Cancer du larynxCancer du larynx
Cancers du larynx :Cancers du larynx :
L’essentielL’essentiel
 Les cancers du larynx sont liés pour une très grandeLes ca...
Cancers du larynx :Cancers du larynx :
ÉpidémiologieÉpidémiologie
 En France, 7,5% de la mortalité par cancer estEn Franc...
Le larynx:Le larynx:
Rappel anatomiqueRappel anatomique
Le larynx est un
organe unique et
médian situé a la
partie antérieur et
moyenne du cou, en
avant de
l’hypopharynx et du
ra...
 VueVue
postérieurepostérieure
du pharynxdu pharynx
Anatomie pathologiqueAnatomie pathologique
 Le cancer du larynx est en règleLe cancer du larynx est en règle unun
carcino...
Les localisations des tumeursLes localisations des tumeurs
malignes du larynxmalignes du larynx
La corde vocale:La corde v...
Les localisations des tumeursLes localisations des tumeurs
malignes du larynxmalignes du larynx
 La lésion peut toucher l...
Les localisations des tumeursLes localisations des tumeurs
malignes du larynxmalignes du larynx
 L’atteinte du vestibule ...
Les localisations des tumeursLes localisations des tumeurs
malignes du larynxmalignes du larynx
 La sous-glotteLa sous-gl...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Facteurs prédisposantsFacteurs prédisposants
•• Le tabacLe tabac reste la cause princip...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Signes d’appel et circonstance de découverteSignes d’appel et circonstance de découvert...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Signes d’appel et circonstance de découverteSignes d’appel et circonstance de découvert...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Bilan clinique et para-cliniqueBilan clinique et para-clinique
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
L’examen cliniqueL’examen clinique
 L’examen du larynxL’examen du larynx
 Repose sur ...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
L’examen cliniqueL’examen clinique
 Une fibroscopieUne fibroscopie laryngée est nécess...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
L’examen cliniqueL’examen clinique
 L’examen clinique est complété par laL’examen clin...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
La tomodensitométrie du larynxLa tomodensitométrie du larynx
 Permet de préciserPermet...
•• Cancer du larynx:Cancer du larynx:
L’imagerie par résonance magnétiqueL’imagerie par résonance magnétique
 est d’un in...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
La laryngoscopie directeLa laryngoscopie directe
 complétée par unecomplétée par une
p...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Bilan d’extension à distanceBilan d’extension à distance
 la radiographie pulmonairela...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Formes topographiquesFormes topographiques
 1. Cancer glottique1. Cancer glottique
 S...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Formes topographiquesFormes topographiques
 2. Cancer sus-glottique2. Cancer sus-glott...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Formes topographiquesFormes topographiques
 3. Cancer sous-glottique3. Cancer sous-glo...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Formes topographiquesFormes topographiques
 Cancer étendu à 2 ou 3 étagesCancer étendu...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Classification TNMClassification TNM
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Classification TNMClassification TNM
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Classification TNMClassification TNM
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Classification TNMClassification TNM
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Classification TNMClassification TNM
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Le traitementLe traitement
 Les méthodesLes méthodes
 La chirurgie laryngéeLa chirurg...
Photo : pièce dePhoto : pièce de
laryngectomie totalelaryngectomie totale
(vue postérieure)(vue postérieure)
1 : épiglotte...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Le traitementLe traitement
 La laryngectomie horizontale supraglottiqueLa laryngectomi...
Cancer du larynx:Cancer du larynx:
Le traitementLe traitement
 La chirurgie des aires ganglionnairesLa chirurgie des aire...
La radiothérapieLa radiothérapie
• L’énergieL’énergie::
• Le cancer du larynx est traité par lesLe cancer du larynx est tr...
RadiothérapieRadiothérapie
 Position du maladePosition du malade : Décubitus dorsal,: Décubitus dorsal,
bien aligné, les ...
Les moyens de contention:Les moyens de contention:
le masque thermo-forméle masque thermo-formé
RadiothérapieRadiothérapie
 Volume cible:Volume cible:
 1/ Tumeur de la corde vocal localisée:1/ Tumeur de la corde voca...
RadiothérapieRadiothérapie
 Volumes critiques:Volumes critiques:
 La peauLa peau
 La moelle épinaireLa moelle épinaire
...
RadiothérapieRadiothérapie
 Description des faisceaux:Description des faisceaux:
 Deux faisceaux latéraux opposés égalem...
RadiothérapieRadiothérapie
Champ sus-claviculaire:Champ sus-claviculaire:
- Traité par un champ antérieur à -3cm deTraité ...
RadiothérapieRadiothérapie
 Les dose: on délivre, une dose ttotale deLes dose: on délivre, une dose ttotale de
65 à 70 Gy...
La chimiothérapieLa chimiothérapie
 Est utilisée en induction ou associée à laEst utilisée en induction ou associée à la
...
conclusionconclusion
 Les cancers du larynx occupent une place un peu «
privilégiée » dans l’ensemble des cancers des VAD...
MERCI !MERCI !
Cancer du larynx
Cancer du larynx
Cancer du larynx
Cancer du larynx
Cancer du larynx
Cancer du larynx
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cancer du larynx

2 380 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 380
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
36
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cancer du larynx

  1. 1. Cancer du larynxCancer du larynx
  2. 2. Cancers du larynx :Cancers du larynx : L’essentielL’essentiel  Les cancers du larynx sont liés pour une très grandeLes cancers du larynx sont liés pour une très grande majorité au tabagisme et en partie à l'alcoolisme.majorité au tabagisme et en partie à l'alcoolisme.  La symptomatologie de départ est souvent fruste:La symptomatologie de départ est souvent fruste: dysphonie.dysphonie.  La précocité du diagnostic permet d’améliorer la qualitéLa précocité du diagnostic permet d’améliorer la qualité de vie des malades.de vie des malades.  Le pronostic des lésions précoces est un des meilleursLe pronostic des lésions précoces est un des meilleurs des cancers des voies aéro-digestives supérieuresdes cancers des voies aéro-digestives supérieures (VADS).(VADS).  Leurs traitement repose sur la chirurgie et laLeurs traitement repose sur la chirurgie et la radiothérapie et la chimiothérapieradiothérapie et la chimiothérapie
  3. 3. Cancers du larynx :Cancers du larynx : ÉpidémiologieÉpidémiologie  En France, 7,5% de la mortalité par cancer estEn France, 7,5% de la mortalité par cancer est due au cancer du larynx entre 40 et 59 ans.due au cancer du larynx entre 40 et 59 ans.  Ces cancers s’observent essentiellement chezCes cancers s’observent essentiellement chez l’homme (95% des cas) entre 45 et 70 ans.l’homme (95% des cas) entre 45 et 70 ans.  La répartition des cancers laryngés selon leLa répartition des cancers laryngés selon le point de départ est de :point de départ est de :  40 à 50% pour l’étage glottique,40 à 50% pour l’étage glottique,  40 à 50 % pour l’étage sus-glottique,40 à 50 % pour l’étage sus-glottique,  15% pour l’étage sous-glottique.15% pour l’étage sous-glottique.
  4. 4. Le larynx:Le larynx: Rappel anatomiqueRappel anatomique
  5. 5. Le larynx est un organe unique et médian situé a la partie antérieur et moyenne du cou, en avant de l’hypopharynx et du rachis cervical. On distingue trois étages: 1-l’étage glottique 2-l’étage sous glottique 3-l’étage sus glottique
  6. 6.  VueVue postérieurepostérieure du pharynxdu pharynx
  7. 7. Anatomie pathologiqueAnatomie pathologique  Le cancer du larynx est en règleLe cancer du larynx est en règle unun carcinome épidermoïdecarcinome épidermoïde ,, exceptionnellement une forme de sarcomeexceptionnellement une forme de sarcome
  8. 8. Les localisations des tumeursLes localisations des tumeurs malignes du larynxmalignes du larynx La corde vocale:La corde vocale:  Les cordes vocales, du moins dans leur tiersLes cordes vocales, du moins dans leur tiers moyen ne connaissent pas de drainagemoyen ne connaissent pas de drainage lymphatique si bien qu’il est exceptionnel quelymphatique si bien qu’il est exceptionnel que les cancers de la corde vocale s’accompagnentles cancers de la corde vocale s’accompagnent d’une adénopathie métastatique expliquant leurd’une adénopathie métastatique expliquant leur évolution longtemps locale.évolution longtemps locale.  Le risque de métastase ganglionnaire est plusLe risque de métastase ganglionnaire est plus important en cas d'atteinte de la commissureimportant en cas d'atteinte de la commissure antérieure du larynx.antérieure du larynx.
  9. 9. Les localisations des tumeursLes localisations des tumeurs malignes du larynxmalignes du larynx  La lésion peut toucher la région du ventriculeLa lésion peut toucher la région du ventricule  Cette localisation latérale par rapport à la cordeCette localisation latérale par rapport à la corde vocale peut envahir le cartilage thyroïde.vocale peut envahir le cartilage thyroïde.  Le risque de métastase ganglionnaire est deLe risque de métastase ganglionnaire est de 30% car le réseau lymphatique se draine vers30% car le réseau lymphatique se draine vers les ganglions jugulo-carotidiensles ganglions jugulo-carotidiens supérieurs etsupérieurs et moyens de façon bilatérale.moyens de façon bilatérale.
  10. 10. Les localisations des tumeursLes localisations des tumeurs malignes du larynxmalignes du larynx  L’atteinte du vestibule laryngé est très fréquenteL’atteinte du vestibule laryngé est très fréquente  Elle touche soit la face laryngée de l’épiglotteElle touche soit la face laryngée de l’épiglotte soit une bande ventriculaire soit s’étend, commesoit une bande ventriculaire soit s’étend, comme c’est classique, au niveau du pied de l’épiglottec’est classique, au niveau du pied de l’épiglotte et des bandes ventriculaires réalisant une lésionet des bandes ventriculaires réalisant une lésion en fer à cheval.en fer à cheval.  Le risque de métastase ganglionnaire bilatéraleLe risque de métastase ganglionnaire bilatérale est aussi de 30%.est aussi de 30%.  L’ulcération du cartilage épiglottique estL’ulcération du cartilage épiglottique est fréquente.fréquente.
  11. 11. Les localisations des tumeursLes localisations des tumeurs malignes du larynxmalignes du larynx  La sous-glotteLa sous-glotte est située en dessous duest située en dessous du niveau de la corde vocale.niveau de la corde vocale.  Le risque de métastase ganglionnaire estLe risque de métastase ganglionnaire est de 10 à 30 % surtout au niveau desde 10 à 30 % surtout au niveau des chaînes récurrentielles et médiastinales.chaînes récurrentielles et médiastinales. Cette localisation est d’un mauvaisCette localisation est d’un mauvais pronostic.pronostic.
  12. 12. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Facteurs prédisposantsFacteurs prédisposants •• Le tabacLe tabac reste la cause principale dans l’apparition desreste la cause principale dans l’apparition des cancers laryngés quel que soit l’étage considéré.cancers laryngés quel que soit l’étage considéré. •• Le rôle cancérigène direct deLe rôle cancérigène direct de l’alcooll’alcool reste flou.reste flou. •• Un effet synergique entre le tabac et l’alcoolUn effet synergique entre le tabac et l’alcool estest réel pour les cancers sus-glottiques.réel pour les cancers sus-glottiques. •• D’autres facteursD’autres facteurs sont évoqués : exposition prolongéesont évoqués : exposition prolongée au nickel, au chrome, à l’arsenic, à l’amiante, à l’acideau nickel, au chrome, à l’arsenic, à l’amiante, à l’acide sulfurique…sulfurique… •• Le surmenage vocalLe surmenage vocal associé au tabagisme peut êtreassocié au tabagisme peut être responsable de laryngite chronique, susceptible deresponsable de laryngite chronique, susceptible de dégénérer.dégénérer.
  13. 13. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Signes d’appel et circonstance de découverteSignes d’appel et circonstance de découverte  Le maître symptôme estLe maître symptôme est la dysphonie.la dysphonie.  La persistance d’une dysphonie surtout chez un sujet deLa persistance d’une dysphonie surtout chez un sujet de 40 ans ou plus, s’il est fumeur, doit faire examiner le40 ans ou plus, s’il est fumeur, doit faire examiner le larynx au miroir pour en reconnaître la causelarynx au miroir pour en reconnaître la cause ..  La dysphonieLa dysphonie est précoce puis progresse de façon insidieuse.est précoce puis progresse de façon insidieuse.  La dyspnéeLa dyspnée est plus tardive Et témoigne d’une tumeurest plus tardive Et témoigne d’une tumeur volumineuse apparaissant d’abord à l’effort puis de façon continuevolumineuse apparaissant d’abord à l’effort puis de façon continue au repos. Elle est souvent le seul signe d’appel d’un carcinome deau repos. Elle est souvent le seul signe d’appel d’un carcinome de la sous-glotte.la sous-glotte.  La dysphagieLa dysphagie Apparaît essentiellement dans les cancers duApparaît essentiellement dans les cancers du vestibule laryngé ou les très volumineuses tumeurs laryngées.vestibule laryngé ou les très volumineuses tumeurs laryngées.  Elle s’accompagne souvent d’uneElle s’accompagne souvent d’une odynophagieodynophagie (douleur à la(douleur à la déglutition), et d’unedéglutition), et d’une otalgieotalgie réflexe du côté de la lésion tumorale.réflexe du côté de la lésion tumorale.
  14. 14. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Signes d’appel et circonstance de découverteSignes d’appel et circonstance de découverte  Une adénopathie cervicaleUne adénopathie cervicale en apparenceen apparence isolée Peut révéler un cancer du larynx et doitisolée Peut révéler un cancer du larynx et doit toujours faire pratiquer un examen ORL complettoujours faire pratiquer un examen ORL complet à la recherche d’un cancer des voies aéro-à la recherche d’un cancer des voies aéro- digestives supérieures, ce d’autant plus que ledigestives supérieures, ce d’autant plus que le sujet est tabagique.sujet est tabagique.  Des signes plus raresDes signes plus rares Jamais isolés,Jamais isolés, crachats hémoptoïques, une sensation de corpscrachats hémoptoïques, une sensation de corps étranger peuvent amener au diagnostic.étranger peuvent amener au diagnostic.
  15. 15. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Bilan clinique et para-cliniqueBilan clinique et para-clinique
  16. 16. Cancer du larynx:Cancer du larynx: L’examen cliniqueL’examen clinique  L’examen du larynxL’examen du larynx  Repose sur laRepose sur la laryngoscopielaryngoscopie indirecte auindirecte au miroirmiroir sous bonsous bon éclairage.éclairage.
  17. 17. Cancer du larynx:Cancer du larynx: L’examen cliniqueL’examen clinique  Une fibroscopieUne fibroscopie laryngée est nécessairelaryngée est nécessaire si la laryngoscopie indirecte est difficile.si la laryngoscopie indirecte est difficile.  La vérification complète du larynx estLa vérification complète du larynx est indispensable devant les signes d’appel citésindispensable devant les signes d’appel cités surtout si le sujet est grand fumeur.surtout si le sujet est grand fumeur.  Elle précisera le siège et l'extension, l’aspectElle précisera le siège et l'extension, l’aspect macroscopique de la tumeur, la mobilité desmacroscopique de la tumeur, la mobilité des cordes vocales et des aryténoïdes.cordes vocales et des aryténoïdes.
  18. 18. Cancer du larynx:Cancer du larynx: L’examen cliniqueL’examen clinique  L’examen clinique est complété par laL’examen clinique est complété par la palpation des aires ganglionnairespalpation des aires ganglionnaires cervicalescervicales  L’existence d’une adénopathie cervicaleL’existence d’une adénopathie cervicale métastatique aggrave le pronostic etmétastatique aggrave le pronostic et modifie les modalités du traitement.modifie les modalités du traitement.
  19. 19. Cancer du larynx:Cancer du larynx: La tomodensitométrie du larynxLa tomodensitométrie du larynx  Permet de préciserPermet de préciser certaines extensionscertaines extensions difficiles à analyser endifficiles à analyser en endoscopie : la sous-endoscopie : la sous- glotte, les cartilagesglotte, les cartilages thyroïde et cricoïde, lathyroïde et cricoïde, la loge pré-épiglottique etloge pré-épiglottique et l’espace para-glottique.l’espace para-glottique.  Sa sensibilité est plusSa sensibilité est plus élevée que l’examenélevée que l’examen clinique pour rechercherclinique pour rechercher des adénopathiesdes adénopathies cervicales métastatiques.cervicales métastatiques.
  20. 20. •• Cancer du larynx:Cancer du larynx: L’imagerie par résonance magnétiqueL’imagerie par résonance magnétique  est d’un intérêt plus limité actuellement.est d’un intérêt plus limité actuellement.  Pour ne pas gêner l’interprétation desPour ne pas gêner l’interprétation des clichés, l’imagerie doit être, si possible,clichés, l’imagerie doit être, si possible, effectuée avant l’endoscopie et leseffectuée avant l’endoscopie et les biopsies, surtout pour les petites tumeurs.biopsies, surtout pour les petites tumeurs.
  21. 21. Cancer du larynx:Cancer du larynx: La laryngoscopie directeLa laryngoscopie directe  complétée par unecomplétée par une panendoscopiepanendoscopie sous anesthésiesous anesthésie générale est systématique.générale est systématique.  Elle précise l’extension locale de laElle précise l’extension locale de la tumeur en s’aidant éventuellementtumeur en s’aidant éventuellement d’optique.d’optique.  Elle recherche une localisationElle recherche une localisation associée au niveau des voiesassociée au niveau des voies aérodigestives supérieures.aérodigestives supérieures.  L’oesophagoscopie et uneL’oesophagoscopie et une bronchoscopie sont souventbronchoscopie sont souvent réalisées dans le même temps.réalisées dans le même temps.  La laryngoscopie directeLa laryngoscopie directe permet d’effectuerpermet d’effectuer les biopsiesles biopsies nécessaires au diagnosticnécessaires au diagnostic
  22. 22. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Bilan d’extension à distanceBilan d’extension à distance  la radiographie pulmonairela radiographie pulmonaire estest systématique. Au moindre doute,systématique. Au moindre doute,  un scanner thoraciqueun scanner thoracique est associé.est associé.  La fibroscopie bronchiqueLa fibroscopie bronchique peut êtrepeut être demandée.demandée.  La fibroscopie digestiveLa fibroscopie digestive est réalisée siest réalisée si l’oesophagoscopie au tube rigide n’a pas étél’oesophagoscopie au tube rigide n’a pas été possible.possible.  L’état buccodentaireL’état buccodentaire est toujours contrôlé.est toujours contrôlé.  L’appréciation deL’appréciation de l’état générall’état général et laet la recherche de tares associées sontrecherche de tares associées sont systématiques.systématiques.
  23. 23. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Formes topographiquesFormes topographiques  1. Cancer glottique1. Cancer glottique  Son diagnostic est plus précoce que pour les autresSon diagnostic est plus précoce que pour les autres  localisations et son pronostic meilleur.localisations et son pronostic meilleur.  La tumeur concerne une ou les 2 cordes vocales. UneLa tumeur concerne une ou les 2 cordes vocales. Une extension à la commissure antérieure peut être associée.extension à la commissure antérieure peut être associée.  La présence d’adénopathie métastatique est rarementLa présence d’adénopathie métastatique est rarement révélatrice d’un cancer glottique débutant.révélatrice d’un cancer glottique débutant.  La mobilité cordale et un bilan endoscopique précis sontLa mobilité cordale et un bilan endoscopique précis sont des éléments fondamentaux à apprécier afin de poser audes éléments fondamentaux à apprécier afin de poser au mieux l’indication thérapeutique.mieux l’indication thérapeutique.
  24. 24. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Formes topographiquesFormes topographiques  2. Cancer sus-glottique2. Cancer sus-glottique  Les symptômes sont souvent tardifs,Les symptômes sont souvent tardifs, représentés par une gêne à la déglutition,représentés par une gêne à la déglutition, une otalgie réflexe, une dysphonie.une otalgie réflexe, une dysphonie.  Plus tardivement, une dyspnée peutPlus tardivement, une dyspnée peut apparaître.apparaître.  Une adénopathie est révélatrice dansUne adénopathie est révélatrice dans 30% des cas.30% des cas.
  25. 25. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Formes topographiquesFormes topographiques  3. Cancer sous-glottique3. Cancer sous-glottique  La symptomatologie est tardive : dyspnéeLa symptomatologie est tardive : dyspnée progressive, toux.progressive, toux.  La gravité de cette localisation est due auLa gravité de cette localisation est due au drainage lymphatique qui se fait vers lesdrainage lymphatique qui se fait vers les chaînes récurrentielles et médiastinaleschaînes récurrentielles et médiastinales supérieures.supérieures.
  26. 26. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Formes topographiquesFormes topographiques  Cancer étendu à 2 ou 3 étagesCancer étendu à 2 ou 3 étages laryngéslaryngés  Le point de départ est souvent impossibleLe point de départ est souvent impossible à préciser.à préciser.  La symptomatologie est souvent ancienneLa symptomatologie est souvent ancienne et polymorphe.et polymorphe.  Les adénopathies cervicales sontLes adénopathies cervicales sont présentes dans plus de 30% des cas.présentes dans plus de 30% des cas.
  27. 27. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Classification TNMClassification TNM
  28. 28. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Classification TNMClassification TNM
  29. 29. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Classification TNMClassification TNM
  30. 30. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Classification TNMClassification TNM
  31. 31. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Classification TNMClassification TNM
  32. 32. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Le traitementLe traitement  Les méthodesLes méthodes  La chirurgie laryngéeLa chirurgie laryngée : 3 types d’intervention: 3 types d’intervention peuvent être réalisés:peuvent être réalisés:  La laryngectomie totaleLa laryngectomie totale Supprime laSupprime la fonction phonatoire du larynx et impose unfonction phonatoire du larynx et impose un trachéostome.trachéostome.  Elle nécessite la pose d'un implant phonatoireElle nécessite la pose d'un implant phonatoire ou l’apprentissage d’une voix oesophagienne.ou l’apprentissage d’une voix oesophagienne.
  33. 33. Photo : pièce dePhoto : pièce de laryngectomie totalelaryngectomie totale (vue postérieure)(vue postérieure) 1 : épiglotte, 2 :1 : épiglotte, 2 : corde vocalecorde vocale gauche, 3 : tumeurgauche, 3 : tumeur touchant les 3touchant les 3 étagesétages
  34. 34. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Le traitementLe traitement  La laryngectomie horizontale supraglottiqueLa laryngectomie horizontale supraglottique conserve les cordes vocalesconserve les cordes vocales  Elle s’adresse à des tumeurs de l’épiglotte et des bandesElle s’adresse à des tumeurs de l’épiglotte et des bandes ventriculaires sans extension postérieure.ventriculaires sans extension postérieure.  La chirurgie laryngée partielle verticaleLa chirurgie laryngée partielle verticale S’adresse à des lésions limitées à la corde vocaleS’adresse à des lésions limitées à la corde vocale (cordectomie, hemiglottectomie).(cordectomie, hemiglottectomie).  Les laryngectomies subtotales reconstructivesLes laryngectomies subtotales reconstructives (ou supracricoïdiennes)(ou supracricoïdiennes) S’adressent à des tumeursS’adressent à des tumeurs volumineuses glottiques ou glotto-susglottiques à mobilitévolumineuses glottiques ou glotto-susglottiques à mobilité conservée des cordes vocales (T2). On les réserve aux sujetsconservée des cordes vocales (T2). On les réserve aux sujets motivés, en bon état général, sans insuffisance respiratoire.motivés, en bon état général, sans insuffisance respiratoire.
  35. 35. Cancer du larynx:Cancer du larynx: Le traitementLe traitement  La chirurgie des aires ganglionnairesLa chirurgie des aires ganglionnaires cervicalescervicales  Est indispensable.Est indispensable.  Un évidement ganglionnaire doit êtreUn évidement ganglionnaire doit être réalisé en principe de façon bilatérale pourréalisé en principe de façon bilatérale pour les tumeurs laryngées opérées sauf pourles tumeurs laryngées opérées sauf pour les cancers limités de la corde vocale.les cancers limités de la corde vocale.
  36. 36. La radiothérapieLa radiothérapie • L’énergieL’énergie:: • Le cancer du larynx est traité par lesLe cancer du larynx est traité par les photons gamma du Cobalt 60 (1.25Mv).photons gamma du Cobalt 60 (1.25Mv). • Les électrons d’énergie appropriée deLes électrons d’énergie appropriée de l’accélérateur linéaire.l’accélérateur linéaire. • Les photons de l’accélérateur linéaire deLes photons de l’accélérateur linéaire de faible énergie (4Mv- 6Mv).faible énergie (4Mv- 6Mv).
  37. 37. RadiothérapieRadiothérapie  Position du maladePosition du malade : Décubitus dorsal,: Décubitus dorsal, bien aligné, les bras le long du corps. Têtebien aligné, les bras le long du corps. Tête reposant sur une cale ou un billot.reposant sur une cale ou un billot.  moyens de contentionmoyens de contention : un masque: un masque thérmo-formé personnalisé ou à défaut unthérmo-formé personnalisé ou à défaut un craniostat.craniostat.
  38. 38. Les moyens de contention:Les moyens de contention: le masque thermo-forméle masque thermo-formé
  39. 39. RadiothérapieRadiothérapie  Volume cible:Volume cible:  1/ Tumeur de la corde vocal localisée:1/ Tumeur de la corde vocal localisée:  VV33 C:larynx in-toto.C:larynx in-toto.  2/2/ tumeur à extension sus/sous glottiquetumeur à extension sus/sous glottique  VV33 C:C: tumeur+extension,tumeur+extension, Les chaines gg cervicales bilatérales;Les chaines gg cervicales bilatérales; Les chaines gg spinales bilatérales;Les chaines gg spinales bilatérales; Les chaines gg sus claviculaires.Les chaines gg sus claviculaires.
  40. 40. RadiothérapieRadiothérapie  Volumes critiques:Volumes critiques:  La peauLa peau  La moelle épinaireLa moelle épinaire  L’œsophageL’œsophage  Les glandes salivairesLes glandes salivaires  La muqeuse bucco-pharyngéeLa muqeuse bucco-pharyngée  La mandibuleLa mandibule  Les dentsLes dents
  41. 41. RadiothérapieRadiothérapie  Description des faisceaux:Description des faisceaux:  Deux faisceaux latéraux opposés égalementDeux faisceaux latéraux opposés également pondérés, ils ont pour limites:pondérés, ils ont pour limites:  L. antérieur: en fuiteL. antérieur: en fuite  L. postérieur: derrière les apophysesL. postérieur: derrière les apophyses épineuses,épineuses,  L. supérieure: point du mastoïdeL. supérieure: point du mastoïde  L. inférieure: C6 – C7L. inférieure: C6 – C7
  42. 42. RadiothérapieRadiothérapie Champ sus-claviculaire:Champ sus-claviculaire: - Traité par un champ antérieur à -3cm deTraité par un champ antérieur à -3cm de profondeur.profondeur. • La limite >: 0.5cm au dessous de la limite < duLa limite >: 0.5cm au dessous de la limite < du champ initial.champ initial. • La limite <: 1cm sous les clavicules.La limite <: 1cm sous les clavicules. • Les limites latérales: jonction des 2/3 internes,Les limites latérales: jonction des 2/3 internes, 1/3 externe des clavicules.1/3 externe des clavicules.
  43. 43. RadiothérapieRadiothérapie  Les dose: on délivre, une dose ttotale deLes dose: on délivre, une dose ttotale de 65 à 70 Gy en 33 séances et 6 semaines65 à 70 Gy en 33 séances et 6 semaines et demie.et demie.  Sure les aires ganglionnaires cervicales,Sure les aires ganglionnaires cervicales, la dose totale est de 45 à 55 Gy si N0, 70la dose totale est de 45 à 55 Gy si N0, 70 Gy si N+Gy si N+
  44. 44. La chimiothérapieLa chimiothérapie  Est utilisée en induction ou associée à laEst utilisée en induction ou associée à la radiothérapie (radiothérapie (chimioradiothérapiechimioradiothérapie concomitanteconcomitante) lors de protocoles de recherche) lors de protocoles de recherche dans le but d'une préservation laryngée.dans le but d'une préservation laryngée.  Devant une volumineuse tumeur T3, en cas deDevant une volumineuse tumeur T3, en cas de réponse clinique complète après cetteréponse clinique complète après cette chimiothérapie néo adjuvante, il est possiblechimiothérapie néo adjuvante, il est possible d'éviter une laryngectomie totale en proposantd'éviter une laryngectomie totale en proposant une irradiation exclusive sans pénaliser leune irradiation exclusive sans pénaliser le pronostic du cancer laryngé.pronostic du cancer laryngé.
  45. 45. conclusionconclusion  Les cancers du larynx occupent une place un peu « privilégiée » dans l’ensemble des cancers des VADS.  Ils peuvent être diagnostiqués précocement et le raffinement de leur exploration endoscopique et en imagerie permet d’en faire un bilan d’extension particulièrement précis.  L’éventail des techniques chirurgicales, qu’elles soient endoscopiques ou par voie externe, et la radiothérapie transcutanée permettent d’adapter le traitement des tumeurs débutantes à chaque cas individuel avec des résultats fonctionnels et carcinologiques tout à fait remarquables.  Ceci explique que ces cancers ont le meilleur pronostic d’ensemble au sein de ces cancers des VADS. Il faut toutefois insister sur le fait que l’immense majorité de ces cancers sont liés à un tabagisme chronique et qu’à côté des efforts d’amélioration diagnostique et thérapeutique.
  46. 46. MERCI !MERCI !

×