SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  7
Télécharger pour lire hors ligne
A
Acculturation
La définition brute est « l’adapta-
tion d’un individu ou d’un groupe
à la culture environnante »*. lors
de la transformation digitale en
entreprise cela passe par trois
axes incontournables : informer
de ce qui existe dans le monde du
numérique, former aux nouveaux
usages et sensibiliser aux enjeux.
Analogie
Le terme d’analogie est connu de
tous dans la sphère de la créa-
tivité – par extension du design
thinking, il s’agit d’une astuce
simple pour effectuer un « saut »
créatif et explorer plus loin un che-
min de pensée parallèle.
L’analogie permet à l’équipe pro-
jet de s’inspirer avant ou pendant
la phase d’idéation.
B
Brainstorming
Le brainstorming, c’est une tech-
nique d’idéation massive. Elle
permet de produire des idées en
groupe plutôt que chacun dans
son coin, et le tout de manière
créative : pas de limites, pas de
règles, juste des idées.
C
Créativité
La créativité, c’est le carburant
du design thinking, pas de pen-
sée design sans elle. Elle alimente
les différentes étapes du design
thinking et permet aux participants
d’avoir une pensée sans limites et
résolument out-of-the-box.
Concept
Un concept, c’est une idée abs-
traite, qui dans le cadre de la dé-
marche design thinking, est vouée
à être transposée dans le réel : de
l’idée à l’objet !
Atelier de co-design (ou
en français, co-concep-
tion)
Le co-design, c’est l’atelier de
l’idéation : il s’agit au travers de la
production d’idées nouvelles, en
commun, de construire, de ma-
nière collaborative, la meilleure
solution possible au problème
posé.
D
Design Thinking
Une méthodologie et un état d’es-
prit appliquées pour résoudre les
problèmes que rencontrent des
humains (utilisateurs, clients,..).
Sa particularité ? Partir d’un pro-
blème et se concentrer sur les
solutions à concevoir tout en ren-
dant centrale l’expérience client
d.school
La d.school, c’est l’école de de-
sign de Stanford. C’est entre
autres là-bas que le concept de
design thinking s’est développé
sous l’influence de Tim Brown.
E
Empathize
C’est la phase du processus de-
sign thinking où l’on se met dans
la peau de l’utilisateur, par des
méthodes diverses, où l’on capte
de l’information en discutant avec
eux  : quels sont les problèmes
qu’ils rencontrent dans l’utilisation
d’un objet ou d’un service ? Quels
sont leurs besoins réels dans la
vie de tous les jours ? Etc. Bref,
on vit leur vie !
Erreur
L’erreur n’est en aucun cas un
échec, elle doit faire partie du
processus. C’est au fil des ten-
tatives, parfois infructueuses, et
source d’erreurs, que les design
thinkers arrivent à une solution sa-
tisfaisante au problème posé. On
fait des erreurs, on apprend et on
améliore !
F
Facilitateur
Le facilitateur travaille lors des
ateliers d’idéation. Ses armes  ?
Des exercices collaboratifs qui
boostent la créativité des partici-
pants avec pour but unique de ré-
soudre un problème. Toujours ob-
jectif, il est l’huile dans les rouages
du processus.
1 2www.ledesignlab.com www.ledesignlab.com
G
Groupthink
Le Groupthink, c’est le pire en-
nemi du design thinking : il s’agit
du consensus d’opinion sans re-
gard critique qui émerge dans
les groupes. Par exemple, quand
les employés d’une entreprise se
censurent eux-mêmes face à des
process dont ils savent pourtant
qu’ils ne sont pas les meilleurs.
Dans la démarche design thinking,
le Groupthink doit disparaître pour
laisser place à la créativité des so-
lutions.
H
Heuristique
L’heuristique, c’est l’art d’inventer,
et de faire des découvertes, par
tâtonnements, sans forcément
chercher la solution optimale. Elle
est au cœur de la démarche de-
sign thinking.
I
Innovation
L’innovation, à la différence de
la découverte ou de l’invention,
c’est le procédé qui met sur le
marché des produits ou services
nouveaux, qui répondent à des
besoins existants, ou des besoins
qu’elle crée. L’idée créative peut
être innovante sans même avoir
recours aux nouvelles technolo-
gies !
Insight
En design thinking, l’insight est
une vérité-utilisateur qui donne un
indice aux design thinkers, un dé-
sir, conscient ou inconscient chez
le consommateur qui représente
un éventuel potentiel de marché
pour les design thinkers. L’insight,
c’est l’input, c’est ce qui sort la
plupart du temps de la phase
d’immersion.
J
Journey Map
Le journey map retrace, point
par point, le parcours d’un utili-
sateur, c’est sa journée-type, par
exemple. Il sert à schématiser ce
parcours pour le visualiser phy-
siquement, et à mettrer en évi-
dence les « pain points » ainsi que
les moments d’enchantement de
l’utilisateur. Exemple : je me lève
le matin, je prends mon petit dé-
jeuner à la table du salon, etc. On
visualise et évalue ainsi chaque
événement de son parcours.
K
Key Performance Indi-
cator (KPIs)
Les KPIs sont des éléments me-
surables qui permettent d’évaluer
la performance d’un dispositif  :
dans le cas d’un marchand de
glace, par exemple, on pourrait
prendre le nombre de clients dans
une journée – performance abso-
lue, ou le taux de glaces à trois
boules vendues – performance
qualitative.
L
Learning Expedition
Une learrning expedition, c’est
une phase d’immersion dans la-
quelle on cherche à s’acculture
sur une nouvelle technologie, sur
une population, sur une tendance,
et sur les manièrers de fabriquer
des objets : en filigrane, sortir de
son cadre habituel pour découvrir
et aller s’inspirer ailleurs.
Lead Design Thinker
Le lead design thinker, c’est un
peu comme un chef d’orchestre,
sans lui, pas d’harmonie, il est in-
dispensable à la bonne marche
des étapes du processus design
thinking.
M
Mindset
état d’esprit, mentalité, point de
vue, approche, ...
Multidisciplinarité
La multidisciplinarité, c’est l’art de
mettre en commun des regards
et des expertises diverses pour
mieux aborder un problème, et
le comprendre de différentes ma-
nières. C’est le catalyseur numéro
1 dans le cadre d’un projet de-
sign thinking, puis qu’elle permet
d’avoir une vue plus complète du
problème posé.
MVP
C’est de l’anglais  : Minimum
Viable Product. Un produit – ou
un service, pas de jaloux – qui
3 4www.ledesignlab.com www.ledesignlab.com
comporte juste les features indis-
pensable pour satisfaire un be-
soin-utilisateur : c’est la forme la
plus simple d’un produit donné, et
c’est souvent ce type de produit –
ou service – qui sort au terme d’un
process design thinking.
Neutralité
C’est un des maîtres-mots du de-
sign thinker lorsqu’il met en place
le travail en groupe : neutralité et
regard objectif pour ne pas risquer
de tuer la créativité dans l’œuf.
O
Outside-the-box
Penser « outside-the-box, » dans
la langue de Molière : « en dehors
de la boîte, » c’est s’autoriser à ré-
fléchir selon des modes différents
de ceux qui sont en vigueur habi-
tuellement. C’est penser décalé,
penser différent, et sortir de sa
zone de confort.
P
Projet
Se mettre en mode projet, c’est
faire le choix de l’intelligence
collective plutôt que celui de la
somme des expertises indivi-
duelles : on profite des synergies
que permet un environnement
multidisciplinaire.
Persona
Un persona – pluriel personae,
en bon latin, c’est un personnage
fictif, à la description précise et
évocatrice, basée sur les insights
glanés pendant la phase d’immer-
sion, qui sert à définir un groupe
d’utilisateur. C’est un artifice qui
permet aux design thinkers d’arri-
ver à mieux se mettre dans la peau
du user pour en tirer les meilleurs
enseignements.
Prototype
La production d’un prototype
est l’un des phases les plus im-
portantes – mais aussi les plus
amusantes – d’un projet design
thinking. L’enjeu, ici, c’est de pas-
ser de l’idée au réel, du concept
au tangible en fabriquant – sou-
vent avec des objets de récupé-
ration – la version la plus simple
possible du concept que l’on a
imaginé en phase d’idéation.
Q
Questionnaire
Le questionnaire, c’est l’outil
quantitatif de la connaissance
utilisateur. Il doit comporter des
questions au périmètre défini, et
des relances spécifiques qui per-
mettent à l’interviewer de recueillir
des informations de la meilleure
qualité possible. Il permet de va-
lider – ou d’invalider – les insights
qui ont émergé en phase d’immer-
sion. Plus l’on interroge de per-
sonnes concernées, plus on est à
même d’effectuer cette validation.
R
Reframe
Le reframing, c’est l’art de dire « et
si ? » De changer la problématique
pour découvrir de nouvelles solu-
tions. Des exemples d’exercices
de reframing : et si le produit était
utilisé par un enfant ? Et si on ven-
dait le produit en Chine ? Imagi-
nez le problème autrement ! C’est
souvent après avoir gagné des in-
sights que l’on peut commencer à
tester différents recadrages (« re-
framing »).
S
Scenario
Un scénario est une petite histoire
que l’on raconte pour illustrer un
événement ou une série d’événe-
ments : c’est une méthode simple
qui permet d’imaginer l’expé-
rience-utilisateur dans le monde
réel. Développer un scénario, c’est
se donner l’occasion de mieux
entrer en empathie avec l’utilisa-
teur pour mieux comprendre ses
attentes et affiner la réponse au
problème posé.
Storyboard
Le storyboard est une sorte de
petite bande dessinée qui permet
5 6www.ledesignlab.com www.ledesignlab.com
aux design thinkers de communi-
quer des concept en visualisant
simplement les différentes inte-
ractions-utilisateur. On y fait usage
de la narration par l’image pour il-
lustrer l’expérience utilisateur.
Storytelling
Le storytelling, c’est raconter l’ex-
périence-utilisateur, ou la genèse
d’une idée comme si l’on racon-
tait une histoire. En somme, c’est
l’introduction de procédés de la
narration littéraire pour créer l’ad-
hésion chez les auditeurs – ou les
lecteurs. C’est une technique très
puissante qui permet de mettre en
mots efficacement un concept de-
sign thinking.
T
Touchpoint
Le touch point est un point de
contact, c’est un moment dans la
vie de l’utilisateur où il se passe
quelque chose, et où un produit
ou un service peuvent avoir un
rôle pour fluidifier son parcours.
Pensez à des moments de la jour-
née, à des activités particulières,
ou à de grands événements.
U
User-centric
Être user-centric, c’est toujours
partir de l’utilisateur, faire les
choses par lui – par sa compré-
hension et pour lui – à son bé-
néfice. Cette approche est l’un
des piliers de la démarche design
thinking.
V
Vanity metrics
Une vanity metric, c’est un joli
chiffre qui a l’air de nous dire
quelque chose, mais qui en ré-
alité nous en apprend peu sur la
réalité des choses. C’est souvent
le cas des éléments qui servent à
définir un utilisateur moyen : son
âge moyen, sa répartition homme/
femme, son revenu moyen, etc.
Ces éléments ne peuvent nous
donner qu’une idée vague de qui
sont réellement les utilisateurs.
7 8www.ledesignlab.com www.ledesignlab.com
W
Wireframe
Un wireframe, c’est un schéma
qui explique le fonctionnement
d’un site internet ou d’une appli-
cation. On peut le tracer avec un
simple crayon ou avec un logiciel
spécifique. Son job  : mettre en
évidence les liens fonctionnels
entre les éléments du site ou de
l’app. On se concentre sur ce qu’il
ou elle fait, pas sur ce à quoi il ou
elle ressemble.
Workaround	
To work around, c’est trouver un
chemin autour, et un workaround,
c’est un chemin que choisit l’utili-
sateur qui a la particularité de ne
pas suivre la procédure standard
qui a été conçue par les créateurs.
Typiquement, lorsque les piétons
coupent en diagonale par un carré
de gazon au lieu de suivre le che-
min tracé par les paysagistes, ils
opèrent un workaround.
Notes Notes
[Design thinking] : Définition de son jargon

Contenu connexe

Tendances

Onopia - Atelier Design Thinking
Onopia - Atelier Design Thinking Onopia - Atelier Design Thinking
Onopia - Atelier Design Thinking Onopia
 
Le design thinking comme source d innovation et de transformation dans nos en...
Le design thinking comme source d innovation et de transformation dans nos en...Le design thinking comme source d innovation et de transformation dans nos en...
Le design thinking comme source d innovation et de transformation dans nos en...Julien Dereumaux
 
Transformation digitale du point de vente
Transformation digitale du point de venteTransformation digitale du point de vente
Transformation digitale du point de venteHélène Decourteix
 
Placement produit dans les films
Placement produit dans les filmsPlacement produit dans les films
Placement produit dans les filmsguest0b25f0c
 
Les processus de gestion de la relation client
Les processus de gestion de la relation clientLes processus de gestion de la relation client
Les processus de gestion de la relation clientFacilityse Conseil
 
Ent01 adéquation homme - projet
Ent01    adéquation homme - projetEnt01    adéquation homme - projet
Ent01 adéquation homme - projetINOË CONSEIL
 
Le livre blanc de l'expérience client - Vol 1
Le livre blanc de l'expérience client - Vol 1Le livre blanc de l'expérience client - Vol 1
Le livre blanc de l'expérience client - Vol 1Laurence Body
 
Chapitre1 Théories de la communication I Les formes de la communication
Chapitre1 Théories de la communication I Les formes de la communicationChapitre1 Théories de la communication I Les formes de la communication
Chapitre1 Théories de la communication I Les formes de la communicationDaniel Cornelis
 
Relation publiques (Jarosinsky) : synthèse
Relation publiques (Jarosinsky) : synthèseRelation publiques (Jarosinsky) : synthèse
Relation publiques (Jarosinsky) : synthèseGqte Grandmaison
 
Stratégie éditoriale sur Internet
Stratégie éditoriale sur InternetStratégie éditoriale sur Internet
Stratégie éditoriale sur InternetVincent Pereira
 
Identité et plateforme de marque avec notes
Identité et plateforme de marque avec notesIdentité et plateforme de marque avec notes
Identité et plateforme de marque avec notesConcept Image
 
[KEYNOTE] - L'impact du Design Thinking sur une démarche d'innovation de prod...
[KEYNOTE] - L'impact du Design Thinking sur une démarche d'innovation de prod...[KEYNOTE] - L'impact du Design Thinking sur une démarche d'innovation de prod...
[KEYNOTE] - L'impact du Design Thinking sur une démarche d'innovation de prod...Matthieu Jeunet
 
Présentation agence AcomZ communication
Présentation agence AcomZ communicationPrésentation agence AcomZ communication
Présentation agence AcomZ communicationEric Mazoyer
 
Design thinking et Agilité
Design thinking et AgilitéDesign thinking et Agilité
Design thinking et AgilitéMatthieu Gioani
 
SWOT PESTEL ou forces de PORTER
SWOT PESTEL ou forces de PORTERSWOT PESTEL ou forces de PORTER
SWOT PESTEL ou forces de PORTERSvir Consulting
 
Michel et augustin innovation nouvelle génération
Michel et augustin   innovation nouvelle générationMichel et augustin   innovation nouvelle génération
Michel et augustin innovation nouvelle générationBpifrance
 

Tendances (20)

Onopia - Atelier Design Thinking
Onopia - Atelier Design Thinking Onopia - Atelier Design Thinking
Onopia - Atelier Design Thinking
 
Body language
Body languageBody language
Body language
 
Le design thinking comme source d innovation et de transformation dans nos en...
Le design thinking comme source d innovation et de transformation dans nos en...Le design thinking comme source d innovation et de transformation dans nos en...
Le design thinking comme source d innovation et de transformation dans nos en...
 
Transformation digitale du point de vente
Transformation digitale du point de venteTransformation digitale du point de vente
Transformation digitale du point de vente
 
Placement produit dans les films
Placement produit dans les filmsPlacement produit dans les films
Placement produit dans les films
 
Comminucation v&nv
Comminucation v&nvComminucation v&nv
Comminucation v&nv
 
Les processus de gestion de la relation client
Les processus de gestion de la relation clientLes processus de gestion de la relation client
Les processus de gestion de la relation client
 
Qui suis-je-dp
Qui suis-je-dpQui suis-je-dp
Qui suis-je-dp
 
Ent01 adéquation homme - projet
Ent01    adéquation homme - projetEnt01    adéquation homme - projet
Ent01 adéquation homme - projet
 
Le livre blanc de l'expérience client - Vol 1
Le livre blanc de l'expérience client - Vol 1Le livre blanc de l'expérience client - Vol 1
Le livre blanc de l'expérience client - Vol 1
 
Chapitre1 Théories de la communication I Les formes de la communication
Chapitre1 Théories de la communication I Les formes de la communicationChapitre1 Théories de la communication I Les formes de la communication
Chapitre1 Théories de la communication I Les formes de la communication
 
Relation publiques (Jarosinsky) : synthèse
Relation publiques (Jarosinsky) : synthèseRelation publiques (Jarosinsky) : synthèse
Relation publiques (Jarosinsky) : synthèse
 
Stratégie éditoriale sur Internet
Stratégie éditoriale sur InternetStratégie éditoriale sur Internet
Stratégie éditoriale sur Internet
 
Identité et plateforme de marque avec notes
Identité et plateforme de marque avec notesIdentité et plateforme de marque avec notes
Identité et plateforme de marque avec notes
 
Pitcher une idée
Pitcher une idéePitcher une idée
Pitcher une idée
 
[KEYNOTE] - L'impact du Design Thinking sur une démarche d'innovation de prod...
[KEYNOTE] - L'impact du Design Thinking sur une démarche d'innovation de prod...[KEYNOTE] - L'impact du Design Thinking sur une démarche d'innovation de prod...
[KEYNOTE] - L'impact du Design Thinking sur une démarche d'innovation de prod...
 
Présentation agence AcomZ communication
Présentation agence AcomZ communicationPrésentation agence AcomZ communication
Présentation agence AcomZ communication
 
Design thinking et Agilité
Design thinking et AgilitéDesign thinking et Agilité
Design thinking et Agilité
 
SWOT PESTEL ou forces de PORTER
SWOT PESTEL ou forces de PORTERSWOT PESTEL ou forces de PORTER
SWOT PESTEL ou forces de PORTER
 
Michel et augustin innovation nouvelle génération
Michel et augustin   innovation nouvelle générationMichel et augustin   innovation nouvelle génération
Michel et augustin innovation nouvelle génération
 

Similaire à [Design thinking] : Définition de son jargon

[Innover avec le Design Thinking] - Virtual Event
[Innover avec le Design Thinking] - Virtual Event[Innover avec le Design Thinking] - Virtual Event
[Innover avec le Design Thinking] - Virtual EventFriends Of Figma, Cotonou
 
le design thinking.pptx
le design thinking.pptxle design thinking.pptx
le design thinking.pptxMalikaOulha
 
Cours entrepreneuriat doctorant insat
Cours entrepreneuriat doctorant insatCours entrepreneuriat doctorant insat
Cours entrepreneuriat doctorant insatWajdi Ben Rejeb
 
Construire son système d'exploitation
Construire son système d'exploitationConstruire son système d'exploitation
Construire son système d'exploitationJulian Legendre
 
Créativité et design tninking
Créativité et design tninkingCréativité et design tninking
Créativité et design tninkingZohra Kaafar
 
cours 1 Design-Thinking (1).pdf
cours 1 Design-Thinking (1).pdfcours 1 Design-Thinking (1).pdf
cours 1 Design-Thinking (1).pdfmoha750516
 
Minke initiation au design thinking
Minke initiation au design thinkingMinke initiation au design thinking
Minke initiation au design thinkingMinke
 
#Good Morning UX #2 : Grands principes du design thinking
#Good Morning UX #2 : Grands principes du design thinking#Good Morning UX #2 : Grands principes du design thinking
#Good Morning UX #2 : Grands principes du design thinkingNewflux UX/UI News
 
5-3-B-Entreprise-Alexandra Marcoin- Design Thinking p54-55 Monde Economique
5-3-B-Entreprise-Alexandra Marcoin- Design Thinking p54-55 Monde Economique5-3-B-Entreprise-Alexandra Marcoin- Design Thinking p54-55 Monde Economique
5-3-B-Entreprise-Alexandra Marcoin- Design Thinking p54-55 Monde EconomiqueAlexandra Karacsonyi, MBA
 
Démarche start-up éphèmere
Démarche start-up éphèmereDémarche start-up éphèmere
Démarche start-up éphèmereElia Consulting
 
Design Sprints comme outil d'innovation - Sylvain Ethier et Naina Goulart
Design Sprints comme outil d'innovation - Sylvain Ethier et Naina GoulartDesign Sprints comme outil d'innovation - Sylvain Ethier et Naina Goulart
Design Sprints comme outil d'innovation - Sylvain Ethier et Naina GoulartSpark the Change Montréal
 
Meetup klap dt atuge
Meetup klap dt atugeMeetup klap dt atuge
Meetup klap dt atugeKlap
 
20190930 : Meetup Design Thinking Klap / repenser l'éducation à l'aube de l'IA
20190930 : Meetup Design Thinking Klap / repenser l'éducation à l'aube de l'IA20190930 : Meetup Design Thinking Klap / repenser l'éducation à l'aube de l'IA
20190930 : Meetup Design Thinking Klap / repenser l'éducation à l'aube de l'IAKlap
 
Minke training sessions
Minke training sessionsMinke training sessions
Minke training sessionsMinke
 
Pourquoi toutes les organisations ont-elles besoin de Design UX ?
Pourquoi toutes les organisations ont-elles besoin de Design UX ?Pourquoi toutes les organisations ont-elles besoin de Design UX ?
Pourquoi toutes les organisations ont-elles besoin de Design UX ?Marie Glandus
 

Similaire à [Design thinking] : Définition de son jargon (20)

[Innover avec le Design Thinking] - Virtual Event
[Innover avec le Design Thinking] - Virtual Event[Innover avec le Design Thinking] - Virtual Event
[Innover avec le Design Thinking] - Virtual Event
 
le design thinking.pptx
le design thinking.pptxle design thinking.pptx
le design thinking.pptx
 
Cours entrepreneuriat doctorant insat
Cours entrepreneuriat doctorant insatCours entrepreneuriat doctorant insat
Cours entrepreneuriat doctorant insat
 
Construire son système d'exploitation
Construire son système d'exploitationConstruire son système d'exploitation
Construire son système d'exploitation
 
Sortie cartes postales ideo
Sortie cartes postales ideoSortie cartes postales ideo
Sortie cartes postales ideo
 
Créativité et design tninking
Créativité et design tninkingCréativité et design tninking
Créativité et design tninking
 
cours 1 Design-Thinking (1).pdf
cours 1 Design-Thinking (1).pdfcours 1 Design-Thinking (1).pdf
cours 1 Design-Thinking (1).pdf
 
Minke initiation au design thinking
Minke initiation au design thinkingMinke initiation au design thinking
Minke initiation au design thinking
 
#Good Morning UX #2 : Grands principes du design thinking
#Good Morning UX #2 : Grands principes du design thinking#Good Morning UX #2 : Grands principes du design thinking
#Good Morning UX #2 : Grands principes du design thinking
 
7 leçons sur le UX
7 leçons sur le UX7 leçons sur le UX
7 leçons sur le UX
 
5-3-B-Entreprise-Alexandra Marcoin- Design Thinking p54-55 Monde Economique
5-3-B-Entreprise-Alexandra Marcoin- Design Thinking p54-55 Monde Economique5-3-B-Entreprise-Alexandra Marcoin- Design Thinking p54-55 Monde Economique
5-3-B-Entreprise-Alexandra Marcoin- Design Thinking p54-55 Monde Economique
 
Démarche start-up éphèmere
Démarche start-up éphèmereDémarche start-up éphèmere
Démarche start-up éphèmere
 
Design Sprints comme outil d'innovation - Sylvain Ethier et Naina Goulart
Design Sprints comme outil d'innovation - Sylvain Ethier et Naina GoulartDesign Sprints comme outil d'innovation - Sylvain Ethier et Naina Goulart
Design Sprints comme outil d'innovation - Sylvain Ethier et Naina Goulart
 
Formation créativité
Formation créativitéFormation créativité
Formation créativité
 
Meetup klap dt atuge
Meetup klap dt atugeMeetup klap dt atuge
Meetup klap dt atuge
 
20190930 : Meetup Design Thinking Klap / repenser l'éducation à l'aube de l'IA
20190930 : Meetup Design Thinking Klap / repenser l'éducation à l'aube de l'IA20190930 : Meetup Design Thinking Klap / repenser l'éducation à l'aube de l'IA
20190930 : Meetup Design Thinking Klap / repenser l'éducation à l'aube de l'IA
 
Minke training sessions
Minke training sessionsMinke training sessions
Minke training sessions
 
Résolution de probleme
Résolution de problemeRésolution de probleme
Résolution de probleme
 
Formation design thinking
Formation design thinkingFormation design thinking
Formation design thinking
 
Pourquoi toutes les organisations ont-elles besoin de Design UX ?
Pourquoi toutes les organisations ont-elles besoin de Design UX ?Pourquoi toutes les organisations ont-elles besoin de Design UX ?
Pourquoi toutes les organisations ont-elles besoin de Design UX ?
 

[Design thinking] : Définition de son jargon

  • 1.
  • 2. A Acculturation La définition brute est « l’adapta- tion d’un individu ou d’un groupe à la culture environnante »*. lors de la transformation digitale en entreprise cela passe par trois axes incontournables : informer de ce qui existe dans le monde du numérique, former aux nouveaux usages et sensibiliser aux enjeux. Analogie Le terme d’analogie est connu de tous dans la sphère de la créa- tivité – par extension du design thinking, il s’agit d’une astuce simple pour effectuer un « saut » créatif et explorer plus loin un che- min de pensée parallèle. L’analogie permet à l’équipe pro- jet de s’inspirer avant ou pendant la phase d’idéation. B Brainstorming Le brainstorming, c’est une tech- nique d’idéation massive. Elle permet de produire des idées en groupe plutôt que chacun dans son coin, et le tout de manière créative : pas de limites, pas de règles, juste des idées. C Créativité La créativité, c’est le carburant du design thinking, pas de pen- sée design sans elle. Elle alimente les différentes étapes du design thinking et permet aux participants d’avoir une pensée sans limites et résolument out-of-the-box. Concept Un concept, c’est une idée abs- traite, qui dans le cadre de la dé- marche design thinking, est vouée à être transposée dans le réel : de l’idée à l’objet ! Atelier de co-design (ou en français, co-concep- tion) Le co-design, c’est l’atelier de l’idéation : il s’agit au travers de la production d’idées nouvelles, en commun, de construire, de ma- nière collaborative, la meilleure solution possible au problème posé. D Design Thinking Une méthodologie et un état d’es- prit appliquées pour résoudre les problèmes que rencontrent des humains (utilisateurs, clients,..). Sa particularité ? Partir d’un pro- blème et se concentrer sur les solutions à concevoir tout en ren- dant centrale l’expérience client d.school La d.school, c’est l’école de de- sign de Stanford. C’est entre autres là-bas que le concept de design thinking s’est développé sous l’influence de Tim Brown. E Empathize C’est la phase du processus de- sign thinking où l’on se met dans la peau de l’utilisateur, par des méthodes diverses, où l’on capte de l’information en discutant avec eux  : quels sont les problèmes qu’ils rencontrent dans l’utilisation d’un objet ou d’un service ? Quels sont leurs besoins réels dans la vie de tous les jours ? Etc. Bref, on vit leur vie ! Erreur L’erreur n’est en aucun cas un échec, elle doit faire partie du processus. C’est au fil des ten- tatives, parfois infructueuses, et source d’erreurs, que les design thinkers arrivent à une solution sa- tisfaisante au problème posé. On fait des erreurs, on apprend et on améliore ! F Facilitateur Le facilitateur travaille lors des ateliers d’idéation. Ses armes  ? Des exercices collaboratifs qui boostent la créativité des partici- pants avec pour but unique de ré- soudre un problème. Toujours ob- jectif, il est l’huile dans les rouages du processus. 1 2www.ledesignlab.com www.ledesignlab.com
  • 3. G Groupthink Le Groupthink, c’est le pire en- nemi du design thinking : il s’agit du consensus d’opinion sans re- gard critique qui émerge dans les groupes. Par exemple, quand les employés d’une entreprise se censurent eux-mêmes face à des process dont ils savent pourtant qu’ils ne sont pas les meilleurs. Dans la démarche design thinking, le Groupthink doit disparaître pour laisser place à la créativité des so- lutions. H Heuristique L’heuristique, c’est l’art d’inventer, et de faire des découvertes, par tâtonnements, sans forcément chercher la solution optimale. Elle est au cœur de la démarche de- sign thinking. I Innovation L’innovation, à la différence de la découverte ou de l’invention, c’est le procédé qui met sur le marché des produits ou services nouveaux, qui répondent à des besoins existants, ou des besoins qu’elle crée. L’idée créative peut être innovante sans même avoir recours aux nouvelles technolo- gies ! Insight En design thinking, l’insight est une vérité-utilisateur qui donne un indice aux design thinkers, un dé- sir, conscient ou inconscient chez le consommateur qui représente un éventuel potentiel de marché pour les design thinkers. L’insight, c’est l’input, c’est ce qui sort la plupart du temps de la phase d’immersion. J Journey Map Le journey map retrace, point par point, le parcours d’un utili- sateur, c’est sa journée-type, par exemple. Il sert à schématiser ce parcours pour le visualiser phy- siquement, et à mettrer en évi- dence les « pain points » ainsi que les moments d’enchantement de l’utilisateur. Exemple : je me lève le matin, je prends mon petit dé- jeuner à la table du salon, etc. On visualise et évalue ainsi chaque événement de son parcours. K Key Performance Indi- cator (KPIs) Les KPIs sont des éléments me- surables qui permettent d’évaluer la performance d’un dispositif  : dans le cas d’un marchand de glace, par exemple, on pourrait prendre le nombre de clients dans une journée – performance abso- lue, ou le taux de glaces à trois boules vendues – performance qualitative. L Learning Expedition Une learrning expedition, c’est une phase d’immersion dans la- quelle on cherche à s’acculture sur une nouvelle technologie, sur une population, sur une tendance, et sur les manièrers de fabriquer des objets : en filigrane, sortir de son cadre habituel pour découvrir et aller s’inspirer ailleurs. Lead Design Thinker Le lead design thinker, c’est un peu comme un chef d’orchestre, sans lui, pas d’harmonie, il est in- dispensable à la bonne marche des étapes du processus design thinking. M Mindset état d’esprit, mentalité, point de vue, approche, ... Multidisciplinarité La multidisciplinarité, c’est l’art de mettre en commun des regards et des expertises diverses pour mieux aborder un problème, et le comprendre de différentes ma- nières. C’est le catalyseur numéro 1 dans le cadre d’un projet de- sign thinking, puis qu’elle permet d’avoir une vue plus complète du problème posé. MVP C’est de l’anglais  : Minimum Viable Product. Un produit – ou un service, pas de jaloux – qui 3 4www.ledesignlab.com www.ledesignlab.com
  • 4. comporte juste les features indis- pensable pour satisfaire un be- soin-utilisateur : c’est la forme la plus simple d’un produit donné, et c’est souvent ce type de produit – ou service – qui sort au terme d’un process design thinking. Neutralité C’est un des maîtres-mots du de- sign thinker lorsqu’il met en place le travail en groupe : neutralité et regard objectif pour ne pas risquer de tuer la créativité dans l’œuf. O Outside-the-box Penser « outside-the-box, » dans la langue de Molière : « en dehors de la boîte, » c’est s’autoriser à ré- fléchir selon des modes différents de ceux qui sont en vigueur habi- tuellement. C’est penser décalé, penser différent, et sortir de sa zone de confort. P Projet Se mettre en mode projet, c’est faire le choix de l’intelligence collective plutôt que celui de la somme des expertises indivi- duelles : on profite des synergies que permet un environnement multidisciplinaire. Persona Un persona – pluriel personae, en bon latin, c’est un personnage fictif, à la description précise et évocatrice, basée sur les insights glanés pendant la phase d’immer- sion, qui sert à définir un groupe d’utilisateur. C’est un artifice qui permet aux design thinkers d’arri- ver à mieux se mettre dans la peau du user pour en tirer les meilleurs enseignements. Prototype La production d’un prototype est l’un des phases les plus im- portantes – mais aussi les plus amusantes – d’un projet design thinking. L’enjeu, ici, c’est de pas- ser de l’idée au réel, du concept au tangible en fabriquant – sou- vent avec des objets de récupé- ration – la version la plus simple possible du concept que l’on a imaginé en phase d’idéation. Q Questionnaire Le questionnaire, c’est l’outil quantitatif de la connaissance utilisateur. Il doit comporter des questions au périmètre défini, et des relances spécifiques qui per- mettent à l’interviewer de recueillir des informations de la meilleure qualité possible. Il permet de va- lider – ou d’invalider – les insights qui ont émergé en phase d’immer- sion. Plus l’on interroge de per- sonnes concernées, plus on est à même d’effectuer cette validation. R Reframe Le reframing, c’est l’art de dire « et si ? » De changer la problématique pour découvrir de nouvelles solu- tions. Des exemples d’exercices de reframing : et si le produit était utilisé par un enfant ? Et si on ven- dait le produit en Chine ? Imagi- nez le problème autrement ! C’est souvent après avoir gagné des in- sights que l’on peut commencer à tester différents recadrages (« re- framing »). S Scenario Un scénario est une petite histoire que l’on raconte pour illustrer un événement ou une série d’événe- ments : c’est une méthode simple qui permet d’imaginer l’expé- rience-utilisateur dans le monde réel. Développer un scénario, c’est se donner l’occasion de mieux entrer en empathie avec l’utilisa- teur pour mieux comprendre ses attentes et affiner la réponse au problème posé. Storyboard Le storyboard est une sorte de petite bande dessinée qui permet 5 6www.ledesignlab.com www.ledesignlab.com
  • 5. aux design thinkers de communi- quer des concept en visualisant simplement les différentes inte- ractions-utilisateur. On y fait usage de la narration par l’image pour il- lustrer l’expérience utilisateur. Storytelling Le storytelling, c’est raconter l’ex- périence-utilisateur, ou la genèse d’une idée comme si l’on racon- tait une histoire. En somme, c’est l’introduction de procédés de la narration littéraire pour créer l’ad- hésion chez les auditeurs – ou les lecteurs. C’est une technique très puissante qui permet de mettre en mots efficacement un concept de- sign thinking. T Touchpoint Le touch point est un point de contact, c’est un moment dans la vie de l’utilisateur où il se passe quelque chose, et où un produit ou un service peuvent avoir un rôle pour fluidifier son parcours. Pensez à des moments de la jour- née, à des activités particulières, ou à de grands événements. U User-centric Être user-centric, c’est toujours partir de l’utilisateur, faire les choses par lui – par sa compré- hension et pour lui – à son bé- néfice. Cette approche est l’un des piliers de la démarche design thinking. V Vanity metrics Une vanity metric, c’est un joli chiffre qui a l’air de nous dire quelque chose, mais qui en ré- alité nous en apprend peu sur la réalité des choses. C’est souvent le cas des éléments qui servent à définir un utilisateur moyen : son âge moyen, sa répartition homme/ femme, son revenu moyen, etc. Ces éléments ne peuvent nous donner qu’une idée vague de qui sont réellement les utilisateurs. 7 8www.ledesignlab.com www.ledesignlab.com W Wireframe Un wireframe, c’est un schéma qui explique le fonctionnement d’un site internet ou d’une appli- cation. On peut le tracer avec un simple crayon ou avec un logiciel spécifique. Son job  : mettre en évidence les liens fonctionnels entre les éléments du site ou de l’app. On se concentre sur ce qu’il ou elle fait, pas sur ce à quoi il ou elle ressemble. Workaround To work around, c’est trouver un chemin autour, et un workaround, c’est un chemin que choisit l’utili- sateur qui a la particularité de ne pas suivre la procédure standard qui a été conçue par les créateurs. Typiquement, lorsque les piétons coupent en diagonale par un carré de gazon au lieu de suivre le che- min tracé par les paysagistes, ils opèrent un workaround.