La typographie dans vos créations          Théorie            Chapitre 1 | Premier contact
Avant-propos          Tout d’abord bonjour et merci de l’intérêt que vous portez à mes cours.          Ce cours a été rédi...
Conventions typographiques               Afin de simplifier et d’organiser mon propos, j’utilise les conventions typograph...
Introduction          Dans ce premier chapitre, je vous propose de faire connaissance avec la          typographie. Avant ...
Caractère (ou types) : en typographie, le caractère n’est ni plus ni moins que          la représentation graphique d’une ...
Police de caractères : souvent lorsque l’on veut désigner une police de          caractères, on emploi les termes typograp...
Capitales : le mot capitales désigne les « grandes lettres » d’une police, nommée          de la sorte car elles occupent ...
Anatomie du caractère          Un caractère est donc la représentation graphique d’une lettre (principalement,          n’...
L’œil : c’est la partie du caractère qui sera imprimée sur le papier (faisant          référence à la partie du caractère ...
Plein : c’est la partie la plus épaisse d’un caractère.          Délié : par opposition au plein, c’est la partie la plus ...
Le jambage : c’est la partie d’un caractère bas-de-casse qui est au dessus          ou au dessous de la hauteur d’x. Le ja...
L’empattement : aussi nommé serif en anglais, l’empattement désigne les          petites sections qui terminent en haut ou...
Ligature : terme désignant les caractères composés de plusieurs lettres tels          œ, æ, fi, ff, …          On distingue...
La chasse : la chasse d’un caractère correspond à sa largeur, comprenant ses          approches. Ainsi un « a » n’aura pas...
L’approche : un caractère ne se compose pas seulement de son œil. Ainsi le          corps d’un caractère se compose de son...
Les classifications                      « À quoi ça sert une classification ? »          Avec la naissance de l’imprimeri...
La classification Vox          C’est la classification la plus utilisée aujourd’hui. Mise au point par un français        ...
La classification Vox - suite                                                         Les LINÉALES, que l’on nomme par mom...
Conclusion          De nos jours, grâce aux outils informatiques, certaines polices de caractère n’ont          plus de po...
Références          Voici les références qui m’ont servies lors de la rédaction de ce cours :          http://caracteres.t...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

explainMe | La typographie, premier contact

2 806 vues

Publié le

Première approche de la typographie. Définition et présentation de ce qu'est un caractère.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 806
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
109
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

explainMe | La typographie, premier contact

  1. 1. La typographie dans vos créations Théorie Chapitre 1 | Premier contact
  2. 2. Avant-propos Tout d’abord bonjour et merci de l’intérêt que vous portez à mes cours. Ce cours a été rédigé entièrement par moi, cependant je n’ai pas la science infuse, c’est pourquoi je me base sur divers sources collectées au fil de mes recherches. De ce fait je tiens à remercier les auteurs des ces sources dont vous pourrez trouver la liste à la fin du document (il est possible dans certains cas qu’il n’y en ai pas, auquel cas cela signifie qu’aucune source n’a été utilisée pour la rédaction de ce cours). Ce cours est livré tel quel, aussi si vous avez des question ou des remarques, veuillez les adresser directement sur le site ou par mail. Si vous souhaitez utiliser ce document dans n’importe quel cadre (formation, école, entreprise, loisirs, famille, ...), je vous y autorise à la seule condition de le diffuser gratuitement et de l’utiliser dans son intégralité (toute les pages, même la couverture s’il vous plaît) de sorte que chacun puisse avoir connaissance de la source d’où provient le document (j’en profite donc pour vous remercier pour la pub gratuite). Seule restriction, je vous demanderai de ne pas proposer ce document en téléchargement direct depuis votre propre site. Préférez un lien sur explainMe, ainsi si des mises à jour sont faites sur le fichier, il sera d’autant plus simple de les récupérer si la source de diffusion online reste unique. Enfin, si vous ré-utilisez ce cours dans le cadre d’une formation ou d’un cours, j’apprécierai beaucoup si vous pouviez me l’indiquer par mail. Histoire de savoir si mon travail a pu servir à quelqu’un tout simplement... Ce cours est la reprise d’un article publié sur le site www.explain-me.com Il a fait l’objet d’une remise en forme du fait du changement de support, mais reste identique dans son contenu. Malgré toute l’attention que je porte à la rédaction des articles il est possible que quelques fautes d’orthographes persistent. Aussi si vous en rencontrez, merci de bien vouloir m’en avertir par mail à l’adresse suivante : boris@explain-me.com De sorte que je puisse effectuer les corrections et remplacer le fichier sur le site. explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  3. 3. Conventions typographiques Afin de simplifier et d’organiser mon propos, j’utilise les conventions typographiques suivantes : [Ctrl + ...] Les raccourcis claviers sont indiqués entre crochés ( les trois points étant remplacés par la lettre correspondant bien évidement). Ctrl Touche contrôle. Sous Mac bien que la touche existe, c’est la touche ‘Pomme’ qui est utilisée pour les raccourcis clavier, elle est symbolisée par une pomme. Alt Touche ‘Alt’ située à gauche de la barre espace. Sous Mac elle est remplacée par la touche ‘Option’. Alt Gr Touche ‘Alt’ située à droite de la barre espace. Shift La touche ‘Majuscule’ sera désigné par l’appellation anglaise Shift. Le code sera écrit sur fond gris et avec une autre police de caractère, pour<?php ?> simplifier son identification. Conseil / Avertissement Cette icône introduit un conseil ou un avertissement susceptible de vous éviter des complications face à l’action traitée. Astuce Cette icône dispense une astuce susceptible de vous faire gagner du temps par rapport à la technique décrite. Ou encore quelque chose qu’il est bon de savoir. Variante Cette icône indique une autre manière d’obtenir le résultat escompté, ou apporte un complément d’information sur une méthode utilisée. explainMe | TUTORIEL boris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  4. 4. Introduction Dans ce premier chapitre, je vous propose de faire connaissance avec la typographie. Avant de commencer à manipuler les caractères et les textes, voyons dans un premier lieu, ce qu’est la typographie. Définition Typographie : la typographie est l’art d’assembler des caractères mobiles afin de créer des mots et des phrases. Cette technique d’imprimerie a été mise au point vers 1440 par Gutenberg qui n’a pas inventé l’imprimerie à caractères mobiles mais les caractères en plomb. Plus généralement, et suite au développement des supports autres que le papier, tel qu’internet ou la vidéo par exemple, la typographie désigne tout ce qui touche à l’usage des caractères. Aussi il est fréquent de trouver, en débutant la lecture d’un livre que je qualifierais d’explicatif («… pour les nuls » par exemple), une page précisant les conventions typographiques utilisées dans l’ouvrage. On parle ici des règles utilisées (ex : les textes en gras et en rouge signifient un point important). Le mot typographie vient de typos (caractère gravé) et graphein (écrire). On parle aussi très souvent d’une « typographie » ou d’une « typo » pour désigner une police de caractère (Font in English). explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  5. 5. Caractère (ou types) : en typographie, le caractère n’est ni plus ni moins que la représentation graphique d’une lettre, c’est un dessin. Bien que cette définition soit assez parlante, l’usage du mot lettre me chagrine un peu car il est réducteur je trouve. En effet, le caractère peut représenter une lettre, mais aussi un chiffre ou bien encore un symbole ( € / . ? @ …). D’autant plus aujourd’hui avec le média informatique grâce auquel nous pouvons utiliser des typographies uniquement composés de symboles. explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  6. 6. Police de caractères : souvent lorsque l’on veut désigner une police de caractères, on emploi les termes typographie, typo ou fonte. Et bien que le dernier puisse sembler juste, cela n’est pas totalement vrai. En fait une police de caractère est l’ensemble des déclinaisons d’un même caractère. Alors qu’une fonte est la désignation correspondent à une police, dans un corps et pour un style donné (ex. : Garamond, Italic, 10 pt). Cette confusion vient du fait qu’en anglais, le mot FONT désigne aussi une police de caractères. explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  7. 7. Capitales : le mot capitales désigne les « grandes lettres » d’une police, nommée de la sorte car elles occupent le haut du tiroir (ou meuble) où sont rangés les caractères en plomb (la casse). La confusion avec le mot majuscule vient du fait que les capitales sont souvent utilisées pour l’écriture des majuscules, mais le mot majuscule désigne en fait la lettre (le caractère) qui débute une phrase. Bas-de-casse : les bas-de-casse sont les lettres minuscules d’une fonte. Elles sont appelées ainsi car elles sont rangées dans le bas de la casse (le tiroir, ou meuble en bois où sont rangés les caractères en plomb utilisés en imprimerie). explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  8. 8. Anatomie du caractère Un caractère est donc la représentation graphique d’une lettre (principalement, n’oublions pas les chiffres et autres symboles), comme nous venons de le voir. Et à ce titre, il se compose de différentes parties qui portent des noms bien définis. Nous ne les verrons pas toutes ici, mais les principales, histoire de vous en donner un aperçu : La connaissance de ces termes n’est pas impérative pour pouvoir manier la typographie, mais cela nous servira à comprendre certaines notions abordées dans les prochains chapitres. Le corps : c’est la taille globale du caractère, il se mesure du bas du jambage inférieur jusqu’au sommet du jambage supérieur. Il comprend l’œil et la chasse du caractère, ainsi que les petit espaces vides au dessus et au dessous des caractères (les talus), permettant d’éviter un quelconque chevauchement avec ceux de la ligne en dessous. explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  9. 9. L’œil : c’est la partie du caractère qui sera imprimée sur le papier (faisant référence à la partie du caractère en plomb qui sera induite d’encre et donc imprimée). En informatique, l’œil se fond dans le corps du caractère et représente plutôt la hauteur du caractère, sans les jambages (voir illustration d’exemple). Hauteur de x : désigne la hauteur de référence des caractères bas-de-casse, il sert d’unité de mesure en typographie. explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  10. 10. Plein : c’est la partie la plus épaisse d’un caractère. Délié : par opposition au plein, c’est la partie la plus fine d’un caractère. Ligne de pied : c’est une ligne imaginaire sur laquelle s’aligne les caractères. explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  11. 11. Le jambage : c’est la partie d’un caractère bas-de-casse qui est au dessus ou au dessous de la hauteur d’x. Le jambage au dessus est appelé jambage supérieur (ou hampe supérieure ou ascendante). Le jambage au dessous est appelé jambage inférieur (ou hampe inférieure ou descendante). explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  12. 12. L’empattement : aussi nommé serif en anglais, l’empattement désigne les petites sections qui terminent en haut ou en bas, les caractères (voir illustration). explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  13. 13. Ligature : terme désignant les caractères composés de plusieurs lettres tels œ, æ, fi, ff, … On distingue 2 types de ligatures : les ligatures esthétiques, qui n’ont d’autre but que d’enrichir le document et d’en rendre la lecture plus aisée, et les ligatures linguistiques qui elles sont obligatoires. explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  14. 14. La chasse : la chasse d’un caractère correspond à sa largeur, comprenant ses approches. Ainsi un « a » n’aura pas la même chasse qu’un « i » par exemple. En typographie, les principales chasses sont le très étroit (extra-condensed), l’étroit (condensed), le normal (medium), le demi-large (demi-bold), le large (expansed), et l’extra-large (extra-expansed). explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  15. 15. L’approche : un caractère ne se compose pas seulement de son œil. Ainsi le corps d’un caractère se compose de son œil plus deux petits espaces vides à gauche et à droite de l’œil : l’approche du caractère. Bien évidement, l’approche d’un caractère lui est propre et donc ne sera pas la même suivant le caractère. C’est une étape très fastidieuse de la création d’une police de caractères, mais c’est aussi ce qui rend une police agréable à lire. explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  16. 16. Les classifications « À quoi ça sert une classification ? » Avec la naissance de l’imprimerie et la prolifération des différentes polices de caractères , il devint essentiel d’organiser tout ça pour pouvoir s’y repérer. De là est née l’idée de classification, visant à classer les polices de caractères dans des familles. Permettant ainsi une meilleure gestion des polices. La classification Thibaudeau Elle doit son nom à son créateur (Francis Thibaudeau) qui décide de classer les polices de caractères en fonction de leurs empattements. Dans sa forme de base, la classification Thibaudeau se compose de 4 grandes familles : ELZEVIR, à l’empattement triangulaire. DIDOT, à l’empattement filiforme. EGYPTIENNE, à l’empattement quadrangulaire. ANTIQUE, sans empattement. explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  17. 17. La classification Vox C’est la classification la plus utilisée aujourd’hui. Mise au point par un français Maximilien Vox, en 1954, elle est devenue la référence, de part le faite qu’elle prenne en compte les classifications historiques, mais aussi car elle a été traduite en anglais et en allemand, ce qui lui confère une dimension internationale. Elle se compose de 9 familles qui plus tard ont été complétées par l’ATypI (l’Association Typographique internationale), qui lui a ajouté 2 familles supplémentaires (Fractures et Non-latines) : Les HUMANES, qui représente les plus anciens caractères, caractérisés par peu de différences entre les pleins et les déliés, et un axe incliné vers l’arrière et des ‘e’ à la traverse oblique (pour les bas-de-casse). Les GARALDES, dérivées des Humanes, les Garaldes ont des déliés de jonctions plus souples et des traits plus fins. La traverse du ‘e’ devient horizontale. C’est la famille des Garamond (d’où elle tient la moitié de son nom, l’autre lui venant d’un éditeur vénitien Alde Manuce). Les RÉALES, famille de transition entre les Humanes et les Didones, elle est empreinte des deux, avec des empattements plus fins, un contraste un peu plus fort entre les pleins et les déliées, … Les DIDONES, représentent l’aboutissement de la rationalisation des caractères entreprise plus tôt, avec des traits verticaux, un fort contraste entre les pleins et les déliés, et des empattements parfaitement horizontaux. Les MÉCANES, aux empattements très forts et aux faibles contrastes pleins/déliés, sont des caractères très construits. explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  18. 18. La classification Vox - suite Les LINÉALES, que l’on nomme par moment ‘bâton’ sont les caractères sans empattements. Les INCISES, nommées ainsi du fait de leur ressemblance avec les caractères gravés, ils sont proches des linéales, mais ont des empattements triangulaires assez discrets. Les SCRIPTS, représentent tous les caractères écrits à la plume. Les MANUAIRES, regroupent les caractères écrits à la main ou au pinceau. Les FRACTURES, qui privilégient l’aspect à la lisibilité, regroupent les caractères dits gothiques. Les NON-LATINES, enfin, rassemblent tous les caractères non-latins, tel que ceux des langues arabes, coréennes,… explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  19. 19. Conclusion De nos jours, grâce aux outils informatiques, certaines polices de caractère n’ont plus de police que le nom. Je fais référence ici aux polices dites « Dingbats », dans lesquelles chaque caractère affiche un symbole, une flèche, un logo… Ces polices, même si elles peuvent êtres rangées dans la famille des non-latines, à mon sens, ne correspondent pas vraiment à des polices de caractères, du fait que leurs caractères n’en sont pas réellement. Pour autant elles gardent un grand intérêt de par leur potentiel graphique. Internet regorge de polices de ce type qui rendent bien des services… Internet est également une mine d’or où chacun pourra trouver une police libre de droits correspondant à ses besoins. Attention tout de même, car elles ne comportent pas toutes l’ensemble des caractères utiles. Par exemple, certaines ne comprennent pas de caractères accentués, ce qui peut être un problème dans certains cas… Un dernier point encore au sujet d’internet. Il est très facile de s’y procurer tout un tas de police. Prenez tout de même garde aux propriétés intellectuelles qui les régissent et renseignez vous sur les limites de leur utilisation. Bien sûr dans le cas d’une utilisation à but non lucrative, vous risquez à priori peut de choses (je vous laisse vous renseigner à ce sujet ce n’est pas le sujet du cours), par contre pour une utilisation « commerciale », il arrive que des procès éclatent pour utilisation non-autorisé d’une police de caractères. Et là ça peut faire très mal ! Voilà, ça fait pas mal de choses pour un premier chapitre donc on va s’arrêter là pour le moment. Bien sûr tout ce vocabulaire n’est pas systématiquement employé de nos jours, (peut-être en imprimerie, mais pour être totalement honnête je n’ai encore rencontré personne qui m’ai demande de faire une composition avec une police de caractère Linéale (par exemple)). Par contre, des termes comme l’approche peuvent vous servir lors d’un échange avec un imprimeur. Pour autant, avant de rentrer plus avant dans l’utilisation de la typographie, il me semblait important de faire un point sur ce qu’est la typographie. On voit immédiatement que c’est un univers très riche, ce qui nous laisse présager que nous allons pourvoir puiser dedans sans relâche, et c’est ce que nous commenceront à voir dans le prochain chapitre, en même temps que quelques règles d’écritures… Boris | explainMe explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]
  20. 20. Références Voici les références qui m’ont servies lors de la rédaction de ce cours : http://caracteres.typographie.org/http://perso.univ-lyon2.fr/~poitou/Typo/t01.html http://fr.wikipedia.org/wiki/Typographie http://fr.wikipedia.org/wiki/Caract%C3%A8re http://police.planete-typographie.com/ http://alis.isoc.org/glossaire/ http://www.tutoweb.com/typo-plomb.htm http://fr.wikibooks.org/wiki/R%C3%A9daction_technique/Glossaire_de_typographie http://www.tutoweb.com/dico-typo.htm http://www.epfl.ch/repro/conseils/typo-polices/ http://aleph2at.free.fr/index.html?http://aleph2at.free.fr/glossaire/caractere.htm explainMe | TUTORIELboris@explain-me.com [pour donner votre avis] - www.explain-me.com [pour télécharger d’autres cours et biens plus]

×