SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  21
 Les spécificités liées à la sexualité
des personnes handicapées moteur

              François CROCHON
              Sexologue clinicien
      Chef de mission du GCSMS CeRHeS
•La sexualité
La sexualité est ce que chacun de nous en fait : une
marchandise onéreuse ou sensuelle
                expérience bon marché, un moyen de
reproduction, une parade à la solitude, une forme de
communication, un instrument d’agression
(domination, pouvoir, punition ou
oppression), l'amour, l'art, la beauté, un état idéal, le
bien ou le mal, le luxe ou la détente, une
récompense, une fuite, une raison de se respecter, une
forme de tendresse, une sorte de rébellion, une source
de liberté, un devoir, un plaisir, une voie vers la paix, un
contentieux juridique, une façon de satisfaire curiosité
et soif de découverte, une technique, une fonction
biologique, l’expression d’un esprit sain ou malade ou
tout simplement, une

                                  (A. OFFIT, sexologue américaine)
Les représentations
            de la sexualité et du handicap
• L’ange ou la bête
    – Trop peu (immaturité/innocence)
    – Trop (débordement pulsionnel / activités de type pervers)

• Manque d’autonomie / dépendance / fragilité et
  vulnérabilité
    – Souci de protection / infantilisation
    – Série de problèmes et de risques : les abus sexuels, les risques de
      grossesse, les risques d’infection au V.I.H, etc.

• Statut d’adulte vs statut de personne handicapée
    – Incapacité à établir une relation de qualité
    – Incapacité à trouver une compagne ou un compagnon approprié(e) pour
      former un couple heureux et durable
    – Pas les compétences nécessaires pour élever et éduquer un enfant
    – Non reconnaissance des désirs
Les représentations
           de la sexualité et du handicap
Comment dès lors, imaginer une sexualité épanouie ?
     – Poids des représentations
     – Vie en collectivité vs libertés individuelles
     – Mode d’emploi ni enseigné, ni testé
     – Sexualité sans égarements, ni trébuchements
     – Statut du plaisir ???...


  Un projet d’épanouissement différent pour chacun-e
          plutôt qu’un projet de normalisation
Spécificités Handicap /
               Vie affective et sexuelle ?
      Qu’est-ce qu’une activité sexuelle ?
Dans une définition à usage des lecteurs les auteurs de l’ACSF (Analyse des comportements sexuels en
France - 1992) précisent :

• Une activité sexuelle désigne toute activité physique ou mentale liée à
l'excitation     sexuelle      d'au       moins        une      personne
(caresses, masturbation, pénétration, minitel rose, lectures de journaux
érotiques...)

• Parmi les activités, on distingue les pratiques sexuelles, types de contacts
corporels non nécessairement mutuels, liés à l'excitation sexuelle d'au moins une
personne (caresses du corps, masturbation, pénétration...)

• Un rapport sexuel est une activité sexuelle qui implique au moins deux
personnes et qui comprend au minimum une pratique sexuelle
                D’après Danièle AUTHIER, coordinatrice de l’association FRISSE (Femmes, Réduction des rISques, Sexualité), Lyon
Spécificités Handicap /
   Vie affective et sexuelle ?
Le cycle de réponse sexuelle
Spécificités Handicap /
       Vie affective et sexuelle ?
                                                                   NON
                                                                  Mais de nombreux paramètres
                                                                  à prendre en compte


 Nature du handicap
 Atteintes primaires directes sur les voies génitales
  et la procréation
 Atteintes secondaires, indirectes, non génitales
  (douleur, fatigue, hygiène)
 Atteintes tertiaires psychosociales
       D’après Dr K. CHARVIER et Dr C. DEL AGUILA- BERTHELOT, Hôpital Henry Gabrielle, 69565 St Genis Laval.
Spécificités Handicap /
Vie affective et sexuelle ?




D’après Dr K. CHARVIER et Dr C. DEL AGUILA- BERTHELOT, Hôpital Henry Gabrielle, 69565 St Genis Laval.
EXEMPLE : La sexualité après une lésion médullaire
                                                           Modèle neurologique
                                                                      Érection
                                                                                 – Réflexe S2-S4 (tum & rig)
                                                                                 – Psychogène T11-L2 (tum)
                                                                      Lubrification
                                                                                 – Réflexe S2-S4
                                                                                 – Psychogène T11-L2

                                                                      Éjaculation
                                                                                 – Émission T11-L2
                                                                                 – Éjaculation S2-S4
                                                                                 – Centre lombaire??(Giuliano)

                                                                      Orgasme ?
                                                                                 – Réflexe (sacré) (Sipski)
                                                                                 – Autonomique (Courtois)
                                                                                 – N. Vague (Whipple)
      D’après Dr K. CHARVIER et Dr C. DEL AGUILA- BERTHELOT, Hôpital Henry Gabrielle, 69565 St Genis Laval.
EXEMPLE : La sexualité après une lésion médullaire
                                                         Dysfonctions sexuelles
                                                                      masculines                                 féminines
                                                                                                              Troubles de
                                                                                                              l’érection du
                                                                 Troubles de
                                                                                                              clitoris, de
                                                                 l’érection de la
                                                                                                              l’engorgement des
                                                                 verge
                                                                                                              petites lèvres et du
                                                                                                              vagin
                                                                                                              Troubles de la
                                                                 Troubles de
                                                                                                              lubrification
                                                                 l’éjaculation
                                                                                                              vaginale
                                                                         Troubles du plaisir et de l’orgasme


      D’après Dr K. CHARVIER et Dr C. DEL AGUILA- BERTHELOT, Hôpital Henry Gabrielle, 69565 St Genis Laval.
EXEMPLE : La sexualité après une lésion médullaire
                                           Rééducation sexologique
                                                          Fonction sexuelle possible malgré la
                                                          lésion neurologique
                                                                   S’aider du modèle neurophysiologique
                                                                   Encourager les explorations
                                                                    et l’auto-évaluation
                                                                   Recadrage cognitif

                                                          Palliatifs mécaniques
                                                                   Garrots ou « Anneau », Vibreurs, Vacuum

                                                          Palliatifs pharmacologiques
                                                                   Injections de Prostaglandines
                                                                        Recadrage cognitif et
                                                                   IPDE5
                                                                       développement des zones
                                                                   Gutron®
      D’après Dr K. CHARVIER et Dr C. DEL AGUILA- BERTHELOT, Hôpital Henry Gabrielle, 69565 St Genis Laval.
                                                                                                              érogènes
• les palliatifs mécaniques :
        •   garrots péniens ou anneau impulseur d’érection
        •   vacuum
Le vacuum feminin : l’EROS™ ctd
• les palliatifs pharmacologiques :
        •   injections intracaverneuses de prostaglandines (Edex®, Caverject®)
        •   inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE5) :
            Viagra® (sildénafil), Cialis® (tadalafil), Lévitra® (vardénafil)
Les aides techniques n’ont aucun sens
                                                    si la rééducation de la fonction
                                                    sexuelle n’est pas proposée dans le
                                                    cadre d’une approche intégrative par
                                                    une équipe pluridisciplinaire

• Savoir encourager                                 • à l’écoute des aspirations de la
  l’exploration du potentiel                          personne
  naturel puis les essais de
  palliatifs et savoir                              • qui prend en compte son contexte
  répéter les essais, dans
  un cadre hospitalier si                             de vie
  possible
• Possibilité d’ association
  des palliatifs mécaniques
  et/ou pharmacologiques
• Place restreinte de la
  chirurgie de nos jours
  (prothèses péniennes)
              D’après Dr K. CHARVIER et Dr C. DEL AGUILA- BERTHELOT, Hôpital Henry Gabrielle, 69565 St Genis Laval.
Pour les hommes
Arrivée tout droit du Japon, la marque Tenga (dont le sex toy
masturbateur Deep Throat a déjà révolutionné la fellation en
solo) pond un nouveau joujou tout frais pour de nouvelles
sensations intimes. En ouvrant délicatement la coquille de
l'Egg, on découvre une gaine de masturbation en élastomère
(matière à l'origine créée pour la NASA) et du lubrifiant. Il
suffit ensuite de placer cette petite chose conique sur le
haut du sexe et de se laisser aller à d'agréables et diverses
expériences selon l'œuf choisi. Le Wavy est ondulé à
l'intérieur, le Clicker truffé de petits picots et le Spider
contient d'intrigantes aspérités en forme de toile d'araignée.
Pour les femmes
Pour le couple
• La personne handicapée va-t-elle
                              être enfin reconnue davantage
                              comme semblable aux autres
                              personnes que comme différente?

                            • Une personne qui, dans
                              l’expression de sa
                              sexualité, peut, à sa façon
                              personnelle, se poser les mêmes
                              questions :

Jean-Louis FOUCHARD         • Qui aimer ? Comment aimer ?
 , Les institutions et la     Aimer sexuellement ?
  sexualité de l’adulte       Passagèrement, durablement, av
       handicapé,             oir des enfants ? Vivre en couple ?
Les Cahiers de l'Actif -      Où ? Avec qui ? Avec quelles
       N°268/269              ressources ?
• Il estimportant de placer la réflexion
                          autour de la sexualité dans le droit fil de
                          l’accompagnement quotidien que chaque
                          professionnel pratique déjà.
                        • Peut-être y aura-t-il moins de
                          résistance, moins de crainte, moins
                          d’initiatives intempestives si l’on rappelle
                          que la prise en compte de la dimension
                          sexuelle des personnes n’est pas l’accès à
                          un autre monde, piégé, à risques, source
                          de conflits, mais à un prolongement
                          adéquat de ce que l’on sait écouter, dire
                          et faire au quotidien.
                        • Cette prise en compte établit la personne
      Jean-Louis          dans le respect de son intégrité, sans
   FOUCHARD , Les         mutilation, lesquelles renvoient à une
   institutions et la     compétence professionnelle elle aussi
     sexualité de         intégrale, globale.
l’adulte handicapé,
    Les Cahiers de
 l'Actif - N°268/269
Merci pour votre attention…




            • Développer et promouvoir
            • la faculté de s’approcher du paysage
               intime de l’autre, de recevoir ce qui
               fait résonnance et d’accepter d’en
                 L'empathie au cœur du jeu social , Vivre ensemble ou mourir, Serge
               être changé.
              TISSERON, collection Mémoires imaginaires, Ed. Albin Michel, Paris 2010.

Contenu connexe

En vedette

Le contexte en France et les besoins revendiqués par les collectifs
Le contexte en France et les besoins revendiqués par les collectifsLe contexte en France et les besoins revendiqués par les collectifs
Le contexte en France et les besoins revendiqués par les collectifsCripsIDF
 
Association Handivol
Association HandivolAssociation Handivol
Association HandivolCripsIDF
 
4.formulario de ciudad
4.formulario de ciudad4.formulario de ciudad
4.formulario de ciudadmafemoseco
 
Sn030412
Sn030412Sn030412
Sn030412sevie95
 
Troféu fritz muller
Troféu fritz mullerTroféu fritz muller
Troféu fritz mullerUdo Döhler
 
Le role de l'ordinateur questions speciales
Le role de l'ordinateur questions specialesLe role de l'ordinateur questions speciales
Le role de l'ordinateur questions specialesArfenia Sarkissian
 
Séance 1 - Acculturation aux environnements numériques
Séance 1 - Acculturation aux environnements numériquesSéance 1 - Acculturation aux environnements numériques
Séance 1 - Acculturation aux environnements numériquesAssociation Fréquence écoles
 
Stratégies de monétisation des applications mobiles (Mai 2010)
Stratégies de monétisation des applications mobiles (Mai 2010)Stratégies de monétisation des applications mobiles (Mai 2010)
Stratégies de monétisation des applications mobiles (Mai 2010)Jérôme Perani
 
HAITI: LES DISPOSITIONS PERNICIEUSES DU PROJET DE LOI ELECTORALE DE 2013 OU ...
HAITI: LES DISPOSITIONS PERNICIEUSES DU  PROJET DE LOI ELECTORALE DE 2013 OU ...HAITI: LES DISPOSITIONS PERNICIEUSES DU  PROJET DE LOI ELECTORALE DE 2013 OU ...
HAITI: LES DISPOSITIONS PERNICIEUSES DU PROJET DE LOI ELECTORALE DE 2013 OU ...Stanleylucas
 
Cash Piscines Catalogue 2012 • Jouer dans sa piscine
Cash Piscines Catalogue 2012 • Jouer dans sa piscineCash Piscines Catalogue 2012 • Jouer dans sa piscine
Cash Piscines Catalogue 2012 • Jouer dans sa piscineCashPiscines
 
Ppt atelier abf 09 juin 2012
Ppt atelier abf 09 juin 2012Ppt atelier abf 09 juin 2012
Ppt atelier abf 09 juin 2012Association Cible
 
Canaries
CanariesCanaries
Canariesmolimaj
 
éco projet lison en images
éco projet  lison en imageséco projet  lison en images
éco projet lison en imageslisonbarbier
 
Cupcakes Receta en francés
Cupcakes Receta en francésCupcakes Receta en francés
Cupcakes Receta en francésAlejandra Peña
 

En vedette (20)

Le contexte en France et les besoins revendiqués par les collectifs
Le contexte en France et les besoins revendiqués par les collectifsLe contexte en France et les besoins revendiqués par les collectifs
Le contexte en France et les besoins revendiqués par les collectifs
 
Association Handivol
Association HandivolAssociation Handivol
Association Handivol
 
4.formulario de ciudad
4.formulario de ciudad4.formulario de ciudad
4.formulario de ciudad
 
Powerpoint FINAL info
Powerpoint FINAL infoPowerpoint FINAL info
Powerpoint FINAL info
 
Sn030412
Sn030412Sn030412
Sn030412
 
Guillaume Jalenques de Labeau
Guillaume Jalenques de LabeauGuillaume Jalenques de Labeau
Guillaume Jalenques de Labeau
 
Troféu fritz muller
Troféu fritz mullerTroféu fritz muller
Troféu fritz muller
 
Le role de l'ordinateur questions speciales
Le role de l'ordinateur questions specialesLe role de l'ordinateur questions speciales
Le role de l'ordinateur questions speciales
 
Séance 1 - Acculturation aux environnements numériques
Séance 1 - Acculturation aux environnements numériquesSéance 1 - Acculturation aux environnements numériques
Séance 1 - Acculturation aux environnements numériques
 
Paris 2
Paris 2Paris 2
Paris 2
 
Stratégies de monétisation des applications mobiles (Mai 2010)
Stratégies de monétisation des applications mobiles (Mai 2010)Stratégies de monétisation des applications mobiles (Mai 2010)
Stratégies de monétisation des applications mobiles (Mai 2010)
 
HAITI: LES DISPOSITIONS PERNICIEUSES DU PROJET DE LOI ELECTORALE DE 2013 OU ...
HAITI: LES DISPOSITIONS PERNICIEUSES DU  PROJET DE LOI ELECTORALE DE 2013 OU ...HAITI: LES DISPOSITIONS PERNICIEUSES DU  PROJET DE LOI ELECTORALE DE 2013 OU ...
HAITI: LES DISPOSITIONS PERNICIEUSES DU PROJET DE LOI ELECTORALE DE 2013 OU ...
 
Cash Piscines Catalogue 2012 • Jouer dans sa piscine
Cash Piscines Catalogue 2012 • Jouer dans sa piscineCash Piscines Catalogue 2012 • Jouer dans sa piscine
Cash Piscines Catalogue 2012 • Jouer dans sa piscine
 
Ppt atelier abf 09 juin 2012
Ppt atelier abf 09 juin 2012Ppt atelier abf 09 juin 2012
Ppt atelier abf 09 juin 2012
 
Sug bordeaux 20110111
Sug bordeaux 20110111Sug bordeaux 20110111
Sug bordeaux 20110111
 
Enqrique g .v .
Enqrique g .v .Enqrique g .v .
Enqrique g .v .
 
Les fetes importantes pour les enfants
Les fetes importantes pour les enfantsLes fetes importantes pour les enfants
Les fetes importantes pour les enfants
 
Canaries
CanariesCanaries
Canaries
 
éco projet lison en images
éco projet  lison en imageséco projet  lison en images
éco projet lison en images
 
Cupcakes Receta en francés
Cupcakes Receta en francésCupcakes Receta en francés
Cupcakes Receta en francés
 

Plus de CripsIDF

Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"
Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"
Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"CripsIDF
 
Evaluation - action de "Tony jeune gay"
Evaluation - action de "Tony jeune gay"Evaluation - action de "Tony jeune gay"
Evaluation - action de "Tony jeune gay"CripsIDF
 
Vaccins anti-HPV et risques de maladies auto-immunes
Vaccins anti-HPV et risques de maladies auto-immunesVaccins anti-HPV et risques de maladies auto-immunes
Vaccins anti-HPV et risques de maladies auto-immunesCripsIDF
 
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...CripsIDF
 
Données épidémiologiques
Données épidémiologiquesDonnées épidémiologiques
Données épidémiologiquesCripsIDF
 
HPV et anus
HPV et anusHPV et anus
HPV et anusCripsIDF
 
Vaccin HPV : comment convaincre ?
Vaccin HPV : comment convaincre ?Vaccin HPV : comment convaincre ?
Vaccin HPV : comment convaincre ?CripsIDF
 
Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...
Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...
Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...CripsIDF
 
Comment et pourquoi acompagner l'injection
Comment et pourquoi acompagner l'injectionComment et pourquoi acompagner l'injection
Comment et pourquoi acompagner l'injectionCripsIDF
 
Les dimensions de la précarité dans anrs vespa2 9 décembre
Les dimensions de la précarité dans anrs vespa2   9 décembreLes dimensions de la précarité dans anrs vespa2   9 décembre
Les dimensions de la précarité dans anrs vespa2 9 décembreCripsIDF
 
Le soutien alimentaire : Association la Marmite
Le soutien alimentaire : Association la MarmiteLe soutien alimentaire : Association la Marmite
Le soutien alimentaire : Association la MarmiteCripsIDF
 
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvihDe l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvihCripsIDF
 
Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)
Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)
Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)CripsIDF
 
Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ?
Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ? Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ?
Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ? CripsIDF
 
Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...
Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...
Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...CripsIDF
 
Stamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabac
Stamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabacStamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabac
Stamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabacCripsIDF
 
Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...
Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...
Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...CripsIDF
 
Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité.
Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité. Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité.
Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité. CripsIDF
 
Le slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
Le slam : consommation à risque et enjeux de la préventionLe slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
Le slam : consommation à risque et enjeux de la préventionCripsIDF
 
Point épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et C
Point épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et CPoint épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et C
Point épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et CCripsIDF
 

Plus de CripsIDF (20)

Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"
Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"
Résumé de l'évaluation / action de "Tony jeune gay"
 
Evaluation - action de "Tony jeune gay"
Evaluation - action de "Tony jeune gay"Evaluation - action de "Tony jeune gay"
Evaluation - action de "Tony jeune gay"
 
Vaccins anti-HPV et risques de maladies auto-immunes
Vaccins anti-HPV et risques de maladies auto-immunesVaccins anti-HPV et risques de maladies auto-immunes
Vaccins anti-HPV et risques de maladies auto-immunes
 
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
 
Données épidémiologiques
Données épidémiologiquesDonnées épidémiologiques
Données épidémiologiques
 
HPV et anus
HPV et anusHPV et anus
HPV et anus
 
Vaccin HPV : comment convaincre ?
Vaccin HPV : comment convaincre ?Vaccin HPV : comment convaincre ?
Vaccin HPV : comment convaincre ?
 
Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...
Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...
Le point de vue des habitants concernés par la proximité avec des structures ...
 
Comment et pourquoi acompagner l'injection
Comment et pourquoi acompagner l'injectionComment et pourquoi acompagner l'injection
Comment et pourquoi acompagner l'injection
 
Les dimensions de la précarité dans anrs vespa2 9 décembre
Les dimensions de la précarité dans anrs vespa2   9 décembreLes dimensions de la précarité dans anrs vespa2   9 décembre
Les dimensions de la précarité dans anrs vespa2 9 décembre
 
Le soutien alimentaire : Association la Marmite
Le soutien alimentaire : Association la MarmiteLe soutien alimentaire : Association la Marmite
Le soutien alimentaire : Association la Marmite
 
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvihDe l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
De l’accompagnement social à l’accompagnement global de pvvih
 
Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)
Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)
Présentation NPS (nouveaux produits de synthèse) et RC (research chemicals)
 
Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ?
Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ? Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ?
Adalis : Quel soutien pour les consommateurs de cannabis et leur entourage ?
 
Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...
Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...
Présentation du groupement d’intérêt public Addictions Drogues Alcool Info Se...
 
Stamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabac
Stamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabacStamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabac
Stamp : évaluation d'un dispositif de coaching d'aide à l'arrêt du tabac
 
Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...
Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...
Médias électroniques : peut-on vraiment tout leur demander ? Enjeux et limite...
 
Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité.
Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité. Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité.
Prévention du sida et reconnaissance sociale de l’homosexualité.
 
Le slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
Le slam : consommation à risque et enjeux de la préventionLe slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
Le slam : consommation à risque et enjeux de la prévention
 
Point épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et C
Point épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et CPoint épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et C
Point épidémiologique et focus sur le dépistage des hépatites B et C
 

Dernier

Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxrababouerdighi
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Khadija Moussayer
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxKawTar253413
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Aymen Masri
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxOuedraogoSoumaila3
 

Dernier (7)

Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
 

Les spécificités liées à la sexualité des personnes handicapées moteur

  • 1.  Les spécificités liées à la sexualité des personnes handicapées moteur François CROCHON Sexologue clinicien Chef de mission du GCSMS CeRHeS
  • 2. •La sexualité La sexualité est ce que chacun de nous en fait : une marchandise onéreuse ou sensuelle expérience bon marché, un moyen de reproduction, une parade à la solitude, une forme de communication, un instrument d’agression (domination, pouvoir, punition ou oppression), l'amour, l'art, la beauté, un état idéal, le bien ou le mal, le luxe ou la détente, une récompense, une fuite, une raison de se respecter, une forme de tendresse, une sorte de rébellion, une source de liberté, un devoir, un plaisir, une voie vers la paix, un contentieux juridique, une façon de satisfaire curiosité et soif de découverte, une technique, une fonction biologique, l’expression d’un esprit sain ou malade ou tout simplement, une (A. OFFIT, sexologue américaine)
  • 3. Les représentations de la sexualité et du handicap • L’ange ou la bête – Trop peu (immaturité/innocence) – Trop (débordement pulsionnel / activités de type pervers) • Manque d’autonomie / dépendance / fragilité et vulnérabilité – Souci de protection / infantilisation – Série de problèmes et de risques : les abus sexuels, les risques de grossesse, les risques d’infection au V.I.H, etc. • Statut d’adulte vs statut de personne handicapée – Incapacité à établir une relation de qualité – Incapacité à trouver une compagne ou un compagnon approprié(e) pour former un couple heureux et durable – Pas les compétences nécessaires pour élever et éduquer un enfant – Non reconnaissance des désirs
  • 4. Les représentations de la sexualité et du handicap Comment dès lors, imaginer une sexualité épanouie ? – Poids des représentations – Vie en collectivité vs libertés individuelles – Mode d’emploi ni enseigné, ni testé – Sexualité sans égarements, ni trébuchements – Statut du plaisir ???...  Un projet d’épanouissement différent pour chacun-e plutôt qu’un projet de normalisation
  • 5. Spécificités Handicap / Vie affective et sexuelle ? Qu’est-ce qu’une activité sexuelle ? Dans une définition à usage des lecteurs les auteurs de l’ACSF (Analyse des comportements sexuels en France - 1992) précisent : • Une activité sexuelle désigne toute activité physique ou mentale liée à l'excitation sexuelle d'au moins une personne (caresses, masturbation, pénétration, minitel rose, lectures de journaux érotiques...) • Parmi les activités, on distingue les pratiques sexuelles, types de contacts corporels non nécessairement mutuels, liés à l'excitation sexuelle d'au moins une personne (caresses du corps, masturbation, pénétration...) • Un rapport sexuel est une activité sexuelle qui implique au moins deux personnes et qui comprend au minimum une pratique sexuelle D’après Danièle AUTHIER, coordinatrice de l’association FRISSE (Femmes, Réduction des rISques, Sexualité), Lyon
  • 6. Spécificités Handicap / Vie affective et sexuelle ? Le cycle de réponse sexuelle
  • 7. Spécificités Handicap / Vie affective et sexuelle ?  NON Mais de nombreux paramètres à prendre en compte  Nature du handicap  Atteintes primaires directes sur les voies génitales et la procréation  Atteintes secondaires, indirectes, non génitales (douleur, fatigue, hygiène)  Atteintes tertiaires psychosociales D’après Dr K. CHARVIER et Dr C. DEL AGUILA- BERTHELOT, Hôpital Henry Gabrielle, 69565 St Genis Laval.
  • 8. Spécificités Handicap / Vie affective et sexuelle ? D’après Dr K. CHARVIER et Dr C. DEL AGUILA- BERTHELOT, Hôpital Henry Gabrielle, 69565 St Genis Laval.
  • 9. EXEMPLE : La sexualité après une lésion médullaire Modèle neurologique Érection – Réflexe S2-S4 (tum & rig) – Psychogène T11-L2 (tum) Lubrification – Réflexe S2-S4 – Psychogène T11-L2 Éjaculation – Émission T11-L2 – Éjaculation S2-S4 – Centre lombaire??(Giuliano) Orgasme ? – Réflexe (sacré) (Sipski) – Autonomique (Courtois) – N. Vague (Whipple) D’après Dr K. CHARVIER et Dr C. DEL AGUILA- BERTHELOT, Hôpital Henry Gabrielle, 69565 St Genis Laval.
  • 10. EXEMPLE : La sexualité après une lésion médullaire Dysfonctions sexuelles masculines féminines Troubles de l’érection du Troubles de clitoris, de l’érection de la l’engorgement des verge petites lèvres et du vagin Troubles de la Troubles de lubrification l’éjaculation vaginale Troubles du plaisir et de l’orgasme D’après Dr K. CHARVIER et Dr C. DEL AGUILA- BERTHELOT, Hôpital Henry Gabrielle, 69565 St Genis Laval.
  • 11. EXEMPLE : La sexualité après une lésion médullaire Rééducation sexologique Fonction sexuelle possible malgré la lésion neurologique  S’aider du modèle neurophysiologique  Encourager les explorations et l’auto-évaluation  Recadrage cognitif Palliatifs mécaniques  Garrots ou « Anneau », Vibreurs, Vacuum Palliatifs pharmacologiques  Injections de Prostaglandines Recadrage cognitif et  IPDE5 développement des zones  Gutron® D’après Dr K. CHARVIER et Dr C. DEL AGUILA- BERTHELOT, Hôpital Henry Gabrielle, 69565 St Genis Laval. érogènes
  • 12. • les palliatifs mécaniques : • garrots péniens ou anneau impulseur d’érection • vacuum
  • 13. Le vacuum feminin : l’EROS™ ctd
  • 14. • les palliatifs pharmacologiques : • injections intracaverneuses de prostaglandines (Edex®, Caverject®) • inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE5) : Viagra® (sildénafil), Cialis® (tadalafil), Lévitra® (vardénafil)
  • 15. Les aides techniques n’ont aucun sens si la rééducation de la fonction sexuelle n’est pas proposée dans le cadre d’une approche intégrative par une équipe pluridisciplinaire • Savoir encourager • à l’écoute des aspirations de la l’exploration du potentiel personne naturel puis les essais de palliatifs et savoir • qui prend en compte son contexte répéter les essais, dans un cadre hospitalier si de vie possible • Possibilité d’ association des palliatifs mécaniques et/ou pharmacologiques • Place restreinte de la chirurgie de nos jours (prothèses péniennes) D’après Dr K. CHARVIER et Dr C. DEL AGUILA- BERTHELOT, Hôpital Henry Gabrielle, 69565 St Genis Laval.
  • 16. Pour les hommes Arrivée tout droit du Japon, la marque Tenga (dont le sex toy masturbateur Deep Throat a déjà révolutionné la fellation en solo) pond un nouveau joujou tout frais pour de nouvelles sensations intimes. En ouvrant délicatement la coquille de l'Egg, on découvre une gaine de masturbation en élastomère (matière à l'origine créée pour la NASA) et du lubrifiant. Il suffit ensuite de placer cette petite chose conique sur le haut du sexe et de se laisser aller à d'agréables et diverses expériences selon l'œuf choisi. Le Wavy est ondulé à l'intérieur, le Clicker truffé de petits picots et le Spider contient d'intrigantes aspérités en forme de toile d'araignée.
  • 19. • La personne handicapée va-t-elle être enfin reconnue davantage comme semblable aux autres personnes que comme différente? • Une personne qui, dans l’expression de sa sexualité, peut, à sa façon personnelle, se poser les mêmes questions : Jean-Louis FOUCHARD • Qui aimer ? Comment aimer ? , Les institutions et la Aimer sexuellement ? sexualité de l’adulte Passagèrement, durablement, av handicapé, oir des enfants ? Vivre en couple ? Les Cahiers de l'Actif - Où ? Avec qui ? Avec quelles N°268/269 ressources ?
  • 20. • Il estimportant de placer la réflexion autour de la sexualité dans le droit fil de l’accompagnement quotidien que chaque professionnel pratique déjà. • Peut-être y aura-t-il moins de résistance, moins de crainte, moins d’initiatives intempestives si l’on rappelle que la prise en compte de la dimension sexuelle des personnes n’est pas l’accès à un autre monde, piégé, à risques, source de conflits, mais à un prolongement adéquat de ce que l’on sait écouter, dire et faire au quotidien. • Cette prise en compte établit la personne Jean-Louis dans le respect de son intégrité, sans FOUCHARD , Les mutilation, lesquelles renvoient à une institutions et la compétence professionnelle elle aussi sexualité de intégrale, globale. l’adulte handicapé, Les Cahiers de l'Actif - N°268/269
  • 21. Merci pour votre attention… • Développer et promouvoir • la faculté de s’approcher du paysage intime de l’autre, de recevoir ce qui fait résonnance et d’accepter d’en L'empathie au cœur du jeu social , Vivre ensemble ou mourir, Serge être changé. TISSERON, collection Mémoires imaginaires, Ed. Albin Michel, Paris 2010.