Rapport de stage : immersion en entreprise
Rapport de stage
Immersion au sein de Valens SA
Du 18 mars au 8 mai 2013 à Sain...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 2
Table des matières
Introduction ...........................................
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 3
Fonctionnement de l’oreille................................................
Rapport de stage : immersion en entreprise
Introduction
Avant de commencer mes recherches pour trouver mon
question de sav...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 5
d’affaire impressionnant de treize milliards d’euros3
. Comme illustré d...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 6
Au niveau supérieur, on retrouve le service juridique (et service après ...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 7
chantiers : les métiers d’ingénieur de projets et de gestionnaire de cha...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 8
À ce moment là, les seuls éléments qu’il a en sa possession est le cahie...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 9
Responsable du département
Au dessus des 3 métiers cités plus haut vient...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 10
Par ailleurs, il s’y trouve une marche à suivre en cas d’accident et d’...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 11
Techniques
Il est clair qu’un ingénieur est avant tout un technicien, u...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 12
Humains
D’autres aspects par lesquels j’ai été assez marqué sont ceux l...
Rapport de stage : immersion en entreprise
Chapitre 3 : Participation à des projets
ING Cours-Saint
Description sommaire d...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 14
Pose d’un bardage en acier galvanisé
Afin d’uniformiser l’architecture ...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 15
fait que ce seuil comportait un porte-à-faux de onze centimètres pour r...
Rapport de stage : immersion en entreprise
dun pdf trouvé sur internet
le webmaster du site d’ailleurs).
bibliographie com...
Rapport de stage : immersion en entreprise
Le niveau sonore
Afin de pouvoir mesurer
l’intensité d’un son. Afin de facili
l...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 18
Applications sur chantier
Sur le chantier de la Cours-Saint-Michel où
l...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 19
Conclusion
Dans le cadre de ce stage de sept semaines en entreprise, j’...
Rapport de stage : immersion en entreprise Page 20
Bibliographie
A.RF.I. - Bienvenue. (s.d.). Consulté le avril 30, 2013, ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport de stage

3 511 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 511
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
68
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport de stage

  1. 1. Rapport de stage : immersion en entreprise Rapport de stage Immersion au sein de Valens SA Du 18 mars au 8 mai 2013 à Saint ING Cours-Saint-Michel (source : Google Maps) Maître de stage : Monsieur Reinart SCHOOFS - Responsable du département A.RF.I. Superviseur : Monsieur Jean-Philippe LAHAYE Damien De Bock – 3BC ECAM – Institut Supérieur Industriel : immersion en entreprise Rapport de stage : au sein de Valens SA – département A.RF.I. à Saint-Gilles (Bruxelles) Hall omnisport de Berchem : Google Maps) Responsable du département A.RF.I. - Professeur à l’ECAM, section construction. Institut Supérieur Industriel Année académique 2012 Page 1 département A.RF.I. Hall omnisport de Berchem (source : Google Maps) Année académique 2012-2013
  2. 2. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 2 Table des matières Introduction .................................................................................................................................. 4 Chapitre 1 : Découverte de l’entreprise........................................................................................ 4 Groupe Eiffage .......................................................................................................................... 4 Valens S.A.................................................................................................................................. 5 Département A.RF.I................................................................................................................... 6 Chapitre 2 : Découverte du métier d’ingénieur............................................................................ 7 Différents postes au sein de l’entreprise.................................................................................. 7 Conduction de chantier......................................................................................................... 7 Gestion de chantier............................................................................................................... 7 Deviseur ................................................................................................................................ 8 Responsable du département............................................................................................... 9 Direction QSE / Conseiller en prévention ............................................................................. 9 Direction des ressources humaines .................................................................................... 10 Différents aspects du métier................................................................................................... 10 Techniques .......................................................................................................................... 11 Commerciaux ...................................................................................................................... 11 Économiques....................................................................................................................... 11 Humains .............................................................................................................................. 12 Juridiques ............................................................................................................................ 12 Chapitre 3 : Participation à des projets....................................................................................... 13 ING Cours-Saint-Michel........................................................................................................... 13 Description sommaire du chantier...................................................................................... 13 Dalle de support des locaux techniques ............................................................................. 13 Pose des panneaux acoustiques ......................................................................................... 13 Pose d’un bardage en acier galvanisé................................................................................. 14 Dimensionnement du seuil de porte des locaux techniques.............................................. 14 Hall omnisport de Berchem-Sainte-Agathe ............................................................................ 15 Description sommaire du chantier...................................................................................... 15 Calpinage des différents murs ............................................................................................ 15 Chapitre 4 : Découverte d’une technique de construction......................................................... 15 L’isolation acoustique à l’aide de matériaux absorbants........................................................ 15 Le son .................................................................................................................................. 16
  3. 3. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 3 Fonctionnement de l’oreille................................................................................................ 16 Matériau absorbant ............................................................................................................ 16 Le niveau sonore................................................................................................................. 17 Les types de bruits .............................................................................................................. 17 L’utilisation des absorbants acoustiques............................................................................ 17 Applications sur chantier .................................................................................................... 18 Conclusion................................................................................................................................... 19 Bibliographie ............................................................................................................................... 20 Annexes....................................................................................................................................... 20
  4. 4. Rapport de stage : immersion en entreprise Introduction Avant de commencer mes recherches pour trouver mon question de savoir où je voulais aller et ce que je voulais faire. Il est sorti de cette réflexion je chercherais dans le domaine Au début de ma recherche, j’ai envoyé mes demandes de stage à une série de PME. En effet, j’avais l’impression qu’en tant que stagiaire j’arriverais plus facilement à m’intégrer petite équipe. Malheureusement, je n’ai pas reçu de réponse favorable à changer mon fusil d’épaule en me tournant vers les plus grosses entreprises. Valens s’est tourné vers moi, j’ai vraiment été ravi de pouvoir intégrer le département A.RF.I. qui n’était pas très loin de mon souhait initial Dans ce rapport, j’ai voulu insister sur les nombreuses choses que j’ai eu la chance d’apprendre en si peu de temps : Pour commencer, je développerai ce que j’ai appris sur l’entreprise et sur le mé en général avant d’expliquer plus précisément quelle a été ma tâche durant me semaines chez A.RF.I.. Pour finir, je développerai été confronté. Chapitre 1 : Découverte de l’entreprise Dans le cadre de ce premier chapitre de ce que j’ai eu l’occasion de découvrir sur l’entreprise qui m’a accueillie p le département A.RF.I. de la société anonyme Valens qui elle groupe Eiffage. Groupe Eiffage Né en 1993 de l’union entre Fougerolle et SAE groupe français Eiffage comme le leader européen avec les administrations publiques) et du BTP (Bâtiments et Travaux Publics). Par ailleurs, le groupe est aussi actif dans le domaine du métal et de l’ À travers ces cinq métiers, Eiffage réalise un chiffre 1 A.RF.I. : Amiante, Résistance au Feu, Isolation acoustique. 2 (Eiffage - Historique du groupe) : immersion en entreprise de commencer mes recherches pour trouver mon lieu de stage, je me suis posé question de savoir où je voulais aller et ce que je voulais faire. Il est sorti de cette réflexion domaine privé et chez un entrepreneur général. début de ma recherche, j’ai envoyé mes demandes de stage à une série de PME. En effet, j’avais l’impression qu’en tant que stagiaire j’arriverais plus facilement à m’intégrer Malheureusement, je n’ai pas reçu de réponse favorable à ce moment. J’ai donc décidé de changer mon fusil d’épaule en me tournant vers les plus grosses entreprises. s’est tourné vers moi, j’ai vraiment été ravi de pouvoir intégrer le département A.RF.I. qui n’était pas très loin de mon souhait initial. Dans ce rapport, j’ai voulu insister sur les nombreuses choses que j’ai eu la chance d’apprendre Pour commencer, je développerai ce que j’ai appris sur l’entreprise et sur le mé d’expliquer plus précisément quelle a été ma tâche durant me semaines chez A.RF.I.. Pour finir, je développerai une technique de construction à laq Découverte de l’entreprise cadre de ce premier chapitre de ce rapport, je vais essayer d’expliquer que j’ai eu l’occasion de découvrir sur l’entreprise qui m’a accueillie p le département A.RF.I. de la société anonyme Valens qui elle-même appartient au Eiffage Né en 1993 de l’union entre Fougerolle et SAE2 , le Eiffage s’érige vingt ans plus tard comme le leader européen des concessions (contrats administrations publiques) et du BTP (Bâtiments et Travaux Publics). Par ailleurs, le groupe est aussi actif dans le domaine du métal et de l’énergie. métiers, Eiffage réalise un chiffre : Amiante, Résistance au Feu, Isolation acoustique. Historique du groupe) Page 4 lieu de stage, je me suis posé la question de savoir où je voulais aller et ce que je voulais faire. Il est sorti de cette réflexion que début de ma recherche, j’ai envoyé mes demandes de stage à une série de PME. En effet, j’avais l’impression qu’en tant que stagiaire j’arriverais plus facilement à m’intégrer dans une ce moment. J’ai donc décidé de changer mon fusil d’épaule en me tournant vers les plus grosses entreprises. Au moment où s’est tourné vers moi, j’ai vraiment été ravi de pouvoir intégrer le département A.RF.I.1 Dans ce rapport, j’ai voulu insister sur les nombreuses choses que j’ai eu la chance d’apprendre Pour commencer, je développerai ce que j’ai appris sur l’entreprise et sur le métier d’ingénieur d’expliquer plus précisément quelle a été ma tâche durant mes sept une technique de construction à laquelle j’ai essayer d’expliquer tout ce que j’ai eu l’occasion de découvrir sur l’entreprise qui m’a accueillie pour mon stage : même appartient au Figure 1 : Eiffage en Europe
  5. 5. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 5 d’affaire impressionnant de treize milliards d’euros3 . Comme illustré dans la figure 14 , Eiffage est présent dans la plupart des pays Européens. La filiale Eiffage Benelux ne comprend pas moins de neuf entreprises de constructions, dont la plupart en Belgique5 . Elles ont la particularité de toutes utiliser le même logo. Son chiffre d’affaire en 2011 a atteint les 753 millions d’euros6 soit près de 6% de celui du groupe. Valens S.A. Valens est une des neuf entreprises de construction gérée par Eiffage Benelux. Son nom est une contraction de ceux des sociétés qui ont fusionné en 2006 pour la former : Van Rymenant et Maurice Delens. Elle couvre plusieurs secteurs d’activités tels que, entre autres, le génie civil et le bâtiment.7 L’agréation du Service Public fédéral Economie (classe 4 à 88 ) permet à Valens de pouvoir rendre des offres pour les marchés publics sans limite maximale vu que la classe huit reprend les plus grosses sociétés.9 L’organigramme de la société (cf. Annexe 1) montre que la société est très organisée. En effet, chaque employé a un travail très spécifique ce qui est fort différent par rapport à de plus petites entreprises où un même ingénieur serait par exemple à la fois chargé de l’exécution et du calcul de stabilité. Cette spécialisation des employés permet à l’entreprise d’être très compétitive dans la mesure où elle permet à chacun d’approfondir plus dans son domaine d’activité. En partant du bas, on observe cinq pôles principaux : la production, le bureau technique, le service d’offre, celui des finances et finalement les ressources humaines. Ces pôles représentent le nécessaire pour réaliser le produit d’un bout à l’autre, de l’étude à l’exécution. Un peu plus haut, On retrouve les deux succursales de Valens : A.RF.I. et A.R.T.. Elles ont toutes les deux leur spécialisation : A.R.T. est spécialisée dans la rénovation et la transformation tandis que les trois domaines de prédilections d’A.RF.I. sont l’isolation acoustique, la résistance au feu et le désamiantage. A.RF.I. n’est en fait qu’une abréviation dans principaux domaines d’activité du département : A comme amiante, RF comme résistance au feu et I comme isolation (thermique et acoustique). 3 (Eiffage - Profil) 4 (Eiffage - Rapport Annuel 2012) 5 (Eiffage Benelux -Implantation) 6 (Eiffage Benelux - Chiffres clés) 7 (Valens - Qui sommes-nous?) 8 (Valens - Agréations) 9 (SPF-Économie, 2013) Figure 2: Logo de Valens 7
  6. 6. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 6 Au niveau supérieur, on retrouve le service juridique (et service après vente), commercial et de communication. Plus éloignées du terrain mais non moins importantes, ces branches de l’organigramme ont pour rôle d’assurer le futur de l’entreprise. Encadrant l’ensemble des services précités, le département qualité-sécurité- environnement (QSE) a pour but de garantir, comme son nom l’indique, une qualité optimale des produits et des services donnés par l’entreprise tout en assurant la sécurité du personnel et le respect des normes. Département A.RF.I.10 Bien qu’ayant ses spécialités, A.RF.I. reste un entrepreneur général. En effet, les capacités et qualifications du personnel dépassent les trois domaines cités plus haut. Les avantages de travailler dans l’organisation de Valens pour A.RF.I. sont nombreux. Le premier, et non des moindres, est de pouvoir profiter d’une trésorerie importante. En effet, la plupart des contrats ont une échéance de trente ou soixante jours début de mois (c'est-à-dire que le nombre de jours commence au début du mois suivant). Par exemple, un produit fourni le deux avril doit alors être payé, au plus tard, pour le dernier jour du mois de juin en cas de contrat de soixante jours, soit près de trois mois plus tard ! Le second est de pouvoir profiter des différents pôles de l’organigramme afin de se concentrer sur la production tout en gardant la souveraineté concernant les offres. Par exemple, un gestionnaire de chantier chez A.RF.I. peut très bien faire appel à un ingénieur « stabilité » de Valens en cas de problème, comme celui-ci est plus spécialisé, le gain de temps sera probablement non négligeable. Finalement, A.RF.I. profite de l’agréation classe huit de Valens pour pouvoir remettre des offres plus importantes que si elle avait été une PME à part entière. Niveau organisation, A.RF.I. est donc majoritairement tournée vers la production mais a malgré tout un deviseur propre chargé d’établir les offres de la succursale. Le personnel est complété par deux gestionnaires de chantiers, deux conducteurs, un employé chargé de la logistique et une secrétaire, en plus des ouvriers. Le tout chapeauté par monsieur Reinart Schoofs, responsable du département. Au-delà de ça, A.RF.I. profite tout de même de la convivialité propre aux plus petites entreprises. Tous ces aspects font que, à mon avis, A.RF.I. est un très bon compromis entre la grande entreprise et la PME. Malgré tout, les gestionnaires de chantiers sont obligés d’être plus flexibles chez A.RF.I. que chez Valens du fait de la taille moindre des 10 (A.RF.I. - Bienvenue) Figure 3 Logo d’A.RF.I. 10
  7. 7. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 7 chantiers : les métiers d’ingénieur de projets et de gestionnaire de chantiers ne font plus qu’un. Chapitre 2 : Découverte du métier d’ingénieur Différents postes au sein de l’entreprise Au cours de mon stage, j’ai eu la chance de pouvoir rencontrer toute une série de personnes occupant de nombreux postes au sein de Valens et A.RF.I.. Cela m’a permis de me rendre compte d’un certain nombre de portes qu’ouvrait, à plus ou moins long terme, le diplôme d’ingénieur en construction. Au final, j’ai surtout pu remarquer que « le » métier d’ingénieur n’existait pas en tant que tel mais qu’il se déclinait dans toute une série de fonctions. Bien que les employés qui occupent ces postes ne soient pas tous des ingénieurs, l’ensemble de ceux-ci pourrait l’être : Conduction de chantier Bien qu’étant surtout occupé par des gradués en construction ou des ouvriers expérimentés, le poste de conducteur est une des rampes de lancement pour les jeunes ingénieurs qui souhaitent diriger leur carrière vers l’exécution. Le but de celui-ci est de mener à bien et d’exécuter, sur le terrain et uniquement, le projet réalisé en amont dans la société, il n’a pas d’influence sur la conception de celui- ci. Il est le lien entre les ouvriers et le reste de l’entreprise : d’une part il est responsable des ouvriers et des sous-traitants sur le chantier. D’autre part, il doit rendre des comptes à l’entreprise; être le garant de l’avancement du projet et du respect des délais fixés. En général, un conducteur est associé à un seul chantier mais cela peut être plusieurs si ceux-ci sont en phase de finition. Par exemple, Mohamed Melloul, conducteur expérimenté chez A.RF.I., s’occupe actuellement à la fois des chantiers d’ING Cours-Saint-Michel et d’ING Marnix situé à environ 2km l’un de l’autre. Gestion de chantier Le travail d’un gestionnaire de chantier est beaucoup plus large. Son rôle est de suivre un, voire souvent plusieurs projets, et ce du début jusqu’à la fin. La tâche du gestionnaire commence au moment où l’entreprise (via le deviseur et le service offres) remporte une soumission.
  8. 8. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 8 À ce moment là, les seuls éléments qu’il a en sa possession est le cahier des charges du maître d’ouvrage11 et les différents plans de l’architecte. A lui d’utiliser les ressources qu’il a à sa disposition (cf. organigramme en annexe 1) pour faire avancer son projet. Si pour une raison ou pour une autre, il est amené à s’écarter des plans de l’architecte. Il doit soumettre les modifications à celui-ci qui doit les accepter ou trouver un compromis. À partir du cahier des charges, il doit déterminer l’ensemble des matériaux dont il a besoin, les fournisseurs chez qui il les trouvera et qui les posera sur chantier (sous-traitants ou ouvriers de l’entreprise) ainsi que le planning du chantier et sa ligne critique. Au moment de l’exécution, il passe de temps en temps sur chantier et s’assure du respect du planning établi en préparation de chantier. Il réalise également des états d’avancement de mois en mois qu’il présente au maître d’ouvrage. On remarque une nouvelle différence dans le fonctionnement d’A.RF.I. par rapport à Valens : chez A.RF.I., le travail des gestionnaires de chantiers reprend également celui fait par les ingénieurs de projet chez Valens. On peut expliquer cela par la différence en taille des chantiers réalisé par les deux entités. Deviseur Le deviseur travaille pour le service offres. Comme son nom l’indique, son rôle est de réaliser des devis. Quand un maître d’ouvrage lance un appel d’offres, différents soumissionnaires entrent en concurrence pour remporter le marché. Sur base du cahier des charges, le deviseur doit déterminer le coût de la tâche à réaliser auquel il rajoute une marge bénéficiaire. C’est un travail difficile et primordial : si les prix sont trop bas l’entreprise ne gagnera pas assez d’argent et risque même d’en perdre ce qui pourrait mettre en danger. S’ils sont trop hauts, l’entreprise sera dépassée par un concurrent. Cela demande une bonne expérience et une connaissance du terrain pour, par exemple, évaluer le nombre d’heures que passeront les hommes sur une certaine tâche et choisir les techniques les plus adéquates. A.RF.I. emploie un deviseur chargé d’établir les offres du département une fois qu’elle est faite, elle est revue par le responsable du département, monsieur Reinart Schoofs, afin d’essayer de trouver des erreurs et/ou de faire baisser le prix afin d’être plus concurrentiels. 11 Maitre d’ouvrage : il s’agit de l’entité demandeuse, celle pour qui le projet est réalisé. C’est le client en quelque sorte.
  9. 9. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 9 Responsable du département Au dessus des 3 métiers cités plus haut vient le responsable du département. Son travail est beaucoup plus axé sur le management que sur la technique. Malgré tout, A.RF.I. se démarque à nouveau de Valens sur ce point dans la mesure où Monsieur Reinart Schoofs gère également certains chantiers en particulier, tout en connaissant assez bien l’ensemble des dossiers en cours dans l’entreprise. À côté de ça, son homologue chez Valens, monsieur Didier Gillebert, s’occupe moins en détail des chantiers, ce qui est tout à fait compréhensible dans la mesure où les chantiers sont plus importants en taille et plus nombreux de son côté. À ce que j’ai pu voir chez A.RF.I., ce travail consiste majoritairement à, d’une part, gérer les relations avec les clients et, d’autres part, gérer d’éventuelles situations plus délicates sur certains projets. À côté de ça, d’autres tâches lui sont aussi confiées telle la coordination du personnel et la vérification globale de l’avancement des projets pour ne citer qu’elles. Comme son nom l’indique, il est responsable du département auprès du conseil d’administration de Valens et doit donc personnellement s’assurer du bon fonctionnement de son département afin d’en garantir les résultats. Direction QSE / Conseiller en prévention Comme expliqué au chapitre premier, le service QSE est celui chargé de la qualité du produit, de la sécurité des travailleurs et du respect des normes environnementales mais, dans la pratique, en quoi cela consiste-t-il ? En ce qui concerne la qualité des produits et des services, A.RF.I. est en train de modifier le système en place actuellement afin d’être plus en phase avec celui qu’utilise Valens. Il s’agit de définir toute une série de procédures qui doivent être appliquées pour assurer la qualité en général. Par exemple, il sera demandé d’effectuer une vérification systématique des livraisons qui sont effectuées sur chantier, et ce le jour même. Comme ça, s’il y a des problèmes avec celle-ci, un temps précieux pour tout le monde peut être gagné au cas où il faudrait relancer une production en usine et, en plus, les responsabilités sont alors bien définies. De plus, les employés sont souvent formés à différentes techniques afin d’être toujours plus efficaces dans leur travail. Pour ce qui est de la sécurité chez A.RF.I. , chaque chantier possède un document de référence qu’est le plan S.S.E. (Sécurité-Santé-Environnement). Ce plan est en permanence mis à disposition du personnel et contient de nombreuses informations relatives à la sécurité sur chantier, y compris une étude des risques spécifiques du chantier et des mesures de prévention à appliquer pour différents travaux (port du casque et des chaussures de sécurité, attache à une ligne de vie si risque de chute,..).
  10. 10. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 10 Par ailleurs, il s’y trouve une marche à suivre en cas d’accident et d’incident et la localisation du l’hôpital le plus proche. À côté de cela, il est également indispensable qu’un secouriste soit toujours présent sur le chantier. Chez Valens, l’ensemble des conducteurs et des ouvriers qui le souhaitent reçoivent une formation de secourisme et les recyclages nécessaires. Pour finir, j’ai aussi eu l’occasion de découvrir la législation sur le bien-être au travail qui impose qu’à chaque chantier où plusieurs sociétés sont représentées (sous-traitantes ou cotraitantes) soit associé un coordinateur de sécurité indépendant. J’ai été moins confronté durant mon stage à la partie environnement mais j’ai tout de même pu remarquer dans le plan S.S.E. que l’utilisation de produits dangereux était balisée. Par ailleurs, j’ai eu la chance d’assister durant mon stage à l’accueil QSE qui est donné aux nouveaux conducteurs de chantiers dans laquelle j’ai reçu quelques informations à ce sujet. Par exemple, j’ai appris que lorsqu’une non-conformité environnementale était détectée, il fallait la répertorier et qu’il était important de la garder sous contrôle. L e rôle du conseiller en prévention est de s’assurer sur le terrain du respect des normes et règles mises en place et par ailleurs de travailler avec la direction pour améliorer les procédures. Le travail se fait donc à tous les niveaux de l’organigramme. Direction des ressources humaines Voici bien le métier dans lequel j’ai été le plus surpris de trouver un ingénieur (issu de l’ECAM qui plus est). Après être passée par le service QSE, madame Caroline Lemaigre s’est retrouvée à la tête du service de gestion des ressources humaines, ce qui prouve à quel point le diplôme d’ingénieur (pas à lui seul bien évidemment) peut ouvrir des portes dans de nombreuses directions. Différents aspects du métier Outre les différents postes occupés par des ingénieurs dans l’entreprise. J’ai pu découvrir de multiples facettes du métier en général et son application dans le domaine de l’exécution. En étant à l’école, on imagine très facilement l’aspect technique mais d’autres ne sont pas spécialement moins importants. Voici une liste non-exhaustive des aspects que j’ai eu la chance de découvrir par mes activités et par l’observation du travail des autres personnes :
  11. 11. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 11 Techniques Il est clair qu’un ingénieur est avant tout un technicien, une personne capable de relever des défis techniques et de remettre tout en question pour trouver des solutions aux différents problèmes qu’il rencontre. Je ne développerai pas plus ce point dans la mesure j’ai vu à peu près ce que j’imaginais avant le stage. Malgré tout, j’ai vraiment été impressionné par le poids qu’avait l’expérience dans ce domaine dans le choix des sections par exemple. Commerciaux Dans le cadre de mon stage, j’ai été plusieurs reprises confronté à des aspects commerciaux. Au début de mon stage, j’ai participé à une réunion avec un représentant commercial d’une entreprise qui fabrique des portes intérieures et coupe-feu. Plus que le contenu, j’ai apprécié de pouvoir observer quelque chose que je ne connaissais pas vraiment. Plus tard dans mon stage, j’ai eu des contacts avec un ingénieur commercial de l’entreprise MDB (métal déployé belge) dans le cadre de la préparation du chantier de Berchem-Sainte-Agathe avec lequel j’ai pu discuter des possibilités d’adaptation de son produit à notre projet tout en essayant au maximum de réduire les coût… Économiques Voici bien l’aspect du métier qui m’a le plus marqué durant mon stage. En effet, quand nous sommes à l’école, les seuls facteurs que nous prenons en compte dans nos calcul sont techniques, une résistance par exemple, dans le monde de l’entreprise c’est tout à fait différent : il est vrai que l’aspect technique garde son importance mais l’aspect économique vient s’y ajouter et ne l’est sûrement pas moins, bien au contraire. Quand on choisit un matériau à utiliser sur chantier, de nouveaux critères rentrent donc dans le choix, comme la facilité de pose par exemple et le nombre d’hommes nécessaire. En effet, payer un ouvrier pendant une heure coûte environ trente-cinq euros à l’entreprise, il est évident que la recherche de la rentabilité va donc devenir un point essentiel du travail de l’ingénieur sur chantier dont le but est d’être le plus efficace possible… Il en va également de la santé financière de l’entreprise.
  12. 12. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 12 Humains D’autres aspects par lesquels j’ai été assez marqué sont ceux liés aux relations humaines et à la communication. Dans le cadre de ses activités, l’ingénieur se crée un carnet d’adresses et il est relativement important pour lui de réussir à gérer toutes ces relations afin de maximiser la qualité du travail final. Avec les ouvriers sur chantier par exemple, je ne pense pas qu’une relation autoritaire soit la plus efficace pour mener les objectifs du chantier à bien. En effet, si un jour ou un autre vous êtes confronté à un problème sur un chantier et qu’il faut le soutient des hommes pour le résoudre, une personne qui n’est pas appréciée risquera probablement de se voir renvoyer la monnaie de sa pièce. Il faut savoir « donner et prendre » comme le dit souvent Mr. Schoofs. Mais ce n’est qu’une partie des relations à gérer, il y a aussi les clients, les fournisseurs, les architectes, les sous-traitants et j’en passe… Par ailleurs, l’ingénieur sera presque toujours amené à travailler en équipe ce qui implique également d’avoir une bonne relation sociale et professionnelle. Juridiques Dans le cadre de la préparation du chantier du hall omnisport de Berchem, j’ai également remarqué qu’un ingénieur dans le domaine de la construction était aussi contraint de connaitre les différentes législations qui cadrent ses activités. En effet, dans le cadre de ce chantier, la Commune de Berchem désirait confier la mission de désignation du coordinateur de sécurité à A.RF.I. mais il fallait être sûr que c’était légalement possible dans la mesure où un des entrepreneurs concerné par le chantier qui assurerait la coordination de sécurité lui-même risquerait de rentrer dans une forme de conflit d’intérêt. J’ai donc décidé de me renseigner sur le sujet en lisant l’Arrêté Royal du 25 janvier 2001 relatif à la loi sur le bien-être des travailleurs concernant les chantiers temporaires et mobiles ainsi qu’une brochure du SPF12 Emploi sur la coordination de sécurité. J’ai trouvé tout cela très intéressant dans la mesure où je n’avais jamais eu l’occasion d’être confronté à du droit. 12 Service Public Fédéral
  13. 13. Rapport de stage : immersion en entreprise Chapitre 3 : Participation à des projets ING Cours-Saint Description sommaire du chantier Dans le cadre de l’amélioration de la ventilation Quartier de Mérode, ING a décidé de remplacer les groupes actuels par de plus puissants. Vu que les machines poser tout simplement sur le toit comme cela se fait de créer une structure métallique qui supporterait ces groupes et qui serait séparée de l’ancienne structure du bâtiment par un matériau absorbant (cf. Chapitre4). Par ailleurs, elle permettrait aussi d’accueillir des p cloisonneraient l’espace contenant les groupes. groupes ont également été recouverts de panneaux acoustiques. nouveaux locaux techniques ont également dû Dalle de support des locaux techniques En arrivant au stage, j’ai directement été mis face à un problème rencontré sur le chantier : dans le cadre de la coulée de la dalle servant à accueillir les nouveaux locaux techniques à l’intérieur de la structure métallique, il n’était malheureusement pas possible de réaliser les coffrage comme cela avait été prévu à l’étude dans la mesure où il n’y avait qu’une cinquante de centimètre ce qui empêchait l’étançonnage. J’ai donc été directement mis à contribution pour proposer une solution. Bien qu’elle n’aura pas été retenue car plus trouvée des prédalles autoportantes, cela m’aura permis pratique. Pose des panneaux acoustiques Après cela, j’ai été chargé de vérifier le calpinage du fournisseur de panneaux acoustiques également par moi-même donc cloisonner tout le volume autour des groupes de panneaux acoustiques (contour rouge de la fig.4) Le travail a porté ses fruits dans la mesure où il s’est avéré que l’épaisseur de l’isolant des locaux techniques (LT dans la fig.4) panneaux avaient été surdimensionnés. : immersion en entreprise : Participation à des projets Saint-Michel Description sommaire du chantier Dans le cadre de l’amélioration de la ventilation dans sa tour de huit étages dans le Quartier de Mérode, ING a décidé de remplacer les groupes actuels par de plus . Vu que les machines engendrent des vibrations, il n’a pas été possible poser tout simplement sur le toit comme cela se fait habituellement. Il a été nécessaire de créer une structure métallique qui supporterait ces groupes et qui serait séparée de l’ancienne structure du bâtiment par un matériau absorbant (cf. Chapitre4). Par ailleurs, elle permettrait aussi d’accueillir des panneaux acoustiques qui cloisonneraient l’espace contenant les groupes. L’ensemble des murs donnant sur les groupes ont également été recouverts de panneaux acoustiques. En plus de cela, deux caux techniques ont également dû être construits sur le toit du bâtiment. des locaux techniques En arrivant au stage, j’ai directement été mis face à un problème rencontré sur le : dans le cadre de la coulée de la dalle servant à accueillir les nouveaux locaux rieur de la structure métallique, il n’était malheureusement pas possible de réaliser les coffrage comme cela avait été prévu à l’étude dans la mesure où il n’y avait qu’une cinquante de centimètres entre le bas de la future dalle et le toit, ait l’étançonnage. J’ai donc été directement mis à contribution pour Bien qu’elle n’aura pas été retenue car plus chère utoportantes, cela m’aura permis de réfléchir à un cas très panneaux acoustiques Après cela, j’ai été chargé de vérifier le calpinage du sseur de panneaux acoustiques en le réalisant même. Pour rappel, il fallait donc cloisonner tout le volume autour des groupes de panneaux acoustiques (contour rouge de la fig.4). Le travail a porté ses fruits dans la mesure où il s’est avéré que l’épaisseur de l’isolant des locaux techniques (LT dans la fig.4) avait été oubliée et que, d’autre part, certains autres panneaux avaient été surdimensionnés. Figure 4: contour de panneaux acoustiques Page 13 dans sa tour de huit étages dans le Quartier de Mérode, ING a décidé de remplacer les groupes actuels par de plus , il n’a pas été possible de les habituellement. Il a été nécessaire de créer une structure métallique qui supporterait ces groupes et qui serait séparée de l’ancienne structure du bâtiment par un matériau absorbant (cf. Chapitre4). Par anneaux acoustiques qui L’ensemble des murs donnant sur les En plus de cela, deux le toit du bâtiment. En arrivant au stage, j’ai directement été mis face à un problème rencontré sur le : dans le cadre de la coulée de la dalle servant à accueillir les nouveaux locaux rieur de la structure métallique, il n’était malheureusement pas possible de réaliser les coffrage comme cela avait été prévu à l’étude dans la mesure entre le bas de la future dalle et le toit, ait l’étançonnage. J’ai donc été directement mis à contribution pour chère que celle de réfléchir à un cas très avait été oubliée et que, d’autre part, certains autres : contour de panneaux
  14. 14. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 14 Pose d’un bardage en acier galvanisé Afin d’uniformiser l’architecture du bâtiment, l’architecte à décidé de remettre des colonnes en béton architectonique par dessus les panneaux acoustiques et le nouveau local technique (contour vert sur la fig.4). Il voulait également mettre les raccords comme sur les autres étages mais cela aurait alors été trop lourd pour la structure du bâtiment qui a déjà été fort sollicitée par l’ajout de la structure métallique et des groupes. À la place de ces raccords, il a été décidé en concertation que des tôles ondulées en acier galvanisé de la même couleur que le béton architectonique seraient mises pour les remplacer. Voila la tâche qui m’aura donné le plus de fil à retordre durant le stage. Bien que cela ne paraisse pas si compliqué, il a fallu résoudre plusieurs défis techniques : Le premier, et non des moindres, aura été de résoudre le problème dû au fait que les plaques en acier devaient être posées sur des profilés Oméga qui étaient en porte-à- faux d’environ septante centimètres, ce qui risquait de très fort solliciter les plaques d’à peine 0.63 millimètres d’épaisseur. Il a fallu ruser afin de mettre en place un système de fixation qui retenait la plaque dans le sens du vent mais qui lui permettait tout de même de se dilater dans ses 2 directions. Le second, tout aussi délicat, était de gérer le passage des profilés Oméga de la structure métallique à la maçonnerie du local technique alors que ces deux entités sont susceptibles de bouger les unes par rapport aux autres. Une plaque entière entre les deux aurait été très sollicitée. Il a donc fallu créer un jeu à un endroit précis de l’ondulation de la plaque tout est gardant l’aspect esthétique du bardage. J’ai trouvé intéressant de joindre en annexe les plans de détail en annexes 2 et 3. Dimensionnement du seuil de porte des locaux techniques La dernière tâche que j’aurai effectuée pour le chantier de la Cours-Saint-Michel aura été le dimensionnement du seuil des portes des deux locaux techniques. En plus du seuil en tant que tel, il fallait également imaginer un système permettant de gérer le Figure 5: Façade d'ING Cours-Saint-Michel
  15. 15. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 15 fait que ce seuil comportait un porte-à-faux de onze centimètres pour rejoindre les caillebottis, alors que de grosses charges pouvaient être appliquées dessus. Le problème a été réglé en disposant une cornière à ailes inégales sous ce porte-à-faux et attachée à la maçonnerie de l’autre. Hall omnisport de Berchem-Sainte-Agathe Description sommaire du chantier L’installation du chantier du hall omnisport de Berchem-Sainte- Agathe démarrera avant la fin du mois. Ce chantier consiste en un embellissement architectural du complexe ainsi qu’une amélioration des performances acoustiques, thermiques et de résistance au feu de celui –ci. Le gros du travail consiste à recouvrir les murs de 2 matériaux spécifiques : des panneaux de marque Knauf rainurés sous le niveau de 4 mètres 30 et des plaques de métal déployé avec une évolution de la taille des mailles de plaque en plaque. Une plaque sera également dite évolutive, c'est-à-dire que la maille changera au sein même de la plaque (fig.6). Calpinage du métal déployé Dans le cadre de ce dossier, j’ai été amené à contacter le fournisseur de métal déployé en Belgique afin d’obtenir les informations nécessaires au calpinage. En effet, le métal déployé n’était vraiment pas facile à travailler et il ne peut être coupé qu’à certains endroits précis. Il fallait donc être très rigoureux afin de réaliser les raccords entre murs et plafond ainsi que les endroits où il fallait découper pour faire passer les lamellé-collé du plafond. Chapitre 4 : Découverte d’une technique de construction L’isolation acoustique à l’aide de matériaux absorbants La rédaction de ce chapitre à largement été inspirée de deux cours d’acoustique du bâtiment : un de la Haute Ecole de la Communauté française du Hainaut13 et l’autre de l’Institut des sciences appliquées de Lyon14 . Les illustations ont quant à elle été tirées 13 (Ing.Van Damme, 2012) 14 (Krauss, Yezou, & Kuznic, 2009) Figure 6 : métal déployé évolutif
  16. 16. Rapport de stage : immersion en entreprise dun pdf trouvé sur internet le webmaster du site d’ailleurs). bibliographie comme source. Le son Comme cela nous a été expliqué dans le cadre de nos cours à l’ECAM. Le son est en fait une onde caractérisée pa l’air, elle provoque des différences de pression locales par rapport à la pression atmosphérique qui matérialise le phénomène ondulatoire. Figure 7: le son dans l'air Fonctionnement de l’oreille Cette vibration est captée par l’oreille par le tympan, une sorte de membrane tendue qui va se déformer en suivant les variations de pressions de l’air qui l’entoure. de nombreuses analyses de la sensibilité de l’oreille, bien qu’elle soit différent individu à l’autre, les scientifiq sensation croît à peu près comme le logarithme de l’excitation L’oreille humaine ne perçoit que les fréquences comprises entre 20 et 15000Hz. Cette perception est également fonction de l’âge. Matériau absorbant Par définition, un matériau absorbant est un matériau qui gène la propagation de l’onde sonore et participe donc à sa dissipation. Dans la plupart des solides, la vitesse du son est plus importante est accélérée et peut donc parcourir une plus grande distance. dispersif si la vitesse de propagation d‘une onde en son sein est plus faible que celle dans l’air. Par exemple, la vitesse de propagation dans le caoutchouc souple est de 70 m.s-1 soit près de 5 fois moindre que dans l’air 15 (Inconnu) : immersion en entreprise dun pdf trouvé sur internet15 dont l’auteur est malheureusement inconnu (même pour site d’ailleurs). Ils ont bien entendu été renseignés bibliographie comme source. Comme cela nous a été expliqué dans le cadre de nos cours à l’ECAM. Le son est en fait une onde caractérisée par une intensité et une fréquence. Quand elle s l’air, elle provoque des différences de pression locales par rapport à la pression atmosphérique qui matérialise le phénomène ondulatoire. Fonctionnement de l’oreille Cette vibration est captée par l’oreille par le tympan, une sorte de membrane tendue qui va se déformer en suivant les variations de pressions de l’air qui l’entoure. de nombreuses analyses de la sensibilité de l’oreille, bien qu’elle soit différent individu à l’autre, les scientifiques Weber et Fechner ont établi une loi qui dit que t à peu près comme le logarithme de l’excitation ». L’oreille humaine ne perçoit que les fréquences comprises entre 20 et 15000Hz. Cette tion est également fonction de l’âge. Par définition, un matériau absorbant est un matériau qui gène la propagation de l’onde sonore et participe donc à sa dissipation. Dans la plupart des solides, la vitesse du son est plus importante que dans l’air (340 m.s-1 ). Cela engendre que l’onde sonore et peut donc parcourir une plus grande distance. Un matériau sera dit dispersif si la vitesse de propagation d‘une onde en son sein est plus faible que celle exemple, la vitesse de propagation dans le caoutchouc souple est de 70 soit près de 5 fois moindre que dans l’air ! Page 16 dont l’auteur est malheureusement inconnu (même pour dans la Comme cela nous a été expliqué dans le cadre de nos cours à l’ECAM. Le son est en fait r une intensité et une fréquence. Quand elle se propage dans l’air, elle provoque des différences de pression locales par rapport à la pression Cette vibration est captée par l’oreille par le tympan, une sorte de membrane tendue qui va se déformer en suivant les variations de pressions de l’air qui l’entoure. Après de nombreuses analyses de la sensibilité de l’oreille, bien qu’elle soit différente d’un une loi qui dit que : «la L’oreille humaine ne perçoit que les fréquences comprises entre 20 et 15000Hz. Cette Par définition, un matériau absorbant est un matériau qui gène la propagation de l’onde sonore et participe donc à sa dissipation. Dans la plupart des solides, la vitesse ). Cela engendre que l’onde sonore Un matériau sera dit dispersif si la vitesse de propagation d‘une onde en son sein est plus faible que celle exemple, la vitesse de propagation dans le caoutchouc souple est de 70
  17. 17. Rapport de stage : immersion en entreprise Le niveau sonore Afin de pouvoir mesurer l’intensité d’un son. Afin de facili l’augmentation du niveau sonore serait fonction du carré de la pression et logarithmique afin de coller à la loi de Weber P0 est une constante et vaut 2.10 l’oreille tandis que p est la pression acoustique, c’est la dire la différence avec la pression atmosphérique. Cette définition logarithmique implique que quand l’addition de deux sources sonores de même niveau n’implique qu’une différence de 3dB, quel que soit le niveau initial. Les types de bruits On pont distinguer 4 types de bruits bruits aériens directs qui vont directement d’une source à l’oreille. D’autre part, l’oreille aériens indirects issus de la réverbération sur des parois. Les deux autres types de bruit sont transmission de l’onde sonore à travers un matériau distingue les bruits aériens et engendré par la vibration d’un solide à la base et non de l’air) dus aux vibrations des parois. qui pourront être absorbées L’utilisation des absorbants acoustiques On essayera donc de placer judicieusement des matériaux absorbants afin d’y faire passer les ondes sonores et ainsi les dissiper. moins rapidement dans ceux donc qu’il dissipe plus d’énergie par mètre de matériau traversé. : immersion en entreprise Afin de pouvoir mesurer le niveau sonore, il a fallu définir mathématiquement Afin de faciliter la manipulation des échelles, Il a été décidé l’augmentation du niveau sonore serait fonction du carré de la pression et coller à la loi de Weber-Fechner: 10 log (dB) est une constante et vaut 2.10-5 Pa, soit la plus petite pression perceptible par l’oreille tandis que p est la pression acoustique, c’est la dire la différence avec la pression atmosphérique. on logarithmique implique que quand l’addition de deux sources sonores lique qu’une différence de 3dB, quel que soit le niveau initial. On pont distinguer 4 types de bruits (fig.8) : D’une part les bruits aériens directs qui vont directement d’une source à l’oreille. D’autre part, l’oreille perçoit également des bruits aériens indirects issus de la réverbération sur des parois. Les deux autres types de bruit sont engendrés par la ransmission de l’onde sonore à travers un matériau : on distingue les bruits aériens et « solidiens » (c'est-à-dire engendré par la vibration d’un solide à la base et non de l’air) dus aux vibrations des parois. C’est surtout celles-ci sorbées par des matériaux spécifiques. ’utilisation des absorbants acoustiques On essayera donc de placer judicieusement des matériaux absorbants afin d’y faire passer les ondes sonores et ainsi les dissiper. En effet, le fait que le son se propage s rapidement dans ceux-ci montre bien que son déplacement est plus difficile et donc qu’il dissipe plus d’énergie par mètre de matériau traversé. Figure les différents types de bruits Page 17 , il a fallu définir mathématiquement Il a été décidé que l’augmentation du niveau sonore serait fonction du carré de la pression et la plus petite pression perceptible par l’oreille tandis que p est la pression acoustique, c’est la dire la différence avec la on logarithmique implique que quand l’addition de deux sources sonores lique qu’une différence de 3dB, quel que soit le niveau initial. On essayera donc de placer judicieusement des matériaux absorbants afin d’y faire En effet, le fait que le son se propage ci montre bien que son déplacement est plus difficile et Figure 8: schéma expliquant les différents types de bruits
  18. 18. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 18 Applications sur chantier Sur le chantier de la Cours-Saint-Michel où les groupes de ventilation doivent être installés sur le toit de l’immeuble, une grande structure métallique a été construite afin de diriger les bruits « solidiens » dus aux vibrations de ceux-ci. Afin d’atténuer la transmission, cette structure a été déposée sur une série de Silent Blocs ( fig.9) en caoutchouc armé . Le gros bloc noir n’est autre que la prolongation des colonnes du bâtiment recouverte d’une étanchéité EPDM tandis que les deux petits directement en contact avec le profilé métallique sont les Silent Blocs en caoutchouc armé. Figure 9 application sur le chantier de la CSM
  19. 19. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 19 Conclusion Dans le cadre de ce stage de sept semaines en entreprise, j’ai eu la chance d’apprendre de nombreuses choses, apprendre le monde de l’entreprise en premier lieu, apprendre des techniques propres au travail de l’ingénieur mais aussi et surtout des choses sur moi. J’ai aussi pu me rendre compte à quel point certaines choses que je pensais secondaires pouvaient malgré tout être de grandes qualités pour un ingénieur comme la maîtrise des langues. J’ai aussi eu l’occasion de me rendre compte de certains points que je pouvais améliorer comme l’expression et le partage de mes idées, et plus particulièrement quand il s’agissait de réaliser des croquis… Je me suis aussi rendu compte au fil des semaines qu’il était important que j’arrive à avoir confiance en mes capacités pour pouvoir donner le meilleur de moi-même bien que j’estime que la remise en question est aussi une qualité importante. En relisant la note d’activité que j’avais rédigée lors de ma deuxième semaine de stage, je me rends compte que j’ai eu la chance de pouvoir remplir l’ensemble des objectifs que je m’étais fixés. Je peux même aller plus loin en disant que j’ai eu la chance de faire des choses que je n’aurais jamais imaginé, comme par exemple participer à une réunion de coordination avec l’échevin des travaux de la commune de Berchem et l’ensemble des acteurs du dossier. C’est pour toutes ces raisons que je m’estime vraiment redevable envers mon maître de stage, monsieur Reinart, qui a toujours su me consacrer un peu de temps dans son agenda très chargé. Mais aussi à l’ensemble de la société Valens de laquelle j’admire la politique de formation et d’intégration des jeunes. Il ne me reste plus qu’un seul mot à écrire : Merci !
  20. 20. Rapport de stage : immersion en entreprise Page 20 Bibliographie A.RF.I. - Bienvenue. (s.d.). Consulté le avril 30, 2013, sur A.RF.I.: http://www.arfi.be/fr/ Eiffage - Historique du groupe. (s.d.). Consulté le Avril 29, 2013, sur Eiffage: http://www.eiffage.com/cms/le-groupe-eiffage/histoire1.html Eiffage - Profil. (s.d.). Consulté le avril 29, 2013, sur Eiffage: http://www.eiffage.com/cms/le- groupe-eiffage/profil.html Eiffage - Rapport Annuel 2012. (s.d.). Consulté le avril 29, 2013, sur Eiffage: http://www.eiffage.com/files/Eiffage/RA-2012/rapport-annuel-eiffage-2012-FR.pdf Eiffage Benelux - Chiffres clés. (s.d.). Consulté le avril 29, 2013, sur Eiffage Benelux: http://www.eiffagebenelux.be/fr/groupe/chiffres-cles/chiffres-cles.html Eiffage Benelux -Implantation. (s.d.). Consulté le avril 29, 2013, sur Eiffage Benelux: http://www.eiffagebenelux.be/fr/groupe/implantations/implantations.html Inconnu. (s.d.). Cours de Génie-civil: Acoustique. Consulté le mai 16, 2013, sur http://www.cours-genie-civil.com/IMG/pdf/acoustique_cours_procedes-generaux-de- construction.pdf Ing.Van Damme, M. (2012). cours d'acoustique du bâtiment. Mons: Haute Ecole de la Communauté française du Hainaut. Krauss, G., Yezou, R., & Kuznic, F. (2009). Acoustique du bâtiment. Institut des sciences appliquées de Lyon. SPF-Économie. (2013). Agréation des entrepreneurs de travaux. Bruxelles. Valens - Agréations. (s.d.). Consulté le avril 29, 2013, sur Valens: http://www.valens.eu/fr/fr.html Valens - Qui sommes-nous? (s.d.). Consulté le avril 29, 2013, sur Valens: http://www.valens.eu/fr/fr.html Annexes Annexe 1 : Organigramme Valens Annexe 2 : Plan de détail du système de résolution du porte-à faux du bardage. Annexe 3 : Plan de détail du passage de la structure métallique à la maçonnerie des locaux techniques

×