SlideShare une entreprise Scribd logo

Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information

Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information

1  sur  113
Télécharger pour lire hors ligne
Conduire un appel d’offres pour la
mise en œuvre d’un système
d’information
1
Philippe DORNBUSCH
Manager du service Projets RH et de la Mission Handicap à la
DRH du Crédit Agricole IDF
Fondateur de l’entreprise Echecs & Stratégie
Le tour de table des participants à cette formation
2
3
Tu me dis, j’oublie
Tu m’enseignes, je me souviens
Tu m’impliques, j’apprends
Benjamin Franklin, (1706-1790), écrivain, inventeur et homme politique américain
L’importance de la mise en pratique pendant cette formation
Organisation pratique de cette journée 1
9h-9h30 Accueil des participants et tour de table
9h30 - 10h30 Introduction - Définition d’un appel d’offres
10h30 – 11h Pause
4
13h30 - 15h Des exemples d’appels d’offres
11h00 - 12h30 Les enjeux d’un appel d’offres
12h30 - 13h30 Pause Déjeuner
15h00 - 15h30 Pause
15h30 - 17h L’organisation recommandée
Organisation pratique de cette journée 2
9h -10h30 La phase initialisation d’un projet (INITIATE)
10h30 - 11h Pause
5
13h30 - 15h Les principaux facteurs de risque
11h00 - 12h30 La phase définition du projet (DEFINE)
12h30 - 13h30 Pause Déjeuner
15h00 - 15h30 Pause
15h30 - 17h Exercice pratique
Organisation pratique de cette journée 3
9h - 10h30 Etude de cas pratiques
10h30 - 11h00 Pause
6
13h30 - 15h00 Etude de cas pratiques
11h - 12h30 Etude de cas pratiques
12h30 - 13h30 Pause Déjeuner
15h00 - 15h30 Pause
15h30 - 16h30 Quiz individuel noté (10 questions)
16h30 - 17h Correction du Quiz et Conclusion de la formation

Recommandé

Contenu connexe

Tendances

Formation analyse de processus et workflow
Formation analyse de processus et workflowFormation analyse de processus et workflow
Formation analyse de processus et workflowEchecs et Stratégie
 
Jeu d'échecs et stratégie d'entreprise
Jeu d'échecs et stratégie d'entrepriseJeu d'échecs et stratégie d'entreprise
Jeu d'échecs et stratégie d'entrepriseEchecs et Stratégie
 
Formation conduite de projet - Philippe Dornbusch
Formation conduite de projet - Philippe DornbuschFormation conduite de projet - Philippe Dornbusch
Formation conduite de projet - Philippe DornbuschEchecs et Stratégie
 
7 regles d'or pour réussir et rentabiliser un crm
7 regles d'or pour réussir et rentabiliser un crm7 regles d'or pour réussir et rentabiliser un crm
7 regles d'or pour réussir et rentabiliser un crmSage france
 
Management de Projet International
Management de Projet InternationalManagement de Projet International
Management de Projet InternationalRiana Andrieux
 
Gestion de projet power point
Gestion de projet power pointGestion de projet power point
Gestion de projet power pointWebagogo
 
Outils d'organisation de Projet
Outils d'organisation de ProjetOutils d'organisation de Projet
Outils d'organisation de ProjetRémi Bachelet
 
Gestion de Projets
Gestion de Projets Gestion de Projets
Gestion de Projets Said Sadik
 
Les clés pour conduire un projet en entreprise
Les clés pour conduire un projet en entrepriseLes clés pour conduire un projet en entreprise
Les clés pour conduire un projet en entrepriseEchecs & Stratégie
 
Expression des besoins pour le SI
Expression des besoins pour le SIExpression des besoins pour le SI
Expression des besoins pour le SINouhaila ALAMI
 

Tendances (20)

Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
 
Formation Gestion de projet
Formation Gestion de projetFormation Gestion de projet
Formation Gestion de projet
 
Formation analyse de processus et workflow
Formation analyse de processus et workflowFormation analyse de processus et workflow
Formation analyse de processus et workflow
 
Analyse de processus et workflow
Analyse de processus et workflowAnalyse de processus et workflow
Analyse de processus et workflow
 
Formation en conduite de projet
Formation en conduite de projet Formation en conduite de projet
Formation en conduite de projet
 
Jeu d'échecs et stratégie d'entreprise
Jeu d'échecs et stratégie d'entrepriseJeu d'échecs et stratégie d'entreprise
Jeu d'échecs et stratégie d'entreprise
 
Formation conduite de projet - Philippe Dornbusch
Formation conduite de projet - Philippe DornbuschFormation conduite de projet - Philippe Dornbusch
Formation conduite de projet - Philippe Dornbusch
 
7 regles d'or pour réussir et rentabiliser un crm
7 regles d'or pour réussir et rentabiliser un crm7 regles d'or pour réussir et rentabiliser un crm
7 regles d'or pour réussir et rentabiliser un crm
 
Management de Projet International
Management de Projet InternationalManagement de Projet International
Management de Projet International
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
 
Comment choisir son dispositif de certification pour la gouvernance de son SI ?
Comment choisir son dispositif de certification pour la gouvernance de son SI ?Comment choisir son dispositif de certification pour la gouvernance de son SI ?
Comment choisir son dispositif de certification pour la gouvernance de son SI ?
 
Quelles méthodes et certifications projet choisir ?
Quelles méthodes et certifications projet choisir ?Quelles méthodes et certifications projet choisir ?
Quelles méthodes et certifications projet choisir ?
 
Gestion de projet power point
Gestion de projet power pointGestion de projet power point
Gestion de projet power point
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
 
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisationLes différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
 
Management de projet
Management de projetManagement de projet
Management de projet
 
Outils d'organisation de Projet
Outils d'organisation de ProjetOutils d'organisation de Projet
Outils d'organisation de Projet
 
Gestion de Projets
Gestion de Projets Gestion de Projets
Gestion de Projets
 
Les clés pour conduire un projet en entreprise
Les clés pour conduire un projet en entrepriseLes clés pour conduire un projet en entreprise
Les clés pour conduire un projet en entreprise
 
Expression des besoins pour le SI
Expression des besoins pour le SIExpression des besoins pour le SI
Expression des besoins pour le SI
 

Similaire à Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information

Mise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PME
Mise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PMEMise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PME
Mise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PMECYB@RDECHE
 
Soubki projet
Soubki projetSoubki projet
Soubki projets1kor
 
Introduction à e-SCM
Introduction à e-SCMIntroduction à e-SCM
Introduction à e-SCMRenaud BROSSE
 
Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...
Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...
Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...Silicon Village
 
Mener un projet informatique en bibliothèque : méthode, enjeux et points de v...
Mener un projet informatique en bibliothèque : méthode, enjeux et points de v...Mener un projet informatique en bibliothèque : méthode, enjeux et points de v...
Mener un projet informatique en bibliothèque : méthode, enjeux et points de v...Virginie Delaine
 
La refonte d’un intranet : 10 cles pour reussir votre projet
La refonte d’un intranet : 10 cles pour reussir votre projetLa refonte d’un intranet : 10 cles pour reussir votre projet
La refonte d’un intranet : 10 cles pour reussir votre projetPhilippeC
 
marcusevans-conference-evolution-architecture-entreprise-programme
marcusevans-conference-evolution-architecture-entreprise-programmemarcusevans-conference-evolution-architecture-entreprise-programme
marcusevans-conference-evolution-architecture-entreprise-programmeEmmanuel Gachet
 
La mise en place d’un tableau de bord de veille commerciale : Les opérateurs ...
La mise en place d’un tableau de bord de veille commerciale : Les opérateurs ...La mise en place d’un tableau de bord de veille commerciale : Les opérateurs ...
La mise en place d’un tableau de bord de veille commerciale : Les opérateurs ...Seifeddine Dridi
 
Livre blanc Quantmetry 2019 - IA en production, cycle de vie et dérive des mo...
Livre blanc Quantmetry 2019 - IA en production, cycle de vie et dérive des mo...Livre blanc Quantmetry 2019 - IA en production, cycle de vie et dérive des mo...
Livre blanc Quantmetry 2019 - IA en production, cycle de vie et dérive des mo...Guillaume MOCQUET
 
Action d'évaluation et de diffusion de la plateforme d'innovation La Cantine ...
Action d'évaluation et de diffusion de la plateforme d'innovation La Cantine ...Action d'évaluation et de diffusion de la plateforme d'innovation La Cantine ...
Action d'évaluation et de diffusion de la plateforme d'innovation La Cantine ...Silicon Sentier
 
Nouveaux medias pour une conduite du changement plus efficace
Nouveaux medias pour une conduite du changement plus efficaceNouveaux medias pour une conduite du changement plus efficace
Nouveaux medias pour une conduite du changement plus efficaceSoft Computing
 
Devcom 2011: ContractNOMAD - Mobile Contract Management
Devcom 2011: ContractNOMAD - Mobile Contract ManagementDevcom 2011: ContractNOMAD - Mobile Contract Management
Devcom 2011: ContractNOMAD - Mobile Contract ManagementThe ContractFoundry Project
 
Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014
Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014
Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014COMPETITIC
 
Du Data Mining à la Data Science
Du Data Mining à la Data ScienceDu Data Mining à la Data Science
Du Data Mining à la Data ScienceSoft Computing
 
Formation gestion de projet - 01 - introduction à la conduite de projet
Formation gestion de projet - 01 - introduction à la conduite de projetFormation gestion de projet - 01 - introduction à la conduite de projet
Formation gestion de projet - 01 - introduction à la conduite de projetiafactory
 
Synthèse Solucom - Energéticiens et monde digital : une relation en mode combat?
Synthèse Solucom - Energéticiens et monde digital : une relation en mode combat?Synthèse Solucom - Energéticiens et monde digital : une relation en mode combat?
Synthèse Solucom - Energéticiens et monde digital : une relation en mode combat?Wavestone
 
Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...
Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...
Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...CYB@RDECHE
 
27/04/17 Séminaire Données Personnelles
27/04/17 Séminaire Données Personnelles27/04/17 Séminaire Données Personnelles
27/04/17 Séminaire Données PersonnellesSoft Computing
 

Similaire à Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information (20)

Mise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PME
Mise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PMEMise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PME
Mise en place d’un Systéme d’Information (SI) en PME
 
Soubki projet
Soubki projetSoubki projet
Soubki projet
 
Data Science
Data ScienceData Science
Data Science
 
Introduction à e-SCM
Introduction à e-SCMIntroduction à e-SCM
Introduction à e-SCM
 
Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...
Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...
Appel à Projet DGCIS : TIC & PME 2015 - Cahier des charges appel à projets TI...
 
Mener un projet informatique en bibliothèque : méthode, enjeux et points de v...
Mener un projet informatique en bibliothèque : méthode, enjeux et points de v...Mener un projet informatique en bibliothèque : méthode, enjeux et points de v...
Mener un projet informatique en bibliothèque : méthode, enjeux et points de v...
 
La refonte d’un intranet : 10 cles pour reussir votre projet
La refonte d’un intranet : 10 cles pour reussir votre projetLa refonte d’un intranet : 10 cles pour reussir votre projet
La refonte d’un intranet : 10 cles pour reussir votre projet
 
marcusevans-conference-evolution-architecture-entreprise-programme
marcusevans-conference-evolution-architecture-entreprise-programmemarcusevans-conference-evolution-architecture-entreprise-programme
marcusevans-conference-evolution-architecture-entreprise-programme
 
La mise en place d’un tableau de bord de veille commerciale : Les opérateurs ...
La mise en place d’un tableau de bord de veille commerciale : Les opérateurs ...La mise en place d’un tableau de bord de veille commerciale : Les opérateurs ...
La mise en place d’un tableau de bord de veille commerciale : Les opérateurs ...
 
Livre blanc Quantmetry 2019 - IA en production, cycle de vie et dérive des mo...
Livre blanc Quantmetry 2019 - IA en production, cycle de vie et dérive des mo...Livre blanc Quantmetry 2019 - IA en production, cycle de vie et dérive des mo...
Livre blanc Quantmetry 2019 - IA en production, cycle de vie et dérive des mo...
 
Action d'évaluation et de diffusion de la plateforme d'innovation La Cantine ...
Action d'évaluation et de diffusion de la plateforme d'innovation La Cantine ...Action d'évaluation et de diffusion de la plateforme d'innovation La Cantine ...
Action d'évaluation et de diffusion de la plateforme d'innovation La Cantine ...
 
Nouveaux medias pour une conduite du changement plus efficace
Nouveaux medias pour une conduite du changement plus efficaceNouveaux medias pour une conduite du changement plus efficace
Nouveaux medias pour une conduite du changement plus efficace
 
Devcom 2011: ContractNOMAD - Mobile Contract Management
Devcom 2011: ContractNOMAD - Mobile Contract ManagementDevcom 2011: ContractNOMAD - Mobile Contract Management
Devcom 2011: ContractNOMAD - Mobile Contract Management
 
Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014
Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014
Ccimp rdv tic cahier des charges erp 2014
 
Du Data Mining à la Data Science
Du Data Mining à la Data ScienceDu Data Mining à la Data Science
Du Data Mining à la Data Science
 
Formation gestion de projet - 01 - introduction à la conduite de projet
Formation gestion de projet - 01 - introduction à la conduite de projetFormation gestion de projet - 01 - introduction à la conduite de projet
Formation gestion de projet - 01 - introduction à la conduite de projet
 
Synthèse Solucom - Energéticiens et monde digital : une relation en mode combat?
Synthèse Solucom - Energéticiens et monde digital : une relation en mode combat?Synthèse Solucom - Energéticiens et monde digital : une relation en mode combat?
Synthèse Solucom - Energéticiens et monde digital : une relation en mode combat?
 
Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...
Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...
Mise en place et utilisation d'une plateforme de travail collaboratif par Int...
 
Pré-programme des conférences thématiques de Documation 2012
Pré-programme des conférences thématiques de Documation 2012Pré-programme des conférences thématiques de Documation 2012
Pré-programme des conférences thématiques de Documation 2012
 
27/04/17 Séminaire Données Personnelles
27/04/17 Séminaire Données Personnelles27/04/17 Séminaire Données Personnelles
27/04/17 Séminaire Données Personnelles
 

Plus de Echecs & Stratégie

Green IT et développement durable
Green IT et développement durableGreen IT et développement durable
Green IT et développement durableEchecs & Stratégie
 
Formation à la Stratégie d'entreprise (Michael Porter, Blue Océan strategy, J...
Formation à la Stratégie d'entreprise (Michael Porter, Blue Océan strategy, J...Formation à la Stratégie d'entreprise (Michael Porter, Blue Océan strategy, J...
Formation à la Stratégie d'entreprise (Michael Porter, Blue Océan strategy, J...Echecs & Stratégie
 
Formation à la Stratégie d'entreprise
Formation à la Stratégie d'entrepriseFormation à la Stratégie d'entreprise
Formation à la Stratégie d'entrepriseEchecs & Stratégie
 
Apprendre à jouer aux échecs en 2 heures chrono
Apprendre à jouer aux échecs en 2 heures chronoApprendre à jouer aux échecs en 2 heures chrono
Apprendre à jouer aux échecs en 2 heures chronoEchecs & Stratégie
 
Cours échecs du débutant au joueur confirmé (II)
Cours échecs du débutant au joueur confirmé (II)Cours échecs du débutant au joueur confirmé (II)
Cours échecs du débutant au joueur confirmé (II)Echecs & Stratégie
 
Cours d'échecs du débutant au joueur confirmé (modules 1 à 20)
Cours d'échecs du débutant au joueur confirmé (modules 1 à 20)Cours d'échecs du débutant au joueur confirmé (modules 1 à 20)
Cours d'échecs du débutant au joueur confirmé (modules 1 à 20)Echecs & Stratégie
 
[Vidéos intégrées ] - La prise de décision aux échecs par chess & strategy
[Vidéos intégrées ] - La prise de décision aux échecs  par chess & strategy[Vidéos intégrées ] - La prise de décision aux échecs  par chess & strategy
[Vidéos intégrées ] - La prise de décision aux échecs par chess & strategyEchecs & Stratégie
 
Cursus adulte débutant chess & strategy
Cursus adulte débutant chess & strategyCursus adulte débutant chess & strategy
Cursus adulte débutant chess & strategyEchecs & Stratégie
 

Plus de Echecs & Stratégie (12)

Green IT et développement durable
Green IT et développement durableGreen IT et développement durable
Green IT et développement durable
 
La Gestion du temps
La Gestion du tempsLa Gestion du temps
La Gestion du temps
 
Formation à la Stratégie d'entreprise (Michael Porter, Blue Océan strategy, J...
Formation à la Stratégie d'entreprise (Michael Porter, Blue Océan strategy, J...Formation à la Stratégie d'entreprise (Michael Porter, Blue Océan strategy, J...
Formation à la Stratégie d'entreprise (Michael Porter, Blue Océan strategy, J...
 
Formation à la Stratégie d'entreprise
Formation à la Stratégie d'entrepriseFormation à la Stratégie d'entreprise
Formation à la Stratégie d'entreprise
 
Cours de Gestion du temps
Cours de Gestion du tempsCours de Gestion du temps
Cours de Gestion du temps
 
Initiation aux echecs
Initiation aux echecsInitiation aux echecs
Initiation aux echecs
 
Apprendre à jouer aux échecs en 2 heures chrono
Apprendre à jouer aux échecs en 2 heures chronoApprendre à jouer aux échecs en 2 heures chrono
Apprendre à jouer aux échecs en 2 heures chrono
 
Cours échecs du débutant au joueur confirmé (II)
Cours échecs du débutant au joueur confirmé (II)Cours échecs du débutant au joueur confirmé (II)
Cours échecs du débutant au joueur confirmé (II)
 
Cours de tactique aux echecs
Cours de tactique aux echecsCours de tactique aux echecs
Cours de tactique aux echecs
 
Cours d'échecs du débutant au joueur confirmé (modules 1 à 20)
Cours d'échecs du débutant au joueur confirmé (modules 1 à 20)Cours d'échecs du débutant au joueur confirmé (modules 1 à 20)
Cours d'échecs du débutant au joueur confirmé (modules 1 à 20)
 
[Vidéos intégrées ] - La prise de décision aux échecs par chess & strategy
[Vidéos intégrées ] - La prise de décision aux échecs  par chess & strategy[Vidéos intégrées ] - La prise de décision aux échecs  par chess & strategy
[Vidéos intégrées ] - La prise de décision aux échecs par chess & strategy
 
Cursus adulte débutant chess & strategy
Cursus adulte débutant chess & strategyCursus adulte débutant chess & strategy
Cursus adulte débutant chess & strategy
 

Dernier

Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Gabriel Gay-Para
 
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqTxaruka
 
Evaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdf
Evaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdfEvaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdf
Evaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdfMathieu Plourde
 
Images-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétaires
Images-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétairesImages-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétaires
Images-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétairesProvisoire Karendeux
 
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...Michael Barbour
 

Dernier (6)

Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
Le langage n'est-il qu'un instrument de communication ? (V2)
 
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie DarrieussecqFabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
Fabriquer une femme.Livre écrit par Marie Darrieussecq
 
Evaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdf
Evaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdfEvaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdf
Evaluation universitaire AI TELUQ 2024.pdf
 
Cours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnelCours prothèse dentaire bac professionnel
Cours prothèse dentaire bac professionnel
 
Images-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétaires
Images-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétairesImages-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétaires
Images-Collapso-V3.pptx Images sur les limites planétaires
 
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
DLAC 2024 - L’état de l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e ...
 

Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information

  • 1. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 1 Philippe DORNBUSCH Manager du service Projets RH et de la Mission Handicap à la DRH du Crédit Agricole IDF Fondateur de l’entreprise Echecs & Stratégie
  • 2. Le tour de table des participants à cette formation 2
  • 3. 3 Tu me dis, j’oublie Tu m’enseignes, je me souviens Tu m’impliques, j’apprends Benjamin Franklin, (1706-1790), écrivain, inventeur et homme politique américain L’importance de la mise en pratique pendant cette formation
  • 4. Organisation pratique de cette journée 1 9h-9h30 Accueil des participants et tour de table 9h30 - 10h30 Introduction - Définition d’un appel d’offres 10h30 – 11h Pause 4 13h30 - 15h Des exemples d’appels d’offres 11h00 - 12h30 Les enjeux d’un appel d’offres 12h30 - 13h30 Pause Déjeuner 15h00 - 15h30 Pause 15h30 - 17h L’organisation recommandée
  • 5. Organisation pratique de cette journée 2 9h -10h30 La phase initialisation d’un projet (INITIATE) 10h30 - 11h Pause 5 13h30 - 15h Les principaux facteurs de risque 11h00 - 12h30 La phase définition du projet (DEFINE) 12h30 - 13h30 Pause Déjeuner 15h00 - 15h30 Pause 15h30 - 17h Exercice pratique
  • 6. Organisation pratique de cette journée 3 9h - 10h30 Etude de cas pratiques 10h30 - 11h00 Pause 6 13h30 - 15h00 Etude de cas pratiques 11h - 12h30 Etude de cas pratiques 12h30 - 13h30 Pause Déjeuner 15h00 - 15h30 Pause 15h30 - 16h30 Quiz individuel noté (10 questions) 16h30 - 17h Correction du Quiz et Conclusion de la formation
  • 7. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 7 Introduction Des statistiques portant sur environ 10 000 projets SI (acronyme de Système d’Information) à travers le monde indiquent que :  29% des projets atteignent leurs objectifs,  18% sont abandonnés,  53% sont en deçà de leurs objectifs De tels résultats sont révélateurs de difficultés structurelles, propres aux projets de nature « SI », qu’il est important d’expliciter pour comprendre les racines des bonnes pratiques de la gestion de projet SI, puis les mettre en œuvre : Difficultés à stabiliser les spécifications et le périmètre d’un projet Complexité du processus de gestion de projet SI Difficultés liées aux activités sous-traitées.
  • 8. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 8 Introduction La définition (ou « spécification ») d’un composant de SI n’est pas une science exacte : Chaque nouveau projet est un « prototype », une « pièce unique », que ni les collaborateurs SI, ni les acteurs métier n’ont encore expérimenté. En particulier, le projet de SI souhaité par le métier correspond généralement à une transformation de ses processus. Il lui est donc très difficile de décrire avec précision toutes les règles de gestion correspondant à un futur mode de fonctionnement qu’il ne connait pas encore très bien lui-même. Or, en matière de SI, la précision est particulièrement critique (« le diable est dans les détails ») : la découverte tardive d’un oubli ou d’une imprécision de spécification peuvent avoir des impacts très importants sur les coûts et les délais.
  • 9. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 9 Introduction De surcroît, le nouveau composant de SI doit s’insérer dans un existant, généralement complexe, d’où des problématiques d’interfaçages, de reprise de données anciennes, de coordination de multiples acteurs. Chacune de ces contraintes porte un risque de contretemps tardif, qu’il est très difficile d’anticiper de façon exhaustive. Enfin, le poids du facteur humain est très important :  les spécifications d’un SI ne peuvent se mettre en équations, et restent le fruit d’un travail d’échange, de communication et de formulation, également porteur de risques d’imprécisions ou de malentendus,  le projet ayant le plus souvent pour objectif d’améliorer un processus métier, les collaborateurs impliqués, tant Métier que SI, sont tentés de vouloir résoudre à cette occasion tous les problèmes du passé. Cette louable motivation peut engendrer une expansion excessive du projet.
  • 10. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 10 Introduction C’est pourquoi, la qualité des études avant projet, du cadrage et du dossier de lancement de projet qui aboutira sur le lancement d’un appel d’offres est essentielle pour que le projet démarre sur des bases claires. Un grand nombre d’ambiguïtés peuvent ainsi être éliminées au plus tôt. Des objectifs de projets bien cadrés facilitent également la définition des priorités et les arbitrages à prendre par la suite. Enfin, cela permet d’éviter de mal choisir son fournisseur et d’établir une base commune la plus précise possible de la cible vers laquelle le client et le fournisseur souhaitent converger. L’objectif de ce cours est d’expliciter le processus d’appel d’offres que va conduire une société (donc du point de vue du client) afin de créer une relation avec un fournisseur afin d’arriver à la construction commune d’un S.I.
  • 11. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 11 Introduction Après avoir passé en revue les enjeux d’un appel d’offres tant du point de vue du vendeur que de l’acheteur, nous verrons en détail la structure organisationnelle à mettre en œuvre pour conduire cet appel d’offres, puis les instances de gouvernance permettant de piloter cet appel d’offres et de prendre les décisions de lancement de projet ou d’arbitrages inhérentes à tout projet. Par la suite, nous identifierons l’ensemble des rôles et responsabilités qui doivent être couverts par les différentes parties prenantes de l’appel d’offres. Enfin nous détaillerons l’ensemble des actions à mener et des livrables à produire pour arriver à la phase de contractualisation entre le client et son fournisseur, dernière étape avant la mise en œuvre du projet.
  • 12. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 12 Episode 1: Appel d’Offres - Pourquoi s'intéresser aux marchés publics? Le lien vers la vidéo L’Histoire d’Edgar en 8 épisodes
  • 13. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 13 Episode 2: Par où commencer? Le lien vers la vidéo
  • 14. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 14 Episode 3: Cibler un appel d'offres Le lien vers la vidéo
  • 15. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 15 Episode 4: Les documents de la consultation Le lien vers la vidéo
  • 16. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 16 Episode 5: Le processus de réponse à un marché public Le lien vers la vidéo
  • 17. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 17 Episode 6: Quelques conseils de rédaction Le lien vers la vidéo
  • 18. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 18 Episode 7: Le dépôt électronique Le lien vers la vidéo
  • 19. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 19 Episode 8: Et maintenant le dénouement ! Le lien vers la vidéo
  • 20. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 20 LES ENJEUX D’UN APPEL D’OFFRES 2.1 DEFINITION Un appel d'offres est une procédure qui permet à un commanditaire (le client), de faire le choix de l'entreprise (le soumissionnaire qui deviendra le fournisseur) la plus à même de réaliser une prestation de travaux, fournitures ou services à partir de critères de choix que le client aura défini. Le but est, entre autre, de mettre plusieurs entreprises en concurrence pour fournir un produit ou un service. 2.2 LES ENJEUX POUR LE VENDEUR L’appel d’offres se traduit d’abord par une entrée de commandes potentielles. Certaines entreprises ne vendent qu’en répondant à des appels d’offres. C’est le cas de celles qui n’œuvrent qu’en rapport avec les administrations. A titre d’exemple, citons les équipements pour hôpitaux, les fournisseurs d’équipements et de systèmes pour les ministères (défense …), etc.
  • 21. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 21 LES ENJEUX POUR LE VENDEUR Les entreprises autres que celles ne visant que les marchés publics, sont confrontées régulièrement à des appels d’offres émis par des organisations privées. Répondre à un appel d’offres impose de monopoliser une équipe, qui peut compter jusqu’à plusieurs dizaines de personnes pendant plusieurs mois. C’est particulièrement le cas lorsque la prestation qu’il s’agit de proposer est complexe, par exemple lorsqu’elle concerne la fourniture de systèmes technologiques élaborés (Informatique, électronique, télécommunications, nucléaire, etc.). Ainsi vers les années 2000, le gouvernement français, via l’Agence de Régulation des Télécoms (ART), a lancé un appel d’offres portant sur l’attribution de licences UMTS, indispensables aux opérateurs télécoms pour fournir des services internet mobiles. L’importance du marché était telle que, pour y répondre, certains opérateurs candidats ont constitué des équipes de plusieurs dizaines de personnes, s’appuyant elles-mêmes sur plusieurs centaines d’experts, internes et externes
  • 22. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 22 LES ENJEUX POUR LE VENDEUR Par exemple, un constructeur télécom scandinave, appelons le Erickia, a monopolisé une équipe d’une cinquantaine de personnes pour soutenir un opérateur qui, lui-même, mobilisait en interne un nombre équivalent d’employés. Dans ce projet, plusieurs dizaines d’entreprises extérieures soutinrent d’ailleurs l’opérateur : six fournisseurs d’équipements en télécommunication en plus d’Erickia, environ autant d’entreprises de conseil marketing, sans compter les SSII. Soulignons que quelques unes de ces entreprises travaillaient à fonds perdus : elles ne facturèrent pas leurs services, espérant un positionnement préférentiel à l’issue de la procédure, récompense de leur soutien à l’opérateur… Le calcul semblera à première vue audacieux. Cependant, nous rappellerons que le relationnel, la confiance notamment, est un facteur indispensable pour se démarquer de ses concurrents. L’ensemble de ces personnels, internes et externes, travaillèrent sur le dossier environ neuf mois.
  • 23. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 23 LES ENJEUX POUR LE VENDEUR A cela, il faut ajouter que, pour se préparer au cas où ils obtiendraient une licence d’exploitation de réseaux de télécommunications, certains opérateurs ont investi une dizaine de milliards d’euros uniquement pour les équipements opérationnels. Et cependant, pour ce type de projets, les coûts d’avant-vente pour chaque fournisseur, dont l’opérateur, ne représentaient que 5% du chiffre d’affaires attendu. Est-ce à dire que les enjeux financiers des appels d’offres sont tels que ce type de démarche ne concerne que les grandes entreprises ? Non ! Même si, sur des petites opérations, par exemple, une commande de quelques milliers d’euros, le coût commercial de la réponse peut, en effet, grever la marge bénéficiaire de l’offrant, parce qu’elle nécessite un à deux jours de travail en avant-vente : Une demi-journée pour rencontrer le client potentiel, autant pour répondre à l’offre, plus une demi-journée encore pour négocier etc…
  • 24. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 24 LES ENJEUX POUR LE VENDEUR Dans le contexte de « petites offres », l’enjeu financier va donc autant consister à diminuer les coûts de réalisation de l’offre, qu’à employer des méthodes pour augmenter ses chances de gagner. Ainsi les PME, sont elles aussi concernées, à condition de rester conscientes d’un autre enjeu financier, fondamental pour les entreprises vendeuses : limiter les coûts des propositions commerciales. Les coûts commerciaux (salaires, charges directes et indirectes…) peuvent représenter jusqu’à 20% du chiffre d’affaire potentiel de l’opération. Pour l’entreprise qui répond à des appels d’offres, l’enjeu est aussi de défendre son image. Dans la mesure où la réponse à l’appel d’offres a été « intelligente », même si au final elle a été perdante, elle est susceptible de positionner l’entreprise en position préférentielle sur des dossiers ultérieurs.
  • 25. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 25 LES ENJEUX POUR LE VENDEUR Une grande SSII française, appelons-la Sternum, eut vent d’un appel d’offres portant sur la fourniture d’un SI de facturation. Les chances de gagner l’appel d’offres étaient estimées à moins de 20 % compte tenu des éléments rassemblés par l’entreprise : client mal connu, concurrence mieux placée sur ce type d’appel d’offres. En toute logique économique, elle n’aurait pas du répondre à l’appel d’offres. Toutefois, le client visé, appelons-le Safrum, était jugé stratégique par Sternum. La stratégie de Sternum a consisté à s’associer avec un éditeur de logiciels pour fournir les briques technologiques de base du système de facturation. Dans ce contexte, la valeur ajoutée de l’entreprise consistait à assurer l’intégration du logiciel de facturation du partenaire éditeur avec les applications existantes chez Safrum. Son but était de se montrer comme un expert des méthodes d’intégration, avec une connaissance pointue sur les différents types d’interfaçages. Elle développa des efforts très importants pour transmettre cette image dans la réponse à l’appel d’offres. La stratégie fut payante … à terme.
  • 26. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 26 LES ENJEUX POUR LE VENDEUR Comme il était prévisible, Sternum ne remporta pas l’appel d’offres, des concurrents ayant démontré une connaissance supérieure des systèmes de facturation. Toutefois conformément à ce qui était visé, l’entreprise fit une forte impression quant à ses méthodes et outils d’interfaçages. Cette image lui a permis de recevoir une nouvelle consultation quelques mois après, où il était question de conseil pur sur de l’interconnexion de systèmes. La réponse fut cette fois gagnante. Cette première référence, inférieure à 50 000€, a donné lieu à bien d’autres contrats, pour des montants de plusieurs dizaines de millions d’euros sur les trois premières années. Après 5 ans, Sternum était la SSII la mieux implantée chez Safrum.
  • 27. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 27 2.3 LES ENJEUX POUR L’ACHETEUR Emettre des appels d’offres donne à l’entreprise un avantage évident : il s’agit de faire jouer la concurrence. Pour autant la démarche n’est pas sans receler des écueils particuliers notamment en termes financiers. Le premier consiste à ne considérer que la dernière ligne de la réponse : le tarif…Or faire le meilleur choix ne signifie pas nécessairement acheter le moins cher. Nombre de commerciaux pensent que les acheteurs sont obsédés uniquement par la baisse des coûts. C’est, bien entendu, une attente. Encore faut-il la moduler en fonction du type d’achat. Lorsqu’une entreprise achète des biens ou services standard, avec peu de valeurs de différenciation (cartons d’archives, stylos, services d’entretien etc.), alors il est vrai que les acheteurs ne se concentrent que sur les prix. Autre exemple, ils estiment que le service de ménage offert par la société A ou B sera sensiblement le même, à tort ou à raison. Ils estiment que l’enjeu de l’achat pour l’entreprise est insignifiant. Dès lors que l’enjeu est faible, les acheteurs se focaliseront essentiellement sur le prix.
  • 28. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 28 2.3 LES ENJEUX POUR L’ACHETEUR Mais prenons un contre-exemple : une entreprise fournit des joints dans des matériaux spécifiques pour les moteurs de fusée Ariane. Le montant de ces joints ne pèse rien dans le prix total des moteurs. Pourtant, l’entreprise acheteuse, au travers de ses techniciens ou de ses acheteurs selon l’organisation, portera un regard fin sur la qualité des joints proposés, parce que ce sont des pièces critiques pour le bon fonctionnement du moteur et la négociation sur leur prix sera relayée à un second plan. Dans le même ordre de criticité, vous pourrez constater que le prix des vannes d’un pipeline pétrolier est très élevé au regard du coûts de revient de ces éléments. L’entreprise acheteuse ne peut pas se permettre une fuite sur une de ces vannes, l’enjeu se portera donc dans ce contexte, davantage sur la qualité des fournitures que sur leur prix. Cela dit les acheteurs et les vendeurs partagent un objectif d’importance : réduire les coûts de consultation au plus bas.
  • 29. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 29 POINTS CLES A RETENIR  Pour le vendeur, l’appel d’offres peut représenter un important investissement en temps et en moyen financier.  Mais c’est aussi un moyen pour lui de conquérir des clients ou de se faire connaître par eux au cas où une nouvelle opportunité venait à surgir.  Pour l’acheteur, le choix du prestataire va dépendre de l’objet de l’appel d’offres. Plus la solution est complexe, plus le nombre de critères sera important. A l’inverse, plus l’objet de la consultation est simple, plus le facteur coût sera important.  Pour l’acheteur et le vendeur, l’intérêt commun est que la consultation coûte le moins chère possible aux 2 parties.
  • 30. Mise en œuvre d'une solution de GED et d'archivage pour le domaine RH en mode SaaS. Description succincte: Le Centre de services partagés RH (CSRH), prend en charge la gestion administrative de la formation, la Gestion administrative (GA), la Gestion des temps et des activités (GTA), la Gestion administrative des carrières (GAC) ainsi que la paye des salariés d’une partie des départements de l’EPIC RATP. Sa mise en œuvre répond à une double logique de mutualisation des coûts et d’amélioration de la qualité de service. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 30 Une exemple d’appel d’Offres: GED et archivage RH pour la SNCF Le lien vers l’appel d’Offres
  • 31. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 31 Une exemple d’appel d’Offres: GED et archivage RH pour la SNCF L'efficience de la fonction RH et de la fonction managériale ainsi que l'élargissement du mode CSP nécessitent de développer la digitalisation des processus afin de diminuer les tâches à faible valeur ajoutée tel que le classement des pièces, et de gagner en fiabilité, instantanéité, fluidité et rapidité d'accès. Il est attendu de la solution cible qu’elle puisse permettre le stockage dématérialisé des dossiers du personnel (Dossiers administratifs – DA – on parlera de «GED DA»), et qu’elle permette de stocker des récapitulatifs de situation RH (on parlera de «GED RH»).
  • 32. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 32 Une exemple d’appel d’Offres: IA pour l’INPI (INST NAT DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE) Le lien vers l’appel d’Offres Création d'une plateforme utilisant l'intelligence artificielle pour optimiser le classement par proximité sémantique des brevets Description succincte : Identification d'un partenaire capable de créer, d'industrialiser et d'assurer la maintenance d'une plateforme utilisant l'intelligence artificielle pour optimiser le classement par proximité sémantique des brevets et leur visualisation sous forme de cartes très détaillées
  • 33. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 33 LES PARTIES PRENANTES AU SEIN DE L’ENTREPRISE Dans un tout premier temps et avant même de lancer un appel d’offres SI, il faut que les parties prenantes dans la mise en œuvre du SI au sein de l’entreprise se rencontrent et apprennent à travailler ensemble. Les projets SI (dont l’appel d’offres est une des étapes, c’est ce que nous verrons plus tard), et plus généralement l’ensemble du Système d’Information, résultent en effet d’une co-construction, d’un travail de partenariat entre Métier et SI. Chaque «discipline» y apporte son savoir faire et porte les responsabilités associées
  • 34. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 34 3.1 METIERS Les « métiers » sont les commanditaires et bénéficiaires des Systèmes d’Information. Le terme « métier » désigne une compétence ou spécialité fonctionnelle, ou encore « discipline » (ex : comptabilité, marketing, ressources humaines, acheminement, contrôle de gestion, direction générale...), indépendamment de toute notion d’organisation ou de structure. Le « métier » assure la maîtrise d’ouvrage du SI dont il est bénéficiaire : - expression des nouveaux besoins métier et de leur justification, - validation métier des solutions SI proposées, - financement des solutions SI, - recettes de conformité (tests) des solutions livrées. Le métier est garant de la bonne articulation du SI au sein de ses processus métier et de son organisation : - évolution et adaptation des organisations et procédures, - accompagnement du changement associé à une nouvelle solution SI, - suivi de la performance des processus métier.
  • 35. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 35 3.2 FONCTION SI La « fonction SI » vient en support des métiers de l’entreprise, elle est en charge : -d’assurer le maintien en conditions opérationnelles (MCO) conformément aux niveaux de services convenus avec les métiers (continuité, sécurité, qualité …), -de proposer, concevoir et mettre en œuvre les évolutions du SI en fonction des besoins: - d’alignement du SI par rapport aux évolutions stratégiques des métiers - d’amélioration des processus, d’évolution des organisations, d’évolutions réglementaires, - d’évolutions technologiques ou de rationalisation d’architecture du SI. Elle est redevable des coûts, des délais, de la qualité, de l’évolutivité du SI sur le périmètre dont elle a la charge. Elle est garante de la pertinence et de la pérennité des choix technologiques
  • 36. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 36 3.3 METHODOLOGIE DE GESTION DE PROJET La « fonction SI » vient en support des métiers de l’entreprise, elle est en charge : - d’assurer le maintien en conditions opérationnelles (MCO) conformément aux niveaux de services convenus avec les métiers (continuité, sécurité, qualité …), - de proposer, concevoir et mettre en œuvre les évolutions du SI en fonction des besoins: - d’alignement du SI par rapport aux évolutions stratégiques des métiers - d’amélioration des processus, d’évolution des organisations, d’évolutions réglementaires, - d’évolutions technologiques ou de rationalisation d’architecture du SI. Elle est redevable des coûts, des délais, de la qualité, de l’évolutivité du SI sur le périmètre dont elle a la charge. Elle est garante de la pertinence et de la pérennité des choix technologiques
  • 37. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 37 3.3 METHODOLOGIE DE GESTION DE PROJET - Est composé de deux premières phases permettant de cadrer le projet • Phase INITIATE : Cadrage du besoin métier et étude d’opportunité ; identification des pistes de solution à instruire en phase suivante • Phase DEFINE : Identification de la solution et de la démarche retenue pour le projet. Chiffrages et décision de lancement du projet (<< GO >> ou « NO GO »).
  • 38. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 38 3.3 METHODOLOGIE DE GESTION DE PROJET Le projet proprement dit démarre à l’issue de la phase DEFINE qui est composé : • Phase DESIGN : Conception générale du système • Phase BUILD : Construction de la solution SI et préparation de la recette et du déploiement • Phase TEST : Tests et recette Métier • Phase DEPLOY : Mise en service du système et accompagnement du démarrage. Passage en mode récurrent (Mode « Run ») - Phase CLOSE : bilan de projet post démarrage - Est composé d’Activités récurrentes transverses de gestion de projet (Planning, Budget, Risques, Ressources, Communication…)
  • 39. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 39 3.3 METHODOLOGIE DE GESTION DE PROJET 3.3.2 Variantes du processus « Classique » Le phasage « classique » donne lieu à des variantes adaptées à certains types de projets (petits projets, ou projets d’infrastructure IT) ou à des façons de travailler (sur base de progiciel, ou avec des outils ou technologies permettant des livraisons itératives). 3.3.3 Définition et périmètre d’un projet S.I Un projet de « Systèmes d’Information » a toujours pour finalité de permettre la réalisation d’un objectif « Métier ». Cas particuliers : Un projet SI peut s’inscrire dans le cadre d’un programme métier plus vaste. Exemple : un programme de refonte de la relation clientèle via la mise en place de plateformes de télé conseillers peut impliquer des chantiers de nature RH (recrutements, formations…), immobilier et un chantier de définition et outillage des divers processus d’interaction entre le client et le télé conseiller. Seul ce dernier chantier est, par définition, un projet de Système d’Information. Le présent document n’aborde pas les autres natures de projets.
  • 40. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 40 3.3 METHODOLOGIE DE GESTION DE PROJET Dans le cas des projets de nature purement technique (ex : changement d’exploitant), le commanditaire / sponsor est généralement une direction générale et le rôle de représentant du commanditaire est confié à un manager SI. Le « livrable » final d’un projet SI est constitué :  d’une application (ou « un composant de SI »),  accompagnée de sa documentation (documentation technique ainsi que documentation utilisateurs),  mise en service, et dont les utilisateurs et les exploitants sont formés aux nouveaux processus et modes opératoires associés au Système.
  • 41. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 41 3.3.4 Focus sur la phase d’avant-projet L’objet de ce cours est de détailler la phase d’avant projet, qui démarre à partir de la phase INITIATE et qui se finalise par la fin de la phase DEFINE. Nous étudierons l’ensemble des étapes constituant ces 2 phases ainsi que l’organisation supportant la mise en œuvre de l’ensemble de ces 2 phases. Le contenu de ce cours s’arrête une fois que le contrat entre le Client et le Fournisseur est signé : on passe dans la mise en œuvre proprement dite du Projet.
  • 42. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 42 POINTS CLES A RETENIR  Le métier est responsable du « quoi » (du besoin),  Le SI est responsable du « comment » (des solutions). Les phases DEFINE et INITIATE qui constitue la méthodologie de gestion de projet sont l’objet de ce cours. C’est à l’issue de ces phases que l’on va déterminer la solution et la démarche retenue pour le projet.
  • 43. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 43 Organisation recommandée pour conduire un appel d’offres 4.1 L’EQUIPE PROJET A DEFINIR POUR CONDUIRE UN APPEL D’OFFRES Tout projet a pour définition d’avoir une durée de vie limitée et nécessite donc une organisation humaine dédiée à ce projet (Ad hoc) Il est à noter que l’organisation de projet : • est temporaire pour la durée de vie du projet, • définit des rôles et responsabilités dans le projet indépendamment de l’organisation hiérarchique structurelle :  une même personne peut tenir plusieurs rôles dans un même projet (ou dans plusieurs),  la « hiérarchie » du projet peut être à l’inverse de l’organisation hiérarchique structurelle, un même rôle peut être tenu pour un projet par une personne de la DSI et pour un autre projet par une personne d’une Direction fonctionnelle, ou encore par une personne externe.
  • 44. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 44 L’équipe projet à définir pour conduire un appel d’offres Nous proposons ci-dessous une organisation générique. Il est bien évident qu’elle dépend du type de projet (cf chapitre suivant) et de la culture d’entreprise.
  • 45. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 45 Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet Le Sponsor • Est un membre de le Direction Générale. • Représente l’ensemble des clients internes du projet (le métier) • S’assure de l’alignement du projet avec la stratégie de l’entreprise. • Légitime au sein de la Direction Générale les moyens nécessaires au projet (budget, ressources humaines dédiées au projet, mobilisation des Directions fonctionnelles…). • Participe au Comité de Projet
  • 46. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 46 Le(s) Bénéficiaire(s) du projet • Sont des représentants des intérêts des utilisateurs finaux du futur système. • Au travers, notamment, de leur participation au Comité de Projet, ils ont pour rôles de : o Remonter les besoins des utilisateurs et s’assurer que le futur système y répondra. o Identifier les utilisateurs à même de participer à certains Ateliers (Expression de besoins puis au cours du projet : spécifications fonctionnelles, recette…), o dégager la disponibilité nécessaire de ces utilisateurs et prendre les mesures nécessaires pour garantir la poursuite des opérations courantes malgré leur affectation au projet. o Arbitrer entre les demandes des utilisateurs. o Evaluer l’atteinte des résultats du projet et en faire part au Sponsor. Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 47. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 47 Le Directeur du Projet • Est un Directeur fonctionnel (ou Métier) de l’entreprise ou l’un de ses adjoints. • Est le propriétaire du « business case » du projet : définit la raison d’être et les objectifs du projet, les grandes lignes des besoins et justifie le rapport coût / bénéfice du projet. • Définit et demande à la Direction Générale les moyens nécessaires au projet (budget, ressources humaines dédiées au projet, mobilisation des Directions fonctionnelles…). • Est responsable du budget du projet et en contrôle l’utilisation, notamment en cas de variation de périmètre. • Vérifie l’atteinte des objectifs du projet. • Préside le Comité de Projet et rend les arbitrages nécessaires. • Rend compte à la Direction Générale de l’avancement du projet et de la tenue de ses objectifs. • S’appuie sur le Chef du Projet pour gérer l’opérationnel du projet. Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 48. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 48 Le(s) Référents(s) Fonctionnel(s) et/ou Technique(s) du projet • Sont des représentant de haut niveau des « fournisseurs » internes et externes du Projet. • Au travers, notamment, de leur participation aux instances de gouvernance du Projet, ils ont pour rôles de :  Evaluer et confirmer la viabilité du projet.  Donner tout conseil utile au bon déroulement du projet.  Identifier les ressources de leur structure à même de participer au projet, dégager la disponibilité nécessaire de ces ressources et prendre les mesures nécessaires pour garantir la poursuite des opérations courantes malgré leur affectation au projet.  Conseiller aux définitions fonctionnelles, évaluer les impacts techniques, pour s’assurer que la (les) solution(s) proposée(s) est (sont) réaliste(s).  Le cas échéant, participer à la validation de certains livrables. Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 49. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 49 Le Contrôle Méthode et Qualité • Explicite, en tant que de besoin, la méthodologie de gestion de projet de l’entreprise aux différents acteurs du projet et leur apporte un support méthodologique. • Vérifie et approuve le Plan Qualité Projet. • Effectue une analyse des risques du projet et la remet à jour périodiquement. • Vérifie le respect des procédures définies dans le Plan Qualité Projet et la Méthodologie de gestion de projet de l’entreprise. • Alerte le Chef du Projet et le Directeur de Projet en cas de non conformité. • Apporte au projet son expérience des projets antérieurs et sa connaissance générale du SI de l’entreprise. Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 50. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 50 L’intégration Sécurité • Porté par le RSSI (Responsable Sécurité Systèmes d’Information). • Lance le Risk Assessment avec l’instance « Comité de projet ». • Aide au déroulement de la démarche Risk Assessment. • Injecte les Best Practices de Risk Assessment à chaque étape majeure du projet (a minima : initialisation, cadrage, cahier des charges). • Valide le passage analyse simplifiée vers analyse détaillée. • Vérifie la prise en compte des risques résiduels par les instances décisionnaires du projet. Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 51. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 51 Le Chef du Projet • Maîtrise les techniques de gestion de projet, dispose de compétences fonctionnelles sur les sujets concernés et de toute la disponibilité nécessaire. • Rédige le Document d’Initialisation du Projet. Ce document rappelle le « business case » du projet, et en fixe le budget, les livrables, les bénéfices attendus, les ressources, les risques acceptés et le planning. • Gère l’opérationnel du projet avec la responsabilité de livrer le projet dans les délais, les coûts, le résultat et la qualité attendue. • Identifie les travaux à réaliser et les livrables à produire, les répartit entre différents Ateliers. Les Ateliers correspondent à des sous-projets fonctionnels et/ou à des travaux spécifiques à une phase du projet, par exemple :  définition des processus métiers associés au futur système,  contractualisation avec les fournisseurs externes, o spécifications fonctionnelles (ou identification des écarts pour un progiciel),  architecture technique, réalisation / paramétrage, recette (stratégie / préparation / exécution), tests de charge  mise en production, déploiement (études d’impact / formation / assistance au démarrage), gestion du changement / communication sur le projet… Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 52. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 52 Le Chef du Projet • Désigne un Chef de File à la tête de chaque Atelier, anime et coordonne ces Chefs de File. L’ensemble des Ateliers à dominante informatique (« Ateliers SI » par opposition aux « Ateliers Métier ») auront de préférence un Chef de File unique issu de la DSI. • S’assure de la disponibilité et de la mobilisation de toutes les ressources nécessaires au projet (une même ressource pouvant participer à plusieurs Ateliers et/ou n’être qu’à temps partiel sur le projet). • Suit les réalisations, valide ou fait valider les livrables. • Identifie les écarts, risques et problèmes rencontrés dans le déroulement du projet, détermine des plans d’actions pour y remédier. • Est responsable de la tenue et du déroulement des réunions nécessaires au projet (réunions de travail, réunions de pilotage). • Rend compte au Directeur du Projet et au Comité de Projet de l’avancement du projet et des difficultés rencontrées. • Soumet au Comité de Projet les points à arbitrer. Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 53. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 53 Le Responsable de domaine MOA ou DSI • Fournit une expertise dans son domaine • Coordonne l’expertise issue de différents chefs de file de son domaine • Dans son domaine, suit les réalisations, valide ou fait valider les livrables. Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 54. Conduire un appel d’offre pour la mise en œuvre d’un système d’information 54 Le Support Projet • Rédige et met à jour le Plan Qualité Projet en conformité avec la Méthodologie de Gestion de Projet. • Elabore et tient à jour le planning du projet, y enregistre les réalisations, alerte le Chef du Projet en cas de dérive. • Consolide les plans de charges des ressources affectées en tout ou partie au projet, alerte le Chef du Projet en cas d’incompatibilités entre les charges et les disponibilités. • Gère la documentation du projet (élabore le plan de classement, classe les documents dans les répertoires appropriés, gère le versioning …). Diffuse les documents et les mises à jour aux acteurs concernés. • Gère les livrables du projet (élabore le plan de classement, classe les livrables dans les répertoires appropriés, gère le versioning …). Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 55. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 55 Le Support Projet • Met à jour périodiquement un tableau de bord synthétique du projet. • Organise et prépare les réunions de pilotage du projet, dont le Comité de Projet (ordre du jour et autres documents préparatoires). En rédige les comptes rendus. • Administre les outils utilisés par le projet (exemple MS Project pour le suivi de projet, Mantis pour le suivi des anomalies…). • Passe les commandes aux fournisseurs externes, effectue les réceptions. • Elabore le budget, en suit la consommation, alerte en cas de dérive Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 56. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 56 Le Chef de File • Est un expert dans son domaine. • Reçoit ses instructions du Chef du Projet et a pour responsabilité de produire les livrables qui lui ont été attribués, dans les délais convenus. • Organise et pilote à cette fin le travail de son équipe et des autres acteurs (internes, fournisseurs…) impliqués dans la production des livrables de son atelier. • S’assure de la qualité et de la conformité des livrables. • Rend compte au Chef du Projet de l’avancement de ses travaux, ainsi que de la survenance de difficultés ou de risques. Propose des plans d’actions pour y remédier. • S’assure du respect du Plan Qualité Projet par son équipe et par les autres acteurs impliqués dans la production des livrables de son Atelier. Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 57. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 57 INSTANCES DE PILOTAGE DU PROJET Le projet doit se doter d’instances de pilotage : Ces instances doivent en particulier servir pour arbitrer quand nécessaire, obtenir des ressources complémentaires etc. Ce sont ces instances qui prendront les décisions lors de choix décisifs pour la bonne conduite de l’appel d’offres : • Sélection du fournisseur retenu • Calendrier de l’appel d’offres • Définition du périmètre de l’appel d’offres • Décision de GO/NO GO pour le projet Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 58. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 58 INSTANCES DE PILOTAGE DU PROJET Si les propositions de gouvernance peuvent venir du chef de projet, leur mise en place ne peut se faire sans le directeur du projet, seul autorisé à inviter des dirigeants en comité de pilotage. La gouvernance d'un projet recouvre l'ensemble des instances à mettre en place pour assurer un bon pilotage du projet. En fonction de la taille du projet, on aura une complexité de gouvernance croissante: • Projet interne à un département • Projet mono-entreprise local • Projet mono-entreprise global • Projet multi-entreprises • Projets internationaux Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 59. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 59 4.3.1 Gouvernance des projets internes Dans le cadre de ces projets, la gouvernance se réduit à peu de choses. La participation à la réunion de service ou de département, parfois un simple point d'avancement avec le sponsor du projet suffit. La seule nouveauté consiste à créer une réunion de projet. 4.3.2 Gouvernance des projets mono-entreprise locaux Le projet reste au sein de l'entreprise mais est transverse à plusieurs départements. On commence ici à vraiment parler d'un projet digne de ce nom. La gouvernance de ce type de projet impose à minima 2 instances : • Une réunion de projet, pour coordonner les équipiers. • Un comité de pilotage, pour coordonner les différents directeurs de départements impactés par le projet. Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 60. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 60 4.3.3 Gouvernance des projets mono-entreprise globaux Il se rajoute ici une dimension supplémentaire: la dimension géographique, multi-sites. On commence à voir alors apparaître un niveau de gouvernance supplémentaire : celui permettant d'impliquer les directions de sites et les directeurs de fonction locaux, de manière générale les managers intermédiaires (ceux n'étant pas dans le comité de pilotage mais impactés par le projet). Pour gérer cette dernière dimension, pas de règles préétablies. Cela dépend fortement de l'organisation de l'entreprise, du poids des acteurs locaux etc. 4.3.4 Gouvernance des projets multi-entreprises La configuration est la même que le cas précédent mais avec la prise en compte des aspects contractuels ou de partenariats entre les différents acteurs. On se retrouvera alors avec une instance supplémentaire : une revue de contrats, une instance de gestion du partenariat etc. Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 61. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 61 4.3.5 Gouvernance des projets et programme internationaux On cumule ici le plus souvent tous les facteurs de complexité : • Plusieurs sociétés • Plusieurs sites • Plusieurs pays et cultures • Plusieurs projets Il faut donc des instances pour piloter les projets entre eux, pour piloter le programme dans son ensemble, pour assurer la coordination avec les sites, pour maîtriser les partenariats ou contrats. On arrive alors à une complexité forte de la gouvernance. Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 62. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 62 Exemple d’instance de Pilotage pour des projets mono entreprise globaux Rôles et responsabilités des membres de l’équipe projet
  • 63. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 63 POINTS CLES A RETENIR La réussite de la phase d’appel d’offres va dépendre d’une part de la réalisation de tout un ensemble d’activités qui doivent être affecté à des personnes identifiées au sein de l’entreprise.  D’autre part, des instances de gouvernance doivent être définies dans lesquelles seront abordées, selon l’instance, l’ensemble des sujets concernant le projet en général et l’appel d’offres en particulier.
  • 64. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 64 5 La phase d’initialisation d’un projet (INITIATE) 5.1 OBJECTIFS DE LA PHASE A partir de l’expression d’un besoin métier, l’objectif de la phase INITIATE est de fournir une première appréciation rapide de l’opportunité de la demande et des pistes de solutions qu’il sera pertinent d’investiguer par la suite. Pour ce faire, l’expression du besoin métier doit être précisée (ses enjeux, résultats attendus, périmètre, …), et les grandes pistes de solution SI doivent être identifiées, incluant un 1er ordre de grandeur de leurs coûts et délais. Cette première approche des bénéfices attendus rapportés aux coûts et délais de mise en œuvre peut éventuellement conduire à abandonner la demande.
  • 65. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 65 5.2 ETAPE : CADRAGE DU PROJET 5.2.1 Objectifs de cette étape L’objectif de cette étape est de produire par le chef de projet un premier niveau d’éléments clé synthétiques permettant d’initier un projet. Ces éléments seront obtenus à partir d’interview du commanditaire (en général le sponsor ou le directeur de projet) par le chef de projet A cette étape, les éléments à faire préciser par le commanditaire sont les suivants : - Qui est le client ? A qui répond le besoin ? - Quels sont les objectifs du projet ? - Quel est le délai souhaité dans la réalisation du projet ? - Y a t-il un budget et si oui quel est son ordre de grandeur ? - A quoi sert le projet ? - Quelle rentabilité est attendue ? - Y a t-il un impact prévisionnel à prévoir suite à la mise en œuvre du projet ? - Sur quels moyens humains au sein de l’entreprise va-t-on s’appuyer pour conduire le projet ? 5 La phase d’initialisation d’un projet (INITIATE)
  • 66. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 66 5.2 ETAPE : CADRAGE DU PROJET 5.2.1 Objectifs de cette étape (suite) Outre les éléments de réponse aux questions listées ci-dessus, la rencontre du commanditaire (Directeur du projet) avec le chef de projet doit permettre aux 2 acteurs clés du projet : - de définir une direction commune vers laquelle il souhaite aller, - d’établir des règles de fonctionnement commune, - de définir un vocabulaire commun (appréhender le vocabulaire <<métier>> pour le chef de projet et le vocabulaire <<Gestion de Projet et S.I>> pour le commanditaire). - de s’entendre sur une organisation à établir pour conduire le processus d’avant-projet. 5.2.2 Documents à produire à l’issue de cette tâche Une première version du business case. 5 La phase d’initialisation d’un projet (INITIATE)
  • 67. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 67 5.3.1 Objectifs de cette étape Une fois la validation de la faisabilité du projet obtenue à partir des premiers éléments indiqués dans le business case, nous passons à l’étape de préparation du projet qui revient essentiellement à structurer le projet et à détailler les différents points clés du projet. 5.3.2 Définir une structure de pilotage Le chef de projet devra mettre en place la structure pilotage et opérationnelle du projet qui servira au pilotage de l’appel d’offres dans un premier temps et au pilotage du projet avec le fournisseur sélectionné dans un second temps. Elle devra être définie avec toutes les parties prenantes. Le résultat obtenu sera un organigramme de projet (cf chapitre 4.1). Cette étape est primordiale car un manque de ressources, le flou des organisations ou des rôles portés par chacun peut être une cause d’échec de projets. 5.3 Etape : préparation du projet
  • 68. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 68 5.3 Etape : préparation du projet 5.3.3 Identifier les fonctionnalités attendues et leurs niveaux d’importance Le chef de projet travaillera avec un représentant du métier nommé par le directeur de projet sur la liste des fonctionnalités attendus par l’application avec un classement par ordre d’importance (« Business Value » ou services rendus au métier). L’idée est d’identifier les fonctionnalités considérées comme indispensables, importantes ou optionnelles. Ces critères serviront en entrée du cahier des charges dans un premier temps et lors d’analyse des solutions dans un second temps. Cette liste permettra des arbitrages budgétaires et servira de base aux arbitrages des développements spécifiques versus solutions standard.
  • 69. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 69 5.3.4 Initier un Risk Assessment (Sécurité du SI) 5.3.4 Initier un Risk Assessment (Sécurité du SI) L’objectif de cette étape est de définir une première expression de besoins Sécurité SI et de les prendre en compte dans les aspects calendaires et budgétaires de l’appel d’offres. Le niveau de risque préliminaire du SI sera défini en fonction des réponses aux questions suivantes : 1. Montant du budget 2. Projet soumis à un cycle de réalisation court ou long 3. En fonctionnement normal : - L’application doit être en permanence accessible ou utilisable par tous les services concernés. - Une indisponibilités de l’application (ou SI) est tolérée sous réserve qu’elle soit momentanée, signalée et sans conséquence pour le service fourni.
  • 70. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 70 5.3.4 Initier un Risk Assessment (Sécurité du SI) 4. Suite à un incident majeur (exemple : destruction d’un site informatique, panne électrique générale et durable, etc.) après 1 journée : -L’activité de l’entreprise est fortement perturbée, voire bloquée - L’activité est perturbée ou dégradée mais sans conséquence majeure à ce stade - Sans impact important 5. La perte des données/information traitées par l’application (ou SI), ne pouvant plus être retrouvée, est : - Intolérable pour l’activité - Perturbant pour l’activité sans être bloquant - Sans impact important 6. Si les données sont altérées, il existe un moyen de retrouver l’information par une autre source (éventuellement moyennant un délai) 7. Si les données/informations traitées utilisées par l’application sont altérées durant un laps de temps réduit, cela nuit gravement au service rendu
  • 71. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 71 5.3.4 Initier un Risk Assessment (Sécurité du SI) 9. L’application (ou SI) est interconnectée avec d’autres applications ou SI de l’entreprise 10. Tout ou partie de l’hébergement de l’application ou SI ou des données/informations manipulées par l’application ou SI sera externalisée 11. Indiquer le nombre d’utilisateurs de l’application 12. L’application sera accédée par des utilisateurs externes à l’entreprise (prestataires, clients, partenaires externes …) 13. Dans les données/informations qui seront traitées/utilisées par l’application, y aura t-il : -Des informations commercialement sensibles - Des informations RH - Des informations concernant les méthodes ou outils de travail de l’entreprise - Des informations concernant la stratégie de l’entreprise - D’autres types d’informations qui si elles étaient divulguées pourraient porter atteinte à l’image du groupe ou avoir un impact financier ?
  • 72. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 72 5.3.4 Initier un Risk Assessment (Sécurité du SI) 14. Quelle est la part des données sensibles par rapport à l’ensemble des données disponibles dans l’application 15. Existe t-il des contraintes réglementaires qui nécessitent la mise en place d’un contrôle dans le temps des données/informations manipulées (preuve/traçabilité) ou d’un archivage spécifique 16. L’application cible manipule des données à caractère personnel (données permettant l’identification directe ou indirecte d’une personne), des données sensibles (l’origine raciale ou ethnique, l’appartenance syndicale…) au sens de la Loi Informatique et Libertés ou concerne-t-elle des traitements sensibles (contenant des appréciations sur les difficultés sociales des personnes, contenant des données biométriques….)
  • 73. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 73 5.3.5 Initier les budgets 5.3.5 Initier les budgets A ce niveau de connaissance de la cible, on préparera un macro budget afin d’obtenir un ordre de grandeur. En effet, sans retour des différents soumissionnaires, il est difficile de faire une estimation fiable et précise. On pourra établir un budget à partir de projet similaire par analogie. A ce niveau du projet, la précision des budgets est de +/- 40% avec le coût final réel du projet. 5.3.6 Liste des besoins en production Le chef de projet devra définir un premier niveau de service attendu en production : -Nombre d’utilisateurs au total/Nombre d’utilisateurs en simultané - Exigences fonctionnelles du service - Exigences du niveau de qualité de service (RTO/RPO) - Exigences opérationnelles du service (ouverture du service) - Programme de transition, c'est-à-dire comment le service va être mis en œuvre
  • 74. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 74 5.3.7 Documents à produire à l’issue de cette tâche 5.3.7 Documents à produire à l’issue de cette tâche Des documents sont obligatoires à cette étape : • le business case, complété • le document « Project Initialisation Document » (PID), complété (voir annexe « modèle de PID ») • le document « Risk Assessment », complété sur les 4 axes DICT (Disponibilité, Intégrité, Confidentialité, Traçabilité)
  • 75. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 75 POINTS CLES A RETENIR La valeur ajoutée de cette phase INITIATE est précisément d’écarter au plus tôt les « fausses pistes », et d’orienter la suite des études sur les axes de solutions apparaissant les plus pertinents.  En conséquence : - c’est une phase d’étude courte - il n’est pas nécessaire de converger sur une seule solution à ce stade : c’est l’objet de la phase suivante (phase DEFINE) - les coûts et délais ne sont que des ordres de grandeur, susceptibles d’être remis en cause à la lumière de la phase DEFINE
  • 76. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 76 6 La phase définition du projet (DEFINE) 6.1 OBJECTIFS DE LA PHASE La phase DEFINE est particulièrement importante puisqu’elle a pour objectifs de définir le projet, dans l’ensemble de ses dimensions : - Le contenu fonctionnel et technique de la solution SI associée aux nouveaux processus métier - La démarche et délais nécessaire pour concevoir, réaliser et déployer cette solution. Ex : le choix « progiciel » ou « développement itératif » doit se faire en fin de « DEFINE ». - Les coûts projets et les coûts de fonctionnement futurs
  • 77. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 77 6 La phase définition du projet (DEFINE) 6.1 OBJECTIFS DE LA PHASE Pour ce faire, cette phase est organisée en deux temps : - Une étude des scénarios (« Evaluate Alternatives ») permet aux décideurs d’identifier l’alternative répondant au mieux aux besoins métiers, ainsi qu’aux contraintes diverses, économiques ou techniques. - Sur la base du scénario retenu, le cadrage et le dossier de lancement du projet sont finalisés, et précisent notamment l’organisation du projet, son planning et ses coûts). La phase se termine par la décision de lancement du projet (ou d’arrêt le cas échéant) via la signature d’un contrat entre le client et son fournisseur.
  • 78. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 78 6.2 Etape : Lotissement du projet Le lotissement a pour but de diminuer la complexité d’un projet en le découpant en sous-ensembles (les « lots ») intrinsèquement cohérents et plus faciles à gérer. Le lotissement d’un projet est effectué en fonction de « produits livrables » clairement délimités. Chaque produit livrable est fabriqué selon une liste de tâches. Cette liste de tâche est valorisée en termes de charge (nombre de jours-homme), puis en terme de délai (planification Gantt), enfin en terme de coûts (avec taux journaliers internes, externes, investissements, …). .
  • 79. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 79 6.2 Etape : Lotissement du projet Pour un projet simple, celui-ci ne sera constitué que d’un lot unique. Le lotissement a pour avantage en phase de mise en œuvre de limiter l’effet tunnel : en effet, mécaniquement, il permet d’obtenir plus tôt en production un système avec moins de fonctionnalités. Cela permettra au Client et au fournisseur d’ajuster le cas échéant les lots suivants (changer l’ordre des fonctionnalités, voire en enlever) et surtout si le contrat est bien construit pour le client, cela permettra d’arrêter à la suite de la mise en production du premier lot (limiter la casse) le projet si le résultat attendu est insatisfaisant et ne pas continuer les études et la mise en production des lots suivants.
  • 80. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 80 6.3 ETAPE : rédaction du cahier des charges 6.3.1 Objectifs de cette étape Le cahier des charges est un document qui contient la liste des besoins, des exigences et des contraintes qu'il faut respecter lors de la réalisation d'un projet. La plupart des projets sont mis en œuvre avec l’assistance d’un ou plusieurs prestataires externes. Le cahier des charges est un des documents clés qui servira de support aux prestataires sollicités pour élaborer leurs offres. Le chef du projet est responsable de sa finalisation, tout en s’appuyant sur toutes les ressources qualifiées dans le projet, y compris avec le concours d’experts techniques et d’utilisateurs expérimentés de filiales. Le chef de Projet peut demander à faire appel à un tiers pour l’assister dans cette étape de rédaction du cahier des charges Selon la taille du projet, cette tâche peut démarrer parallèlement aux tâches précédentes mais n’est validée qu’après confirmation budgétaire.
  • 81. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 81 6.3.2 le cahier des charges : Aide à la rédaction des différentes sections Le cahier des charges doit être présenté en plusieurs sections : • La présentation de l’entreprise et la présentation du projet, qui définit le cadre du projet, ses objectifs et son périmètre ainsi qu’un macro-planning souhaité. Cette section est préparée par les chefs de projet fonctionnel et DSI. • La section traitant des caractéristiques fonctionnelles doit être préparée par le(s) chef(s) de file métier. Des utilisateurs expérimentés dans le domaine fonctionnel peuvent concourir à la rédaction du cahier des charges. Dans l’éventualité où l’expression des besoins n’apporterait pas suffisamment de détails, des analyses de l’existant et des besoins futurs peuvent être réalisées via des interviews d’utilisateurs au sein de l’entreprise préalablement à la rédaction du cahier des charges. Dans cette section, il est recommandé de réutiliser la liste des fonctionnalités hiérarchisées issues du P.I.D. (Project Initiation Document) Initialisation Projet (ou P.I.D) : "Baseline" du projet en matière de Qualité (Q) Coûts (C) Délais (D) et Risques (R)
  • 82. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 82 6.3.2 le cahier des charges : Aide à la rédaction des différentes sections • La section traitant des caractéristiques techniques attendus du Système d’Information doit être préparée par le(s) chef(s) de file DSI avec le concours d’experts techniques. Elle devra notamment inclure la description de l’architecture technique des Systèmes d’Information existant de l’entreprise et les exigences techniques relatives au futur système, notamment, en matière de sécurité Dans cette dernière section, les niveaux de services attendus (SLAs), l’organisation de l’exploitation et du support (exemple : infogérés vs internes) doivent très clairement apparaître. SLAs (Service Level Agreement ou contrat de niveau de service) à prévoir
  • 83. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 83 6.3.2 le cahier des charges : Aide à la rédaction des différentes sections L’objectif du cahier des charges est de définir les exigences du projet. Dans la partie technique doivent être traités les sujets suivants : • Disponibilité du système vis à vis de l’infrastructure actuelle et des utilisateurs ; • Intégrité des données et des traitements qui seront réalisés ; • Confidentialité (module d’authentification, contraintes sur les mots de passes, cryptage éventuel des données…), • Traçabilité, • Reprise de données des systèmes actuels ; • Volumétrie des données ; • Contraintes de sauvegarde et d’archivage des données ; • Contraintes liées à la réglementation en vigueur ; • Contrôles d’applications (fonctionnels et techniques) à implémenter ; • Support utilisateurs à prévoir • Exploitation, support technique à prévoir • SLAs (Service Level Agreement ou contrat de niveau de service) à prévoir
  • 84. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 84 6.3.2 le cahier des charges : Aide à la rédaction des différentes sections Par ailleurs, un questionnaire est joint au cahier des charges en vue de lancer l’appel d’offres. Ce questionnaire comporte au minimum un volet commercial dont l’objectif est d’obtenir des éléments de mesure de la pérennité et de la capacité financière du prestataire, de sa capacité professionnelle à délivrer à l’entreprise les produits et prestations attendus dans le cadre du projet et d’estimer le coût et les conditions de fourniture de ces produits et services. Dans le cas d’un appel d’offres de recherche de progiciel le questionnaire comprend, outre le volet commercial pris en charge par les chefs de projet DSI et fonctionnel, un volet fonctionnel pris en charge par le chef de projet fonctionnel et un volet technique pris en charge par le chef de projet DSI assisté des experts techniques.
  • 85. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 85 6.4 ETAPE : RECHERCHE DE PRESTATAIRES La recherche de différents prestataires dont les produits et les gammes de services pourraient répondre aux demandes du projet peut s’effectuer en utilisant plusieurs ressources : • Les bases de données internes à l’entreprise de recensement des fournisseurs, • Recherche sur Internet, catalogues spécialisés, participation à des salons et conférences, … • Assistance d’une société spécialisée et indépendante des prestataires, experte sur le marché des progiciels et prestataires de services informatiques, telle que le CXP. (Le Groupe CXP est le premier cabinet européen indépendant d’analyse et de conseil dans le domaine des logiciels, des services informatiques et de la transformation numérique).
  • 86. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 86 6.4 ETAPE : RECHERCHE DE PRESTATAIRES • Chef du projet ou Chefs de file qualifiés • Entreprise partenaire ayant déjà travaillé sur le sujet. Le nombre de prestataires consultés dépend des enjeux et caractéristiques du projet (les domaines fonctionnels et/ou d’expertise technique recherchés limitent quelquefois significativement la liste des candidats potentiels). Au moins trois prestataires doivent être recensés et consultés pour chaque appel d’offres.
  • 87. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 87 6.5 Etape : Lancement de l’appel d’offres Le chef du projet doit valider avant envoi l’appel d’offres qui doit comporter les documents suivant : • Le règlement de la consultation, • La lettre d’intention de réponse, • Le cahier des charges validé, • Le questionnaire validé comportant le volet commercial ainsi que, lorsqu’il s’agit d’un appel d’offres de recherche de progiciel, les volets fonctionnels et techniques, • Une première version de contrat « très ciblée », en adéquation avec la prestation attendue, sur la base d’un modèle fourni par la Direction Juridique.
  • 88. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 88 6.6 Etape : Etude des offres 6.6.1 Objectifs de cette étape Le chef du projet et les chefs de file nécessaires (tant MOA que MOE) se réunissent afin d’étudier l’ensemble des offres reçues. Ils peuvent éventuellement demander au prestataire des compléments de réponse écrits afin d’obtenir des éclaircissements ou clarifier certains points commerciaux, techniques, fonctionnels ou juridiques. FOCUS : il est obligatoire de soigneusement analyser chaque réponse sous l’angle solution standard vs développement spécifique. Le but est de limiter les spécifiques à leur strict minimum nécessaire au métier. Pour cela, il est demandé : • de réutiliser la liste des fonctionnalités issues du cahier des charges, • de l’enrichir avec le critère « complexité » • de l’enrichir avec le critère « plan projet » (budget et planning) L’appréciation des deux derniers critères peut se faire soit en interne de l’entreprise, soit avec l’aide des soumissionnaires.
  • 89. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 89 La partie commerciale du questionnaire et les trois derniers bilans fournis par le prestataire permettent à l’équipe projet de déterminer la pérennité d’un engagement avec le prestataire. Si ces éléments ne sont pas suffisants, le chef du projet peuvent demander l’assistance de la Direction Juridique. Un premier niveau de sélection permet d’obtenir une ‘short-list’ de prestataires ne comportant plus que 2 ou 3 offres. Les résultats de cette première étape de sélection sont présentées lors d’une réunion du comité de pilotage qui valide le choix de la ‘short-list’. Le chef du projet et les chefs de file nécessaires organisent ensuite un ensemble de réunions avec les prestataires ‘short-listés’ dans l’objectif d’approfondir la connaissance de leur offres. 6.6 Etape : Etude des offres
  • 90. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 90 Les prestataires sélectionnés dans la ‘short-list’ sont notamment invités à venir défendre leurs offres lors de réunions de présentation organisées dans les locaux de l’entreprise en présence, éventuellement, d’utilisateurs expérimentés de filiales et d’experts techniques, et des membres du comité de pilotage. Dans le cas d’un appel d’offres de recherche de progiciel, il est demandé aux prestataires ‘short-listés’ de réaliser des présentations de leur progiciel ainsi que des démonstrations réalisées sur la base de scénarios imposés par le(s) chef(s) de file). Ces présentations permettent de jauger la capacité des progiciels à répondre aux exigences fonctionnelles et techniques exprimées dans le cahier des charges. Des scénarios de mesure des volumes de données transitant sur le réseau sont généralement prévus. Les réunions de présentation et de démonstration basées sur les scénarios se déroulent, selon les thèmes de ces réunions en présence d’experts techniques et/ou d’utilisateurs expérimentés de filiales. 6.6 Etape : Etude des offres
  • 91. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 91 Best Practice : Les Proof of Concept utilisent majoritairement des fonctionnalités standard de chaque solution. Il est utile de demander l’illustration d’un besoin non couvert par le standard. Ceci permet de se rendre compte de la faisabilité puis de la difficulté. Ces deux critères ont une influence directe sur les budgets. 6.6 Etape : Etude des offres
  • 92. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 92 6.6.2 Exemple de notation d’un éditeur : Partie fonctionnelle d’un progiciel de CR Dans cet exemple, l’équipe projet a décidé d’établir la notation fonctionnelle de l’application selon 8 critères fonctionnels : les appels entrants, l’activité commerciale, la gestion des affaires, les articles/prestations, les devis simples, les devis complexes, les contrats, les statistiques et les outils bureautique
  • 93. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 93 6.6.2 Exemple de notation d’un éditeur : Partie fonctionnelle d’un progiciel de CRM A chacun de ces critères a été affectée une note qui correspond à la couverture fonctionnelle du Progiciel. Si le critère est à 100%, cela veut dire que le progiciel couvre totalement les fonctionnalités attendus par le client. Si le critère est à 0, cela veut dire que le progiciel ne le couvre pas du tout. Si un critère est constitué de plusieurs fonctionnalités, le coefficient d’importance associée à la note de cette fonctionnalité dépendra de sa Business Value : plus elle sera importante pour le business et plus le coefficient et donc la note en sera importante.
  • 94. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 94 6.7 Etape : Sélection du prestataire Le chef du projet et les chefs de file nécessaires organisent une réunion du comité de pilotage à laquelle participent éventuellement des utilisateurs expérimentés et/ou des représentants des filiales et des experts techniques. Ils présentent au comité de pilotage une synthèse des offres ‘short-listées’ mettant en relief les avantages et inconvénients de chacune. Le comité de pilotage, avec éventuellement des utilisateurs expérimentés de filiales, choisit le prestataire qui sera retenu pour la réalisation du projet sur la base des travaux résultant de l’étude des offres.
  • 95. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 95 Le chef du projet et les chefs de file nécessaires organisent une réunion du comité de pilotage à laquelle participent éventuellement des utilisateurs expérimentés et/ou des représentants des filiales et des experts techniques. Ils présentent au comité de pilotage une synthèse des offres ‘short-listées’ mettant en relief les avantages et inconvénients de chacune. Le comité de pilotage, avec éventuellement des utilisateurs expérimentés de filiales, choisit le prestataire qui sera retenu pour la réalisation du projet sur la base des travaux résultant de l’étude des offres. La décision du choix n’est communiquée définitivement aux short-listés que lorsque les négociations avec le prestataire retenu ont abouti. Le Directeur de projet est le garant devant la direction générale du « meilleur usage » des spécifiques : • Spécifiques à forte valeur ajoutée métier, • Périmètre clairement délimité • Impact sur la maintenabilité suffisamment cernés. 6.7 Etape : Sélection du prestataire
  • 96. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 96 Il bénéficie de toute l’aide de l’équipe projet pour arbitrer. En particulier, le chef de Projet DSI a le devoir d’éclairer chaque alternative en termes de complexité, coût, délais, maintenabilité. La décision doit « embarquer » un avis de la DSI sur les impacts : - d'architecture applicative (cohérence de développer une fonctionnalité spécifique dans telle brique , alors qu'on pourrait utiliser un paramétrage dans un autre progiciel) - de maintenabilité du système - de coût de développement, mais aussi de maintenance. Ces arbitrages sont obligatoirement enregistrés et validés dans une instance de niveau suffisant (a minima Copil). 6.7 Etape : Sélection du prestataire
  • 97. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 97 6.8 Etape : Etablissement du contrat L’élaboration du contrat se base sur : • le contrat première version qui avait été proposé dans l’appel d’offres, • les remarques ou réserves formulées par le prestataire sur ce contrat, • le résultat des négociations. Le contrat doit prévoir des clauses sur les points suivants : • Le calendrier du projet qui est annexé au contrat, • Un système de pénalité en cas de non-respect du calendrier, • Une clause sur le respect de la confidentialité, • La propriété intellectuelle des développements qui seront réalisés, • Une clause sur le Plan d’Assurance Qualité proposé pour le projet • Un sommaire du P.A.Q. en annexe (ce P.A.Q. sera finalisé en étape de spécifications détaillées) • L’existence et descriptif du fonctionnement du comité de suivi et/ou du comité de pilotage du projet, • La mise à disposition au Client des résultats (documentés et positifs) d’une recette interne qui sera réalisée par le prestataire
  • 98. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 98 6.8 Etape : Etablissement du contrat Le contrat doit prévoir des clauses sur les points suivants (suite) : • La description d’une phase de recette qui donnera lieu à une série de tests afin de s’assurer que le système délivré répond bien à l’ensemble des spécifications (dont les spécifications techniques relatives au respect des procédures de sécurité des systèmes d’information et des réseaux) qui seront préalablement définies et validées, • Le devoir de conseil du prestataire sur l’exhaustivité de cas représentatifs dans les tests préparés par le Client en vue de la recette, • La gestion des anomalies qui pourraient être détectées, ainsi que le suivi du traitement de ces anomalies, • Une clause sur le respect par le personnel du prestataire intervenant dans les locaux du Client sur les dispositions de son règlement intérieur, • Les clauses de paiement liés aux phases de projet (en particulier les clés de paiement liées aux recettes par lot, à la recette provisoire, à la VSR (Vérification de service régulier). In fine, le contrat doit être revu et validé par un Chef de file « Juridique » avant signature avec le fournisseur
  • 99. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 99 POINTS CLES A RETENIR Le périmètre du projet et les spécifications de la solution ne sont connus avec précision qu’à l’issue de la phase « DESIGN ». Il en est de même pour les estimations de coûts et délais.  Cela a des conséquences importantes : - Un objectif majeur de la phase DEFINE est de limiter le risque de variation des estimations, afin que la décision de lancement du projet soit prise sur des bases solides. Cette phase est donc primordiale, et les études doivent être approfondies à un niveau de détail permettant de lever au mieux les incertitudes.
  • 100. Conduire un appel d’offre pour la mise en œuvre d’un système d’information 100 7 Principaux facteurs de risque à couvrir pendant Initiate et Define Un facteur de risque est une difficulté, avéré ou potentielle, susceptible de mettre en péril le résultat final du projet. L’objectif des questions ci-dessous est de fournir au chef de projet un ensemble de questions sur les risques les plus rencontrés en phase INITIATE ET DEFINE
  • 101. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 101 7.1 CADRAGE DU PROJET • Les objectifs et enjeux du projet sont-ils clairs ? • Le(s) client(s), le(s) demandeur(s) du projet sont identifiés. : A qui profite le résultat à atteindre ? Qui pose le problème ? • Le commanditaire du projet est identifié : Celui qui défend l'opportunité du projet et qui représente le ou les clients, qui l’inscrit dans les plans. • Les faits à l'origine de la demande sont identifiés : Que révèle l'analyse des faits (idées diagnostic, insatisfactions…) ? • Les enjeux prioritaires sont-ils identifiés et hiérarchisés ? • Existence/clarté/qualité de la justification du projet : o Justification économique : (quelle durée de retour sur Investissement ?) o Enjeux autres qu’économiques • Les besoins sont formalisés : Quels sont les besoins à satisfaire ? Quels sont les besoins prioritaires ? Sur quelles hypothèses sont-ils basés ? Comment sont-ils satisfaits aujourd'hui ? • Il est opportun de lancer le projet maintenant : Risques à attendre, à ne rien faire, par rapport à la stratégie Entreprise 7 Principaux facteurs de risque à couvrir pendant Initiate et Define
  • 102. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 102 7.2 CLARTE ET STABILITE DU PERIMETRE • Le sujet est-il innovant pour le métier ? • Risque d’arrivée d’évolutions réglementaires ? • Autre motif qui n’aurait pas permis de cerner l’ensemble des besoins ou contraintes à ce stade ? 7.3 MAITRISE, STABILITE ET PERENNITE DE LA SOLUTION • Technologie innovante ? ou nouvelle pour les équipes SI ? • Progiciel : maîtrisé en interne ? • Risque que l’on ait sous estimé l’importance des développements spécifiques ? • Comment a-t-on procédé pour s’assurer de la couverture/adéquation aux besoins ? • L’exploitant futur maîtrise t-il la solution ? • Risque de pérennité d’un fournisseur de la solution ? 7 Principaux facteurs de risque à couvrir pendant Initiate et Define
  • 103. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 103 7.4 URBANISME ET ARCHITECTURE APPLICATIVE • Les scénarios de solution applicative ont-ils été travaillés en amont avec les architectes ? • Insertion dans l’existant/Interfaçages : complexes ? • La solution prévue contribue-t-elle à simplifier l’architecture applicative d’ensemble ? • A-t-on examiné des pistes de réutilisation de solutions existantes, les pistes de synergie ou de mutualisation ? 7.5 SECURITE • Les risques spécifiques à la sécurité SI ont-ils été analysés et pris en compte ? • Le projet comporte t-il des risques élevés de cette nature ? 7.6 PERFORMANCES • Problématique spécifique de performances ? (volumétries hors normes, augmentation de trafic réseau à anticiper…) 7 Principaux facteurs de risque à couvrir pendant Initiate et Define
  • 104. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 104 7.7 IMPACTS SUR LES UTILISATEURS • Modification significative de l’organisation ou des process ? • Risque de rejet de la solution et ou des nouveaux modes de travail associés ? • Risque social ? 7.8 LES ATTENDUS DU PROJET • Les enjeux (impact, finalités) du projet : Le but du Sponsor, ce qui fonde la justification du projet : enjeux stratégiques, économiques, commerciaux, techniques, ... • Les enjeux sont-ils formalisés ? • Les indicateurs d’atteinte des enjeux sont définis ? • Comment mesurer que les enjeux seront atteints ? Sur quelles références ? Valeurs cibles ? • L'intérêt pour l'entreprise est établi. Étude macro-économique, stratégique, ... 7 Principaux facteurs de risque à couvrir pendant Initiate et Define
  • 105. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 105 • Les risques stratégiques sont formalisés. Risques sur l’atteinte des enjeux : la stabilité des besoins, la robustesse des hypothèses, la pertinence des objectifs retenus, l’image de l’entreprise, les approvisionnements et les flux produits, l’environnement et la prévention des risques… • Les objectifs du projet sont formalisés : Objet, quantité, délai, ... • L'objet du projet est spécifié. Cahier des charges fonctionnel initial de l'objet : performances, coût de revient, et/ou coût d’usage de l'objet. • Les indicateurs de réussite du projet sont formalisés. • Comment mesurer que le projet a atteint ses objectifs ? Sur quelles références ? Valeurs cibles ? • Les limites, le périmètre du projet sont formalisés. Ce qui est inclus, ce qui est exclu du projet, fonctions, organisations, processus et projets impactés ... • Les contraintes sont formalisées. 7 Principaux facteurs de risque à couvrir pendant Initiate et Define
  • 106. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 106 8 Conclusion A travers ce cours, nous avons vu dans le détail l’ensemble des processus nécessaire à la bonne gestion d’un appel d’offre pour la mise en œuvre d’un système d’information. Si l’on fait une analogie avec le football, cette phase est la première mi-temps de la partie. La seconde mi-temps est le projet conduit en commun par le client et son fournisseur. On peut considérer la fin de la partie comme étant la mise en production du système. Comme toute partie de football, la configuration de la deuxième mi-temps, c’est à dire du projet, dépendra de la manière dont se sera déroulée la phase d’avant projet. Si la gouvernance du projet, les budgets et la contractualisation ont bien été menés au cours de la première phase avec rigueur et méthode, on aura d’autant plus de chance de réussir la seconde phase. Si à l’inverse, cette phase a été mal définie ou gérée dans la précipitation pour diverses raisons, on aura toutes les difficultés à rattraper les écueils déjà existants.
  • 107. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 107 9 ANNEXES 9.1 GLOSSAIRE DE LA DOCUMENTATION D’AIDE AU PILOTAGE DE L’APPEL D’OFFRES Tous les documents du projet doivent être versionnés et archivés. Le respect de ces action doit garantir une traçabilité suffisante des évènements et évolutions en cours de projet. Le JCP : Le Journal de Conduite de Projet (JCP) est la boîte à outils du chef de projet : Il lui permet de piloter tout en traçant l'ensemble des événements importants de la vie du projet. Ce document peut également servir de support à la communication : - vers l'équipe projet (COSUI) - vers les sponsors (COPIL)" Initialisation Projet (ou P.I.D) : "Baseline" du projet en matière de Qualité (Q) Coûts (C) Délais (D) et Risques (R) Document des Parties prenantes : Contacts des intervenants dans le projet ainsi que leurs disponibilités
  • 108. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 108 9 ANNEXES Suivi du planning : Echéancier du projet confronté au statut de traitement de chaque tâche. Suivi du budget : Analyse de la variance du budget en confrontant budget initial, consommé et reste à faire Suivi des risques : Tableau permettant d'identifier les risques, de les évaluer, et de suivre leur traitement (actions préventives /curatives) tout au long du projet. Suivi des changements : Tableau permettant de tracer les différentes demandes clients en cours de projet, et d'en analyser l'impact Suivi des actions : Tableau permettant de suivre les actions décidées lors des réunions et comités Compte rendu RIDA : Relevé des informations, décisions et actions issues des réunions et comités qui jalonnent le projet.
  • 109. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 109 9.2 MODELE DE DEMANDE DE PROJET SI
  • 110. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 110 9.2 MODELE DE DEMANDE DE PROJET SI
  • 111. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 111 9 ANNEXES
  • 112. Conduire un appel d’offres pour la mise en œuvre d’un système d’information 112 9 ANNEXES
  • 113. Merci de votre attention 113