1
ADENOPHLEGMONADENOPHLEGMON
CERVICALCERVICAL
2
Plan du coursPlan du cours
1. Définition
2. Rappels
3. Etiopathogénie
4. Etude clinique
5. Formes cliniques
6. Diagnosti...
3
DÉFINITION
c’est une inflammation d’un ganglion accompagnée
d’une suppuration et d’un abcès endoganglionnaire et
quelque...
4
cercle péri cervical de Poirier Cunéo :qui comprend :
-les ggs sous occipitaux
-les ggs mastoïdiens
-les ggs parotidiens...
5
le triangle de Rouvière : avec
en avant la chaîne jugulaire interne :divisée en 2
groupes :
-groupe externe le long du ...
La chaîne spinale: en arrière le long de la branche
externe du nerf spinal
La chaîne cervicale transverse : le long de l...
7
8
Le ganglion lymphatique est entouré d’une capsule
d’où naissent les travées conjonctives qui le cloisonnent
Le parenchym...
9
Vaisseaux lymphatiques
afférents
Vx lymphatiques afférents
Follicule lymphatique
Centre germinatif
Sinus cortical
Sinus ...
10
la lymphe circule à travers les ganglions par les
vaisseaux lymphatiques afférents
Les vaisseaux afférents pénètrent la...
11
12
ETIOPATHOGÉNIEETIOPATHOGÉNIE
Age: en général se voit chez l’enfant et l’adolescent
Facteurs favorisants:
-diabète
-défi...
13
Étiopatogénie:
l’adénophlegmon succède à un stade d’adénite siégeant
dans le territoire de drainage d’une porte d’entré...
14
Bactériologie: 80% des cas les germes en cause sont:
**le staphylocoque doré: dont la porte d’entrée est
cutanée
**le s...
15
ÉTUDE CLINIQUEÉTUDE CLINIQUE
TDD: adénophlegmon sous mandibulaire
 Motif de consultation: tuméfaction sous mandibulair...
16
Étude cliniqueÉtude clinique
Signes physiques:
inspection:
-infiltration œdémateuse de la région sous
Mandibulaire eff...
17
Signes physiques:
Caractères de la tuméfaction: bien ou mal limitée ,
consistance ferme avec empattement et douleur à ...
18
Examens complémentaires :
Biologie:
-FNS : hyperleucocytose à PNN
-VS: accélérée
-ponction à l’aiguille: confirme le ...
19
Formes topographiques:
 AP jugulo-carotidien moyen: douleur intense profonde
accompagnée de torticolis;
L’épaisseur du...
Adénophlegmon de localisation jugulo-carotidienne haute
chez un enfant de 20 mois
21
AP sous angulo-mandibulaire :tuméfaction latéro-
cervicale haute avec torticolis et dysphagie ,l’examen de la
cavité b...
Adénophlegmon sous angulo-mandibulaire chez un nourrisson
AP rétropharyngien prévertébral: peut se manifester par
un torticolis ,dysphagie,il peut mettre en jeu le pronostic
vital...
24
Formes selon le germe:
AP dû aux anaérobies :
-la porte d’entrée est surtout buccodentaire
-l’infection peut diffuser ...
25
AP lors d’une actinomycose:
-la porte d’entrée est souvent amygdalienne et dentaire
-tuméfaction profonde avec celluli...
26
DIAGNOSTICDIAGNOSTIC
Diagnostic positif: repose sur:
-l’interrogatoire
-l’examen clinique
-la cytoponction
-l’échograph...
27
Diagnostic différentiel:
Infection glandulaire: parotidite ,sous-mandibulite :
à l’examen présence de pus dans le cana...
28
Tumeurs: hémangiomes ,lymphangiome ,
rhabdomyosarcome , lymphome :ces tumeurs peuvent
débuter par une poussée inflamma...
29
EVOLUTION-COMPLICATIONSEVOLUTION-COMPLICATIONS
Sous traitement : évolution favorable avec régression de
la symptomatolo...
30
TRAITEMENTTRAITEMENT
BUTS: -arrêter l’extension
-éviter les complications
-prévenir les récidives
MOYENS:
Médicaux: - ...
31
Chirurgicaux: le drainage se fait par incision en regard
de la tuméfaction puis on débride la collection
purulente ;et...
32
indications:
Stade non collecté:
-Hospitalisation
-ATB à large spectre pendant une dizaine de jours
(céfotaxime + fosf...
33
CONCLUSIONCONCLUSION
Depuis les larges utilisations des ATB la survenue des
adénophlegmons a considérablement régressé;...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Adénophlegmon cervical

3 125 vues

Publié le

1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 125
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
26
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Adénophlegmon cervical

  1. 1. 1 ADENOPHLEGMONADENOPHLEGMON CERVICALCERVICAL
  2. 2. 2 Plan du coursPlan du cours 1. Définition 2. Rappels 3. Etiopathogénie 4. Etude clinique 5. Formes cliniques 6. Diagnostic 7. Evolution –complications 8. Traitement 9. Conclusion
  3. 3. 3 DÉFINITION c’est une inflammation d’un ganglion accompagnée d’une suppuration et d’un abcès endoganglionnaire et quelque fois d’un abcès péri ganglionnaire. il peut survenir d’emblée ou succéder à une adénite aigue secondaire à une infection à pyogènes de voisinage Le plus souvent, un adénophlegmon résulte de la virulence du germe d'une adénite ou de la fragilité de l'état général du malade
  4. 4. 4 cercle péri cervical de Poirier Cunéo :qui comprend : -les ggs sous occipitaux -les ggs mastoïdiens -les ggs parotidiens -les ggs sous mandibulaires -les ggs sous mentaux Les lymphatiques du cou se présentent classiquement en : RAPPEL ANATOMIQUE
  5. 5. 5 le triangle de Rouvière : avec en avant la chaîne jugulaire interne :divisée en 2 groupes : -groupe externe le long du bord externe de la VJI -groupe antérieur: se distingue en 3 groupes : *groupe sup :le sous digastrique de Kutner *groupe moyen :le sus omo-hyoidien de Poirier *groupe inf :rare
  6. 6. La chaîne spinale: en arrière le long de la branche externe du nerf spinal La chaîne cervicale transverse : le long de l’artère cervicale transverse
  7. 7. 7
  8. 8. 8 Le ganglion lymphatique est entouré d’une capsule d’où naissent les travées conjonctives qui le cloisonnent Le parenchyme comporte 2 régions spécialisées : *le cortex :constitue la région externe formée de follicules lymphoïdes qui présentent une région centrale claire ou centre germinatif c’est la zone des LB : thymo-indépendante *la médulla :région interne ;les lymphocytes sont disposés en cordons médullaires c’est une zone des LT : thymo-dépendante RAPPEL HISTOLOGIQUE
  9. 9. 9 Vaisseaux lymphatiques afférents Vx lymphatiques afférents Follicule lymphatique Centre germinatif Sinus cortical Sinus médullaire Cordons médullaires Vx lymphatiques efférents hile capsule travées La capsule Les travées
  10. 10. 10 la lymphe circule à travers les ganglions par les vaisseaux lymphatiques afférents Les vaisseaux afférents pénètrent la surface convexe du gg en plusieurs points ,ils sont pourvus de valvules qui s’ouvrent vers l’intérieur du gg la lymphe provenant des vaisseaux lymphatiques afférents pénètre dans les sinus corticaux, elle circule ensuite dans les sinus médullaires entre les cordons médullaires, pour se diriger enfin vers 1 ou 2 vaisseaux lymphatiques efférents dans le hile du gg pour permettre son évacuation. RAPPEL PHYSIOLOGIQUE
  11. 11. 11
  12. 12. 12 ETIOPATHOGÉNIEETIOPATHOGÉNIE Age: en général se voit chez l’enfant et l’adolescent Facteurs favorisants: -diabète -déficit immunitaire -mauvaises conditions socio-économiques -ATBthérapie inadaptée et corticothérapie au long cours -individus dépendant de l'alcool ou d'une autre drogue -insuffisant rénal ou patient atteint de n'importe quelle pathologie déstabilisante sur le plan immunitaire
  13. 13. 13 Étiopatogénie: l’adénophlegmon succède à un stade d’adénite siégeant dans le territoire de drainage d’une porte d’entrée microbienne (infection rhino-pharyngienne :amygdalienne surtout, infection dentaire, furoncle, plaie, impétigo…). Tout d'abord, l'adénophlegmon constitue un abcès superficiel ou profond. Celui-ci est soit bien délimité et circonscrit ou mal délimité et diffus. Dans ce cas, il s'étend aux tissus du voisinage et plus spécifiquement aux autres ganglions.
  14. 14. 14 Bactériologie: 80% des cas les germes en cause sont: **le staphylocoque doré: dont la porte d’entrée est cutanée **le streptocoque bêta hémolytique du groupe A: porte d’entrée pharyngée et amygdalienne -les germes anaérobies: jouent un rôle moindre ,retrouvés surtout en cas d’infection buccodentaire
  15. 15. 15 ÉTUDE CLINIQUEÉTUDE CLINIQUE TDD: adénophlegmon sous mandibulaire  Motif de consultation: tuméfaction sous mandibulaire douloureuse avec peau inflammatoire en regard dans un contexte fébrile. Interrogatoire: recherchera: - ATCDs - Le mode et la date d’apparition ; - Signes associés ( fièvre ,douleur ,gène ventilatoire...). - conditions de vie ;et facteurs favorisants. Signes généraux: sont intenses • un syndrome infectieux avec : -T° à 39-40°C -AEG
  16. 16. 16 Étude cliniqueÉtude clinique Signes physiques: inspection: -infiltration œdémateuse de la région sous Mandibulaire effaçant l’angle de la mâchoire ,la peau parait tendue d’aspect inflammatoire La palpation :met en évidence une masse Fluctuante au sein d’une infiltration diffuse ,douloureuse , à surface lisse et chaude Adénophlegmon de localisation sous mandibulaire chez un enfant de 11 ans
  17. 17. 17 Signes physiques: Caractères de la tuméfaction: bien ou mal limitée , consistance ferme avec empattement et douleur à la palpation ,elle est + ou - mobile par rapport aux plans superficiel et profond. Examen de la cavité buccale: montre une voussure sub-linguale avec effacement du sillon alvéolo-lingual Examen ORL complet: à la recherche d’une porte d’entrée ORL Examen de la face et du scalp :à la recherche d’une porte d’entrée cutanée
  18. 18. 18 Examens complémentaires : Biologie: -FNS : hyperleucocytose à PNN -VS: accélérée -ponction à l’aiguille: confirme le caractère suppuré -étude cytobactériologique avec antibiogramme: Imagerie: -échographie: - apprécie le caractère collectée ou non de la masse , - permet la distinction entre adénophlegmon et suppuration de voisinage, - précise les rapports avec les axes vasculaires -TDM: pour les complications.
  19. 19. 19 Formes topographiques:  AP jugulo-carotidien moyen: douleur intense profonde accompagnée de torticolis; L’épaisseur du SCM rend difficile l’appréciation de la fluctuance ; Expose à de graves complications :hémorragie cataclysmique par rupture vasculaire AP sous mental :la tuméfaction s’étend vers l’os hyoïde, la peau est très tendue et inflammatoire on peut meme avoir une dysphagie. FORMES CLINIQUESFORMES CLINIQUES
  20. 20. Adénophlegmon de localisation jugulo-carotidienne haute chez un enfant de 20 mois
  21. 21. 21 AP sous angulo-mandibulaire :tuméfaction latéro- cervicale haute avec torticolis et dysphagie ,l’examen de la cavité buccale montre une voussure de la paroi latérale de l’oropharynx refoulant le pilier post et l’amygdale en avant
  22. 22. Adénophlegmon sous angulo-mandibulaire chez un nourrisson
  23. 23. AP rétropharyngien prévertébral: peut se manifester par un torticolis ,dysphagie,il peut mettre en jeu le pronostic vital par gène ventilatoire
  24. 24. 24 Formes selon le germe: AP dû aux anaérobies : -la porte d’entrée est surtout buccodentaire -l’infection peut diffuser très rapidement dans la région cervicale avec une nécrose extensive réalisant une véritable gangrène cervicale -la palpation retrouve une crépitation neigeuse traduisant la présence du gaz sous la peau -l’AEG est souvent très importante pouvant aboutir à un choc septique
  25. 25. 25 AP lors d’une actinomycose: -la porte d’entrée est souvent amygdalienne et dentaire -tuméfaction profonde avec cellulite des plans superficiels prenant un aspect mamelonné, préfistulisant et rouge- violacé -elle donne parfois un trismus
  26. 26. 26 DIAGNOSTICDIAGNOSTIC Diagnostic positif: repose sur: -l’interrogatoire -l’examen clinique -la cytoponction -l’échographie cervicale dans les cas litigieux
  27. 27. 27 Diagnostic différentiel: Infection glandulaire: parotidite ,sous-mandibulite : à l’examen présence de pus dans le canal de Sténon ou de Wharton Surinfection d’un kyste branchial: Kyste épidermoide et kyste du tractus thyrioglosse: TBK ganglionnaire:ADP sous mandibulaire, indolore , ferme ,augmentant progressivement de volume ,IDR à la tuberculine +, cytoponction :aspect évoquant le caséum
  28. 28. 28 Tumeurs: hémangiomes ,lymphangiome , rhabdomyosarcome , lymphome :ces tumeurs peuvent débuter par une poussée inflammatoire et prendre l’aspect d’un adénophlegmon
  29. 29. 29 EVOLUTION-COMPLICATIONSEVOLUTION-COMPLICATIONS Sous traitement : évolution favorable avec régression de la symptomatologie En l’absence de traitement: des complications peuvent survenir: -fistulisation à la peau -extension de l’infection cervico-faciale réalisant une cellulite -dissémination vers le médiastin : médiastinite -nécrose des parois vasculaires avec hémorragie cataclysmique
  30. 30. 30 TRAITEMENTTRAITEMENT BUTS: -arrêter l’extension -éviter les complications -prévenir les récidives MOYENS: Médicaux: - antibiothérapie à large spectre adaptée en fonction de l’antibiogramme -antalgiques et antipyrétiques -anti-inflammatoires stéroïdiens de courte durée peuvent être utilisés
  31. 31. 31 Chirurgicaux: le drainage se fait par incision en regard de la tuméfaction puis on débride la collection purulente ;et on effectue un lavage -la ponction n’est pas toujours pertinente en cas de réchauffement d’un kyste cervical- La ponction vide l’abcès et permet l’étude bactériologique
  32. 32. 32 indications: Stade non collecté: -Hospitalisation -ATB à large spectre pendant une dizaine de jours (céfotaxime + fosfomycine) Stade collecté : -Incision –drainage +ATB (s’adresse aux stades pré-fistuleux et si échec aux ATB seuls) -La cervicotomie reste parfois nécessaire
  33. 33. 33 CONCLUSIONCONCLUSION Depuis les larges utilisations des ATB la survenue des adénophlegmons a considérablement régressé; L’interrogatoire et l’examen clinique soigneux suffisent en général pour poser le Dc; Le geste thérapeutique essentiel repose sur le drainage chirurgical sous couverture ATB.

×