Étienne Godinot
12.03.2015
Série "Vers une défense civile non-violente"
1- Une alternative
à la défense armée
Vers une défense civile non-violente
Sources
- Écrits de Jean-Marie Muller (Vous avez dit « Pacifisme ». De la menace nucl...
Vers une défense civile non-violente
Sources (suite)
- Jacques Sémelin, Sans armes face à Hitler. La résistance civile en ...
Précisions
Les images présentées dans ces
diaporamas nous ont été fournies par
des sources diverses.
Ne pouvant nous assur...
Série "Vers une défense civile non-violente"
Sommaire
Diaporama 1- Une alternative à la défense armée
Diaporamas 2 - Exemp...
Diaporama 1
Une alternative
à la défense armée
Sommaire
- La défense, une fonction vitale
- La non-violence n’est pas le p...
La défense, une fonction vitale
La défense est une fonction vitale de tout organisme vivant.
Toute existence est une lutte...
Chercher une alternative
La guerre est une méthode d’action, et sa finalité est
juste lorsqu’elle vise à défendre ou à rét...
Les fonctions de la défense
Une politique de défense doit anticiper sur des situations
limites qui ne sont pas probables n...
Faire face à des menaces nouvelles
Les menaces réelles et nouvelles qui pèsent sur nos
sociétés ne sont plus le déferlemen...
La non-violence n’est pas le pacifisme
Le pacifiste est réputé vouloir la paix "à tout prix",
fut-ce au prix de la justice...
La non-violence n’est pas l’antimilitarisme
La condamnation de la personne des militaires est
une injustice et une erreur....
Un dialogue avec les militaires
Tout en refusant le militarisme et la
militarisation (essais ou simulations
nucléaires, ve...
La défense armée protège-t-elle le territoire ?
- En 1814,
- en 1815,
- en 1870,
- en 1914 *,
- en 1940,
sur 5 conflits, l...
La défense armée protège-t-elle la population ?
La proportion des civils parmi les victimes des
guerres ne cesse de croîtr...
La défense conventionnelle
Elle consiste à repousser ou à détruire les armées de
l’agresseur par une action militaire terr...
La défense populaire armée
Elle consiste à armer la population, en référence aux
guerres de libération chinoise, indochino...
La défense populaire armée
- Elle est très coûteuse en vies humaines.
- Elle est inconcevable dans un pays largement urban...
La dissuasion nucléaire,
suicidaire et totalitaire
Il est insensé de prendre, pour se défendre, le risque de
se détruire.
...
La dissuasion nucléaire est inefficace
Valéry Giscard d’Estaing, écrit dans ses Mémoires,
à propos d’ un scénario d’invasi...
La dissuasion nucléaire est dangereuse
- à cause de la prolifération dans le monde (USA,
Russie, Grande-Bretagne, France, ...
La dissuasion nucléaire démobilise la population
au sujet de sa défense
Comme naguère la ligne Maginot face au
nazisme, (p...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Vers une défense civile non-violente - 1. Une alternative à la défense armée

27 vues

Publié le


Pour en savoir plus sur la non-violence et sur la résolution non-violente de conflits, sur les « chercheurs d’humanité » (non-violence, alternatives économiques, écologie, changement sociétal, spiritualité) : www.irnc.org, rubrique « Diaporamas »

La nécessité d'une défense, les fonctions de la défense, faire face aux menaces nouvelles, pacifisme et antimilitarisme, défense du territoire, défense de la population, défense conventionnelle, défense populaire armée, dissuasion nucléaire,


Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
27
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Vers une défense civile non-violente - 1. Une alternative à la défense armée

  1. 1. Étienne Godinot 12.03.2015 Série "Vers une défense civile non-violente" 1- Une alternative à la défense armée
  2. 2. Vers une défense civile non-violente Sources - Écrits de Jean-Marie Muller (Vous avez dit « Pacifisme ». De la menace nucléaire à la défense civile non-violente, Le Cerf, 1984 ; Désobéir à Vichy Presses Universitaires de Nancy, 1994; Dictionnaire de la non-violence, Relié Poche, 2005; L’impératif de désobéissance. Fondements philosophiques et stratégiques de la désobéissance civile, Le passager clandestin, 2011, etc.); - Brochure Armée ou défense civile non-violente (Olivier Maurel et un groupe de civils et de militaires, éd. Combat non-violent, 1975) ../..
  3. 3. Vers une défense civile non-violente Sources (suite) - Jacques Sémelin, Sans armes face à Hitler. La résistance civile en Europe, 1939- 1943, Payot, 1989 - La dissuasion civile, Christian Mellon, Jean-Marie Muller et Jacques Sémelin, Fondation pour les Études de Défense Nationale, 1985 - publications du MAN, notamment les brochures * Se défendre sans se détruire, Gilbert Girondeau, François Vaillant, Hugues Colle, 1982 * Non violence : éthique et politique, éd. Fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l’homme, 1996 - Les stratégies civiles de défense, Actes du colloque international organisé par l’IRNC à Strasbourg en 1985, éd. ANV 1986, etc.
  4. 4. Précisions Les images présentées dans ces diaporamas nous ont été fournies par des sources diverses. Ne pouvant nous assurer qu’elles ne sont pas soumises au régime des droits d’auteur, nous prions leurs ayants droit éventuels de nous préciser s’ils souhaitent que nous les retirions.
  5. 5. Série "Vers une défense civile non-violente" Sommaire Diaporama 1- Une alternative à la défense armée Diaporamas 2 - Exemples historiques de résistance civile non-armée à une agression militaire : 2ème Guerre mondiale et Tchécoslovaquie 1968 Diaporama 3 – La résistance civile non-violente contre les dictatures communistes en Europe de l’Est Diaporamas 4 – la résistance civile non armée aux dictatures, aux coups d’État et au terrorisme Diaporama 5 - Définition et schéma d’une défense civile non-violente Diaporama 6 - Conditions d’une défense civile non-violente Diaporama 7 - Le transarmement
  6. 6. Diaporama 1 Une alternative à la défense armée Sommaire - La défense, une fonction vitale - La non-violence n’est pas le pacifisme ni l’antimilitarisme - La défense armée est-elle vraiment efficace ? - Les divers types de défense armée * la défense conventionnelle * La défense populaire armée * La dissuasion nucléaire
  7. 7. La défense, une fonction vitale La défense est une fonction vitale de tout organisme vivant. Toute existence est une lutte pour la vie, et cette lutte implique de pouvoir se défendre contre les agressions. Cette nécessité s’impose aussi aux sociétés. Il est vain d’espérer vivre un jour dans un monde sans conflit. La coexistence entre les hommes et entre les peuples doit devenir pacifique, mais elle restera toujours pour une part conflictuelle. Photos : - Cellules qui organisent leur défense contre des virus - L’illusion ou le vœu pieux Peace and love (Paix et amour) « Certes, il vaut mieux formuler des vœux pieux que des vœux impies, mais cela ne change rien à la réalité », plaisante Jean-Marie Muller. La paix et l’amour sont des objectifs spirituels lointains. La non-violence vise un objectif politique : faire respecter le droit et la justice au terme d’un rapport de force exercé dans le respect de l’adversaire.
  8. 8. Chercher une alternative La guerre est une méthode d’action, et sa finalité est juste lorsqu’elle vise à défendre ou à rétablir les droits de l’homme. La méthode est détestable, mais l’action n’en est pas moins nécessaire. Pour promouvoir une politique de désarmement, il faut donc concevoir des "équivalents fonctionnels de la guerre" qui permettent aux nations de se défendre contre l’agression par d’autres moyens que la guerre. Ce n’est pas la paix qui est le plus important, mais la justice qui permet la dignité et la liberté.
  9. 9. Les fonctions de la défense Une politique de défense doit anticiper sur des situations limites qui ne sont pas probables ni prévisibles aujourd’hui, mais qui sont possibles demain. Elle doit organiser une réaction de la nation en cas d’agression interne ou externe. Elle doit aussi dissuader un agresseur, en lui faisant comprendre que les dommages ou les difficultés qu’il subirait seraient plus importants que les bénéfices qu’il espère retirer de son agression.
  10. 10. Faire face à des menaces nouvelles Les menaces réelles et nouvelles qui pèsent sur nos sociétés ne sont plus le déferlement d’unités armées poursuivant des objectifs de conquête ou d’asservissement. Elles sont d’une toute autre nature : le fanatisme, l’intégrisme religieux, le terrorisme, les crises pétrolières, alimentaires, économiques ou écologiques, le délitement de la société minée par le chômage, etc. Images : Le génocide au Rwanda en 1994 L’attentat contre les Twin Towers à New York le 2 septembre 2001
  11. 11. La non-violence n’est pas le pacifisme Le pacifiste est réputé vouloir la paix "à tout prix", fut-ce au prix de la justice, et préférer n'importe quelle paix à n'importe quelle guerre. Il y a des paix honteuses, comme celle des accords de Munich, dénoncés par Gandhi. Le pacifisme peut être qualifié "d'erreur criminelle" (Simone Weil) si la collectivité ne prépare pas d'alternative à la défense armée contre l'agression et l'oppression. Mais on ne peut que partager avec les pacifistes le constat de la folie et de l’absurdité de la guerre… Images : - Les accords de Munich, septembre 1938 - La tuerie dans les tranchées de Verdun, 1916
  12. 12. La non-violence n’est pas l’antimilitarisme La condamnation de la personne des militaires est une injustice et une erreur. La guerre est toujours meurtrière, mais les militaires ne sont pas pour autant des assassins. Les partisans de la non-violence respectent les militaires et ceux qui estiment nécessaire de préparer la guerre pour avoir la paix, ou de mener des actions militaires pour rétablir la paix ou le droit. Photos : - Maxime Leforestier et la chanson « Parachutiste » (1972) - Intervention militaire en Libye après l’autorisation de l’ONU le 17 mars 2011 à la requête de la Ligue arabe, pour protéger la population de Benghazi menacée par les troupes de Mouamar Kadhafi. Alain Juppé était alors ministre de la Défense. Le problème est que l’intervention internationale n’a été que militaire, et non politico- économique et sociétale (élections sans processus de réconciliation), et qu’un chaos politique a succédé au régime dictatorial de Kadhafi…
  13. 13. Un dialogue avec les militaires Tout en refusant le militarisme et la militarisation (essais ou simulations nucléaires, ventes d'armes, budgets militaires...), les partisans de la non-violence mènent un dialogue, contradictoire mais respectueux et le plus souvent très cordial, avec les militaires et les politiques - sur les dangers de la course aux armements - et sur les possibilités offertes par les stratégies de non-collaboration et d’intervention civile de paix.
  14. 14. La défense armée protège-t-elle le territoire ? - En 1814, - en 1815, - en 1870, - en 1914 *, - en 1940, sur 5 conflits, la France a connu 5 invasions. * En 1914-18, les Allemands, arrivé à 100 km de Paris, ont été arrêtés par une guerre de tranchées avec les pertes que l’on sait Photos : - Siège et bombardement de Paris par les Prussiens en 1970 - L’armée allemande à Paris en 1942
  15. 15. La défense armée protège-t-elle la population ? La proportion des civils parmi les victimes des guerres ne cesse de croître jusqu'à l'absurde : guerre de 1914-18 ……… 5 % de civils guerre de 1939-45 ……… 45 % de civils guerre de Corée(1953).... 60 % de civils guerre du Viet-Nam ……. 85 % de civils guerre nucléaire …………100 % de civils Photos : - La guerre de 1914-1918 - Hiroshima, 6 août 1945
  16. 16. La défense conventionnelle Elle consiste à repousser ou à détruire les armées de l’agresseur par une action militaire terrestre, maritime ou aérienne, menée par des militaires professionnels ou par des appelés. - Elle défend très mal le territoire. - Elle est très coûteuse en vies humaines. - Elle repose sur un corps de spécialistes ou sur une fraction limitée de la population, la plupart du temps les mâles de 18 à 50 ans en bonne santé physique. Photos : armements de la 2ème guerre mondiale Char américain Patton Avion anglais Spittfire Croiseur allemand
  17. 17. La défense populaire armée Elle consiste à armer la population, en référence aux guerres de libération chinoise, indochinoise, algérienne, aux ouvrages de Mao Ze Dong ou du général Giap, aux systèmes de défense de la Suisse ou de la Yougoslavie du temps de Tito. Photo : Général Giap (guerre d’Indochine) Elle ne consiste pas à défendre les frontières, mais à harceler l’ennemi jusqu’à ce qu’il abandonne le terrain. Elle suppose deux conditions : de vastes abris naturels difficilement pénétrables et une population essentiellement rurale. ../..
  18. 18. La défense populaire armée - Elle est très coûteuse en vies humaines. - Elle est inconcevable dans un pays largement urbanisé : il est facile de priver une ville entière d’eau, d’alimentation, d’électricité. La population civile serait réduite au rôle passif de victime et d’otage. - Une telle défense ne peut pas être démocratique. La lutte contre une armée moderne suppose : système hiérarchique pyramidal, centralisation des décisions, secret militaire, clandestinité, compétence militaire et technique. Photo du haut : la guerre d’Algérie (1954-1963)
  19. 19. La dissuasion nucléaire, suicidaire et totalitaire Il est insensé de prendre, pour se défendre, le risque de se détruire. La menace nucléaire s’apparente directement à la prise d’otage d’une population civile. La dissuasion nucléaire implique la démission des citoyens qui abandonnent leur destin à la seule décision d’un Chef d’État. Albert Camus (photo du haut) : « La civilisation mécanique vient de parvenir à son dernier degré de sauvagerie » Georges Bernanos (photo du bas) : « Au monde de la bombe atomique, on ne saurait déjà plus rien n’opposer que la révolte des consciences, du plus grand nombre de consciences possible »
  20. 20. La dissuasion nucléaire est inefficace Valéry Giscard d’Estaing, écrit dans ses Mémoires, à propos d’ un scénario d’invasion massive des forces soviétiques en direction de l’Europe de l’Ouest durant la "guerre froide" : « Une conclusion se fait jour peu à peu : ni de loin, où je suis, ni sur le terrain, où se situent les responsables militaires, la décision d’employer l’arme nucléaire tactique n’apparaît opportune. ( …) Quoi qu’il arrive je ne prendrai jamais l’initiative d’un geste qui conduirait à l’anéantissement de la France. » Valéry Giscard d’Estaing, Le pouvoir et la vie, tome II, L’affrontement, Le Livre de Poche, 1992, p. 196 s.
  21. 21. La dissuasion nucléaire est dangereuse - à cause de la prolifération dans le monde (USA, Russie, Grande-Bretagne, France, Chine, Inde, Pakistan, Israël, Corée du Nord, Arabie saoudite, Iran, Syrie, etc.) - à cause des risques d’accidents. Par ex., un responsable du Pentagone a révélé, le 27 octobre 2010, que l’armée américaine avait perdu le contact, quatre jours plus tôt, pendant 45 minutes, avec 50 missiles nucléaires balistiques intercontinentaux d’une portée de 5 500 km. Une panne informatique est à l’origine de cet incident. Le Monde daté du vendredi 29 octobre 2010 Photo du haut : Les États dotés de l’arme nucléaire sur la carte du monde
  22. 22. La dissuasion nucléaire démobilise la population au sujet de sa défense Comme naguère la ligne Maginot face au nazisme, (photo ci-contre) le risque principal de la dissuasion nucléaire est de démobiliser la population au sujet de sa défense, et de la laisser complètement démunie en cas de crise ou d'agression, d'où qu'elle vienne. Sur l’arme atomique et la dissuasion nucléaire, voir sur ce site la série de diaporamas « L’arme nucléaire » ■

×