SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  38
Les déterminants socio-économiques et démographiques de
l’abandon de la vaccination des enfants de 1 à 5 ans en Haïti :
Cas du département des Nippes
Mémoire de sortie présenté par:
Claude Jacques DIVERS et Ralph Bergera CORIOLAN
Promotion 2005– 2009: Option Statistique
Directeur de recherche : Prof. Budry BAYARD, Ph.D.
22 Novembre 2013
CENTRE DE TECHNIQUES DE PLANIFICATION ET
D’ÉCONOMIE APPLIQUÉE
(C T P E A)
Plan du mémoire
Chapitre1-Introduction
Chapitre 2-Cadres théorique et conceptuel
Chapitre 3-Revue de littérature
Chapitre 4-Méthodologie
Chapitre 5-Présentation des résultats
Introduction: Justification
Importance de la vaccination dans la lutte contre la
mortalité infantile
Objectif de réduction du taux de mortalité infantile de
2/3 d’ici 2015 (4eme OMD)
Mauvais classement d’Haiti en termes de couverture
vaccinale et de complétude du cycle vaccinal sur le plan
mondial et régional
Faible taux de couverture vaccinale en Haïti (en 2010)
DTP-R:55 %, taux d’abandon DTP-R:43 %
Faible taux de complétude dans le département des
Nippes (28 % en 2010)
Introduction: Problématique
Taux de mortalité infantile très élevé à travers le monde
( 66‰)
79‰ dans le continent africain et 27 dans la zone Amérique
latine et Caraïbes
Taux de mortalité infantile en Haïti en 2010 estimé à 54.2‰
(supérieur à la moyenne régionale)
Taux de mortalité infantile dans le département des Nippes
estimé à 57‰
Faibles taux de couverture pour les différents vaccins au
niveau national
63.5 pourcent pour la BCG, 61.9 pourcent pour la polio3, de
75.2 pourcent pour la DTPer1 et de 44.9 pourcent pour la
Variole (< 80 % : seuil acceptable par l’OMS)
Introduction:
Problématique(suite)
Faibles taux de couverture vaccinale dans le
département des Nippes et taux élevé d’abandon de
la vaccination
58.3 pourcent pour le BCG, de 72.1 pourcent pour le
DTP1, de 61.9 pourcent pour le DTP3 et de 60.6
pourcent pour la polio3 (< 80 % , Seuil accepté par
l’OMS)(MSPP, 2010).
Taux de complétude 28 %
Taux d’abandon 14,2% (> 10% seuil acceptable
recommandé par l’OMS)
Introduction: Problématique(suite)
1.- Qui sont ceux ou celles qui ont abandonné le
circuit vaccinal ?
2.- Quels sont les facteurs qui poussent les
parents à arrêter la vaccination des enfants de 1à
5 ans en dépit du besoin de protection de ceux-ci
contre les maladies de l’enfance?
3.- Quelle est l’importance des facteurs socio-
économiques, démographiques et organisationnels
dans l’abandon de la vaccination des enfants ?
Objectifs
Objectif général
Identifier et analyser les facteurs susceptibles
d’expliquer l’abandon de la vaccination des enfants de
1 à 5 ans dans le département des Nippes
Objectifs spécifiques
i. Caractériser les personnes en charge des enfants
de 1 à 5 ans ayant abandonné le circuit vaccinal
dans le département des Nippes
ii. Examiner l’effet des variables
sociodémographiques telles que l’âge, le sexe, le
statut matrimonial, le niveau d’éducation et le
milieu de résidence sur le comportement des
personnes en charge face à la vaccination des
enfants de 1 à 5 ans
Objectifs (suite)
i. Analyser l’effet des caractéristiques
économiques telles que les dépenses liées à la
vaccination et l’occupation des personnes en
charge sur l’abandon du processus vaccinal des
enfants de 1 à 5 ans
ii. Déterminer l’effet des facteurs institutionnels
tels que l’indisponibilité des vaccins,
l’irrégularité des agents vaccinateurs et la
qualité du service sur la vaccination des enfants
de 1 à 5 ans
Hypothèses
Hypothèse fondamentale
H1 : L’abandon de la vaccination des enfants de 1 à 5 ans dans le
département des Nippes est lié significativement aux conditions
socio-économiques, démographiques des personnes en charge de
ces derniers ainsi qu’à l’organisation des services fournis par les
autorités sanitaires
Hypothèses spécifiques
H1 : L’abandon de la vaccination des enfants de 1 à 5 ans dans le
département des Nippes est lié négativement à l’âge de la personne
en charge de la vaccination et à son niveau d’éducation
Hypothèses (suite)
Hypothèses spécifiques
H2 : L’abandon de la vaccination des enfants de 1 à 5
ans dans le département des Nippes est
positivement lié au niveau des activités économiques
des personnes en charge de l’enfant et aux
dépenses liées à la vaccination
H3 : L’abandon de la vaccination des enfants de 1 à 5
ans dans le département des Nippes est lié
positivement à l’indisponibilité des vaccins, à
l’irrégularité des agents vaccinateurs et à la distance
entre la résidence du ménage et le centre de
vaccination
Cadre théorique
Dans le but d’expliquer l’adoption d’un comportement lié
à la santé, divers théories et modèles ont été
élaborés, lesquels sont regroupés en quatre catégories:
(Robichaud-Ekstrand et al. 2001):
A-Théories cognitives de type valeur-attente
Modèle des Croyances Relatives à la Santé de Becker
Théorie de l’action raisonnée de Fishbein et Ajzen
Théorie de l’action planifiée d’Ajzen et Madden
Théorie de l’efficacité personnelle perçue de Bandura
 Théorie des comportements interpersonnels de
Triandis
Modèle de la motivation relative à la santé de
Mcwen
Cadre théorique(suite)
B-Théories de la Personnalité
Modèle du foyer de contrôle
C-Théories de la communication
Modèle de communication et compliance de McGuire
D-Modèles intégrateurs
Le modèle systémique de soins préventifs de Wash et
Mcphee
Le modèle de prédiction des comportements de santé de
Pender
Choix du cadre d’analyse
Modèle de la motivation relative à la santé de Mcwen (1993) découlant
des théories cognitives valeur-attente et le modèle de prédiction des
comportements de santé de Pender (1982) découlant des modèles
intégrateurs
Cadre conceptuel
Couverture Vaccinale : Représente la proportion d’individus vaccinés
dans la population cible, exprimée en pourcentage (Savadogo S, 2003)
Statut Vaccinal : Situation vaccinale d’un enfant cible par rapport aux
doses de vaccins administrées (Savadogo S, 2003)
Taux d’abandon: il représente le pourcentage d’enfants qui ont eu au
moins un contact avec les services de vaccination mais qui n’ont pas reçu
toutes les doses requises avant leur premier anniversaire
Facteurs socio-démographiques: Ce sont les variables sociales et
démographiques telles que le sexe, l’âge, le statut matrimonial, le niveau
d’instruction, la religion, le milieu de résidence des parents et le nombre
d’enfants à charge (Houiley D, 2007)
Facteurs économiques : Ce sont des variables telles l’activité
économique des personnes en charge des enfants et les dépenses liées à la
vaccination (Houiley D, 2007)
Organisation des services : C’est l’appréciation des personnes en charge
des enfants du temps d’attente au service de vaccination, de l’accueil, de la
disponibilité des vaccins, de la régularité des agents vaccinateurs, de la
distance par rapport aux centres de vaccination, des informations sur la
vaccination, du calendrier vaccinal et des effets secondaires des vaccins
Revue de littérature
I.-Facteurs socio-démographiques et économiques
Age des mères (Muula et al. 2009)
Manque de connaissance des mères (Savadou,2003)
Niveau d’éducation des mères (Bénie et al. 2007)
Nombre d’enfants à charge (Houilei, 2007)
Rang de naissance des enfants (Muula et al. 2009)
Croyances religieuses (Léonard et al. 2009)
Manque de consultation post-natales( Muula et al.2009)
Occupation de la mère (Ibnouf et al.2007)
Revue de littérature(suite)
II.-Facteurs institutionnels(organisation des
services)
Effets secondaires(Burton-Jeangros, 1999, Allot, 2005)
Rupture de stocks(Moussa, 2009 ; Seydou, 2004)
Inaccessibilité géographique (Solange, 2005)
Horaires défavorables(Makoudote et al. 2006)
Coûts des vaccins (Faye, 2005)
Manque d’information sur les vaccins et la vaccination (Houilei,
2007)
Temps d’attente (Agbigbi, 2004)
 Manque de motivation des agents vaccinateurs et leur manque
d’implication (Cissé, 2008)
Irrégularité des séances de vaccination (Mongbo, 2003 ;
Soumana, 2005)
Insuffisance d’équipements (Abokon, 2004)
Méthodologie
Localisation géographique
Département des Nippes: Miragoâne et Arnaud
Population étudiée
Toute personne en charge (père, mère, gardienne d’enfants, grands-
parents et autres) d’enfants âgés de 1 à 5 ans dans le ménage ayant
reçu au moins une dose de vaccins depuis leur naissance à la date de
l’enquête.
Taille de l’échantillon
N=240
Sources de données
Enquête réalisée par ASPHA en 2011
Méthode d’analyse
Analyse descriptive
Analyse bivariée (Test d’indépendance du Chi-Deux)
Analyse multivariée (Modèle Logit dichotomique)
Méthodologie (suite)
Variables Définition Effet
attendu
Statut vaccinal Statut vaccinal de l’enfant dans le ménage enquêté
1=si l’enfant est incomplètement vacciné 0=sinon
Variables explicatives
Sexe Sexe de la personne en charge de la vaccination de l’enfant
1=femme 0=homme
Positif
Âge Âge de la personne en charge de la vaccination de l’enfant
1=plus de 49 ans 0= 15-49 ans
Positif
Lien Lien de parenté de la personne avec l’enfant
1=mère 0= sinon
Négatif
Niveau d’éducation Niveau d’éducation de la personne en charge de la vaccination de l’enfant
1=faible 2=moyen 3=Élevé
Négatif
Statut matrimonial Statut matrimonial de la personne en charge de la vaccination
1=en couple 0=sinon
Négatif
Religion Religion pratiquée par la personne en charge de la vaccination de l’enfant
1=catholique 2=protestant
3= vodouisant 4=autre
Résidence Milieu de résidence de la personne en charge de l’enfant
1=milieu rural 0=milieu urbain
Positif
Occupation Statut économique de la personne en charge de l’enfant
1=travailleur 0=chômeur
Positif
Qualité de l’accueil Perception de la personne en charge sur la qualité de l’accueil reçu dans
les centres de vaccination
1=mauvais 0=sinon
Positif
Méthodologie (suite)
Variables Définition Effet
attendu
Qualité du service Perception de la personne en charge de l’enfant sur la qualité du service
fourni dans les centres de vaccination
1= mauvaise 0=sinon
Positif
Disponibilité des
vaccins
Disponibilité de toutes les doses des vaccins lors des séances de vaccination
1= indisponible 0=sinon
Positif
Régularité du
personnel
Régularité des agents et des séances de vaccination
1=irrégulier 0=sinon
Positif
Coûts Dépenses supportées par la personne en charge pour faire vacciner l’enfant
1=si la personne est incapable de payer 0= sinon
Positif
Distance Distance entre le domicile de la personne en charge de l’enfant et le centre de
vaccination
1=si la distance entre le centre et son domicile est très éloignée 0=sinon
Positif
État de la route Perception de la personne en charge de l’enfant sur l’état de la route menant
vers les centres de vaccination
1=mauvais 0=sinon
Positif
Saison pluvieuse Perception de la personne en charge sur le fait que la pluie constitue un
empêchement
1=oui 0= non
Positif
Absence de soutien Personne en charge affirmant que l’absence d’autres personnes pour
emmener les enfants aux centres de vaccination est un empêchement
1= oui 0= non
Positif
Manque de temps Personne en charge affirmant que le manque de temps pour emmener les
enfants aux centres de vaccination est un empêchement
1= oui 0= non
Positif
Méthodologie (suite)
Méthode d’estimation du modèle Logit
Pour estimer le modèle, la méthode adoptée est celle du Maximum
de Vraisemblance. La réalisation de l’enquête fournit n observations
indépendantes (Yi, Xi). Les variables Yi sont distribuées suivant une
loi de Bernoulli (1, pi) où
L’écriture de la Vraisemblance est la suivante :
Pour une observation :
Pour l observations :
Alors:
Ou F
La log-Vraisemblance s’écrit :
Soit:
Méthodologie (suite)
La dérivée première cette expression donne :
La dérivée seconde s’écrit :
+
Dès lors la matrice d’information de Fisher s’écrit:
Il convient alors de rechercher la valeur de qui maximise la
vraisemblance où plus précisément son logarithme noté l.
Méthodologie (suite)
Etapes de validation du modèle
Test de nullité individuelle des coefficients :Test
de Wald
Test de nullité globale des paramètres : Test du
rapport de vraisemblance
Test d’ajustement: Test de Hosmer-Lemeshow
Capacité prédictive du modèle
Présentation des principaux résultats
Tableau 7 Répartition des ménages selon le nombre d’enfants répertoriés
et la commune de résidence
Nombre
d’enfants dans
le ménage
Miragoâne Arnaud Total
Nombre de
ménages
effectif Nbre de
ménages
effectif Nbre de
ménages
Effectif
1 enfant 158 158 25 25
183 183
2 enfants 45 90 3 6
48 96
3 enfants 6 18 1 3 7 21
4 enfants 2 8 0 0 2 8
Total 211 274 29 34 240
308
Tableau 8 Répartition des ménages selon le statut vaccinal des
enfants et la commune de résidence
Tableau 9 Répartition des personnes responsables des enfants selon
le lien de parenté et le statut vaccinal de l’enfant
Statut vaccinal Miragoâne Arnaud Total
Complet 95 45 % 6 21 % 101 42 %
Incomplet 116
55 % 23
79 % 139
58 %
Total 211 100 %
29 100 % 240 100%
Lien de
parenté
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentag
e
Mère 94 93.0 123 88.5 217 90.4
Père 4 4.0 12 8.6 16 6.7
Grand-
mère /
grand-père
2 2.0 3 2.2 5 2.1
Frère /
soeur
0 0.0 1 0.7 1 0.4
Tableau 10 Répartition des personnes responsables des enfants selon
le sexe et le statut vaccinal de l’enfant
Tableau 11 Répartition des personnes responsables des enfants selon le
groupe d’âge et le statut vaccinal de l’enfant
Sexe
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif Pourcentage Effectif Pourcentage Effectif Pourcentage
Femme 97 96.0 127 91.4 224 93.3
Homme 4 4.0 12 8.6 16 6.7
Total 101 100 139 100 240 100
Groupe d'âge
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif Pourcentage Effectif
Pourcentag
e
Effectif Pourcentage
15 - 49 ans 97 96.0 126 90.6 223 92.9
Plus de 49
ans
4 4.0 13 9.4 17 7.1
Total 101 100 139 100 240 100
Tableau 12 Répartition des personnes responsables des enfants selon
leur statut matrimonial et le statut vaccinal de l’enfant
Statut
matrimonial
Statut vaccinal de l’enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentage
Célibataire 21 20.8 20 14.4 41 17.1
Marié 19 18.8 28 20.1 47 19.6
Veuf (ve) 5 5.0 3 2.2 8 3.3
Séparé (e) 4 4.0 14 10.1 18 7.5
Concubinage 51 50.4 71 51.0 122 50.8
Autre 1 1.0 3 2.2 4 1.7
Total 101 100 139 100 240 100
Tableau 13 Répartition des personnes responsables des enfants selon
la religion et le statut vaccinal de l’enfant
Tableau 14 Répartition des personnes responsables des enfants selon le
niveau d’éducation et le statut vaccinal de l’enfant
Religion du
répondant
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif Pourcentage Effectif Pourcentage Effectif Pourcentage
Catholique 47 46.5 74 53.2 121 50.4
Protestant
(Adveniste,
Temoin Jehova,
...)
51 50.5 56 40.3 107 44.6
Aucune 2 2.0 7 5.0 9 3.8
Autre 1 1.0 2 1.5 3 1.2
Total 101 100 139 100 240 100
Niveau
d'éducation
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentag
e
Aucune 39 38.6 64 46.0 103 42.9
Connaissan
ce des
lettres
30 29.7 34 24.5 64 26.7
Primaire 21 20.8 22 15.8 43 17.9
Tableau 15 Répartition des personnes responsables des enfants selon
leur occupation et le statut vaccinal
Tableau 16 Opinion sur le caractère obligatoire de la vaccination et le statut
vaccinal de l’enfant
Occupation
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentag
e
Chômage 19 18.8 40 28.8 59 24.6
Salarié 6 5.9 6 4.3 12 5.0
Commerce
de détail
59 58.4 74 53.2 133 55.4
Cultivateur 15 14.9 16 11.5 31 12.9
Autre 2 2.0 3 2.2 5 2.1
Total 101 100 139 100 240 100
Opinion sur
le caractère
obligatoire
de la
vaccination
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentag
e
Oui 99 98.0 135 97.1 234 97.5
Non 2 2.0 4 2.9 6 2.5
Total 101 100 139 100 240 100
Tableau 17 Opinion sur les lieux de vaccination et le statut
vaccinal de l’enfant
Tableau 18 Opinion sur l’importance de la vaccination et le statut vaccinal
Connaissanc
e sur les
lieux de
vaccination
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentag
e
Bonne 99 99 139 100 238 99.6
Mauvaise 1 1 0 0 1 0.4
Total 100 100 139 100 239 100
Opinion sur
l'importance
de la
vaccination
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentag
e Effectif
Pourcentag
e
Oui 100 100 137 98.6 237 99.2
Non 0 0 2 1.4 2 0.8
Total 100 100 139 100 239 100
Tableau 23 Opinion sur la disponibilité des vaccins dans les centres de
vaccination et le statut vaccinal de l’enfant
Tableau 24 Opinion sur la régularité du personnel de santé et le statut
vaccinal de l’enfant
Opinion sur la
disponibilité
des vaccins
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Non disponible 47 46.5 52 37.4 99 41.3
Disponible 54 53.5 87 62.6 141 58.7
Total 101 100 139 100 240 100
Opinion sur la
régularité du
personnel de
santé
Statut vaccinal de l’enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Non 36 35.6 56 40.3 92 38.3
Oui 65 64.4 83 59.7 148 61.7
Total 101 100 139 100 240 100
Tableau 25 Opinion sur la capacité à pourvoir aux dépenses liées à la
vaccination et le statut vaccinal de l’enfant
Tableau 26 Opinion sur la distance entre le domicile du ménage et le centre
de santé le plus proche et le statut vaccinal de l’enfant
Opinion sur la
capacité à
pourvoir aux
dépenses liées
à la
vaccination
Statut vaccinal du premier enfant du répondant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Capable 55 54.5 39 28.1 94 39.2
Incapable 46 45.5 100 71.9 146 60.8
Total 101 100 139 100 240 100
Opinion sur la
distance entre
le domicile du
ménage et le
centre de santé
le plus proche
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif Pourcentage Effectif Pourcentage Effectif Pourcentage
Non éloigné 59 58.4 42 30.2 101 42.1
Eloigné 42 41.6 97 69.8 139 57.9
Total 101 100 139 100 240 100
Tableau 27 Opinion des personnes interviewées sur l’état du chemin
vers les centres de vaccination
Tableau 28 Répartition des ménages enquêtés selon l’incidence de la
saison pluvieuse sur la complétude de la vaccination
Opinion sur
l'état du
chemin
d'accès
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Mauvais état 56 55.4 43 30.9 99 41.3
Bon état 45 44.6 96 69.1 141 58.7
Total 101 100 139 100 240 100
Opinion sur
l'incidence de
la saison
pluvieuse
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Non
Empêchement
55 54.5 55 39.6 110 45.8
Empêchement 46 45.5 84 60.4 130 54.2
Total 101 100 139 100 240 100
Tableau 29 Répartition des ménages enquêtés selon leur opinion sur le
temps consacré à la vaccination
Tableau 30 Influence de l'absence de gens pour emmener les enfants aux
centres de vaccination
Opinion sur
le manque de
temps
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Suffisance 38 37.6 37 26.6 75 31.2
Insuffisance 63 62.4 102 73.4 165 68.8
Total 101 100 139 100 240 100
Opinion sur
le manque de
soutien
Statut vaccinal de l'enfant
Complet Incomplet Ensemble
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Effectif
Pourcentag
e
Presence 58 57.4 49 35.3 107 44.6
Absence 43 42.6 90 64.7 133 55.4
Total 101 100 139 100 240 100
Test d’indépendance entre le statut vaccinal et les variables
explicatives
Variable d.d.l Khi-carré Probabilité Coefficient de
contingence
D de
Somers
sexe 1 2.0523 0.1519 0.0921 0.074
Age 1 2.584 0.108 0.103 0.085
Milieu de résidence 2 0.325 0.569 0.037 0.037
Activité économique 1 3.078 0.079 0.113 -0.113
Statut matrimonial 1 5.078 0.279 0.031 0.03
Religion 3 3.439 0.329 0.119 -0.044
Lien de parenté 4 4.163 0.384 0.131 0.065
Niveau d’éducation 4 5.078 0.279 0.144 -0.074
Distance 1 19.086 0.000 0.271 0.282
État des routes 1 14.501 0.000 0.239 0.246
Saisons pluvieuses 1 15.222 0.022 0.146 0.147
Manque de soutien 1 11.641 0.001 0.215 0.22
Manque de temps 1 3.298 0.069 0.116 0.116
Qualité accueil 1 0.482 0.488 0.045 0.045
Qualité service 1 0.072 0.788 0.017 0.017
Disponibilité vaccin 1 2.01 0.156 0.092 0.156
Régularité du
personnel
1 2.01 0.156 0.047 -0.047
Dépenses 1 17.108 0.000 0.267 0.063
Résultats des estimations du modèle Logit
Variables d.d.l coefficient Ecart-type Wald Chi-
Deux
Probabilité Odds Ratio
Constante 1 -4.2420 1.5227 7.7610 0.0053*
Age 1 0.7227 0.6794 1.1317 0.2874 7.801
Activeco 1 -0.6881 0.3899 3.1148 0.0776 1.079
Absenceperson
ne
1 0.6313 0.3344 3.5642 0.0590 3.621
Depvac 1 1.2708 0.3340 14.4764 0.0001* 6.859
Dist 1 1.4759 0.3404 18.8028 0.0001* 4.375
Etatroute 1 1.1198 0.3336 11.2642 0.0008* 3.064
Absencetemps 1 0.7566 0.3632 4.3385 0.0373* 2.131
Problemepluie 1 1.0697 0.3463 9.5421 0.0020* 2.915
*significatif au seuil de 5 %
Test Chi-Deux d.d.l Probabilité
Likelihood Ratio
Test
72.4477 8 0.0001
Score 63.8886 8 0.0001
Wald 48.3505 8 0.0001
Résultats des estimations du modèle Logit: Ajustement
 Test d’ajustement du modèle : Hosmer-Lemeshow Test
 Capacité de prédiction du modèle
Chi-Deux d.d.l Probabilité
6.2923 8 0.6145
Capacité de prédiction du modèle
pourcent concordant 80.8 Somers-D 0.624
pourcent discordant 18.4 Gamma 0.629
pourcent ex aequo 0.9 Tau-a 0.303
Nombre de paires 12328 C 0.812
Conclusion
 Relation de dépendance (Test du Chi-Deux)
 Etat du chemin d’accès aux centres de santé
 Saisons pluvieuses
 Absence de soutien dans la continuité du processus de vaccination
 Distance entre le domicile du ménage et le centre de vaccination
 Dépenses liées à la vaccination
• Modélisation logistique
 Les résultats de cette enquête permettent de voir que les facteurs économiques
tels les dépenses liés à la vaccination sont plus déterminants pour expliquer
l’abandon de la vaccination des enfants de 1 à 5 ans dans les communes de
Miragoâne et Arnaud que les caractéristiques socio-démographiques
 D’autres variables telles le mauvais état des routes, les problèmes de pluies et le
manque de temps sont à même d’influencer négativement la complétude de la
vaccination des enfants
Recommandations
 Par rapport à la distance des centres et la résidence du ménage, les
autorités doivent prendre des dispositions pour résoudre ce
problème en utilisant d’autres moyens notamment la stratégie
avancée comme bon nombre de pays africains le font + couts lies a
la vaccination
 Compte tenu de la précarité des infrastructure routières, l’État
haïtien doit s’assurer que des travaux de rénovation des routes
soient engagés pour que les gens puissent accéder facilement aux
centres de vaccination.
 Etant donné que le manque de temps handicape le processus
vaccinal des enfants, les autorités gouvernementales doivent
intensifier les campagnes de sensibilisation pour faire comprendre
aux parents que la vaccination reste un moyen très sur pour protéger
leurs enfants contre certaines maladies, en dépit du fait que cela
peut leur paraitre contraignant.
Nos remerciements
 Dieu Tout-Puissant
 Familles CORIOLAN et DIVERS
 Directeur de Recherche le Professeur Budry Bayard (Ph.D)
 Professeur Jean Baptiste Anténord pour ses précieux conseils
 CTPEA et le corps professoral
 Direction Sanitaire des Nippes (DSNi) et l’Association de Santé Publique d’Haïti
(ASPHA).
 À nos amis : Guirlène Torchon Divers, Jode Beauplan, Roody Thermidor, Marcus
Cadet Réginald Standley Baron, Claud Mishell Gervé, Ted Emmanuel Augustin,
Jean-Marie Cayemitte, Djimmy Joseph
Merci !

Contenu connexe

En vedette

La pose il_faut_savoir_la_prendre1
La pose il_faut_savoir_la_prendre1La pose il_faut_savoir_la_prendre1
La pose il_faut_savoir_la_prendre1Emile Nadphasouk
 
Habiter le patrimoine patrimoine au présent
Habiter le patrimoine patrimoine au présentHabiter le patrimoine patrimoine au présent
Habiter le patrimoine patrimoine au présentlamanufacturedespaysages
 
Teorema de pitágoras
Teorema de pitágorasTeorema de pitágoras
Teorema de pitágorasLogos Academy
 
Usuarios xp
Usuarios xpUsuarios xp
Usuarios xpPepeA
 
Andreetti & Associés - Chasseur de têtes spécialiste
Andreetti & Associés - Chasseur de têtes spécialisteAndreetti & Associés - Chasseur de têtes spécialiste
Andreetti & Associés - Chasseur de têtes spécialisteEric Andreetti
 
La renaissance littéraire Les Humanistes La République des lettres
La renaissance littéraire Les Humanistes La République des lettresLa renaissance littéraire Les Humanistes La République des lettres
La renaissance littéraire Les Humanistes La République des lettrescoriolan76
 
Ejerc Conjuntos Ximena
Ejerc Conjuntos XimenaEjerc Conjuntos Ximena
Ejerc Conjuntos XimenaLogos Academy
 
A rock'n'roll hits story s. brackman
A rock'n'roll hits story s. brackmanA rock'n'roll hits story s. brackman
A rock'n'roll hits story s. brackmanamppowerpoint
 
Competencia Digital
Competencia DigitalCompetencia Digital
Competencia DigitalPepeA
 
Vico y el duende eduardo haboud
Vico y el duende eduardo haboudVico y el duende eduardo haboud
Vico y el duende eduardo haboudLogos Academy
 
Formación humana ficha #5
Formación humana ficha #5Formación humana ficha #5
Formación humana ficha #5Logos Academy
 

En vedette (20)

La pose il_faut_savoir_la_prendre1
La pose il_faut_savoir_la_prendre1La pose il_faut_savoir_la_prendre1
La pose il_faut_savoir_la_prendre1
 
Habiter le patrimoine patrimoine au présent
Habiter le patrimoine patrimoine au présentHabiter le patrimoine patrimoine au présent
Habiter le patrimoine patrimoine au présent
 
Teorema de pitágoras
Teorema de pitágorasTeorema de pitágoras
Teorema de pitágoras
 
Usuarios xp
Usuarios xpUsuarios xp
Usuarios xp
 
Andreetti & Associés - Chasseur de têtes spécialiste
Andreetti & Associés - Chasseur de têtes spécialisteAndreetti & Associés - Chasseur de têtes spécialiste
Andreetti & Associés - Chasseur de têtes spécialiste
 
La renaissance littéraire Les Humanistes La République des lettres
La renaissance littéraire Les Humanistes La République des lettresLa renaissance littéraire Les Humanistes La République des lettres
La renaissance littéraire Les Humanistes La République des lettres
 
Les cahier-de-la-fi-7
Les cahier-de-la-fi-7Les cahier-de-la-fi-7
Les cahier-de-la-fi-7
 
Ejerc Conjuntos Ximena
Ejerc Conjuntos XimenaEjerc Conjuntos Ximena
Ejerc Conjuntos Ximena
 
A rock'n'roll hits story s. brackman
A rock'n'roll hits story s. brackmanA rock'n'roll hits story s. brackman
A rock'n'roll hits story s. brackman
 
Competencia Digital
Competencia DigitalCompetencia Digital
Competencia Digital
 
Cahiers fi 03
Cahiers fi 03Cahiers fi 03
Cahiers fi 03
 
7 habitos mortales vs 7_habitos de amor
7 habitos mortales vs 7_habitos de amor7 habitos mortales vs 7_habitos de amor
7 habitos mortales vs 7_habitos de amor
 
Cube14BD_leger
Cube14BD_legerCube14BD_leger
Cube14BD_leger
 
asi es tumaco
asi es tumacoasi es tumaco
asi es tumaco
 
Jinamar ii
Jinamar iiJinamar ii
Jinamar ii
 
Vico y el duende eduardo haboud
Vico y el duende eduardo haboudVico y el duende eduardo haboud
Vico y el duende eduardo haboud
 
10
1010
10
 
Formación humana ficha #5
Formación humana ficha #5Formación humana ficha #5
Formación humana ficha #5
 
/~ by Simran.
/~ by Simran./~ by Simran.
/~ by Simran.
 
FullEntrepreneur
FullEntrepreneurFullEntrepreneur
FullEntrepreneur
 

Similaire à Présentation mémoire Divers et Coriolan 2013

Travail Pratique MWAMINI RUDAHARANA Esther powerpoint
Travail Pratique MWAMINI RUDAHARANA Esther powerpointTravail Pratique MWAMINI RUDAHARANA Esther powerpoint
Travail Pratique MWAMINI RUDAHARANA Esther powerpointMwamini Rudaharana
 
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...CripsIDF
 
01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh
01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh
01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas MaplehAlec Pemberton
 
La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...
La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...
La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...Ipsos France
 
JDCHE 20-21 - Le sel de la vie . Comment évaluer la qualité de vie des enfant...
JDCHE 20-21 - Le sel de la vie . Comment évaluer la qualité de vie des enfant...JDCHE 20-21 - Le sel de la vie . Comment évaluer la qualité de vie des enfant...
JDCHE 20-21 - Le sel de la vie . Comment évaluer la qualité de vie des enfant...Synhera
 
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016Paul Daval
 
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas… Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas… Réseau Pro Santé
 
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…Réseau Pro Santé
 
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…Réseau Pro Santé
 
Expérience d’un autre niveau de soins chez les personnes âgées à risque élevé...
Expérience d’un autre niveau de soins chez les personnes âgées à risque élevé...Expérience d’un autre niveau de soins chez les personnes âgées à risque élevé...
Expérience d’un autre niveau de soins chez les personnes âgées à risque élevé...DataNB
 
Informations syndicales - Rencontre AIDES
Informations syndicales - Rencontre AIDESInformations syndicales - Rencontre AIDES
Informations syndicales - Rencontre AIDESRéseau Pro Santé
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Graziella POURCEL (Institut national du ca...
Colloque RI 2014 : Intervention de Graziella POURCEL (Institut national du ca...Colloque RI 2014 : Intervention de Graziella POURCEL (Institut national du ca...
Colloque RI 2014 : Intervention de Graziella POURCEL (Institut national du ca...Institut national du cancer
 
Expérimentation de l exemption du paiement des soins au Burkina Faso
Expérimentation de l exemption du paiement des soins au Burkina FasoExpérimentation de l exemption du paiement des soins au Burkina Faso
Expérimentation de l exemption du paiement des soins au Burkina Fasovaléry ridde
 
Présentation sur le VIH en Algérie- French
Présentation sur le VIH en Algérie- FrenchPrésentation sur le VIH en Algérie- French
Présentation sur le VIH en Algérie- FrenchM-Coalition - MENA region
 
Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...
Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...
Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...AJHSSR Journal
 
Enfants et inégalités : Une Approche de Privations Multiples (MODA)
Enfants et inégalités : Une Approche de Privations Multiples (MODA) Enfants et inégalités : Une Approche de Privations Multiples (MODA)
Enfants et inégalités : Une Approche de Privations Multiples (MODA) UNICEF Algérie
 

Similaire à Présentation mémoire Divers et Coriolan 2013 (20)

Travail Pratique MWAMINI RUDAHARANA Esther powerpoint
Travail Pratique MWAMINI RUDAHARANA Esther powerpointTravail Pratique MWAMINI RUDAHARANA Esther powerpoint
Travail Pratique MWAMINI RUDAHARANA Esther powerpoint
 
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
Vaccination contre les infections HPV - Couverture vaccinale en Franc, impact...
 
01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh
01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh
01 Interventions FondéEs Sur Les Evidences Louise Thomas Mapleh
 
Guide pour le suivi et l'évaluation des programmes
Guide pour le suivi et l'évaluation des programmesGuide pour le suivi et l'évaluation des programmes
Guide pour le suivi et l'évaluation des programmes
 
La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...
La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...
La qualité de service des crèches en France - 10ème édition du baromètre de s...
 
JDCHE 20-21 - Le sel de la vie . Comment évaluer la qualité de vie des enfant...
JDCHE 20-21 - Le sel de la vie . Comment évaluer la qualité de vie des enfant...JDCHE 20-21 - Le sel de la vie . Comment évaluer la qualité de vie des enfant...
JDCHE 20-21 - Le sel de la vie . Comment évaluer la qualité de vie des enfant...
 
Cadre Logique
Cadre LogiqueCadre Logique
Cadre Logique
 
Cadre Logique
Cadre LogiqueCadre Logique
Cadre Logique
 
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
 
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas… Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
 
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
 
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
Vaccins contre le papillomavirus, ce que l’on sait… ou pas…
 
Contribution des associations de parents
Contribution des associations de parentsContribution des associations de parents
Contribution des associations de parents
 
Expérience d’un autre niveau de soins chez les personnes âgées à risque élevé...
Expérience d’un autre niveau de soins chez les personnes âgées à risque élevé...Expérience d’un autre niveau de soins chez les personnes âgées à risque élevé...
Expérience d’un autre niveau de soins chez les personnes âgées à risque élevé...
 
Informations syndicales - Rencontre AIDES
Informations syndicales - Rencontre AIDESInformations syndicales - Rencontre AIDES
Informations syndicales - Rencontre AIDES
 
Colloque RI 2014 : Intervention de Graziella POURCEL (Institut national du ca...
Colloque RI 2014 : Intervention de Graziella POURCEL (Institut national du ca...Colloque RI 2014 : Intervention de Graziella POURCEL (Institut national du ca...
Colloque RI 2014 : Intervention de Graziella POURCEL (Institut national du ca...
 
Expérimentation de l exemption du paiement des soins au Burkina Faso
Expérimentation de l exemption du paiement des soins au Burkina FasoExpérimentation de l exemption du paiement des soins au Burkina Faso
Expérimentation de l exemption du paiement des soins au Burkina Faso
 
Présentation sur le VIH en Algérie- French
Présentation sur le VIH en Algérie- FrenchPrésentation sur le VIH en Algérie- French
Présentation sur le VIH en Algérie- French
 
Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...
Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...
Analyse des determinants sociaux de la résistance au test de dépistage volont...
 
Enfants et inégalités : Une Approche de Privations Multiples (MODA)
Enfants et inégalités : Une Approche de Privations Multiples (MODA) Enfants et inégalités : Une Approche de Privations Multiples (MODA)
Enfants et inégalités : Une Approche de Privations Multiples (MODA)
 

Dernier

Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...Khadija Moussayer
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxKawTar253413
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Aymen Masri
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Khadija Moussayer
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxrababouerdighi
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxOuedraogoSoumaila3
 

Dernier (8)

Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE, UNE AMELIORATION DE LA PRISE EN CHARGE AVEC NOTAM...
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
 

Présentation mémoire Divers et Coriolan 2013

  • 1. Les déterminants socio-économiques et démographiques de l’abandon de la vaccination des enfants de 1 à 5 ans en Haïti : Cas du département des Nippes Mémoire de sortie présenté par: Claude Jacques DIVERS et Ralph Bergera CORIOLAN Promotion 2005– 2009: Option Statistique Directeur de recherche : Prof. Budry BAYARD, Ph.D. 22 Novembre 2013 CENTRE DE TECHNIQUES DE PLANIFICATION ET D’ÉCONOMIE APPLIQUÉE (C T P E A)
  • 2. Plan du mémoire Chapitre1-Introduction Chapitre 2-Cadres théorique et conceptuel Chapitre 3-Revue de littérature Chapitre 4-Méthodologie Chapitre 5-Présentation des résultats
  • 3. Introduction: Justification Importance de la vaccination dans la lutte contre la mortalité infantile Objectif de réduction du taux de mortalité infantile de 2/3 d’ici 2015 (4eme OMD) Mauvais classement d’Haiti en termes de couverture vaccinale et de complétude du cycle vaccinal sur le plan mondial et régional Faible taux de couverture vaccinale en Haïti (en 2010) DTP-R:55 %, taux d’abandon DTP-R:43 % Faible taux de complétude dans le département des Nippes (28 % en 2010)
  • 4. Introduction: Problématique Taux de mortalité infantile très élevé à travers le monde ( 66‰) 79‰ dans le continent africain et 27 dans la zone Amérique latine et Caraïbes Taux de mortalité infantile en Haïti en 2010 estimé à 54.2‰ (supérieur à la moyenne régionale) Taux de mortalité infantile dans le département des Nippes estimé à 57‰ Faibles taux de couverture pour les différents vaccins au niveau national 63.5 pourcent pour la BCG, 61.9 pourcent pour la polio3, de 75.2 pourcent pour la DTPer1 et de 44.9 pourcent pour la Variole (< 80 % : seuil acceptable par l’OMS)
  • 5. Introduction: Problématique(suite) Faibles taux de couverture vaccinale dans le département des Nippes et taux élevé d’abandon de la vaccination 58.3 pourcent pour le BCG, de 72.1 pourcent pour le DTP1, de 61.9 pourcent pour le DTP3 et de 60.6 pourcent pour la polio3 (< 80 % , Seuil accepté par l’OMS)(MSPP, 2010). Taux de complétude 28 % Taux d’abandon 14,2% (> 10% seuil acceptable recommandé par l’OMS)
  • 6. Introduction: Problématique(suite) 1.- Qui sont ceux ou celles qui ont abandonné le circuit vaccinal ? 2.- Quels sont les facteurs qui poussent les parents à arrêter la vaccination des enfants de 1à 5 ans en dépit du besoin de protection de ceux-ci contre les maladies de l’enfance? 3.- Quelle est l’importance des facteurs socio- économiques, démographiques et organisationnels dans l’abandon de la vaccination des enfants ?
  • 7. Objectifs Objectif général Identifier et analyser les facteurs susceptibles d’expliquer l’abandon de la vaccination des enfants de 1 à 5 ans dans le département des Nippes Objectifs spécifiques i. Caractériser les personnes en charge des enfants de 1 à 5 ans ayant abandonné le circuit vaccinal dans le département des Nippes ii. Examiner l’effet des variables sociodémographiques telles que l’âge, le sexe, le statut matrimonial, le niveau d’éducation et le milieu de résidence sur le comportement des personnes en charge face à la vaccination des enfants de 1 à 5 ans
  • 8. Objectifs (suite) i. Analyser l’effet des caractéristiques économiques telles que les dépenses liées à la vaccination et l’occupation des personnes en charge sur l’abandon du processus vaccinal des enfants de 1 à 5 ans ii. Déterminer l’effet des facteurs institutionnels tels que l’indisponibilité des vaccins, l’irrégularité des agents vaccinateurs et la qualité du service sur la vaccination des enfants de 1 à 5 ans
  • 9. Hypothèses Hypothèse fondamentale H1 : L’abandon de la vaccination des enfants de 1 à 5 ans dans le département des Nippes est lié significativement aux conditions socio-économiques, démographiques des personnes en charge de ces derniers ainsi qu’à l’organisation des services fournis par les autorités sanitaires Hypothèses spécifiques H1 : L’abandon de la vaccination des enfants de 1 à 5 ans dans le département des Nippes est lié négativement à l’âge de la personne en charge de la vaccination et à son niveau d’éducation
  • 10. Hypothèses (suite) Hypothèses spécifiques H2 : L’abandon de la vaccination des enfants de 1 à 5 ans dans le département des Nippes est positivement lié au niveau des activités économiques des personnes en charge de l’enfant et aux dépenses liées à la vaccination H3 : L’abandon de la vaccination des enfants de 1 à 5 ans dans le département des Nippes est lié positivement à l’indisponibilité des vaccins, à l’irrégularité des agents vaccinateurs et à la distance entre la résidence du ménage et le centre de vaccination
  • 11. Cadre théorique Dans le but d’expliquer l’adoption d’un comportement lié à la santé, divers théories et modèles ont été élaborés, lesquels sont regroupés en quatre catégories: (Robichaud-Ekstrand et al. 2001): A-Théories cognitives de type valeur-attente Modèle des Croyances Relatives à la Santé de Becker Théorie de l’action raisonnée de Fishbein et Ajzen Théorie de l’action planifiée d’Ajzen et Madden Théorie de l’efficacité personnelle perçue de Bandura  Théorie des comportements interpersonnels de Triandis Modèle de la motivation relative à la santé de Mcwen
  • 12. Cadre théorique(suite) B-Théories de la Personnalité Modèle du foyer de contrôle C-Théories de la communication Modèle de communication et compliance de McGuire D-Modèles intégrateurs Le modèle systémique de soins préventifs de Wash et Mcphee Le modèle de prédiction des comportements de santé de Pender Choix du cadre d’analyse Modèle de la motivation relative à la santé de Mcwen (1993) découlant des théories cognitives valeur-attente et le modèle de prédiction des comportements de santé de Pender (1982) découlant des modèles intégrateurs
  • 13. Cadre conceptuel Couverture Vaccinale : Représente la proportion d’individus vaccinés dans la population cible, exprimée en pourcentage (Savadogo S, 2003) Statut Vaccinal : Situation vaccinale d’un enfant cible par rapport aux doses de vaccins administrées (Savadogo S, 2003) Taux d’abandon: il représente le pourcentage d’enfants qui ont eu au moins un contact avec les services de vaccination mais qui n’ont pas reçu toutes les doses requises avant leur premier anniversaire Facteurs socio-démographiques: Ce sont les variables sociales et démographiques telles que le sexe, l’âge, le statut matrimonial, le niveau d’instruction, la religion, le milieu de résidence des parents et le nombre d’enfants à charge (Houiley D, 2007) Facteurs économiques : Ce sont des variables telles l’activité économique des personnes en charge des enfants et les dépenses liées à la vaccination (Houiley D, 2007) Organisation des services : C’est l’appréciation des personnes en charge des enfants du temps d’attente au service de vaccination, de l’accueil, de la disponibilité des vaccins, de la régularité des agents vaccinateurs, de la distance par rapport aux centres de vaccination, des informations sur la vaccination, du calendrier vaccinal et des effets secondaires des vaccins
  • 14. Revue de littérature I.-Facteurs socio-démographiques et économiques Age des mères (Muula et al. 2009) Manque de connaissance des mères (Savadou,2003) Niveau d’éducation des mères (Bénie et al. 2007) Nombre d’enfants à charge (Houilei, 2007) Rang de naissance des enfants (Muula et al. 2009) Croyances religieuses (Léonard et al. 2009) Manque de consultation post-natales( Muula et al.2009) Occupation de la mère (Ibnouf et al.2007)
  • 15. Revue de littérature(suite) II.-Facteurs institutionnels(organisation des services) Effets secondaires(Burton-Jeangros, 1999, Allot, 2005) Rupture de stocks(Moussa, 2009 ; Seydou, 2004) Inaccessibilité géographique (Solange, 2005) Horaires défavorables(Makoudote et al. 2006) Coûts des vaccins (Faye, 2005) Manque d’information sur les vaccins et la vaccination (Houilei, 2007) Temps d’attente (Agbigbi, 2004)  Manque de motivation des agents vaccinateurs et leur manque d’implication (Cissé, 2008) Irrégularité des séances de vaccination (Mongbo, 2003 ; Soumana, 2005) Insuffisance d’équipements (Abokon, 2004)
  • 16. Méthodologie Localisation géographique Département des Nippes: Miragoâne et Arnaud Population étudiée Toute personne en charge (père, mère, gardienne d’enfants, grands- parents et autres) d’enfants âgés de 1 à 5 ans dans le ménage ayant reçu au moins une dose de vaccins depuis leur naissance à la date de l’enquête. Taille de l’échantillon N=240 Sources de données Enquête réalisée par ASPHA en 2011 Méthode d’analyse Analyse descriptive Analyse bivariée (Test d’indépendance du Chi-Deux) Analyse multivariée (Modèle Logit dichotomique)
  • 17. Méthodologie (suite) Variables Définition Effet attendu Statut vaccinal Statut vaccinal de l’enfant dans le ménage enquêté 1=si l’enfant est incomplètement vacciné 0=sinon Variables explicatives Sexe Sexe de la personne en charge de la vaccination de l’enfant 1=femme 0=homme Positif Âge Âge de la personne en charge de la vaccination de l’enfant 1=plus de 49 ans 0= 15-49 ans Positif Lien Lien de parenté de la personne avec l’enfant 1=mère 0= sinon Négatif Niveau d’éducation Niveau d’éducation de la personne en charge de la vaccination de l’enfant 1=faible 2=moyen 3=Élevé Négatif Statut matrimonial Statut matrimonial de la personne en charge de la vaccination 1=en couple 0=sinon Négatif Religion Religion pratiquée par la personne en charge de la vaccination de l’enfant 1=catholique 2=protestant 3= vodouisant 4=autre Résidence Milieu de résidence de la personne en charge de l’enfant 1=milieu rural 0=milieu urbain Positif Occupation Statut économique de la personne en charge de l’enfant 1=travailleur 0=chômeur Positif Qualité de l’accueil Perception de la personne en charge sur la qualité de l’accueil reçu dans les centres de vaccination 1=mauvais 0=sinon Positif
  • 18. Méthodologie (suite) Variables Définition Effet attendu Qualité du service Perception de la personne en charge de l’enfant sur la qualité du service fourni dans les centres de vaccination 1= mauvaise 0=sinon Positif Disponibilité des vaccins Disponibilité de toutes les doses des vaccins lors des séances de vaccination 1= indisponible 0=sinon Positif Régularité du personnel Régularité des agents et des séances de vaccination 1=irrégulier 0=sinon Positif Coûts Dépenses supportées par la personne en charge pour faire vacciner l’enfant 1=si la personne est incapable de payer 0= sinon Positif Distance Distance entre le domicile de la personne en charge de l’enfant et le centre de vaccination 1=si la distance entre le centre et son domicile est très éloignée 0=sinon Positif État de la route Perception de la personne en charge de l’enfant sur l’état de la route menant vers les centres de vaccination 1=mauvais 0=sinon Positif Saison pluvieuse Perception de la personne en charge sur le fait que la pluie constitue un empêchement 1=oui 0= non Positif Absence de soutien Personne en charge affirmant que l’absence d’autres personnes pour emmener les enfants aux centres de vaccination est un empêchement 1= oui 0= non Positif Manque de temps Personne en charge affirmant que le manque de temps pour emmener les enfants aux centres de vaccination est un empêchement 1= oui 0= non Positif
  • 19. Méthodologie (suite) Méthode d’estimation du modèle Logit Pour estimer le modèle, la méthode adoptée est celle du Maximum de Vraisemblance. La réalisation de l’enquête fournit n observations indépendantes (Yi, Xi). Les variables Yi sont distribuées suivant une loi de Bernoulli (1, pi) où L’écriture de la Vraisemblance est la suivante : Pour une observation : Pour l observations : Alors: Ou F La log-Vraisemblance s’écrit : Soit:
  • 20. Méthodologie (suite) La dérivée première cette expression donne : La dérivée seconde s’écrit : + Dès lors la matrice d’information de Fisher s’écrit: Il convient alors de rechercher la valeur de qui maximise la vraisemblance où plus précisément son logarithme noté l.
  • 21. Méthodologie (suite) Etapes de validation du modèle Test de nullité individuelle des coefficients :Test de Wald Test de nullité globale des paramètres : Test du rapport de vraisemblance Test d’ajustement: Test de Hosmer-Lemeshow Capacité prédictive du modèle
  • 22. Présentation des principaux résultats Tableau 7 Répartition des ménages selon le nombre d’enfants répertoriés et la commune de résidence Nombre d’enfants dans le ménage Miragoâne Arnaud Total Nombre de ménages effectif Nbre de ménages effectif Nbre de ménages Effectif 1 enfant 158 158 25 25 183 183 2 enfants 45 90 3 6 48 96 3 enfants 6 18 1 3 7 21 4 enfants 2 8 0 0 2 8 Total 211 274 29 34 240 308
  • 23. Tableau 8 Répartition des ménages selon le statut vaccinal des enfants et la commune de résidence Tableau 9 Répartition des personnes responsables des enfants selon le lien de parenté et le statut vaccinal de l’enfant Statut vaccinal Miragoâne Arnaud Total Complet 95 45 % 6 21 % 101 42 % Incomplet 116 55 % 23 79 % 139 58 % Total 211 100 % 29 100 % 240 100% Lien de parenté Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Mère 94 93.0 123 88.5 217 90.4 Père 4 4.0 12 8.6 16 6.7 Grand- mère / grand-père 2 2.0 3 2.2 5 2.1 Frère / soeur 0 0.0 1 0.7 1 0.4
  • 24. Tableau 10 Répartition des personnes responsables des enfants selon le sexe et le statut vaccinal de l’enfant Tableau 11 Répartition des personnes responsables des enfants selon le groupe d’âge et le statut vaccinal de l’enfant Sexe Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentage Effectif Pourcentage Effectif Pourcentage Femme 97 96.0 127 91.4 224 93.3 Homme 4 4.0 12 8.6 16 6.7 Total 101 100 139 100 240 100 Groupe d'âge Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentage Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentage 15 - 49 ans 97 96.0 126 90.6 223 92.9 Plus de 49 ans 4 4.0 13 9.4 17 7.1 Total 101 100 139 100 240 100
  • 25. Tableau 12 Répartition des personnes responsables des enfants selon leur statut matrimonial et le statut vaccinal de l’enfant Statut matrimonial Statut vaccinal de l’enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentage Célibataire 21 20.8 20 14.4 41 17.1 Marié 19 18.8 28 20.1 47 19.6 Veuf (ve) 5 5.0 3 2.2 8 3.3 Séparé (e) 4 4.0 14 10.1 18 7.5 Concubinage 51 50.4 71 51.0 122 50.8 Autre 1 1.0 3 2.2 4 1.7 Total 101 100 139 100 240 100
  • 26. Tableau 13 Répartition des personnes responsables des enfants selon la religion et le statut vaccinal de l’enfant Tableau 14 Répartition des personnes responsables des enfants selon le niveau d’éducation et le statut vaccinal de l’enfant Religion du répondant Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentage Effectif Pourcentage Effectif Pourcentage Catholique 47 46.5 74 53.2 121 50.4 Protestant (Adveniste, Temoin Jehova, ...) 51 50.5 56 40.3 107 44.6 Aucune 2 2.0 7 5.0 9 3.8 Autre 1 1.0 2 1.5 3 1.2 Total 101 100 139 100 240 100 Niveau d'éducation Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Aucune 39 38.6 64 46.0 103 42.9 Connaissan ce des lettres 30 29.7 34 24.5 64 26.7 Primaire 21 20.8 22 15.8 43 17.9
  • 27. Tableau 15 Répartition des personnes responsables des enfants selon leur occupation et le statut vaccinal Tableau 16 Opinion sur le caractère obligatoire de la vaccination et le statut vaccinal de l’enfant Occupation Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Chômage 19 18.8 40 28.8 59 24.6 Salarié 6 5.9 6 4.3 12 5.0 Commerce de détail 59 58.4 74 53.2 133 55.4 Cultivateur 15 14.9 16 11.5 31 12.9 Autre 2 2.0 3 2.2 5 2.1 Total 101 100 139 100 240 100 Opinion sur le caractère obligatoire de la vaccination Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Oui 99 98.0 135 97.1 234 97.5 Non 2 2.0 4 2.9 6 2.5 Total 101 100 139 100 240 100
  • 28. Tableau 17 Opinion sur les lieux de vaccination et le statut vaccinal de l’enfant Tableau 18 Opinion sur l’importance de la vaccination et le statut vaccinal Connaissanc e sur les lieux de vaccination Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Bonne 99 99 139 100 238 99.6 Mauvaise 1 1 0 0 1 0.4 Total 100 100 139 100 239 100 Opinion sur l'importance de la vaccination Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Oui 100 100 137 98.6 237 99.2 Non 0 0 2 1.4 2 0.8 Total 100 100 139 100 239 100
  • 29. Tableau 23 Opinion sur la disponibilité des vaccins dans les centres de vaccination et le statut vaccinal de l’enfant Tableau 24 Opinion sur la régularité du personnel de santé et le statut vaccinal de l’enfant Opinion sur la disponibilité des vaccins Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Non disponible 47 46.5 52 37.4 99 41.3 Disponible 54 53.5 87 62.6 141 58.7 Total 101 100 139 100 240 100 Opinion sur la régularité du personnel de santé Statut vaccinal de l’enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Non 36 35.6 56 40.3 92 38.3 Oui 65 64.4 83 59.7 148 61.7 Total 101 100 139 100 240 100
  • 30. Tableau 25 Opinion sur la capacité à pourvoir aux dépenses liées à la vaccination et le statut vaccinal de l’enfant Tableau 26 Opinion sur la distance entre le domicile du ménage et le centre de santé le plus proche et le statut vaccinal de l’enfant Opinion sur la capacité à pourvoir aux dépenses liées à la vaccination Statut vaccinal du premier enfant du répondant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Capable 55 54.5 39 28.1 94 39.2 Incapable 46 45.5 100 71.9 146 60.8 Total 101 100 139 100 240 100 Opinion sur la distance entre le domicile du ménage et le centre de santé le plus proche Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentage Effectif Pourcentage Effectif Pourcentage Non éloigné 59 58.4 42 30.2 101 42.1 Eloigné 42 41.6 97 69.8 139 57.9 Total 101 100 139 100 240 100
  • 31. Tableau 27 Opinion des personnes interviewées sur l’état du chemin vers les centres de vaccination Tableau 28 Répartition des ménages enquêtés selon l’incidence de la saison pluvieuse sur la complétude de la vaccination Opinion sur l'état du chemin d'accès Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Mauvais état 56 55.4 43 30.9 99 41.3 Bon état 45 44.6 96 69.1 141 58.7 Total 101 100 139 100 240 100 Opinion sur l'incidence de la saison pluvieuse Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Non Empêchement 55 54.5 55 39.6 110 45.8 Empêchement 46 45.5 84 60.4 130 54.2 Total 101 100 139 100 240 100
  • 32. Tableau 29 Répartition des ménages enquêtés selon leur opinion sur le temps consacré à la vaccination Tableau 30 Influence de l'absence de gens pour emmener les enfants aux centres de vaccination Opinion sur le manque de temps Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Suffisance 38 37.6 37 26.6 75 31.2 Insuffisance 63 62.4 102 73.4 165 68.8 Total 101 100 139 100 240 100 Opinion sur le manque de soutien Statut vaccinal de l'enfant Complet Incomplet Ensemble Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Effectif Pourcentag e Presence 58 57.4 49 35.3 107 44.6 Absence 43 42.6 90 64.7 133 55.4 Total 101 100 139 100 240 100
  • 33. Test d’indépendance entre le statut vaccinal et les variables explicatives Variable d.d.l Khi-carré Probabilité Coefficient de contingence D de Somers sexe 1 2.0523 0.1519 0.0921 0.074 Age 1 2.584 0.108 0.103 0.085 Milieu de résidence 2 0.325 0.569 0.037 0.037 Activité économique 1 3.078 0.079 0.113 -0.113 Statut matrimonial 1 5.078 0.279 0.031 0.03 Religion 3 3.439 0.329 0.119 -0.044 Lien de parenté 4 4.163 0.384 0.131 0.065 Niveau d’éducation 4 5.078 0.279 0.144 -0.074 Distance 1 19.086 0.000 0.271 0.282 État des routes 1 14.501 0.000 0.239 0.246 Saisons pluvieuses 1 15.222 0.022 0.146 0.147 Manque de soutien 1 11.641 0.001 0.215 0.22 Manque de temps 1 3.298 0.069 0.116 0.116 Qualité accueil 1 0.482 0.488 0.045 0.045 Qualité service 1 0.072 0.788 0.017 0.017 Disponibilité vaccin 1 2.01 0.156 0.092 0.156 Régularité du personnel 1 2.01 0.156 0.047 -0.047 Dépenses 1 17.108 0.000 0.267 0.063
  • 34. Résultats des estimations du modèle Logit Variables d.d.l coefficient Ecart-type Wald Chi- Deux Probabilité Odds Ratio Constante 1 -4.2420 1.5227 7.7610 0.0053* Age 1 0.7227 0.6794 1.1317 0.2874 7.801 Activeco 1 -0.6881 0.3899 3.1148 0.0776 1.079 Absenceperson ne 1 0.6313 0.3344 3.5642 0.0590 3.621 Depvac 1 1.2708 0.3340 14.4764 0.0001* 6.859 Dist 1 1.4759 0.3404 18.8028 0.0001* 4.375 Etatroute 1 1.1198 0.3336 11.2642 0.0008* 3.064 Absencetemps 1 0.7566 0.3632 4.3385 0.0373* 2.131 Problemepluie 1 1.0697 0.3463 9.5421 0.0020* 2.915 *significatif au seuil de 5 % Test Chi-Deux d.d.l Probabilité Likelihood Ratio Test 72.4477 8 0.0001 Score 63.8886 8 0.0001 Wald 48.3505 8 0.0001
  • 35. Résultats des estimations du modèle Logit: Ajustement  Test d’ajustement du modèle : Hosmer-Lemeshow Test  Capacité de prédiction du modèle Chi-Deux d.d.l Probabilité 6.2923 8 0.6145 Capacité de prédiction du modèle pourcent concordant 80.8 Somers-D 0.624 pourcent discordant 18.4 Gamma 0.629 pourcent ex aequo 0.9 Tau-a 0.303 Nombre de paires 12328 C 0.812
  • 36. Conclusion  Relation de dépendance (Test du Chi-Deux)  Etat du chemin d’accès aux centres de santé  Saisons pluvieuses  Absence de soutien dans la continuité du processus de vaccination  Distance entre le domicile du ménage et le centre de vaccination  Dépenses liées à la vaccination • Modélisation logistique  Les résultats de cette enquête permettent de voir que les facteurs économiques tels les dépenses liés à la vaccination sont plus déterminants pour expliquer l’abandon de la vaccination des enfants de 1 à 5 ans dans les communes de Miragoâne et Arnaud que les caractéristiques socio-démographiques  D’autres variables telles le mauvais état des routes, les problèmes de pluies et le manque de temps sont à même d’influencer négativement la complétude de la vaccination des enfants
  • 37. Recommandations  Par rapport à la distance des centres et la résidence du ménage, les autorités doivent prendre des dispositions pour résoudre ce problème en utilisant d’autres moyens notamment la stratégie avancée comme bon nombre de pays africains le font + couts lies a la vaccination  Compte tenu de la précarité des infrastructure routières, l’État haïtien doit s’assurer que des travaux de rénovation des routes soient engagés pour que les gens puissent accéder facilement aux centres de vaccination.  Etant donné que le manque de temps handicape le processus vaccinal des enfants, les autorités gouvernementales doivent intensifier les campagnes de sensibilisation pour faire comprendre aux parents que la vaccination reste un moyen très sur pour protéger leurs enfants contre certaines maladies, en dépit du fait que cela peut leur paraitre contraignant.
  • 38. Nos remerciements  Dieu Tout-Puissant  Familles CORIOLAN et DIVERS  Directeur de Recherche le Professeur Budry Bayard (Ph.D)  Professeur Jean Baptiste Anténord pour ses précieux conseils  CTPEA et le corps professoral  Direction Sanitaire des Nippes (DSNi) et l’Association de Santé Publique d’Haïti (ASPHA).  À nos amis : Guirlène Torchon Divers, Jode Beauplan, Roody Thermidor, Marcus Cadet Réginald Standley Baron, Claud Mishell Gervé, Ted Emmanuel Augustin, Jean-Marie Cayemitte, Djimmy Joseph Merci !