SlideShare une entreprise Scribd logo

Chercheurs de connaissance, science et technique. — 08. De 1945 à 1955

Chercheurs de connaissance, science et technique. — 08. De 1945 à 1955

1  sur  29
Télécharger pour lire hors ligne
Trombinoscopes "Chercheurs d’humanité"
Chercheurs de connaissance,
science et technique
8 - de 1945 à 1955
Étienne Godinot .05.09.2021
Daniel Goleman
Né en 1946, psychologue états-unien. Diplômé de Harvard, docteur
en psychologie clinique et développement personnel.
Membre du conseil d'administration du Mind and Life Institute, qui
facilite les rencontres entre la science et le bouddhisme.
Explique le rôle des émotions que chacun peut appendre à
comprendre, à maîtriser et surtout à utiliser ses émotions. Définit 5
compétences élémentaires et essentielles :
1) La conscience de soi : être toujours conscient de ses sentiments et
utiliser ses penchants instinctifs pour orienter ses décisions. S’évaluer soi-
même avec réalisme pour augmenter la confiance en soi.
2) La maîtrise de soi : gérer ses émotions en sorte qu’elles facilitent une
action au lieu de la perturber. Être consciencieux et savoir différer une
récompense dans la poursuite d’un objectif. Récupérer rapidement après
une perturbation émotionnelle.
../..
Daniel Goleman
3) La motivation : utiliser ses envies les plus profondes comme une
boussole qui guide vers ses objectifs, aide à prendre des initiatives, à
optimiser son efficacité et à persévérer malgré déconvenues et
frustrations.
4) L’empathie : être à l’unisson des sentiments d’autrui, être capable
d’adopter leur point de vue et entretenir des rapports harmonieux avec
une grande variété de gens.
5) Les aptitudes humaines : bien maîtriser ses émotions dans ses
relations avec autrui, et déchiffrer avec acuité les situations et les
réseaux humains. Réagir avec tact. Utiliser ces aptitudes pour persuader,
guider, négocier et régler les différends, pour coopérer et animer des
équipes.
« Nos émotions possèdent leur propre sagesse : elles guident notre
pensée ainsi que le choix de nos valeurs, et assurent notre survie. »
Michel Wieviorka
Né en 1946, sociologue français. Grands-parents juifs polonais
morts à Auschwitz. Auteur de plus de 50 ouvrages. Directeur d'études à
l'EHESS, y dirige de 1993 à 2009 le ‘Centre d'analyse et d'intervention
sociologiques’ (CADIS) fondé par Alain Touraine.
Sa sociologie de l'action le conduit à étudier aussi bien des mouve-
ments sociaux, y compris les consommateurs, que des phénomènes
comme le racisme, la violence, ou l'antisémitisme pensés à l’échelle
internationale.
Travaille sur le terrorisme et autres conduites de haine et de violence,
sur la globalisation et le multiculturalisme.
« Il faut former les enseignants, pour qu'ils puissent aborder en
classe les questions concernant le racisme et l'antisémitisme, de front,
mais avec pédagogie, sans être débordés dès qu'ils parlent de la Shoah,
de la naissance d'Israël ou des colonies. Et il est indispensable de réfléchir
à l'encadrement de la liberté d'opinion sur Internet : elle est essentielle,
mais ne doit pas servir à détruire la liberté d'exister des autres. »
Eric Chaisson
Né en 1946, astrophysicien et cosmologue états-unien. Mène des
recherches au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics et enseigne
les sciences naturelles à l'Université de Harvard.
Mène des observations télescopiques des nuages ​​interstellaires
et des nébuleuses d'émission de la Voie lactée. Recherche, enseigne et
écrit sur la science interdisciplinaire de l'évolution cosmique. Cherche à
comprendre l'origine et l'évolution des galaxies, des étoiles, des planètes,
de la vie et de la société, concevant une approche cosmique unificatrice
et évolutionniste de l'Univers et de la place de l’humanité.
Fait la corrélation entre l’activité des structures complexes et leur
date d’apparition dans l’Univers. Il fallait des faire étoiles (13,7 milliards
d’années) pour faire des atomes, faire des atomes pour faire des plantes
et des animaux (3 milliards d’années), faire des animaux intelligents (6
millions d’années) pour faire des machines performantes (3 000 ans), etc.
Soutient que tous les systèmes organisés partagent des phéno-
mènes génériques qui caractérisent leur émergence, leur développement
et leur évolution. Tente empiriquement d'unifier la science de la comple-
xité en utilisant le concept technique de densité de taux d'énergie. Sa
métrique de complexité est la "densité de taux d'énergie", le flux d'énergie
par seconde et par gramme de matériau trouvé dans un système donné.
Exerce un leadership dans l'amélioration de l'enseignement des
sciences aux niveaux national et international.
Alan Guth
Né en 1947, cosmologiste états-unien, chercheur au
Massachusetts Institute of Technology.
Travaille sur le modèle cosmologique de l'inflation cosmique.
Pense que la taille réelle de l'ensemble de l'univers est d'au
moins 10 puissance 23 fois supérieure à celle de l'univers observable.
L'univers existe également parmi d'innombrables autres univers avec
de nombreuses lois physiques différentes.
Un modèle fractal existe dans le système "multivers", qui
implique des univers à l'intérieur de vides qui sont à l'intérieur d'autres
univers. Chaque "poche" d'univers créée par l'inflation apparaît plate
pour ceux qui observent depuis l'intérieur de l'univers.
Entretemps, de nouveaux univers rempliront les vides créés par
d'autres anciens univers. Selon la "théorie des cordes" qui fait place à
l'idée gravité quantique, il y aurait 10 puissance 500 vides possibles
existants.

Contenu connexe

Tendances

Tendances (13)

Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 05. De 1916 à 1929
 
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
Chercheurs de sens. — 12. De 1908 à 1915
 
Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969
Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969
Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969
 
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 02. De 1200 à 1600
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 02. De 1200 à 1600Chercheurs de connaissance, science et technique. — 02. De 1200 à 1600
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 02. De 1200 à 1600
 
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
 
Chercheurs de sens. — 04. De J.-C. à 1199
Chercheurs de sens. — 04. De J.-C. à 1199Chercheurs de sens. — 04. De J.-C. à 1199
Chercheurs de sens. — 04. De J.-C. à 1199
 
Chercheurs de sens. — 07. De 1750 à 1849
Chercheurs de sens. — 07. De 1750 à 1849Chercheurs de sens. — 07. De 1750 à 1849
Chercheurs de sens. — 07. De 1750 à 1849
 
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de NazarethChercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 02. De 1850 à 1884
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 02. De 1850 à 1884Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 02. De 1850 à 1884
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 02. De 1850 à 1884
 
Chercheurs de sens. — 09. De 1876 à 1887
Chercheurs de sens. — 09. De 1876 à 1887Chercheurs de sens. — 09. De 1876 à 1887
Chercheurs de sens. — 09. De 1876 à 1887
 
Chercheurs de sens. — 20. De 1954 à 1959
Chercheurs de sens. — 20. De 1954 à 1959Chercheurs de sens. — 20. De 1954 à 1959
Chercheurs de sens. — 20. De 1954 à 1959
 
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979 Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
Penseurs et acteurs d’un changement sociétal. — 10. De 1970 à 1979
 
Chercheurs de sens. — 08. De 1850 à 1875
Chercheurs de sens. — 08. De 1850 à 1875Chercheurs de sens. — 08. De 1850 à 1875
Chercheurs de sens. — 08. De 1850 à 1875
 

Similaire à Chercheurs de connaissance, science et technique. — 08. De 1945 à 1955

Scientisme et antiscience
Scientisme et antiscienceScientisme et antiscience
Scientisme et antiscienceMichelJuste
 
prsentationsocioclinend-140110124650-phpapp02.pdf
prsentationsocioclinend-140110124650-phpapp02.pdfprsentationsocioclinend-140110124650-phpapp02.pdf
prsentationsocioclinend-140110124650-phpapp02.pdfELHAMRI1
 
Qu'est ce que la sociologie ?
Qu'est ce que la sociologie ? Qu'est ce que la sociologie ?
Qu'est ce que la sociologie ? Ndero Ngadoy
 
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...Jean-Pierre Poulain
 
Les Approches et les méthodes de recherches en sciencs sociales
Les Approches et les méthodes de recherches en sciencs socialesLes Approches et les méthodes de recherches en sciencs sociales
Les Approches et les méthodes de recherches en sciencs socialesChems Eddine BOUKHEDIMI
 
2022_FOCUS BIO TOT.pdf
2022_FOCUS BIO TOT.pdf2022_FOCUS BIO TOT.pdf
2022_FOCUS BIO TOT.pdfmfaury
 
Science et Ethique
Science et EthiqueScience et Ethique
Science et EthiqueAminaMAKKE31
 
Programme : La ségrégation à l'ordre du jour (Soin, éducation et Territoires.)
Programme : La ségrégation à l'ordre du jour (Soin, éducation et Territoires.)Programme : La ségrégation à l'ordre du jour (Soin, éducation et Territoires.)
Programme : La ségrégation à l'ordre du jour (Soin, éducation et Territoires.)ElisePestre
 
COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » Ep...
COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » Ep...COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » Ep...
COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » Ep...EcoleUrbaineLyon
 

Similaire à Chercheurs de connaissance, science et technique. — 08. De 1945 à 1955 (20)

Scientisme et antiscience
Scientisme et antiscienceScientisme et antiscience
Scientisme et antiscience
 
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 05. De 1901 à 1914
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 05. De 1901 à 1914Chercheurs de connaissance, science et technique. — 05. De 1901 à 1914
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 05. De 1901 à 1914
 
prsentationsocioclinend-140110124650-phpapp02.pdf
prsentationsocioclinend-140110124650-phpapp02.pdfprsentationsocioclinend-140110124650-phpapp02.pdf
prsentationsocioclinend-140110124650-phpapp02.pdf
 
Qu'est ce que la sociologie ?
Qu'est ce que la sociologie ? Qu'est ce que la sociologie ?
Qu'est ce que la sociologie ?
 
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
 
Chercheurs de sens. — 17. De 1941 à 1945
Chercheurs de sens. — 17. De 1941 à 1945Chercheurs de sens. — 17. De 1941 à 1945
Chercheurs de sens. — 17. De 1941 à 1945
 
Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens<...
Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens<...Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens<...
Chercheurs de sens. — 01. Introduction aux diaporamas <em>Chercheurs de sens<...
 
Les Approches et les méthodes de recherches en sciencs sociales
Les Approches et les méthodes de recherches en sciencs socialesLes Approches et les méthodes de recherches en sciencs sociales
Les Approches et les méthodes de recherches en sciencs sociales
 
2022_FOCUS BIO TOT.pdf
2022_FOCUS BIO TOT.pdf2022_FOCUS BIO TOT.pdf
2022_FOCUS BIO TOT.pdf
 
Chercheurs de sens. — 16b. 1935, Bernard Froussart
Chercheurs de sens. — 16b. 1935, Bernard FroussartChercheurs de sens. — 16b. 1935, Bernard Froussart
Chercheurs de sens. — 16b. 1935, Bernard Froussart
 
Science et Ethique
Science et EthiqueScience et Ethique
Science et Ethique
 
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 06. De 1915 à 1930
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 06. De 1915 à 1930Chercheurs de connaissance, science et technique. — 06. De 1915 à 1930
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 06. De 1915 à 1930
 
Le Fonctionnalisme
Le Fonctionnalisme Le Fonctionnalisme
Le Fonctionnalisme
 
Socio1
Socio1Socio1
Socio1
 
Eugenisme
EugenismeEugenisme
Eugenisme
 
Chercheurs de connaissance, science et technique en santé physique et psychiq...
Chercheurs de connaissance, science et technique en santé physique et psychiq...Chercheurs de connaissance, science et technique en santé physique et psychiq...
Chercheurs de connaissance, science et technique en santé physique et psychiq...
 
Programme : La ségrégation à l'ordre du jour (Soin, éducation et Territoires.)
Programme : La ségrégation à l'ordre du jour (Soin, éducation et Territoires.)Programme : La ségrégation à l'ordre du jour (Soin, éducation et Territoires.)
Programme : La ségrégation à l'ordre du jour (Soin, éducation et Territoires.)
 
Psychologie sociale. introd.
Psychologie sociale. introd.Psychologie sociale. introd.
Psychologie sociale. introd.
 
Chercheurs de connaissance, science et technique en santé physique et psychiq...
Chercheurs de connaissance, science et technique en santé physique et psychiq...Chercheurs de connaissance, science et technique en santé physique et psychiq...
Chercheurs de connaissance, science et technique en santé physique et psychiq...
 
COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » Ep...
COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » Ep...COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » Ep...
COURS PUBLIC DE L’ECOLE URBAINE DE LYON « QU’EST-CE QUE L’ANTHROPOCÈNE ? » Ep...
 

Plus de Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits

Plus de Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits (20)

Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
 
Chercheurs de sens. — 15. De 1930 à 1934
Chercheurs de sens. — 15. De 1930 à 1934Chercheurs de sens. — 15. De 1930 à 1934
Chercheurs de sens. — 15. De 1930 à 1934
 
Histoire et figures de la non-violence. — 09b. Alexeï Navalny et les dissiden...
Histoire et figures de la non-violence. — 09b. Alexeï Navalny et les dissiden...Histoire et figures de la non-violence. — 09b. Alexeï Navalny et les dissiden...
Histoire et figures de la non-violence. — 09b. Alexeï Navalny et les dissiden...
 
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
 
Le conflit Israël-Palestine. — 06. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 06. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 06. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 06. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Le conflit Israël-Palestine. — 03. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 03. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 03. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 03. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ?
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ?Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ?
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ?
 
Israël-Palestine. — 01. Historique du conflit. Quelle stratégie pour les Pale...
Israël-Palestine. — 01. Historique du conflit. Quelle stratégie pour les Pale...Israël-Palestine. — 01. Historique du conflit. Quelle stratégie pour les Pale...
Israël-Palestine. — 01. Historique du conflit. Quelle stratégie pour les Pale...
 
Chercheurs de sens. — 02. Préhistoire et antiquité jusqu’à J.-C.
Chercheurs de sens. — 02. Préhistoire et antiquité jusqu’à J.-C.Chercheurs de sens. — 02. Préhistoire et antiquité jusqu’à J.-C.
Chercheurs de sens. — 02. Préhistoire et antiquité jusqu’à J.-C.
 
Préparer la défense civile non-violente. — 08. Définition et schéma d’une déf...
Préparer la défense civile non-violente. — 08. Définition et schéma d’une déf...Préparer la défense civile non-violente. — 08. Définition et schéma d’une déf...
Préparer la défense civile non-violente. — 08. Définition et schéma d’une déf...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06b. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06b. La mémoire des crimes de...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06b. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06b. La mémoire des crimes de...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06c. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06c. La mémoire des crimes de...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06c. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06c. La mémoire des crimes de...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 06a. La mémoire des crimes de...
 
L’Europe en dates et en figures. — 04. Quelle Europe voulons-nous ?
L’Europe en dates et en figures. — 04. Quelle Europe voulons-nous ?L’Europe en dates et en figures. — 04. Quelle Europe voulons-nous ?
L’Europe en dates et en figures. — 04. Quelle Europe voulons-nous ?
 
Justice, pardon et réconciliation. — 03. Pardon et reconciliation entre group...
Justice, pardon et réconciliation. — 03. Pardon et reconciliation entre group...Justice, pardon et réconciliation. — 03. Pardon et reconciliation entre group...
Justice, pardon et réconciliation. — 03. Pardon et reconciliation entre group...
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialismeMémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 03. La mémoire du colonialisme
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 02. La mémoire de l’esclavage
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 02. La mémoire de l’esclavageMémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 02. La mémoire de l’esclavage
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 02. La mémoire de l’esclavage
 
Quelle Marseillaise et quelle fête nationale ? — 02. Diaporama annexe
Quelle Marseillaise et quelle fête nationale ? — 02. Diaporama annexeQuelle Marseillaise et quelle fête nationale ? — 02. Diaporama annexe
Quelle Marseillaise et quelle fête nationale ? — 02. Diaporama annexe
 

Chercheurs de connaissance, science et technique. — 08. De 1945 à 1955

  • 1. Trombinoscopes "Chercheurs d’humanité" Chercheurs de connaissance, science et technique 8 - de 1945 à 1955 Étienne Godinot .05.09.2021
  • 2. Daniel Goleman Né en 1946, psychologue états-unien. Diplômé de Harvard, docteur en psychologie clinique et développement personnel. Membre du conseil d'administration du Mind and Life Institute, qui facilite les rencontres entre la science et le bouddhisme. Explique le rôle des émotions que chacun peut appendre à comprendre, à maîtriser et surtout à utiliser ses émotions. Définit 5 compétences élémentaires et essentielles : 1) La conscience de soi : être toujours conscient de ses sentiments et utiliser ses penchants instinctifs pour orienter ses décisions. S’évaluer soi- même avec réalisme pour augmenter la confiance en soi. 2) La maîtrise de soi : gérer ses émotions en sorte qu’elles facilitent une action au lieu de la perturber. Être consciencieux et savoir différer une récompense dans la poursuite d’un objectif. Récupérer rapidement après une perturbation émotionnelle. ../..
  • 3. Daniel Goleman 3) La motivation : utiliser ses envies les plus profondes comme une boussole qui guide vers ses objectifs, aide à prendre des initiatives, à optimiser son efficacité et à persévérer malgré déconvenues et frustrations. 4) L’empathie : être à l’unisson des sentiments d’autrui, être capable d’adopter leur point de vue et entretenir des rapports harmonieux avec une grande variété de gens. 5) Les aptitudes humaines : bien maîtriser ses émotions dans ses relations avec autrui, et déchiffrer avec acuité les situations et les réseaux humains. Réagir avec tact. Utiliser ces aptitudes pour persuader, guider, négocier et régler les différends, pour coopérer et animer des équipes. « Nos émotions possèdent leur propre sagesse : elles guident notre pensée ainsi que le choix de nos valeurs, et assurent notre survie. »
  • 4. Michel Wieviorka Né en 1946, sociologue français. Grands-parents juifs polonais morts à Auschwitz. Auteur de plus de 50 ouvrages. Directeur d'études à l'EHESS, y dirige de 1993 à 2009 le ‘Centre d'analyse et d'intervention sociologiques’ (CADIS) fondé par Alain Touraine. Sa sociologie de l'action le conduit à étudier aussi bien des mouve- ments sociaux, y compris les consommateurs, que des phénomènes comme le racisme, la violence, ou l'antisémitisme pensés à l’échelle internationale. Travaille sur le terrorisme et autres conduites de haine et de violence, sur la globalisation et le multiculturalisme. « Il faut former les enseignants, pour qu'ils puissent aborder en classe les questions concernant le racisme et l'antisémitisme, de front, mais avec pédagogie, sans être débordés dès qu'ils parlent de la Shoah, de la naissance d'Israël ou des colonies. Et il est indispensable de réfléchir à l'encadrement de la liberté d'opinion sur Internet : elle est essentielle, mais ne doit pas servir à détruire la liberté d'exister des autres. »
  • 5. Eric Chaisson Né en 1946, astrophysicien et cosmologue états-unien. Mène des recherches au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics et enseigne les sciences naturelles à l'Université de Harvard. Mène des observations télescopiques des nuages ​​interstellaires et des nébuleuses d'émission de la Voie lactée. Recherche, enseigne et écrit sur la science interdisciplinaire de l'évolution cosmique. Cherche à comprendre l'origine et l'évolution des galaxies, des étoiles, des planètes, de la vie et de la société, concevant une approche cosmique unificatrice et évolutionniste de l'Univers et de la place de l’humanité. Fait la corrélation entre l’activité des structures complexes et leur date d’apparition dans l’Univers. Il fallait des faire étoiles (13,7 milliards d’années) pour faire des atomes, faire des atomes pour faire des plantes et des animaux (3 milliards d’années), faire des animaux intelligents (6 millions d’années) pour faire des machines performantes (3 000 ans), etc. Soutient que tous les systèmes organisés partagent des phéno- mènes génériques qui caractérisent leur émergence, leur développement et leur évolution. Tente empiriquement d'unifier la science de la comple- xité en utilisant le concept technique de densité de taux d'énergie. Sa métrique de complexité est la "densité de taux d'énergie", le flux d'énergie par seconde et par gramme de matériau trouvé dans un système donné. Exerce un leadership dans l'amélioration de l'enseignement des sciences aux niveaux national et international.
  • 6. Alan Guth Né en 1947, cosmologiste états-unien, chercheur au Massachusetts Institute of Technology. Travaille sur le modèle cosmologique de l'inflation cosmique. Pense que la taille réelle de l'ensemble de l'univers est d'au moins 10 puissance 23 fois supérieure à celle de l'univers observable. L'univers existe également parmi d'innombrables autres univers avec de nombreuses lois physiques différentes. Un modèle fractal existe dans le système "multivers", qui implique des univers à l'intérieur de vides qui sont à l'intérieur d'autres univers. Chaque "poche" d'univers créée par l'inflation apparaît plate pour ceux qui observent depuis l'intérieur de l'univers. Entretemps, de nouveaux univers rempliront les vides créés par d'autres anciens univers. Selon la "théorie des cordes" qui fait place à l'idée gravité quantique, il y aurait 10 puissance 500 vides possibles existants.
  • 7. Will Steffen Né en 1947, chimiste états-unien. Docteur en chimie industrielle. Directeur exécutif de l‘’Institut du changement climatique’ de l' ‘Université nationale australienne’ (ANU) et membre de la ‘Commission australienne pour le climat’ jusqu'à sa dissolution en septembre 2013. De 1998 à 2004, directeur exécutif de l' International Geosphere-Biosphere Programme, un organe de coordination des organisations nationales pour les changements environnementaux basé à Stockholm. Ses recherches portent sur le changement climatique et les sciences du système terrestre, en particulier sur la durabilité, ainsi que l'historique et les perspectives futures de la relation entre le monde naturel et l'homme. Un des penseurs de l’anthropocène : l'impact des activités humaines sur le système terrestre est devenu prédominant. Une étude fait remonter l'entrée dans l'anthropocène au milieu du siècle passé, marqué par une «grande accélération» de la pression anthropique. « En un peu plus de deux générations, l'humanité est devenue une force géologique à l'échelle de la planète. ll est certainement vrai que les humains ont toujours modifié leur environnement, parfois à grande échelle. Mais ce que nous documentons depuis le milieu du XXe siècle est sans précédent, en rythme comme en amplitude »,»
  • 8. Bruno Latour Né en 1947, sociologue, anthropologue et philosophe des sciences français. Agrégé de philosophie, enquête en Afrique sur la décolonisation et la notion de race, sur la sociologie des primatologues, etc. Professeur, directeur scientifique et directeur adjoint de l’’Institut d’Études Politiques’ de Paris. Cocréateur du master SPEAP (‘Sciences- Po Programme d'expérimentation en arts et politique’) qui réarticule les liens entre les arts, les sciences et la politique. Mène une recherche sur l'exégèse biblique des textes portant sur la résurrection pour une thèse de troisième cycle. Dans Nous n'avons jamais été modernes (1991), critique le rationalisme dogmatique. Notre société "moderne" n’a jamais fonctionné conformément au grand partage qui fonde son système de représenta- tion du monde : celui qui oppose radicalement la nature d’un côté, la culture de l’autre. Dans la pratique, les modernes n’ont cessé de créer des objets hybrides, qui relèvent de l’une comme de l’autre, et qu’ils se refusent à penser. Avec Steve Woolgar*, propose une vision hétérodoxe et controversée des sciences. Ils défendent l'idée que les objets d'étude scientifiques sont "socialement construits" dans les laboratoires, qu'ils n'ont pas d'existence en dehors des instruments de mesure et des spécialistes qui les interprètent. ../.. * sociologue des sciences britannique, né en 1950
  • 9. Bruno Latour Plus largement, ils considèrent l'activité scientifique comme un système de croyances, de traditions orales et de pratiques culturelles spécifiques. Applique également sa méthode au monde du droit en rendant compte des travaux du Conseil d'État dans La Fabrique du droit. « Pour accéder à une vérité scientifique, la méthode scientifique n'est pas d'un grand secours. Ce dont on a besoin, c'est d'un dispositif composite, rassemblant des éléments non scientifiques tels que des institutions, des installations matérielles, la coopération avec ses pairs, une bonne intuition, etc. En somme, la production des vérités scientifi- ques dépend aussi de dimensions non scientifiques. » « La description détaillée des pratiques humaines souligne l’impossibilité de conserver seulement deux types d’êtres : les sujets et les objets. Il y a plutôt une pluralité de "modes d’existence", c’est-à-dire une pluralité de régimes de vérité. (…) Nous avons repéré 14 modes d'existence : la technique, l'art, le droit, la science, la religion, la politique, l'organisation, le journalisme, les affects, etc.
  • 10. Stuart Hameroff Né en 1947, anesthésiste et professeur états-unien. Travaille pour l'université de l'Arizona, reconnu pour ses études sur la conscience. Dès le début de sa carrière, s'intéresse à la recherche sur le cancer, plus particulièrement à l'intervention des microtubules lors de la division cellulaire. Avec Roger Penrose, s’intéresse aux microtubules parce que leur petite taille et leur structure protéinique en spirale fournirait les conditions essentielles pour orchestrer les effondrements quantiques. Affirme que les microtubules et autres parties du cytosquelette, composantes sous- neuronales, seraient la base du traitement de l'information, plutôt que les neurones. Plus tard, précise sa pensée en affirmant que les microtubules pourraient être la source de la conscience et que cette dernière serait donc influencée par des phénomènes quantiques. L'indétermination quantique serait à l’origine du libre arbitre. Principal organisateur de la conférence Science of Conscious- ness. Le modèle de Penrose et Hameroff a subi de sérieuses critiques, notamment des philosophes Rick Grush et Patricia Churchland (née en 1943), tous deux professeurs de philosophie et de neurophilosophie à l’université de San Diego (Californie)
  • 11. Keith Devlin Né en 1947, mathématicien, professeur d’université et vulgarisa- teur, double nationalité états-unienne et britannique. Formation au King’s College à Londres et à Bristol. Depuis 1987, vit aux États-Unis. Directeur du ‘Centre d'études sur le langage et l'information’ de l'université de Stanford, spécialiste de la théorie des ensembles. Auteur de 33 livres. A fait campagne pour faire reconnaître Leonardo Fibonacci comme l'homme qui a introduit les chiffres hindous- arabes en Occident. En 2000, le Clay Institute lance une compétition autour de la résolution des 7 problèmes mathématiques non résolus à cette date : hypothèse de Riemann, conjecture de Poincaré (résolue en 2003), problème P = NP, conjecture de Hodge, conjecture de Birch et Swinnerton-Dyer, équations de Navier-Stokes, équations de Yang-Mills. « Les mathématiques sont le résultat des efforts déployés par des milliers de personnes pendant plusieurs millénaires pour développer la manière puissante, polyvalente et incroyablement utile de penser. »
  • 12. Serge Tisseron Né en 1948, docteur en psychologie, psychiatre, et psychanalyste français. Études littéraires puis de médecine. Mémoire de psychiatrie sur l’utilisation pédagogique de la bande-dessinée. Directeur de recherche au CRPMS à l’université Paris 7 Diderot. Scénariste et dessinateur, auteur de BD. Depuis 2015 membre de l‘’Académie des technologies’. Son travail de recherche et de publications porte sur trois thèmes : les secrets de famille, les relations que nous établissons avec les images et nos rapports aux nouvelles technologies. Étudie l’addiction aux écrans (téléviseurs, jeux vidéos, ordinateurs, smartphones, etc.) Créé en 2005 un jeu théâtral, le "jeu des trois figures" ( l'agres- seur, de la victime et le tiers, que celui-ci soit témoin, redresseur de torts ou sauveteur) et a réalise une étude sur son efficacité en maternelle comme prévention de la violence. Crée le site memoiredescatastrophes.org qui favorise le recueil des témoignages et les échanges autour des catastrophes passées et actuelles, pour renforcer la capacité des populations d'anticiper, de résister et de se relever après une catastrophe.
  • 13. Trinh Xuan Thuan Né en 1948, astrophysicien et écrivain vietnamo-américain, d'expression principalement française. Professeur d'astrophysique, notamment extragalactique (en dehors de la Voie Lactée) à l'université de Virginie à Charlottesville, chercheur à l'Institut d'astrophysique de Paris. Donne depuis 30 ans un cours "L'astronomie pour les poètes". « Les concepts bouddhiques de l’interdépendance, de la vacuité et de l’impermanence correspondent aux idées de la science moderne. (…) L’univers semble être parfaitement réglé pour l’apparition d’un observateur intelligent capable d’apprécier son organisation et son harmonie. (…) Si nous rejetons l’hypothèse d’univers parallèles et adoptons celle d’un seul univers, le nôtre, alors nous devons postuler l’existence d’un principe créateur qui a ajusté l’évolution de l’univers dès son début. (…) Je suis toujours émerveillé par l’organisation, la beauté et l’harmonie du cosmos. » ../..
  • 14. Trinh Xuan Thuan «Il y a cent milliards de galaxies connues et, dans chacune d'elles, il y a cent milliards de soleils.(…) Oui, je suis amoureux du ciel, je n'ai pas honte de le dire. » « La science est neutre. Elle ne s’occupe pas de morale ni d’éthique. Ses applications techniques peuvent nous faire du bien ou du mal. Par contre, la contemplation a pour but notre transformation intérieure afin que nous soyons capables d’aider les autres.(…) Confronté à des problèmes éthiques ou moraux urgents, comme en génétique, le scientifique a besoin de la spiritualité pour l’aider à ne pas oublier son humanité. »
  • 15. Ken Wilber Kenneth Earl Wilber Jr, né en 1949, philosophe, écrivain et enseignant états-unien. S’intéresse au Tao Te King qui l’oriente ensuite vers le bouddhisme. Licence en chimie et en biologie. Un des chefs de file de ce qu'on appelle, dans les pays anglo-saxons, la "théorie intégrale". Fondateur en 1998 de l’Integral Institute (400 chercheurs), et de l’Integral Spirituality, auteur de 35 livres. Son œuvre couvre les domaines variés : psychologie, histoire des idées et des sciences, sociologie, mystique, écologie, évolution. Elle a pour projet de formuler une "théorie intégrale de la conscience”. Identifie les dénominateurs communs de tous les systèmes de connaissance, propose une "méta carte” ou vision intégrale du savoir humain, cadre dans lequel il est possible d’intégrer les opposés. Démontre que tous les systèmes de connaissance obéissent à quatre invariants majeurs (ou quadrants) qui décrivent toutes les facettes de la réalité : intérieure, extérieure, individuelle et collective, et que tout événement, être humain, objet ou organisation peut être considéré à partir de ces quatre perspectives.
  • 16. Isabelle Stengers Née en 1949, philosophe et scientifique belge. Enseigne la philo- sophie des sciences à l‘’Université libre de Bruxelles’. Spécialiste de la philosophie des sciences et de la pensée du philosophe, logicien et mathématicien britannique Alfred North Whitehead. Inspirée par la pensée de Félix Guattari et de Donna Haraway, développe une conception constructiviste du savoir scientifique et une écologie des pratiques attentives aux phénomènes d'interdépendance dans le monde vivant. Travaille avec Ilya Prigogine à la question du temps et de l’irréversibilité. Son intérêt pour la science-fiction s'inscrit dans une volonté d'échapper au scientisme et au moralisme par la stimulation de l’imaginaire et une réflexion sur les possibles. Met l'accent sur les liens et les interdépendances qui existent dans le monde vivant, sans nier leur part de conflictualité, et sur la nécessité de penser les interconnexions entre les pratiques, notamment entre science et politique. « Dans un texte talmudique, Dieu aurait essayé 26 fois de créer un monde cohérent, toujours en vain. Et la 27ème fois, il se serait écrié : "Pourvu que celui-ci tienne !" »
  • 17. Philippe Descola Né en 1949, anthropologue français. Thèse de doctorat d’ethnologie à ‘l’École pratique des hautes études’ sous la direction de Claude Lévi- Strauss. Recherches de terrain en Amazonie équatorienne, auprès des Jivaros Achuar. Directeur du laboratoire d'anthropologie sociale (LAS) À partir de la critique du dualisme nature/culture, entreprend une analyse comparative des modes de socialisation de la nature et des schèmes intégrateurs de la pratique : identification, relation et figuration. Distingue dans les société humaines 4 "modes d’identification" ou manières de définir des frontières entre soi et autrui : le totémisme, l’animisme, l'analogisme et le naturalisme. Référence pour les milieux de l'écologie politique. « La nature, cela n’existe pas. La nature est un concept, une abstrac- tion. C’est une façon d’établir une distance entre les humains et les non- humains qui est née par une série de processus, de décantations successives de la rencontre de la philosophie grecque et de la transcen- dance des monothéismes, et qui a pris sa forme définitive avec la révolution scientifique. (…) Non seulement les Achuars n’ont pas de terme pour désigner la nature, mais c’est un terme quasiment introuvable ailleurs que dans les langues européennes, y compris dans les grandes civilisations japonaise et chinoise. »
  • 18. Howard Crowhurst Né en 1950 ?? d'origine britannique, vit près de Carnac (Morbihan) depuis 1985. Consultant et formateur en Bretagne auprès des dirigeants d’entreprises dans le domaine du management et des relations humaines. Dirige Epistemea, maison d’édition et société de production de films documentaires et anime l’’Association pour la connaissance et l‘étude des mégalithes’ (ACEM). Produit des livres et DVD sur sa recherche de la "science des Anciens" : mégalithes, disque de Nebra, troménie de Locronan*, cairn de Gavrinis (- 6 000 ans), déesse mégalithique, sens caché du jeu de 52 cartes, etc. Passionné par les mégalithes qu'il étudie sans relâche, propose une approche nouvelle du monde mégalithique dans son ouvrage Mégalithes, principes de la première architecture monumentale du monde. S’intéresse à la façon dont les Anciens situaient et orientaient leurs sites sacrés et ce qu’ils ont en commun : Baalbek (Liban**), Gizeh (Égypte), Carnac (Bretagne), Karnak (Égypte), Stonehenge, Woodhenge, Avebury, Stanton Drew (GB), etc. * La troménie de Locronan désigne deux cérémonies religieuses, une petite et une grande, consistant en une procession circulaire et ayant lieu à intervalles réguliers à Locronan (Finistère). La grande qui a lieu tous les 6 ans reprend des rituels celtiques. ** La pierre taillée dite "de la femme enceinte" à Baalbek pèse 1 200 tonnes
  • 19. Andrea Rossi Né en 1950, inventeur et entrepreneur italien. Docteur en philosophie de l'Université de Milan. À l'âge de 22 ans, crée une entreprise dans le domaine de l'énergie. Reprend les travaux de Martin Fleischmann et Stanley Pons (mars 1989), et de Steven Jones sur la fusion froide et le réacteur nucléaire à faible énergie. Inventeur en janvier 2011 avec Sergi Focardi (Université de Bologne, photo du bas) du catalyseur d'énergie (Energy Catalyser, ou E-Cat), mettant en œuvre un processus de production d'énergie par des réactions nucléaires à basse énergie (Low Energy Nuclear Reactions : LENR). L’ E-Cat est un petit contenant métallique dans lequel on insère une fine poudre de nickel et un composé en fine poudre qui stocke de l’hydrogène et catalyse la réaction. Celle-ci s’amorce en chauffant ce mélange en poudre avec une résistance électrique, et dégage beaucoup plus d’énergie que l’énergie électrique fournie pour l’amorcer. ../..
  • 20. Andrea Rossi et Sergi Focardi La source de l’énergie dégagée est d’origine nucléaire, puisque 90 % des isotopes légers du nickel ont été transformés en isotope lourd pendant le fonctionnement du réacteur. Mais ce qui est incompréhensible (pour le moment), c’est le fait que ces réactions nucléaires n’émettent pas de radioactivité pendant la réaction, et que la poudre métallique n’est pas radioactive. Cette technologie doit permettre de chauffer nos bâtiments et maisons beaucoup moins cher qu’à l’électricité, au gaz ou au fuel, de construire un prolongateur d’autonomie à microturbine pour voiture électrique, etc. Andrea Rossi travaille aujourd’hui pour Industrial Heat, entreprise étatsunienne qui a acquis les droits pour le E-Cat. Le rapport indépendant sur le réacteur E-Cat, signé par Giuseppe Levi (Bologne), Evelyn Foschi (Bologne), Bo Höistad, Roland Pettersson et Lars Tegnér (Upsala), et Hanno Essén (Stockholm), a été publié le 8 octobre 2014.
  • 21. Jean-Pierre Luminet Né en 1951, astrophysicien, conférencier, écrivain et poète français, spécialiste des trous noirs et de la cosmologie. Directeur de recherches au CNRS, membre du Laboratoire Univers et Théories (LUTH) de l’observatoire de Paris-Meudon. Étudie, avec le physicien Brandon Carter, les effets du passage d'une étoile au voisinage d'un trou noir supermassif. Aime établir des liens convergents entre la poésie, l'art et les sciences. « Depuis l'avènement et les succès de la théorie du big bang, la question de l'origine du temps, ignorée tant qu'on pensait l’Univers éternel, est devenue incontournable. Les deux théories décrivant le monde physique, la relativité générale pour l'infiniment grand et la mécanique quantique pour l'univers microscopique, sont incapables de décrire cet instant où les caractéristiques de l'Univers prennent des valeurs soit nulles, soit infinies. »
  • 22. Jean-Claude Ameisen Né en 1951, médecin français, immunologiste et chercheur en biologie. Parents Juifs polonais, mère déportée à Auschwitz, père enfermé dans un stalag pour Juifs. Directeur du ‘Centre d'études du vivant’ de l‘’Institut des humanités de Paris’ de l'université Paris Diderot, président d'honneur du ‘Comité consultatif national d'éthique’. Auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation, anime depuis 2010 l'émission de radio de France Inter Sur les épaules de Darwin. Convoque et entremêle savoir scientifique, philosophie et poésie pour parler de l'univers et de la place qu'y occupe l'homme. « La science fait partie de la culture générale, que ce n'est pas un domaine de spécialistes, pas plus que ne le sont la réflexion éthique ou la philosophie. (…) Entre la tentation d'oublier le passé et celle de se laisser emprisonner dans le passé, il y a la liberté profonde qui consiste à se plonger dans tout ce qui nous a faits et, à partir de cette richesse, d'inventer sa liberté. (…) Diffuser la connaissance scientifique, c'est aussi augmenter la possibilité pour tout le monde de réfléchir aux implications pratiques des avancées de la connaissance. (…) Je suis un étudiant, et j'apprends, moi aussi, au fur et à mesure que je transmets.
  • 23. Patrice Brun Né en 1951, archéologue français, ex-professeur à l'Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne, où il a enseigné la protohistoire européenne, les théories et les méthodes de l’archéologie. Un des scientifiques qui s’intéressent au disque de Nebra, disque de bronze pesant à peu près 2 kg et d'environ 32 cm de diamètre, pour 100 cm de périmètre. Cet objet a été mis au jour en juillet 1999 à Nebra- sur-Unstrut en Saxe-Anhalt (Allemagne), avec d'autres objets constituant un dépôt cultuel. Il daterait d'environ 1 600 avant notre ère. C'est à ce jour la plus ancienne représentation de la voûte céleste. Il est conservé au musée régional de la préhistoire de Halle (Allemagne). « C’est un objet exceptionnel. Cette carte céleste a pu servir, c’est l’hypothèse la plus probable à ce jour, de calendrier agricole. Certaines découvertes similaires sont tout aussi exceptionnelles, comme celle du char solaire de Trundholm*. » *objet de bronze découvert en 1902 par un paysan dans le marécage de Trundholm à Odsherred, au Danemark (photo du bas). L'objet a été daté du premier âge du bronze soit aux alentours de 1 400 av. J.-C. Il est conservé au Musée National de Copenhague.
  • 24. Frank Wilczek Né en 1951 de parents d'origines polonaise et italienne, physicien états-unien. Doctorat de physique à Princeton. Détient la ‘chaire Herman Feshbach’ du centre de physique théorique du ‘MIT’ puis travaille à l'Institute for Advanced Study et à l‘’Institut Kavli de physique théorique’ de l'Université de Californie à Santa Barbara. Avec H. David Politzer et David Gross, colauréat du prix Nobel de physique de 2004 « pour leur découverte de la liberté asymptotique dans la théorie de l'interaction forte.»* Découvre ou aide au développement des axions, les anions, la liberté asymptotique, la supraconductivité de couleur dans la forme de matière dégénérée hypothétique pouvant apparaître au- dessus de la limite d'Oppenheimer-Volkoff, et d'autres aspects de la chromodynamique quantique. « Si vous ne faites pas d'erreurs, vous ne travaillez pas suffisamment sur des problèmes difficiles et ceci est une grosse erreur ! » * Plus les quarks sont proches, plus l'interaction forte (ou la charge de couleur) est faible. Dans le cas extrême, la force nucléaire entre eux est si faible que les quarks se comportent quasiment comme des particules libres. La théorie, découverte indépendamment par H. David Politzer, a été indispensable au développement de la chromodynamique quantique. Dixit Wikipedia
  • 25. Eben Alexander Né en 1953, neurochirurgien états-unien. Exerce en hôpital et enseigne pendant 25 ans dans plusieurs universités aux États-Unis. À la suite d’une maladie rare (méningite bactérienne) en 2008, est plongé dans le coma, en état de mort cérébrale. Au bout de 7 jours, alors que ses médecins songeaient à le débrancher, revient « miraculeusement » à la vie. Son récit d'une expérience de mort imminente (EMI), Proof of Heaven : A Neurosurgeon's Journey into the Afterlife, affirme que la conscience est indépendante du cerveau et que la mort est une transition. Depuis la sortie du livre, a donné des conférences partout dans le monde. « Je réalise que nous pouvons être conscients malgré des cerveaux en cessation de fonctionnement. Les EMI sont en quelque sorte la pointe de la lance lorsqu’il s’agit d’étudier la conscience non- locale et la réalité des royaumes spirituels. (…) Toutes les âmes sont éternelles. Nous continuons d'exister, d'apprendre et de grandir après avoir quitté nos corps physiques. » Le Dr Raymond Moody, précurseur des études sur les EMI a déclaré : « L'expéri- ence de mort imminente d'Eben Alexander est la plus stupéfiante que j'ai entendue depuis quarante ans que j’étudie ce phénomène. Il est la preuve vivante qu’une vie après la vie est possible ». Plusieurs scientifiques, relayés par ‘Wikipedia’, ont critiqué ce livre. E. Alexander a répondu en 2012 dans des articles de Newsweek et sur le blog de Médiapart en 2018. .
  • 26. Pascal Picq Né en 1954, paléoanthropologue français. Doctorat de paléoanthropologie en 1983. Études postdoctorales aux États-Unis à l'université Duke, devient chercheur associé et enseignant en anatomie au Duke University Medical Center sous la houlette de l'anthropologue William Hylander. Maître de conférences au ‘Collège de France’ à partir de 1991. Auteur prolifique sur l'origine de l‘homme et son évolution, s'est fait connaitre du grand public par ses nombreux ouvrages de vulgari- sation scientifique. Distingue l'homme en tant qu'espèce animale de l'humain en tant que concept philosophique, ce qui permet d'affirmer que certains comportements que peut adopter l'homme en tant qu'espèce puissent être qualifiés d‘ "inhumains". « L'humain est bien une invention des hommes, qui repose sur notre héritage évolutif partagé, mais n'est pas une évidence pour autant. Homo sapiens n'est pas humain de fait. Il a inventé l'humain et il lui reste à devenir humain, ce qui sera fait lorsqu'il regardera le monde qui l'entoure avec humanité. » « Les mâles de notre espèce sont parmi les primates les plus violents envers leurs femelles, les femmes. L’homme est le seul mammifère qui tue sa femelle. »
  • 27. Pascal Picq « L'émergence d'Homo erectus vers 1,9 million d'années marque un nouveau tournant dans l'histoire de la vie : ses innovations techniques et culturelles, comme le feu et la cuisson, vont interagir avec son évolution biologique, modifiant son corps, son cerveau et la société au travers de médiations symboliques, comme le langage. » « Pour embrasser le passé évolutif, il faut élargir le regard : explorer le passé, mais aussi comparer l’humain à ses plus proches cousins, singes et grands singes. Car nos points communs avec les espèces apparentées ne sont pas seulement biologiques, ils concernent également les comportements et la vie sociale, et jusqu’aux rapports entre les sexes. (…) Comment s’est instaurée la domination masculine, qui semble être devenue la règle pour notre espèce ? » Edward Osborne Wilson (né en 1929, photo du bas) soutient que l'émergence de la culture n'a pas mis un terme à l'évolution biologique de l'humanité, mais qu'au contraire, elle constitue un élément majeur d'une évolution biologique qui se poursuit.
  • 28. Gregg Braden Né en 1954, États-Unien. Géologue dans l’industrie pétrolière puis concepteur de logiciels dans l’industrie aérospatiale. Pour faire le pont entre science et spiritualité, abandonne le monde de l’entreprise, se consacre, dans la mouvance New Age, à la recherche de solutions aux grands problèmes actuels, s’attache à relier les connaissances du passé à la science, à la médecine et à la paix de demain. Ses travaux s’appuient, en partie, sur des phénomènes d’ondes électromagnétiques appelés résonances de Schumann. « Nous savons maintenant que le cœur envoie des signaux électriques et magnétiques au cerveau. Nos pensées et nos émotions ont un effet sur le monde antérieur, ce que nous disent des traditions vieilles de 5 000 ans. » « Notre nouveau taux vibratoire devrait engendrer de nouvelles molécules qualifiées pour capter de nouvelles informations qui nous permettront d’élever notre niveau de conscience, de recouvrer une liberté de penser ainsi qu’une notion globale de responsabilité envers la Terre et ses habitants. »
  • 29. Daniel Heuer Né en 1955, chercheur français en physique nucléaire. Directeur de recherche au CNRS et physicien affecté au ‘Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie’ de Grenoble (LPSC). Un des grands spécialistes mondiaux de la filière thorium et des réacteurs à combustibles liquides MSFR (Molten Salt Fast Reactor, image du bas). Un des avantages majeurs de ce réacteur est l'utilisation d'un combustible liquide que l'on dissout dans des sels fondus qui circulent à l'intérieur du réacteur pour le refroidir. L'intérêt central est la sécurité qu'offre ce combustible liquide. Le réacteur est en effet extrêmement stable. Le thorium permet une meilleure efficacité économique en augmentant la durée de vie des matériaux et le rendement de la conversion électrique. On pourrait alimenter un réacteur à sels fondus avec les déchets, tels que le MOX, produits par les réacteurs actuels ou l’uranium appauvri stocké actuellement en grande quantité. Si l’on ne trouve pas de solutions aux problèmes non encore résolus, il est toujours possible de relâcher certaines contraintes. On obtiendra un réacteur un peu moins efficace, mais la sûreté ne sera pas impactée. « Le choix de développer ou non les RSF est politique, la Chine, la Russie et les États-Unis ont fait le choix de le faire. » ■