SlideShare une entreprise Scribd logo

Colloque 9 - 10 juin 2016

David Lacomme
David Lacomme
David LacommeDirecteur Centre Éducatif Fermé à C.E.F La Poujade association A.N.R.A.S

Colloque sur le thème: "CONTRAINTES ET PRATIQUES ÉDUCATIVES AUPRÈS D'ADOLESCENTS DITS DÉLINQUANTS".

Colloque 9 - 10 juin 2016

1  sur  6
Télécharger pour lire hors ligne
Appel à communications
Coordination : ASSOCIATION ANRAS - CENTRE EDUCATIF FERME LA POUJADE.
Co-Organisateurs : CEF LA POUJADE, CENTRE HOSPITALIER DE MONTAUBAN
SECTEUR PSYCHIATRIE INFANTO-JUVENILE, CNRS-CESDIP, IFRASS, LABORATOIRE
CLINIQUES PATHOLOGIQUE ET INTERCULTURELLE-UNIVERSITE JEAN JAURES,
PHILOVIVE, POLE TERRITORIAL DE FORMATION PROTECTION JUDICIAIRE DE LA
JEUNESSE MIDI-PYRENEES, PROTECTION JUDICIAIRE DE LA JEUNESSE, RESADO 82,
DIRECTION TERRITORIALE DE LA PROTECTION JUDICIAIRE DE LA JEUNESSE TARN –
AVEYRON.
Lieu : Centre universitaire Jean-François Champollion de Rodez
Date : 9 et 10 juin 2016
Date limite des propositions de communications : 20 janvier 2016
www.philovive.fr
CONTRAINTES ET PRATIQUES
EDUCATIVES AUPRES D’ADOLESCENTS
DITS DELINQUANTS
Colloque pluridisciplinaire
Colloque pluridisciplinaire
Contraintes et pratiques éducatives auprès d’adolescents dits délinquants
1
Notre réflexion part d’un lieu particulier, le Centre Educatif Fermé La Poujade dans
l’Aveyron, dans lequel sont accueillis des adolescents de 16 à 18 ans placés de 6 mois à
un an par un juge à la suite de faits de délinquance.
La contrainte dans le monde éducatif est un concept équivoque :
Contraindre, c’est forcer l’autre, physiquement ou moralement à agir d’une manière qu’il
n’a pas choisi consciemment.
Contraindre, c’est aussi, poser des limites et un cadre éducatif clair, lisible pour tous. Il
n’existe pas de véritable liberté sans contraintes.
Dans toutes institutions éducatives et plus largement, là où existe la
question de la contrainte, ce double sens demande à être interrogé.
Du côté de l’autorité imposée et de la violence, elle vient éteindre le sens du travail
éducatif entraînant conformité, soumission ou révolte.
Du côté de l’éducatif, elle s’appuie sur la légitimité de celui qui dirige et qui représente
ou tente de représenter l’existence d’un cadre structurant, vecteur pour l’éducatif de
mieux-être.
Les CEF sont directement confrontés à la question de la contrainte et donc à son
ambiguïté. Une contrainte judiciaire d’abord, qui s’impose tant au jeune qu’à
l’institution. En cela, l’établissement se préserve d’une gouvernance de type totalitaire
puisqu’il est soumis au regard d’un magistrat prescripteur.
Mais la contrainte pèse surtout du côté du mineur qui n’a le choix qu’entre accepter ce
placement et donc se conformer aux règles de l’établissement, ou bien, être incarcéré.
C’est là que réside la principale tension, car cette contrainte judiciaire ne doit pas
devenir un levier au service de l’institution pour soumettre ou menacer le jeune.
La légitimité de l’institution CEF vient du socle judiciaire, mais son autorité doit prendre
appui sur le travail pluridisciplinaire avec ses propres logiques et contraintes.
Si le CEF La Poujade est notre point de départ, d’autres institutions ont eu à rencontrer
et rencontrent les mêmes jeunes : Lieux de vie, Maisons pour Enfants à Caractère
Social, Centres Médico-Psychologiques, Instituts Thérapeutiques Educatifs et
Pédagogiques, Services de l’Aide Sociale à l’Enfance, Protection Judiciaire de la
Jeunesse, Pédopsychiatrie…
Les accompagnements éducatifs et/ou thérapeutiques peuvent-ils faire l’économie de la
contrainte ? Et quels sont les effets de ces tensions sur les jeunes et sur les
professionnels dans ces lieux ?
Existe-t-il une profession, une formation spécifique pour travailler dans un CEF :
éducateur en CEF, une profession particulière ?
C’est donc le caractère polysémique du mot « contraintes » que nous nous
proposons de questionner de sorte à faire émerger les modalités d’articulation,
possibles ou non, entre la contrainte judiciaire, la contrainte éducative et, en
arrière-fond, la contrainte psychique.
Colloque pluridisciplinaire
Contraintes et pratiques éducatives auprès d’adolescents dits délinquants
2
En prenant appui sur ces tensions, nous proposons trois axes de travail.
Axe 1 : Quels jeunes ?
Au-delà de la singularité de chacun, les parcours des jeunes témoignent souvent de
multiples ruptures dans le lien social et les institutions : famille, école, lieux de soins,
placements et mesures judiciaires antérieures…
Pour ces adolescents, les difficultés sont d’ailleurs souvent multiples, complexes et
paraissent interdépendantes.
De telles caractéristiques renvoient-elles à une condition psychique particulière qui les
différencierait des autres comme semble l’énoncer certains chercheurs ? Ou bien, pour
le dire autrement et plus largement, qu’est ce que la contrainte joue, noue ou tente de
renouer du côté de la structure psychique ?
De quoi sont porteurs ces enfants pour être perçus comme mettant en cause l’ordre
public, l’ordre éducatif et donc la cohésion sociale ?
Comment arrivent-ils en CEF ? Comment en sortent-ils ? Et surtout à quoi résistent-ils ?
Axe 2 : Quelles pratiques ?
La contrainte est double, du côté des jeunes mais aussi des institutionnels. Le CEF est un
lieu où éducateurs, psychologues, pédagogues sont finalement convoqués pour
nouer/renouer un lien entre les adolescents et la société. Notre position serait de penser
qu’au sein de ces institutions fermées, ces tensions peuvent devenir un levier éducatif.
Comment comprendre la résistance des jeunes au placement en CEF ? Peut-on la
transformer en levier éducatif ou bien est-elle une réponse appropriée à la contrainte ?
Peut-il exister une éthique dans la rencontre de ces jeunes avec des éducateurs dans une
institution CEF et comment articuler alors travail éducatif, travail psychologique, place
du savoir et de l’insertion?
Quels enseignements pouvons-nous en tirer et quelle est la place donnée à l’élaboration
de pratiques inventives ?
Comment les autres institutions éducatives qui ont connu ces jeunes abordent cette
notion de contrainte dans leurs pratiques professionnelles ?
Axe 3 : Dans quelle société ?
Les CEF répondent à une commande politique et sociale. D’après la loi qui les fonde, les
adolescents accueillis « font l’objet des mesures de surveillance et de contrôle
permettant d’assurer un suivi éducatif et pédagogique renforcé et adapté à leur
personnalité » (Loi n°2002-1138 du 9 septembre 2002).
Nous voulons revenir sur l’impact de l’histoire et des objectifs des CEF dans la prise en
charge des jeunes.
Ces établissements sont-ils le produit des difficultés des hébergements institutionnels
et/ou celui d’un dysfonctionnement des modes traditionnels de socialisation ?
Colloque pluridisciplinaire
Contraintes et pratiques éducatives auprès d’adolescents dits délinquants
3
Le législateur nous impose de contenir certaines formes de violence sociétale, quelles
limites poser pour que l’institution ne soit pas entraînée dans une dérive
concentrationnaire ?
Au delà des discours scientifiques, politiques et médiatiques, de quelles représentations
sociales ces adolescents sont-ils le produit ?
Un CEF serait-il une vitrine pour garantir un climat social pacifié ou bien existe-t-il dans
ces établissements une praxis garantissant aux jeunes un avenir dans notre société ?
__________________________________________
Notre choix, nos orientations ont été de penser que la contrainte permettait la
rencontre, qu’elle était, avant tout, un outil éducatif favorisant une compréhension et un
travail sur la nature des résistances de ces jeunes et de ces professionnels.
La contrainte au CEF La Poujade est pensée comme un cadre éducatif sécurisant offrant
à ces « enfants terribles » et terrorisés, la possibilité de jouer un autre rôle social. La
contrainte ne peut pas être physique ou psychologique, elle soutient avant tout la
construction d’un projet de vie pour l’adolescent accueilli.
__________________________________________
Colloque pluridisciplinaire
Contraintes et pratiques éducatives auprès d’adolescents dits délinquants
4
Autour de ces thèmes, nous proposons deux journées d’étude associant des temps de
communications le matin et des temps d’ateliers et d’échanges les après-midi.
Ces journées se dérouleront au centre universitaire Jean-François Champollion de Rodez
le 9 et 10 juin 2016. Les propositions de communications concerneront l’un des trois
axes proposés.
Les interventions ne dépasseront pas 20 minutes et seront suivies de discussions.
La date limite de dépôt pour les communications est fixée au mercredi 20 janvier 2016.
Pour répondre au présent appel, le formulaire ci-joint doit être complété et renvoyé :
- Soit à l’adresse postale : Centre Educatif Fermé La Poujade 12240 – COLOMBIES
- Soit à l’adresse mail : cef.lapoujade@anras.fr
La liste des ateliers sera construite ultérieurement sur la base des propositions des
communications.
Nous envisageons la publication des actes du colloque.
D. Lacomme (Directeur - CEF La Poujade), F. Aït-Abbas (Chef de service - CEF La
Poujade), M.-P. Coumont (Psychologue clinicienne - CEF La Poujade).
A. Atindogbe (chargé de formation - PTF Sud PJJ), F. Bailleau (Directeur de
Recherche – CESDIP CNRS), L. Combres (Maître de Conférences - Laboratoire
Cliniques Pathologique et Interculturelle Université Jean Jaurès), A. Djeddi-
Desabres (Formatrice au Pôle Education Spécialisée - IFRASS), S. Dupouy
(Praticien hospitalier, pédopsychiatre - Centre hospitalier de Montauban), P.
Gaberan (Directeur du Pôle Education Spécialisée - IFRASS), P. Lalart (Formateur -
IFRASS, Président d’associations du secteur), S. Pavoine (Pédosychiatre,
coordinatrice de RESADO Montauban), P. Rabataud (chargé de formation - PTF
SUD PJJ), Direction territoriale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse Tarn-
Aveyron.
Colloque pluridisciplinaire
Contraintes et pratiques éducatives auprès d’adolescents dits délinquants
5
Titre de la communication :
Résume de la communication :
Axe choisi :
Nom (s) / Prénom (s) de (s) l’auteur (s) :
Courriel (s) :
Fonction (s) :
Institution de rattachement :
Publicité

Recommandé

dehartproduction
dehartproductiondehartproduction
dehartproductionLisa DeHart
 
#15MinPasPlus_LesNewsletters
#15MinPasPlus_LesNewsletters#15MinPasPlus_LesNewsletters
#15MinPasPlus_LesNewslettersLes Gaulois
 
Les recommandations CGFI
Les recommandations CGFILes recommandations CGFI
Les recommandations CGFItic-tec
 
#15MinPasPlus_LeGlitchArt
#15MinPasPlus_LeGlitchArt#15MinPasPlus_LeGlitchArt
#15MinPasPlus_LeGlitchArtLes Gaulois
 
Ford Focus 3 - Manuel D'utilisation
Ford Focus 3 - Manuel D'utilisationFord Focus 3 - Manuel D'utilisation
Ford Focus 3 - Manuel D'utilisationzzhicham
 
Projet unité 1 partons en afrique
Projet unité 1   partons en afrique Projet unité 1   partons en afrique
Projet unité 1 partons en afrique nunxotu2
 

Contenu connexe

En vedette

#15MinPasPlus_Périscope
#15MinPasPlus_Périscope#15MinPasPlus_Périscope
#15MinPasPlus_PériscopeLes Gaulois
 
Rencontre régionale du tourisme 2015
Rencontre régionale du tourisme 2015Rencontre régionale du tourisme 2015
Rencontre régionale du tourisme 2015Poitou-Charentes
 
#15MinPasPlus_RéalitéVirtuelle
#15MinPasPlus_RéalitéVirtuelle#15MinPasPlus_RéalitéVirtuelle
#15MinPasPlus_RéalitéVirtuelleLes Gaulois
 
How to prepare for Quantitative Aptitude for CAT
How to prepare for Quantitative Aptitude for CATHow to prepare for Quantitative Aptitude for CAT
How to prepare for Quantitative Aptitude for CATMahesh Tutorials
 
Tricks to Crack Quant Section in CAT
Tricks to Crack Quant Section in CATTricks to Crack Quant Section in CAT
Tricks to Crack Quant Section in CATMahesh Tutorials
 

En vedette (6)

#15MinPasPlus_Périscope
#15MinPasPlus_Périscope#15MinPasPlus_Périscope
#15MinPasPlus_Périscope
 
COMMUNAUTE OPENSTREETMAP CÔTE D'IVOIRE
COMMUNAUTE OPENSTREETMAP CÔTE D'IVOIRECOMMUNAUTE OPENSTREETMAP CÔTE D'IVOIRE
COMMUNAUTE OPENSTREETMAP CÔTE D'IVOIRE
 
Rencontre régionale du tourisme 2015
Rencontre régionale du tourisme 2015Rencontre régionale du tourisme 2015
Rencontre régionale du tourisme 2015
 
#15MinPasPlus_RéalitéVirtuelle
#15MinPasPlus_RéalitéVirtuelle#15MinPasPlus_RéalitéVirtuelle
#15MinPasPlus_RéalitéVirtuelle
 
How to prepare for Quantitative Aptitude for CAT
How to prepare for Quantitative Aptitude for CATHow to prepare for Quantitative Aptitude for CAT
How to prepare for Quantitative Aptitude for CAT
 
Tricks to Crack Quant Section in CAT
Tricks to Crack Quant Section in CATTricks to Crack Quant Section in CAT
Tricks to Crack Quant Section in CAT
 

Similaire à Colloque 9 - 10 juin 2016

Enquête phobie scolaire
Enquête phobie scolaireEnquête phobie scolaire
Enquête phobie scolairePaul Spurgeon
 
"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015
"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015
"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015Université de Montréal
 
L’échange international « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...
L’échange international   « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...L’échange international   « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...
L’échange international « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...Joke Van Dooren
 
Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017
Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017
Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017Véronique Miszewski
 
Conférence du Docteur A. Ducros au Forum des CESC de l'Essonne
Conférence du Docteur A. Ducros au Forum des CESC de l'EssonneConférence du Docteur A. Ducros au Forum des CESC de l'Essonne
Conférence du Docteur A. Ducros au Forum des CESC de l'EssonneAtelier Canopé de l'Essonne
 
Animations du Crips auprès de jeunes handicapés
Animations du Crips auprès de jeunes handicapésAnimations du Crips auprès de jeunes handicapés
Animations du Crips auprès de jeunes handicapésCripsIDF
 
actesviolencesado-18mai2016-cha-web
actesviolencesado-18mai2016-cha-webactesviolencesado-18mai2016-cha-web
actesviolencesado-18mai2016-cha-webSarah Colomé
 
Enfants exposés aux violences conjugales karen sadlier
Enfants exposés aux  violences conjugales   karen sadlierEnfants exposés aux  violences conjugales   karen sadlier
Enfants exposés aux violences conjugales karen sadlierREITER LEGAL
 
Evaluation de l’impact du Plan Autisme 2008-201
 Evaluation de l’impact du Plan  Autisme 2008-201 Evaluation de l’impact du Plan  Autisme 2008-201
Evaluation de l’impact du Plan Autisme 2008-201Christophe Lemesre
 
1033Pop_infantile_au_Maroc_caracter_socio-demogr_etprotection_de_l_enfance_Ch...
1033Pop_infantile_au_Maroc_caracter_socio-demogr_etprotection_de_l_enfance_Ch...1033Pop_infantile_au_Maroc_caracter_socio-demogr_etprotection_de_l_enfance_Ch...
1033Pop_infantile_au_Maroc_caracter_socio-demogr_etprotection_de_l_enfance_Ch...Salah eddine TADLAOUI
 
Education Sexuelle Complète - Conseil européen .pdf
Education Sexuelle Complète - Conseil européen .pdfEducation Sexuelle Complète - Conseil européen .pdf
Education Sexuelle Complète - Conseil européen .pdfQuitterieMichel
 
Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013
Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013
Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013Mailat
 
Plate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficile
Plate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficilePlate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficile
Plate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficileAmineBenjelloun
 
Les animations du crips auprès de jeunes handicapés
Les animations du crips auprès de jeunes handicapésLes animations du crips auprès de jeunes handicapés
Les animations du crips auprès de jeunes handicapésCripsIDF
 
Refuser l-oppression-quotidienne-la-prevention-du-harcelement-al-ecole 174645
Refuser l-oppression-quotidienne-la-prevention-du-harcelement-al-ecole 174645Refuser l-oppression-quotidienne-la-prevention-du-harcelement-al-ecole 174645
Refuser l-oppression-quotidienne-la-prevention-du-harcelement-al-ecole 174645Franck Dupont
 
Refuser l'oppression quotidienne la prevention du harcelement à l'éecole 1
Refuser l'oppression quotidienne la prevention du harcelement à l'éecole 1Refuser l'oppression quotidienne la prevention du harcelement à l'éecole 1
Refuser l'oppression quotidienne la prevention du harcelement à l'éecole 1Franck Dupont
 
Chapitre 12 et 13 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent ...
Chapitre 12 et 13 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent ...Chapitre 12 et 13 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent ...
Chapitre 12 et 13 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent ...segoleneroyal
 
Conférences et ateliers 2014-2015 à l'Université de Paix
Conférences et ateliers 2014-2015 à l'Université de PaixConférences et ateliers 2014-2015 à l'Université de Paix
Conférences et ateliers 2014-2015 à l'Université de PaixUniversité de Paix Asbl
 

Similaire à Colloque 9 - 10 juin 2016 (20)

Enquête phobie scolaire
Enquête phobie scolaireEnquête phobie scolaire
Enquête phobie scolaire
 
"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015
"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015
"Nos jeunes à risque" - Colloque en Haiti - URAMEL - 26.05.2015
 
L’échange international « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...
L’échange international   « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...L’échange international   « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...
L’échange international « mon corps, mon éducation, mes droits » - rapport ...
 
Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017
Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017
Association Cerep-Phymentin : rapport d'activité 2017
 
Késako le derpad.
Késako     le derpad.Késako     le derpad.
Késako le derpad.
 
Conférence du Docteur A. Ducros au Forum des CESC de l'Essonne
Conférence du Docteur A. Ducros au Forum des CESC de l'EssonneConférence du Docteur A. Ducros au Forum des CESC de l'Essonne
Conférence du Docteur A. Ducros au Forum des CESC de l'Essonne
 
Animations du Crips auprès de jeunes handicapés
Animations du Crips auprès de jeunes handicapésAnimations du Crips auprès de jeunes handicapés
Animations du Crips auprès de jeunes handicapés
 
Manifeste - Vers une société bienveillante
Manifeste - Vers une société bienveillanteManifeste - Vers une société bienveillante
Manifeste - Vers une société bienveillante
 
actesviolencesado-18mai2016-cha-web
actesviolencesado-18mai2016-cha-webactesviolencesado-18mai2016-cha-web
actesviolencesado-18mai2016-cha-web
 
Enfants exposés aux violences conjugales karen sadlier
Enfants exposés aux  violences conjugales   karen sadlierEnfants exposés aux  violences conjugales   karen sadlier
Enfants exposés aux violences conjugales karen sadlier
 
Evaluation de l’impact du Plan Autisme 2008-201
 Evaluation de l’impact du Plan  Autisme 2008-201 Evaluation de l’impact du Plan  Autisme 2008-201
Evaluation de l’impact du Plan Autisme 2008-201
 
1033Pop_infantile_au_Maroc_caracter_socio-demogr_etprotection_de_l_enfance_Ch...
1033Pop_infantile_au_Maroc_caracter_socio-demogr_etprotection_de_l_enfance_Ch...1033Pop_infantile_au_Maroc_caracter_socio-demogr_etprotection_de_l_enfance_Ch...
1033Pop_infantile_au_Maroc_caracter_socio-demogr_etprotection_de_l_enfance_Ch...
 
Education Sexuelle Complète - Conseil européen .pdf
Education Sexuelle Complète - Conseil européen .pdfEducation Sexuelle Complète - Conseil européen .pdf
Education Sexuelle Complète - Conseil européen .pdf
 
Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013
Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013
Reproduction transgenerationnelle referentiel artefa 2013
 
Plate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficile
Plate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficilePlate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficile
Plate forme d 'enseignement concernant l 'ado difficile
 
Les animations du crips auprès de jeunes handicapés
Les animations du crips auprès de jeunes handicapésLes animations du crips auprès de jeunes handicapés
Les animations du crips auprès de jeunes handicapés
 
Refuser l-oppression-quotidienne-la-prevention-du-harcelement-al-ecole 174645
Refuser l-oppression-quotidienne-la-prevention-du-harcelement-al-ecole 174645Refuser l-oppression-quotidienne-la-prevention-du-harcelement-al-ecole 174645
Refuser l-oppression-quotidienne-la-prevention-du-harcelement-al-ecole 174645
 
Refuser l'oppression quotidienne la prevention du harcelement à l'éecole 1
Refuser l'oppression quotidienne la prevention du harcelement à l'éecole 1Refuser l'oppression quotidienne la prevention du harcelement à l'éecole 1
Refuser l'oppression quotidienne la prevention du harcelement à l'éecole 1
 
Chapitre 12 et 13 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent ...
Chapitre 12 et 13 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent ...Chapitre 12 et 13 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent ...
Chapitre 12 et 13 de la " Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent ...
 
Conférences et ateliers 2014-2015 à l'Université de Paix
Conférences et ateliers 2014-2015 à l'Université de PaixConférences et ateliers 2014-2015 à l'Université de Paix
Conférences et ateliers 2014-2015 à l'Université de Paix
 

Colloque 9 - 10 juin 2016

  • 1. Appel à communications Coordination : ASSOCIATION ANRAS - CENTRE EDUCATIF FERME LA POUJADE. Co-Organisateurs : CEF LA POUJADE, CENTRE HOSPITALIER DE MONTAUBAN SECTEUR PSYCHIATRIE INFANTO-JUVENILE, CNRS-CESDIP, IFRASS, LABORATOIRE CLINIQUES PATHOLOGIQUE ET INTERCULTURELLE-UNIVERSITE JEAN JAURES, PHILOVIVE, POLE TERRITORIAL DE FORMATION PROTECTION JUDICIAIRE DE LA JEUNESSE MIDI-PYRENEES, PROTECTION JUDICIAIRE DE LA JEUNESSE, RESADO 82, DIRECTION TERRITORIALE DE LA PROTECTION JUDICIAIRE DE LA JEUNESSE TARN – AVEYRON. Lieu : Centre universitaire Jean-François Champollion de Rodez Date : 9 et 10 juin 2016 Date limite des propositions de communications : 20 janvier 2016 www.philovive.fr CONTRAINTES ET PRATIQUES EDUCATIVES AUPRES D’ADOLESCENTS DITS DELINQUANTS Colloque pluridisciplinaire
  • 2. Colloque pluridisciplinaire Contraintes et pratiques éducatives auprès d’adolescents dits délinquants 1 Notre réflexion part d’un lieu particulier, le Centre Educatif Fermé La Poujade dans l’Aveyron, dans lequel sont accueillis des adolescents de 16 à 18 ans placés de 6 mois à un an par un juge à la suite de faits de délinquance. La contrainte dans le monde éducatif est un concept équivoque : Contraindre, c’est forcer l’autre, physiquement ou moralement à agir d’une manière qu’il n’a pas choisi consciemment. Contraindre, c’est aussi, poser des limites et un cadre éducatif clair, lisible pour tous. Il n’existe pas de véritable liberté sans contraintes. Dans toutes institutions éducatives et plus largement, là où existe la question de la contrainte, ce double sens demande à être interrogé. Du côté de l’autorité imposée et de la violence, elle vient éteindre le sens du travail éducatif entraînant conformité, soumission ou révolte. Du côté de l’éducatif, elle s’appuie sur la légitimité de celui qui dirige et qui représente ou tente de représenter l’existence d’un cadre structurant, vecteur pour l’éducatif de mieux-être. Les CEF sont directement confrontés à la question de la contrainte et donc à son ambiguïté. Une contrainte judiciaire d’abord, qui s’impose tant au jeune qu’à l’institution. En cela, l’établissement se préserve d’une gouvernance de type totalitaire puisqu’il est soumis au regard d’un magistrat prescripteur. Mais la contrainte pèse surtout du côté du mineur qui n’a le choix qu’entre accepter ce placement et donc se conformer aux règles de l’établissement, ou bien, être incarcéré. C’est là que réside la principale tension, car cette contrainte judiciaire ne doit pas devenir un levier au service de l’institution pour soumettre ou menacer le jeune. La légitimité de l’institution CEF vient du socle judiciaire, mais son autorité doit prendre appui sur le travail pluridisciplinaire avec ses propres logiques et contraintes. Si le CEF La Poujade est notre point de départ, d’autres institutions ont eu à rencontrer et rencontrent les mêmes jeunes : Lieux de vie, Maisons pour Enfants à Caractère Social, Centres Médico-Psychologiques, Instituts Thérapeutiques Educatifs et Pédagogiques, Services de l’Aide Sociale à l’Enfance, Protection Judiciaire de la Jeunesse, Pédopsychiatrie… Les accompagnements éducatifs et/ou thérapeutiques peuvent-ils faire l’économie de la contrainte ? Et quels sont les effets de ces tensions sur les jeunes et sur les professionnels dans ces lieux ? Existe-t-il une profession, une formation spécifique pour travailler dans un CEF : éducateur en CEF, une profession particulière ? C’est donc le caractère polysémique du mot « contraintes » que nous nous proposons de questionner de sorte à faire émerger les modalités d’articulation, possibles ou non, entre la contrainte judiciaire, la contrainte éducative et, en arrière-fond, la contrainte psychique.
  • 3. Colloque pluridisciplinaire Contraintes et pratiques éducatives auprès d’adolescents dits délinquants 2 En prenant appui sur ces tensions, nous proposons trois axes de travail. Axe 1 : Quels jeunes ? Au-delà de la singularité de chacun, les parcours des jeunes témoignent souvent de multiples ruptures dans le lien social et les institutions : famille, école, lieux de soins, placements et mesures judiciaires antérieures… Pour ces adolescents, les difficultés sont d’ailleurs souvent multiples, complexes et paraissent interdépendantes. De telles caractéristiques renvoient-elles à une condition psychique particulière qui les différencierait des autres comme semble l’énoncer certains chercheurs ? Ou bien, pour le dire autrement et plus largement, qu’est ce que la contrainte joue, noue ou tente de renouer du côté de la structure psychique ? De quoi sont porteurs ces enfants pour être perçus comme mettant en cause l’ordre public, l’ordre éducatif et donc la cohésion sociale ? Comment arrivent-ils en CEF ? Comment en sortent-ils ? Et surtout à quoi résistent-ils ? Axe 2 : Quelles pratiques ? La contrainte est double, du côté des jeunes mais aussi des institutionnels. Le CEF est un lieu où éducateurs, psychologues, pédagogues sont finalement convoqués pour nouer/renouer un lien entre les adolescents et la société. Notre position serait de penser qu’au sein de ces institutions fermées, ces tensions peuvent devenir un levier éducatif. Comment comprendre la résistance des jeunes au placement en CEF ? Peut-on la transformer en levier éducatif ou bien est-elle une réponse appropriée à la contrainte ? Peut-il exister une éthique dans la rencontre de ces jeunes avec des éducateurs dans une institution CEF et comment articuler alors travail éducatif, travail psychologique, place du savoir et de l’insertion? Quels enseignements pouvons-nous en tirer et quelle est la place donnée à l’élaboration de pratiques inventives ? Comment les autres institutions éducatives qui ont connu ces jeunes abordent cette notion de contrainte dans leurs pratiques professionnelles ? Axe 3 : Dans quelle société ? Les CEF répondent à une commande politique et sociale. D’après la loi qui les fonde, les adolescents accueillis « font l’objet des mesures de surveillance et de contrôle permettant d’assurer un suivi éducatif et pédagogique renforcé et adapté à leur personnalité » (Loi n°2002-1138 du 9 septembre 2002). Nous voulons revenir sur l’impact de l’histoire et des objectifs des CEF dans la prise en charge des jeunes. Ces établissements sont-ils le produit des difficultés des hébergements institutionnels et/ou celui d’un dysfonctionnement des modes traditionnels de socialisation ?
  • 4. Colloque pluridisciplinaire Contraintes et pratiques éducatives auprès d’adolescents dits délinquants 3 Le législateur nous impose de contenir certaines formes de violence sociétale, quelles limites poser pour que l’institution ne soit pas entraînée dans une dérive concentrationnaire ? Au delà des discours scientifiques, politiques et médiatiques, de quelles représentations sociales ces adolescents sont-ils le produit ? Un CEF serait-il une vitrine pour garantir un climat social pacifié ou bien existe-t-il dans ces établissements une praxis garantissant aux jeunes un avenir dans notre société ? __________________________________________ Notre choix, nos orientations ont été de penser que la contrainte permettait la rencontre, qu’elle était, avant tout, un outil éducatif favorisant une compréhension et un travail sur la nature des résistances de ces jeunes et de ces professionnels. La contrainte au CEF La Poujade est pensée comme un cadre éducatif sécurisant offrant à ces « enfants terribles » et terrorisés, la possibilité de jouer un autre rôle social. La contrainte ne peut pas être physique ou psychologique, elle soutient avant tout la construction d’un projet de vie pour l’adolescent accueilli. __________________________________________
  • 5. Colloque pluridisciplinaire Contraintes et pratiques éducatives auprès d’adolescents dits délinquants 4 Autour de ces thèmes, nous proposons deux journées d’étude associant des temps de communications le matin et des temps d’ateliers et d’échanges les après-midi. Ces journées se dérouleront au centre universitaire Jean-François Champollion de Rodez le 9 et 10 juin 2016. Les propositions de communications concerneront l’un des trois axes proposés. Les interventions ne dépasseront pas 20 minutes et seront suivies de discussions. La date limite de dépôt pour les communications est fixée au mercredi 20 janvier 2016. Pour répondre au présent appel, le formulaire ci-joint doit être complété et renvoyé : - Soit à l’adresse postale : Centre Educatif Fermé La Poujade 12240 – COLOMBIES - Soit à l’adresse mail : cef.lapoujade@anras.fr La liste des ateliers sera construite ultérieurement sur la base des propositions des communications. Nous envisageons la publication des actes du colloque. D. Lacomme (Directeur - CEF La Poujade), F. Aït-Abbas (Chef de service - CEF La Poujade), M.-P. Coumont (Psychologue clinicienne - CEF La Poujade). A. Atindogbe (chargé de formation - PTF Sud PJJ), F. Bailleau (Directeur de Recherche – CESDIP CNRS), L. Combres (Maître de Conférences - Laboratoire Cliniques Pathologique et Interculturelle Université Jean Jaurès), A. Djeddi- Desabres (Formatrice au Pôle Education Spécialisée - IFRASS), S. Dupouy (Praticien hospitalier, pédopsychiatre - Centre hospitalier de Montauban), P. Gaberan (Directeur du Pôle Education Spécialisée - IFRASS), P. Lalart (Formateur - IFRASS, Président d’associations du secteur), S. Pavoine (Pédosychiatre, coordinatrice de RESADO Montauban), P. Rabataud (chargé de formation - PTF SUD PJJ), Direction territoriale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse Tarn- Aveyron.
  • 6. Colloque pluridisciplinaire Contraintes et pratiques éducatives auprès d’adolescents dits délinquants 5 Titre de la communication : Résume de la communication : Axe choisi : Nom (s) / Prénom (s) de (s) l’auteur (s) : Courriel (s) : Fonction (s) : Institution de rattachement :