SlideShare une entreprise Scribd logo

Montessori finale

Pédagogie montessori

1  sur  36
Télécharger pour lire hors ligne
la pédagogie Montessori
Jihen DAMERJI
Mastère NTE 2015/2016
la pédagogie
Montessori
Maria
Montessori
Approche
Montessori
Rôle de l’éducateur
Les principes de la
pédagogie Montessori
La liberté
L’autodiscipline
L’action en périphérie
Le respect du rythme de
chacun
L’apprentissage par
l’expérience
L’activité individuelle
L’éducation, une aide à la vie
Le matériel
l’activité
motrice
sensorielle,
intellectuelle
Le contrôle de l'erreur
Du concret à l'abstrait
Citation de Maria
Montessori
Sa révolution ?
Biographie
 La pédagogie Montessori est une méthode
d'éducation dite ouverte, par rapport aux
méthodes dites fermées ou traditionnelles,
telle que l'enseignement mutuel.
 Sa pédagogie repose sur l'éducation
sensorielle et kinésthésique de l'enfant.
Dans la pédagogie Montessori, l'éducation est
considérée comme une
« aide à la vie »
« L’enfant n’est pas un vase que l’on
remplit, mais une source que l’on laisse
jaillir. »
Telle est la philosophie de l’éducation de
Maria Montessori
Biographie
Maria Montessori naît en
1870 à Chiaravalle (Italie)
En 1896, à 26 ans, Maria
Montessori devient une des
premières femmes diplômées
de médecine en Italie.
 Elle travaille ensuite deux ans
à la clinique psychiatrique de
l'université de Rome. Elle y
étudie le comportement de
jeunes « retardés mentaux ».
En 1901, elle commence à
s'intéresser aux enfants
« normaux ». Elle entreprend
des études de psychologie et
de philosophie.
en 1907 il ya eux la création de
la première Maison des enfants
(Casa dei bambini) dans le
quartier populaire de Rome
qui est devenue une base de
recherche, un laboratoire
d'expérimentation où Maria
Montessori construit et
éprouve sa méthode.

Recommandé

L'École Autrement: la Pédagogie Freinet
L'École Autrement: la Pédagogie FreinetL'École Autrement: la Pédagogie Freinet
L'École Autrement: la Pédagogie FreinetDenis Hébert
 
Les fondamentaux de la classe inversée
Les fondamentaux de la classe inverséeLes fondamentaux de la classe inversée
Les fondamentaux de la classe inverséeMokhtar Ben Henda
 
Histoire théories & concepts de l'apprentissage, par Philippe Clauzard
Histoire théories & concepts de l'apprentissage, par Philippe ClauzardHistoire théories & concepts de l'apprentissage, par Philippe Clauzard
Histoire théories & concepts de l'apprentissage, par Philippe Clauzardphilip61
 
Observation de classe, une grille de travail et planification
Observation de classe, une grille de travail et planificationObservation de classe, une grille de travail et planification
Observation de classe, une grille de travail et planificationphilip61
 
accident exposition au sang
accident exposition au sangaccident exposition au sang
accident exposition au sangamel ouyahia
 
Techniques de communication ppt
Techniques de communication pptTechniques de communication ppt
Techniques de communication ppt056611678
 
Les Clés de l'Autoformation
Les Clés de l'AutoformationLes Clés de l'Autoformation
Les Clés de l'AutoformationHR SCOPE
 
Méthodes d'enseignement béhavioristes
Méthodes d'enseignement béhavioristesMéthodes d'enseignement béhavioristes
Méthodes d'enseignement béhavioristesJeanne Charoy
 

Contenu connexe

Tendances

Psychologie de l'éducation, un mémo
Psychologie de l'éducation, un mémoPsychologie de l'éducation, un mémo
Psychologie de l'éducation, un mémophilip61
 
Fiche metiers du formateur tellen les rythmes d'apprentissage 2
Fiche metiers du formateur tellen   les rythmes d'apprentissage 2Fiche metiers du formateur tellen   les rythmes d'apprentissage 2
Fiche metiers du formateur tellen les rythmes d'apprentissage 2pedagoform pedago
 
Projet pédagogique accueils de loisirs juillet 2013
Projet pédagogique accueils de loisirs juillet 2013Projet pédagogique accueils de loisirs juillet 2013
Projet pédagogique accueils de loisirs juillet 2013centresocial
 
Module 5: PROTECTION DE L'ENFANCE
Module 5: PROTECTION DE L'ENFANCEModule 5: PROTECTION DE L'ENFANCE
Module 5: PROTECTION DE L'ENFANCEGBV Guidelines
 
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUNSITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUNDr. Adidja AMANI, MD MPH
 
Module 5 l' evaluation d'une sequence de formation
Module 5 l' evaluation d'une sequence de formationModule 5 l' evaluation d'une sequence de formation
Module 5 l' evaluation d'une sequence de formationAbderrazak LAKRIM
 
Roue de hudson - ICF synergie - Sylvie Timmers - nov 2019
Roue de hudson - ICF synergie  - Sylvie Timmers - nov 2019 Roue de hudson - ICF synergie  - Sylvie Timmers - nov 2019
Roue de hudson - ICF synergie - Sylvie Timmers - nov 2019 Sylvie Timmers
 
les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie
les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie
les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie Dr.Oudainia Mounira
 
Formation de formateurs - Les bases pédagogiques
Formation de formateurs - Les bases pédagogiquesFormation de formateurs - Les bases pédagogiques
Formation de formateurs - Les bases pédagogiquesIPSYS Conseil & Formation
 
Edward Sapir , biographie, les principes
Edward Sapir , biographie, les principesEdward Sapir , biographie, les principes
Edward Sapir , biographie, les principesGulcin Misirlilar
 
Du Leadership à la Sociologie : 7 disciplines utiles au travail
Du Leadership à la Sociologie : 7 disciplines utiles au travailDu Leadership à la Sociologie : 7 disciplines utiles au travail
Du Leadership à la Sociologie : 7 disciplines utiles au travailHR SCOPE
 
Préparation pour inhalation
Préparation pour inhalationPréparation pour inhalation
Préparation pour inhalationhanachimiste
 
A la découverte du spectre de l'autisme
A la découverte du spectre de l'autismeA la découverte du spectre de l'autisme
A la découverte du spectre de l'autismeETIC-CAMEROUN
 
Objectifs ou compétences, …et pourquoi pas les deux ?
Objectifs ou compétences, …et pourquoi pas les deux ?Objectifs ou compétences, …et pourquoi pas les deux ?
Objectifs ou compétences, …et pourquoi pas les deux ?François Georges
 
Les étapes de la compréhension orale
Les étapes de la compréhension oraleLes étapes de la compréhension orale
Les étapes de la compréhension oraleEsteban Alvarado Vega
 
Veille et méthodologie de veille
Veille et méthodologie de veilleVeille et méthodologie de veille
Veille et méthodologie de veillePatrick Bérard
 
La fenêtre de JOHARI
La fenêtre de JOHARILa fenêtre de JOHARI
La fenêtre de JOHARIkeyros
 

Tendances (20)

Psychologie de l'éducation, un mémo
Psychologie de l'éducation, un mémoPsychologie de l'éducation, un mémo
Psychologie de l'éducation, un mémo
 
Fiche metiers du formateur tellen les rythmes d'apprentissage 2
Fiche metiers du formateur tellen   les rythmes d'apprentissage 2Fiche metiers du formateur tellen   les rythmes d'apprentissage 2
Fiche metiers du formateur tellen les rythmes d'apprentissage 2
 
Projet pédagogique accueils de loisirs juillet 2013
Projet pédagogique accueils de loisirs juillet 2013Projet pédagogique accueils de loisirs juillet 2013
Projet pédagogique accueils de loisirs juillet 2013
 
Module 5: PROTECTION DE L'ENFANCE
Module 5: PROTECTION DE L'ENFANCEModule 5: PROTECTION DE L'ENFANCE
Module 5: PROTECTION DE L'ENFANCE
 
L'ubérisation de la société
L'ubérisation de la sociétéL'ubérisation de la société
L'ubérisation de la société
 
Connectivisme - UdM
Connectivisme - UdMConnectivisme - UdM
Connectivisme - UdM
 
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUNSITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
 
Module 5 l' evaluation d'une sequence de formation
Module 5 l' evaluation d'une sequence de formationModule 5 l' evaluation d'une sequence de formation
Module 5 l' evaluation d'une sequence de formation
 
Roue de hudson - ICF synergie - Sylvie Timmers - nov 2019
Roue de hudson - ICF synergie  - Sylvie Timmers - nov 2019 Roue de hudson - ICF synergie  - Sylvie Timmers - nov 2019
Roue de hudson - ICF synergie - Sylvie Timmers - nov 2019
 
les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie
les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie
les examens biologiques et bactériologiques en parodontologie
 
Formation de formateurs - Les bases pédagogiques
Formation de formateurs - Les bases pédagogiquesFormation de formateurs - Les bases pédagogiques
Formation de formateurs - Les bases pédagogiques
 
Edward Sapir , biographie, les principes
Edward Sapir , biographie, les principesEdward Sapir , biographie, les principes
Edward Sapir , biographie, les principes
 
Du Leadership à la Sociologie : 7 disciplines utiles au travail
Du Leadership à la Sociologie : 7 disciplines utiles au travailDu Leadership à la Sociologie : 7 disciplines utiles au travail
Du Leadership à la Sociologie : 7 disciplines utiles au travail
 
Préparation pour inhalation
Préparation pour inhalationPréparation pour inhalation
Préparation pour inhalation
 
A la découverte du spectre de l'autisme
A la découverte du spectre de l'autismeA la découverte du spectre de l'autisme
A la découverte du spectre de l'autisme
 
Objectifs ou compétences, …et pourquoi pas les deux ?
Objectifs ou compétences, …et pourquoi pas les deux ?Objectifs ou compétences, …et pourquoi pas les deux ?
Objectifs ou compétences, …et pourquoi pas les deux ?
 
Les étapes de la compréhension orale
Les étapes de la compréhension oraleLes étapes de la compréhension orale
Les étapes de la compréhension orale
 
Veille et méthodologie de veille
Veille et méthodologie de veilleVeille et méthodologie de veille
Veille et méthodologie de veille
 
La fenêtre de JOHARI
La fenêtre de JOHARILa fenêtre de JOHARI
La fenêtre de JOHARI
 
Traçabilité
TraçabilitéTraçabilité
Traçabilité
 

En vedette

Método montessori
Método montessoriMétodo montessori
Método montessorikrysthye
 
Its a bicycle world
Its a bicycle worldIts a bicycle world
Its a bicycle worldjdeanshare
 
Circle of light วงของแสง
Circle of light วงของแสงCircle of light วงของแสง
Circle of light วงของแสงK.s. Mam
 
BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...
BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...
BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...BAFS
 
เรื่อง ความหมายและความสำคัญของโครงงาน
เรื่อง ความหมายและความสำคัญของโครงงานเรื่อง ความหมายและความสำคัญของโครงงาน
เรื่อง ความหมายและความสำคัญของโครงงานtangonjr
 
Seven Ways to Avoid Getting Sued for Product Liability
Seven Ways to Avoid Getting Sued for Product LiabilitySeven Ways to Avoid Getting Sued for Product Liability
Seven Ways to Avoid Getting Sued for Product LiabilityHolland & Hart LLP
 
Assessment Blueprint Example
Assessment Blueprint ExampleAssessment Blueprint Example
Assessment Blueprint Examplebarikab
 
Rident Innovation presenta i Seggiolini Ergonomici BQE
Rident Innovation presenta i Seggiolini Ergonomici BQERident Innovation presenta i Seggiolini Ergonomici BQE
Rident Innovation presenta i Seggiolini Ergonomici BQEGiorgia Prandini
 
Product Creation & Managment Webinar Deck
Product Creation & Managment Webinar DeckProduct Creation & Managment Webinar Deck
Product Creation & Managment Webinar DeckBrad Curtis
 
Stakeholders’ equilibrium people that matter’ by prateek n. kumar
Stakeholders’ equilibrium   people that matter’ by prateek n. kumarStakeholders’ equilibrium   people that matter’ by prateek n. kumar
Stakeholders’ equilibrium people that matter’ by prateek n. kumarNeoNiche Integrated
 

En vedette (17)

Método montessori
Método montessoriMétodo montessori
Método montessori
 
Métodos de Maria Montessori
Métodos de Maria MontessoriMétodos de Maria Montessori
Métodos de Maria Montessori
 
TDAH - aula 2
TDAH - aula 2TDAH - aula 2
TDAH - aula 2
 
Trans(2)
Trans(2)Trans(2)
Trans(2)
 
CV - Evi P. Nurfalah_ud0115
CV -  Evi P. Nurfalah_ud0115CV -  Evi P. Nurfalah_ud0115
CV - Evi P. Nurfalah_ud0115
 
Its a bicycle world
Its a bicycle worldIts a bicycle world
Its a bicycle world
 
Circle of light วงของแสง
Circle of light วงของแสงCircle of light วงของแสง
Circle of light วงของแสง
 
120921 fi xornada
120921 fi xornada120921 fi xornada
120921 fi xornada
 
BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...
BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...
BAFS 2015 Genève : Rainer Wendt - More business in the driver's seat : BA wor...
 
Vcxfinal
VcxfinalVcxfinal
Vcxfinal
 
เรื่อง ความหมายและความสำคัญของโครงงาน
เรื่อง ความหมายและความสำคัญของโครงงานเรื่อง ความหมายและความสำคัญของโครงงาน
เรื่อง ความหมายและความสำคัญของโครงงาน
 
Seven Ways to Avoid Getting Sued for Product Liability
Seven Ways to Avoid Getting Sued for Product LiabilitySeven Ways to Avoid Getting Sued for Product Liability
Seven Ways to Avoid Getting Sued for Product Liability
 
Assessment Blueprint Example
Assessment Blueprint ExampleAssessment Blueprint Example
Assessment Blueprint Example
 
Rident Innovation presenta i Seggiolini Ergonomici BQE
Rident Innovation presenta i Seggiolini Ergonomici BQERident Innovation presenta i Seggiolini Ergonomici BQE
Rident Innovation presenta i Seggiolini Ergonomici BQE
 
If i were
If i wereIf i were
If i were
 
Product Creation & Managment Webinar Deck
Product Creation & Managment Webinar DeckProduct Creation & Managment Webinar Deck
Product Creation & Managment Webinar Deck
 
Stakeholders’ equilibrium people that matter’ by prateek n. kumar
Stakeholders’ equilibrium   people that matter’ by prateek n. kumarStakeholders’ equilibrium   people that matter’ by prateek n. kumar
Stakeholders’ equilibrium people that matter’ by prateek n. kumar
 

Similaire à Montessori finale

Ces écoles qui rendent nos enfants heureux
Ces écoles qui rendent nos enfants heureux Ces écoles qui rendent nos enfants heureux
Ces écoles qui rendent nos enfants heureux Antonella Verdiani
 
Vues sur la pédagogie par WinAkademy Soutien Scolaire
Vues sur la pédagogie par WinAkademy Soutien Scolaire Vues sur la pédagogie par WinAkademy Soutien Scolaire
Vues sur la pédagogie par WinAkademy Soutien Scolaire WinAkademy Soutien Scolaire
 
L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01
L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01
L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01Josué Binet
 
L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01
L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01
L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01Josué Binet
 
La refondation de l'école maternelle continuités et changements
La refondation de l'école maternelle continuités et changementsLa refondation de l'école maternelle continuités et changements
La refondation de l'école maternelle continuités et changementsStéphanie de VANSSAY
 
TEACCH adulte autiste
TEACCH adulte autisteTEACCH adulte autiste
TEACCH adulte autisteelanoita
 
Projet pédagogique automne 2013
Projet pédagogique automne 2013Projet pédagogique automne 2013
Projet pédagogique automne 2013pelluetmelissa
 
Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.
Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.
Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.asbl darna
 
Lutte contre le mal être.
Lutte contre le mal être.Lutte contre le mal être.
Lutte contre le mal être.jc WECKERLE
 
k_understand_dev.fr.pdf
k_understand_dev.fr.pdfk_understand_dev.fr.pdf
k_understand_dev.fr.pdfYacineErr
 
Adultes en formation et accompagnement des personnes
Adultes en formation et accompagnement des personnesAdultes en formation et accompagnement des personnes
Adultes en formation et accompagnement des personnesphilip61
 
Methode de prise en charge des Enfants à besoins spécifiques
Methode de prise en charge des Enfants à besoins spécifiquesMethode de prise en charge des Enfants à besoins spécifiques
Methode de prise en charge des Enfants à besoins spécifiquesETIC-CAMEROUN
 
L' Education diffuse par Dr. zacharie mukendi
L' Education diffuse par Dr. zacharie mukendiL' Education diffuse par Dr. zacharie mukendi
L' Education diffuse par Dr. zacharie mukendiZacharieTshibasu
 
Interventions ESPE-IRMSOI Histoires, théories et concepts de l'apprentissage,...
Interventions ESPE-IRMSOI Histoires, théories et concepts de l'apprentissage,...Interventions ESPE-IRMSOI Histoires, théories et concepts de l'apprentissage,...
Interventions ESPE-IRMSOI Histoires, théories et concepts de l'apprentissage,...philip61
 
behaviorisme.pptx
behaviorisme.pptxbehaviorisme.pptx
behaviorisme.pptxAyoubTaharo
 

Similaire à Montessori finale (20)

Comprendre montessori
Comprendre montessoriComprendre montessori
Comprendre montessori
 
Ces écoles qui rendent nos enfants heureux
Ces écoles qui rendent nos enfants heureux Ces écoles qui rendent nos enfants heureux
Ces écoles qui rendent nos enfants heureux
 
Vues sur la pédagogie par WinAkademy Soutien Scolaire
Vues sur la pédagogie par WinAkademy Soutien Scolaire Vues sur la pédagogie par WinAkademy Soutien Scolaire
Vues sur la pédagogie par WinAkademy Soutien Scolaire
 
L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01
L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01
L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01
 
La découverte
La découverteLa découverte
La découverte
 
L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01
L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01
L'enfant d'aujourd'hui 12.09.01
 
B prot dossier
B prot dossierB prot dossier
B prot dossier
 
La refondation de l'école maternelle continuités et changements
La refondation de l'école maternelle continuités et changementsLa refondation de l'école maternelle continuités et changements
La refondation de l'école maternelle continuités et changements
 
TEACCH adulte autiste
TEACCH adulte autisteTEACCH adulte autiste
TEACCH adulte autiste
 
Andra
AndraAndra
Andra
 
Projet pédagogique automne 2013
Projet pédagogique automne 2013Projet pédagogique automne 2013
Projet pédagogique automne 2013
 
Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.
Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.
Répondre au besoin d’avoir des limites, et des règles.
 
Lutte contre le mal être.
Lutte contre le mal être.Lutte contre le mal être.
Lutte contre le mal être.
 
k_understand_dev.fr.pdf
k_understand_dev.fr.pdfk_understand_dev.fr.pdf
k_understand_dev.fr.pdf
 
Adultes en formation et accompagnement des personnes
Adultes en formation et accompagnement des personnesAdultes en formation et accompagnement des personnes
Adultes en formation et accompagnement des personnes
 
Methode de prise en charge des Enfants à besoins spécifiques
Methode de prise en charge des Enfants à besoins spécifiquesMethode de prise en charge des Enfants à besoins spécifiques
Methode de prise en charge des Enfants à besoins spécifiques
 
L' Education diffuse par Dr. zacharie mukendi
L' Education diffuse par Dr. zacharie mukendiL' Education diffuse par Dr. zacharie mukendi
L' Education diffuse par Dr. zacharie mukendi
 
Interventions ESPE-IRMSOI Histoires, théories et concepts de l'apprentissage,...
Interventions ESPE-IRMSOI Histoires, théories et concepts de l'apprentissage,...Interventions ESPE-IRMSOI Histoires, théories et concepts de l'apprentissage,...
Interventions ESPE-IRMSOI Histoires, théories et concepts de l'apprentissage,...
 
Articles fr le silent way_2
Articles fr le silent way_2Articles fr le silent way_2
Articles fr le silent way_2
 
behaviorisme.pptx
behaviorisme.pptxbehaviorisme.pptx
behaviorisme.pptx
 

Plus de jihen damerji

Nabheni high school Tunisia
Nabheni high school TunisiaNabheni high school Tunisia
Nabheni high school Tunisiajihen damerji
 
How to manage twinspace
How to manage twinspace How to manage twinspace
How to manage twinspace jihen damerji
 
Activité collaboratives de création de projet
Activité collaboratives de création de projet Activité collaboratives de création de projet
Activité collaboratives de création de projet jihen damerji
 
Formation face to face 1 (eTwinning)
Formation face to face 1 (eTwinning)Formation face to face 1 (eTwinning)
Formation face to face 1 (eTwinning)jihen damerji
 
Comment réussir un projet eTwinning
Comment réussir un projet eTwinningComment réussir un projet eTwinning
Comment réussir un projet eTwinningjihen damerji
 
Our countries between history and the future: the dream has no limit
Our countries between history and the future: the dream has no limitOur countries between history and the future: the dream has no limit
Our countries between history and the future: the dream has no limitjihen damerji
 
Etwinning : création de projet
Etwinning : création de projetEtwinning : création de projet
Etwinning : création de projetjihen damerji
 
Compétences Clés du 21ème siècle
Compétences Clés du 21ème siècleCompétences Clés du 21ème siècle
Compétences Clés du 21ème sièclejihen damerji
 
europ hours of code: lbn presentation
europ hours of code: lbn presentationeurop hours of code: lbn presentation
europ hours of code: lbn presentationjihen damerji
 
Création d’un site web2017
Création d’un site web2017Création d’un site web2017
Création d’un site web2017jihen damerji
 
Les algorithmes de recherche2017i
Les algorithmes de recherche2017iLes algorithmes de recherche2017i
Les algorithmes de recherche2017ijihen damerji
 
Introduction a la vidéo numérique
Introduction a la vidéo numériqueIntroduction a la vidéo numérique
Introduction a la vidéo numériquejihen damerji
 
un système d’exploitation
un système d’exploitationun système d’exploitation
un système d’exploitationjihen damerji
 
Flash: les variables
Flash: les variablesFlash: les variables
Flash: les variablesjihen damerji
 

Plus de jihen damerji (20)

filter result.pptx
filter result.pptxfilter result.pptx
filter result.pptx
 
Nabheni high school Tunisia
Nabheni high school TunisiaNabheni high school Tunisia
Nabheni high school Tunisia
 
Formation mail
Formation mail Formation mail
Formation mail
 
How to manage twinspace
How to manage twinspace How to manage twinspace
How to manage twinspace
 
Activité collaboratives de création de projet
Activité collaboratives de création de projet Activité collaboratives de création de projet
Activité collaboratives de création de projet
 
Formation face to face 1 (eTwinning)
Formation face to face 1 (eTwinning)Formation face to face 1 (eTwinning)
Formation face to face 1 (eTwinning)
 
Comment réussir un projet eTwinning
Comment réussir un projet eTwinningComment réussir un projet eTwinning
Comment réussir un projet eTwinning
 
Our countries between history and the future: the dream has no limit
Our countries between history and the future: the dream has no limitOur countries between history and the future: the dream has no limit
Our countries between history and the future: the dream has no limit
 
Etwinning : création de projet
Etwinning : création de projetEtwinning : création de projet
Etwinning : création de projet
 
Python
PythonPython
Python
 
Compétences Clés du 21ème siècle
Compétences Clés du 21ème siècleCompétences Clés du 21ème siècle
Compétences Clés du 21ème siècle
 
europ hours of code: lbn presentation
europ hours of code: lbn presentationeurop hours of code: lbn presentation
europ hours of code: lbn presentation
 
Création d’un site web2017
Création d’un site web2017Création d’un site web2017
Création d’un site web2017
 
Les algorithmes de recherche2017i
Les algorithmes de recherche2017iLes algorithmes de recherche2017i
Les algorithmes de recherche2017i
 
Introduction a la vidéo numérique
Introduction a la vidéo numériqueIntroduction a la vidéo numérique
Introduction a la vidéo numérique
 
Tableuravancé2017
Tableuravancé2017Tableuravancé2017
Tableuravancé2017
 
un système d’exploitation
un système d’exploitationun système d’exploitation
un système d’exploitation
 
Flash: les variables
Flash: les variablesFlash: les variables
Flash: les variables
 
scratch
scratchscratch
scratch
 
Blogger
BloggerBlogger
Blogger
 

Dernier

L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numériqueL’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numériqueSKennel
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneayoubrhammadi2
 
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfActivités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfLallaJamilaFtaich1
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxMissionLocale
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfNadineHG
 
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptxMARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptxMartin M Flynn
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024frizzole
 
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhhSKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhhlkherbanacera3
 
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptxpresentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptxsiemaillard
 

Dernier (10)

L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numériqueL’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
L’ingénierie de l’éducation à l’ère du numérique
 
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderneantigone de jean Anouilh la tragédie moderne
antigone de jean Anouilh la tragédie moderne
 
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdfActivités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
Activités mercredis cycle 3 - año 2020.pdf
 
l'approche actionnelle.pptx
l'approche actionnelle.pptxl'approche actionnelle.pptx
l'approche actionnelle.pptx
 
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptxOffres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
Offres d'emploi (Mise à Jour le 19/02).pptx
 
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdfMarseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
Marseille XIXe fiche de travail 2024.pdf
 
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptxMARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
MARTYRS DE LIBYE – Histoire des victimes coptes de IS..pptx
 
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
Calendrier de la semaine du 19 au 23 février 2024
 
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhhSKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
SKY GARDEN HOUSE gvvhvvvgbgghhhhhhhhhhhhhh
 
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptxpresentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
presentation parents_orientation_en-ligne_3e_phase-provisoire2024(1).pptx
 

Montessori finale

  • 1. la pédagogie Montessori Jihen DAMERJI Mastère NTE 2015/2016
  • 2. la pédagogie Montessori Maria Montessori Approche Montessori Rôle de l’éducateur Les principes de la pédagogie Montessori La liberté L’autodiscipline L’action en périphérie Le respect du rythme de chacun L’apprentissage par l’expérience L’activité individuelle L’éducation, une aide à la vie Le matériel l’activité motrice sensorielle, intellectuelle Le contrôle de l'erreur Du concret à l'abstrait Citation de Maria Montessori Sa révolution ? Biographie
  • 3.  La pédagogie Montessori est une méthode d'éducation dite ouverte, par rapport aux méthodes dites fermées ou traditionnelles, telle que l'enseignement mutuel.  Sa pédagogie repose sur l'éducation sensorielle et kinésthésique de l'enfant. Dans la pédagogie Montessori, l'éducation est considérée comme une « aide à la vie »
  • 4. « L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir. » Telle est la philosophie de l’éducation de Maria Montessori
  • 5. Biographie Maria Montessori naît en 1870 à Chiaravalle (Italie) En 1896, à 26 ans, Maria Montessori devient une des premières femmes diplômées de médecine en Italie.  Elle travaille ensuite deux ans à la clinique psychiatrique de l'université de Rome. Elle y étudie le comportement de jeunes « retardés mentaux ».
  • 6. En 1901, elle commence à s'intéresser aux enfants « normaux ». Elle entreprend des études de psychologie et de philosophie. en 1907 il ya eux la création de la première Maison des enfants (Casa dei bambini) dans le quartier populaire de Rome qui est devenue une base de recherche, un laboratoire d'expérimentation où Maria Montessori construit et éprouve sa méthode.
  • 8. En 1929 elle fonde l'Association Montessori Internationale pour promouvoir les principes pédagogiques et pratiques qu'elle a formulés. En 1936, le gouvernement italien fasciste condamne et proscrit les principes montessoriens. Elle s'installe alors en Espagne ensuite aux Pays-Bas. En 1939, elle est invitée en Inde pour y donner une formation. Et avec l'aide de son fils Mario, elle a effectué deux autres formations, et a utilisé ce temps pour continuer à développer la méthode pour les 6-12 ans.
  • 9. • Elle décède au (Pays-Bas) en 1952 à l'âge de 81 ans.
  • 10. Citation de Maria Montessori "Nous aiderons l’enfant, non pas parce que nous le considérons comme un être petit et faible, mais parce que ses énergies créatrices réclament une défense amoureuse et intelligente pour rester entières, sans être blessées. C’est à ces énergies que nous voulons porter aide, et non à l’enfant parce qu’il est petit, ni à sa faiblesse."
  • 11. Sa révolution ? Mettre à la disposition des écoliers un matériel adapté, mais surtout, les laisser libres de choisir eux-mêmes les activités qu’ils souhaitent faire, pendant le temps qu’ils le désirent. Elle constate alors, avec surprise, que les tout-petits (dès trois ans), sont capables de faire preuve d’une concentration et d’une autodiscipline inattendues.
  • 12. C’est ainsi que nait la pédagogie Montessori : «dès lors que l’enfant se trouve dans un environnement propice, accompagné par un éducateur qui s’adapte à lui et le stimule, l’enfant apprend par lui-même, à son rythme »
  • 13. Approche Montessori L’essentiel dans l’éducation, c’est le développement de l’être humain dans toutes les dimensions : physique, sociale et spirituelle.  L’enfant possède un esprit absorbant. Il s’agit de cette forme d’intelligence particulière, propre au jeune enfant. Il a la faculté « d’absorber » tout ce qui l’entoure et de construire sa personnalité avec ce que lui offre et lui refuse son milieu.
  • 14. Les manifestations extérieures de cette faculté d’absorption sont des sensibilités particulières et passagères appelées : périodes sensibles.
  • 15. Maria Montessori a proposé une pédagogie tenant compte des besoins des enfants à chaque stade de la croissance humaine. Chacun a son propre potentiel qui se développera si on lui donne un environnement approprié si on respecte son histoire, sa personnalité propre et son propre rythme d’où l’importance de l’ambiance préparée soigneusement pour que l’enfant par des expériences répétées autant de fois qu’il le souhaite soit « acteur » de son propre développement.  Il est donc important que l’enfant ait la liberté de mouvement et le libre choix des activités ce qui va permettre le développement de l’autonomie et de la responsabilisation.
  • 16. Quel est le rôle de l'éducateur puisqu'il « n'enseigne » pas, et que les enfants apprennent « tout seuls »?
  • 17. Le rôle de l’éducateur est de guider les enfants dans leur intérêt et de préparer l’environnement à cet effet. Loin d'être passive, son attitude est celle d'un observateur attentif : en respectant le caractère, la personnalité et le rythme de chacun, l'éducateur tient en éveil chez l'enfant son besoin naturel d'auto - perfection.
  • 18.  l’environnement préparé de la pédagogie Montessori est constitué non seulement du groupe d’enfants et de l’éducateur, mais aussi de l’ambiance et du matériel pédagogique proposé.
  • 20. Le matériel Le matériel Montessori dans son ensemble, constitue des aides au développement de l’enfant. Sa fonction principale est de permettre à celui-ci d’explorer le monde, de s’en saisir et de se construire. Il est destiné au développement et au perfectionnement de l’activité motrice,  sensorielle, intellectuelle et spirituelle de l’enfant.
  • 21. La présence des objets, attrayants par la matière, la couleur et l’harmonie des formes et qui ont été conçus par rapport à la taille de l’enfant et à sa capacité de les déplacer et qui sont mis en permanence à la disposition de l’enfant, sollicite sa curiosité et l’invite à les explorer, à les connaître selon ses goûts, son intérêt immédiat, selon son rythme : sa personnalité. Développement de l’activité motrice
  • 22. Développement de l'activité sensorielle Le matériel pédagogique proposé à l'enfant a pour but de stimuler son activité sensorielle il lui permet, d'apprécier : la couleur, le son, la forme, la dimension, le poids, la température, le goût.
  • 23. Développement de l'activité intellectuelle le matériel pédagogique permet à l'enfant de passer : 0- du simple au complexe 1-Du concret à l'abstrait 2- Le contrôle de l'erreur sans avoir recours à l'appréciation de l'éducateur.
  • 24. 1-Du concret à l'abstrait : l'élaboration et l'acquisition des connaissances de l'enfant passent par l'expérience concrète ; sa démarche est semblable à celle d'un scientifique: il procède par tâtonnement, par une succession d'essais et d'erreurs, avant d'arriver à la découverte de la « loi », de la « règle », du « théorème ». 2- Le contrôle de l'erreur le matériel pédagogique Montessori offre à l'enfant le contrôle de l'erreur d'une manière « visible » et « tangible ».
  • 25. Les principes de la pédagogie Montessori o La liberté o L’autodiscipline o L’action en périphérie o Le respect du rythme de chacun o L’apprentissage par l’expérience o L’activité individuelle o L’éducation, une aide à la vie
  • 26. La liberté C’est une notion fondamentale de la pédagogie Montessori. En classe, les enfants sont libres de choisir l’activité qu’ils souhaitent faire parmi celles qui leur sont proposées, à la seule condition d’avoir déjà « vu » cette activité avec l’éducateur(trice), et peuvent y passer le temps qu’ils veulent. Ils ont aussi le droit de parler (à voix basse) et de se déplacer comme ils l’entendent dans la classe, tant que l’ambiance de travail est respectée.
  • 27. L’autodiscipline Plutôt que d’attendre passivement les corrections d’un tiers, l’enfant est invité à repérer lui-même ses erreurs. il ne s’agit pas d’avoir « juste » ou «faux» que de s’exercer à faire mieux, de se perfectionner dans l’activité.
  • 28. L’action en périphérie Selon Maria Montessori, il est plus profitable d’agir sur son environnement plutôt que sur l’enfant lui-même.
  • 29. Le respect du rythme de chacun La pédagogie Montessori met l’accent sur le respect du rythme de chaque enfant, car le rythme de chacun peut varier en fonction des moments de la journée, de l’activité, des différentes périodes de son développement.
  • 30. L’apprentissage par l’expérience L’abstraction ne se transmet pas Pour s’approprier les concepts, l’enfant doit manipuler, de façon tangible et concrète, avec ses cinq sens.
  • 31. L’activité individuelle Si quelques activités sont présentées en petits groupes, la plupart se font plutôt en individuel, afin que les enfants s’approprient les concepts de façon personnelle.
  • 32. L’éducation, une aide à la vie Selon Maria Montessori, l’enfant est potentiellement bon, et il suffit de le respecter pour qu’il le reste. Le respecter, c’est l’inviter à respecter les autres, et donc, le préparer à une vie sociale harmonieuse. Le but de l’éducation montessorienne est d’aider l’enfant à acquérir une discipline intérieure.

Notes de l'éditeur

  1. première femme médecin d’Italie, dévouée à la cause des enfants
  2. C'est là qu'elle découvre que ces enfants n'ont aucun jeu à leur disposition, alors qu'ils ont besoin d'actions pour progresser et ont besoin de leurs mains pour développer leur intelligence.
  3. À partir de 1900, elle décide de se consacrer à la pédagogie. Elle travaille à la Scuola Magistrale Ortofrenica
  4.  « Éduquer, ce n’est pas dresser »
  5. La pédagogue italienne Maria Montessori, fut d'abord médecin. En tant que pédagogue elle a étudié pendant 50 ans les enfants de milieux sociaux et culturels très défavorisés et en grande difficulté d'apprentissage. Elle s'intéresse aux enfants « anormaux » qui lui donneront l'occasion de mettre au point sa méthode d'enseignement qu'elle reprend et généralise à l'usage des enfants « normaux  Ces publication: (en) Psycho-Geometrica, Association Montessori internationale, Amsterdam, 1935 (en) Psycho-Grammar, Association Montessori internationale, Amsterdam, 1935 (fr) L'Enfant, Desclée de Brouwer, Paris, 1935 (fr) De l'enfant à l'adolescent, Desclée de Brouwer, Paris, 1958 (fr) Pédagogie scientifique, Desclée de Brouwer, Paris, 1958 (it) Psycho-Arithmetica, Garzanti, Milan, 1971 (en) Education and Peace, Kalakshetra, Madras, 1972 (en) The Secret of Childhood, Orient Longman, Bombay, 1986 (en) The Formation of Man, Kalakshetra, Madras, 1991 (en) To Educate the Human Potential, Kalakshetra, Madras, 1991 (fr) L'Éducation et la paix, Éditions Charles Léopold Mayer, 2002
  6. Chaque enfant quel qu’il soit poursuit au milieu des autres, avec les autres son propre développement par sa propre activité suivant les lois intérieures de croissance.
  7. Chaque période sensible permet à l’enfant de se mettre en relation avec un aspect particulier de son environnement ; les acquisitions faites au cours de cette période se font dans l’enthousiasme.
  8. Développement de l’activité motrice Pour permettre ce développement harmonieux, il est important que les enfants traversant les mêmes étapes fondamentales soient réunis dans un même espace. Dans les Maisons des Enfants et les classes élémentaires les enfants sont réunis par trois ans d'âge - 3/6 ans - 6/9 ans - 9/12 ans
  9. L'exercice le plus simple consiste à repérer les contrastes et les identités ; un exercice plus subtil permettra à l'enfant d'évaluer les nuances par gradation (pour une même couleur, par exemple, allant du plus clair au plus foncé). Acuité = Qualité de ce qui est aigu; Qualité de la perception sensorielle
  10. Du concret a l’abstrer: Au lieu d'apprendre par cœur, l'enfant découvre par lui-même et comprend le processus d'une opération. Il n'a alors plus besoin du matériel qui lui servait de support ; il est passé du domaine de l'expérience à celui de la pensée.
  11. 1- Du concret a l’abstrer: Au lieu d'apprendre par cœur, l'enfant découvre par lui-même et comprend le processus d'une opération. Il n'a alors plus besoin du matériel qui lui servait de support ; il est passé du domaine de l'expérience à celui de la pensée. 2(Le contrôle de l'erreur Dans le domaine scientifique, tout résultat comporte une marge d'erreur ou d'incertitude: mais cette marge d'erreur étant mesurable et contrôlable, incite à de nouvelles recherches, et engendre toujours plus d'exactitude. Le calcul de l'erreur est donc tout aussi important pour la science que dans notre travail.
  12. Elle va de pair avec la notion de liberté et s’applique tout autant pour l’attitude que pour les corrections.
  13. En pratique, il s’agit par exemple de parler moins fort pour l’inciter à en faire autant, plutôt que de lui ordonner de le faire. Ou encore, de mettre à sa portée un meuble à chaussures et à chaussons, plutôt que de lui demander d’aller les ranger ou les chercher dans un placard.
  14. Peu importe que l’enfant soit rapide ou lent, tant qu’il est concentré.
  15. Il s’agit par exemple, pour expérimenter l’unité, la dizaine, la centaine etc. d’utiliser des perles. Les enfants peuvent les soupeser, les comparer, et intégrer, par la vue et le toucher, leurs différences ou leurs proportionnalités. Là encore, cela passe par l’utilisation de matériel adapté.
  16. https://www.youtube.com/watch?v=dN-wGh_Tyf4 https://www.youtube.com/watch?v=HcDEeEXbYWU https://www.youtube.com/watch?v=1QspvJV7MuQ http://www.meirieu.com/PATRIMOINE/lespedagogues.htm