Construire l’avenirdesretraitespour tous• UGICT- CGT• Paris 27 Mai 2013
.BONJOUR À TOUS LESPARTICIPANTS.MERCI DE M’AVOIR INVITÉ ÀCE DEBAT
Pendant lesannées 90 avec la réforme « Amato »en 1992 etensuiteavec la réforme « Dini » en 1995,le système de prévoyanceit...
• modifiélescritères pour partir à la retraite, enaugmentant l’âge de départet laduréedescotisations;• modifié la méthode ...
Cette dernière modification, qui entrera en vigueur dansles prochaines années, marquera profondément lesrevenus des retrai...
Son application n’est pas simple et a provoquébeaucoup de frictions au sein du mouvementsyndical. Du moment que l’adhésion...
Dans les dernières dix années, le système a subi unconstant processus de modification avec uneaugmentation progressive de ...
Ceci n’a pas été accompagné par une croissance del’emploi pour soutenir d’un côté l’allongement del’âge de départ à la ret...
Il est important d’observer la reforme qui prend lenom de l’ex ministre Fornero et qui arrive en pleinecrise économique et...
Ce concept a été en revanche totalementbouleversé lors de la mise en pratique et aprovoqué de fortes réactions des syndica...
Malgré les corrections apportées lors du débatparlementaire, le jugement sur une telle reformereste fortement négatif et c...
Le plus grave est celui connu par lesmots « lavoratoriesodati ».Je sais que pour beaucoup d’entre vous, le terme“esodati” ...
• À travers l’alibi de la crise, on introduit desmesures structurelles qui touchent lourdementles revenus et les droits de...
.• Celles ci pourront parvenir aux nouveaux critèrespour le départ à la retraite 6 ans et 7 mois plustard par rapport aux ...
.Les données du CNEL confirment que la réforme dela sécurité sociale provoquera une offresupplémentaire sur le marché du t...
.La sortie tardive du marché du travail destravailleurs âgés nécessiterait pour être réabsorbéeune augmentation que seule ...
.Des niveaux de croissance bien plus faiblesconfirment les données conjoncturelles actuelles etcela fait envisager le risq...
.Tout d’abord, les changements de la demande d’emploiconditionnent et augmentent l’inadéquation déjàsignificative entre le...
.Il s’ajoutera donc au stock significatif de jeunesprésents sur le marché du travail celui d’autresjeunes diplômés sans pe...
.Par conséquent, une des questions qui se posentdans les périodes de crise économique est quelleperspective professionnell...
.Déjà aujourd’hui un quart de travailleurs entre 15et 64 ans (5.2 millions de personnes) n’exerce pasun métier qui corresp...
.Ce pourcentage descend à 13% pour les travailleursde 55 ans et plus. Ce phénomène est plus marquépour les jeunes femmes a...
.Il s’en suit un faible niveau de valorisation ducapital humain, comme en témoigne le nombreélevé de travailleurs sous-emp...
.Pour conclure nous pouvons analyser enperspective le problème de la prévoyance pour lespersonnes avec un haut niveau de s...
.• L’augmentation de l’âge pour accéder au marchédu travail à cause d’un long cycle d’étude auquelsuivront des périodes de...
.• La rapidité des innovations technologiques et desmutations des scénarios macro-économiques quine garantissent pas de pe...
.Je suis conscient que beaucoup de ces questionsnécessiteraient des approfondissements plusdétaillés mais je voudrais term...
.Si l’Europe ne remet pas au cœur de son action sonsoutien à une politique d’expansion et son soutien àl’emploi, elle risq...
.Si cela arrive pour les institutions communautaires,permettez-moi de dire que c’est présent aussi dansles organisations s...
.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le système de retraites Italien est il un bon exemple pour la France ?

1 612 vues

Publié le

Italo stellon, Président de l'Institut National Confédéral d'Assistance, ancien syndicaliste de la CGIL (Italie).
Plus d'infos dans notre dossier complet http://www.ugict.cgt.fr/dossiers/retraites

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 612
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 007
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le système de retraites Italien est il un bon exemple pour la France ?

  1. 1. Construire l’avenirdesretraitespour tous• UGICT- CGT• Paris 27 Mai 2013
  2. 2. .BONJOUR À TOUS LESPARTICIPANTS.MERCI DE M’AVOIR INVITÉ ÀCE DEBAT
  3. 3. Pendant lesannées 90 avec la réforme « Amato »en 1992 etensuiteavec la réforme « Dini » en 1995,le système de prévoyanceitalien asubidesinterventionsstructurellestrèsimportantesqui ont:• modifié le système de revalorisationdesretraites,remplaçant lindexationdespensions en ligneavecla croissancedessalaires, avec un modèleliéà lacroissance de linflation;
  4. 4. • modifiélescritères pour partir à la retraite, enaugmentant l’âge de départet laduréedescotisations;• modifié la méthode de calcul, en introduisant laméthodebaséesurlescotisationsréellementverséesaucours de toute la vie professionnelleà laplacedumodèlefondésur le principe de larépartitionavec pour objectif lacontinuitéduniveau de vie.
  5. 5. Cette dernière modification, qui entrera en vigueur dansles prochaines années, marquera profondément lesrevenus des retraites avec un “taux de substitution” qui,dans le meilleur des cas, pourra difficilement atteindre60%.Afin de tenter de limiter une situation objectivementinquiétante, il a été introduit dans le système italien unmodèle de prévoyance complémentaire qui doit soutenirle revenu futur de la retraite.
  6. 6. Son application n’est pas simple et a provoquébeaucoup de frictions au sein du mouvementsyndical. Du moment que l’adhésion à laprévoyance complémentaire soit volontaire, lasouscription est énormément limitée.La garantie de défense des revenus pour lespersonnes qui verront s’appliquer la méthode baséesur les cotisations définies, dont les effets ne sontpas encore concrétisés.
  7. 7. Dans les dernières dix années, le système a subi unconstant processus de modification avec uneaugmentation progressive de l’âge de départ à laretraite.Ceci a provoqué de grands changements au sein dumarché du travail. Si en 2001 seulement 27% despersonnes entre 55 et 64 ans travaillaient, en 2010le taux est passé à 37% soit une croissance de dixpoints.
  8. 8. Ceci n’a pas été accompagné par une croissance del’emploi pour soutenir d’un côté l’allongement del’âge de départ à la retraite et de l’autre côté larecherche d’emploi de la part des jeunes.Le changement des règles relatives au marché dutravail et le système de sécurité sociale, ajoutéeaux effets de la crise sur lemploi, remettentconstamment en question les droits acquis et ceuxqui sont dans la phase dacquisition.
  9. 9. Il est important d’observer la reforme qui prend lenom de l’ex ministre Fornero et qui arrive en pleinecrise économique et sociale avec l’objectif annoncéd’en réduire les conséquences.Le concept de base adopté par le gouvernementpour faire ces interventions sur le marché du travailet sur la sécurité sociale, a été celui de l’équité.
  10. 10. Ce concept a été en revanche totalementbouleversé lors de la mise en pratique et aprovoqué de fortes réactions des syndicats.
  11. 11. Malgré les corrections apportées lors du débatparlementaire, le jugement sur une telle reformereste fortement négatif et cela pour au moinsquatre points concrets :Les interventions sur le système de retraite sont lerésultat d’une action menée dans un contexted’urgence financière qui a provoqué un grandnombre de problèmes au moment de leur mise enoeuvre.
  12. 12. Le plus grave est celui connu par lesmots « lavoratoriesodati ».Je sais que pour beaucoup d’entre vous, le terme“esodati” n’a aucune signification mais en Italiecela concerne 300.000 personnes qui ont acceptéleur départ à la retraite (exode) sur la base denormes antérieures et qui soudain se retrouventsans emploi et sans retraite avec la nouvellelégislation.
  13. 13. • À travers l’alibi de la crise, on introduit desmesures structurelles qui touchent lourdementles revenus et les droits des retraités, dessalariés, des femmes et des jeunes.• L’augmentation soudaine de l’âge de la retraiteliée également à l’augmentation de l’espérancede vie, provoque des changements qui frappentparticulièrement les femmes.
  14. 14. .• Celles ci pourront parvenir aux nouveaux critèrespour le départ à la retraite 6 ans et 7 mois plustard par rapport aux critères actuels.• Si par cette réforme, l’intention du gouvernementétait de fournir une réponse aux problèmes dusau vieillissement de la population italienne, onn’a pas évalué la relation entre le système deprévoyance et la situation du marché du travailnotamment en période de crise.
  15. 15. .Les données du CNEL confirment que la réforme dela sécurité sociale provoquera une offresupplémentaire sur le marché du travail de 860.000personnes en 2020 par rapport à la tendancenaturelle basée sur le système des normesprécédentes.
  16. 16. .La sortie tardive du marché du travail destravailleurs âgés nécessiterait pour être réabsorbéeune augmentation que seule la croissanceéconomique rendrait possible.À partir de l’analyse réalisée par le CNEL, cettecroissance devrait atteindre 1,5% du PIB dans lesannées à venir, ce qui paraît difficilement réalisable.
  17. 17. .Des niveaux de croissance bien plus faiblesconfirment les données conjoncturelles actuelles etcela fait envisager le risque qu’une partie de cetteoffre potentielle de travailleurs âgés ne trouverapas ou ne pourra pas maintenir un emploi.Que se passe-t-il dans ce contexte pour lespersonnes avec un niveau élevé de scolarisation oude compétences ?
  18. 18. .Tout d’abord, les changements de la demande d’emploiconditionnent et augmentent l’inadéquation déjàsignificative entre les caractéristiques de la demandeet de l’offre de travail.Si pendant les années 90, on a pu observer uneorientation de la demande d’emploi vers des secteursplus qualifiés, dû à l’augmentation du secteur tertiaire, àpartir des années 2000 on a pu enregistrer undéplacement vers des personnes avec des niveaux decompétence faible et peu qualifiée.
  19. 19. .Il s’ajoutera donc au stock significatif de jeunesprésents sur le marché du travail celui d’autresjeunes diplômés sans perspective dun emploicorrespondant. Tous devront se confronter à unereprise économique qui n’arrive pas et à unedemande qui reste très loin des niveaux d’avant lacrise.
  20. 20. .Par conséquent, une des questions qui se posentdans les périodes de crise économique est quelleperspective professionnelle auront les personnesqui arrivent sur le marché du travail dans uncontexte de contraction du marché etlaugmentation de diverses formes de précarité.Et la précarité associée à la crise frappe de manièresignificative la condition professionnelle.
  21. 21. .Déjà aujourd’hui un quart de travailleurs entre 15et 64 ans (5.2 millions de personnes) n’exerce pasun métier qui correspond à leur niveau d’étude.La présence de travailleurs sous qualifiés se réduit,en Italie, progressivement avec l’âge : 35% destravailleurs de moins de 35 ans a un emploi quinécessite une qualification inférieure à celleobtenue.
  22. 22. .Ce pourcentage descend à 13% pour les travailleursde 55 ans et plus. Ce phénomène est plus marquépour les jeunes femmes avec un diplômeuniversitaire dont la moitié a un emploi sous-employés .Parmi les 5,2 millions de travailleurs sous employés, 1.377.000 possèdent un diplôme universitairec’est à dire 37%, avec une majorité des femmes.
  23. 23. .Il s’en suit un faible niveau de valorisation ducapital humain, comme en témoigne le nombreélevé de travailleurs sous-employés par rapport àleur niveau d’instruction.Le risque d’appauvrissement du capital humain estdonc élevé et cela entraîne une perte nette pour ledéveloppement économique du pays et fait sombrerles perspectives de la prévoyance dans l’inconnu.Cela ne se produisait pas dans le passé.
  24. 24. .Pour conclure nous pouvons analyser enperspective le problème de la prévoyance pour lespersonnes avec un haut niveau de scolarisation etde compétences professionnelles.Nous pouvons considérer que leur prévoyancefuture est conditionnée par aumoins 3 facteurs :
  25. 25. .• L’augmentation de l’âge pour accéder au marchédu travail à cause d’un long cycle d’étude auquelsuivront des périodes de précarisation du rapportde travail de plus en plus longues;• Des parcours de carrière et de stabilité del’emploi qui, même à l’âge mûr, ne seront paslinéaires;
  26. 26. .• La rapidité des innovations technologiques et desmutations des scénarios macro-économiques quine garantissent pas de perspective pour lespersonnes de plus de 60 ans.
  27. 27. .Je suis conscient que beaucoup de ces questionsnécessiteraient des approfondissements plusdétaillés mais je voudrais terminer en m’adressantà l’Europe qui est un interlocuteur plus attentif auxrépercussions financières qu’à celles sociales.
  28. 28. .Si l’Europe ne remet pas au cœur de son action sonsoutien à une politique d’expansion et son soutien àl’emploi, elle risque d’être perdante et lesconséquences, qui s’ensuivront sont mises enévidence par de nombreuses analyses et enquêtes.
  29. 29. .Si cela arrive pour les institutions communautaires,permettez-moi de dire que c’est présent aussi dansles organisations syndicales européennes qui ontdes difficultés à traduire leurs analyses et leurspropositions en actions concrètes au sein de leurpays et dans l’ensemble de la Communauté.
  30. 30. .

×