 Définition –généralités
 Rappel anatomo-physiologique
 Intérêts de la question
 Examen audiométrique de l’enfant
A - ...
 De l’audition dépend l’acquisition du langage :
-dépister les surdités le plus tôt possible
-y remédier si possible et r...
 Diagnostic :
- dépister une surdité
-déterminer le niveau lésionnel
-déterminer les seuils
 stratégie de réadaptation d...
1- Tests subjectifs :
A - Audiométrie tonale :
 0-6mois :
L’appareil utilisé est un audiomètre délivrant des sons
«large ...
De 6mois à 18 mois:
Réflexe d’Orientation Investigation :
-Les stimuli utilisés : son pur ,son musical , bruits
d’animaux ...
 18mois -3ans :
Réflexe d’Orientation Conditionné
-Après un temps d’apprentissage l’enfant
comprend que le son annonce l’...
 3-5 ans : « Peep Show »
-un conditionnement son-action: expliquer à l’enfant qu’il devra
appuyer sur un interrupteur dès...
B- Audiométrie vocale :
-Les premiers mois réaction à la voix
-A partir de 6-7 mois : réaction au nom
-L’enfant qui entend...
0
20
40
120
90
70
(dB)
250 500 1000 2000 4000 (Hz)
0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
seuil + 10 dB ...
0
20
40
120
90
70
(dB)
250 500 1000 2000 4000 (Hz)
0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
nombre de mots ...
Toujours s'assurer de la bonne concordance de la
tonale et de la vocale (à 5 dB près) :
 seuil à 50 dB en tonale avec "se...
réflexes stapédiens
OEA
tympanogramme
PEA
2 - Audiométrie objectives :
A- Oto-émission acoustiques provoquées :
étudier indirectement les mécanismes actifs caractéristiques des cellules
ciliées...
CCE
reproductibilité > 50 %  OEA PRESENTES
seuil auditif < 30 dB sur l'oreille testée
reproductibilité < 50 %  OEA ABSEN...
B - Potentiels évoqués auditifs :
Étudier l’activité bio-electrique générée par des clicks de stimulation le long
des voie...
 Enregistrement du potentiel d’action du nerf auditif par une électrode
proche de la source (promontoire, fenêtre ronde)
...
C - impédancemetrie :
 Tympanogramme : Le principe consiste à
étudier les variations de compliance du
système tympano-oss...
 Réflexe stapédien :
-Le seuil du réflexe stapédien chez le jeune
l’enfant 90-110 dB
-Sa présence chez l’enfant permet d’...
 A - Dépistage :
chez les nné: présentant des facteurs de risques
Poids de naissance < 1900 gr
ANTCD familiaux de surdité...
 Le dépistage néonatal : permet de suspecter la
surdité mais ne suffit pas pour l’affirmer
- Il repose sur la présence de...
 Les différentes méthodes d’examens envisagés
permettent d’accumuler des informations
parfois très sures et parfois moins...
Test objectif : OEP
Test subjectif : babymètre
Protocole :
 OEP + et babymètre + : OK
 OEP - , quelque soit babymètre : ...
 . Dépistage
Comme la précocité du diagnostic et de l’appareillage
influence considérablement le développement ultérieur ...
 Perte en dB  Appellation  Conséquences  Morbidité
 20-40  LEGERE
 Défaut de
prononciati
on des
consonnes.
Gêne
scolaire
 ...
 Perte en dB  Appellation  Conséquences  Morbidité
 20-40  LEGERE  Défaut de prononciation des consonnes.
Gêne scolaire  L...
 Perte en dB  Appellation  Conséquences
 Morbidit
é
 20-40  LEGERE
 Défaut
de
prononci
ation des
consonne
s.
Gêne
scolaire...
Audiométrie de l'enfant
Audiométrie de l'enfant
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Audiométrie de l'enfant

643 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
643
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Audiométrie de l'enfant

  1. 1.  Définition –généralités  Rappel anatomo-physiologique  Intérêts de la question  Examen audiométrique de l’enfant A - Tests subjectifs B - Tests objectifs  Stratégie de l’audiométrie
  2. 2.  De l’audition dépend l’acquisition du langage : -dépister les surdités le plus tôt possible -y remédier si possible et rétablir la relation de l’enfant a son environnement .  L’évaluation de l’audition chez l’enfant relève d’une approche dite comportementale ou subjective et d’une approche complémentaire dite objective
  3. 3.  Diagnostic : - dépister une surdité -déterminer le niveau lésionnel -déterminer les seuils  stratégie de réadaptation de l’enfant sourd : -éducation précoce -Adaptation prothétique - l’implant cochléaire
  4. 4. 1- Tests subjectifs : A - Audiométrie tonale :  0-6mois : L’appareil utilisé est un audiomètre délivrant des sons «large bande » pour une gamme d’intensité comprise entre 60-100 dB (Babymetre ) .chez un Nné éveillé et calme Permet d’éliminer une surdité profonde et bilatérale Résultats: - Réponses comportementales: clignements des paupières mouvements des extrémités/ arrêt sourires, grimaces, pleurs - Réponses réflexes : Réflexes archaïques (Moro ) Reflexe cochléopalpébral
  5. 5. De 6mois à 18 mois: Réflexe d’Orientation Investigation : -Les stimuli utilisés : son pur ,son musical , bruits d’animaux avec des fréquences et des intensités variables -la réaction à la stimulation est de type orientation – investigation des yeux et de la tête et même du tronc vers la source sonore - Permet de déterminer un profil audiométrique
  6. 6.  18mois -3ans : Réflexe d’Orientation Conditionné -Après un temps d’apprentissage l’enfant comprend que le son annonce l’apparition d’une image ; -On peut tracer un audiogramme avec une marge d’erreur de 10 -15 dB
  7. 7.  3-5 ans : « Peep Show » -un conditionnement son-action: expliquer à l’enfant qu’il devra appuyer sur un interrupteur dès qu’il entendra un son pour déclencher l’apparition d’une scène visuelle (passage d’un train , extrait d’un dessin animé ) Et l’enfant doit comprendre que s’il appuie sur le bouton sans avoir entendu le son il ne verra rien -Ce test réalisé par un casque permettant l’étude de la CA et d’un vibrateur CO  Plus de 5 ans : Audiométrie tonale liminaire identique à celle de l’adulte
  8. 8. B- Audiométrie vocale : -Les premiers mois réaction à la voix -A partir de 6-7 mois : réaction au nom -L’enfant qui entend réagit par l’arrêt de son activité ou par réflexe d’investigation En pratique, on utilise des listes de mots mono ou dissyllabiques: - qui ne prêtent à aucune équivoque fâcheuse avec un autre mot - qui sont de prononciation fixe - qui sont du vocabulaire courant et dont les consonances ne s'atténuent pas entre elles. On travaille en conduction aérienne au casque ou en champ libre, sans ou avec lecture labiale, avec ou sans adjonction de bruit masquant, suivant les tests demandés. Le pourcentage de mots reconnus est noté en fonction de l'intensité à laquelle il est délivré.
  9. 9. 0 20 40 120 90 70 (dB) 250 500 1000 2000 4000 (Hz) 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 seuil + 10 dB  50% d'intelligibilitéseuil + 10 dB  50% d'intelligibilité seuil + 20 dB  100% d'intelligibilitéseuil + 20 dB  100% d'intelligibilité seuil  0% d'intelligibilitéseuil  0% d'intelligibilité nombre de mots répétés dB 10 20 30 20 30 10 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 VOCALE
  10. 10. 0 20 40 120 90 70 (dB) 250 500 1000 2000 4000 (Hz) 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 nombre de mots répétés dB 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 50% d'intelligibilité à 70 dB en vocale  seuil présumé en tonale = 60 dB sur la zone du 2000 Hzseuil présumé en tonale = 60 dB sur la zone du 2000 Hz 60
  11. 11. Toujours s'assurer de la bonne concordance de la tonale et de la vocale (à 5 dB près) :  seuil à 50 dB en tonale avec "seuil en vocale" à 30 dB  soit l'enfant a triché ou simulé  soit l'enfant n'a pas compris la consigne en TONALE  seuil à 20 dB en tonale et 45 dB en vocale : l'enfant n'a pas compris la consigne en TONALE CHEZ L'ENFANT, LA VOCALE (plus facile) EST TOUJOURS PLUS FIABLE QUE LA TONALE
  12. 12. réflexes stapédiens OEA tympanogramme PEA 2 - Audiométrie objectives :
  13. 13. A- Oto-émission acoustiques provoquées : étudier indirectement les mécanismes actifs caractéristiques des cellules ciliées externes en réponse à des clicks de stimulation - dépistage non invasif rapide et indolore -La présence des OEAP atteste d’une audition normale sur les fréquences 2000-4000 -L’absence des OEAP ne permet pas de conclure à une surdité
  14. 14. CCE reproductibilité > 50 %  OEA PRESENTES seuil auditif < 30 dB sur l'oreille testée reproductibilité < 50 %  OEA ABSENTES
  15. 15. B - Potentiels évoqués auditifs : Étudier l’activité bio-electrique générée par des clicks de stimulation le long des voies auditives -test non invasif -étude des 2 oreilles séparément -Conditions chez le petit enfant: si possible pendant la sieste après tétée ou biberon; prémédication* voire AG parfois nécessaires -Recherche le seuil auditif pour les fréquences comprises entre 2000-4000 et qui correspond à la plus petite intensité permettant de distinguer l’onde V Chez le NNE de < 1 an les voies auditives ne sont pas encore matures , un examen de contrôle à l’age de 15-18 mois doit être pratiqué
  16. 16.  Enregistrement du potentiel d’action du nerf auditif par une électrode proche de la source (promontoire, fenêtre ronde)  Technique :  Électrode trans-tympanique (sous AG)  Filtrage identique aux PE précoces  Stimulation alternée (clicks, logons) pour éliminer le SP (activité des CCE)  PEA absents ou de forme très anormale  Onde I non détectable même à intensités élevées (latences non mesurables)  Contexte neurologique : surdité centrale ou périphérique ?
  17. 17. C - impédancemetrie :  Tympanogramme : Le principe consiste à étudier les variations de compliance du système tympano-ossiculaire en fonction de la pression exercée dans le CAE (tympanometrie )
  18. 18.  Réflexe stapédien : -Le seuil du réflexe stapédien chez le jeune l’enfant 90-110 dB -Sa présence chez l’enfant permet d’éliminer une surdité profonde ou une cophose -Avant 6 mois voire 1 an le RS peut être perturbé par immaturité des centres nerveux
  19. 19.  A - Dépistage : chez les nné: présentant des facteurs de risques Poids de naissance < 1900 gr ANTCD familiaux de surdité Notion d’infection néonatale : T.O.R.C.He Notion de prise médicamenteuse toxique pour l’oreille Souffrance néonatale : anoxie, prématurité et ictère néonatal Malformations cranio-faciale
  20. 20.  Le dépistage néonatal : permet de suspecter la surdité mais ne suffit pas pour l’affirmer - Il repose sur la présence de réponses sensorielles et motrices - La majorité des nouveaux nés réagissent dès le premier examen  Au delà du stade néonatal : - La surveillance auditive par le médecin est effectuée à l’aide de jouets et d’instruments sonores - Il faut accorder une grande importance aux remarques des parents : retard d’acquisition du langage difficulté de compréhension  Age scolaire : audiométrie + impédancemetrie =dépistage efficace
  21. 21.  Les différentes méthodes d’examens envisagés permettent d’accumuler des informations parfois très sures et parfois moins précises, ainsi un seul test ne suffit pas, ces examens sont donc complémentaires et indissociables
  22. 22. Test objectif : OEP Test subjectif : babymètre Protocole :  OEP + et babymètre + : OK  OEP - , quelque soit babymètre : refaire OEP  2ème OEP - : PEA (diagnostic)
  23. 23.  . Dépistage Comme la précocité du diagnostic et de l’appareillage influence considérablement le développement ultérieur de l’enfant, il est vivement souhaitable qu’un dépistage auditif soit réalisé systématiquement, en maternité, par des moyens objectifs (otoémissions ou potentiels évoqués automatisés). Ce dépistage devrait se généraliser dans notre pays dans les prochaines années, comme il l’est dans de nombreux pays occidentaux. [23] Enfin, quand une surdité est détectée chez un enfant, il faut tester l’audition de ses frères et soeurs.
  24. 24.  Perte en dB  Appellation  Conséquences  Morbidité  20-40  LEGERE  Défaut de prononciati on des consonnes. Gêne scolaire  Le langage est acquis spontaném ent mais imparfaite ment  3 %  40-70  MOYENNE  A parlé tard et mal. Langage imparfait. Nombreus es confusions de voyelles et de consonnes  70-90  SEVERE  Indentifie les bruit mais seule la voix forte est perçue.  Le langage n'est pas acquis spontaném ent  1 %  >90  PROFONDE  Aucune parole n'est perçue Classification des surdités suivant leur intensité : perte moyenne en dB sur les fréquences dites «  conversationnelles »  500, 1000 et 2000 Hz.
  25. 25.  Perte en dB  Appellation  Conséquences  Morbidité  20-40  LEGERE  Défaut de prononciation des consonnes. Gêne scolaire  Le langage est acquis spontanément mais imparfaitement  3 %  40-70  MOYENNE  A parlé tard et mal. Langage imparfait. Nombreuses confusions de voyelles et de consonnes  70-90  SEVERE  Indentifie les bruit mais seule la voix forte est perçue.  Le langage n'est pas acquis spontanément  1 %  >90  PROFONDE  Aucune parole n'est perçue
  26. 26.  Perte en dB  Appellation  Conséquences  Morbidit é  20-40  LEGERE  Défaut de prononci ation des consonne s. Gêne scolaire  Le langage est acquis spontané ment mais imparfait ement  3 %  40-70  MOYENNE  A parlé tard et mal. Langage imparfait . Nombreu ses confusio ns de

×