Enquête sur les professions     intermédiaires en entreprises (EPIE)Eléments de synthèse sur les Techniciens              ...
L’enquête sur les professions      intermédiaires en entreprise (EPIE) Un dispositif d’études sur les transformation du t...
Données de cadrage         (Möbus M., Cereq, NEF n°39 janvier 2009) Le groupe socioprofessionnel des professions  intermé...
Techniciens Distribution fonctionnelle     Informatique/réseaux :            20%     Installation/maintenance :        ...
Métiers étudiés à dominante               technique (industrie) Construction automobile      Technicien de conception   ...
Métiers étudiés à dominante              technique (services) Informatique     Technicien système     Technicien suppor...
Métiers étudiés à dominante            managériale exercés par des                    techniciens Aéronautique      Resp...
Métiers étudiés à dominante             technico-commerciale Automobile (concession vs succursale)     Vendeur Commerce...
Métiers étudiés à dominante           technico-administrative Banque     Chargé d’accueil Expertise comptable     Resp...
I – Place dans l’organisation du travail :         des métiers en tension entre 4 pôles Dimension managériale  Diriger un...
1 - La dimension managérialeMultiplicité des raisons confortant le rôle des EI Changement de paradigme organisationnel (e...
La dimension managérialeDifférenciation entre « encadrement de proximité »  et « management gestionnaire » : Décentralisa...
2 - La dimension technique Maintien de la distinction technicien d’études  (conception) / technicien d’atelier (productio...
3 - La dimension commerciale Le métier de technico-commercial résiste à l’évolution /  orientation produit vs orientation...
4 - La dimension administrative et                   gestionnaire Confirmation de l’évolution du technicien administratif...
Conclusion partie I Polyvalence constitutive des professions intermédiaires :    Interface conception / exécution    In...
II – La gestion des emplois de    techniciens par les entreprisesQuestionnement Au plan des cadres collectifs de gestion ...
1 - La frontière entre employés-             ouvriers et techniciens Industrie : la distinction ouvrier-technicien résist...
Les frontières technicien / ingénieur       et profession intermédiaire / cadre Paradoxe de l’encadrement :    Les cadre...
2 - Des emplois d’évolution                  de carrière… Les professions intermédiaires sont le plus souvent des  emploi...
Mais aussi des emplois d’entrée     accessibles à des jeunes débutants… Les professions intermédiaires – et plus particul...
Ou à des salariés expérimentés… L’alimentation des emplois de techniciens s’effectue par  le bais de recrutements de jeun...
3 - Des espaces de transition                vers le statut cadre… Plusieurs cas de figure :    Le passage cadre comme c...
…Mais aussi des                  espaces de carrière Les professions intermédiaires constituent forcément des  espaces de...
Conclusion partie II Tendance au découplage entre emploi et statut :    Vérifiée de longue date chez les commerciaux   ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Enquête sur les professions intermédiaires en entreprises

1 423 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 423
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
28
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Enquête sur les professions intermédiaires en entreprises

  1. 1. Enquête sur les professions intermédiaires en entreprises (EPIE)Eléments de synthèse sur les Techniciens CGT - 13 janvier 2011 Introduction – Données de cadrage I – Activités et place dans l’organisation du travail II – Gestion des emplois de techniciens par les entreprises 1
  2. 2. L’enquête sur les professions intermédiaires en entreprise (EPIE) Un dispositif d’études sur les transformation du travail vues à travers le prisme des professions intermédiaires  Cadrage statistique  Revue de littérature  Enquêtes monographiques en entreprises  Synthèse, ouvrage collectif, colloque Un projet conduit par un réseau de chercheurs en sciences sociales et d’experts du travail  Chargés d’études du Céreq et de son réseau de centres associés  Universitaires  Chargés de mission ANACT 2
  3. 3. Données de cadrage (Möbus M., Cereq, NEF n°39 janvier 2009) Le groupe socioprofessionnel des professions intermédiaires représente le quart de la population salariée des entreprises Structures des PI (Enquête Emploi 2008)  PIACE : 53%  Techniciens : 32 %  Agents de maîtrise : 15% 3
  4. 4. Techniciens Distribution fonctionnelle  Informatique/réseaux : 20%  Installation/maintenance : 17% Distribution sectorielle  Industrie : 40%  Services hautement qualifiés auxentreprises (informatique, télécoms): 30% 4
  5. 5. Métiers étudiés à dominante technique (industrie) Construction automobile  Technicien de conception  Technicien de production  Technicien de maintenance  Technicien d’optimisation des postes  Technicien logistique et approvisionnement Industrie aéronautique  Préparateur méthode  Technicien logistique et approvisionnement  Technicien support-client  Technicien en ingénierie de maintenance  Technicien d’essais 5
  6. 6. Métiers étudiés à dominante technique (services) Informatique  Technicien système  Technicien support utilisateurs  Technicien d’exploitation  Développeur Services de l’automobile  Coordinateur technique Santé  Infirmier  Technicien de laboratoire  Technicien manipulateur électronique en radiologie médicale 6
  7. 7. Métiers étudiés à dominante managériale exercés par des techniciens Aéronautique  Responsable de site  Responsable service méthodes  Responsable d’atelier Informatique  Coordinateur de projet Santé  Cadre de santé Organismes de sécurité sociale  Animateur d’équipe Logement social  Responsable d’agence 7
  8. 8. Métiers étudiés à dominante technico-commerciale Automobile (concession vs succursale)  Vendeur Commerce de gros  Technico-commercial sédentaire  Technico-commercial itinérant Banque  Conseiller clientèle (particuliers, patrimoine, entreprises) Industrie du médicament  Visiteur médical 8
  9. 9. Métiers étudiés à dominante technico-administrative Banque  Chargé d’accueil Expertise comptable  Responsable paie Logement social  Chargé de secteur OPHLM Mutualité  Responsable adjoint secteur logement  Responsable administratif centre dentaire 9
  10. 10. I – Place dans l’organisation du travail : des métiers en tension entre 4 pôles Dimension managériale Diriger une équipe, gérer des moyens pour créer les conditions de la performance collective Dimension technique Concevoir, fabriquer, maintenir, pour assurer une production (de biens ou de services) de qualité Dimension commerciale Vendre des biens et services, prospecter, satisfaire, suivre les clients, pour assurer la rentabilité de l’entreprise Dimension administrative et gestionnaire Assurer les fonctions supports nécessaires à la bonne marche de l’entreprise 10
  11. 11. 1 - La dimension managérialeMultiplicité des raisons confortant le rôle des EI Changement de paradigme organisationnel (ex Lean) :  Relais du discours managérial/réorganisations  Mobilisation de la main d’œuvre Changement de paradigme managérial (encadrement hiérarchique vs management de proximité) :  Animation d’équipe + GRH de 1er niveau (entretiens),  Compétence : initiative/coopération, autonomie/contrôle Nouveaux métiers (superviseur des ventes/centre d’appel) Recréer une ligne hiérarchique, améliorer le climat social… 11
  12. 12. La dimension managérialeDifférenciation entre « encadrement de proximité » et « management gestionnaire » : Décentralisation productive = nombre de PI sont responsables d’unités de production, de centres de profit Encadrement intermédiaire : coordination-contrôle du travail individuel (faire travailler) + professionnalisation = responsabilité de la compétence des collaborateurs Management gestionnaire : organisation du travail collectif + gestion des moyens financiers et humains = responsabilité de la performance de l’unité Fonction d’encadrement de proximité parfois déléguée par les managers gestionnaires 12
  13. 13. 2 - La dimension technique Maintien de la distinction technicien d’études (conception) / technicien d’atelier (production) Techniciens spécialisés dans le pilotage de la sous-traitance  Technicien qualité (amont/cahier des charges, aval / contrôle qualité)  Technicien logistique-approvisionnement Multiplication des figures de techniciens dans les services  Technico-commercial (commerce, vente, banque)  Technicien administratif (chargé d’accueil / banque, responsable paie / cab. expertise comptable, chargé de clientèle OPHLM, gestionnaire administratif / mutuelle)  Technicien du numérique (informatique, télécoms) 13
  14. 14. 3 - La dimension commerciale Le métier de technico-commercial résiste à l’évolution / orientation produit vs orientation client Changement de paradigme marketing (marketing de masse vs marketing one-to-one) = développement de nouvelle formes d’organisation du travail (commerciaux sédentaires, plateformes de télévente) Quasi généralisation de l’injonction commerciale au sein des PI / tournant commercial des années 90’  Développement de la fonction mercatique des entreprises (achats, marketing)  Introduction d’une dimension commerciale dans nombre d’emplois de niveau intermédiaire (ex. chargés d’accueil commercial dans la banque) 14
  15. 15. 4 - La dimension administrative et gestionnaire Confirmation de l’évolution du technicien administratif (assistant) au gestionnaire (Céreq, 2008)  Technicien administratif : fonctions supports (bureautique, comptabilité, RH)  Gestionnaire : incorporation de dimensions (relation-client, logistique…) associées au métier de l’entreprise Augmentation de la composante administrative et gestionnaire au sein de l’activité des PI  Développement de l’informatique et réduction des effectifs / secrétaires-assistants  Rationalisation des méthodes de gestion de la production : standardisation et informatisation des procédures, reporting, certifications… 15
  16. 16. Conclusion partie I Polyvalence constitutive des professions intermédiaires :  Interface conception / exécution  Interface cadres / opérateurs  Interface fournisseurs / clients Tendance à la polyactivité, y compris pour les techniciens :  Augmentation des fonctions managériales confiées à des techniciens  Interpénétration croissante des différentes dimensions technique, commerciale, administrative et gestionnaire 16
  17. 17. II – La gestion des emplois de techniciens par les entreprisesQuestionnement Au plan des cadres collectifs de gestion des carrières (grilles de branches et d’entreprises), comment sont établies les frontières entre employés-ouvriers, professions intermédiaires et cadres ? Les emplois occupés par les techniciens sont-ils plutôt conçus comme des « emplois d’entrée », alimentés par des recrutements externes de jeunes débutants, ou comme des « emplois d’évolution de carrière », pourvus en interne par la promotion de salariés expérimentés ? L’entreprise conçoit-elle plutôt les catégories intermédiaires comme des « espaces de transition » (vers le statut cadre) ou comme des « espaces de carrière » (évolution au sein de la catégorie) ? 17
  18. 18. 1 - La frontière entre employés- ouvriers et techniciens Industrie : la distinction ouvrier-technicien résiste, encadrée par les classifications Services : brouillage de la notion même de qualification + processus de requalification des emplois :  Au plan individuel (poste d’employé repositionné PI)  Au plan collectif (CCN Banque : suppression catégorie employés, restent TMB et Cadres) Commerciaux / découplage entre statut et métier : à métier équivalent, selon l’ancienneté et les pratiques d’entreprises, on peut être employé, PI ou même cadre Tertiaire administratif (secrétaire, assistant, gestionnaire) : fort accès vertical des employés les plus qualifiés aux PI 18
  19. 19. Les frontières technicien / ingénieur et profession intermédiaire / cadre Paradoxe de l’encadrement :  Les cadres sont de moins en moins encadrants  Les encadrants sont de moins en moins cadres Industrie - double frontière :  Technicien / ingénieur  PI / cadre Tech. du numérique : frontière technicien / ingénieur Techniciens managers : frontière PI / cadre Technico-commerciaux : frontière PI / cadres  Découplage emploi / statut (ex. visiteurs médicaux)  Effet colatéral 35 heures (passage cadre / forfait) Technico-administratif : frontière employé/technicien (ex. chargé d’accueil banque) 19
  20. 20. 2 - Des emplois d’évolution de carrière… Les professions intermédiaires sont le plus souvent des emplois d’évolution professionnelle Plusieurs logiques expliquent la vitalité de la promotion interne au sein des entreprises :  Structurer le marché interne de l’entreprise  Construire des filières d’alimentation des emplois de niveau intermédiaire  Fidéliser et motiver les personnels en proposant des filières d’évolution professionnelle  Compter sur un personnel « formaté » à la culture de l’entreprise Pour les ouvriers et employés, l’accès aux emplois intermédiaires constitue un vecteur de progression professionnelle et salariale 20
  21. 21. Mais aussi des emplois d’entrée accessibles à des jeunes débutants… Les professions intermédiaires – et plus particulièrement les emplois de techniciens - peuvent constituer des emplois d’entrée à part entière Recours à des jeunes débutants sortis avec un bac + 2 Usage croissant des différentes formes d’alternance Raisons qui expliquent le recours aux jeunes débutants :  Une manière de faire face aux transformations du travail  Une manière de faire face au choc démographique  L’absence de tout vivier interne  L’existence de professions règlementées Constat : pas de réelle complémentarité (stratégique) entre promotion interne et recours à des jeunes débutants 21
  22. 22. Ou à des salariés expérimentés… L’alimentation des emplois de techniciens s’effectue par le bais de recrutements de jeunes débutants qualifiés et/ou de personnels expérimentés sur le marché externe Les entreprises préfèrent souvent recruter des personnels expérimentés plutôt que des débutants :  Privilégier l’opérationnalité immédiate  Limiter les coûts de professionnalisation Le recrutement externe constitue souvent une alternative à l’impossibilité de recourir à la promotion interne Il existe des marchés professionnels parmi les professions intermédiaires, notamment pour les techniciens 22
  23. 23. 3 - Des espaces de transition vers le statut cadre… Plusieurs cas de figure :  Le passage cadre comme confirmation d’une professionnalité naissante  Le passage cadre comme reconnaissance d’une expertise  Le passage cadre comme outil de motivation de salariés en fin de carrière  Le passage cadre comme sanction d’une évolution vers un emploi de management  Le passage cadre comme évolution vers une fonction d’expertise ou transverse La sélection porte autant sur la compétence que sur la motivation et l’implication 23
  24. 24. …Mais aussi des espaces de carrière Les professions intermédiaires constituent forcément des espaces de carrière  Chaque métier dessine son propre espace d’évolution  Dans l’industrie, la frontière technicien/ingénieur détermine souvent le passage cadre  Certains salariés ne peuvent ou ne veulent devenir cadre (compétence, mobilité, disponibilité) Question pour les entreprises : comment gérer les carrières des PI qui ne deviendront pas cadres ?  En élargissant leurs perspectives de carrière salariale  En enrichissant ou en diversifiant leurs activités  En favorisant la mobilité fonctionnelle ou les changements d’entreprise 24
  25. 25. Conclusion partie II Tendance au découplage entre emploi et statut :  Vérifiée de longue date chez les commerciaux  Observée pour nombre de métiers à dominante managériale, technique ou gestionnaire Diversité des modes d’alimentation et de gestion des mobilités et des carrières des professions intermédiaires Cette diversité se retrouve parfois au sein de la même entreprise et/ou dans le cadre du même métier La gestion des carrières est de plus en plus individualisée L’alimentation des emplois et la gestion des carrières s’imposent comme des sujets sensibles pour nombre d’entreprises (difficultés de recrutement, turn-over…) Les politiques RH sont d’autant plus actives que les professions sont au cœur du « métier » de l’entreprise 25

×