SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  30
Trombinoscope "Chercheurs d’humanité"
Chercheurs de sens
(art, religion, philosophie, spiritualité)
1- Introduction
Étienne Godinot .14.04.2022
Trombinoscopes
Chercheurs d’humanité
Parmi les diaporamas en ligne sur ce site Internet figurent 7 familles
(et quelques sous-familles) de "trombinoscopes" ou galeries de portraits :
1 - Eco* - Penseurs et acteurs d’alternatives économiques
2 - Sté* - Penseurs et acteurs d’un changement sociétal (éducation, droits
humains, urbanisme, santé, politique, etc.)
3 - NV* - Penseurs et acteurs de la non-violence et de la
résolution non-violente des conflits
3 - Jus* - "Justes" ayant protégé des personnes persécutées
4 - Alter* - Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance
5 - Sci* - Chercheurs de connaissance, science et technique
6 - San* - Chercheurs de connaissance, science et pratique que dans
le domaine de la santé physique et psychique
7 - Sens* - Chercheurs de sens (art, religion, philosophie, spiritualité).
*Abréviation dans le répertoire alphabétique ../..
Trombinoscopes
Chercheurs d’humanité
Ce classement en 7 familles (et quelques sous-familles)
pour des raisons pratiques, bien sûr peu satisfaisant, est destiné
à montrer une évolution historique et à stimuler la réflexion.
Chacune des figures présentées pourrait figurer la plupart
du temps - et figure parfois - dans plusieurs familles à la fois.
Un répertoire alphabétique (fichiers A à D, E à L, M à R,
S à Z) permet de chercher chaque personne dans une des
familles, à partir de son nom et de son année de naissance.
Trombinoscopes
Chercheurs d’humanité
Cette suite de brefs portraits, présentés par ordre d’année de naissance des
personnes concernées, n’a pour but que d’ouvrir la tête et toucher le cœur :
- montrer au lecteur des figures de femmes et d’hommes, des rapprochements, une
évolution,
- lui donner envie de faire davantage de recherches sur les personnages qui
l’intéressent et peut-être de s’engager à leur suite.
La sélection des personnes retenues parmi une quantité
considérable de chercheurs, penseurs et acteurs
et le contenu de leur présentation (en caractères relativement
gros, et, dans la grande majorité des cas, sur l’espace d’une seule
diapositive)
ont été faits selon des critères qui présentent évidemment une
grande part de subjectivité.
Susciter la curiosité, la recherche et la confrontation
Jeter des passerelles
J’ai essayé, par ce travail de recherche et de vulgarisation, de
réfléchir et d’inviter à réfléchir, d’informer, de susciter l’intérêt, la curiosité
et la recherche, de favoriser le débat, la confrontation au sens de la
disputatio du Moyen-Âge.
« La figure de l’honnête homme au savoir encyclopédique n’est plus
de mise. S’il s’affrontait à la complexité des recherches contemporaines,
un Pic de la Mirandole animé par la volonté de tout savoir se casserait les
dents. Ou, plus exactement, il sombrerait dans le même ridicule que
Bouvard et Pécuchet, les personnages de Flaubert.
Tout est affaire de mesure et de méthode. Entre
la vieille utopie encyclopédique très en vogue du
15ème au 18ème siècle et la parcellisation vertigineuse
d’aujourd’hui, il y a des conciliations à trouver, des
passerelles à jeter, des rapports dialogiques à instaurer,
des messages à transmettre d’une discipline à l’autre. »
Jean-Claude Guillebaud
Précisions de forme
concernant tous les diaporamas du site
Orthographe
J’ai pris le parti d’écrire selon le code suivant :
- un livre anglais, un temple indien, un texte hébreu, une fête juive, un rite
chrétien, un voile musulman, un poème soufi, un temple protestant, l’Afrique noire,
etc.
- les Anglais, les Indiens, les Hébreux, les Juifs, les Sadducéens, les Chrétiens,
les Musulmans, les Soufis, les Sunnites, les Protestants, les Intouchables, les
Francs-Maçons, les Blancs, les Noirs, les Girondins, les Résistants de la 2ème
Guerre Mondiale, etc., mais les croyants, les incroyants, les athées, les
agnostiques, les socialistes, les franquistes, les communistes, les nazis, etc.;
- un rabbin, un prêtre, un imam, un pasteur, le pape X, le cardinal Y, le
métropolite Z, un dominicain, un jésuite, un swami, un préfet, un juge, un général,
etc., sauf exceptions : les Grands Prêtres, le Grand Inquisiteur, etc.
- Louis XVIII, Jean XXIII, la VIème dynastie (pour respecter la tradition), mais le
18ème siècle (pour faciliter la lecture).
Noms d’organisations
Les noms d’organisations ou d’institutions sont écrits entre deux ‘…’ (par ex.
‘École Normale Supérieure’) afin de les distinguer plus facilement des noms
communs, notamment pour les lecteurs non français. ../..
Précisions de forme
concernant tous les diaporamas du site
Droits d’auteur sur les images
Les images présentées dans les diaporamas m’ont été fournies par des
sources diverses. Ne pouvant pas m’assurer qu’elles ne sont pas soumises au
régime des droits d’auteur, je prie leurs ayants-droits éventuels de me préciser s’ils
souhaitent qu’elles soient retirées.
« » Citations
Les citations figurent en italique et avec des guillemets en bas de chaque
diapositive. Compte-tenu du peu de texte sur chaque personnage, il ne m’est pas
possible de donner les références des citations (titre du livre, éditeur, année, page,
ou article de journal)
L’objectif de ces 5 familles de diaporamas est de donner une information de base et
d’inciter le lecteur à faire des recherches complémentaires s’il est intéressé.
É. G.
Introduction
Objectifs des ces trombinoscopes
sur les ‟chercheurs de sens”
J’ai fait ce travail de recherche et de vulgarisation
- pour moi, parce que cela me passionne,
- pour mes enfants et petits-enfants, pour mes parents et amis chercheurs de sens,
- pour les internautes qui s’intéressent aux religions et souhaitent contribuer à les
décaper de la violence, du dogmatisme et du ritualisme qui les marquent si souvent,
- pour celles et ceux qui, comme moi, considèrent la spiritualité comme un moteur
essentiel de l'engagement citoyen et donc du changement sociétal,
- pour les personnes engagées dans le dialogue interreligieux ou interconvictionnel.
Définitions
Le sens
Le sens est ce qui nous donne le goût de vivre, l’énergie et la
motivation, ce qui nous met en mouvement. Le mot "sens", en
langue française, recouvre quatre notions :
• la direction, l’orientation. Ma vie, telle action que je mène,
cela va où, cela conduit à quoi ?
• la signification. Il s’agit d’interpréter ma présence sur la Terre,
mon action. Cette action, elle sert à quoi, elle rime à quoi ?
Elle s’inscrit dans quelle dynamique, dans quelle perspec-
tive ? Quelles sont les valeurs sous-jacentes ?
• la sensation : la capacité de sentir, de jouir de la vie, de la
goûter. Est-ce que je ressens, avec mon corps, avec ma
sensibilité intérieure, avec mon intuition, que telle action que je
mène est bonne pour moi, pour l’autre, pour la cité, pour
l’humanité ?
• la capacité d’évaluer. « À mon sens,… », « un jugement
sensé ».
Les dures réalités de la condition humaine
1 - L’incertitude. Santé menacée par les maladies et les
accidents. Menaces économiques : chômage, inflation, faillite.
Menaces politiques : dictatures, idéologies d’exclusion. Dangers
écologiques : épuisement des ressources, baisse de la
biodiversité, pollution, réchauffement climatique.
2 - La solitude : L’individu, même conseillé et entouré, est seul face aux
décisions importantes de sa vie : quitter sa famille ou son pays, choisir
son conjoint, s’en séparer, changer d’orientation professionnelle. Il est
seul face à sa souffrance et à sa mort, face à sa conscience.
3 - La finitude : "La vie est une maladie mortelle,
héréditaire, et sexuellement transmissible"…
Les personnes, les entreprises, les institutions, les
civilisations sont mortelles.
Les grandes questions
de l’humanité
Les êtres humains, par la science, découvriront-ils le secret de
l’univers ?
La découverte du secret de l’univers, qui est l’affaire et la quête
des vivants, n’est-elle accessible qu’après la mort ?
Les personnes et les animaux qui sont morts, notamment ceux qui
nous ont été chers, existent-ils encore, d’une façon inconnue de nous et
différente de la vie des vivants ? Existe t-il un au-delà ?
L’être humain est-il perfectible ? L’égoïsme, la haine et la bêtise,
l’injustice, la violence et la guerre pourront-ils être abolis ?
Si le tragique de l’existence est de consentir à vivre malgré les
blessures inguérissables et à avancer quand-même, hardi et compatis-
sant, si notre grandeur d’êtres humains est d’inventer un monde meilleur
malgré nos contradictions et nos failles, l’exemple de "chercheurs
d’humanité", et notamment de chercheurs de "sens", peut nous y aider.
Les moyens de "tenir la route" et d’avancer
1 - L’identité. Mieux se connaître pour mieux vivre et mieux agir. Avoir des
convictions, une crédibilité, des raisons de vivre. Être à l’écoute de ses
intuitions et de sa vocation propre. Hiérarchiser ses priorités et sa valeurs.
2 - La sociabilité. Devenir performant dans l’affirmation de
soi et dans l’écoute de l’autre, dans la gestion des conflits,
dans la conduite d’un groupe. Être conscient de ses limites
et savoir se faire aider.
3 - La citoyenneté. Savoir que les droits de l’homme impliquent des devoirs,
que le bien commun dépend de la participation de chacun, que nous
sommes tous embarqués sur la petite planète Terre.
Sortir de la plainte ou du sentiment d’impuissance. Développer son
sens de la responsabilité individuelle et collective. Devenir davantage
conscient des enjeux et des évolutions dans la famille, l’école,
l’entreprise, la société, le monde. ../..
Définitions
Les chemins de la quête du sens
l
Dans sa tentative de réponse à la question du sens, l’homme a
frayé trois voies : l’art, la science et la spiritualité.
L’art est une activité de création qui s'adresse délibérément
aux sens, aux émotions, aux intuitions. Il est orienté vers la beauté.
La science est l'ensemble des connaissances, caractérisées
par un objet et une méthode fondés sur des observations objectives
vérifiables et des raisonnements rigoureux. Elle est orientée vers la
connaissance des faits et la vérité. Elle est « l’état actuel de nos
connaissances tant qu’on n’a pas prouvé que c’était faux… »
« Cognita doce, ignota quaere » : « Enseigne ce qui est connu, cherche ce qui
est inconnu »
La science est une recherche des lois de la nature et non à proprement parler
une quête de sens, mais les scientifiques sont souvent des chercheurs de sens,
d’où leur présence dans cette famille de "chercheurs d’humanité".
Définitions
Les chemins de la quête du sens
La philosophie (étymologiquement : "amour de la sagesse",
généralement classée dans les "sciences humaines" avec la
psychologie, la sociologie, etc.) est une discipline intellectuelle qui
exige de la rigueur, qui intègre le doute, l’objection, le débat et la
confrontation des idées.
C’est pourquoi le trombinoscope ci-après présente beaucoup
d’artistes (notamment musiciens, peintres et poètes), de scienti-
fiques (notamment dans le domaine de la vie, de l’infiniment
petit et de l’infiniment grand) et de philosophes.
La spiritualité et la religion, si l’on s’attache à la trilogie beauté-
vérité-bonté, devraient être orientées principalement vers la bonté,
mais ont trop souvent la prétention d’accéder à la vérité…
Définitions
La spiritualité
La spiritualité est définie ici comme la vie intérieure, la recherche
et l’action de chacun pour trouver sens à sa vie, articulées avec la
recherche et l’action collectives pour donner sens à l’histoire de
l’humanité et de l’Univers.
La spiritualité est aussi l’ouverture à une transcendance
(du latin transcendere : franchir, surpasser), à quelque chose ou
à Quelqu’Un qui est au-delà des réalités immédiatement perceptibles.
- Certains désignent cette transcendance (ou Transcendance) avec des
qualités ou idéaux tels que la beauté, la bonté, la vérité, la justice,
l’harmonie, et notamment par le trinôme beauté-bonté-vérité,
- d’autres l’appellent l’Absolu, l’Ultime, la Voie, la Source,
- d’autres la nomment l’Intentionnalité immanente, le Tout-Autre, la
Présence,
- d’autres, faute de mieux, la nomment "Dieu", en précisant, dans le
meilleur des cas, qu’Il est l’In-connaissable, l’In-nommable,
l’Ir-représentable.
Définitions
La religion
La religion est un des modes d’expression de la spiritualité.
Le mot religion a deux étymologies possibles : celle de religare : relier,
relier le visible et l’invisible, entrer en relation avec ce que l’on considère
comme un absolu ou un essentiel, et celle de religere : relire.
1 – La religion est une représentation de la transcendance et un
système explicatif du monde et de l’Univers : croyances, doctrines,
mythes, symboles, révélations, dogmes…
2 – Ce sont aussi des rites, des signes, des cérémonials. Il est
impossible de voir, d’entendre, de transmettre une idée sans d’abord
l’exprimer au moyen d’un signe quelconque. C’est pourquoi les religions,
pour rendre ces réalités perceptibles et accessibles, ont recours à des
moyens sensibles (liturgies, cérémonies, célébrations, sacrements,
gestes, parfums, musiques, fêtes, objets, aliments, pèlerinages…), des
offrandes et sacrifices, des lieux sacrés, un bestiaire sacré, un herbier
sacré, etc.
../..
La religion
3 - Ce sont aussi des intermédiaires entre les humains et
l’invisible (clergé, prêtres et prêtresses, rabbins, imams, swamis,
bonzes, moines et moniales, vierges, druides, sages, saint(e)s,
prophètes, martyrs, sorciers, gourous, chamans, devins, poètes,
mages, astrologues, mystiques, etc.)
4 - Ce sont enfin des règles de comportement, des prescriptions
éthiques, des interdits ou des obligations, présentés comme
émanant - le plus souvent directement - de Dieu ou de la divinité
(par ex : les Dix commandements, les prescriptions de la Torah, du
Coran, etc.)
Introduction - Trombinoscopes sur les ‟chercheurs de sens”
Précisions sur quelques convictions
de l’auteur de ces diaporamas
La "Parole de Dieu" :
Aucune parole dite sacrée n’est "La parole de Dieu".
L’expression "parole de Dieu" est un oxymore, car Dieu est silence.
Dieu ne parle pas, ni en direct par des mots sortant de ce qui serait
son appareil phonatoire, ni par des textes qu’il dicterait à des porte-
parole ou à des interprètes.
Des "messagers intérieurs" (que les diverses traditions
religieuses nomment anges ou deva), des hommes ou des femmes
inspiré-e-s, ou reconnu-e-s comme tel-le-s, à l’écoute de leur
conscience et des intuitions profondes qui les animent, parlent et
parfois font parler Celui qu’ils appellent "Dieu", mais Dieu, lui, ne parle
pas. Dieu est trop discret - et trop différent de nous - pour parler.
[1]
La "Parole de Dieu" ?
Le divin en l’homme se découvre au cœur de
chaque personne humaine par des intuitions, des
"paroles intimes", des "voix de l’intérieur", dans "la voix
de la conscience" .
C’est ainsi qu’il faut comprendre, me semble-t-il,
le prologue de l’évangile de Jean « Au commencement
était le Verbe », ‘verbe’ étant traduit du grec logos. Logos
au sens premier signifie "parole", mais aussi "raison,
intelligence".
Dans les célébrations, il serait plus pertinent de
prononcer l’exhortation « Acclamons la parole des
chercheurs de Dieu ! », formulation qui pourrait être
utilisée dans toutes les traditions religieuses du monde…
Introduction
Les voies d’accès au divin
Le divin, "l’au-delà de l’être" en l’homme se découvre aussi
- par l’expression artistique,
- dans la recherche scientifique, qui établit des faits auxquels les
scientifiques ou d’autres (philosophes, religieux, spirituels) voudront
trouver du sens,
- au cœur de la relation à l’autre (personne, animal, nature),
dans la pensée, la parole ou l’acte de compassion, d’écoute, de
bienveillance, de bonté, de patience, de pardon, d’émerveillement,
- mais aussi dans la décision d’assumer le conflit face à l’inaccep-
table, de passer à l’action pour rétablir la justice et la vérité.
Photos :
- Pablo Picasso – Maternité
- Louis Pasteur
- Irena Sendlerowa (Juste parmi les nations. Organise pendant la 2è Guerre mondiale le
passage clandestin de 2 500 enfants du ghetto de Varsovie vers deux villes proches).
- Gandhi conduisant la marche du sel en 1930
Introduction
Trombinoscopes sur les ‟chercheurs de sens”
"Peuple de Dieu" :
Historiquement, le petit peuple hébreu, malmené par les puis-sances
égyptienne, assyrienne, babylonienne, porteur d’une vision nouvelle d’un
Dieu unique aimant passionnément l’humanité, a pu se sentir désigné
comme le "peuple de Dieu" *.
Mais fondamentalement, il n’y a pas de peuple de Dieu, sinon toute
l’humanité. Les peuples qui se disent "le peuple de Dieu" ont imposé dans
l’histoire ou risquent d’imposer leur dieu (ou plutôt leur idole), leurs
croyances, leur vision du monde : conversions forcées, croisades,
Inquisition, charia, religion d’État, prosélytisme, etc.
"Terre promise" (par Dieu) :
La "terre promise" est peut-être symboliquement la société de
justice, de liberté, de paix et d’interconvictionnalité que cherchent la
philosophie, les religions et les spiritualités, mais en aucune façon un
territoire géographique soi-disant attribué "par Dieu" aux croyants d’une
religion particulière.
* Baruch Spinoza affirme que l’élection du peuple hébreu n’est pas le fait d’une quelconque préfé-
rence de Dieu, mais un artifice pédagogique imaginé afin que les Hébreux s’approprient et pratiquent
la Torah.
Introduction
Approcher le mystère de Dieu par le meilleur de l’humanité
Plus j’avance en âge,
moins j’ai envie de chercher qui est "Dieu",
plus j’ai envie de m’approcher de son mystère
en découvrant la créativité et la fécondité
de femmes et d’hommes (de toutes époques, de tous pays, de
toutes cultures et de toutes convictions ou croyances),
chercheurs de justice, de connaissance, de beauté,
de sens, de cohérence et de bonté.
Introduction
Prendre la mesure des périls actuels
On sait la gravité des problèmes auxquels sont confrontées nos
sociétés :
- course effrénée aux biens matériels,
- misère des uns et surconsommation des autres,
- pollution des mers, des eaux, des sols, de l’air, de l’espace,
- épuisement des ressources naturelles, fossiles, halieutiques,
- réchauffement climatique,
- effondrement de la biodiversité,
- stock d’armes nucléaires correspondant à 390 000 bombes d’Hiroshima,
- dictature dans plusieurs pays du monde, et particulièrement en Russie
et en Chine, régimes non respectueux des droits humains,
- idéologies de haine, d’exclusion et du repli sur soi,
- franchissement des limites éthiques dans les projets et réalisations des
transhumanistes, etc.
../..
Les idoles d’aujourd’hui
* Les idoles actuelles s’appellent avidité, démesure, vitesse, toute-puissance, course
sans fin au confort et aux biens matériels, ostentation, obsession de la ‟réussite sociale”,
croissance économique illimitée malgré les conséquences écologiques, drogues,
conformisme, indifférence, et, au sommet de la pyramide, armements nucléaires.
Le problème n’est pas l’athéisme, mais l’idolâtrie…
Inventer une nouvelle civilisation
L’urgence aujourd’hui, pour les chercheurs d’humanité et
notamment les chercheurs de sens,
- c’est d’inventer une nouvelle civilisation viable pour les générations
futures, qui respecte notre unique planète et ses habitants,
- c’est d’inventer un vivre-ensemble planétaire.
Pour cela, les Terriens de tous pays et de toutes cultures
devront s’appuyer sur le meilleur
de leurs traditions religieuses,
de leurs convictions philosophiques,
de leurs forces spirituelles.
Introduction
Face aux périls actuels,
humanisme
et spiritualité de l’action
L’urgence est d’unir nos efforts pour combattre l’idolâtrie de la
croissance indéfinie, le rouleau compresseur de la démesure, l’illusion
de la toute-puissance.
C’est de pratiquer, au plan interpersonnel, national et
international, la résolution non-violente des conflits, d’inventer une
civilisation de la sobriété et du partage.
Il importe pour cela de développer une spiritualité de l’action.
L’action - locale et quotidienne, sociale et humanitaire, professionnelle
et syndicale, citoyenne et politique - doit être animée par la quête du
sens. La quête du sens doit se traduire en action.
Photo du haut : Dubaï, où se situe un des gratte-ciel les plus hauts du monde (828 m). Les
Émirats Arabes Unis sont un des pays où l’empreinte écologique est la plus forte. La
"croissance" y repose sur la présence massive d’ouvriers venus de Bombay, Lahore, Manille,
Sanaa ou Kuala Lumpur, qui ont des conditions de vie déplorables et parfois inhumaines.
../..
Intériorité et engagement *
Définitions
Intériorité : Relation à soi-même, en vérité et en profondeur,
en lien avec la quête du sens (orientation, direction, sensation) de
sa propre vie et du sens de l’histoire humaine.
Très proche de la spiritualité, mais avec une connotation plus
personnelle (la spiritualité peut être collective : ex. : ignacienne, soufie, etc.).
Reliée à une Transcendance
Engagement : Action-recherche-création pour traduire
l’intériorité en actes, en vue de se réaliser, d’être fidèle à ses
intuitions et convictions, en vue d’un accomplissement humain, en
vue de changer la société, de rendre la planète habitable pour nos
descendants, donner un sens à la vie et du sens à l’histoire.
Pas seulement politique, associatif, syndical, etc. Fonder un couple,
concevoir des enfants, accueillir des réfugiés, cultiver son potager en
permaculture, ce sont aussi des engagements.
* Atelier de l’Université d’été de ‘Démocratie & spiritualité’ le 11 sept. 2021 à Lyon,
co-animé par Anita Olland et Étienne Godinot
Intériorité et engagement
Articulation entre les deux
S’engager : suivre sa voie, son élan intérieur, oser prendre
des risques.
Partir de ce qui est aujourd’hui et maintenant, en
faire quelque chose d’autre, poussé par ce qui est en soi.
Traduire à l’extérieur son questionnement et son
travail intérieur par des choix, actes et engagements.
Trois constats
1 - S’engager : faire ce qui me rend heureux au bénéfice des autres.
2 - Des réalités extérieures viennent alors résonner avec notre vie
intérieure, et cela génère l’audace de l’action en acceptant les risques et
les incertitudes du chemin et de son aboutissement.
3 - Le questionnement profond, authentique, singulier, amène
naturellement à l’engagement et au politique.
Salut à vous, chercheurs !
Salut à vous, acteurs d’une autre économie,
d’une entreprise axée sur les besoins vitaux,
soucieuse de l’emploi, de bons rapports sociaux,
d’une vraie formation, et de l’écologie !
Merci à vous, acteurs d’une autre société,
combattant l’injustice, refusant l’exclusion,
donnant aux citoyens une bonne éducation,
améliorant le droit, la solidarité !
Salut à vous, prophètes de justice et de paix,
combattant l’oppression, refusant de vous taire,
dénouant les conflits, voulant que les épées
deviennent des charrues pour cultiver la terre !
Merci à vous, chercheurs férus d’écologie,
d’énergies douces et de biodiversité,
de transports en commun et de sobriété,
soucieux de la planète, défenseurs de la vie !
../..
Salut à vous, chercheurs !
Salut à vous, chercheurs en soif de connaissance,
passionnés de neutrons comme d’astrophysique,
de volcanologie comme de botanique,
qui voulez accorder la science à la conscience !
Merci à vous, chercheurs et acteurs de santé,
d’aide psychologique, du bien-être du corps,
combattant la souffrance et les infirmités,
aidant vos patients à affronter la mort !
Honneur à vous, chercheurs de beauté et de sens,
philosophes, penseurs, humains spirituels,
vous, témoins de bonté, de foi et d’espérance,
artisans du dialogue interconvictionnel !
É. G., Mirmande, 21.08.2021
■

Contenu connexe

Similaire à Chercheurs de sens. — 01. Introduction

les créatifs culturels vont changer le monde
les créatifs culturels vont changer le mondeles créatifs culturels vont changer le monde
les créatifs culturels vont changer le mondecourtscircuits
 
Placedela palabre 2012_9_benasayag
Placedela palabre 2012_9_benasayagPlacedela palabre 2012_9_benasayag
Placedela palabre 2012_9_benasayagboprat
 
Palabre 33 individu
Palabre 33 individuPalabre 33 individu
Palabre 33 individuboprat
 
Vérité mensonge fins et moyens
Vérité mensonge fins et moyensVérité mensonge fins et moyens
Vérité mensonge fins et moyensFlorence Piron
 
Placedela palabre 2013_4_lamorale
Placedela palabre 2013_4_lamoralePlacedela palabre 2013_4_lamorale
Placedela palabre 2013_4_lamoraleboprat
 
courts circuits : les créatifs culturels
courts circuits : les créatifs culturels  courts circuits : les créatifs culturels
courts circuits : les créatifs culturels nous sommes vivants
 
Recherches en science
Recherches en scienceRecherches en science
Recherches en scienceBenoit Fabre
 
Texte 2 méditations et réflexions
Texte 2 méditations et réflexionsTexte 2 méditations et réflexions
Texte 2 méditations et réflexionsabdelmalek aghzaf
 
Mcm module 1a(fr)
Mcm   module 1a(fr)Mcm   module 1a(fr)
Mcm module 1a(fr)websule
 
Les Français et le transhumanisme, entre peurs et opportunités
Les Français et le transhumanisme, entre peurs et opportunitésLes Français et le transhumanisme, entre peurs et opportunités
Les Français et le transhumanisme, entre peurs et opportunitésSébastien Dubois
 
Islam et culture mai 2012
Islam   et   culture   mai 2012Islam   et   culture   mai 2012
Islam et culture mai 2012bonjourcanada
 
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...Jean-Pierre Poulain
 
Amaudruz gaston armand - nous autres racistes clan9 bibliothèque dissidence n...
Amaudruz gaston armand - nous autres racistes clan9 bibliothèque dissidence n...Amaudruz gaston armand - nous autres racistes clan9 bibliothèque dissidence n...
Amaudruz gaston armand - nous autres racistes clan9 bibliothèque dissidence n...freemens
 
Scientisme et antiscience
Scientisme et antiscienceScientisme et antiscience
Scientisme et antiscienceMichelJuste
 

Similaire à Chercheurs de sens. — 01. Introduction (20)

Creatifs Culturels
Creatifs CulturelsCreatifs Culturels
Creatifs Culturels
 
les créatifs culturels vont changer le monde
les créatifs culturels vont changer le mondeles créatifs culturels vont changer le monde
les créatifs culturels vont changer le monde
 
Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969
 Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969 Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969
Chercheurs de sens. — 22. Depuis 1969
 
Placedela palabre 2012_9_benasayag
Placedela palabre 2012_9_benasayagPlacedela palabre 2012_9_benasayag
Placedela palabre 2012_9_benasayag
 
Info religieuse au JT
Info religieuse au JTInfo religieuse au JT
Info religieuse au JT
 
Info religieuse au JT
Info religieuse au JTInfo religieuse au JT
Info religieuse au JT
 
Palabre 33 individu
Palabre 33 individuPalabre 33 individu
Palabre 33 individu
 
Vérité mensonge fins et moyens
Vérité mensonge fins et moyensVérité mensonge fins et moyens
Vérité mensonge fins et moyens
 
Placedela palabre 2013_4_lamorale
Placedela palabre 2013_4_lamoralePlacedela palabre 2013_4_lamorale
Placedela palabre 2013_4_lamorale
 
courts circuits : les créatifs culturels
courts circuits : les créatifs culturels  courts circuits : les créatifs culturels
courts circuits : les créatifs culturels
 
Recherches en science
Recherches en scienceRecherches en science
Recherches en science
 
Texte 2 méditations et réflexions
Texte 2 méditations et réflexionsTexte 2 méditations et réflexions
Texte 2 méditations et réflexions
 
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 08. De 1945 à 1955
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 08. De 1945 à 1955Chercheurs de connaissance, science et technique. — 08. De 1945 à 1955
Chercheurs de connaissance, science et technique. — 08. De 1945 à 1955
 
Mcm module 1a(fr)
Mcm   module 1a(fr)Mcm   module 1a(fr)
Mcm module 1a(fr)
 
Les Français et le transhumanisme, entre peurs et opportunités
Les Français et le transhumanisme, entre peurs et opportunitésLes Français et le transhumanisme, entre peurs et opportunités
Les Français et le transhumanisme, entre peurs et opportunités
 
Islam et culture mai 2012
Islam   et   culture   mai 2012Islam   et   culture   mai 2012
Islam et culture mai 2012
 
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
Sociologie de l'alimentation: L'espace social alimentaire : un concept pour é...
 
Amaudruz gaston armand - nous autres racistes clan9 bibliothèque dissidence n...
Amaudruz gaston armand - nous autres racistes clan9 bibliothèque dissidence n...Amaudruz gaston armand - nous autres racistes clan9 bibliothèque dissidence n...
Amaudruz gaston armand - nous autres racistes clan9 bibliothèque dissidence n...
 
Scientisme et antiscience
Scientisme et antiscienceScientisme et antiscience
Scientisme et antiscience
 
Contact+68_Édito_Sommaire
Contact+68_Édito_SommaireContact+68_Édito_Sommaire
Contact+68_Édito_Sommaire
 

Plus de Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits

Plus de Institut de recherche sur la Résolution Non-violente des Conflits (20)

Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Tous ces États qui refusent les armes nucléaires
 
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
Préparer la défense civile non-violente. — 01. Une alternative à la défense a...
 
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléairesArmes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
Armes nucléaires. — 11. Les États refusant les armes nucléaires
 
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
Mémoire et reconnaissance de crimes du passé. — 12h. Mémoire des guerres : Mu...
 
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos joursChercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
Chercheurs de sens. — 102. Figures du protestantisme de Luther à nos jours
 
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de NazarethChercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
Chercheurs de sens. — 03. Jésus de Nazareth
 
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ? P...
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ? P...Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ? P...
Le conflit Israël-Palestine. — 02. Quelle stratégie pour les Palestiniens ? P...
 
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
Chercheurs de sens. — 101. Figures de l’hindouïsme et du bouddhisme de l’Anti...
 
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l’islam de Mahomet à nos jours
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l’islam de Mahomet  à nos joursChercheurs de sens. — 100. Figures de l’islam de Mahomet  à nos jours
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l’islam de Mahomet à nos jours
 
Chercheurs de sens. — 99. Figures du judaïsme de l'Antiquité à nos jours
Chercheurs de sens. — 99. Figures du judaïsme de l'Antiquité à nos joursChercheurs de sens. — 99. Figures du judaïsme de l'Antiquité à nos jours
Chercheurs de sens. — 99. Figures du judaïsme de l'Antiquité à nos jours
 
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l'islam du 6<sup>e</sup> siècle à nos j...
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l'islam du 6<sup>e</sup> siècle à nos j...Chercheurs de sens. — 100. Figures de l'islam du 6<sup>e</sup> siècle à nos j...
Chercheurs de sens. — 100. Figures de l'islam du 6<sup>e</sup> siècle à nos j...
 
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
Chercheurs de sens. — 21. De 1960 à 1969
 
Chercheurs de sens. — 15. De 1930 à 1934
Chercheurs de sens. — 15. De 1930 à 1934Chercheurs de sens. — 15. De 1930 à 1934
Chercheurs de sens. — 15. De 1930 à 1934
 
Histoire et figures de la non-violence. — 09b. Alexeï Navalny et les dissiden...
Histoire et figures de la non-violence. — 09b. Alexeï Navalny et les dissiden...Histoire et figures de la non-violence. — 09b. Alexeï Navalny et les dissiden...
Histoire et figures de la non-violence. — 09b. Alexeï Navalny et les dissiden...
 
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
Histoire et figures de la non-violence. — 09. Depuis 1970
 
Le conflit Israël-Palestine. — 06. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 06. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 06. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 06. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 05. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 04. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Le conflit Israël-Palestine. — 03. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 03. Figures de la résistance à l'occupation is...Le conflit Israël-Palestine. — 03. Figures de la résistance à l'occupation is...
Le conflit Israël-Palestine. — 03. Figures de la résistance à l'occupation is...
 
Israël-Palestine. — 01. Historique du conflit. Quelle stratégie pour les Pale...
Israël-Palestine. — 01. Historique du conflit. Quelle stratégie pour les Pale...Israël-Palestine. — 01. Historique du conflit. Quelle stratégie pour les Pale...
Israël-Palestine. — 01. Historique du conflit. Quelle stratégie pour les Pale...
 

Chercheurs de sens. — 01. Introduction

  • 1. Trombinoscope "Chercheurs d’humanité" Chercheurs de sens (art, religion, philosophie, spiritualité) 1- Introduction Étienne Godinot .14.04.2022
  • 2. Trombinoscopes Chercheurs d’humanité Parmi les diaporamas en ligne sur ce site Internet figurent 7 familles (et quelques sous-familles) de "trombinoscopes" ou galeries de portraits : 1 - Eco* - Penseurs et acteurs d’alternatives économiques 2 - Sté* - Penseurs et acteurs d’un changement sociétal (éducation, droits humains, urbanisme, santé, politique, etc.) 3 - NV* - Penseurs et acteurs de la non-violence et de la résolution non-violente des conflits 3 - Jus* - "Justes" ayant protégé des personnes persécutées 4 - Alter* - Penseurs et acteurs de l’écologie et de l’altercroissance 5 - Sci* - Chercheurs de connaissance, science et technique 6 - San* - Chercheurs de connaissance, science et pratique que dans le domaine de la santé physique et psychique 7 - Sens* - Chercheurs de sens (art, religion, philosophie, spiritualité). *Abréviation dans le répertoire alphabétique ../..
  • 3. Trombinoscopes Chercheurs d’humanité Ce classement en 7 familles (et quelques sous-familles) pour des raisons pratiques, bien sûr peu satisfaisant, est destiné à montrer une évolution historique et à stimuler la réflexion. Chacune des figures présentées pourrait figurer la plupart du temps - et figure parfois - dans plusieurs familles à la fois. Un répertoire alphabétique (fichiers A à D, E à L, M à R, S à Z) permet de chercher chaque personne dans une des familles, à partir de son nom et de son année de naissance.
  • 4. Trombinoscopes Chercheurs d’humanité Cette suite de brefs portraits, présentés par ordre d’année de naissance des personnes concernées, n’a pour but que d’ouvrir la tête et toucher le cœur : - montrer au lecteur des figures de femmes et d’hommes, des rapprochements, une évolution, - lui donner envie de faire davantage de recherches sur les personnages qui l’intéressent et peut-être de s’engager à leur suite. La sélection des personnes retenues parmi une quantité considérable de chercheurs, penseurs et acteurs et le contenu de leur présentation (en caractères relativement gros, et, dans la grande majorité des cas, sur l’espace d’une seule diapositive) ont été faits selon des critères qui présentent évidemment une grande part de subjectivité.
  • 5. Susciter la curiosité, la recherche et la confrontation Jeter des passerelles J’ai essayé, par ce travail de recherche et de vulgarisation, de réfléchir et d’inviter à réfléchir, d’informer, de susciter l’intérêt, la curiosité et la recherche, de favoriser le débat, la confrontation au sens de la disputatio du Moyen-Âge. « La figure de l’honnête homme au savoir encyclopédique n’est plus de mise. S’il s’affrontait à la complexité des recherches contemporaines, un Pic de la Mirandole animé par la volonté de tout savoir se casserait les dents. Ou, plus exactement, il sombrerait dans le même ridicule que Bouvard et Pécuchet, les personnages de Flaubert. Tout est affaire de mesure et de méthode. Entre la vieille utopie encyclopédique très en vogue du 15ème au 18ème siècle et la parcellisation vertigineuse d’aujourd’hui, il y a des conciliations à trouver, des passerelles à jeter, des rapports dialogiques à instaurer, des messages à transmettre d’une discipline à l’autre. » Jean-Claude Guillebaud
  • 6. Précisions de forme concernant tous les diaporamas du site Orthographe J’ai pris le parti d’écrire selon le code suivant : - un livre anglais, un temple indien, un texte hébreu, une fête juive, un rite chrétien, un voile musulman, un poème soufi, un temple protestant, l’Afrique noire, etc. - les Anglais, les Indiens, les Hébreux, les Juifs, les Sadducéens, les Chrétiens, les Musulmans, les Soufis, les Sunnites, les Protestants, les Intouchables, les Francs-Maçons, les Blancs, les Noirs, les Girondins, les Résistants de la 2ème Guerre Mondiale, etc., mais les croyants, les incroyants, les athées, les agnostiques, les socialistes, les franquistes, les communistes, les nazis, etc.; - un rabbin, un prêtre, un imam, un pasteur, le pape X, le cardinal Y, le métropolite Z, un dominicain, un jésuite, un swami, un préfet, un juge, un général, etc., sauf exceptions : les Grands Prêtres, le Grand Inquisiteur, etc. - Louis XVIII, Jean XXIII, la VIème dynastie (pour respecter la tradition), mais le 18ème siècle (pour faciliter la lecture). Noms d’organisations Les noms d’organisations ou d’institutions sont écrits entre deux ‘…’ (par ex. ‘École Normale Supérieure’) afin de les distinguer plus facilement des noms communs, notamment pour les lecteurs non français. ../..
  • 7. Précisions de forme concernant tous les diaporamas du site Droits d’auteur sur les images Les images présentées dans les diaporamas m’ont été fournies par des sources diverses. Ne pouvant pas m’assurer qu’elles ne sont pas soumises au régime des droits d’auteur, je prie leurs ayants-droits éventuels de me préciser s’ils souhaitent qu’elles soient retirées. « » Citations Les citations figurent en italique et avec des guillemets en bas de chaque diapositive. Compte-tenu du peu de texte sur chaque personnage, il ne m’est pas possible de donner les références des citations (titre du livre, éditeur, année, page, ou article de journal) L’objectif de ces 5 familles de diaporamas est de donner une information de base et d’inciter le lecteur à faire des recherches complémentaires s’il est intéressé. É. G.
  • 8. Introduction Objectifs des ces trombinoscopes sur les ‟chercheurs de sens” J’ai fait ce travail de recherche et de vulgarisation - pour moi, parce que cela me passionne, - pour mes enfants et petits-enfants, pour mes parents et amis chercheurs de sens, - pour les internautes qui s’intéressent aux religions et souhaitent contribuer à les décaper de la violence, du dogmatisme et du ritualisme qui les marquent si souvent, - pour celles et ceux qui, comme moi, considèrent la spiritualité comme un moteur essentiel de l'engagement citoyen et donc du changement sociétal, - pour les personnes engagées dans le dialogue interreligieux ou interconvictionnel.
  • 9. Définitions Le sens Le sens est ce qui nous donne le goût de vivre, l’énergie et la motivation, ce qui nous met en mouvement. Le mot "sens", en langue française, recouvre quatre notions : • la direction, l’orientation. Ma vie, telle action que je mène, cela va où, cela conduit à quoi ? • la signification. Il s’agit d’interpréter ma présence sur la Terre, mon action. Cette action, elle sert à quoi, elle rime à quoi ? Elle s’inscrit dans quelle dynamique, dans quelle perspec- tive ? Quelles sont les valeurs sous-jacentes ? • la sensation : la capacité de sentir, de jouir de la vie, de la goûter. Est-ce que je ressens, avec mon corps, avec ma sensibilité intérieure, avec mon intuition, que telle action que je mène est bonne pour moi, pour l’autre, pour la cité, pour l’humanité ? • la capacité d’évaluer. « À mon sens,… », « un jugement sensé ».
  • 10. Les dures réalités de la condition humaine 1 - L’incertitude. Santé menacée par les maladies et les accidents. Menaces économiques : chômage, inflation, faillite. Menaces politiques : dictatures, idéologies d’exclusion. Dangers écologiques : épuisement des ressources, baisse de la biodiversité, pollution, réchauffement climatique. 2 - La solitude : L’individu, même conseillé et entouré, est seul face aux décisions importantes de sa vie : quitter sa famille ou son pays, choisir son conjoint, s’en séparer, changer d’orientation professionnelle. Il est seul face à sa souffrance et à sa mort, face à sa conscience. 3 - La finitude : "La vie est une maladie mortelle, héréditaire, et sexuellement transmissible"… Les personnes, les entreprises, les institutions, les civilisations sont mortelles.
  • 11. Les grandes questions de l’humanité Les êtres humains, par la science, découvriront-ils le secret de l’univers ? La découverte du secret de l’univers, qui est l’affaire et la quête des vivants, n’est-elle accessible qu’après la mort ? Les personnes et les animaux qui sont morts, notamment ceux qui nous ont été chers, existent-ils encore, d’une façon inconnue de nous et différente de la vie des vivants ? Existe t-il un au-delà ? L’être humain est-il perfectible ? L’égoïsme, la haine et la bêtise, l’injustice, la violence et la guerre pourront-ils être abolis ? Si le tragique de l’existence est de consentir à vivre malgré les blessures inguérissables et à avancer quand-même, hardi et compatis- sant, si notre grandeur d’êtres humains est d’inventer un monde meilleur malgré nos contradictions et nos failles, l’exemple de "chercheurs d’humanité", et notamment de chercheurs de "sens", peut nous y aider.
  • 12. Les moyens de "tenir la route" et d’avancer 1 - L’identité. Mieux se connaître pour mieux vivre et mieux agir. Avoir des convictions, une crédibilité, des raisons de vivre. Être à l’écoute de ses intuitions et de sa vocation propre. Hiérarchiser ses priorités et sa valeurs. 2 - La sociabilité. Devenir performant dans l’affirmation de soi et dans l’écoute de l’autre, dans la gestion des conflits, dans la conduite d’un groupe. Être conscient de ses limites et savoir se faire aider. 3 - La citoyenneté. Savoir que les droits de l’homme impliquent des devoirs, que le bien commun dépend de la participation de chacun, que nous sommes tous embarqués sur la petite planète Terre. Sortir de la plainte ou du sentiment d’impuissance. Développer son sens de la responsabilité individuelle et collective. Devenir davantage conscient des enjeux et des évolutions dans la famille, l’école, l’entreprise, la société, le monde. ../..
  • 13. Définitions Les chemins de la quête du sens l Dans sa tentative de réponse à la question du sens, l’homme a frayé trois voies : l’art, la science et la spiritualité. L’art est une activité de création qui s'adresse délibérément aux sens, aux émotions, aux intuitions. Il est orienté vers la beauté. La science est l'ensemble des connaissances, caractérisées par un objet et une méthode fondés sur des observations objectives vérifiables et des raisonnements rigoureux. Elle est orientée vers la connaissance des faits et la vérité. Elle est « l’état actuel de nos connaissances tant qu’on n’a pas prouvé que c’était faux… » « Cognita doce, ignota quaere » : « Enseigne ce qui est connu, cherche ce qui est inconnu » La science est une recherche des lois de la nature et non à proprement parler une quête de sens, mais les scientifiques sont souvent des chercheurs de sens, d’où leur présence dans cette famille de "chercheurs d’humanité".
  • 14. Définitions Les chemins de la quête du sens La philosophie (étymologiquement : "amour de la sagesse", généralement classée dans les "sciences humaines" avec la psychologie, la sociologie, etc.) est une discipline intellectuelle qui exige de la rigueur, qui intègre le doute, l’objection, le débat et la confrontation des idées. C’est pourquoi le trombinoscope ci-après présente beaucoup d’artistes (notamment musiciens, peintres et poètes), de scienti- fiques (notamment dans le domaine de la vie, de l’infiniment petit et de l’infiniment grand) et de philosophes. La spiritualité et la religion, si l’on s’attache à la trilogie beauté- vérité-bonté, devraient être orientées principalement vers la bonté, mais ont trop souvent la prétention d’accéder à la vérité…
  • 15. Définitions La spiritualité La spiritualité est définie ici comme la vie intérieure, la recherche et l’action de chacun pour trouver sens à sa vie, articulées avec la recherche et l’action collectives pour donner sens à l’histoire de l’humanité et de l’Univers. La spiritualité est aussi l’ouverture à une transcendance (du latin transcendere : franchir, surpasser), à quelque chose ou à Quelqu’Un qui est au-delà des réalités immédiatement perceptibles. - Certains désignent cette transcendance (ou Transcendance) avec des qualités ou idéaux tels que la beauté, la bonté, la vérité, la justice, l’harmonie, et notamment par le trinôme beauté-bonté-vérité, - d’autres l’appellent l’Absolu, l’Ultime, la Voie, la Source, - d’autres la nomment l’Intentionnalité immanente, le Tout-Autre, la Présence, - d’autres, faute de mieux, la nomment "Dieu", en précisant, dans le meilleur des cas, qu’Il est l’In-connaissable, l’In-nommable, l’Ir-représentable.
  • 16. Définitions La religion La religion est un des modes d’expression de la spiritualité. Le mot religion a deux étymologies possibles : celle de religare : relier, relier le visible et l’invisible, entrer en relation avec ce que l’on considère comme un absolu ou un essentiel, et celle de religere : relire. 1 – La religion est une représentation de la transcendance et un système explicatif du monde et de l’Univers : croyances, doctrines, mythes, symboles, révélations, dogmes… 2 – Ce sont aussi des rites, des signes, des cérémonials. Il est impossible de voir, d’entendre, de transmettre une idée sans d’abord l’exprimer au moyen d’un signe quelconque. C’est pourquoi les religions, pour rendre ces réalités perceptibles et accessibles, ont recours à des moyens sensibles (liturgies, cérémonies, célébrations, sacrements, gestes, parfums, musiques, fêtes, objets, aliments, pèlerinages…), des offrandes et sacrifices, des lieux sacrés, un bestiaire sacré, un herbier sacré, etc. ../..
  • 17. La religion 3 - Ce sont aussi des intermédiaires entre les humains et l’invisible (clergé, prêtres et prêtresses, rabbins, imams, swamis, bonzes, moines et moniales, vierges, druides, sages, saint(e)s, prophètes, martyrs, sorciers, gourous, chamans, devins, poètes, mages, astrologues, mystiques, etc.) 4 - Ce sont enfin des règles de comportement, des prescriptions éthiques, des interdits ou des obligations, présentés comme émanant - le plus souvent directement - de Dieu ou de la divinité (par ex : les Dix commandements, les prescriptions de la Torah, du Coran, etc.)
  • 18. Introduction - Trombinoscopes sur les ‟chercheurs de sens” Précisions sur quelques convictions de l’auteur de ces diaporamas La "Parole de Dieu" : Aucune parole dite sacrée n’est "La parole de Dieu". L’expression "parole de Dieu" est un oxymore, car Dieu est silence. Dieu ne parle pas, ni en direct par des mots sortant de ce qui serait son appareil phonatoire, ni par des textes qu’il dicterait à des porte- parole ou à des interprètes. Des "messagers intérieurs" (que les diverses traditions religieuses nomment anges ou deva), des hommes ou des femmes inspiré-e-s, ou reconnu-e-s comme tel-le-s, à l’écoute de leur conscience et des intuitions profondes qui les animent, parlent et parfois font parler Celui qu’ils appellent "Dieu", mais Dieu, lui, ne parle pas. Dieu est trop discret - et trop différent de nous - pour parler. [1]
  • 19. La "Parole de Dieu" ? Le divin en l’homme se découvre au cœur de chaque personne humaine par des intuitions, des "paroles intimes", des "voix de l’intérieur", dans "la voix de la conscience" . C’est ainsi qu’il faut comprendre, me semble-t-il, le prologue de l’évangile de Jean « Au commencement était le Verbe », ‘verbe’ étant traduit du grec logos. Logos au sens premier signifie "parole", mais aussi "raison, intelligence". Dans les célébrations, il serait plus pertinent de prononcer l’exhortation « Acclamons la parole des chercheurs de Dieu ! », formulation qui pourrait être utilisée dans toutes les traditions religieuses du monde…
  • 20. Introduction Les voies d’accès au divin Le divin, "l’au-delà de l’être" en l’homme se découvre aussi - par l’expression artistique, - dans la recherche scientifique, qui établit des faits auxquels les scientifiques ou d’autres (philosophes, religieux, spirituels) voudront trouver du sens, - au cœur de la relation à l’autre (personne, animal, nature), dans la pensée, la parole ou l’acte de compassion, d’écoute, de bienveillance, de bonté, de patience, de pardon, d’émerveillement, - mais aussi dans la décision d’assumer le conflit face à l’inaccep- table, de passer à l’action pour rétablir la justice et la vérité. Photos : - Pablo Picasso – Maternité - Louis Pasteur - Irena Sendlerowa (Juste parmi les nations. Organise pendant la 2è Guerre mondiale le passage clandestin de 2 500 enfants du ghetto de Varsovie vers deux villes proches). - Gandhi conduisant la marche du sel en 1930
  • 21. Introduction Trombinoscopes sur les ‟chercheurs de sens” "Peuple de Dieu" : Historiquement, le petit peuple hébreu, malmené par les puis-sances égyptienne, assyrienne, babylonienne, porteur d’une vision nouvelle d’un Dieu unique aimant passionnément l’humanité, a pu se sentir désigné comme le "peuple de Dieu" *. Mais fondamentalement, il n’y a pas de peuple de Dieu, sinon toute l’humanité. Les peuples qui se disent "le peuple de Dieu" ont imposé dans l’histoire ou risquent d’imposer leur dieu (ou plutôt leur idole), leurs croyances, leur vision du monde : conversions forcées, croisades, Inquisition, charia, religion d’État, prosélytisme, etc. "Terre promise" (par Dieu) : La "terre promise" est peut-être symboliquement la société de justice, de liberté, de paix et d’interconvictionnalité que cherchent la philosophie, les religions et les spiritualités, mais en aucune façon un territoire géographique soi-disant attribué "par Dieu" aux croyants d’une religion particulière. * Baruch Spinoza affirme que l’élection du peuple hébreu n’est pas le fait d’une quelconque préfé- rence de Dieu, mais un artifice pédagogique imaginé afin que les Hébreux s’approprient et pratiquent la Torah.
  • 22. Introduction Approcher le mystère de Dieu par le meilleur de l’humanité Plus j’avance en âge, moins j’ai envie de chercher qui est "Dieu", plus j’ai envie de m’approcher de son mystère en découvrant la créativité et la fécondité de femmes et d’hommes (de toutes époques, de tous pays, de toutes cultures et de toutes convictions ou croyances), chercheurs de justice, de connaissance, de beauté, de sens, de cohérence et de bonté.
  • 23. Introduction Prendre la mesure des périls actuels On sait la gravité des problèmes auxquels sont confrontées nos sociétés : - course effrénée aux biens matériels, - misère des uns et surconsommation des autres, - pollution des mers, des eaux, des sols, de l’air, de l’espace, - épuisement des ressources naturelles, fossiles, halieutiques, - réchauffement climatique, - effondrement de la biodiversité, - stock d’armes nucléaires correspondant à 390 000 bombes d’Hiroshima, - dictature dans plusieurs pays du monde, et particulièrement en Russie et en Chine, régimes non respectueux des droits humains, - idéologies de haine, d’exclusion et du repli sur soi, - franchissement des limites éthiques dans les projets et réalisations des transhumanistes, etc. ../..
  • 24. Les idoles d’aujourd’hui * Les idoles actuelles s’appellent avidité, démesure, vitesse, toute-puissance, course sans fin au confort et aux biens matériels, ostentation, obsession de la ‟réussite sociale”, croissance économique illimitée malgré les conséquences écologiques, drogues, conformisme, indifférence, et, au sommet de la pyramide, armements nucléaires. Le problème n’est pas l’athéisme, mais l’idolâtrie…
  • 25. Inventer une nouvelle civilisation L’urgence aujourd’hui, pour les chercheurs d’humanité et notamment les chercheurs de sens, - c’est d’inventer une nouvelle civilisation viable pour les générations futures, qui respecte notre unique planète et ses habitants, - c’est d’inventer un vivre-ensemble planétaire. Pour cela, les Terriens de tous pays et de toutes cultures devront s’appuyer sur le meilleur de leurs traditions religieuses, de leurs convictions philosophiques, de leurs forces spirituelles.
  • 26. Introduction Face aux périls actuels, humanisme et spiritualité de l’action L’urgence est d’unir nos efforts pour combattre l’idolâtrie de la croissance indéfinie, le rouleau compresseur de la démesure, l’illusion de la toute-puissance. C’est de pratiquer, au plan interpersonnel, national et international, la résolution non-violente des conflits, d’inventer une civilisation de la sobriété et du partage. Il importe pour cela de développer une spiritualité de l’action. L’action - locale et quotidienne, sociale et humanitaire, professionnelle et syndicale, citoyenne et politique - doit être animée par la quête du sens. La quête du sens doit se traduire en action. Photo du haut : Dubaï, où se situe un des gratte-ciel les plus hauts du monde (828 m). Les Émirats Arabes Unis sont un des pays où l’empreinte écologique est la plus forte. La "croissance" y repose sur la présence massive d’ouvriers venus de Bombay, Lahore, Manille, Sanaa ou Kuala Lumpur, qui ont des conditions de vie déplorables et parfois inhumaines. ../..
  • 27. Intériorité et engagement * Définitions Intériorité : Relation à soi-même, en vérité et en profondeur, en lien avec la quête du sens (orientation, direction, sensation) de sa propre vie et du sens de l’histoire humaine. Très proche de la spiritualité, mais avec une connotation plus personnelle (la spiritualité peut être collective : ex. : ignacienne, soufie, etc.). Reliée à une Transcendance Engagement : Action-recherche-création pour traduire l’intériorité en actes, en vue de se réaliser, d’être fidèle à ses intuitions et convictions, en vue d’un accomplissement humain, en vue de changer la société, de rendre la planète habitable pour nos descendants, donner un sens à la vie et du sens à l’histoire. Pas seulement politique, associatif, syndical, etc. Fonder un couple, concevoir des enfants, accueillir des réfugiés, cultiver son potager en permaculture, ce sont aussi des engagements. * Atelier de l’Université d’été de ‘Démocratie & spiritualité’ le 11 sept. 2021 à Lyon, co-animé par Anita Olland et Étienne Godinot
  • 28. Intériorité et engagement Articulation entre les deux S’engager : suivre sa voie, son élan intérieur, oser prendre des risques. Partir de ce qui est aujourd’hui et maintenant, en faire quelque chose d’autre, poussé par ce qui est en soi. Traduire à l’extérieur son questionnement et son travail intérieur par des choix, actes et engagements. Trois constats 1 - S’engager : faire ce qui me rend heureux au bénéfice des autres. 2 - Des réalités extérieures viennent alors résonner avec notre vie intérieure, et cela génère l’audace de l’action en acceptant les risques et les incertitudes du chemin et de son aboutissement. 3 - Le questionnement profond, authentique, singulier, amène naturellement à l’engagement et au politique.
  • 29. Salut à vous, chercheurs ! Salut à vous, acteurs d’une autre économie, d’une entreprise axée sur les besoins vitaux, soucieuse de l’emploi, de bons rapports sociaux, d’une vraie formation, et de l’écologie ! Merci à vous, acteurs d’une autre société, combattant l’injustice, refusant l’exclusion, donnant aux citoyens une bonne éducation, améliorant le droit, la solidarité ! Salut à vous, prophètes de justice et de paix, combattant l’oppression, refusant de vous taire, dénouant les conflits, voulant que les épées deviennent des charrues pour cultiver la terre ! Merci à vous, chercheurs férus d’écologie, d’énergies douces et de biodiversité, de transports en commun et de sobriété, soucieux de la planète, défenseurs de la vie ! ../..
  • 30. Salut à vous, chercheurs ! Salut à vous, chercheurs en soif de connaissance, passionnés de neutrons comme d’astrophysique, de volcanologie comme de botanique, qui voulez accorder la science à la conscience ! Merci à vous, chercheurs et acteurs de santé, d’aide psychologique, du bien-être du corps, combattant la souffrance et les infirmités, aidant vos patients à affronter la mort ! Honneur à vous, chercheurs de beauté et de sens, philosophes, penseurs, humains spirituels, vous, témoins de bonté, de foi et d’espérance, artisans du dialogue interconvictionnel ! É. G., Mirmande, 21.08.2021 ■