SlideShare une entreprise Scribd logo
EXPOSITION D’ART CONTEMPORAIN
Cercle des Artistes de la vallée des Baux
Peinture – Sculpture – Street Art – Photographie – Land Art
Saint-Rémy-de-Provence
Banderole à l’entrée de la Maison du Parc Naturel Régional des Alpilles de Saint-Rémy-de-Provence
Les Flyers L’affiche
L’édito du Président du Cercle des Artistes de la vallée des Baux
Je suis très heureux de vous présenter ce catalogue qui prend la suite des A R T I T U D E S 2017 et 2018.
De nouveau, la galerie colorée des Artistes va exposer à la Maison du Parc Naturel Régional des Alpilles à Saint-
Rémy-de-Provence du 15 juillet au 8 Septembre 2019.
Par rapport à l’année passée, il est à noter néanmoins quelques changements :
- Les sculptures, intérieures ou extérieures, seront exposées pendant toute la durée de l’exposition ;
- Nous accueillerons quelques artistes de Valetudo, l’association présidée par Jean-Marc Boulon, directeur
de Saint-Paul de Mausole, dont l’objectif est de mettre l’art au service du soin ;
- Quelques artistes-peintres se sont portés volontaires pour réaliser une « performance » : création en
public d’une œuvre et dialogue avec les visiteurs ;
- Le Cercle a invité quelques artistes amoureux de la Provence.
A R T I T U D E S, c’est donc le plaisir des yeux et l’accueil d’une quarantaine d’artistes avec des œuvres très
variées qui seront ouvertes à la curiosité des visiteurs : des œuvres abstraites et figuratives, des sculptures
étonnantes, des photos, des dessins, des paréidolies, du Land Art, du Street Art, … etc.
Ce sera aussi la rencontre et le dialogue avec un public amateur d’art dans des lieux magnifiques.
À ce propos, je remercie chaleureusement Jean Mangion, Président du Parc naturel régional des Alpilles, et toute
l’équipe du Parc qui nous accueillera pour la troisième fois pendant 2 mois dans ses murs.
Je remercie également Nath Chauve-Crepel-Flory qui a créé l’affiche de l’expo et Dominique Lefebvre, le vice-
Président du Cercle qui a mis en page le catalogue que vous tenez dans vos mains.
Comme le dit Robert Filliou : « l’Art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art ».
Et chers visiteurs de A R T I TU D E S 2019 :
« N’oubliez pas qu’une œuvre d’art existe en tant que telle qu’à partir du moment
où elle est regardée ». Nicos Hadjinicolaou
Et « Plus qu’un vœu, un aveu : l’Art et la vie ne font qu’un » Miss.Tic
Bonne visite !
Henri Kaufman
L’édito du Président du Parc naturel régional des Alpilles
Pour la troisième année consécutive, les talentueux artistes du « Cercle des Artistes de la Vallée des Baux » nous
font l’honneur de présenter leur exposition annuelle estivale à la Maison du Parc.
Le Cercle, et son Président Henri Kaufman, défendent une vision de la promotion des arts sous toutes ses formes,
à laquelle, en tant que Président du Parc naturel régional des Alpilles, je ne peux qu’adhérer.
Je suis en effet attaché à cet objectif de la Charte du Parc de contribuer au renforcement des échanges artistiques
et culturels sur notre territoire.
C’est toute l’ambition du Cercle qui, dans une grande ouverture d’esprit, accueille des artistes aux multiples
talents, professionnels et amateurs, avec pour dénominateur commun l’affection portée à notre petit bout de
Provence et l’envie de partager l’Art dans toutes ses expressions.
Parce qu’ils savent nous émouvoir, nous questionner, nous intriguer, et parfois même nous bousculer, ces
artistes de talents sont les bienvenus à la Maison du Parc. Qu’ils soient originaires des Alpilles ou habitants par
adoption, ces passionnés, créateurs, sculpteurs, photographes, peintres ou plasticiens, s’approprient le rez-de-
chaussée et les jardins de cette Maison à l’architecture audacieuse. Chacun saura s’en réjouir parmi les
nombreux visiteurs mais également, aux premières loges, l’équipe du Parc, les élus et partenaires qui viennent
régulièrement à Saint-Rémy-de-Provence dans le cadre de nos projets communs.
Avec plus de 2000 visiteurs par an depuis la première édition, ARTITUDES 2019 conforte une nouvelle fois la
Maison du Parc dans son rôle de Maison de Territoire et son ouverture à la culture contemporaine. Amis artistes,
et visiteurs, sachez aussi que ce lieu est celui de nombreux rendez-vous durant toute l’année mobilisant tous les
publics.
Outre notre mission d’information sur les actions et enjeux du Parc, pour la préservation de la biodiversité, la
gestion de la forêt, l’agriculture, le tourisme durable, la transition énergétique, l’aménagement du territoire, ou
l’éducation à l’environnement, la Maison du Parc propose un programme varié d’ateliers, d’animations enfants
ou d’expositions.
N’hésitez pas à (re)venir nous rencontrer lors de ces occasions.
Je remercie le Cercle des Artistes de la Vallée des Beaux pour son implication et souhaite à ARTITUDES 2019
une très belle réussite, qui je l’espère, confortera encore notre coopération et notre amitié dans les prochaines
années.
Jean Mangion
Président du Parc Naturel Régional des Alpilles
Maire de Saint-Etienne-du-Grés
B A
Courriel : ba.eyguieres@gmail.com
Web : http:// www.sculptureba.fr
Facebook : https://www.facebook.com/ba.sculpture
Très tôt artiste en herbe, B.A souhaite s’exprimer par le dessin, la peinture, puis la terre … Née à Lyon et après
avoir vécu en Savoie de nombreuses années, c’est en Provence, où elle vit depuis dix-sept ans, qu’elle décide de
prendre divers cours de modelage et d’art vivant.
Très vite elle décide d’installer son atelier à Eyguières au pied des Alpilles pour s’adonner à sa passion, la
sculpture. BA puise son inspiration lors de ses voyages qui l'ont menée jusqu'aux Terres Australes et au cœur
des traditions provençales.
Depuis 2006 elle expose en galerie et sur diverses rencontres artistiques. Le cloître Sainte-Trophine en Arles qui
accueille ses œuvres lors du Salon International des Santonniers de novembre à janvier.
A l’occasion d’expositions avec un collectif d'artistes plasticiens et poète du pays Salonais, BA a travaillé sur des
thématiques comme la société connectée, la COP21, etc…
Elle pratique aussi le Raku, résultat d’une technique d’émaillage développée dans le Japon du XVIème siècle, qui
utilise un grès chamotté plus solide car les pièces doivent résister à de forts chocs thermiques.
Giroflée – Tilleul – Azur Les mariés
Axa Liou Rêverie
QUELQUES AUTRES RÉALISATIONS DE BA
Florence BARRE
Courriel : flbarre@icloud.com
Web : https://www.facebook.com/florence.barre.188
Instagram : Florence_barre
Peintre et photographe.
Deux ans de formation à l’ESAG « Atelier Met de Penninghen » de Paris puis aux Beaux-Arts de Paris,
parallèlement à des études d’histoire et de littérature anglaises et américaines à La Sorbonne et l’Université́ de
Californie à San Diego.
En peinture, Florence BARRE travaille plusieurs thèmes en grande partie autobiographiques :
* La violence de la blessure initiale associée à la cruauté du monde.
* Une gestuelle personnelle minimaliste, souvent comparée à de la calligraphie chinoise ou japonaise. Dans ces
tableaux, elle recherche la maitrise et la perfection du geste pour atteindre l'équilibre parfait : l’expression en
grande partie de souvenirs de 14 ans de danse classique.
* Ses tableaux très colorés interprètent la vie et ses moments d’émotions intenses, mais son travail sur la couleur
est devenu récemment pratiquement monochrome.
Par choix, elle travaille uniquement sur papier – principalement format raisin – à plat, ce qui exige de la vitesse tout
en sachant qu’elle ne pourra pas revenir en arrière. Ce faisant, Florence exprime les émotions qu’elle éprouve au
moment où̀ elle peint, toujours avec une sensation de corps à corps frénétique. Ses tableaux sont l’expression et
le reflet de ses émotions, de ses blessures, de sa vie.
Série « Les Couleurs de la Vie »
Le soleil est le monocle du monde Le dahlia noir I will always love you La vague
F comme Femme What are you
doing the rest of
your life ?
F comme Fleur L’iris de Florence Automne Œuf de Pâques et
poisson-chat
Coquillage
Des rêves à n’en plus finir
Série « Gestuelle minimaliste »
No moon at all Elles
Vespérale Lune de fiel
Dominique BONNEAU
Courriel : elconsulting@icloud.com
La Provence inspire Dominique BONNEAU et plus particulièrement les Alpilles. Elle aime capter l’atmosphère des
marchés, la vie de village, les paysages saturés de soleil…
En Provence, ce sont toujours des périodes intenses de création. Aquarelles, dessins, huiles… elle décline sa
passion avec différentes techniques.
Peintre amateur, elle a exposé en individuel à la Butte aux Cailles à paris, en Normandie à la Galerie du Petit Enfer
(Luc sur Mer), en Sologne et en région parisienne notamment dans l’Est de Paris (Rosny-sous-Bois, Clichy-sous-
Bois, Livry Gargan, Montfermeil) etc…
Elle réalise un vieux rêve : celui de s’installer à demeure ; elle a acheté récemment une maison à Noves pour se
livrer plus intensément à la création.
Sur ses toiles, la lumière vibre toute entière. Du côté des Baux, à certains endroits, la terre est rouge et partout la
pierre est d’une éclatante blancheur, érodée par le temps, le soleil et le vent… les oliviers tapissent les vallées :
le massif des Alpilles ceinturé d’oliviers et l’épicentre d’un paysage calcaire doux et rude à la fois. Telle une mer
d’émeraude, les oliviers à perte de vue évoquent la douceur du temps et un art de vivre.
Les marchés de Provence
Symphonie en rouge et blanc
Oliviers Au pied des Baux
Lumières de Provence
Nicole BROUSSE
Courriel : nicole.brousse@gmail.com
Web : http://sculpteurnicolebrousse.org
Facebook : https://www.facebook.com/Nicole-Brousse-104172192973076/
Instagram : https://www.instagram.com/nicolebrousse/
« Il était une fois… » Nicole Brousse… Une femme sculpteur/ sculpteur de femmes… »
Tout au début, elle aimait modeler l’argile, le vêtement, la danse, mettre en forme le tissu … Elle décida qu’elle
exprimerait cela à travers la Sculpture, puis commença à élaborer des corps de femmes. Parallèlement, elle
s’intéressait à ce qui permet de mieux se connaître, faire évoluer son bienêtre et, petit à petit s’installa l’envie de
faire passer cette autre passion dans ses sculptures.
Des œuvres naquirent alors de ce mariage intérieur avec la découverte de soi et l’ouverture à l’inconscient
collectif. « L’infiniment petit retrouvant l’infiniment grand » n’est-ce pas Mr Pascal !
Elle décida un beau jour (telle une archéologue ou une scientifique), d’expérimenter sa recherche personnelle dans
son travail de sculpture, l’un servant d’outil à l’autre et réciproquement. Donnant ainsi naissance à « différentes
inspirations… ». Au début, elle ne se rendait pas compte du lien qui existait entre ces deux recherches.
Mais par la suite, elle finit par comprendre que tout était complémentaire.
Chaque sculpture permettait d’échafauder une « théorie » : Tous les êtres vivants, au plus profond d’eux-mêmes,
sont reliés entre eux et à l’univers. Tel un carnet de voyage intérieur, en partant de son être, elle cherchait à ce
que son travail de sculpture soit de tous les temps et de toutes les origines.
C’est dans le croisement de l’horizontale (le temps), partant de l’antiquité pour aller vers le futurisme en passant
par le moyen Age, le fantastique et de la verticale (civilisation), inspirée par les différentes cultures, qu’elle pensait
pouvoir trouver l’essence même du monde ! A la croisée de tout cela, elle découvre enfin le : Ici et maintenant !
Et c’est ainsi que … « … la recherche du » je » se transforme petit à petit en l’expression du jeu.
Comme son nom l’indique, le présent est un cadeau et nous ramène à la joie d’être en vie… »
Au fil des ans, elle s’aperçoit qu’il s’agit bien de retrouver l’essence même de vie à travers des sculptures qui en
sont dépourvues … « Objets inanimés, avez-vous donc une âme ? ».
Démonstration par l’absurde. Ce qui nous ramène au jeu. Toujours cette dualité se retrouvant au beau milieu de
la dérision… »
Renaître à soi
Partage dans ton sein cette plénitude de vivre.
Rattrape le plaisir perdu...
Alors, dis-moi : qui es-tu, le sais-tu ?
Le temps fera bien l'affaire d'un avis positif...
Tout ce dont tu as besoin, tu l'as en toi !
Plutôt que de voyager,
Dans le traditionnel schéma,
Qui t’ennuie et ne t'apporte rien,
Cherche la magie de l'être.
Remonte dans la sphère de ce que tu pressens.
Rentre en toi,
Le plus souvent possible.
Fais alors, les découvertes d'un monde,
En dehors du temps,
Tellement essentiel.
Comment cacher cela plus longtemps !
La vie peut être autre chose.
Nous nous devons de la chercher,
Dans son centre.
Comme un entraînement...
...En plusieurs étapes...
Nicole Brousse
« Suite infini 8 » Nous utilisons si peu de nos capacités, nous avons tous la possibilité de
dépasser nos limites, si nous le voulons "Notre peur la plus profonde n'est pas que nous ne
soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà
de toutes limites. Marianne Williamson (repris par Nelson Mandela)
« Vers l’unité »
Photo : Jean-Paul Villegad
À l’intérieur du cadre, qui pour Nicole Brousse correspond à l’enveloppe corporelle,
les personnages suspendus représentent la dualité intérieure, côté féminin et côté
masculin reliés par le cercle afin de les unifier et ainsi créer la paix intérieure.
« Grimpeuses »
Photo : NB Gap
Souvent la « montagne » de notre idéal est difficile
à atteindre, grimper, toujours grimper pour y arriver.
« Élévation »
Photo : Gérard Coste
Montrer le ciel, l’air, des éléments indispensables
À la vie, comme la conscience de ce qui nous dépasse
Et que l’on peut approcher en s’élevant.
Ricardo BURT-RILEY
Courriel : ricardoburtriley@gmail.com
Web : https://cargocollective.com/burtriley/Exibitions
Facebook : https://www.facebook.com/ricardo.burtriley
Richard ou Ricardo Burt Riley, artiste dont les origines sont si composites quelles ne suffisent pas à explorer
l’œuvre très personnelle, paradoxale à la fois intense et dense. En effet, il est de mère franco-cubaine et de père
américain d’origine irlandaise. Après avoir vécu à Cuba et poursuivit des études aux Etats-Unis, Mexique,
Angleterre et en France, malgré un doctorat d’économie politique, il renonce à la carrière diplomatique et décide
de se consacrer à sa vocation initiale, la peinture. D’abord installé au Pays Basque, il choisit enfin de se fixer en
Provence dans les Alpilles séduit par sa lumière et l’équilibre de ses paysages lui rappelant la Toscane.
Son univers plastique dès le premier abord engendre un climat où la puissance et la volupté peuvent se côtoyer.
Aux emportements correspondent des empattements onctueux et suaves, suivis d’accalmies rédemptrices. Là,
s’entremêlent des ébauches de corps dans une débauche de couleurs.
De la réalité, il retient souvent des distorsions, des déformations mais parfois aussi des harmonies étonnantes,
qu’il réorganise pour constituer son propre abécédaire, créer une poétique pour laquelle il invente de nouvelle
allitération et qu’il pousse aux confins d’une abstraction lyrique.
Burt-Riley exulte quand les corps, les êtres vivants, végétaux, oiseaux, animaux mêlés aux choses inanimées
s’enchevêtrent, s’imbriquent pour imiter notre perplexité d’abord, notre contentement ensuite, comme si doutes
et incertitudes se jaugeaient mutuellement via une palette inouïe, flamboyante.
Il arrive par-delà la joute, le jeu ludique l’emporte. Tandis que toute l’énergie se déploie dans un espace cerné ou
la réalité n’existe plus qu’en résistance. Ce qui devient tangible, c’est l’intensité de l’émotion qui surgit de cet
univers onirique.
La pléthorique « production » artistique de Ricardo BURT-RILEY porte aux rêves …
Olivier CARDIN
Courriel : cardinolivier@gmail.com
Facebook : https://www.facebook.com/CardinOlivier
Instagram : Olivier cardin
En parallèle à des études d’art graphique au lycée Corvisart, puis à l’école des arts Déco (ENSAD) Paris. Venu à la
peinture par le dessin et au travers les œuvres de Nicolas de Staël, Van Gogh, Modigliani et Soutine qui ont guidés
mes premiers pas. La peinture n’a pas toujours été sa copine, se fut laborieux, difficile, parfois douloureux, et lui
a servi de thérapie. Olivier CARDIN sort, de je ne sais où ? De dessous l’armoire ? ou d’un tiroir ?
Les couleurs se sont jouées de lui, il s’est pris les pinceaux dans le plat, impossible de les tenir, les retenir, alors,
il a quitté le radeau de la Méduse, les laissant barbouiller avec lui.
En quête du Graal comme Perceval, d’utopie, d’eldorado, horloger à la recherche du mouvement perpétuel ou de
la pierre philosophale, alchimiste au fourneau, remplit de bobos, barbouilleur solitaire, de couleurs et de mots.
Cette peinture singulière ère comme Don Quichotte sur les chemins de pierres, ou comme une bouteille à la mer.
Peindre ou dessiner en toute humilité, les fragilités de l’humanité, les travers de l’espèce humaine, les errements,
les doutes, les combats obscures qui nous étreignent, entre le bien et mal, l’amour ou la haine, tout s’emmêle, le
noir, le blanc, la couleur, le néant, quand nos âmes en peine traversent tempêtes et ouragans.
Peindre l’espoir qui brille dans la matière, pour sortir du chaos, du noir de la nuit.
Avec une âme d’enfant, sur le rectangle blanc, papier ou toile cloutées, vide toujours difficile à combler, endroit
silencieux où Olivier CARDIN va se réfugier, pour se protéger et flâner, en cherchant le geste, le trait universel,
l’équilibre, l’harmonie des couleurs, ou des formes humaines ou animales, pour partager, une émotion, une joie,
un mouvement, un sentiment, des regards, des larmes, un sourire, une opinion…!, et trouver l’alliance universelle,
que les riches, les pauvres, les gros, les maigres, les gentils, les méchants, les malades, les biens portants
puissent trouver un réconfort, un partage, retrouver une partie de leur histoire, la peinture est un utopie.
Dernières expositions
Galerie Atelier Thémé Pont Aven,
Exposition permanente 2019
Soul Papers, Expo Collective Dessin
actuel, Carla Bayle Avril 2019
Galerie Midiune Lourmarin, exposition
permanente 2019
Galerie Bressigny, Angers Février - Mars
2019
We Art From Paris - 75015 Paris décembre
2018
Centre d’art contemporain Bouvet-
Ladubay, Novembre 2018 - janvier 2019
ArtCheval OFFCheval Saumur, Octobre -
novembre 2018
Festival Art’Tanik, Villié-Morgon, Octobre
2018
ArtCheval OFFCheval, Chapelle Saint
Jean, Saumur, Octobre - novembre 2018
Salon Regain, Lyon, septembre - octobre
2018
Atelier Contemporain Ribérac, septembre
- octobre 2018
41ème Salon d’Art, Chartres, septembre
2018
Château de Montbron, exposition
collective, juillet - aout 2018
Espace Beaujon, Mairie de Paris 8e, mai
- juin 2018
Art Capital Grand Palais, Paris, 11 au 18
Février 2018
Au salon des artistes Français et salon du
dessin et de la peinture à l’eau, Galerie29,
Evian, février-mars 2018
Life Drawing Montmartre (Paris), novembre
2017
Salon REGAIN / rencontre des Arts (Lyon),
septembre 2017
World Art Museum de Dalian (Chine) expo
collective, aout septembre et octobre 2017
Centre d’Arts et de Création Franco-
Chinois Shanghai 2017-2018
Exposition Collective, Cercle des Artistes de
Paris, Vincennes, Mai 2017
Salon de Printemps, Centre d’Arts et de
Création, Aulnay, Avril 2017
Art Capital Salon des indépendants Grand
Palais, Paris, Février 2017
Galerie Vis’Art, Exposition personnel, Lyon,
Février 2017
Salon National des Beaux-Arts (carrousel
du Louvre) Paris, Décembre 2016
Exposition Collective, Galerie Tête de l’art,
Forbach, novembre 2016
Exposition Collective, Salon du petit format
à Moissac, Septembre 2016
Exposition Collective, Agora galerie, Eyguières
(Provence), Aout 2016
Ange déchu turlututu, tombé du ciel, caractériel, C’est la rébellion
petit patapon !!!, je vais te découper en rondelles de saucisson, ou
de p’tits LU turlututu, si tu joues les gros cons, petit patapon. Te
transformer en accordéon, Lucifer, sur la place de l’Odéon, ici gît
les maux de la terre, qu’on lira sur le phylactère.
Acrylique sur papier format 104 cm x 74 cm
Assis songeur, comme un seigneur, Roi de Navarre, ou petit lascar,
fagoté comme l’as de pique, le regard rêveur, dans les bras
protecteurs de la dame de cœur, abat ses dernières cartes pour ne
pas rester sur le carreau …
Acrylique sur papier format 79 cm x 54 cm
Assis sur le cycle de la vie, cyclo tour de vélo, cyclique, encyclique qui
tourne en rond comme la terre, globe crucifère tout rond à la
"croix..sé" des chemins, qui fait des bonds, ricochant à la surface de
l’eau, comme un caillou lancé par un enfant.
Acrylique sur papier format 79 cm x 54 cm
Entre deux expositions, monocycle qui fait des ronds dans ce grand
cirque plein de fanfarons. Ménestrel sur le fil, qui file sur la piste
aquarelle, en équilibre, pour ne pas tomber à la fin de l’été, dans
la vanité, colchique dans les prés, la suffisance aux selfies affligeants
d’égo tellement gros, qu’on dirait des montgolfières en jachère.
Dans ce fatras, ce chaos, ce méli-mélo, tourne mon petit vélo.
Acrylique sur papier format 79 cm x 54 cm
Sylvie CORBANINI
Courriel : corbanini.sylvie@neuf.fr
Sylvie CORBANINI est membre de l’association VALETUDO de Saint-Paul-de-Mausole à Saint-Rémy-de-Provence.
Donnons-lui la parole :
Je suis née en Provence en 1964.
À la suite d’un évènement difficile, j’ai eu la chance de pouvoir participer à un atelier de peinture.
J’ai immédiatement senti à quel point la peinture pouvait me permettre de m’exprimer.
Ceci sans avoir à parler … la main s’exprime.
Les sujets de prédilection de Sylvie CORBANINI sont les portraits de femme et la femme en général aussi bien en
peinture qu’en sculpture.
Victoire
Espoir
Leela
Perle noire
Recueillement
LES SCULPTURES DE SYLVIE CORBANINI
Yoann CRÉPIN
Courriel : yoanncrepin@yahoo.fr
Web : http://yoanncrepin.com/
Facebook : https://www.facebook.com/yoann.crepin.art
Né à Arles en 1983, Yoann CRÉPIN passe son enfance dans les Alpilles, au milieu des collines et de la garrigue.
D’abord lieu d’aventure et de liberté, la nature devient source d’inspiration et lieu de création.
La découverte du Land-Art après sa vingtième année influence sa démarche artistique : créer dans et avec la
nature. Les œuvres réalisées en pleine nature sont confectionnées à partir d’éléments naturels caractéristiques
des lieux, elles tendent à fusionner et interagir avec la nature. Certaines jouent avec le vent, la lumière,
l’apesanteur. D’autres s’unissent avec l’eau, la terre et les végétaux.
Il est à la recherche d’une alliance entre deux créativités : humaine et naturelle.
Laisser l’homme s’exprimer à travers la nature et réciproquement, laisser la nature s’exprimer à travers l’homme.
Depuis plusieurs années, il réalise également des créations dans les parcs et les jardins privés. A l’inverse des
œuvres éphémères réalisées en pleine nature celles-ci ont une longue durée de vie, certaines sont pérennes.
En plus de ses très nombreuses expositions, on note la parution dans de grands magazines :
- Beaux-Arts magazine, juillet 2016, une demi-page (page 136) ;
- Beaux-Arts magazine, juillet 2013, une demi-page (page 139) ;
- Botanic magazine, automne hiver 2012 (pages 94-95).
Les roseaux danseurs
La porte de la pluie
Quelques autres exemples parmi les nombreuses réalisations de Yoann CRÉPIN
Corine FOREST
Courriel : corineforest5@gmail.com
Web : https://www.facebook.com/corine.forest
Corine FOREST est peintre-plasticienne, pharmacienne et transfuge de l’industrie pharmaceutique. Elle passe par
l’École des Beaux-Arts de Rouen.
De 1993 à 2015, Corine travaille en solitaire dans son atelier, exposant en France et à l’étranger des œuvres Miroir,
à la recherche de sa place, étendant cette exploration de la féminité à la création de bijoux.
En 2015, la vie l’a faite sortir avec violence de son atelier et ouvert les portes du collaboratif, de l’itinérance et du
Street Art.
En quête de Liberté, Corine FOREST a élargi son regard, recherché l’altérité, et ainsi libéré ses lignes.
Elle travaille aujourd’hui sur des papiers népalais et cartons, supports plus légers et modestes que les toiles. Elle
colle des Oiseaux de papier, LIBRES, dans les rues, les plaçant en conversation avec graffiti ou paysages.
En 2017, elle a publié son recueil d’Artiste : « LIBRE », contant son nouveau cheminement, montrant son travail
depuis 2015, tant les collages d’Oiseaux Libres dans les rues que son travail d’atelier.
Parce que « avec l’âge, la Vie et l’Art se confondent » (Braque),
Parce que l’Art est mon Voyage, mon chemin de vie, celui de mes rêves,
Parce qu’il est la joie d’un partage, le désir d’apprendre de l’Autre.
Cuba
La danse
Cartons déchirés
Vinyles customisés
Arthur FOUILLET
Courriel : lesuyer@gmail.com
Web : https://www.thesuyer.com
Instagram : @the_suyer
La clé de voûte du travail de Arthur FOUILLET est le figuratif.
Il veut que le spectateur se projette dans l’œuvre à travers son univers visuel et son personnage Süsu, comme
s’il en faisait son alter égo d’un instant.
Ce qu’il essaye de représenter, c’est la collision entre nos fantasmes, nos souvenirs et nos observations.
Il pense qu’en se rapprochant de notre essence profonde, notre vision, devient universelle.
L’approche de Arthur FOUILLET est onirique car il essaye toujours de superposer un côté enfantin et naïf, à un
côté inquiétant et plus sombre.
C’est selon lui notre rapport à la vie, où peur juxtapose émerveillement.
Dans ses œuvres il aime créer plusieurs points d’entrée, pour que le spectateur
se crée une histoire indépendamment de celle qu’il a créé.
Le vide saturé
Cette toile est la première étape ide la série intitulée "Une ère organique".
J'y raconte un parcours initiatique vécu par mon personnage Süsü. Ce parcours
pictural est complété par un conte que j'ai écrit, dont je vous livre ci-dessous une
quatrième de couverture : Süsü a sa tête enflée comme un ballon. C'est à cause des
"organiques", des solides aux couleurs criantes, filant et tourbillonnant à toute
allure dans son crâne dans un bruit assourdissant. Un jour, il décide retirer ce
ballon et s'aventure dans un monde extérieur inconnu.
Cette toile étant la première de la série, voici le début du conte qui s’y rattache.
« Aussi loin qu’il s’en souvienne, son crâne a toujours été enflé par ses Organiques.
Süsü les appelle comme ça, des solides aux couleurs criantes, filant et tourbillonnant
à toute allure dans son crâne dans un bruit assourdissant.
Il ne voit, ne ressent que ça.
C’est son être tout entier qui s’est construit dans le rythme de ces mouvements.
Un jour englué, un autre fasciné par ces mouvements, il les regarde fuser
passivement, en les accusant de l’envahir et de gonfler son crâne comme un ballon.
S'il pouvait au moins savoir ce qu'il y avait en dessous. »
Jean-Marie GALLON
Courriel : jean-marie.gallon@orange.fr
Web : https:// www.artfacto.fr
Originaire de la Côte d’Azur, Jean-Marie GALLON a côtoyé les sculpteurs de l’école de Nice, dans les années 70-
80, qui lui ont donné l’envie de créer.
En 2009-2010, il a fréquenté l’école supérieure d’Ébénisterie d’Avignon, section sculpture sur bois, et ceci s’est
soldé par l’obtention d’un diplôme de sculpteur –doreur. À la sortie de cette école, il intègre l’Association de la
Maison des Métiers d’Art qui siège à l’époque en Avignon.
Les Artistes du début vingtième et l’Art Africain sont pour lui une source d’inspiration sans fin, notamment
Picasso, Brancusi, Modigliani, Gargallo……Tous ces Artistes lui ont donné l’envie d’explorer divers matériaux tel
que le bois, le métal et bien d’autres.
Depuis 2013, Jean-Marie GALLON occupe le poste de professeur d’Art Appliqué aux Lycée des Métiers - Domaine
d’Éguilles à Vedène (84).
Il travaille essentiellement le bois et le métal (tôle de zinc).
Entre deux sculptures, il restaure des objets d’Art, des pièces de faïence, porcelaine, lustres, et réalise des
peintures faux marbres … son autre passion.
Samothrace
GODDA
Courriel : g.ims.clouzeau@gmail.com
Facebook : https://www.facebook.com/goddapeinture
Ayant quitté la Norvège, son pays d'origine, puis Londres, où elle a travaillé comme professeur des écoles, elle
s’est installée au sud de la France en 1994. GODDA est autodidacte.
Son nom d'artiste, "GODDA" est le petit nom donné par son père dans son enfance, une enfance heureuse, source
d'inspiration pour elle.
Après avoir essayé l'écriture pour la jeunesse, c'est finalement dans la peinture qu’elle a pu s'exprimer. Un jour
sa fille aînée lui a demandé si elle voulait peindre avec elle. « On a étalé des grandes feuilles de papier sur le sol
du salon et j'ai sorti des pastels secs. Et c'est parti. Je suis partie. L'odeur de peinture à l'huile et de la térébenthine
au sous-sol du musée d'art de Stavanger m'est revenue ».
Puis des techniques qu’elle a apprises durant sa formation en arts plastiques quand elle étudiait pour devenir
enseignante en Norvège. Ensuite les cours du soir en Angleterre, où GODDA a appris à observer la lumière et les
ombres sur des objets et sur des nus... Tout lui est revenu.
Dernières expositions
2019 " Perspectives" à L'Espace d'Art Contemporain 361, Aix-en-Provence
2018 "NATURE, à l'écoute de tes signes", ARTITUDE 2018, Espace Van Gogh, Arles
2018 Espace Van Gogh, Arles 2
2018 "Toutheme", ARTITUDE 2018, Baux-de-Provence
2018 " Couleurs", ARTITUDE 2018, Saint-Rémy-de-Provence
2018 "Le temps suspendu”, Galerie 361, Aix-en-Provence
2018 "BA et GODDA", exposition à l’office du tourisme, Jouques
2018 "Couleurs", Ateliers Agora, Eyguières
2018 "3 Filles 1 expo", Hôtel de Manville, Baux-de-Provence
2017 "Fenêtres", L'auberge de Loubens, Toulouse
2017 "BA et GODDA", Exposition au château Revelette, Jouques
2017 " ARTITUDE 2017 ", Salle Robert de Lamanon, Salon-de-Provence
2017 "Trois filles un expo", Chapelle Entressen, Istres
2017 Exposition collective Noël 2017, Galerie 361, Aix-en-Provence
2017 "ARTITUDE 2017", Hôtel de Manville, Baux de Provence
2017 "Œuvres abstraites", ARTITUDE 2017, Saint-Rémy-de-Provence
2017 "Jeux de hasard" Pôle des Arts visuels, L'Estaque
Matière ou lumière Symphonie I, II et III
Espoir Poésie
Mirage
Joëlle griMo
Courriel : j.grimo@free.fr
Web : http://j.grimo.free.fr
Facebook : @J.griMo
Instagram : @J.griMo
Après une formation scientifique qui lui a permis de travailler dans quatre continents et de voyager dans de
multiples pays, Joëlle GriMo se tourne en 2008 vers le dessin d’après modèle vivant. Grâce aux séances de l’Atelier
de la Garance à Vedène (Vaucluse), elle perfectionne sa technique du fusain, de la sanguine et de l’encre de Chine.
Puis elle s’initie à la peinture à l’huile auprès de Martyn Baldwin, peintre expressionniste anglais établi à Saint-
Rémy-de-Provence.
Elle prend alors conscience du rôle que joue l’émotion ressentie devant le sujet.
Elle découvre ensuite les possibilités de l’acrylique grâce aux techniques du plasticien Joseph Alessandri et
commence à développer une pratique personnelle dans son propre atelier. Mais c’est finalement à partir de 2017,
grâce aux conseils généreusement prodigués par Nath Chauve Crépel, peintre à Fontvieille, qu’elle travaille à
libérer son geste et à capter la justesse de l’expression.
Installée dans les Alpilles depuis la fin des années 90, Joëlle GriMo est une passionnée du langage sous toutes
ses formes. À partir de 2010, elle mène de front des études en sciences du langage et une carrière artistique
naissante.
Elle rejoint la Maison des Artistes en 2014 et poursuit depuis sa recherche d’une expression picturale, dans une
grande variété de thèmes : Paysages (avec une prédilection pour la Vallée des Baux), Nus, Natures mortes ou encore
Abstrait.
Elle expose régulièrement dans la région, dans des lieux tels que l’Espace van Gogh à Arles, l’hôtel de Manville
aux Baux de Provence, la Chapelle Saint Laurent à Eygalières, les Ateliers Agora d’Eyguières, le Centre d’Art de
Graveson et la Maison du Parc à St Rémy de Provence. Elle participe à des événements récurrents comme les
installations d’Art Painting dans les Halles de Fontvieille ou encore les Artitudes du Cercle des Artistes de la
Vallée des Baux.
démarche artistique
U n b e s o i n u r g e n t d e c o h é r e n c e
La première partie du chemin, celle qui va du regard à la vibration intérieure, était là. Son prolongement jusqu’au geste
pictural restait à construire, et tant que cela n’était pas entrepris, il ne pouvait y avoir de sens ni d’accomplissement.
C’est poussée par cette nécessité que J. GriMo s’est mise en quête des outils techniques et de l’expérience qui lui
permettraient d’affiner son écriture et ainsi, d’extérioriser de la façon la plus juste possible cette résonance intime. Et de
la partager.
En recherche perpétuelle, J. GriMo s’autorise à produire un travail constamment en mutation, quitte à dérouter les témoins
de son parcours qui n’ont souvent pour seul repère que l’énergie toujours présente dans ses œuvres. Peu importe, elle
sait, elle, qu’au moment où elle l’a fait, elle était en phase avec son projet.
Souvent confrontée à la solitude, elle y voit une façon d’aller chercher, entre doute et jubilation, les ressources au plus
profond de son être, en particulier en exploitant un même thème dans des séries de plusieurs dessins ou tableaux.
Elle tourne cependant volontiers son esprit vers d’autres influences, que ce soit en scrutant le travail des maîtres ou en
partageant émotions et expériences avec les artistes de son entourage ou les visiteurs d’une exposition.
Sans cesser de se poser la question de l’authenticité de son écriture.
Arbre de Judée
Amandier I Amandier II
Marie-Dominique GUÉNOT
Courriel : dominique.lorieux@gmail.com
Marie-Dominique GUÉNOT vit à Orgon et fait de la peinture depuis à peine 3 ans. Elle fut l’élève de Marie Dubost à
Lambesc. Marie-Dominique a l’humilité de dire qu’elle est très novice pour la peinture à l’huile.
Elle a fait une longue carrière de styliste, d’abord dans la mode et ensuite dans la décoration et la création de linge
de maison. Elle avait monté sa propre marque de linges fabriqués en Inde et au Vietnam. Elle était donc familière
avec le dessin, les jeux de couleurs, la création de vêtements, de matières, de tissages, d’imprimés et de broderies
pour ses modèles.
Sa vie professionnelle lui laissait trop peu de temps pour peindre et c’est avec bonheur et passion Marie-Dominique
GUÉNOT s’y met désormais.
La nature, la source de vie pour nous tous et un thème d’inspiration majeur pour les peintres de tout temps.
Apaisante, étonnante, réconfortante, généreuse et nourricière, mais aussi envahissante, dangereuse et menaçante.
Elle essaye de transmettre dans ses tableaux toute la richesse et la beauté de la nature, quel challenge ! Lourde
tâche de transmettre tant de beauté de ses tableaux, la verdure et les fleurs comme les impressionnistes, les arbres
comme Corot, l’eau et ses reflets comme Monet, la houle et la tempête comme Turner, le ciel et ses nuages
menaçants.
Jardin d’automne Asters
Corbeille de fruit
Entre deux eaux Ruine à Eygalière
La vague
Francis GUERRIER
Courriel : francisguerrier@me.com
Web : http://www.francisguerrier.com/Francisguerrier.com/FRANCIS_GUERRIER.html
Né en 1964, fils du peintre Raymond Guerrier et de la céramiste Francesca Guerrier. Il exerce pendant 20 ans le
métier de scénographe pour l’évènementiel, la danse, le théâtre, l'opéra et la musique.
Depuis 2002, il se consacre essentiellement à la sculpture. Ses premières pièces sur la mémoire intègrent la
lumière et l'image.
Mais très vite, le métal devient son support de création.
Depuis 2005, il a fait le choix de la sculpture monumentale.
Il travaille sur ses "Plumes d'Ange" en aluminium de 5 à 15 mètres montées sur ressort et mobiles au vent.
Aujourd’hui, en quête des formes originelles, ses dernières pièces monumentales sont directement inspirées par
la nature, par la lune et par le ciel descendu sur la terre.
Lune bleue
Vers le ciel
L’Âme de fond
QUELQUES AUTRES RÉALISATIONS MONUMENTALES DE FRANCIS GUERRIER
Plume (Hôtel de la marine)
La sirène
Camille JACOBS
Courriel : kmil.jacobs@gmail.com
Web : https://www.camille-jacobs.com
Née en 1988, sculpteurs de mère en fille, et après des études d’Art à l’académie Charpentier, Camille JACOBS
expose depuis presque 10 ans ses sculptures en France et à l’étranger.
Elle a grandi au bord de la méditerranée dans une famille très créative !
Initiée dès l'enfance par une mère et une tante toutes deux sculptrices, elle a suivi leurs pas pour trouver son
chemin !
Elle expose depuis presque dix ans ses sculptures et puise ses inspirations dans des scènes de vie, en tentant
de capter l'élégance et la puissance de nos mouvements, la poésie de nos actions ...
Également fascinée par la métamorphose des matériaux, Camille travaille avec divers supports essentiellement
issus du recyclage tel que le papier et crée des « trompe l’œil » de matières.
Cerceau
Grimpeur en rappel
Enfant aux ballons Échelle
Henri KAUFMAN
Courriel : hipipip@gmail.com
Web : https://www.facebook.com/hkaufman
Henri Kaufman, Président du Cercle des Artistes de la Vallée des Baux, a une culture et une inspiration
mathématiques que l'on retrouve dans ses recherches et expos successives : détecter la "couleur du hasard" et
les éventuels messages cachés sur des mosaïques décomposant par exemple le nombre d'or, Il aime aussi cultiver
les illusions d'optique dans des affiches déchirées ou des sculptures mobiles tels les "HKubes" Suspendues dans
les branches des arbres, elles sont animées par le vent et illuminées par le soleil ; sans oublier le design de meubles
Minimals.
Les artistes sont le plus souvent attentifs au spectacle naturel, mais hélas ils passent à côté de moult images qui
sont rarement regardées.
Avec un peu de curiosité et de créativité, on peut détecter ces images sur des troncs d'arbres, dans les nuages,
sur des murs, etc. : on les appelle des paréidolies du grec ancien para-, « à côté de », et eidôlon, « apparence,
forme ». C'est une sorte d’illusion d’optique qui consiste à associer un stimulus visuel informe et ambigu à un
élément clair et identifiable, souvent une forme humaine ou animale. C’est cette étonnante capacité de notre
cerveau à « donner du sens » là où il n’y en a pas réellement.
Avec un peu d'effort, en poussant un cri, vous verrez avec joie ce que les autres n'ont pas encore vu !
N'hésitez pas d’écrire sur le livre d'or ce que vous avez vu. Avec un poil de créativité, vous verrez apparaitre des
personnages, des animaux, et ...vous serez heureux de vos découvertes.
LES HKUBES
Un cube dans un cube L’escalier du Paradis Un cube … en 2D ou 3D ?
LES PARÉIDOLIES
Un gros animal ? Un homme important Un chien en colère
LES AFFICHES DÉCHIRÉES
Je regarde le regard qui me regarde
Colette LASSALLE
Courriel : col.lassalle@orange.fr
Web : http://colettelassalle.com/
Facebook : https://www.facebook.com/search/top/?q=Colette%20Lassalle
Déjà vers treize ans, alors que Colette LASSALLE et ses amies rentraient du lycée, elle était la seule à visiter assez
régulièrement une galerie d’Art pour découvrir de nouvelles œuvres.
Elle dessinait déjà pour le plaisir. Et puis, après bien des années passées à Paris, la ville lui a semblé un film en
noir & blanc, presque en permanence.
Colette LASSALLE a découvert la lumière du Sud il y a 20 ans avec l'impression d'un objectif affiné lors du mistral,
les couleurs fortes, sensuelles, violentes, qui nous harcellent les yeux, nous brûlent.
Elle aime ce soleil qui plombe et creuse les ombres. Les voyages aussi, l'Afrique omniprésente en elle, comme
une deuxième identité avec ses odeurs ses couleurs d’épices, ses fruits aussi, les gens, leur sourire malgré les
problèmes.
Le désert où l’on se perd pour mieux se resituer l’a toujours obsédé. Elle a d’ailleurs peint avec ce sable, si chaud
et si doux à travers les doigts.
Elle aime l’errance dans les villes inconnues ou connues, à la fin du jour, comme les chats longent les murs, le
silence et la contemplation.
Ses influences classiques sont Matisse et Gauguin pour l’explosion des couleurs.
Crucifixion
Paradis vert L’indienne
Lions Chevaux (grotte Chauvet)
Nu I Nu II Femme au bas noirs
Jean-Paul LE ROY
Email : leroyjp13@gmail.com
Web : http://jpleroy.wixsite.com/monsite
Après des études à la faculté de Vincennes (Paris VIII) au département "cinéma audio-visuel", il reprend en 1981
un ancien atelier de photographie à Saint-Rémy-de-Provence, équipé d'une chambre 18/24 en bois sur rail, de
fonds peints, un labo noir et blanc avec agrandisseur, cuves et matériel de retouche.
Portraits, mariages, communions, école, il participe aux événements de la vie locale. Il rencontre aussi des
artistes, peintres, musiciens, sculpteurs, comédiens.
Conception de presse book, de livres d'Artistes, de reproductions d’œuvres, d'affiches, de photos publicitaires, il
travaille aussi pour Kodak en créant et développant le journal interne de la structure Avignonnaise.
Il donne des cours de photo dans différentes structures.
Il travaille maintenant avec du matériel numérique qui lui permet, post shot de travailler certaines images, les
objets sont alors mis en scènes, la nature transcendée.
L'extraction de l'image dans l'image, voir, à voir, à perce voir, entre voir, re voir, pour voir, pré voir, il y a mille
façons de voir ! La photo est une mise en lumière, la lumière recherchée, ses ombres, sa subtilité, sa sensualité,
sa chaleur. La photo qui en résulte est une alchimie entre l’Être et l'image.
La photo, c'est aussi un morceau de temps que l'on prend au temps.
Ce que la photographie reproduit à l'infini n'a lieu qu'une fois (Roland Barthe)
Annie LEFEBVRE
Courriel : annilefebvre@yahoo.fr
Annie LEFEBVRE a toujours été attiré par le dessin, la peinture, la sculpture, les musées, les belles choses, bref,
elle est attirée par l’art sous toutes ces formes dès le moment où cela touche au « beau ».
Son sens de l’esthétique a toujours été très affuté.
Mais quand elle était adolescente, elle aurait voulu s’orienter vers un métier artistique, mais dans son milieu de la
bourgeoisie, on apprenait D’ABORD un métier …
De nombreuses années après, lors de l’une de ses très nombreuses expatriations, Annie commença à faire de la
peinture dans « les ateliers » mis à la disposition des impatriés, et ainsi elle a franchi le pas pour rejoindre les
artistes qu’elle se contentait auparavant de contempler ...
Elle peut pratiquer son sens du beau avec la photographie.
L’architecture complait son sens de l’esthétique,
les musées son sens de l’art et du beau.
Corps (photo prise à l’Hôtel Lambert à Avignon lors d’une exposition de berline de Bruyckere)
Coursives du MUCEM à Marseille
Escalier de Christian LACROIX à l’Abbaye de Montmajour
Dominique LEFEBVRE
Courriel : dominique_lefebvre2002@yahoo.fr
Devenu artiste paraît-il (je pouffe) grâce à son intronisation en 2017 de Vice-Président du Cercle des Artistes de la
vallée des Baux, Dominique LEFEBVRE, donc artiste qu’on se le dise (MDR), est un iconoclaste décalé et
inclassable.
Gourou (sic !) de la finance, et après avoir tâté de la photographie de concert de jazz pour la Seine-TV, il s’investit
dans les arts numériques, notamment le montage vidéo de son grand réservoir de photographies (plus de
85.000 !). Comme il n’est pas du niveau des photographes professionnels, il réussit à « magnifier » ses photos
dans des montages vidéo parfois délirants.
Dominique Lefebvre est par nature peu respectueux et tourne tout en dérision en employant un langage du 2ème
voire même du 3ème
degré. Mais il a su se « policer » pour la réalisation de ce catalogue en faisant dans le hyper
respectueux pour les artistes, peut-être la seule catégorie qu’il ne se permet pas (encore) de brocarder.
De par sa démarche, il essaye de ne pas vivre en contradiction avec les idées qu’il ne défend pas
Nb : Relisez soigneusement plusieurs fois cette phrase … elle n’est pas aussi anodine qu’elle parait !
NATH Chauve-Crépel-Flory
Pot-pourri des caricatures des exposants de
ARTITUDES 2016
Henri Kaufman
Brocardage de soi-même
Logo du « non-artiste » Moi-même ‘
La nature triomphante ou souffrante, c’est selon.
Élio LUSSATO
Courriel : artist.elio@orange.fr
Web : https://www.artmajeur.com/eliolussato
Facebook : https://www.facebook.com/elio.lussato
La peinture d’Élio LUSSATO se veut sculpturale, remplie de matière, sable, cendres de cigares, ocres, peinture à
l'huile etc...
Ses toiles doivent se toucher avec les yeux même si on a envie d'y poser ses mains, de les effleurer de les
caresser...
Qu'avec les yeux...
Jetées sur une toile, toutes ces matières se mélangent et se confondent.
Après avoir travaillé pendant plus d’une dizaine d’années sur les symboles du judaïsme, Élio LUSSATO, artiste
connu et reconnu dans notre région profite de cette nouvelle exposition pour se lancer dans une nouvelle aventure
créative autour de la nature, de la création, de la vie.... de la planète.
Un nouveau challenge ...
Les dix commandements Mère et son enfant ouvrant la porte du bonheur
3 bouteilles rouge sur fond gris Apéro en Provence Ballade le long du quai
Dos à dos Tête à tête
QUELQUES AUTRES RÉALISATIONS D’ÉLIO LUSSATO
La naissance La fin Bambou
Les jarres de Qûmram
Dominique MIGNON
Courriel : dominique.mg@outlook.fr
Web : https://www.dominique-mignon.fr/
Le point de départ est une sensation immédiate, presque charnelle où seul compte le mouvement, la vibration des
couleurs : c’est ainsi que l’artiste transcrit subjectivement ses ressentis : lumière et miroir de l’âme se confondent.
On y apprend l’importance du vide, car c’est aussi un moment de méditation : il faut faire le vide dans son cœur
comme disent les peintres traditionnels chinois. Sans le vide, pas de stabilité. Sans l’encre, pas de pulsation.
Par syncrétisme, les techniques de l’encre se mêlent aux techniques occidentales de la couleur pour faire émerger
émotions et perceptions du sujet à traiter.
…..un « laisser-surgir » à l’encre…..un jeu de vibration de couleurs qui laisse dire l’effervescence.
Un univers sans figuration, un appel à l’imaginaire. Tout ici est question de rythme, de silence, de méditation et
de couleurs.
Vers une expérience de lumière... une technique de tradition au service du XXIème siècle.
La recherche picturale de Dominique MIGNON est un voyage initiatique entre philosophie orientale et approche
profonde du Soi. Un univers fait d’émotions, de surprises exprimant le flou et les méandres de son âme.
Son travail à l’encre précède un jeu de glacis qui s’entremêlent jusqu’à faire jaillir la lumière.
Dernières expositions
Été 2019 : Festivals de Saulieu et Chablis
Mai 2019 : Sélectionnée Concours ArTalents - Guyancourt
Mars/Avril 2019 : Festival d’ Art Sacré de Senlis et Senlis Artfair
Février 2019 : Salon des Artistes Français – Art en Capital
2018 : La Citerne aux Baux de Provence
2017 : Charity Business – Naples (Florida)
2015 : Méditation et Lumière – La Madeleine, Paris
2015 : Biennale de Saint Germain en Laye/ Exposition personnelle à la galerie Mona Lisa – Paris 6
2015 et 2014 : Salon des peintres du Touquet
2014 : Exposition collective à Chelsea – New York
2014 : Salon de Boulogne Billancourt - 1er prix de peinture
2012 : Salon de l’Isle Adam - toile achetée par la ville
Marie-Hélène MOUYON
Courriel : infos@mouyon-artiste-peintre.com
Web : http://www.mouyon-artiste-peintre.com
Les corps du peintre Marie-Hélène MOUYON « crient » silencieusement, cherchant à exprimer les tourments de
l’âme pudiquement enclos dans le mutisme des conventions séculaires. La toile perd son vulgaire statut de
support, substitue la violence et la « parole » des chromatismes au mutisme des sentiments inexprimables par
l’ordinaire des mots. De Rome à New-York, de l’Allemagne à l’Angleterre, les œuvres de Marie-Hélène MOUYON ont
parcouru un chemin aux couleurs de l’arc en ciel, à la rencontre de l’Homme, des Hommes et du pluralisme de
notre nature. L’Expressionnisme symboliste de l’artiste, soutenu par un fa presto cher à nos amis transalpins, lui
permet d’exprimer l’instantanéité de l’inspiration, l’immédiateté de la sensation, la fulgurance de la pensée. Le
corps est ici au centre de la pensée du peintre, le corps avec sa force et sa fragilité, le corps comme métaphore de
l’Existence, de la Vie.
Cursus :
École des Beaux-arts d’AVIGNON, école privée à PARIS, école américaine à AMSTERDAM, un an à ROME pour étudier l’antique.
Plus de cent expositions de 1984 à ce jour, entre autres :
Italie (Sienne, Rome, Tivoli, Assise, Florence), Angleterre (Colchester), Espagne (Tarragona), Allemagne (Wetzlar), Etats-Unis (New-York), Thaïlande (Séjour
en résidence d’artiste en 2015), France (Nice, Cannes, Avignon, Biot, Saint-Raphaël, Grasse, l’Isle-sur-la-Sorgue, Juan-les-Pins, Arles, Nîmes, Gordes,
Marseille, Sète, Saint-Tropez, Bandol, Les-Baux-de-Provence, Baume de Venise, Saint-Rémy-de-Provence, Ménerbes).
Expositions-prestige
Espace Cardin, Paris, Château de La Tour d’Aigues, Château de Simiane, Valréas, Château de Montauban, Fontvieille, Château de Saint Andiol, Sénat
Paris, Galerie Etienne de Causans, Paris Château Beaupré-Deleuze, Saint Laurent des Arbres, Château William, Bangkok, Château de Gordes, Arles,
Espace Van Gogh – Artitudes (Groupe), Château de Roussan à Saint Rémy de Provence, expo personnelle sous l’égide d’Artitudes.
L’effondrement Aube Bavaroise 1 Prémisses d’automne 1 L’oiseau incertain
La courtisane Le rêveur Pensif La double unité
La Charmeuse La pensée
La provocatrice Le combat Femme face L’odalisque Semi-liberté
Le briseur d’entrave
Nathalie CHAUVE-CREPEL-FLORY
Courriel : nathchauvecrepel@gmail.com
Web : https://www. nathchauve .com
Facebook : https://www.facebook.com/nath.chauvecrepel
Nathalie Chauve-Crepel-Flory dite « NATH » est diplômée des Arts Appliqués. En 1980, elle entre à l'Union Centrale
des Arts Décoratifs, et ensuite est reçue à l'école des Beaux-Arts de Paris en 1985.
En 1987, elle ouvre son studio de création à Lens, puis elle découvre Avignon en 1990 où elle développe son
parcours de création graphique.
Depuis 1995, elle se consacre uniquement à sa passion de peintre. Dans son atelier-galerie à Fontvieille, elle
développe son sens inné de la couleur et de la matière peignant souvent à la volée de grandes fresques à
l'occasion de manifestations culturelles en Provence.
Elle a aujourd’hui élu domicile à Fontvieille, où elle développe sans retenu sons sens inné de la couleur.
NATH est une amoureuse de l'amour qui exulte à travers ses toiles comme sa générosité jamais feinte.
Elle peint la femme dans tous ses états : instinctive, boudeuse, démesurée, houleuse et
lascive, mais toujours gaie et primesautière.
Dans son atelier-galerie de Fontvieille, Nath réalise aussi de grands totems colorés et iconoclastes, des centaures,
des minotaures qui évoquent la mythologie mais aussi la Camargue.
Le Paravent
LE TALENT ÉPISTOLAIRE DE NATH …
Dany PRAYET
Courriel : dany.prayet@gmail.com
Web : https://www.danylapotiere.fr/
En 2009 Dany PRAYET a commencé à fréquenter un atelier de poterie près de chez elle.
Puis cette passion de la céramique l’a amené à créer son propre atelier.
Formations, stages luiont permis de réussir cette reconversion vers la planète « terre » et de se plonger dans le
Raku.
En mars 2011 elle commence à créer des bijoux, des vases, des coupelles en faïence noire et blanche (terre mêlée).
2012 est une année charnière pour sa production, décidant tout de se diriger vers le grès et d’aborder sa
production d’une autre manière.
2014 voit la naissance de ses premiers bustes auxquels elle joint des lacets, des rubans de satin, des plumes, tout
en se dirigeant peu à peu vers la céramique d’Art
2015 -2016 voit la création de ses masques vénitiens auxquels Dany PRAYET mêle des empreintes de dentelle, et
ainsi ses bustes s’émancipent et sont mis en valeur grâce à un partenariat avec un ami sculpteur sur bois qui
flirte brillamment avec le faux marbre et des incrustations à la feuille d’or.
Comme sur un fil
Christine QUERRÉ
Courriel : christine.querre@free.fr
Facebook : https://www.facebook.com/christine.querre.5
L'univers nous apprend que, d'une destruction naît toujours une nouvelle existence faisant de cette disparition et
de la création qui s'en suit, un processus permanent qui donne l'énergie infinie de la vie. Le miroir brisé traduit
cela. En se brisant il interpelle car l'évanescence conduit à s'interroger sur soi-même, telle une photo déchirée.
Ainsi, au-delà de l'apparence, le miroir brisé renvoie sa propre énergie comme un ressourcement de son moi
intérieur … Au sens premier du terme, un miroir est une surface polie qui réfléchit toutes les lumières, l’image des
objets ou des êtres...
Les toiles de Christine QUERRÉ vivent en fonction de tous ces paramètres. La finalité de son approche est de
suggérer un tableau vivant, du moins en apparence. Autodidacte dans le domaine du dessin et de la peinture, elle
est venue au dessin et à la passion du miroir un peu par hasard ...
Elle est attirée par la lumière, la nature, l’actualité, l’action de l'homme sur tous ces événements, qu’elle.
traduit tout cela en travaillant le miroir, qui peut être le reflet de l’Âme, des émotions, des sentiments de joie et de
peine, et qui lui permets librement de s'exprimer sur tous ces sujets.
Christine QUERRE part toujours d'un miroir qu’elle brise avec plus ou moins de force en fonction du
résultat qu’elle souhaite obtenir à partir de son dessin initial...
Ensuite, vient le long travail de la pose de chaque morceau de miroir éclaté en fonction de son emplacement dans
ce dessin puis ensuite le choix de chaque couleur et enfin l'application de la peinture vitrail...
EVOCATION
Où la puissance des
lobbyistes qui
interviennent où nous
n’avons aucun pouvoir,
pour que les actions
positives en faveur de la
Terre ne puissent exister.
REGARD SUR
Regard sur les couleurs, la lumière, les formes, les paysages …
L’OISEAU ENTRE CIEL ET TERRE
L’art est la poésie
CERCLE PROBLÉMATIQUE
LALA
Courriel : valerie.ravoisier@gmail.com
Web : https://www.ravoisiervalerie.com/#!
Peindre … Des moments de bonheur fragile et de douce béatitude : ceux qui arrivent en fin de journée, tard le
soir ou tôt le matin. Moments hypnagogiques de méditation aux rebords du monde, aux confins de l’être, au seuil
d’un au-delà. Moments de retraite récapitulative dans le désert silencieux où le mystère de la vie devient palpable,
où l’inquiétude se fait sérénité. Moments de lévitation apaisante, d’immobile disponibilité. Moments de vigilant
flottement des sens et de l’esprit.
Ce n’est pas le langage et la peinture, le langage et l’émotion, le langage et l’espace pictural, le langage et la
matière ou la terre. Ce n’est pas la terre en tant que nature de la couleur. C’est entre la couleur, la terre, mes
émotions, agitations éphémères, une réciproque fascination. C’est le passé, la mémoire comme état originel.
Le retour du temps et la transposition des sentiments - le sceau officiel, l’estampille, l’empreinte ….
Quel est le temps d’une œuvre ?
L’actuel infini de mes toiles tient à l’urgence de mes sentiments d’hier, d’aujourd’hui et de demain ...
Les couleurs … Partir à la découverte des formes pures, les désigner et les introduire dans le réseau en
continuelle expansion des signes. À l’instant même où je trace, pose le trait ou le geste de la couleur refermant
sur la réalité sensible, vacillant et commencent de mener hors d’eux-mêmes, je les surprends à la lisière de leurs
élans.
Naissance en chaîne : celle du signe, de la chose aussitôt, de l’architecture colorée, à laquelle éveille une présence
jusqu’alors inconnue. Celle du regard que cet avènement multiple œuvre à une approche neuve du réel et de
l’imaginaire.
Dernières expositions
2019 MANGELIRE Arles "Abstractions
lyriques et sculpture papiers "Exposition
permanente 2019
2018 Exposition collective Artitude « Les
Signes » Espace Van Gogh ARLES
2017 Artitude 2017 Exposition collective
Baux Arts des Alpilles St Rémy de
Provence
2017 "Elles en œuvre" Chapelle St Vincent
Eygalières. Exposition collective de
femmes artistes.
2016 « Bistrot Troqué " Sauve - Gard avec
L'artiste Fabienne Astier
2016 "Abstractions lyriques" Arles Espace
Ange 2 rue des Carmes Arles
2015 Exposition chez Hand&Co, St
Rémy de Provence
2014 PEKIN - Exposition à la Citerne
2014 Les Baux de Provence
2014 Marseille
2014 Arles - Espace VAN GOGH
2013 Exposition collective Escale
Paradou - Les Alpilles
2013 Invitation M50 Shanghai
2013 Échange artistique galerie du Pont
- Pearl Lam Galery - Hong Kong
2012 Abstractions d'hiver 1 & 2 < St
Rémy-de-Provence
2012 Exposition collective ESCALE
Espace Van Gogh Arles
2011 Femmes en encre de Chine - Arles
Montpellier
2011 Collectif Marseille A3 Femmes de talents
2011 Expo individuelle Espace Van Gogh
Arles
2009/10 Exposition La Quérida - Arles
2009/10 Collages et Calligraphies d'été Arles
2007 Voyage et invitation par l’Alliance
française à Shanghai / Installation d'une
œuvre et cours 5 mois avec « FINEART
COLLEGE OF SHANGHAI UNIVERSITY » /
Exposition « Club de France » Shanghai.
2007/08 Résidence aux Caraïbes - Ïle de la
Désirade Antilles françaises
2003/06 Expo personnelle Palais des Congrès
de Grasse « Sentiers de vie »- / Golf St Donat
2003/06 expo personnelle / Installations
éphémère sur le parvis du MAMAC, Nice
2003/06 Expo collective Land Art, Calern In
Situ / installation perso - St Raphaël
2003/06 Galerie des Ponchettes.Art@baz expo
collective Land Art
2003/06 Nice, Hôtel particulier Les Rausses
2002 Fondation Sophia Antipolis / -Installations
Land Art Traces Urbaines - Grasse
2002 Expo coll - Grasse - La Poissonnerie
2001 Galerie Carré expo " Tous en forme" -
Montpellier
Où l’encre et moi inextricablement mêlés l’un à l’autre, fuient, changent et se dissipent, apparences mouvantes, flot qui bouge, jeu
d’ombres promenées sur la page. L’encre me guide au tréfonds de mes émotions. Ma peinture vint de la vivacité des traces, signes,
nuances et couleurs qui me guident. Le trait et la forme que tracent le pinceau n’est pas une simple ligne ou forme dépourvue de sens.
Tracer c’est dire par tout ce qu’il comporte, le trait ici est forme et mouvement, volume et valeur de teinte, expression et volonté.
C’est une unité vivante, traduction visuelle du Souffle qui m’anime, unité de base de l’univers vivant.
Expression de ma spiritualité « Sans regarder par la fenêtre entrevoir la voie du ciel » Lao Tseu
Laurent RIBÉMONT
Courriel : laurentribemont@gmail.com
Facebook : https://www.facebook.com/laurent.ribemont
Originaire de Saint Rémy de Provence, né en 1978, Laurent Ribémont est un dessinateur autodidacte qui dessine
par passion sans limite de thème ou de médium. Il travaille aussi la peinture et parfois la sculpture mais c'est
véritablement le dessin qui reste son terrain de jeux.
Passionné par le dessin depuis toujours, il fait le choix de ne pas suivre d'études artistiques ou d'enseignement
quelconque lié à cet art. En quête de sa propre technique pour exprimer singulièrement ses émotions, ses visions.
Il quitte sa Provence natale pour venir à Paris. Il fréquente assidument les musées et expositions de la capitale et
son travail commence à prendre plus d'ampleur. Ses voyages en Afrique et en Amérique latine déploient encore
son énergie créatrice. A l’occasion d’un documentaire au Pérou qu’il coréalise, il se rapproche des peuples
autochtones et tout comme la communication avec eux, ses dessins sont de plus en plus directs.
Il perçoit le dessin comme un langage universel, comme la musique ou la cuisine. Il utilise son art pour nous
parler des choses qu'il voit où qu'il voudrait nous donner à voir. Le dessin est une passion d'autant plus belle et
vivante qu'elle offre la possibilité d'une rencontre.
Laurent Ribémont exerce au crayon à papier, au fusain, au stylo bille ... Il aime utiliser les stylos pour gagner en
instantanéité. Cette technique lui permet de travailler sur l'inconscient et le non retour en arrière. En quête
d'assurance et de spontanéité il exprime son sentiment ou son message de façon directe.
Son travail a été exposé à Paris à la Galerie Art et Société en 2013, dans le Passage du Grand Cerf en 2015, à Los
Angeles en 2016, puis à nouveau à Paris en 2017, et 2018 à la galerie 3f sur la butte Montmartre.
Le renne dans les sapins L’ours devant sa forêt
Virginie ROUX-CASSÉ
Courriel : virginie.rouxcasse@free.fr
Blog : http://airser.canalblog.com
Facebook : https://www.facebook.com/virginie.rouxcasse
Après 2 années passées à Penninghen, Virginie ROUX-CASSÉ a intégré l'école des Arts Décoratifs pour 4 ans où
elle a travaillé en photo, peintures, sérigraphie, design, gravure pour finalement choisir la section vidéo,
extrêmement curieuse et dynamique à cette époque-là, apprenant ainsi, l'écriture, le découpage, l'éclairage, la
direction d'acteur, le tournage, le montage et la musique .... (Diplômée)
En 1982 elle a réalisé des Clips, courts métrages, films institutionnels, publicitaires ou culturels (notamment sur la
danse), pour l'INA, et diverses chaînes de télévision et sociétés de production.
En 1985 Virginie a intégré une société de production " Gédéon " où elle était Productrice de films de Pub, d'habillage
télé, travaillant ainsi en conception et suivant la production de films auprès de réalisateurs variés.
En 1990, elle est Directrice Artistique dans une Agence de Publicité, "Bracq Gauvin", travaillant ainsi pour la presse,
la radio et le cinéma ainsi que l'édition.
En 1993 ayant envie de réaliser des choses plus concrètes, plus matérielles, de se rapprocher de la matière et des
couleurs, Virginie ROUX-CASSÉ a pratiqué le design pour les Arts de la table (apprenant à l'occasion la technique de
la peinture sur porcelaine).
En 2000, matières et couleurs prenant toute la place et appelant à encore plus de liberté et de diversité, elle est
devenue peintre, et illustratrice parfois, à travers ses tableaux. Son travail est plutôt figuratif, aux couleurs
affirmées, frôlant parfois l'abstraction.
Elle travaille essentiellement à l'huile, mais aussi avec des pigments et de la caséine, des pigments et de la cire,
des pastels gras, des pastels secs, de l'acrylique ... Et quelques photos.
2007 / 2014 Création des Ateliers de Créativité pour adultes "Réveillez l'Artiste qui sommeille en vous".
Virginie ROUX-CASSÉ a organisé ces ateliers afin de les réconcilier avec leur créativité leur rendant ainsi leur
liberté d'expression.
Sa passion : Le végétal sous toutes ses formes, arbres, fleurs, feuilles, écorces, huiles essentielles, tisanes, en
bouquets, plantés, secs, en herbier, dessin, peinture, en gravure, sculpture, totem ... .
Dernières expositions
2000 Au River Café
2002 Galerie Créatide Place Dauphine
2003 Au Maoh
2004 Chez Bleu comme Bleu
2004 Illustration du livre "Le vin" chez
La Martiniére et de " Mythiques
cosmétiques "chez Hachette
2005 Chez Arstarte
2005 Galerie Chappe 75018 Paris
2005 Chez Expert
2006 Au Cap Seguin
2006 Salon Art du nu
2007 Exposition chez Imagine au Viaduc
des Arts
2007 Exposition privée à l'occasion de
l'inauguration de Societex
2008 Illustration d'articles pour le journal
" Santé Mentale "
2008 Exposition à l'espace Beaurepaire
2009 Exposition "Mers et plages" aux
Archives Yves Klein
2009 Exposition de natures mortes "
Bonheur de Couleurs " au Cap Seguin
2010 "Terres et Mers" aux Archives Yves
Klein
2011 "Des pays Sages" aux Archives Yves
Klein
2011 "Promenons-nous dans les bois" au Cap
Seguin
2012 "Paréïdolies" à l'Atelier Frossard Paris
75017
2013 "Paysages Imaginaires" Galerie
Minyomart 75015 Paris
2013 "Auprès de mon Arbre" Chapelle Notre
Dame des Anges 75006 Paris
2014 "Madame rêve" Galerie Minyomart
75015 Paris
2014 "Madame rêve de toutes manières"
Paris
2015 "Il est passé par ici, Elle repassera par-
là" au Cap Seguin
2016 "Fragments de couleurs amoureuses"
Galerie Minyomart 75015 Paris
2017 "Eau fil de l’Eau" à la galerie Chappe
75018, puis chez Storie 75014
2017 Exposition personnelle à la galerie
Pougatch 75007
2018 Exposition collégiale à la galerie Pougatch
75007
2018 Exposition "Tropicales " à la Mairie du 8ème
de Paris
2019 Exposition au 4Arts
Reflets Reflets du grand palais
La figuration se mire dans l’abstraction La tentation de l’abstraction
Vincent SAGONA
Courriel : vincentsagona17@gmail.com
Web : http://vincentsagona.com/
Vincent SAGONA vit à Salon-de-Provence depuis 1968. C'est à la fin de sa carrière professionnelle qu'il réalise
son rêve d'enfant : se consacrer à la peinture. En 1995, il s'inscrit aux Baux Arts d'Aix-en-Provence.
Sur les chemins qu'il a traversés, l'écriture d'Albert Camus, de François Cheng et la poésie de René Char l'ont
accompagné. Artistiquement, il appartient à la famille des expressionnistes et il s'inscrit naturellement dans la
lignée de peintres tels que Francis Bacon, Vladimir Velickovic. Les racines de sa création plongent au cœur même
de la vie.
Tout est rencontre :
- Rencontre avec le sujet par une lecture, une musique, un événement.
- Rencontre avec les objets : bois, papier, métaux, terre et pigments.
- Tout est matière : ce qui surgit le saisit de stupeur, d'effroi ou de bonheur.
- Toujours d’étonnement.
La toile alors "réfléchit " et nous appelle à regarder, sentir, palper, écouter.
La peinture est perception et émotion. Elle est corps et âme.
Il peint pour montrer les images qui sont en lui et qui traversent son âme avant d'être fixées sur la toile. Être non
seulement un peintre mais encore un homme, faire de l'art vivant, tel est son objectif.
C'est donc une peinture passionnée, poignante, nourrie d'une force vitale. C'est un écho de l'être, un acte de foi
et un besoin d'aimer.
Au milieu de l’hiver, j’ai découvert l’invincible été L’extase
Odette SANTACROCE
Courriel : odette.santacroce@orange.fr
Web : https://osantacroce.wordpress.com/
Instagram : Odette.santacroce
D'abord fascinée par les icônes et les portraits du Fayoum, Odette peint des visages.
Puis des corps : corps en équilibre - corps souffrants.
Progressivement, son travail se tourne vers les mythes et contes de la méditerranée, bestiaires mythiques,
provençaux et autres.
Ses origines italiennes, les montagnes des Abruzzes, et son lieu de vie actuel - la région d'Arles, la font s'interroger
dans un constant aller-retour entre :
- passé et présent
- l'actualité du pourtour méditerranéen et son histoire
- Arles ville romaine / ville contemporaine
Flux et reflux des peuples, notre culture est multiple, c'est ce qui fait sa richesse.
Nuit étoilée Paysage rouge
Homme et femme (détail)
Migration I
La valise bleue
Michèle SAVOYE
Courriel : savoye@numericable.fr
Web : https://www.michele-savoye.com
Michèle SAVOYE vit et travaille en Ile de France. Formée aux arts plastiques à l'Atelier Hourdé, aux Beaux-Arts de
Paris dans l'atelier "Dessin-Mouvement" de Serge Saunières ..., elle devient architecte DPLG en 1987.
Sa transition en agence puis dans le milieu urbain et social où elle participe activement à la revalorisation du
patrimoine privé, la fait à nouveau se rapprocher de ses recherches picturales. Elle est notamment deux fois
primée pour ses travaux de colorimétrie urbaine par le Ministère de la Culture et Environnement en 1992.
A partir de 2010, elle retravaille le mouvement avec Jean-Pierre Callewaert de l'atelier Jacques Yankel, l'abstraction
avec Jérôme Tisserand et Thibaut de Réimpré, puis à partir de 2014 les techniques de la peinture de tradition avec
Hélène Legrand, Peintre Officiel de la Marine (POM) cette dernière rencontre sera déterminante pour elle.
A l'heure du tout numérique et des réseaux sociaux, à l'heure où la peinture n'est plus, l'artiste propose La TOILE
... comme TÉMOIGNAGE D'UN CORPS VIVANT ...
Que ce soit par la forme "enlevée" ou dans l'apparaître "figé" d'un instant, Michèle SAVOYE interroge la notion
d'impermanence par l'art le plus permanent qui fût ... le dessin et la peinture.
La toile comme MONDE ... mais un monde de passage … car il n'est pas d'arrivée dans sa quête intérieure, pas
d'autre but que cette quête elle-même.
"Ce n'est pas cela, dit le Sage, c'est vers cela."
Dernières expositions
2017- 2012 ART CAPITAL - Salon du
Dessin et de la Peinture à l'Eau -75008
PARIS
SBABB - Salons d'automne Espace
Landowski - 92100 BOULOGNE
BILLANCOURT
Galerie des Arts - 14000 CAEN - avec le
Collectif Prisme
Espace Jour et Nuit Culture - 9 place Saint
Michel 75006 PARIS
Espace Véra - 78100 St GERMAIN-EN-
LAYE - avec le Collectif Prisme
Abbaye Saint-André 30400 VILLENEUVE-
LEZ-AVIGNON - avec le Collectif Prisme
Salons des Arts - 78360
MONTESSON
Reg'Art Actuel - Beffroi de BRUGES
BELGIQUE
3ème Biennale des Beaux Arts - 78400
CHATOU
Palais des Congrès d'INNSBRUCK
(AUTRICHE)
39° Salon Art & Matière - 91720MAISSE
Méditation & Lumière - Eglise de la
Madeleine - 75008 PARIS
Exposition Vie & Couleurs Ville d'ARLON
( BELGIQUE )
Exposition HAMOIS ( BELGIQUE)
Les Hivernales - Palais des Congrès -
Grand Paris 93100 MONTREUIL
Salons et biennales d'Art - Manège Royal
- 78100 SAINT-GERMAIN-EN-LAYE
47° Salon du Vésinet - LE VESINET
Salons Couleur & Forme - 78600 LE
MESNIL LE ROI
Salon du Chesnay - 78150 LE CHESNAY
Marchés de l'Art 1ère et 2eme Edition - 78100
SAINT-GERMAIN-EN LAYE
2018 Galerie La Citerne - 13520 LES BAUX
DE PROVENCE avec le Collectif Prisme
Galerie Vivienne - 75002 PARIS - Petits
Formats des Amis du Salon
SPAM - Le Dôme - 95300 PONTOISE
Salon du Petit Format Les Bô Diables - Place
de l'Echivenage - 17100 SAINTES
Trophée Carrare 2018 - Haras national de
Saint-Lô - 50000 SAINT-LÔ
Galerie La Citerne -13520 LES BAUX DE
PROVENCE
3ème Biennale Versaillaise - Carré à la Farine
- 78000 VERSAILLES
ART CAPITAL - Salon du Dessin et de la
Peinture à l'Eau - Grand Palais - 75008 PARIS
2019 Vivienne Art Galerie - 4 rue des Petits
Champs - 75002
41° Salon des Arts du Pecq - Quai 3 - 78230 LE
PECQ - Prix du Thème du Salon
Festival d'Art Sacré de Senlis - Espace Saint-
Pierre - 60300 SENLIS
37ème Salon du Val de Cher - 7 rue André Gide
- 03410 SAINT-VICTOR
Artfair 2019 - Eglise Saint Pierre - SENLIS
Vésin'ART - Art Animalier - Mairie du Vésinet -
78110 LE VESINET
Galerie Etienne de Causans 25 rue de Seine
75006 PARIS,
ART CAPITAL - Salon du Dessin et Peinture à
l'Eau - Grand Palais 75008 PARIS
Tové Kristiane STORM
Email : tove.k.storm@gmail.com
Web : http://www.tovestorm.com
Instagram : tove.k.storm
Facebook : Tove Storm Artiste
Tové STORM est d’origine norvégienne, diplômée de l’École Supérieure d’Arts Appliqués d’Oslo, elle est arrivée en
France en 1994, et s’est installée en 2000 avec sa famille à Salon de Provence où elle a travaillé comme intervenante
en arts plastiques dans les écoles et les associations.
En parallèle Tové a développé son univers artistique associant peinture acrylique, fragments de papiers imprimés
et photos ainsi que d’autres matériaux pour créer des tableaux riches en textures et expressions.
Elle travaille également la technique du pointillisme pour créer ses portraits.
La vie, avec la terre, le soleil, l’eau, constituent des éléments centraux de ses tableaux figuratifs ou abstraits.
Elle cherche à exprimer une ambiance apaisante et harmonieuse dans ses compositions, en invitant le spectateur à
voyager, à s’immerger dans un monde poétique.
Tové voudrait que le spectateur prenne le temps de lâcher prise et qu’il s’envole vers des destinations inconnues,
d’ici ou d’ailleurs.
Dernières expositions
Artitudes 2017 et 2018, Exposition collective, Saint-Rémy-de-Provence, juillet- août 2017-2018 et Salon de Provence, novembre 2017.
Exposition collective franco-norvégienne “Lumière du Nord au Sud“, Trondheim (Norvège). 3 Lieux : Austmann, Stokkøya et Sparebank (Starmus Art Crawl). Mai 2017.
2018, 2016, 2014 Galerie Albin Upp, Oslo – Norvège, exposition personnelle.
Nordic Art Gallery, Antibes. Exposition Personnelle. Mai 2017
Galerie Albin Upp, Oslo, Norvège. Exposition personnelle octobre 2014 et octobre 2016.
Galerie Autran, Aix-en-Provence. Artiste permanente 2016.
Galerie Chanelle, Cucuron (84). Artiste permanente 2015.
Espace Culturel Robert de Lamanon, Salon de Provence. Expositions collectives 2015, 2014 dont « Lumière du Nord au Sud », échange culturel entre la Norvège et la Provence.
Vaucluse Art Tour, Galerie Traces, Pernes les Fontaines. Exposition personnelle mai-août 2014.
L’Hôtel sous les figuiers, Saint Rémy de Provence. Exposition personnelle avril-mai 2014.
Château Petit Sonnailler, Aurons. Exposition collective décembre 2014.
Thermes Sextius, Aix-en-Provence. L’Art et L’Eau, Exposition collective septembre 2013.
Galerie d’Abondance, Salon de Provence. Artiste permanente 2011-2012.
L’Abbaye de Sainte-Croix, Relais & Château 4*. Salon de Provence. Exposition personnelle 2012.
A secret garden under my skin (80x80) I will never stop dreaming (80x80)
Jardin doré dans un champ de coquelicots (80x80) Un château en Provence (116x89)
QUELQUES AUTRES FACETTES DU TALENT DE TOVÉ …
Jardin argenté little treasure box River
V
Courriel : eyebyv@gmail.com
Web : https://www.eyebyv.com
Instagram : @eyebyv.__
« LES YEUX SONT LES FENÊTRES DE L’ÂME » (Georges Rodenbach).
Cette citation, l’artiste « V » en a fait sa ligne directrice. Elle propose des
portraits oculaires réalistes d’individus inspirants qu’elle a rencontré sur son
chemin, tout d’abord l’origine, la famille, puis les amis proches, ensuite les
enseignants, les connaissances, les muses d’un instant et celles d’une vie.
Son parcours dans la Mode lui a permis, un certain goût du détail, de la
précision et de la rigueur. Elle s’est progressivement tournée vers une parure
qui nous caractérise, unique à chacun : l’œil.
Sa démarche actuelle est aussi anthropologique, c’est une quête de l’être
humain, de l’autre, de soi. A travers chaque regard croisé se produit une
émotion, une intuition, un sentiment particulier. On peut tout dire avec un
regard. Un œil ne peut cacher ce que l’être ne veut montrer. Il est l’unique
démonstration de sentiments non maitrisés et maitrisables de l’être humain.
Par conséquent, chaque nouvelle rencontre devient un nouveau sujet à étudier
et à réaliser dans les moindres détails.
Chaque œuvre de l’artiste est une invitation à l’observation de l’autre et de soi-
même.
Cette œuvre est une invitation à l’observation des ressemblances et dissemblances entre sept portraits oculaires de natures et d’âges
différents. Cette démarche a pour but de démontrer l’harmonie des détails parmi une diversité inéluctable.
Qui trouve l’intru, lève les yeux au ciel
Association VALETUDO
Courriel : jmboulon@aol.com
Web : http://www.saintpauldemausole.fr/Galerie-Photos.html
Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=qqyXkMDXrlI
Dans la filiation du Docteur Peyron, que l’on peut considérer à Saint Paul de Mausole comme le précurseur de l’art
thérapie, un de ses descendants dans la fonction de médecin directeur, le Docteur Boulon, a créé l’association
VALETUDO du nom de la déesse de la santé qui avait donné son nom à la source des Alpilles aux vertus
thérapeutiques de la cité gallo-romaine de Glanum.
A la Maison de Santé Saint Paul, soignés et soignants (dont le Docteur Boulon et l'art thérapeute Anik Bottichio)
peignent ensemble depuis plus de 20 ans dans un atelier qui leur est réservé et dans lequel se déroule des projets
novateurs d’art thérapie les plus variés.
Plus de 100 œuvres de patients sont exposées toute l’année dans le cloître Saint Paul.
Cet art thérapie revalorise narcissiquement certaines personnes qui ne croyaient plus en leur valeur, restitue les
liens sociaux de celles que la dépression avait isolée.
Le fait que leurs œuvres reçoivent la visite de plus de 80.000 visiteurs chaque année est un des indicateurs de la
reconnaissance du rôle social et thérapeutique de l’art thérapie comme le proposait Van Gogh avec cette magnifique
phrase d’espoir sur le devenir du sujet par l’intermédiaire de ses créations :
« Si je vaux quelque chose plus tard, je le vaux aujourd’hui, car le blé est le blé,
même si les citadins le prennent au début pour de l’herbe. »
FEMMES
Ces peintures ont été réalisées par :
Annick BOTTICHIO Monique CHABAUD Jocelyne GOMIS Laurence LANGLOIS
PROVENCE & SCULPTURE
Ces peintures et sculptures ont été réalisées par :
Mireille REYNAUD Isabelle CHAINE Nadine VALLE
FIGURATIF & ABSTRAIT
Ces peintures ont été réalisées par :
Aurélie SARRAZIN Dora VANBREMEERSC Brigitte BERNARD Isabelle CHAINE
Et photo du docteur Jean-Marc BOULON
Catalogue artitudes 2019 (avant projet)
Catalogue artitudes 2019 (avant projet)
Catalogue artitudes 2019 (avant projet)
Catalogue artitudes 2019 (avant projet)

Contenu connexe

Tendances

Rij rousseau
Rij rousseauRij rousseau
Rij rousseauTenurb
 
ARTITUDES 2017 Catalogue expo à Salon de Provence
ARTITUDES 2017 Catalogue expo à Salon de Provence ARTITUDES 2017 Catalogue expo à Salon de Provence
ARTITUDES 2017 Catalogue expo à Salon de Provence Henri Kaufman
 
Inès longevial
Inès longevialInès longevial
Inès longevialTxaruka
 
Lise Lacaille Avec Jr
Lise Lacaille Avec JrLise Lacaille Avec Jr
Lise Lacaille Avec Jradam eva
 
Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...
Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...
Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...Agence Colonnes
 
Elles font l'abstraction
Elles font l'abstractionElles font l'abstraction
Elles font l'abstractionTxaruka
 
Ville rennes les-rennais_1509-street-art
Ville rennes les-rennais_1509-street-artVille rennes les-rennais_1509-street-art
Ville rennes les-rennais_1509-street-artrennesmetropole
 
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-joursLa ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jourspastellistes
 
La société des pastellistes de france des origines jusqu'à nos jours
La société des pastellistes de france des origines jusqu'à nos joursLa société des pastellistes de france des origines jusqu'à nos jours
La société des pastellistes de france des origines jusqu'à nos joursspdf04
 
Revisiter Auguste Renoir
Revisiter Auguste Renoir Revisiter Auguste Renoir
Revisiter Auguste Renoir EPSILIM
 
Open artcode paris 2014 catalogue
Open artcode paris 2014 catalogueOpen artcode paris 2014 catalogue
Open artcode paris 2014 catalogueStudio Abba
 
Artmajeur Magazine N°16
Artmajeur Magazine N°16Artmajeur Magazine N°16
Artmajeur Magazine N°16Artmajeur
 
EXPOSITION COURBET / CEZANNE : la vérité en peinture en peinture.
EXPOSITION COURBET / CEZANNE : la vérité en peinture en peinture.EXPOSITION COURBET / CEZANNE : la vérité en peinture en peinture.
EXPOSITION COURBET / CEZANNE : la vérité en peinture en peinture.Damoiselle D
 
Dossier corinne de battista
Dossier corinne de battistaDossier corinne de battista
Dossier corinne de battistapascaledouard
 

Tendances (19)

Rij rousseau
Rij rousseauRij rousseau
Rij rousseau
 
ARTITUDES 2017 Catalogue expo à Salon de Provence
ARTITUDES 2017 Catalogue expo à Salon de Provence ARTITUDES 2017 Catalogue expo à Salon de Provence
ARTITUDES 2017 Catalogue expo à Salon de Provence
 
Inès longevial
Inès longevialInès longevial
Inès longevial
 
Visite au MNAC. Étude du paysage.
Visite au MNAC. Étude du paysage.Visite au MNAC. Étude du paysage.
Visite au MNAC. Étude du paysage.
 
Lise Lacaille Avec Jr
Lise Lacaille Avec JrLise Lacaille Avec Jr
Lise Lacaille Avec Jr
 
Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...
Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...
Revue de presse Donation Florence et Daniel Guerlain - Exposition à la chapel...
 
Catalogue 2004
Catalogue 2004Catalogue 2004
Catalogue 2004
 
Elles font l'abstraction
Elles font l'abstractionElles font l'abstraction
Elles font l'abstraction
 
dossierartistesnam
dossierartistesnamdossierartistesnam
dossierartistesnam
 
Ville rennes les-rennais_1509-street-art
Ville rennes les-rennais_1509-street-artVille rennes les-rennais_1509-street-art
Ville rennes les-rennais_1509-street-art
 
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-joursLa ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
 
Pissarro
PissarroPissarro
Pissarro
 
Catalogue ARTITUDES 2018
Catalogue ARTITUDES 2018Catalogue ARTITUDES 2018
Catalogue ARTITUDES 2018
 
La société des pastellistes de france des origines jusqu'à nos jours
La société des pastellistes de france des origines jusqu'à nos joursLa société des pastellistes de france des origines jusqu'à nos jours
La société des pastellistes de france des origines jusqu'à nos jours
 
Revisiter Auguste Renoir
Revisiter Auguste Renoir Revisiter Auguste Renoir
Revisiter Auguste Renoir
 
Open artcode paris 2014 catalogue
Open artcode paris 2014 catalogueOpen artcode paris 2014 catalogue
Open artcode paris 2014 catalogue
 
Artmajeur Magazine N°16
Artmajeur Magazine N°16Artmajeur Magazine N°16
Artmajeur Magazine N°16
 
EXPOSITION COURBET / CEZANNE : la vérité en peinture en peinture.
EXPOSITION COURBET / CEZANNE : la vérité en peinture en peinture.EXPOSITION COURBET / CEZANNE : la vérité en peinture en peinture.
EXPOSITION COURBET / CEZANNE : la vérité en peinture en peinture.
 
Dossier corinne de battista
Dossier corinne de battistaDossier corinne de battista
Dossier corinne de battista
 

Similaire à Catalogue artitudes 2019 (avant projet)

Sérent. Journées du patrimoine: des artistes et des chapelles
Sérent. Journées du patrimoine: des artistes et des chapellesSérent. Journées du patrimoine: des artistes et des chapelles
Sérent. Journées du patrimoine: des artistes et des chapellesGuyon Jacky
 
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-joursLa ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-joursdeveloppeur-pastellistes
 
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-joursLa ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-joursStéphane Lemettre
 
Programme de la saison des expositions à la MCL de Gérardmer
Programme de la saison des expositions à la MCL de GérardmerProgramme de la saison des expositions à la MCL de Gérardmer
Programme de la saison des expositions à la MCL de Gérardmeractumcl
 
Ame gallery le monde de l'art selon e.t.-100514 e.t. devant les vitrines des ...
Ame gallery le monde de l'art selon e.t.-100514 e.t. devant les vitrines des ...Ame gallery le monde de l'art selon e.t.-100514 e.t. devant les vitrines des ...
Ame gallery le monde de l'art selon e.t.-100514 e.t. devant les vitrines des ...Antoine Mercier-ame
 
Festival Art Image Gommegnies 2016
Festival Art Image Gommegnies 2016 Festival Art Image Gommegnies 2016
Festival Art Image Gommegnies 2016 Jean LEDOCQ
 
Couleurs vive dans la pierre
Couleurs vive dans la pierreCouleurs vive dans la pierre
Couleurs vive dans la pierreORE9242
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Création culturelle et tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Création culturelle et tourismeLUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Création culturelle et tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Création culturelle et tourismeLUXEMBOURG CREATIVE
 
OpenArtCode Paris 2013
OpenArtCode Paris 2013OpenArtCode Paris 2013
OpenArtCode Paris 2013Studio Abba
 
Demarche artistique
Demarche artistiqueDemarche artistique
Demarche artistiqueHelena's Art
 
Malakocktail N°80
Malakocktail N°80Malakocktail N°80
Malakocktail N°80Malakocktail
 
La Peinture Feminine Du Quebec(Eem) 0708
La Peinture Feminine Du Quebec(Eem) 0708La Peinture Feminine Du Quebec(Eem) 0708
La Peinture Feminine Du Quebec(Eem) 0708cris
 
La Peinture Feminine Du Quebec
La Peinture Feminine Du QuebecLa Peinture Feminine Du Quebec
La Peinture Feminine Du Quebeccris
 
Malakocktail 67 (printemps 2012)
Malakocktail 67 (printemps 2012)Malakocktail 67 (printemps 2012)
Malakocktail 67 (printemps 2012)Malakocktail
 
Artmajeur Magazine N°6
Artmajeur Magazine N°6 Artmajeur Magazine N°6
Artmajeur Magazine N°6 Artmajeur
 
Guide du Festival
Guide du FestivalGuide du Festival
Guide du Festivalcullyjazz
 
Jean Pierson à la galerie de Ancien Courrier à Montpellier
Jean Pierson à la galerie de Ancien Courrier à MontpellierJean Pierson à la galerie de Ancien Courrier à Montpellier
Jean Pierson à la galerie de Ancien Courrier à MontpellierLaura Kroupskaïa
 

Similaire à Catalogue artitudes 2019 (avant projet) (20)

ARTITUDES 2020
ARTITUDES   2020ARTITUDES   2020
ARTITUDES 2020
 
Sérent. Journées du patrimoine: des artistes et des chapelles
Sérent. Journées du patrimoine: des artistes et des chapellesSérent. Journées du patrimoine: des artistes et des chapelles
Sérent. Journées du patrimoine: des artistes et des chapelles
 
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-joursLa ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
 
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-joursLa ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
La ste-des-pastellistes-de-france-des-origines-jusqua-nos-jours
 
Programme de la saison des expositions à la MCL de Gérardmer
Programme de la saison des expositions à la MCL de GérardmerProgramme de la saison des expositions à la MCL de Gérardmer
Programme de la saison des expositions à la MCL de Gérardmer
 
Ame gallery le monde de l'art selon e.t.-100514 e.t. devant les vitrines des ...
Ame gallery le monde de l'art selon e.t.-100514 e.t. devant les vitrines des ...Ame gallery le monde de l'art selon e.t.-100514 e.t. devant les vitrines des ...
Ame gallery le monde de l'art selon e.t.-100514 e.t. devant les vitrines des ...
 
Lcf13 complet
Lcf13 completLcf13 complet
Lcf13 complet
 
Festival Art Image Gommegnies 2016
Festival Art Image Gommegnies 2016 Festival Art Image Gommegnies 2016
Festival Art Image Gommegnies 2016
 
Couleurs vive dans la pierre
Couleurs vive dans la pierreCouleurs vive dans la pierre
Couleurs vive dans la pierre
 
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Création culturelle et tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Création culturelle et tourismeLUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Création culturelle et tourisme
LUXEMBOURG CREATIVE 2015 2/2 : Création culturelle et tourisme
 
OpenArtCode Paris 2013
OpenArtCode Paris 2013OpenArtCode Paris 2013
OpenArtCode Paris 2013
 
Demarche artistique
Demarche artistiqueDemarche artistique
Demarche artistique
 
Malakocktail N°80
Malakocktail N°80Malakocktail N°80
Malakocktail N°80
 
La Peinture Feminine Du Quebec(Eem) 0708
La Peinture Feminine Du Quebec(Eem) 0708La Peinture Feminine Du Quebec(Eem) 0708
La Peinture Feminine Du Quebec(Eem) 0708
 
La Peinture Feminine Du Quebec
La Peinture Feminine Du QuebecLa Peinture Feminine Du Quebec
La Peinture Feminine Du Quebec
 
Malakocktail 67 (printemps 2012)
Malakocktail 67 (printemps 2012)Malakocktail 67 (printemps 2012)
Malakocktail 67 (printemps 2012)
 
Artmajeur Magazine N°6
Artmajeur Magazine N°6 Artmajeur Magazine N°6
Artmajeur Magazine N°6
 
Guide du Festival
Guide du FestivalGuide du Festival
Guide du Festival
 
Catalogue 2009
Catalogue 2009Catalogue 2009
Catalogue 2009
 
Jean Pierson à la galerie de Ancien Courrier à Montpellier
Jean Pierson à la galerie de Ancien Courrier à MontpellierJean Pierson à la galerie de Ancien Courrier à Montpellier
Jean Pierson à la galerie de Ancien Courrier à Montpellier
 

Catalogue artitudes 2019 (avant projet)

  • 1. EXPOSITION D’ART CONTEMPORAIN Cercle des Artistes de la vallée des Baux Peinture – Sculpture – Street Art – Photographie – Land Art Saint-Rémy-de-Provence
  • 2. Banderole à l’entrée de la Maison du Parc Naturel Régional des Alpilles de Saint-Rémy-de-Provence Les Flyers L’affiche
  • 3. L’édito du Président du Cercle des Artistes de la vallée des Baux Je suis très heureux de vous présenter ce catalogue qui prend la suite des A R T I T U D E S 2017 et 2018. De nouveau, la galerie colorée des Artistes va exposer à la Maison du Parc Naturel Régional des Alpilles à Saint- Rémy-de-Provence du 15 juillet au 8 Septembre 2019. Par rapport à l’année passée, il est à noter néanmoins quelques changements : - Les sculptures, intérieures ou extérieures, seront exposées pendant toute la durée de l’exposition ; - Nous accueillerons quelques artistes de Valetudo, l’association présidée par Jean-Marc Boulon, directeur de Saint-Paul de Mausole, dont l’objectif est de mettre l’art au service du soin ; - Quelques artistes-peintres se sont portés volontaires pour réaliser une « performance » : création en public d’une œuvre et dialogue avec les visiteurs ; - Le Cercle a invité quelques artistes amoureux de la Provence. A R T I T U D E S, c’est donc le plaisir des yeux et l’accueil d’une quarantaine d’artistes avec des œuvres très variées qui seront ouvertes à la curiosité des visiteurs : des œuvres abstraites et figuratives, des sculptures étonnantes, des photos, des dessins, des paréidolies, du Land Art, du Street Art, … etc. Ce sera aussi la rencontre et le dialogue avec un public amateur d’art dans des lieux magnifiques. À ce propos, je remercie chaleureusement Jean Mangion, Président du Parc naturel régional des Alpilles, et toute l’équipe du Parc qui nous accueillera pour la troisième fois pendant 2 mois dans ses murs. Je remercie également Nath Chauve-Crepel-Flory qui a créé l’affiche de l’expo et Dominique Lefebvre, le vice- Président du Cercle qui a mis en page le catalogue que vous tenez dans vos mains.
  • 4. Comme le dit Robert Filliou : « l’Art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art ». Et chers visiteurs de A R T I TU D E S 2019 : « N’oubliez pas qu’une œuvre d’art existe en tant que telle qu’à partir du moment où elle est regardée ». Nicos Hadjinicolaou Et « Plus qu’un vœu, un aveu : l’Art et la vie ne font qu’un » Miss.Tic Bonne visite ! Henri Kaufman
  • 5. L’édito du Président du Parc naturel régional des Alpilles Pour la troisième année consécutive, les talentueux artistes du « Cercle des Artistes de la Vallée des Baux » nous font l’honneur de présenter leur exposition annuelle estivale à la Maison du Parc. Le Cercle, et son Président Henri Kaufman, défendent une vision de la promotion des arts sous toutes ses formes, à laquelle, en tant que Président du Parc naturel régional des Alpilles, je ne peux qu’adhérer. Je suis en effet attaché à cet objectif de la Charte du Parc de contribuer au renforcement des échanges artistiques et culturels sur notre territoire. C’est toute l’ambition du Cercle qui, dans une grande ouverture d’esprit, accueille des artistes aux multiples talents, professionnels et amateurs, avec pour dénominateur commun l’affection portée à notre petit bout de Provence et l’envie de partager l’Art dans toutes ses expressions. Parce qu’ils savent nous émouvoir, nous questionner, nous intriguer, et parfois même nous bousculer, ces artistes de talents sont les bienvenus à la Maison du Parc. Qu’ils soient originaires des Alpilles ou habitants par adoption, ces passionnés, créateurs, sculpteurs, photographes, peintres ou plasticiens, s’approprient le rez-de- chaussée et les jardins de cette Maison à l’architecture audacieuse. Chacun saura s’en réjouir parmi les nombreux visiteurs mais également, aux premières loges, l’équipe du Parc, les élus et partenaires qui viennent régulièrement à Saint-Rémy-de-Provence dans le cadre de nos projets communs. Avec plus de 2000 visiteurs par an depuis la première édition, ARTITUDES 2019 conforte une nouvelle fois la Maison du Parc dans son rôle de Maison de Territoire et son ouverture à la culture contemporaine. Amis artistes, et visiteurs, sachez aussi que ce lieu est celui de nombreux rendez-vous durant toute l’année mobilisant tous les publics.
  • 6. Outre notre mission d’information sur les actions et enjeux du Parc, pour la préservation de la biodiversité, la gestion de la forêt, l’agriculture, le tourisme durable, la transition énergétique, l’aménagement du territoire, ou l’éducation à l’environnement, la Maison du Parc propose un programme varié d’ateliers, d’animations enfants ou d’expositions. N’hésitez pas à (re)venir nous rencontrer lors de ces occasions. Je remercie le Cercle des Artistes de la Vallée des Beaux pour son implication et souhaite à ARTITUDES 2019 une très belle réussite, qui je l’espère, confortera encore notre coopération et notre amitié dans les prochaines années. Jean Mangion Président du Parc Naturel Régional des Alpilles Maire de Saint-Etienne-du-Grés
  • 7. B A Courriel : ba.eyguieres@gmail.com Web : http:// www.sculptureba.fr Facebook : https://www.facebook.com/ba.sculpture Très tôt artiste en herbe, B.A souhaite s’exprimer par le dessin, la peinture, puis la terre … Née à Lyon et après avoir vécu en Savoie de nombreuses années, c’est en Provence, où elle vit depuis dix-sept ans, qu’elle décide de prendre divers cours de modelage et d’art vivant. Très vite elle décide d’installer son atelier à Eyguières au pied des Alpilles pour s’adonner à sa passion, la sculpture. BA puise son inspiration lors de ses voyages qui l'ont menée jusqu'aux Terres Australes et au cœur des traditions provençales. Depuis 2006 elle expose en galerie et sur diverses rencontres artistiques. Le cloître Sainte-Trophine en Arles qui accueille ses œuvres lors du Salon International des Santonniers de novembre à janvier. A l’occasion d’expositions avec un collectif d'artistes plasticiens et poète du pays Salonais, BA a travaillé sur des thématiques comme la société connectée, la COP21, etc… Elle pratique aussi le Raku, résultat d’une technique d’émaillage développée dans le Japon du XVIème siècle, qui utilise un grès chamotté plus solide car les pièces doivent résister à de forts chocs thermiques.
  • 8. Giroflée – Tilleul – Azur Les mariés
  • 11. Florence BARRE Courriel : flbarre@icloud.com Web : https://www.facebook.com/florence.barre.188 Instagram : Florence_barre Peintre et photographe. Deux ans de formation à l’ESAG « Atelier Met de Penninghen » de Paris puis aux Beaux-Arts de Paris, parallèlement à des études d’histoire et de littérature anglaises et américaines à La Sorbonne et l’Université́ de Californie à San Diego. En peinture, Florence BARRE travaille plusieurs thèmes en grande partie autobiographiques : * La violence de la blessure initiale associée à la cruauté du monde. * Une gestuelle personnelle minimaliste, souvent comparée à de la calligraphie chinoise ou japonaise. Dans ces tableaux, elle recherche la maitrise et la perfection du geste pour atteindre l'équilibre parfait : l’expression en grande partie de souvenirs de 14 ans de danse classique. * Ses tableaux très colorés interprètent la vie et ses moments d’émotions intenses, mais son travail sur la couleur est devenu récemment pratiquement monochrome. Par choix, elle travaille uniquement sur papier – principalement format raisin – à plat, ce qui exige de la vitesse tout en sachant qu’elle ne pourra pas revenir en arrière. Ce faisant, Florence exprime les émotions qu’elle éprouve au moment où̀ elle peint, toujours avec une sensation de corps à corps frénétique. Ses tableaux sont l’expression et le reflet de ses émotions, de ses blessures, de sa vie.
  • 12. Série « Les Couleurs de la Vie » Le soleil est le monocle du monde Le dahlia noir I will always love you La vague F comme Femme What are you doing the rest of your life ? F comme Fleur L’iris de Florence Automne Œuf de Pâques et poisson-chat Coquillage
  • 13. Des rêves à n’en plus finir
  • 14. Série « Gestuelle minimaliste » No moon at all Elles Vespérale Lune de fiel
  • 15. Dominique BONNEAU Courriel : elconsulting@icloud.com La Provence inspire Dominique BONNEAU et plus particulièrement les Alpilles. Elle aime capter l’atmosphère des marchés, la vie de village, les paysages saturés de soleil… En Provence, ce sont toujours des périodes intenses de création. Aquarelles, dessins, huiles… elle décline sa passion avec différentes techniques. Peintre amateur, elle a exposé en individuel à la Butte aux Cailles à paris, en Normandie à la Galerie du Petit Enfer (Luc sur Mer), en Sologne et en région parisienne notamment dans l’Est de Paris (Rosny-sous-Bois, Clichy-sous- Bois, Livry Gargan, Montfermeil) etc… Elle réalise un vieux rêve : celui de s’installer à demeure ; elle a acheté récemment une maison à Noves pour se livrer plus intensément à la création. Sur ses toiles, la lumière vibre toute entière. Du côté des Baux, à certains endroits, la terre est rouge et partout la pierre est d’une éclatante blancheur, érodée par le temps, le soleil et le vent… les oliviers tapissent les vallées : le massif des Alpilles ceinturé d’oliviers et l’épicentre d’un paysage calcaire doux et rude à la fois. Telle une mer d’émeraude, les oliviers à perte de vue évoquent la douceur du temps et un art de vivre.
  • 16. Les marchés de Provence
  • 17. Symphonie en rouge et blanc
  • 18. Oliviers Au pied des Baux Lumières de Provence
  • 19. Nicole BROUSSE Courriel : nicole.brousse@gmail.com Web : http://sculpteurnicolebrousse.org Facebook : https://www.facebook.com/Nicole-Brousse-104172192973076/ Instagram : https://www.instagram.com/nicolebrousse/ « Il était une fois… » Nicole Brousse… Une femme sculpteur/ sculpteur de femmes… » Tout au début, elle aimait modeler l’argile, le vêtement, la danse, mettre en forme le tissu … Elle décida qu’elle exprimerait cela à travers la Sculpture, puis commença à élaborer des corps de femmes. Parallèlement, elle s’intéressait à ce qui permet de mieux se connaître, faire évoluer son bienêtre et, petit à petit s’installa l’envie de faire passer cette autre passion dans ses sculptures. Des œuvres naquirent alors de ce mariage intérieur avec la découverte de soi et l’ouverture à l’inconscient collectif. « L’infiniment petit retrouvant l’infiniment grand » n’est-ce pas Mr Pascal ! Elle décida un beau jour (telle une archéologue ou une scientifique), d’expérimenter sa recherche personnelle dans son travail de sculpture, l’un servant d’outil à l’autre et réciproquement. Donnant ainsi naissance à « différentes inspirations… ». Au début, elle ne se rendait pas compte du lien qui existait entre ces deux recherches. Mais par la suite, elle finit par comprendre que tout était complémentaire. Chaque sculpture permettait d’échafauder une « théorie » : Tous les êtres vivants, au plus profond d’eux-mêmes, sont reliés entre eux et à l’univers. Tel un carnet de voyage intérieur, en partant de son être, elle cherchait à ce que son travail de sculpture soit de tous les temps et de toutes les origines. C’est dans le croisement de l’horizontale (le temps), partant de l’antiquité pour aller vers le futurisme en passant par le moyen Age, le fantastique et de la verticale (civilisation), inspirée par les différentes cultures, qu’elle pensait pouvoir trouver l’essence même du monde ! A la croisée de tout cela, elle découvre enfin le : Ici et maintenant ! Et c’est ainsi que … « … la recherche du » je » se transforme petit à petit en l’expression du jeu.
  • 20. Comme son nom l’indique, le présent est un cadeau et nous ramène à la joie d’être en vie… » Au fil des ans, elle s’aperçoit qu’il s’agit bien de retrouver l’essence même de vie à travers des sculptures qui en sont dépourvues … « Objets inanimés, avez-vous donc une âme ? ». Démonstration par l’absurde. Ce qui nous ramène au jeu. Toujours cette dualité se retrouvant au beau milieu de la dérision… » Renaître à soi Partage dans ton sein cette plénitude de vivre. Rattrape le plaisir perdu... Alors, dis-moi : qui es-tu, le sais-tu ? Le temps fera bien l'affaire d'un avis positif... Tout ce dont tu as besoin, tu l'as en toi ! Plutôt que de voyager, Dans le traditionnel schéma, Qui t’ennuie et ne t'apporte rien, Cherche la magie de l'être. Remonte dans la sphère de ce que tu pressens. Rentre en toi, Le plus souvent possible. Fais alors, les découvertes d'un monde, En dehors du temps, Tellement essentiel. Comment cacher cela plus longtemps ! La vie peut être autre chose. Nous nous devons de la chercher, Dans son centre. Comme un entraînement... ...En plusieurs étapes... Nicole Brousse « Suite infini 8 » Nous utilisons si peu de nos capacités, nous avons tous la possibilité de dépasser nos limites, si nous le voulons "Notre peur la plus profonde n'est pas que nous ne soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites. Marianne Williamson (repris par Nelson Mandela)
  • 21. « Vers l’unité » Photo : Jean-Paul Villegad À l’intérieur du cadre, qui pour Nicole Brousse correspond à l’enveloppe corporelle, les personnages suspendus représentent la dualité intérieure, côté féminin et côté masculin reliés par le cercle afin de les unifier et ainsi créer la paix intérieure.
  • 22. « Grimpeuses » Photo : NB Gap Souvent la « montagne » de notre idéal est difficile à atteindre, grimper, toujours grimper pour y arriver. « Élévation » Photo : Gérard Coste Montrer le ciel, l’air, des éléments indispensables À la vie, comme la conscience de ce qui nous dépasse Et que l’on peut approcher en s’élevant.
  • 23. Ricardo BURT-RILEY Courriel : ricardoburtriley@gmail.com Web : https://cargocollective.com/burtriley/Exibitions Facebook : https://www.facebook.com/ricardo.burtriley Richard ou Ricardo Burt Riley, artiste dont les origines sont si composites quelles ne suffisent pas à explorer l’œuvre très personnelle, paradoxale à la fois intense et dense. En effet, il est de mère franco-cubaine et de père américain d’origine irlandaise. Après avoir vécu à Cuba et poursuivit des études aux Etats-Unis, Mexique, Angleterre et en France, malgré un doctorat d’économie politique, il renonce à la carrière diplomatique et décide de se consacrer à sa vocation initiale, la peinture. D’abord installé au Pays Basque, il choisit enfin de se fixer en Provence dans les Alpilles séduit par sa lumière et l’équilibre de ses paysages lui rappelant la Toscane. Son univers plastique dès le premier abord engendre un climat où la puissance et la volupté peuvent se côtoyer. Aux emportements correspondent des empattements onctueux et suaves, suivis d’accalmies rédemptrices. Là, s’entremêlent des ébauches de corps dans une débauche de couleurs. De la réalité, il retient souvent des distorsions, des déformations mais parfois aussi des harmonies étonnantes, qu’il réorganise pour constituer son propre abécédaire, créer une poétique pour laquelle il invente de nouvelle allitération et qu’il pousse aux confins d’une abstraction lyrique. Burt-Riley exulte quand les corps, les êtres vivants, végétaux, oiseaux, animaux mêlés aux choses inanimées s’enchevêtrent, s’imbriquent pour imiter notre perplexité d’abord, notre contentement ensuite, comme si doutes et incertitudes se jaugeaient mutuellement via une palette inouïe, flamboyante. Il arrive par-delà la joute, le jeu ludique l’emporte. Tandis que toute l’énergie se déploie dans un espace cerné ou la réalité n’existe plus qu’en résistance. Ce qui devient tangible, c’est l’intensité de l’émotion qui surgit de cet univers onirique.
  • 24. La pléthorique « production » artistique de Ricardo BURT-RILEY porte aux rêves …
  • 25.
  • 26.
  • 27. Olivier CARDIN Courriel : cardinolivier@gmail.com Facebook : https://www.facebook.com/CardinOlivier Instagram : Olivier cardin En parallèle à des études d’art graphique au lycée Corvisart, puis à l’école des arts Déco (ENSAD) Paris. Venu à la peinture par le dessin et au travers les œuvres de Nicolas de Staël, Van Gogh, Modigliani et Soutine qui ont guidés mes premiers pas. La peinture n’a pas toujours été sa copine, se fut laborieux, difficile, parfois douloureux, et lui a servi de thérapie. Olivier CARDIN sort, de je ne sais où ? De dessous l’armoire ? ou d’un tiroir ? Les couleurs se sont jouées de lui, il s’est pris les pinceaux dans le plat, impossible de les tenir, les retenir, alors, il a quitté le radeau de la Méduse, les laissant barbouiller avec lui. En quête du Graal comme Perceval, d’utopie, d’eldorado, horloger à la recherche du mouvement perpétuel ou de la pierre philosophale, alchimiste au fourneau, remplit de bobos, barbouilleur solitaire, de couleurs et de mots. Cette peinture singulière ère comme Don Quichotte sur les chemins de pierres, ou comme une bouteille à la mer. Peindre ou dessiner en toute humilité, les fragilités de l’humanité, les travers de l’espèce humaine, les errements, les doutes, les combats obscures qui nous étreignent, entre le bien et mal, l’amour ou la haine, tout s’emmêle, le noir, le blanc, la couleur, le néant, quand nos âmes en peine traversent tempêtes et ouragans. Peindre l’espoir qui brille dans la matière, pour sortir du chaos, du noir de la nuit. Avec une âme d’enfant, sur le rectangle blanc, papier ou toile cloutées, vide toujours difficile à combler, endroit silencieux où Olivier CARDIN va se réfugier, pour se protéger et flâner, en cherchant le geste, le trait universel, l’équilibre, l’harmonie des couleurs, ou des formes humaines ou animales, pour partager, une émotion, une joie, un mouvement, un sentiment, des regards, des larmes, un sourire, une opinion…!, et trouver l’alliance universelle, que les riches, les pauvres, les gros, les maigres, les gentils, les méchants, les malades, les biens portants puissent trouver un réconfort, un partage, retrouver une partie de leur histoire, la peinture est un utopie.
  • 28. Dernières expositions Galerie Atelier Thémé Pont Aven, Exposition permanente 2019 Soul Papers, Expo Collective Dessin actuel, Carla Bayle Avril 2019 Galerie Midiune Lourmarin, exposition permanente 2019 Galerie Bressigny, Angers Février - Mars 2019 We Art From Paris - 75015 Paris décembre 2018 Centre d’art contemporain Bouvet- Ladubay, Novembre 2018 - janvier 2019 ArtCheval OFFCheval Saumur, Octobre - novembre 2018 Festival Art’Tanik, Villié-Morgon, Octobre 2018 ArtCheval OFFCheval, Chapelle Saint Jean, Saumur, Octobre - novembre 2018 Salon Regain, Lyon, septembre - octobre 2018 Atelier Contemporain Ribérac, septembre - octobre 2018 41ème Salon d’Art, Chartres, septembre 2018 Château de Montbron, exposition collective, juillet - aout 2018 Espace Beaujon, Mairie de Paris 8e, mai - juin 2018 Art Capital Grand Palais, Paris, 11 au 18 Février 2018 Au salon des artistes Français et salon du dessin et de la peinture à l’eau, Galerie29, Evian, février-mars 2018 Life Drawing Montmartre (Paris), novembre 2017 Salon REGAIN / rencontre des Arts (Lyon), septembre 2017 World Art Museum de Dalian (Chine) expo collective, aout septembre et octobre 2017 Centre d’Arts et de Création Franco- Chinois Shanghai 2017-2018 Exposition Collective, Cercle des Artistes de Paris, Vincennes, Mai 2017 Salon de Printemps, Centre d’Arts et de Création, Aulnay, Avril 2017 Art Capital Salon des indépendants Grand Palais, Paris, Février 2017 Galerie Vis’Art, Exposition personnel, Lyon, Février 2017 Salon National des Beaux-Arts (carrousel du Louvre) Paris, Décembre 2016 Exposition Collective, Galerie Tête de l’art, Forbach, novembre 2016 Exposition Collective, Salon du petit format à Moissac, Septembre 2016 Exposition Collective, Agora galerie, Eyguières (Provence), Aout 2016
  • 29. Ange déchu turlututu, tombé du ciel, caractériel, C’est la rébellion petit patapon !!!, je vais te découper en rondelles de saucisson, ou de p’tits LU turlututu, si tu joues les gros cons, petit patapon. Te transformer en accordéon, Lucifer, sur la place de l’Odéon, ici gît les maux de la terre, qu’on lira sur le phylactère. Acrylique sur papier format 104 cm x 74 cm Assis songeur, comme un seigneur, Roi de Navarre, ou petit lascar, fagoté comme l’as de pique, le regard rêveur, dans les bras protecteurs de la dame de cœur, abat ses dernières cartes pour ne pas rester sur le carreau … Acrylique sur papier format 79 cm x 54 cm
  • 30. Assis sur le cycle de la vie, cyclo tour de vélo, cyclique, encyclique qui tourne en rond comme la terre, globe crucifère tout rond à la "croix..sé" des chemins, qui fait des bonds, ricochant à la surface de l’eau, comme un caillou lancé par un enfant. Acrylique sur papier format 79 cm x 54 cm Entre deux expositions, monocycle qui fait des ronds dans ce grand cirque plein de fanfarons. Ménestrel sur le fil, qui file sur la piste aquarelle, en équilibre, pour ne pas tomber à la fin de l’été, dans la vanité, colchique dans les prés, la suffisance aux selfies affligeants d’égo tellement gros, qu’on dirait des montgolfières en jachère. Dans ce fatras, ce chaos, ce méli-mélo, tourne mon petit vélo. Acrylique sur papier format 79 cm x 54 cm
  • 31. Sylvie CORBANINI Courriel : corbanini.sylvie@neuf.fr Sylvie CORBANINI est membre de l’association VALETUDO de Saint-Paul-de-Mausole à Saint-Rémy-de-Provence. Donnons-lui la parole : Je suis née en Provence en 1964. À la suite d’un évènement difficile, j’ai eu la chance de pouvoir participer à un atelier de peinture. J’ai immédiatement senti à quel point la peinture pouvait me permettre de m’exprimer. Ceci sans avoir à parler … la main s’exprime. Les sujets de prédilection de Sylvie CORBANINI sont les portraits de femme et la femme en général aussi bien en peinture qu’en sculpture.
  • 34. LES SCULPTURES DE SYLVIE CORBANINI
  • 35. Yoann CRÉPIN Courriel : yoanncrepin@yahoo.fr Web : http://yoanncrepin.com/ Facebook : https://www.facebook.com/yoann.crepin.art Né à Arles en 1983, Yoann CRÉPIN passe son enfance dans les Alpilles, au milieu des collines et de la garrigue. D’abord lieu d’aventure et de liberté, la nature devient source d’inspiration et lieu de création. La découverte du Land-Art après sa vingtième année influence sa démarche artistique : créer dans et avec la nature. Les œuvres réalisées en pleine nature sont confectionnées à partir d’éléments naturels caractéristiques des lieux, elles tendent à fusionner et interagir avec la nature. Certaines jouent avec le vent, la lumière, l’apesanteur. D’autres s’unissent avec l’eau, la terre et les végétaux. Il est à la recherche d’une alliance entre deux créativités : humaine et naturelle. Laisser l’homme s’exprimer à travers la nature et réciproquement, laisser la nature s’exprimer à travers l’homme. Depuis plusieurs années, il réalise également des créations dans les parcs et les jardins privés. A l’inverse des œuvres éphémères réalisées en pleine nature celles-ci ont une longue durée de vie, certaines sont pérennes. En plus de ses très nombreuses expositions, on note la parution dans de grands magazines : - Beaux-Arts magazine, juillet 2016, une demi-page (page 136) ; - Beaux-Arts magazine, juillet 2013, une demi-page (page 139) ; - Botanic magazine, automne hiver 2012 (pages 94-95).
  • 37. La porte de la pluie
  • 38. Quelques autres exemples parmi les nombreuses réalisations de Yoann CRÉPIN
  • 39. Corine FOREST Courriel : corineforest5@gmail.com Web : https://www.facebook.com/corine.forest Corine FOREST est peintre-plasticienne, pharmacienne et transfuge de l’industrie pharmaceutique. Elle passe par l’École des Beaux-Arts de Rouen. De 1993 à 2015, Corine travaille en solitaire dans son atelier, exposant en France et à l’étranger des œuvres Miroir, à la recherche de sa place, étendant cette exploration de la féminité à la création de bijoux. En 2015, la vie l’a faite sortir avec violence de son atelier et ouvert les portes du collaboratif, de l’itinérance et du Street Art. En quête de Liberté, Corine FOREST a élargi son regard, recherché l’altérité, et ainsi libéré ses lignes. Elle travaille aujourd’hui sur des papiers népalais et cartons, supports plus légers et modestes que les toiles. Elle colle des Oiseaux de papier, LIBRES, dans les rues, les plaçant en conversation avec graffiti ou paysages. En 2017, elle a publié son recueil d’Artiste : « LIBRE », contant son nouveau cheminement, montrant son travail depuis 2015, tant les collages d’Oiseaux Libres dans les rues que son travail d’atelier. Parce que « avec l’âge, la Vie et l’Art se confondent » (Braque), Parce que l’Art est mon Voyage, mon chemin de vie, celui de mes rêves, Parce qu’il est la joie d’un partage, le désir d’apprendre de l’Autre.
  • 40. Cuba
  • 43. Arthur FOUILLET Courriel : lesuyer@gmail.com Web : https://www.thesuyer.com Instagram : @the_suyer La clé de voûte du travail de Arthur FOUILLET est le figuratif. Il veut que le spectateur se projette dans l’œuvre à travers son univers visuel et son personnage Süsu, comme s’il en faisait son alter égo d’un instant. Ce qu’il essaye de représenter, c’est la collision entre nos fantasmes, nos souvenirs et nos observations. Il pense qu’en se rapprochant de notre essence profonde, notre vision, devient universelle. L’approche de Arthur FOUILLET est onirique car il essaye toujours de superposer un côté enfantin et naïf, à un côté inquiétant et plus sombre. C’est selon lui notre rapport à la vie, où peur juxtapose émerveillement. Dans ses œuvres il aime créer plusieurs points d’entrée, pour que le spectateur se crée une histoire indépendamment de celle qu’il a créé.
  • 44. Le vide saturé Cette toile est la première étape ide la série intitulée "Une ère organique". J'y raconte un parcours initiatique vécu par mon personnage Süsü. Ce parcours pictural est complété par un conte que j'ai écrit, dont je vous livre ci-dessous une quatrième de couverture : Süsü a sa tête enflée comme un ballon. C'est à cause des "organiques", des solides aux couleurs criantes, filant et tourbillonnant à toute allure dans son crâne dans un bruit assourdissant. Un jour, il décide retirer ce ballon et s'aventure dans un monde extérieur inconnu. Cette toile étant la première de la série, voici le début du conte qui s’y rattache. « Aussi loin qu’il s’en souvienne, son crâne a toujours été enflé par ses Organiques. Süsü les appelle comme ça, des solides aux couleurs criantes, filant et tourbillonnant à toute allure dans son crâne dans un bruit assourdissant. Il ne voit, ne ressent que ça. C’est son être tout entier qui s’est construit dans le rythme de ces mouvements. Un jour englué, un autre fasciné par ces mouvements, il les regarde fuser passivement, en les accusant de l’envahir et de gonfler son crâne comme un ballon. S'il pouvait au moins savoir ce qu'il y avait en dessous. »
  • 45. Jean-Marie GALLON Courriel : jean-marie.gallon@orange.fr Web : https:// www.artfacto.fr Originaire de la Côte d’Azur, Jean-Marie GALLON a côtoyé les sculpteurs de l’école de Nice, dans les années 70- 80, qui lui ont donné l’envie de créer. En 2009-2010, il a fréquenté l’école supérieure d’Ébénisterie d’Avignon, section sculpture sur bois, et ceci s’est soldé par l’obtention d’un diplôme de sculpteur –doreur. À la sortie de cette école, il intègre l’Association de la Maison des Métiers d’Art qui siège à l’époque en Avignon. Les Artistes du début vingtième et l’Art Africain sont pour lui une source d’inspiration sans fin, notamment Picasso, Brancusi, Modigliani, Gargallo……Tous ces Artistes lui ont donné l’envie d’explorer divers matériaux tel que le bois, le métal et bien d’autres. Depuis 2013, Jean-Marie GALLON occupe le poste de professeur d’Art Appliqué aux Lycée des Métiers - Domaine d’Éguilles à Vedène (84). Il travaille essentiellement le bois et le métal (tôle de zinc). Entre deux sculptures, il restaure des objets d’Art, des pièces de faïence, porcelaine, lustres, et réalise des peintures faux marbres … son autre passion.
  • 47. GODDA Courriel : g.ims.clouzeau@gmail.com Facebook : https://www.facebook.com/goddapeinture Ayant quitté la Norvège, son pays d'origine, puis Londres, où elle a travaillé comme professeur des écoles, elle s’est installée au sud de la France en 1994. GODDA est autodidacte. Son nom d'artiste, "GODDA" est le petit nom donné par son père dans son enfance, une enfance heureuse, source d'inspiration pour elle. Après avoir essayé l'écriture pour la jeunesse, c'est finalement dans la peinture qu’elle a pu s'exprimer. Un jour sa fille aînée lui a demandé si elle voulait peindre avec elle. « On a étalé des grandes feuilles de papier sur le sol du salon et j'ai sorti des pastels secs. Et c'est parti. Je suis partie. L'odeur de peinture à l'huile et de la térébenthine au sous-sol du musée d'art de Stavanger m'est revenue ». Puis des techniques qu’elle a apprises durant sa formation en arts plastiques quand elle étudiait pour devenir enseignante en Norvège. Ensuite les cours du soir en Angleterre, où GODDA a appris à observer la lumière et les ombres sur des objets et sur des nus... Tout lui est revenu. Dernières expositions 2019 " Perspectives" à L'Espace d'Art Contemporain 361, Aix-en-Provence 2018 "NATURE, à l'écoute de tes signes", ARTITUDE 2018, Espace Van Gogh, Arles 2018 Espace Van Gogh, Arles 2 2018 "Toutheme", ARTITUDE 2018, Baux-de-Provence 2018 " Couleurs", ARTITUDE 2018, Saint-Rémy-de-Provence 2018 "Le temps suspendu”, Galerie 361, Aix-en-Provence 2018 "BA et GODDA", exposition à l’office du tourisme, Jouques 2018 "Couleurs", Ateliers Agora, Eyguières 2018 "3 Filles 1 expo", Hôtel de Manville, Baux-de-Provence 2017 "Fenêtres", L'auberge de Loubens, Toulouse 2017 "BA et GODDA", Exposition au château Revelette, Jouques 2017 " ARTITUDE 2017 ", Salle Robert de Lamanon, Salon-de-Provence 2017 "Trois filles un expo", Chapelle Entressen, Istres 2017 Exposition collective Noël 2017, Galerie 361, Aix-en-Provence 2017 "ARTITUDE 2017", Hôtel de Manville, Baux de Provence 2017 "Œuvres abstraites", ARTITUDE 2017, Saint-Rémy-de-Provence 2017 "Jeux de hasard" Pôle des Arts visuels, L'Estaque
  • 48. Matière ou lumière Symphonie I, II et III
  • 51. Joëlle griMo Courriel : j.grimo@free.fr Web : http://j.grimo.free.fr Facebook : @J.griMo Instagram : @J.griMo Après une formation scientifique qui lui a permis de travailler dans quatre continents et de voyager dans de multiples pays, Joëlle GriMo se tourne en 2008 vers le dessin d’après modèle vivant. Grâce aux séances de l’Atelier de la Garance à Vedène (Vaucluse), elle perfectionne sa technique du fusain, de la sanguine et de l’encre de Chine. Puis elle s’initie à la peinture à l’huile auprès de Martyn Baldwin, peintre expressionniste anglais établi à Saint- Rémy-de-Provence. Elle prend alors conscience du rôle que joue l’émotion ressentie devant le sujet. Elle découvre ensuite les possibilités de l’acrylique grâce aux techniques du plasticien Joseph Alessandri et commence à développer une pratique personnelle dans son propre atelier. Mais c’est finalement à partir de 2017, grâce aux conseils généreusement prodigués par Nath Chauve Crépel, peintre à Fontvieille, qu’elle travaille à libérer son geste et à capter la justesse de l’expression. Installée dans les Alpilles depuis la fin des années 90, Joëlle GriMo est une passionnée du langage sous toutes ses formes. À partir de 2010, elle mène de front des études en sciences du langage et une carrière artistique naissante. Elle rejoint la Maison des Artistes en 2014 et poursuit depuis sa recherche d’une expression picturale, dans une grande variété de thèmes : Paysages (avec une prédilection pour la Vallée des Baux), Nus, Natures mortes ou encore Abstrait.
  • 52. Elle expose régulièrement dans la région, dans des lieux tels que l’Espace van Gogh à Arles, l’hôtel de Manville aux Baux de Provence, la Chapelle Saint Laurent à Eygalières, les Ateliers Agora d’Eyguières, le Centre d’Art de Graveson et la Maison du Parc à St Rémy de Provence. Elle participe à des événements récurrents comme les installations d’Art Painting dans les Halles de Fontvieille ou encore les Artitudes du Cercle des Artistes de la Vallée des Baux. démarche artistique U n b e s o i n u r g e n t d e c o h é r e n c e La première partie du chemin, celle qui va du regard à la vibration intérieure, était là. Son prolongement jusqu’au geste pictural restait à construire, et tant que cela n’était pas entrepris, il ne pouvait y avoir de sens ni d’accomplissement. C’est poussée par cette nécessité que J. GriMo s’est mise en quête des outils techniques et de l’expérience qui lui permettraient d’affiner son écriture et ainsi, d’extérioriser de la façon la plus juste possible cette résonance intime. Et de la partager. En recherche perpétuelle, J. GriMo s’autorise à produire un travail constamment en mutation, quitte à dérouter les témoins de son parcours qui n’ont souvent pour seul repère que l’énergie toujours présente dans ses œuvres. Peu importe, elle sait, elle, qu’au moment où elle l’a fait, elle était en phase avec son projet. Souvent confrontée à la solitude, elle y voit une façon d’aller chercher, entre doute et jubilation, les ressources au plus profond de son être, en particulier en exploitant un même thème dans des séries de plusieurs dessins ou tableaux. Elle tourne cependant volontiers son esprit vers d’autres influences, que ce soit en scrutant le travail des maîtres ou en partageant émotions et expériences avec les artistes de son entourage ou les visiteurs d’une exposition. Sans cesser de se poser la question de l’authenticité de son écriture.
  • 55. Marie-Dominique GUÉNOT Courriel : dominique.lorieux@gmail.com Marie-Dominique GUÉNOT vit à Orgon et fait de la peinture depuis à peine 3 ans. Elle fut l’élève de Marie Dubost à Lambesc. Marie-Dominique a l’humilité de dire qu’elle est très novice pour la peinture à l’huile. Elle a fait une longue carrière de styliste, d’abord dans la mode et ensuite dans la décoration et la création de linge de maison. Elle avait monté sa propre marque de linges fabriqués en Inde et au Vietnam. Elle était donc familière avec le dessin, les jeux de couleurs, la création de vêtements, de matières, de tissages, d’imprimés et de broderies pour ses modèles. Sa vie professionnelle lui laissait trop peu de temps pour peindre et c’est avec bonheur et passion Marie-Dominique GUÉNOT s’y met désormais. La nature, la source de vie pour nous tous et un thème d’inspiration majeur pour les peintres de tout temps. Apaisante, étonnante, réconfortante, généreuse et nourricière, mais aussi envahissante, dangereuse et menaçante. Elle essaye de transmettre dans ses tableaux toute la richesse et la beauté de la nature, quel challenge ! Lourde tâche de transmettre tant de beauté de ses tableaux, la verdure et les fleurs comme les impressionnistes, les arbres comme Corot, l’eau et ses reflets comme Monet, la houle et la tempête comme Turner, le ciel et ses nuages menaçants.
  • 58. Entre deux eaux Ruine à Eygalière La vague
  • 59. Francis GUERRIER Courriel : francisguerrier@me.com Web : http://www.francisguerrier.com/Francisguerrier.com/FRANCIS_GUERRIER.html Né en 1964, fils du peintre Raymond Guerrier et de la céramiste Francesca Guerrier. Il exerce pendant 20 ans le métier de scénographe pour l’évènementiel, la danse, le théâtre, l'opéra et la musique. Depuis 2002, il se consacre essentiellement à la sculpture. Ses premières pièces sur la mémoire intègrent la lumière et l'image. Mais très vite, le métal devient son support de création. Depuis 2005, il a fait le choix de la sculpture monumentale. Il travaille sur ses "Plumes d'Ange" en aluminium de 5 à 15 mètres montées sur ressort et mobiles au vent. Aujourd’hui, en quête des formes originelles, ses dernières pièces monumentales sont directement inspirées par la nature, par la lune et par le ciel descendu sur la terre.
  • 62. QUELQUES AUTRES RÉALISATIONS MONUMENTALES DE FRANCIS GUERRIER Plume (Hôtel de la marine) La sirène
  • 63. Camille JACOBS Courriel : kmil.jacobs@gmail.com Web : https://www.camille-jacobs.com Née en 1988, sculpteurs de mère en fille, et après des études d’Art à l’académie Charpentier, Camille JACOBS expose depuis presque 10 ans ses sculptures en France et à l’étranger. Elle a grandi au bord de la méditerranée dans une famille très créative ! Initiée dès l'enfance par une mère et une tante toutes deux sculptrices, elle a suivi leurs pas pour trouver son chemin ! Elle expose depuis presque dix ans ses sculptures et puise ses inspirations dans des scènes de vie, en tentant de capter l'élégance et la puissance de nos mouvements, la poésie de nos actions ... Également fascinée par la métamorphose des matériaux, Camille travaille avec divers supports essentiellement issus du recyclage tel que le papier et crée des « trompe l’œil » de matières.
  • 66. Enfant aux ballons Échelle
  • 67. Henri KAUFMAN Courriel : hipipip@gmail.com Web : https://www.facebook.com/hkaufman Henri Kaufman, Président du Cercle des Artistes de la Vallée des Baux, a une culture et une inspiration mathématiques que l'on retrouve dans ses recherches et expos successives : détecter la "couleur du hasard" et les éventuels messages cachés sur des mosaïques décomposant par exemple le nombre d'or, Il aime aussi cultiver les illusions d'optique dans des affiches déchirées ou des sculptures mobiles tels les "HKubes" Suspendues dans les branches des arbres, elles sont animées par le vent et illuminées par le soleil ; sans oublier le design de meubles Minimals. Les artistes sont le plus souvent attentifs au spectacle naturel, mais hélas ils passent à côté de moult images qui sont rarement regardées. Avec un peu de curiosité et de créativité, on peut détecter ces images sur des troncs d'arbres, dans les nuages, sur des murs, etc. : on les appelle des paréidolies du grec ancien para-, « à côté de », et eidôlon, « apparence, forme ». C'est une sorte d’illusion d’optique qui consiste à associer un stimulus visuel informe et ambigu à un élément clair et identifiable, souvent une forme humaine ou animale. C’est cette étonnante capacité de notre cerveau à « donner du sens » là où il n’y en a pas réellement. Avec un peu d'effort, en poussant un cri, vous verrez avec joie ce que les autres n'ont pas encore vu ! N'hésitez pas d’écrire sur le livre d'or ce que vous avez vu. Avec un poil de créativité, vous verrez apparaitre des personnages, des animaux, et ...vous serez heureux de vos découvertes.
  • 68. LES HKUBES Un cube dans un cube L’escalier du Paradis Un cube … en 2D ou 3D ?
  • 69. LES PARÉIDOLIES Un gros animal ? Un homme important Un chien en colère
  • 70. LES AFFICHES DÉCHIRÉES Je regarde le regard qui me regarde
  • 71. Colette LASSALLE Courriel : col.lassalle@orange.fr Web : http://colettelassalle.com/ Facebook : https://www.facebook.com/search/top/?q=Colette%20Lassalle Déjà vers treize ans, alors que Colette LASSALLE et ses amies rentraient du lycée, elle était la seule à visiter assez régulièrement une galerie d’Art pour découvrir de nouvelles œuvres. Elle dessinait déjà pour le plaisir. Et puis, après bien des années passées à Paris, la ville lui a semblé un film en noir & blanc, presque en permanence. Colette LASSALLE a découvert la lumière du Sud il y a 20 ans avec l'impression d'un objectif affiné lors du mistral, les couleurs fortes, sensuelles, violentes, qui nous harcellent les yeux, nous brûlent. Elle aime ce soleil qui plombe et creuse les ombres. Les voyages aussi, l'Afrique omniprésente en elle, comme une deuxième identité avec ses odeurs ses couleurs d’épices, ses fruits aussi, les gens, leur sourire malgré les problèmes. Le désert où l’on se perd pour mieux se resituer l’a toujours obsédé. Elle a d’ailleurs peint avec ce sable, si chaud et si doux à travers les doigts. Elle aime l’errance dans les villes inconnues ou connues, à la fin du jour, comme les chats longent les murs, le silence et la contemplation. Ses influences classiques sont Matisse et Gauguin pour l’explosion des couleurs.
  • 74. Lions Chevaux (grotte Chauvet) Nu I Nu II Femme au bas noirs
  • 75. Jean-Paul LE ROY Email : leroyjp13@gmail.com Web : http://jpleroy.wixsite.com/monsite Après des études à la faculté de Vincennes (Paris VIII) au département "cinéma audio-visuel", il reprend en 1981 un ancien atelier de photographie à Saint-Rémy-de-Provence, équipé d'une chambre 18/24 en bois sur rail, de fonds peints, un labo noir et blanc avec agrandisseur, cuves et matériel de retouche. Portraits, mariages, communions, école, il participe aux événements de la vie locale. Il rencontre aussi des artistes, peintres, musiciens, sculpteurs, comédiens. Conception de presse book, de livres d'Artistes, de reproductions d’œuvres, d'affiches, de photos publicitaires, il travaille aussi pour Kodak en créant et développant le journal interne de la structure Avignonnaise. Il donne des cours de photo dans différentes structures. Il travaille maintenant avec du matériel numérique qui lui permet, post shot de travailler certaines images, les objets sont alors mis en scènes, la nature transcendée. L'extraction de l'image dans l'image, voir, à voir, à perce voir, entre voir, re voir, pour voir, pré voir, il y a mille façons de voir ! La photo est une mise en lumière, la lumière recherchée, ses ombres, sa subtilité, sa sensualité, sa chaleur. La photo qui en résulte est une alchimie entre l’Être et l'image. La photo, c'est aussi un morceau de temps que l'on prend au temps. Ce que la photographie reproduit à l'infini n'a lieu qu'une fois (Roland Barthe)
  • 76.
  • 77.
  • 78.
  • 79. Annie LEFEBVRE Courriel : annilefebvre@yahoo.fr Annie LEFEBVRE a toujours été attiré par le dessin, la peinture, la sculpture, les musées, les belles choses, bref, elle est attirée par l’art sous toutes ces formes dès le moment où cela touche au « beau ». Son sens de l’esthétique a toujours été très affuté. Mais quand elle était adolescente, elle aurait voulu s’orienter vers un métier artistique, mais dans son milieu de la bourgeoisie, on apprenait D’ABORD un métier … De nombreuses années après, lors de l’une de ses très nombreuses expatriations, Annie commença à faire de la peinture dans « les ateliers » mis à la disposition des impatriés, et ainsi elle a franchi le pas pour rejoindre les artistes qu’elle se contentait auparavant de contempler ... Elle peut pratiquer son sens du beau avec la photographie. L’architecture complait son sens de l’esthétique, les musées son sens de l’art et du beau.
  • 80. Corps (photo prise à l’Hôtel Lambert à Avignon lors d’une exposition de berline de Bruyckere)
  • 81. Coursives du MUCEM à Marseille
  • 82. Escalier de Christian LACROIX à l’Abbaye de Montmajour
  • 83. Dominique LEFEBVRE Courriel : dominique_lefebvre2002@yahoo.fr Devenu artiste paraît-il (je pouffe) grâce à son intronisation en 2017 de Vice-Président du Cercle des Artistes de la vallée des Baux, Dominique LEFEBVRE, donc artiste qu’on se le dise (MDR), est un iconoclaste décalé et inclassable. Gourou (sic !) de la finance, et après avoir tâté de la photographie de concert de jazz pour la Seine-TV, il s’investit dans les arts numériques, notamment le montage vidéo de son grand réservoir de photographies (plus de 85.000 !). Comme il n’est pas du niveau des photographes professionnels, il réussit à « magnifier » ses photos dans des montages vidéo parfois délirants. Dominique Lefebvre est par nature peu respectueux et tourne tout en dérision en employant un langage du 2ème voire même du 3ème degré. Mais il a su se « policer » pour la réalisation de ce catalogue en faisant dans le hyper respectueux pour les artistes, peut-être la seule catégorie qu’il ne se permet pas (encore) de brocarder. De par sa démarche, il essaye de ne pas vivre en contradiction avec les idées qu’il ne défend pas Nb : Relisez soigneusement plusieurs fois cette phrase … elle n’est pas aussi anodine qu’elle parait !
  • 84. NATH Chauve-Crépel-Flory Pot-pourri des caricatures des exposants de ARTITUDES 2016 Henri Kaufman
  • 85. Brocardage de soi-même Logo du « non-artiste » Moi-même ‘
  • 86. La nature triomphante ou souffrante, c’est selon.
  • 87. Élio LUSSATO Courriel : artist.elio@orange.fr Web : https://www.artmajeur.com/eliolussato Facebook : https://www.facebook.com/elio.lussato La peinture d’Élio LUSSATO se veut sculpturale, remplie de matière, sable, cendres de cigares, ocres, peinture à l'huile etc... Ses toiles doivent se toucher avec les yeux même si on a envie d'y poser ses mains, de les effleurer de les caresser... Qu'avec les yeux... Jetées sur une toile, toutes ces matières se mélangent et se confondent. Après avoir travaillé pendant plus d’une dizaine d’années sur les symboles du judaïsme, Élio LUSSATO, artiste connu et reconnu dans notre région profite de cette nouvelle exposition pour se lancer dans une nouvelle aventure créative autour de la nature, de la création, de la vie.... de la planète. Un nouveau challenge ...
  • 88. Les dix commandements Mère et son enfant ouvrant la porte du bonheur
  • 89. 3 bouteilles rouge sur fond gris Apéro en Provence Ballade le long du quai Dos à dos Tête à tête
  • 90. QUELQUES AUTRES RÉALISATIONS D’ÉLIO LUSSATO La naissance La fin Bambou Les jarres de Qûmram
  • 91. Dominique MIGNON Courriel : dominique.mg@outlook.fr Web : https://www.dominique-mignon.fr/ Le point de départ est une sensation immédiate, presque charnelle où seul compte le mouvement, la vibration des couleurs : c’est ainsi que l’artiste transcrit subjectivement ses ressentis : lumière et miroir de l’âme se confondent. On y apprend l’importance du vide, car c’est aussi un moment de méditation : il faut faire le vide dans son cœur comme disent les peintres traditionnels chinois. Sans le vide, pas de stabilité. Sans l’encre, pas de pulsation. Par syncrétisme, les techniques de l’encre se mêlent aux techniques occidentales de la couleur pour faire émerger émotions et perceptions du sujet à traiter. …..un « laisser-surgir » à l’encre…..un jeu de vibration de couleurs qui laisse dire l’effervescence. Un univers sans figuration, un appel à l’imaginaire. Tout ici est question de rythme, de silence, de méditation et de couleurs. Vers une expérience de lumière... une technique de tradition au service du XXIème siècle. La recherche picturale de Dominique MIGNON est un voyage initiatique entre philosophie orientale et approche profonde du Soi. Un univers fait d’émotions, de surprises exprimant le flou et les méandres de son âme. Son travail à l’encre précède un jeu de glacis qui s’entremêlent jusqu’à faire jaillir la lumière. Dernières expositions Été 2019 : Festivals de Saulieu et Chablis Mai 2019 : Sélectionnée Concours ArTalents - Guyancourt Mars/Avril 2019 : Festival d’ Art Sacré de Senlis et Senlis Artfair Février 2019 : Salon des Artistes Français – Art en Capital 2018 : La Citerne aux Baux de Provence 2017 : Charity Business – Naples (Florida) 2015 : Méditation et Lumière – La Madeleine, Paris 2015 : Biennale de Saint Germain en Laye/ Exposition personnelle à la galerie Mona Lisa – Paris 6 2015 et 2014 : Salon des peintres du Touquet 2014 : Exposition collective à Chelsea – New York 2014 : Salon de Boulogne Billancourt - 1er prix de peinture 2012 : Salon de l’Isle Adam - toile achetée par la ville
  • 92.
  • 93. Marie-Hélène MOUYON Courriel : infos@mouyon-artiste-peintre.com Web : http://www.mouyon-artiste-peintre.com Les corps du peintre Marie-Hélène MOUYON « crient » silencieusement, cherchant à exprimer les tourments de l’âme pudiquement enclos dans le mutisme des conventions séculaires. La toile perd son vulgaire statut de support, substitue la violence et la « parole » des chromatismes au mutisme des sentiments inexprimables par l’ordinaire des mots. De Rome à New-York, de l’Allemagne à l’Angleterre, les œuvres de Marie-Hélène MOUYON ont parcouru un chemin aux couleurs de l’arc en ciel, à la rencontre de l’Homme, des Hommes et du pluralisme de notre nature. L’Expressionnisme symboliste de l’artiste, soutenu par un fa presto cher à nos amis transalpins, lui permet d’exprimer l’instantanéité de l’inspiration, l’immédiateté de la sensation, la fulgurance de la pensée. Le corps est ici au centre de la pensée du peintre, le corps avec sa force et sa fragilité, le corps comme métaphore de l’Existence, de la Vie. Cursus : École des Beaux-arts d’AVIGNON, école privée à PARIS, école américaine à AMSTERDAM, un an à ROME pour étudier l’antique. Plus de cent expositions de 1984 à ce jour, entre autres : Italie (Sienne, Rome, Tivoli, Assise, Florence), Angleterre (Colchester), Espagne (Tarragona), Allemagne (Wetzlar), Etats-Unis (New-York), Thaïlande (Séjour en résidence d’artiste en 2015), France (Nice, Cannes, Avignon, Biot, Saint-Raphaël, Grasse, l’Isle-sur-la-Sorgue, Juan-les-Pins, Arles, Nîmes, Gordes, Marseille, Sète, Saint-Tropez, Bandol, Les-Baux-de-Provence, Baume de Venise, Saint-Rémy-de-Provence, Ménerbes). Expositions-prestige Espace Cardin, Paris, Château de La Tour d’Aigues, Château de Simiane, Valréas, Château de Montauban, Fontvieille, Château de Saint Andiol, Sénat Paris, Galerie Etienne de Causans, Paris Château Beaupré-Deleuze, Saint Laurent des Arbres, Château William, Bangkok, Château de Gordes, Arles, Espace Van Gogh – Artitudes (Groupe), Château de Roussan à Saint Rémy de Provence, expo personnelle sous l’égide d’Artitudes.
  • 94. L’effondrement Aube Bavaroise 1 Prémisses d’automne 1 L’oiseau incertain La courtisane Le rêveur Pensif La double unité
  • 95. La Charmeuse La pensée
  • 96. La provocatrice Le combat Femme face L’odalisque Semi-liberté Le briseur d’entrave
  • 97. Nathalie CHAUVE-CREPEL-FLORY Courriel : nathchauvecrepel@gmail.com Web : https://www. nathchauve .com Facebook : https://www.facebook.com/nath.chauvecrepel Nathalie Chauve-Crepel-Flory dite « NATH » est diplômée des Arts Appliqués. En 1980, elle entre à l'Union Centrale des Arts Décoratifs, et ensuite est reçue à l'école des Beaux-Arts de Paris en 1985. En 1987, elle ouvre son studio de création à Lens, puis elle découvre Avignon en 1990 où elle développe son parcours de création graphique. Depuis 1995, elle se consacre uniquement à sa passion de peintre. Dans son atelier-galerie à Fontvieille, elle développe son sens inné de la couleur et de la matière peignant souvent à la volée de grandes fresques à l'occasion de manifestations culturelles en Provence. Elle a aujourd’hui élu domicile à Fontvieille, où elle développe sans retenu sons sens inné de la couleur. NATH est une amoureuse de l'amour qui exulte à travers ses toiles comme sa générosité jamais feinte. Elle peint la femme dans tous ses états : instinctive, boudeuse, démesurée, houleuse et lascive, mais toujours gaie et primesautière. Dans son atelier-galerie de Fontvieille, Nath réalise aussi de grands totems colorés et iconoclastes, des centaures, des minotaures qui évoquent la mythologie mais aussi la Camargue.
  • 99.
  • 100. LE TALENT ÉPISTOLAIRE DE NATH …
  • 101. Dany PRAYET Courriel : dany.prayet@gmail.com Web : https://www.danylapotiere.fr/ En 2009 Dany PRAYET a commencé à fréquenter un atelier de poterie près de chez elle. Puis cette passion de la céramique l’a amené à créer son propre atelier. Formations, stages luiont permis de réussir cette reconversion vers la planète « terre » et de se plonger dans le Raku. En mars 2011 elle commence à créer des bijoux, des vases, des coupelles en faïence noire et blanche (terre mêlée). 2012 est une année charnière pour sa production, décidant tout de se diriger vers le grès et d’aborder sa production d’une autre manière. 2014 voit la naissance de ses premiers bustes auxquels elle joint des lacets, des rubans de satin, des plumes, tout en se dirigeant peu à peu vers la céramique d’Art 2015 -2016 voit la création de ses masques vénitiens auxquels Dany PRAYET mêle des empreintes de dentelle, et ainsi ses bustes s’émancipent et sont mis en valeur grâce à un partenariat avec un ami sculpteur sur bois qui flirte brillamment avec le faux marbre et des incrustations à la feuille d’or.
  • 102. Comme sur un fil
  • 103. Christine QUERRÉ Courriel : christine.querre@free.fr Facebook : https://www.facebook.com/christine.querre.5 L'univers nous apprend que, d'une destruction naît toujours une nouvelle existence faisant de cette disparition et de la création qui s'en suit, un processus permanent qui donne l'énergie infinie de la vie. Le miroir brisé traduit cela. En se brisant il interpelle car l'évanescence conduit à s'interroger sur soi-même, telle une photo déchirée. Ainsi, au-delà de l'apparence, le miroir brisé renvoie sa propre énergie comme un ressourcement de son moi intérieur … Au sens premier du terme, un miroir est une surface polie qui réfléchit toutes les lumières, l’image des objets ou des êtres... Les toiles de Christine QUERRÉ vivent en fonction de tous ces paramètres. La finalité de son approche est de suggérer un tableau vivant, du moins en apparence. Autodidacte dans le domaine du dessin et de la peinture, elle est venue au dessin et à la passion du miroir un peu par hasard ... Elle est attirée par la lumière, la nature, l’actualité, l’action de l'homme sur tous ces événements, qu’elle. traduit tout cela en travaillant le miroir, qui peut être le reflet de l’Âme, des émotions, des sentiments de joie et de peine, et qui lui permets librement de s'exprimer sur tous ces sujets. Christine QUERRE part toujours d'un miroir qu’elle brise avec plus ou moins de force en fonction du résultat qu’elle souhaite obtenir à partir de son dessin initial... Ensuite, vient le long travail de la pose de chaque morceau de miroir éclaté en fonction de son emplacement dans ce dessin puis ensuite le choix de chaque couleur et enfin l'application de la peinture vitrail...
  • 104. EVOCATION Où la puissance des lobbyistes qui interviennent où nous n’avons aucun pouvoir, pour que les actions positives en faveur de la Terre ne puissent exister.
  • 105. REGARD SUR Regard sur les couleurs, la lumière, les formes, les paysages … L’OISEAU ENTRE CIEL ET TERRE L’art est la poésie
  • 107. LALA Courriel : valerie.ravoisier@gmail.com Web : https://www.ravoisiervalerie.com/#! Peindre … Des moments de bonheur fragile et de douce béatitude : ceux qui arrivent en fin de journée, tard le soir ou tôt le matin. Moments hypnagogiques de méditation aux rebords du monde, aux confins de l’être, au seuil d’un au-delà. Moments de retraite récapitulative dans le désert silencieux où le mystère de la vie devient palpable, où l’inquiétude se fait sérénité. Moments de lévitation apaisante, d’immobile disponibilité. Moments de vigilant flottement des sens et de l’esprit. Ce n’est pas le langage et la peinture, le langage et l’émotion, le langage et l’espace pictural, le langage et la matière ou la terre. Ce n’est pas la terre en tant que nature de la couleur. C’est entre la couleur, la terre, mes émotions, agitations éphémères, une réciproque fascination. C’est le passé, la mémoire comme état originel. Le retour du temps et la transposition des sentiments - le sceau officiel, l’estampille, l’empreinte …. Quel est le temps d’une œuvre ? L’actuel infini de mes toiles tient à l’urgence de mes sentiments d’hier, d’aujourd’hui et de demain ... Les couleurs … Partir à la découverte des formes pures, les désigner et les introduire dans le réseau en continuelle expansion des signes. À l’instant même où je trace, pose le trait ou le geste de la couleur refermant sur la réalité sensible, vacillant et commencent de mener hors d’eux-mêmes, je les surprends à la lisière de leurs élans. Naissance en chaîne : celle du signe, de la chose aussitôt, de l’architecture colorée, à laquelle éveille une présence jusqu’alors inconnue. Celle du regard que cet avènement multiple œuvre à une approche neuve du réel et de l’imaginaire.
  • 108. Dernières expositions 2019 MANGELIRE Arles "Abstractions lyriques et sculpture papiers "Exposition permanente 2019 2018 Exposition collective Artitude « Les Signes » Espace Van Gogh ARLES 2017 Artitude 2017 Exposition collective Baux Arts des Alpilles St Rémy de Provence 2017 "Elles en œuvre" Chapelle St Vincent Eygalières. Exposition collective de femmes artistes. 2016 « Bistrot Troqué " Sauve - Gard avec L'artiste Fabienne Astier 2016 "Abstractions lyriques" Arles Espace Ange 2 rue des Carmes Arles 2015 Exposition chez Hand&Co, St Rémy de Provence 2014 PEKIN - Exposition à la Citerne 2014 Les Baux de Provence 2014 Marseille 2014 Arles - Espace VAN GOGH 2013 Exposition collective Escale Paradou - Les Alpilles 2013 Invitation M50 Shanghai 2013 Échange artistique galerie du Pont - Pearl Lam Galery - Hong Kong 2012 Abstractions d'hiver 1 & 2 < St Rémy-de-Provence 2012 Exposition collective ESCALE Espace Van Gogh Arles 2011 Femmes en encre de Chine - Arles Montpellier 2011 Collectif Marseille A3 Femmes de talents 2011 Expo individuelle Espace Van Gogh Arles 2009/10 Exposition La Quérida - Arles 2009/10 Collages et Calligraphies d'été Arles 2007 Voyage et invitation par l’Alliance française à Shanghai / Installation d'une œuvre et cours 5 mois avec « FINEART COLLEGE OF SHANGHAI UNIVERSITY » / Exposition « Club de France » Shanghai. 2007/08 Résidence aux Caraïbes - Ïle de la Désirade Antilles françaises 2003/06 Expo personnelle Palais des Congrès de Grasse « Sentiers de vie »- / Golf St Donat 2003/06 expo personnelle / Installations éphémère sur le parvis du MAMAC, Nice 2003/06 Expo collective Land Art, Calern In Situ / installation perso - St Raphaël 2003/06 Galerie des Ponchettes.Art@baz expo collective Land Art 2003/06 Nice, Hôtel particulier Les Rausses 2002 Fondation Sophia Antipolis / -Installations Land Art Traces Urbaines - Grasse 2002 Expo coll - Grasse - La Poissonnerie 2001 Galerie Carré expo " Tous en forme" - Montpellier
  • 109. Où l’encre et moi inextricablement mêlés l’un à l’autre, fuient, changent et se dissipent, apparences mouvantes, flot qui bouge, jeu d’ombres promenées sur la page. L’encre me guide au tréfonds de mes émotions. Ma peinture vint de la vivacité des traces, signes, nuances et couleurs qui me guident. Le trait et la forme que tracent le pinceau n’est pas une simple ligne ou forme dépourvue de sens. Tracer c’est dire par tout ce qu’il comporte, le trait ici est forme et mouvement, volume et valeur de teinte, expression et volonté. C’est une unité vivante, traduction visuelle du Souffle qui m’anime, unité de base de l’univers vivant. Expression de ma spiritualité « Sans regarder par la fenêtre entrevoir la voie du ciel » Lao Tseu
  • 110.
  • 111. Laurent RIBÉMONT Courriel : laurentribemont@gmail.com Facebook : https://www.facebook.com/laurent.ribemont Originaire de Saint Rémy de Provence, né en 1978, Laurent Ribémont est un dessinateur autodidacte qui dessine par passion sans limite de thème ou de médium. Il travaille aussi la peinture et parfois la sculpture mais c'est véritablement le dessin qui reste son terrain de jeux. Passionné par le dessin depuis toujours, il fait le choix de ne pas suivre d'études artistiques ou d'enseignement quelconque lié à cet art. En quête de sa propre technique pour exprimer singulièrement ses émotions, ses visions. Il quitte sa Provence natale pour venir à Paris. Il fréquente assidument les musées et expositions de la capitale et son travail commence à prendre plus d'ampleur. Ses voyages en Afrique et en Amérique latine déploient encore son énergie créatrice. A l’occasion d’un documentaire au Pérou qu’il coréalise, il se rapproche des peuples autochtones et tout comme la communication avec eux, ses dessins sont de plus en plus directs. Il perçoit le dessin comme un langage universel, comme la musique ou la cuisine. Il utilise son art pour nous parler des choses qu'il voit où qu'il voudrait nous donner à voir. Le dessin est une passion d'autant plus belle et vivante qu'elle offre la possibilité d'une rencontre. Laurent Ribémont exerce au crayon à papier, au fusain, au stylo bille ... Il aime utiliser les stylos pour gagner en instantanéité. Cette technique lui permet de travailler sur l'inconscient et le non retour en arrière. En quête d'assurance et de spontanéité il exprime son sentiment ou son message de façon directe. Son travail a été exposé à Paris à la Galerie Art et Société en 2013, dans le Passage du Grand Cerf en 2015, à Los Angeles en 2016, puis à nouveau à Paris en 2017, et 2018 à la galerie 3f sur la butte Montmartre.
  • 112. Le renne dans les sapins L’ours devant sa forêt
  • 113. Virginie ROUX-CASSÉ Courriel : virginie.rouxcasse@free.fr Blog : http://airser.canalblog.com Facebook : https://www.facebook.com/virginie.rouxcasse Après 2 années passées à Penninghen, Virginie ROUX-CASSÉ a intégré l'école des Arts Décoratifs pour 4 ans où elle a travaillé en photo, peintures, sérigraphie, design, gravure pour finalement choisir la section vidéo, extrêmement curieuse et dynamique à cette époque-là, apprenant ainsi, l'écriture, le découpage, l'éclairage, la direction d'acteur, le tournage, le montage et la musique .... (Diplômée) En 1982 elle a réalisé des Clips, courts métrages, films institutionnels, publicitaires ou culturels (notamment sur la danse), pour l'INA, et diverses chaînes de télévision et sociétés de production. En 1985 Virginie a intégré une société de production " Gédéon " où elle était Productrice de films de Pub, d'habillage télé, travaillant ainsi en conception et suivant la production de films auprès de réalisateurs variés. En 1990, elle est Directrice Artistique dans une Agence de Publicité, "Bracq Gauvin", travaillant ainsi pour la presse, la radio et le cinéma ainsi que l'édition. En 1993 ayant envie de réaliser des choses plus concrètes, plus matérielles, de se rapprocher de la matière et des couleurs, Virginie ROUX-CASSÉ a pratiqué le design pour les Arts de la table (apprenant à l'occasion la technique de la peinture sur porcelaine). En 2000, matières et couleurs prenant toute la place et appelant à encore plus de liberté et de diversité, elle est devenue peintre, et illustratrice parfois, à travers ses tableaux. Son travail est plutôt figuratif, aux couleurs affirmées, frôlant parfois l'abstraction.
  • 114. Elle travaille essentiellement à l'huile, mais aussi avec des pigments et de la caséine, des pigments et de la cire, des pastels gras, des pastels secs, de l'acrylique ... Et quelques photos. 2007 / 2014 Création des Ateliers de Créativité pour adultes "Réveillez l'Artiste qui sommeille en vous". Virginie ROUX-CASSÉ a organisé ces ateliers afin de les réconcilier avec leur créativité leur rendant ainsi leur liberté d'expression. Sa passion : Le végétal sous toutes ses formes, arbres, fleurs, feuilles, écorces, huiles essentielles, tisanes, en bouquets, plantés, secs, en herbier, dessin, peinture, en gravure, sculpture, totem ... . Dernières expositions 2000 Au River Café 2002 Galerie Créatide Place Dauphine 2003 Au Maoh 2004 Chez Bleu comme Bleu 2004 Illustration du livre "Le vin" chez La Martiniére et de " Mythiques cosmétiques "chez Hachette 2005 Chez Arstarte 2005 Galerie Chappe 75018 Paris 2005 Chez Expert 2006 Au Cap Seguin 2006 Salon Art du nu 2007 Exposition chez Imagine au Viaduc des Arts 2007 Exposition privée à l'occasion de l'inauguration de Societex 2008 Illustration d'articles pour le journal " Santé Mentale " 2008 Exposition à l'espace Beaurepaire 2009 Exposition "Mers et plages" aux Archives Yves Klein 2009 Exposition de natures mortes " Bonheur de Couleurs " au Cap Seguin 2010 "Terres et Mers" aux Archives Yves Klein 2011 "Des pays Sages" aux Archives Yves Klein 2011 "Promenons-nous dans les bois" au Cap Seguin 2012 "Paréïdolies" à l'Atelier Frossard Paris 75017 2013 "Paysages Imaginaires" Galerie Minyomart 75015 Paris 2013 "Auprès de mon Arbre" Chapelle Notre Dame des Anges 75006 Paris 2014 "Madame rêve" Galerie Minyomart 75015 Paris 2014 "Madame rêve de toutes manières" Paris 2015 "Il est passé par ici, Elle repassera par- là" au Cap Seguin 2016 "Fragments de couleurs amoureuses" Galerie Minyomart 75015 Paris 2017 "Eau fil de l’Eau" à la galerie Chappe 75018, puis chez Storie 75014 2017 Exposition personnelle à la galerie Pougatch 75007 2018 Exposition collégiale à la galerie Pougatch 75007 2018 Exposition "Tropicales " à la Mairie du 8ème de Paris 2019 Exposition au 4Arts
  • 115. Reflets Reflets du grand palais
  • 116. La figuration se mire dans l’abstraction La tentation de l’abstraction
  • 117. Vincent SAGONA Courriel : vincentsagona17@gmail.com Web : http://vincentsagona.com/ Vincent SAGONA vit à Salon-de-Provence depuis 1968. C'est à la fin de sa carrière professionnelle qu'il réalise son rêve d'enfant : se consacrer à la peinture. En 1995, il s'inscrit aux Baux Arts d'Aix-en-Provence. Sur les chemins qu'il a traversés, l'écriture d'Albert Camus, de François Cheng et la poésie de René Char l'ont accompagné. Artistiquement, il appartient à la famille des expressionnistes et il s'inscrit naturellement dans la lignée de peintres tels que Francis Bacon, Vladimir Velickovic. Les racines de sa création plongent au cœur même de la vie. Tout est rencontre : - Rencontre avec le sujet par une lecture, une musique, un événement. - Rencontre avec les objets : bois, papier, métaux, terre et pigments. - Tout est matière : ce qui surgit le saisit de stupeur, d'effroi ou de bonheur. - Toujours d’étonnement. La toile alors "réfléchit " et nous appelle à regarder, sentir, palper, écouter. La peinture est perception et émotion. Elle est corps et âme. Il peint pour montrer les images qui sont en lui et qui traversent son âme avant d'être fixées sur la toile. Être non seulement un peintre mais encore un homme, faire de l'art vivant, tel est son objectif. C'est donc une peinture passionnée, poignante, nourrie d'une force vitale. C'est un écho de l'être, un acte de foi et un besoin d'aimer.
  • 118.
  • 119. Au milieu de l’hiver, j’ai découvert l’invincible été L’extase
  • 120.
  • 121. Odette SANTACROCE Courriel : odette.santacroce@orange.fr Web : https://osantacroce.wordpress.com/ Instagram : Odette.santacroce D'abord fascinée par les icônes et les portraits du Fayoum, Odette peint des visages. Puis des corps : corps en équilibre - corps souffrants. Progressivement, son travail se tourne vers les mythes et contes de la méditerranée, bestiaires mythiques, provençaux et autres. Ses origines italiennes, les montagnes des Abruzzes, et son lieu de vie actuel - la région d'Arles, la font s'interroger dans un constant aller-retour entre : - passé et présent - l'actualité du pourtour méditerranéen et son histoire - Arles ville romaine / ville contemporaine Flux et reflux des peuples, notre culture est multiple, c'est ce qui fait sa richesse.
  • 123. Homme et femme (détail) Migration I
  • 125. Michèle SAVOYE Courriel : savoye@numericable.fr Web : https://www.michele-savoye.com Michèle SAVOYE vit et travaille en Ile de France. Formée aux arts plastiques à l'Atelier Hourdé, aux Beaux-Arts de Paris dans l'atelier "Dessin-Mouvement" de Serge Saunières ..., elle devient architecte DPLG en 1987. Sa transition en agence puis dans le milieu urbain et social où elle participe activement à la revalorisation du patrimoine privé, la fait à nouveau se rapprocher de ses recherches picturales. Elle est notamment deux fois primée pour ses travaux de colorimétrie urbaine par le Ministère de la Culture et Environnement en 1992. A partir de 2010, elle retravaille le mouvement avec Jean-Pierre Callewaert de l'atelier Jacques Yankel, l'abstraction avec Jérôme Tisserand et Thibaut de Réimpré, puis à partir de 2014 les techniques de la peinture de tradition avec Hélène Legrand, Peintre Officiel de la Marine (POM) cette dernière rencontre sera déterminante pour elle. A l'heure du tout numérique et des réseaux sociaux, à l'heure où la peinture n'est plus, l'artiste propose La TOILE ... comme TÉMOIGNAGE D'UN CORPS VIVANT ... Que ce soit par la forme "enlevée" ou dans l'apparaître "figé" d'un instant, Michèle SAVOYE interroge la notion d'impermanence par l'art le plus permanent qui fût ... le dessin et la peinture. La toile comme MONDE ... mais un monde de passage … car il n'est pas d'arrivée dans sa quête intérieure, pas d'autre but que cette quête elle-même. "Ce n'est pas cela, dit le Sage, c'est vers cela."
  • 126. Dernières expositions 2017- 2012 ART CAPITAL - Salon du Dessin et de la Peinture à l'Eau -75008 PARIS SBABB - Salons d'automne Espace Landowski - 92100 BOULOGNE BILLANCOURT Galerie des Arts - 14000 CAEN - avec le Collectif Prisme Espace Jour et Nuit Culture - 9 place Saint Michel 75006 PARIS Espace Véra - 78100 St GERMAIN-EN- LAYE - avec le Collectif Prisme Abbaye Saint-André 30400 VILLENEUVE- LEZ-AVIGNON - avec le Collectif Prisme Salons des Arts - 78360 MONTESSON Reg'Art Actuel - Beffroi de BRUGES BELGIQUE 3ème Biennale des Beaux Arts - 78400 CHATOU Palais des Congrès d'INNSBRUCK (AUTRICHE) 39° Salon Art & Matière - 91720MAISSE Méditation & Lumière - Eglise de la Madeleine - 75008 PARIS Exposition Vie & Couleurs Ville d'ARLON ( BELGIQUE ) Exposition HAMOIS ( BELGIQUE) Les Hivernales - Palais des Congrès - Grand Paris 93100 MONTREUIL Salons et biennales d'Art - Manège Royal - 78100 SAINT-GERMAIN-EN-LAYE 47° Salon du Vésinet - LE VESINET Salons Couleur & Forme - 78600 LE MESNIL LE ROI Salon du Chesnay - 78150 LE CHESNAY Marchés de l'Art 1ère et 2eme Edition - 78100 SAINT-GERMAIN-EN LAYE 2018 Galerie La Citerne - 13520 LES BAUX DE PROVENCE avec le Collectif Prisme Galerie Vivienne - 75002 PARIS - Petits Formats des Amis du Salon SPAM - Le Dôme - 95300 PONTOISE Salon du Petit Format Les Bô Diables - Place de l'Echivenage - 17100 SAINTES Trophée Carrare 2018 - Haras national de Saint-Lô - 50000 SAINT-LÔ Galerie La Citerne -13520 LES BAUX DE PROVENCE 3ème Biennale Versaillaise - Carré à la Farine - 78000 VERSAILLES ART CAPITAL - Salon du Dessin et de la Peinture à l'Eau - Grand Palais - 75008 PARIS 2019 Vivienne Art Galerie - 4 rue des Petits Champs - 75002 41° Salon des Arts du Pecq - Quai 3 - 78230 LE PECQ - Prix du Thème du Salon Festival d'Art Sacré de Senlis - Espace Saint- Pierre - 60300 SENLIS 37ème Salon du Val de Cher - 7 rue André Gide - 03410 SAINT-VICTOR Artfair 2019 - Eglise Saint Pierre - SENLIS Vésin'ART - Art Animalier - Mairie du Vésinet - 78110 LE VESINET Galerie Etienne de Causans 25 rue de Seine 75006 PARIS, ART CAPITAL - Salon du Dessin et Peinture à l'Eau - Grand Palais 75008 PARIS
  • 127. Tové Kristiane STORM Email : tove.k.storm@gmail.com Web : http://www.tovestorm.com Instagram : tove.k.storm Facebook : Tove Storm Artiste Tové STORM est d’origine norvégienne, diplômée de l’École Supérieure d’Arts Appliqués d’Oslo, elle est arrivée en France en 1994, et s’est installée en 2000 avec sa famille à Salon de Provence où elle a travaillé comme intervenante en arts plastiques dans les écoles et les associations. En parallèle Tové a développé son univers artistique associant peinture acrylique, fragments de papiers imprimés et photos ainsi que d’autres matériaux pour créer des tableaux riches en textures et expressions. Elle travaille également la technique du pointillisme pour créer ses portraits. La vie, avec la terre, le soleil, l’eau, constituent des éléments centraux de ses tableaux figuratifs ou abstraits. Elle cherche à exprimer une ambiance apaisante et harmonieuse dans ses compositions, en invitant le spectateur à voyager, à s’immerger dans un monde poétique. Tové voudrait que le spectateur prenne le temps de lâcher prise et qu’il s’envole vers des destinations inconnues, d’ici ou d’ailleurs. Dernières expositions Artitudes 2017 et 2018, Exposition collective, Saint-Rémy-de-Provence, juillet- août 2017-2018 et Salon de Provence, novembre 2017. Exposition collective franco-norvégienne “Lumière du Nord au Sud“, Trondheim (Norvège). 3 Lieux : Austmann, Stokkøya et Sparebank (Starmus Art Crawl). Mai 2017. 2018, 2016, 2014 Galerie Albin Upp, Oslo – Norvège, exposition personnelle. Nordic Art Gallery, Antibes. Exposition Personnelle. Mai 2017 Galerie Albin Upp, Oslo, Norvège. Exposition personnelle octobre 2014 et octobre 2016. Galerie Autran, Aix-en-Provence. Artiste permanente 2016. Galerie Chanelle, Cucuron (84). Artiste permanente 2015. Espace Culturel Robert de Lamanon, Salon de Provence. Expositions collectives 2015, 2014 dont « Lumière du Nord au Sud », échange culturel entre la Norvège et la Provence. Vaucluse Art Tour, Galerie Traces, Pernes les Fontaines. Exposition personnelle mai-août 2014.
  • 128. L’Hôtel sous les figuiers, Saint Rémy de Provence. Exposition personnelle avril-mai 2014. Château Petit Sonnailler, Aurons. Exposition collective décembre 2014. Thermes Sextius, Aix-en-Provence. L’Art et L’Eau, Exposition collective septembre 2013. Galerie d’Abondance, Salon de Provence. Artiste permanente 2011-2012. L’Abbaye de Sainte-Croix, Relais & Château 4*. Salon de Provence. Exposition personnelle 2012. A secret garden under my skin (80x80) I will never stop dreaming (80x80)
  • 129. Jardin doré dans un champ de coquelicots (80x80) Un château en Provence (116x89)
  • 130. QUELQUES AUTRES FACETTES DU TALENT DE TOVÉ … Jardin argenté little treasure box River
  • 131. V Courriel : eyebyv@gmail.com Web : https://www.eyebyv.com Instagram : @eyebyv.__ « LES YEUX SONT LES FENÊTRES DE L’ÂME » (Georges Rodenbach). Cette citation, l’artiste « V » en a fait sa ligne directrice. Elle propose des portraits oculaires réalistes d’individus inspirants qu’elle a rencontré sur son chemin, tout d’abord l’origine, la famille, puis les amis proches, ensuite les enseignants, les connaissances, les muses d’un instant et celles d’une vie. Son parcours dans la Mode lui a permis, un certain goût du détail, de la précision et de la rigueur. Elle s’est progressivement tournée vers une parure qui nous caractérise, unique à chacun : l’œil. Sa démarche actuelle est aussi anthropologique, c’est une quête de l’être humain, de l’autre, de soi. A travers chaque regard croisé se produit une émotion, une intuition, un sentiment particulier. On peut tout dire avec un regard. Un œil ne peut cacher ce que l’être ne veut montrer. Il est l’unique démonstration de sentiments non maitrisés et maitrisables de l’être humain. Par conséquent, chaque nouvelle rencontre devient un nouveau sujet à étudier et à réaliser dans les moindres détails. Chaque œuvre de l’artiste est une invitation à l’observation de l’autre et de soi- même.
  • 132.
  • 133. Cette œuvre est une invitation à l’observation des ressemblances et dissemblances entre sept portraits oculaires de natures et d’âges différents. Cette démarche a pour but de démontrer l’harmonie des détails parmi une diversité inéluctable. Qui trouve l’intru, lève les yeux au ciel
  • 134.
  • 135. Association VALETUDO Courriel : jmboulon@aol.com Web : http://www.saintpauldemausole.fr/Galerie-Photos.html Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=qqyXkMDXrlI Dans la filiation du Docteur Peyron, que l’on peut considérer à Saint Paul de Mausole comme le précurseur de l’art thérapie, un de ses descendants dans la fonction de médecin directeur, le Docteur Boulon, a créé l’association VALETUDO du nom de la déesse de la santé qui avait donné son nom à la source des Alpilles aux vertus thérapeutiques de la cité gallo-romaine de Glanum. A la Maison de Santé Saint Paul, soignés et soignants (dont le Docteur Boulon et l'art thérapeute Anik Bottichio) peignent ensemble depuis plus de 20 ans dans un atelier qui leur est réservé et dans lequel se déroule des projets novateurs d’art thérapie les plus variés. Plus de 100 œuvres de patients sont exposées toute l’année dans le cloître Saint Paul. Cet art thérapie revalorise narcissiquement certaines personnes qui ne croyaient plus en leur valeur, restitue les liens sociaux de celles que la dépression avait isolée. Le fait que leurs œuvres reçoivent la visite de plus de 80.000 visiteurs chaque année est un des indicateurs de la reconnaissance du rôle social et thérapeutique de l’art thérapie comme le proposait Van Gogh avec cette magnifique phrase d’espoir sur le devenir du sujet par l’intermédiaire de ses créations : « Si je vaux quelque chose plus tard, je le vaux aujourd’hui, car le blé est le blé, même si les citadins le prennent au début pour de l’herbe. »
  • 136. FEMMES Ces peintures ont été réalisées par : Annick BOTTICHIO Monique CHABAUD Jocelyne GOMIS Laurence LANGLOIS
  • 137. PROVENCE & SCULPTURE Ces peintures et sculptures ont été réalisées par : Mireille REYNAUD Isabelle CHAINE Nadine VALLE
  • 138. FIGURATIF & ABSTRAIT Ces peintures ont été réalisées par : Aurélie SARRAZIN Dora VANBREMEERSC Brigitte BERNARD Isabelle CHAINE Et photo du docteur Jean-Marc BOULON