Angine

6 616 vues

Publié le

0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 616
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
121
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Angine

  1. 1. CAT DEVANT UNE ANGINE SERVICE ORL Pr N.YAHI HOPITAL KOUBA Dr Z.RAMDANE
  2. 2. Conduite à tenir devant une angine Introduction : l’angine est une inflammation du pharynx et en particuliers des amygdales palatines.il peut s’y associer une inflammation du rhinopharynx (adénoïdite) et/ou des fosses nasales (rhinite)
  3. 3. Rappel anatomique  Amygdales palatines Pilier anterieur Pilier posterieur Luette Langue mobile Paroi posterieure de l’oropharynx
  4. 4. Rappel anatomique 
  5. 5. Epidémiologie pathologie fréquente chez les enfants. Elle est d’origine, souvent, virale, parfois bactérienne : après l’âge de 3ans. Etiologies virales : Les plus fréquente >50% Adénovirus et myxovirus(EBV) Etiologies bactériennes : - Streptocoque β hémolytique du groupe A (30à50%). - Haemophilus influenzea, Mycoplasma pneumoniae, anaérobies plus rarement. -Staphylocoque doré, Pneumocoque exceptionnellement.
  6. 6. DIAGNOSTIC DIAGNOSTIC + A) Interrogatoire : -Antécédents médicochirurgicaux ; -Recherche de SF : Dysphagie, odynophagie, otalgie, dysphonie dyspnée, trismus, céphalée, fièvre… -Mode d’installation. - Séjour en zone d’endémie bactérienne ou notion de contage -Vaccination(diphtérie)
  7. 7. DIAGNOSTIC DIAGNOSTIC + B) Examen clinique : -Examen de la cavité buccale et de l’oropharynx : aspect et couleur des amygdales et des muqueuses, état buccodentaire… -Examen rhinoscopique et otoscopique -Examen cervical : adénopathie, sensibilité…
  8. 8. DIAGNOSTIC DIAGNOSTIC + C) Examens paracliniques : Demandés en fonction de l’orientation clinique -NFS -recherche de germe au prélèvement de gorge - MNI test, test de Paul-Bunnell-Davidson, -Sérologie : ASLO, EBV, TPHA, VDRL… - Streptotest(TDR)
  9. 9. DIAGNOSTIC DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE
  10. 10. DIAGNOSTIC DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE
  11. 11. •Les angines érythématopultacées et érythémateuses •Les angines pseudomembraneuses •Les angines vésiculeuses •Les angines ulcéreuses DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE
  12. 12. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  Signes fonctionnels : d’installation brutale -Dysphagie +odynophagie+otalgie reflexe ; -Fièvre 39°c ; asthénie céphalée. Les angines érythématopultacées et érythémateuses
  13. 13. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  Signes physiques :Signes physiques : -Pharynx érythémateux, rouge ; -Parfois un enduit pultacé blanchâtre non adhérant recouvrant les amygdales ; +++Il faut rechercher les éléments en faveur d’une étiologie streptococcique : fièvre élevée ; céphalée ; absence de signes bronchiques associés ; adénopathie sous digastriques bilatérales... Les angines érythématopultacées et érythémateuses
  14. 14. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  Signes physiques :Signes physiques : Les angines érythématopultacées et érythémateuses
  15. 15. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  Signes paracliniques :Signes paracliniques : ne seront recherchés que si l’on ne souhaite pas délivrer d’antibiotique, ou lorsque l’on veut avoir une certitude diagnostique(RAA). -NFS : hyperleucocytose à PNN ; -élévation tardive des ASLO ; -recherche de germe au prélèvement de gorge ; -streptotest(TDR) ; protéinurie. Les angines érythématopultacées et érythémateuses
  16. 16. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  Signes paracliniques :Signes paracliniques : Les angines érythématopultacées et érythémateuses
  17. 17. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  **Phlegmon périamygdalien :**Phlegmon périamygdalien : Collection suppurée périamygdalienne compliquant une angine, se manifeste cliniquement par : -Fièvre, signes généraux marqués ; -Dysphagie avec odynophagie très importantes ; -Voix nasonnée ; -Trismus ; -Voussure du voile ; œdème de la luette ; -Adénopathie sous digastrique homolatérale ; Les angines érythématopultacées et érythémateuses
  18. 18. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  **Phlegmon périamygdalien :**Phlegmon périamygdalien : Les angines érythématopultacées et érythémateuses
  19. 19. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  **Angine à répétition sur amygdales cryptiques caséeuses. Episodes d’angine +/- espacés récidivante après traitement médical survenant sur une amygdalite chronique ; 3 épisodes d’angine pendant la période hivernale ,2 années de suite âge>4 ans Les angines érythématopultacées et érythémateuses
  20. 20. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  L’angine diphtérique : due au bacille de Loeffler = Corynebacterium diphtheriae qui secrète la toxine diphtérique. -Rechercher l’absence de vaccination ; un séjour en zone d’endémie ; Les angines pseudomembraneuses :
  21. 21. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  L’angine diphtérique : -Fausses membranes sur les amygdales, épaisses, adhérentes, cohérentes, extensives ; -Adénopathies cervicales bilatérales ; rhinorhee ; -Paralysie vélo palatine… Et à des stades plus évolués : -Dyspnée laryngée (croup) par envahissement laryngé des fausses membranes ; -Myocardite toxique.; Les angines pseudomembraneuses :
  22. 22. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  L’angine diphtérique : Les angines pseudomembraneuses : cou proconsulaire
  23. 23. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  La mononucléose infectieuse: Due à l’EBV Affecte l’adulte jeune Les angines pseudomembraneuses :
  24. 24. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  La mononucléose infectieuse: -Angine pseudomembraneuse, purpura du voile + un syndrome général marqué (asthénie+++) ; -On peut retrouver une ulcération amygdalienne ; -Des adénopathies cervicales, splénomégalie , hépatomégalie, pneumopathie, signes neurologiques ; Les angines pseudomembraneuses : Pétéchies
  25. 25. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  La mononucléose infectieuse: -Le diagnostic + repose sur les examens paracliniques : NFS, MNI test, test de Paul-Bunnell- Davidson, Sérologie EBV +++contre-indication à l’emploi des amoxicillines : éruption cutanée. Les angines pseudomembraneuses :
  26. 26. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  A.Les angines vésiculeuses unilatérales : le pharynx présente des vésicules très algiques (Zona pharyngien IX, Zona buccal V) B.Les angines vésiculeuses bilatérales : Herpès (primo invasion) ; herpangine (coxsakie groupe A). Les angines vésiculeuses
  27. 27. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  Les angines vésiculeuses Herpangine
  28. 28. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  L’angine de Vincent : atteint l’adulte jeune et l’adolescent au mauvais état buccodentaire. C’est une infection poly microbienne fuso-spirillaire se manifeste par: -Ulcération amygdalienne douloureuse unilatérale indurée recouverte de fausses membranes ; -Haleine fétide ; -signes généraux marqués. Les angines ulcéreuses
  29. 29. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  L’angine de Vincent Les angines ulcéreuses Ulcération  unilatérale  indurée  recouverte  de fausses  membranes
  30. 30. DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE  Chancre syphilitique : Exulcération de la paroi pharyngée unilatérale par primo-infection à Treponema pallidume.Il s’agit le plus souvent d’une MST. Le diagnostic repose sur l’examen microbiologique du prélèvement et le sérodiagnostic (TPHA, VDRL) Les angines ulcéreuses
  31. 31. TRAITEMENT •BUTS •MOYENS •INDICATIONS
  32. 32.  BUTS -Eradication des germes ; -Eviter les complications : complications post streptococciques (RAA,GNA), complications toxiques et suppuratives ; -Traiter les symptômes : douleur, fièvre..; -Eviter les récidives. TRAITEMENT
  33. 33.  MOYENS Médicaux : -Antibiotiques : Pénicillines, macrolides, anti anaérobies ; -Antalgiques et anti-inflammatoires ; -serothèrapie ; vaccinothérapie. Chirurgicaux : -Incision drainage des collections ; -Amygdalectomie. TRAITEMENT
  34. 34. pénicillines retards 1,2 M UI si pds>30kg pénicillines retards 0,6M UI si pds<30 kg Les angines érythématopultacées et érythémateuses : Traitement de l’angine non compliquée : INDICATIONS TRAITEMENT Si age plus de 4 ans Anti inflammatoires, antalgiques ; soins locaux -Voie orale (pénicilline V) 3à4 M UI /j (adulte ); 50 à 100 milles UI/kg/j (enfant) en 3 à4 x /j pdt 10j -Amoxicilline : 25-50mg/kg/j pdt 7j ; Céphalosporines 10-25 mg/kg/j pdt 5j Si allergie aux β-lactamines Macrolides 30 à 50 mg/kg/jpendant 10 jours;
  35. 35. Si age plus de 4 ans Anti inflammatoires, antalgiques ; soins locaux Si age moins de 4 ans Anti inflammatoires, antalgiques ; soins locaux Les angines érythématopultacées et érythémateuses : Traitement de l’angine non compliquée : INDICATIONS TRAITEMENT •Angine érythémateuse - pas d’antibiotique •Angine érythémato-pultacée Traitement oral pdt 10 j PéniV : 50 à 100.000 UI /Kg /j ou Amoxicilline : 50 mg/Kg/j
  36. 36. Les angines érythématopultacées et érythémateuses : Traitement du phlegmon périamygdalien : -Incision drainage de la collection+antibiothérapie parentérale pénicilline métronidazol ; antalgiques antipyrétiques. -amygdalectomie à distance de l’infection. INDICATIONS TRAITEMENT
  37. 37. Les angines érythématopultacées et érythémateuses : Traitement du phlegmon périamygdalien : INDICATIONS TRAITEMENT
  38. 38. Les angines érythématopultacées et érythémateuses : • Traitement des angines à répétition INDICATIONS Extencilline:1 injection /21j pdt 6 mois Si échec Ribomunyl Pendant 6 moisSi échec Trt chirurgical = Amygdalectomie TRAITEMENT Trt médical
  39. 39. Les angines vésiculeuses : Traitement symptomatique antalgique et anti-inflammatoire INDICATIONS TRAITEMENT
  40. 40. Les angines pseudomembraneuses : Angine diphtérique : -Sérothérapie antidiphtérique par voie IM. -Antibiothérapie (pénicilline G ou macrolides). INDICATIONS TRAITEMENT
  41. 41. Les angines pseudomembraneuses : MNI : -Eviter l’amoxicilline (éruption cutanée) ; -traitement symptomatique antiinflammatoire et antalgique. INDICATIONS TRAITEMENT
  42. 42. les angines ulcéreuses :  Angine de Vincent : -Antibiotiques : association pénicilline, métronidazol, ou Augmentin ; -Antalgiques, antiinflammatoires ; -Soins locaux.  Chancre syphilitique : -Traitement de la syphilis : Antibiotiques : pénicilline INDICATIONS TRAITEMENT

×