Colloque international de la Société Coréenne d’Enseignement de Langue et Littérature
                         Française, ...
Pourquoi apprendre le français ?
Motivations

        Point de départ relativement confus

        Construites par la soci...
Typologie de la motivation

Motivation communicative
       parler avec des natifs
Motivation professionnelle ou fonctionn...
Typologie de la motivation
Motivation culturelle ou éducative
         « amener les élèves à prendre conscience de la mani...
Motivation institutionnelle et politique
              éducative
Apprentissage du français inscrit
       dans le programm...
la politique coloniale d’assimilation :
          représentation ordinaire
« La colonisation française donnait une grande
...
Politique coloniale d’assimilation
           selon Jules Ferry


« Assimiler l’Algérie à la métropole, leur donner à
tout...
Repères pour la politique coloniale
             d’assimilation
1870, décret Crémieux
la naturalisation collective des isr...
Repères pour la politique coloniale
              d’assimilation
1889, Congrès colonial international de Paris
1889, loi d...
Congrès colonial international de Paris
               (1889)


 Du 31 juillet au 2 août 1889 (Exposition universelle)

 A...
Gustave Le Bon (1841-1931) médecin, sociologue,
psychologue

 Célèbre pour la « psychologie des foules »

 Lois psychologi...
Théorie de Le Bon
« Ni les changements de milieu ni les conquêtes ne suffisent à
modifier l'âme d'un peuple. Sa transforma...
La politique d’assimilation selon Le Bon
 Assimilation administrative
           traiter exactement comme un département f...
« Quelle est l’influence que notre
   civilisation peut produire sur les
populations indigènes des colonies ? »
 Les Arabe...
Politique d’assimilation chez
                     Le Bon
Par les institutions
Le service militaire moins efficace
Le tran...
Pourquoi ne pas enseigner le français aux
              indigènes ?
  Trop de différences mentales entre l’Occident et l’O...
Propositions de Le Bon
Laisser aux indigènes leurs coutumes, leurs institutions, leurs lois, et
conserver sur eux une haut...
Objections à Le Bon
Ne pas enseigner les langues et structurer la société entre
les dominants et les dominés
        Polit...
Objections à Le Bon
Comme les Romains ont apporté la civilisation aux Gaulois, les
Français l’apportent aux indigènes. F. ...
Léopold de Saussure (1866-1925)
Frère de Ferdinand de Saussure (1857-1913)
sinologue, astronome, officier de marine
Discip...
La politique d’assimilation chez
             Saussure
Unité constitutionnelle de la nature humaine

Égalité naturelle des...
La hiérarchie des langues
La supériorité a priori de la civilisation européenne

Les langues flexionnelles, langues les pl...
Mission de la France
Destin immanent et mission providentielle à remplir.

Conversion de l’humanité à la religion égalitai...
Saussure contre la politique
            d’assimilation
Implantation difficile de la langue de civilisation chez les
indig...
Assimilation individuelle ou
              collective ?
La possibilité de l’assimilation individuelle par l’éducation
dans...
Inutile d’apprendre le français aux
            indigènes ?
« il importe de voir les choses telles qu’elles sont et de les...
Changement de la politique
         coloniale
La période de la politique d’assimilation administrative en
Algérie, de 1881...
Réflexion pour nos jours
Discours de Le Bon et de Saussure

Différence entre l’Occident et l’Orient



Nos apprenants sont...
Références
Besse, Henri (1993), « Catharsis interculturelle et enseignement du français en
Amérique latine », Interculture...
Références
Joubert, Jean-Louis (1997), La francophonie, Paris : CLE International, 63 p.

Le Bon, Gustave (1887), « L'Algé...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Nishiyama Univ Kyoto

1 226 vues

Publié le

Pourquoi les indigènes musulmans devaient-ils apprendre le français? Eclaircissements sur la motivation de l'enseignement/apprentissage du français dans une société coloniale.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 226
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Nishiyama Univ Kyoto

  1. 1. Colloque international de la Société Coréenne d’Enseignement de Langue et Littérature Française, Séoul, le 10 ocotobre 2009 Pourquoi les indigènes musulmans devaient-ils apprendre le français ? Eclaircissements sur la motivation de l’enseignement / apprentissage du français dans une société coloniale NISHIYAMA Jean Noriyuki (université de Kyoto, Japon) jnn@lapin.ic.h.kyoto-u.ac.jp http://www.momiji.h.kyoto-u.ac.jp/~nishiyama/ 1
  2. 2. Pourquoi apprendre le français ? Motivations Point de départ relativement confus Construites par la société maternelle et/ou l’apprenant Finalités (objectifs) Déterminées par les apprenants Déterminées par les institutions
  3. 3. Typologie de la motivation Motivation communicative parler avec des natifs Motivation professionnelle ou fonctionnelle utiliser la langue pour des raisons professionnelles Motivation formatrice former l’esprit le latin dans l’Occident le chinois classique dans l’Orient
  4. 4. Typologie de la motivation Motivation culturelle ou éducative « amener les élèves à prendre conscience de la manière dont ils ont été socialisés dans leur langue / culture en découvrant que d’autres l’ont été différemment, ce qui leur permet d’ouvrir leur identité plurielle, ce qui engage l’intelligence, le réflexif, une certaine expérience, ponctuelle, imaginaire. » (Besse, 1993, p. 46) Motivation hédoniste plaisir d’apprendre la langue Motivation institutionnelle et politique éducative
  5. 5. Motivation institutionnelle et politique éducative Apprentissage du français inscrit dans le programme scolaire dans la politique linguistique coloniale Pour quelle finalité apprend-t-on le français dans les sociétés coloniales ? Pour des raisons communicatives ou fonctionnelles ? Qui coordonne la finalité de l’apprentissage ? L’institution (les colonisateurs) ? Les apprenants (les indigènes) ?
  6. 6. la politique coloniale d’assimilation : représentation ordinaire « La colonisation française donnait une grande importance à la diffusion de la langue. Ils avaient le projet de former les colonisés à leur image. L’école en français était donc l’outil essentiel de la politique coloniale d’assimilation : les programmes devaient être les mêmes dans la métropole et dans les colonies ; de l’Algérie au Vietnam, on faisait les mêmes leçons d’histoire et l’on évoquait “ nos ancêtres les Gaulois “ ». (Joubert, 1997, pp. 19-20)
  7. 7. Politique coloniale d’assimilation selon Jules Ferry « Assimiler l’Algérie à la métropole, leur donner à toutes deux les mêmes institutions, le même régime législatif et politique, leur assurer les mêmes garanties, les mêmes droits, la même loi, c’est une conception simple et bien faite pour séduire l’esprit français » (Ferry, 1898, p. 291)
  8. 8. Repères pour la politique coloniale d’assimilation 1870, décret Crémieux la naturalisation collective des israélites algériens 1881, décret de rattachement des services algériens aux ministères parisiens (~1896) assimilation administrative 1883, décret sur la gratuité et l’obligation de l’enseignement ainsi que de la neutralité religieuse de l’école en Algérie (les lois Ferry) destiné aux enfants des colons et des étrangers L’enseignement des indigènes dépend des compétences du gouverneur général
  9. 9. Repères pour la politique coloniale d’assimilation 1889, Congrès colonial international de Paris 1889, loi de naturalisation automatique des étrangers nés sur le sol français assimilation des étrangers 1892, Rapport sur le Gouvernement de l’Algérie (Ferry ) 1896, Abrogation du rattachement des services algériens aux ministères parisiens (fin de l’assimilation administrative)
  10. 10. Congrès colonial international de Paris (1889) Du 31 juillet au 2 août 1889 (Exposition universelle) Au Palais du Trocadéro et au Collège de France Séance « De l’influence de l’éducation et des institutions européennes sur les populations indigènes des colonies » par Gustave Le Bon
  11. 11. Gustave Le Bon (1841-1931) médecin, sociologue, psychologue Célèbre pour la « psychologie des foules » Lois psychologiques de l’évolution des peuples (1894) Prépondérance de la tradition des peuples Importance de la volonté et du sentiment plutôt que de la raison
  12. 12. Théorie de Le Bon « Ni les changements de milieu ni les conquêtes ne suffisent à modifier l'âme d'un peuple. Sa transformation n'est possible qu'au moyen de croisements répétés. Le sol, les institutions, la religion même ne changent pas l'âme d'une race. Les croisements n'ont d'ailleurs d'influence que s'ils s'opèrent entre peuples de mentalité voisine. Entre peuples de mentalité trop différente, ils sont désastreux. » (Le Bon, 1894, pp. 7-8.)
  13. 13. La politique d’assimilation selon Le Bon Assimilation administrative traiter exactement comme un département français faire bénéficier de la Déclaration des droits de l'homme et de nos grands principes (suffrage universel, des conseils, des tribunaux, des assemblées etc..)
  14. 14. « Quelle est l’influence que notre civilisation peut produire sur les populations indigènes des colonies ? » Les Arabes (l’Algérie, la Tunise) Une civilisation inférieure Les Indo-Chinois (le Vietnam) Une civilisation ancienne Les nègres de la Martinique Pas de civilisation
  15. 15. Politique d’assimilation chez Le Bon Par les institutions Le service militaire moins efficace Le transfert difficile et complexe de l’administration parisienne vers les colonies Par la religion Impossible de convertir les musulmans au christianisme Par l’enseignement du français Risque d'engendrer l'hostilité des musulmans envers les Européens, d’après l' expérience des Britanniques en Inde Les Arabes réclament l’autonomie de l’Algérie.
  16. 16. Pourquoi ne pas enseigner le français aux indigènes ? Trop de différences mentales entre l’Occident et l’Orient Impossible d’amener les barbares à la civilisation La civilisation européenne trop compliquée pour les indigènes Impossible d’effacer l’inégalité héréditaire des races par l’éducation
  17. 17. Propositions de Le Bon Laisser aux indigènes leurs coutumes, leurs institutions, leurs lois, et conserver sur eux une haute tutelle. (supprimer la politique d’assimilation.) Inutile d’organiser l’instruction européenne pour les indigènes (L’éducation européenne ne peut pas les amener à la civilisation supérieure.) Organiser la formation professionnelle et pratique Renoncer au rôle d’apôtre de la civilisation Études approfondies de leurs mœurs par les coloniaux
  18. 18. Objections à Le Bon Ne pas enseigner les langues et structurer la société entre les dominants et les dominés Politique de l’Ancien Regime (Isaac, sénateur de la Guadeloupe, indigène) La communauté de la langue et des intérêts entre les indigènes et les colonisateurs meilleur moyen d’en faire des amis (Vallon, ancien gouverneur du Sénégal)
  19. 19. Objections à Le Bon Comme les Romains ont apporté la civilisation aux Gaulois, les Français l’apportent aux indigènes. F. Puaux (membre du Conseil supérieur des Colonies) Mission civilisatrice de la France (Gauthier, Secrétaire général de la Société de Géographie commerciale de Paris) tirer les indigènes de l’ignorance et de la barbarie nous rendre des services précieux Les indigènes comme les enfants ; une charge pour devenir une force. La métropole - les parents Les colonies - les enfants
  20. 20. Léopold de Saussure (1866-1925) Frère de Ferdinand de Saussure (1857-1913) sinologue, astronome, officier de marine Disciple de Le Bon Auteur de Psychologie de la colonisation française dans ses rapports avec les sociétés indigènes (1899) Orateur contre la politique d’assimilation au Congrès de sociologie colonial en 1900
  21. 21. La politique d’assimilation chez Saussure Unité constitutionnelle de la nature humaine Égalité naturelle des races Faire accepter la langue, les institutions, les croyances, les mœurs et l’esprit français aux indigènes Idée qui remonte à la révolution française et à la philosophie du XVIIIe siècle Propager l’idéal aux indigènes Faire avancer l’évolution des indigènes
  22. 22. La hiérarchie des langues La supériorité a priori de la civilisation européenne Les langues flexionnelles, langues les plus avancées, parlées par les races supérieures. Les langues flexionnelles, supérieures aux langues agglutinantes parlées par les races inférieures
  23. 23. Mission de la France Destin immanent et mission providentielle à remplir. Conversion de l’humanité à la religion égalitaire Par la langue française et par toutes les manifestations de sa civilisation Imposer la langue ou les institutions comme les missionnaires cherchent à imposer la foi.
  24. 24. Saussure contre la politique d’assimilation Implantation difficile de la langue de civilisation chez les indigènes Impossible de transformer les indigènes par la langue L’éducation européenne crée l'hostilité des musulmans, d’après l’expérience des Britanniques en Inde.
  25. 25. Assimilation individuelle ou collective ? La possibilité de l’assimilation individuelle par l’éducation dans une situation où l’individu réagit avec plus de passivité que d’initiative. Impossible d’assimiler collectivement les indigènes. L’exemple des Antilles La deuxième génération ne sait que parler « la langue nègre ».
  26. 26. Inutile d’apprendre le français aux indigènes ? « il importe de voir les choses telles qu’elles sont et de les résoudre pratiquement dans leur ordre naturel. » (p. 303) L’évolution de la société indigène n’est pas identique à celle de la France. Le besoin de l’école sera développé en fonction du développement économique. Le développement économique précède le développement moral.
  27. 27. Changement de la politique coloniale La période de la politique d’assimilation administrative en Algérie, de 1881 à 1896 Fin de la politique d’assimilation vers 1900 (Congrès de sociologie coloniale) Formation de la politique d’assimilation
  28. 28. Réflexion pour nos jours Discours de Le Bon et de Saussure Différence entre l’Occident et l’Orient Nos apprenants sont-ils les indigènes de la République ?
  29. 29. Références Besse, Henri (1993), « Catharsis interculturelle et enseignement du français en Amérique latine », Intercultures , n. 23, pp. 37- 52. Betts, Raymond F. (1961), Assimilation and Association in French Colonial Theory 1890- 1914, Columbia University Press, 224 p. Congrès colonial international de Paris (1890), Congrès colonial international de Paris 1889, Paris : Augustin Challamel, p. 382. Deming Lewis Martin (1962), « One hundred million Frenchmen; the "assimilation" theory in French Colonial policy », Comparative Studies in Society and History, vol. IV. n. 2, pp. 129-153. Ferry, Jules (1898), « Rapport sur le Gouvernement de l'Algérie », Jules Ferry, Discours et opinions, t. 7. Discours sur la politique intérieure, Paris : Arman Colin.
  30. 30. Références Joubert, Jean-Louis (1997), La francophonie, Paris : CLE International, 63 p. Le Bon, Gustave (1887), « L'Algérie et les idée régnantes en France en matière de colonisation », Revue scientifique (revue bleue), n.15. 8 octobre, pp. 449- 457. Le Bon, Gustave [1894] (192718éd), Lois psychologiques de l'évolution des peuples, Paris : éd. Félix Alcan, 200 p. Leroy-Beaulieu, Pierre (1899), « Les principes du régime des indigènes dans les colonies », L’économiste français, 2 déc. Pp. 785-788. Saussure, Léopold de (1899), Psychologie de la colonisation française dans ses rapports avec les sociétés indigènes, Paris : Félix Alcan, 311 p. Vibert, Paul, « Dixième leçon, 27 février 1901, Onzième leçon 4 mars 1901 », La colonisation pratique et comparée, t. 1, Paris : Edouard Cornély & cie Edteurs, 422 p., pp. 215-255.

×