différents services et par la mise en oeuvre de l’intercoopération. Une entreprise commerciale Une fédération de coopératives
  • 5. 5 RÉSEAU LA COOP La Coop fédérée 5,2 milliards $ 9 984 employés1 1,6 milliard $ d’actif 80 coopératives affiliées* 3 milliards $ 5 385 employés 1,1 milliard $ d’actif Réseau La Coop 8,2 milliards $ 15 369 employés 2,7 milliards $ d’actif Sociétés en participation 1,1 milliards $ Approvisionnement 2,8 milliards $ 1 335 employés1 717 millions $ d’actif …en 2013 Mise en marché 2,4 milliards $ 8 649 employés 857 millions $ d’actif 1- Incluant corporatif
  • 6. 6 Nos marques de commerce: Unimat et BMR Olymel Flamingo Lafleur Élite Énergies Sonic Sonicarte Sonichoix La Coop
  • 7. Biomasse agricole: son potentiel au Québec 2
  • 8. 8 La biomasse: définition « populaire »  Définition de la biomasse :  De manière générale, la biomasse peut être d’origine agricole ou forestière  peut être en compétition ou complémentaire  Sources de biomasse agricole : Résidus de transformation (drêches, huiles déclassées, etc.) Provenance animale (fumier, carcasses, etc.) Grains, oléagineux & fourrages (maïs, soya, foin, etc.) Résidus de culture (pailles, tiges, écailles, etc.) Cultures dédiées (panic érigé, saules, barbon, etc.)
  • 9. 9 Biomasse Agricole: Un potentiel d’approvisionnement important ! 300 000 à 500 000 ha de terres marginales peu ou pas exploitées au Québec Cultures dédiées (panic érigé, saules, barbon, etc.) Foins de 3e qualité, bandes riveraines, grains déclassés Selon FADQ, 2012 maïs-grain 387 000 ha soya 280 000 ha canola 17 000 ha céréales 232 500 ha Résidus de culture (pailles, tiges, écailles, etc.)
  • 10. 10 Sans affecter la production alimentaire actuelle et en respect du développement durable Potentiel total annuel : Agricole = 3,2 à 5 millions tms Forestier = 3,2 à 4 millions tms
  • 11. 11 Résidus de cultures = tiges de maïs dans le sud du Québec  Paille de céréales: forte demande locale pour le secteur des productions animales (litière + fibre alimentaire)  Tiges de soya: faible rendement à l’hectare et durabilité à surveiller  Tiges de maïs:  Superficies importantes et rendement élevé à l’hectare  Durabilité peut être un enjeu: rendement en grain minimum de 9,4 tonnes/ha nécessaire pour envisager récolter les tiges  La logistique de récolte nécessite des efforts d’optimisation
  • 12. 12 Sorgho et betterave: des biomasses complémentaires possibles pour une bioraffinerie dans le sud du Québec Essais de cultivars 2014 – Vitrine de St-Jean- Baptiste-de-Rouville
  • 13. 13 Cultures dédiées cellulosiques potentielles pour le Québec  Le panic érigé  L’alpiste roseau  Le saule à croissance rapide  Le miscanthus giganteus  Etc.
  • 14. 14 Cultures dédiées cellulosiques = production hors des zones principales de maïs grain du Québec  Coût d’opportunité: très élevé dans les principales zones maïs  Terres sous-exploitées, marginales ou en friche: présence importante en:  Abitibi-Témiscamingue  Lac-Saint-Jean  Bas-Saint-Laurent  Complémentarité avec la biomasse forestière: les régions propices aux cultures dédiées cellulosiques au Québec sont aussi des régions forestières… Cultures dédiées cellulosiques + Biomasse forestière
  • 15. 15 Stratégie de développement de la filière au Québec  Au niveau de l’approvisionnement en biomasse, une approche à deux volets est nécessaire au Québec selon nous: Sud du Québec: validation du potentiel des tiges de maïs, de cultures complémentaires comme le sorgho et la betterave, et des résidus d’usines de transformation Régions plus froides: développement du potentiel des cultures dédiées comme le panic érigé, l’alpiste, le saule, etc., valorisation des terres sous-exploitées, et complémentarité avec la biomasse forestière
  • 16. La valorisation de la biomasse agricole à La Coop fédérée 3
  • 17. Valorisation de la biomasse  Développement en 2 phases 17  Création du Service Innovation & Croissance en 2008  Dès 2009, appui du CA de LCF pour trouver de nouveaux vecteurs de croissance permettant de valoriser certaines terres marginales ainsi que les résidus de cultures disponibles au Québec dans un cadre de développement durable. – Constat: La valorisation de la biomasse est l’un des principaux vecteurs de croissance à fort potentiel identifiés.  Phase 1: La Filière biocombustion (première étape dans les bioénergies)  Phase 2: Bioproduits/bioraffinage
  • 18. 18 Phase 1: Filière biocombustion : Filière biocombustion: un incontournable Québec, région froide, donc besoins titanesques en chauffage
  • 19. 19 Liés à la grande compétitivité de la biomasse 1 GJ énergie (*incluant efficacité, sans condensation): Propane Mazout léger Gaz naturel Électricité Copeaux de bois 30% hum. Granules de bois à 10% hum. Biomasse agricole 10% hum. Prix Unité 0.45$/l 0.94$/l .33$/m3 .079$/kwh 100$/tms 250$/tms 100$/tms Prix GJ 21.1$/GJ 30.5$/GJ 10.9$/GJ 21.9$/GJ 6.57$/GJ 15.25$/GJ 6.70$/GJ Potentiel de 69.0% 78.5% 39.7% réduction par rapport au bois 70.0%
  • 20. 20 Phase 2 – Les bioproduits et le bioraffinage  Depuis 2008, La Coop fédérée analyse diverses opportunités d’affaires potentielles dérivées de la transformation chimique et thermochimique de la biomasse  On parle donc de bioraffinage et de bioproduits industriels  Une étude de positionnement réalisée confirme qu’une industrie est en création et que des opportunités d’affaires s’offriront au cours des prochaines années  La Coop fédérée a défini son positionnement et ses objectifs pour la période 2013 – 2017 dans ce domaine
  • 21. 21 Bioproduits ??? …Définition d’Agriculture & Agroalimentaire Canada BIOÉNERGIE « CHALEUR, ÉLÉCTRICITÉ, BIOPRODUITS BIOGAZ » BIOCARBURANT « BIOÉTHANOL, BIODIESEL » BIOMATÉRIAUX PRODUITS CHIMIQUES BIOSOURCÉS
  • 22. Biomasse ligno-cellulosique (tiges, pailles, bois, etc) Chaînes de sucre
  • 23. 23 Phase 2 – Les bioproduits et le bioraffinage
  • 24. « Positionner La Coop fédérée comme le leader et un acteur incontournable dans l’approvisionnement en biomasse agricole (et forestière) au Québec et au Canada, de la ferme à l’usine de transformation. » Positionnement Bioproduits 2013 -2017
  • 25. Projets réalisés et en cours 4
  • 26. 26 Partenariat entre la Coop et PBE Group  Entente finalisée en décembre 2012  Expertises reconnues: – Combustion des biomasses agricoles et forestières – Valorisation des biomasses agricoles 50% 50%
  • 27.  Système fiable, robuste et performant: + de 135 réseaux de chaleur au Canada et USA. 27 Le Système multicombustible Blue Flame Entrepôt (illustré: fragments de lin) Approvisionnement automatique Système de combustion “Great wall of fire”
  • 28. 28 Biocombustibles potentiels  Biomasse forestière:  Copeaux  Planure  Écorces  Granules de bois  Biomasse agricole (Si MDDEFP le permet )  Paille (blé, avoine, etc)  Tiges (maïs, tournesol, etc)  Cubes énergétiques  Biomasse agricole densifiée  Résidus de criblure  Et autres… Cubes énergétique Copeaux de bois Fragments de lin Paille Grains Granules de bois
  • 29. 29 L’implication des Énergies Sonic Énergies Sonic: nouvelle offre de produits et services dans la combustion de la biomasse
  • 30. 30 2 gammes de produit Blue Flame  1ière génération de Blue Flame: Puissance de : 439 kw (1,5 million BTU) à 6,800 kw (23 millions BTU)  > 300,000 litres mazout ou > 450,000 litres de propane Marchés cibles: institutionnels, industriels, scieries, minières, grands complexes de serre  Nouvelle gamme BF en 2013: Puissance de : 250 kw (850,000 BTU) à 750 kw (2,6 millions BTU)  > 80,000 litres de mazout ou > 120,000 litres de propane Marchés cibles: poulaillers ou serres, petits industriels et bâtiments commerciaux, municipalités
  • 31. 31 Conversions énergétiques à la biomasse par Énergies Sonic/Biovaclo Inc.  1er projet: Centre de Développement Bioalimentaire du Québec (CDBQ), La Pocatière, Québec (automne 2012) – Production d’énergie (vapeur) à la biomasse résiduelle forestière en remplacement de 240,000 litres de mazout à La Pocatière (système Blue Flame de 1 500 kW) – Partenariat Énergies Sonic et CDBQ 50/50  se répartissant les 60% d’économies d’énergie
  • 32. 32 Conversions énergétiques à la biomasse par Énergies Sonic/Biovaclo Inc.(Suite) • Décembre 2014: sites BRQ fibres et broyures de Trois- Rivières, Qc (industriel) • Dès janvier 2015, l’Hôpital Notre-Dame-de-Fatima à La Pocatière, QC chauffera également à la biomasse. • Printemps 2015, un centre pour personnes âgés (CSSS) des Etchemins, Qc et une ferme avicole près de St-Hyacinthe. • Fin été 2015, meunerie d’Unicoop de St-Anselme, Qc • Plusieurs autres projets en discussions
  • 33. 33 Innofibre (Trois-Rivières) = Laboratoire unique au Québec  Projet de RS sur 3 ans: tests de combustion et d’émission  Biomasses agricoles et atypiques (ex: cultures dédiées, résidus de cultures, biomasses forestières résiduelles, etc.)  Nouveau système à 2 chambres de combustion + 2 options de dépoussiérage
  • 34. Objectif ultime: réseau de chaleur alimenté par des biomasses agricoles résiduelles et/ou cultures dédiées 34 Agriculteurs (Biomasse) Technologie (Centrale) Client (Chaleur) Jusqu’à 5 km (réseau d’eau chaude/vapeur) Jusqu’à 100 km (non-densifiée)
  • 35. 35 Site de RS et DE en valorisation de la biomasse agricole située à La Broquerie – Manitoba
  • 36. 36 Projet de récolte des tiges de maïs avec l’Ontario Féd.of Agriculture/AAC  Décembre 2013: L’Ontario Federation of Agriculture (OFA) et La Coop fédérée reçoivent une subvention/participation d’Agriculture et Agroalimentaire Canada pour un projet de démonstration de récolte de tiges de maïs dans l’est du Canada (Québec et Ontario)  Échéancier: déc. 2013 à mars 2015  Marchés visés: sucres cellulosiques, éthanol 2G et produits chimiques biosourcés  Le projet est composé de 3 volets: – Volet 1: Démonstration de la logistique de récolte – Volet 2: Évaluation des niveaux de carbone du sol afin d’évaluer l’impact possible de la récolte des tiges de maïs – Volet 3: Contribution du Canada à un groupe de travail de l’Agence internationale de l’énergie portant sur une analyse socio-économique et les indicateurs de développement durable pour le bioraffinage
  • 37. 37 Démonstrations de récolte de tiges de maïs Woodstock, ON en Septembre 2014 et Alvinston, ON en Novembre 2014
  • 38. 38 Démonstration de récolte de tiges de maïs (Woodstock, ON) - Septembre 2014
  • 39. 39 Démonstration de récolte de tiges de maïs (Woodstock, ON) - Septembre 2014
  • 40. 40  2 sites de recherche et de démonstration de cultures dédiées: panic érigé, alpiste roseau, saules à croissance rapide, sorgho, betterave à sucre, etc
  • 41. 41 En septembre 2014, création d’une Coop Carbone LCF = l’un des membres fondateurs
  • 42. 42 Conclusion  Biomasse agricole = vecteur de croissance potentiel important au Québec  L’approvisionnement en biomasse agricole, une approche à deux volets est nécessaire au Québec: Sud du Québec: validation du potentiel des tiges de maïs, de cultures complémentaires comme le sorgho et la betterave, et des résidus d’usines de transformation Régions plus froides: développement du potentiel des cultures dédiées comme le panic érigé, l’alpiste, le saule, etc., valorisation des terres sous-exploitées, et complémentarité avec la biomasse forestière  Facteurs clés de succès: Travailler simultanément sur l’ensemble de la chaîne de valeur en tenant compte de nos rôles et expertises respectifs Chaque maillon de la chaîne doit être rentable (gagnant-gagnant)