Le catarrheLe catarrhe
tubairetubaire
I.Definition/GeneraliteI.Definition/Generalite
 L`ensemble des atteintesL`ensemble des atteintes inflammatoiresinflammato...
II.Interet d`étude:II.Interet d`étude:
 Très fréquentes +++Très fréquentes +++
 Hypoacousie de l`enfant.Hypoacousie de l...
III.Rappel anatomique:III.Rappel anatomique:
Rappel histologiqueRappel histologique
 Épithélium cylindrique cilié stratifie:Épithélium cylindrique cilié stratifie:
ce...
Physiologie:Physiologie:
 TA fermée.TA fermée.
 OuvertureOuverture passivepassive: variations de Pss.: variations de Pss...
 Fonction equipressiveFonction equipressive:: maintenir lamaintenir la
caisse a la Pss atmosphérique ambiante.caisse a la...
 Le rôle principal de la TA est sans douteLe rôle principal de la TA est sans doute
d`ajuster la Pss intra tympanique pou...
IV.Anapathe:IV.Anapathe: CT et la TA forment un tout anatomique,fonctionnel etCT et la TA forment un tout anatomique,fonc...
 TA:obstruction de la lumière.TA:obstruction de la lumière.
 CT:lumiere mastoïde: même processusCT:lumiere mastoïde: mêm...
 Catarrhe tubaire chronique:Catarrhe tubaire chronique:
 *inflammation de la caisse.*inflammation de la caisse.
 *secré...
V.Physiopathologie:V.Physiopathologie:
 2 Théories:2 Théories:
 t.ex vacuo(Politzer): implique unt.ex vacuo(Politzer): i...
 Cette hypothèse est conteste par:Cette hypothèse est conteste par:
 1.l`analyse biochimique des effusions1.l`analyse bi...
 2.Le tissus lymphoide nobstrue ni ne2.Le tissus lymphoide nobstrue ni ne
penetre la lumiere tubaire…d`ailleurs despenetr...
 4.L`endoscopie tubaire ne montre4.L`endoscopie tubaire ne montre
pratiquement jamais de blocage.pratiquement jamais de b...
 Il semble ainsi que la TA n`a aucun roleIl semble ainsi que la TA n`a aucun role
primaire…toutefois cette theorie restep...
 Théorie inflammatoire: le facteurThéorie inflammatoire: le facteur
déclanchant serait une infectiondéclanchant serait un...
VI.FacteursVI.Facteurs
etiologiques:etiologiques:
 1.causes rhynopharyngees:les +frq.1.causes rhynopharyngees:les +frq.
...
 2.causes nasales:c`est les lesions2.causes nasales:c`est les lesions
hypertrophiques des FN (CN,cornets..)hypertrophique...
 4.facteurs généraux:4.facteurs généraux:
allergies,mucoviscidose,collagénoses…allergies,mucoviscidose,collagénoses…
 5....
VII.Etude clinique:VII.Etude clinique:
 A.Phase de debut:en general au decourA.Phase de debut:en general au decour
d’une ...
 3.les vertiges sensation d’instabilite.3.les vertiges sensation d’instabilite.
 B.Phase d’etat:B.Phase d’etat:
 1.otos...
 2.recherche de la permeabilite tubaire:2.recherche de la permeabilite tubaire:
Valsalva,insufflation.Valsalva,insufflati...
VIII.ExamensVIII.Examens
complementairescomplementaires
 1.l’audiometrie tonale: ST avec Rinn de1.l’audiometrie tonale: S...
IX.Formes cliniques:IX.Formes cliniques:
 1.F.benignes:obstructions passageres1.F.benignes:obstructions passageres
 2.F....
 5.F.suivant le liquide: filant,epais parfois5.F.suivant le liquide: filant,epais parfois
mucopurulent.mucopurulent.
X.Diagnostique:X.Diagnostique:
 A.Dgc +: facile devant un catarrheA.Dgc +: facile devant un catarrhe
aigue..ST et diminut...
XI.Evolution:XI.Evolution:
 Potentialités évolutives sont nombreusesPotentialités évolutives sont nombreuses
variées.vari...
 Les moyens thérapeutiques actuelsLes moyens thérapeutiques actuels
permettent la guérison définitive.permettent la guéri...
 Elle peut guérir spontanément et laElle peut guérir spontanément et la
résolution survient entre 10 et 21 emerésolution ...
 parfois, d’est l’évolution vers l’étatparfois, d’est l’évolution vers l’état
cicatriciel de la caisse ou la mutation dec...
 Cette évolution se caractérise par uneCette évolution se caractérise par une
ST ou parfois même une SP attribue a laST o...
XII.Taitement:XII.Taitement:
 A.ButsA.Buts::
 Rétablir la perméabilité tubaire.Rétablir la perméabilité tubaire.
 Resta...
 B. Les moyens:B. Les moyens:
-- TRT symptomatique:TRT symptomatique:
a. les différentes manœuvres:a. les différentes m...
 Cependant c’est des techniquesCependant c’est des techniques
abandonnées, car le blocage tubaireabandonnées, car le bloc...
 b. les injections trans tympaniques:b. les injections trans tympaniques:
doivent êtres réalises selon unedoivent êtres r...
 -- TRT étiologique:TRT étiologique:
 a. trt médical:a. trt médical:
 antibiothérapie.antibiothérapie.
 corticothéra...
 b. trt chirurgical: pour corriger lab. trt chirurgical: pour corriger la
perméabilité tubaire.perméabilité tubaire.
 ab...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Catarrhe tubaire

1 448 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 448
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Catarrhe tubaire

  1. 1. Le catarrheLe catarrhe tubairetubaire
  2. 2. I.Definition/GeneraliteI.Definition/Generalite  L`ensemble des atteintesL`ensemble des atteintes inflammatoiresinflammatoires aigues de la muqueuse de laaigues de la muqueuse de la caissecaisse dudu tympan et de latympan et de la trompetrompe auditive.auditive.  Trouble de la perméabilité tubaireTrouble de la perméabilité tubaire mécaniquemécanique ouou inflammatoiresinflammatoires qui sequi se traduit par des signestraduit par des signes otologiquesotologiques..
  3. 3. II.Interet d`étude:II.Interet d`étude:  Très fréquentes +++Très fréquentes +++  Hypoacousie de l`enfant.Hypoacousie de l`enfant.  Troubles organiquesTroubles organiques irréversiblesirréversibles
  4. 4. III.Rappel anatomique:III.Rappel anatomique:
  5. 5. Rappel histologiqueRappel histologique  Épithélium cylindrique cilié stratifie:Épithélium cylindrique cilié stratifie: cellules ciliées et muciparescellules ciliées et mucipares  Tapis roulant anime par les cils vibratilesTapis roulant anime par les cils vibratiles d`arrière en avant vers l`orifice tubaire etd`arrière en avant vers l`orifice tubaire et le TA.le TA.
  6. 6. Physiologie:Physiologie:  TA fermée.TA fermée.  OuvertureOuverture passivepassive: variations de Pss.: variations de Pss.  OuvertureOuverture activeactive: contraction des: contraction des muscles peritubaires.muscles peritubaires.
  7. 7.  Fonction equipressiveFonction equipressive:: maintenir lamaintenir la caisse a la Pss atmosphérique ambiante.caisse a la Pss atmosphérique ambiante.  Fonction de drainage:Fonction de drainage:
  8. 8.  Le rôle principal de la TA est sans douteLe rôle principal de la TA est sans doute d`ajuster la Pss intra tympanique pourd`ajuster la Pss intra tympanique pour compenser la tendance a la dépressioncompenser la tendance a la dépression résultant des échanges gazeux.résultant des échanges gazeux.
  9. 9. IV.Anapathe:IV.Anapathe: CT et la TA forment un tout anatomique,fonctionnel etCT et la TA forment un tout anatomique,fonctionnel et pathologique.pathologique.  Muqueuse: lésions deMuqueuse: lésions de l`inflammationl`inflammation  OEDEMEOEDEME  CONGESTIONCONGESTION  EPAISSISSEMENTEPAISSISSEMENT  INFILTRATION(PN /lymphocytes)INFILTRATION(PN /lymphocytes)  VASODILATATIONVASODILATATION  TRANSUDATIONTRANSUDATION  EXSUDATIONEXSUDATION
  10. 10.  TA:obstruction de la lumière.TA:obstruction de la lumière.  CT:lumiere mastoïde: même processusCT:lumiere mastoïde: même processus inflammatoire.inflammatoire.  virtuelle.virtuelle.  Oreille interne:processus deOreille interne:processus de degenerescence et de sclerose.degenerescence et de sclerose.
  11. 11.  Catarrhe tubaire chronique:Catarrhe tubaire chronique:  *inflammation de la caisse.*inflammation de la caisse.  *secrétions pathologiques en*secrétions pathologiques en permanence.permanence.  *tympanosclerose*tympanosclerose
  12. 12. V.Physiopathologie:V.Physiopathologie:  2 Théories:2 Théories:  t.ex vacuo(Politzer): implique unt.ex vacuo(Politzer): implique un blocageblocage de la TA--->de la TA--->dépressiondépression intra tympaniqueintra tympanique # Rétraction du T. ## Rétraction du T. # Transsudation.Transsudation. MAIS…MAIS…
  13. 13.  Cette hypothèse est conteste par:Cette hypothèse est conteste par:  1.l`analyse biochimique des effusions1.l`analyse biochimique des effusions révèle qu`elles sont manifestement trrévèle qu`elles sont manifestement tr différentes d`un transsudat…différentes d`un transsudat…
  14. 14.  2.Le tissus lymphoide nobstrue ni ne2.Le tissus lymphoide nobstrue ni ne penetre la lumiere tubaire…d`ailleurs despenetre la lumiere tubaire…d`ailleurs des OSM s`observent sans presence de VG.OSM s`observent sans presence de VG.  3.L`otoscopie ne trouve pas en regle de3.L`otoscopie ne trouve pas en regle de retraction tympanique.retraction tympanique.
  15. 15.  4.L`endoscopie tubaire ne montre4.L`endoscopie tubaire ne montre pratiquement jamais de blocage.pratiquement jamais de blocage.  5.L`histopathologie des rochers ne met5.L`histopathologie des rochers ne met pas en évidence d`anomaliespas en évidence d`anomalies luminances.luminances.
  16. 16.  Il semble ainsi que la TA n`a aucun roleIl semble ainsi que la TA n`a aucun role primaire…toutefois cette theorie resteprimaire…toutefois cette theorie reste donc valable pour expliquer les otitesdonc valable pour expliquer les otites baro traumatiques aigues,traumatiquesbaro traumatiques aigues,traumatiques par fracture du rocher…ou encorepar fracture du rocher…ou encore inflammatoires aiguesinflammatoires aigues
  17. 17.  Théorie inflammatoire: le facteurThéorie inflammatoire: le facteur déclanchant serait une infectiondéclanchant serait une infection viralevirale ouou bactérienne des voies aériennesbactérienne des voies aériennes supérieures.supérieures.
  18. 18. VI.FacteursVI.Facteurs etiologiques:etiologiques:  1.causes rhynopharyngees:les +frq.1.causes rhynopharyngees:les +frq.  *les VG*les VG  *l`hypertrophie de le fossette de*l`hypertrophie de le fossette de Rosenmuller.Rosenmuller.  *les neoformations benignes et malignes*les neoformations benignes et malignes du cavum.du cavum.
  19. 19.  2.causes nasales:c`est les lesions2.causes nasales:c`est les lesions hypertrophiques des FN (CN,cornets..)hypertrophiques des FN (CN,cornets..)  3.causes traumatiques: provoquant3.causes traumatiques: provoquant l`obstruction tubaire.l`obstruction tubaire.
  20. 20.  4.facteurs généraux:4.facteurs généraux: allergies,mucoviscidose,collagénoses…allergies,mucoviscidose,collagénoses…  5.facteurs constitutionnels:malformations5.facteurs constitutionnels:malformations du cavum, du palais, bec de lievre, lesdu cavum, du palais, bec de lievre, les divisions du voile.divisions du voile.
  21. 21. VII.Etude clinique:VII.Etude clinique:  A.Phase de debut:en general au decourA.Phase de debut:en general au decour d’une rhinite aigue,d’une rhynopharyngited’une rhinite aigue,d’une rhynopharyngite ou quelques jours apres.ou quelques jours apres.  1.une hypoacousie:1.une hypoacousie: bilat,autophonie,sensation d’oreillebilat,autophonie,sensation d’oreille bouchee,de plenitude.bouchee,de plenitude.  2.accouphenes:de timbre2.accouphenes:de timbre grave,intermittante.grave,intermittante.
  22. 22.  3.les vertiges sensation d’instabilite.3.les vertiges sensation d’instabilite.  B.Phase d’etat:B.Phase d’etat:  1.otoscopie:le tympan n’est JAMAIS1.otoscopie:le tympan n’est JAMAIS normal..retracte,grisatre,triangle absent parfoisnormal..retracte,grisatre,triangle absent parfois congestif,avec phlyctenes hemoragiques (lacongestif,avec phlyctenes hemoragiques (la grippe).grippe).  L’epanchement liquidien est rare:niveauL’epanchement liquidien est rare:niveau liquidien ou bulles retro tympaniques.liquidien ou bulles retro tympaniques.
  23. 23.  2.recherche de la permeabilite tubaire:2.recherche de la permeabilite tubaire: Valsalva,insufflation.Valsalva,insufflation.  3.reste de l’examen ORL:cavum,FN.3.reste de l’examen ORL:cavum,FN.  4.accoumetrie: ST4.accoumetrie: ST
  24. 24. VIII.ExamensVIII.Examens complementairescomplementaires  1.l’audiometrie tonale: ST avec Rinn de1.l’audiometrie tonale: ST avec Rinn de pres de 30 dbl.pres de 30 dbl.  2.l’audiomertie vocale: courbe parallèle a2.l’audiomertie vocale: courbe parallèle a le normale.le normale.  3.l’impedencemetrie:3.l’impedencemetrie:  *tympanogramme: courbe arrondie.*tympanogramme: courbe arrondie.  *RS:diminue ou abolie*RS:diminue ou abolie
  25. 25. IX.Formes cliniques:IX.Formes cliniques:  1.F.benignes:obstructions passageres1.F.benignes:obstructions passageres  2.F.symptomatiques: l’obstruction tubaire2.F.symptomatiques: l’obstruction tubaire revelatrice d’une tumeure du cavum.revelatrice d’une tumeure du cavum.  3.F.selon l’age:maximum de frequence au3.F.selon l’age:maximum de frequence au alontour de 6ans.alontour de 6ans.  4.F.selon l’etiologie: rhynopharynites,l’allergie,4.F.selon l’etiologie: rhynopharynites,l’allergie, barotraumatisme,neoplasme du cavum etbarotraumatisme,neoplasme du cavum et certains maladie generales(mucoviscidose)certains maladie generales(mucoviscidose)
  26. 26.  5.F.suivant le liquide: filant,epais parfois5.F.suivant le liquide: filant,epais parfois mucopurulent.mucopurulent.
  27. 27. X.Diagnostique:X.Diagnostique:  A.Dgc +: facile devant un catarrheA.Dgc +: facile devant un catarrhe aigue..ST et diminution de la cmpliance aaigue..ST et diminution de la cmpliance a l’impedencemetrie devant un tympanl’impedencemetrie devant un tympan discretment modifie.discretment modifie.  B.Dgc differentiel:devant toutes lesB.Dgc differentiel:devant toutes les affections otologiques a tympan remanieaffections otologiques a tympan remanie avec ST:otospongiose,otite adhesiveavec ST:otospongiose,otite adhesive
  28. 28. XI.Evolution:XI.Evolution:  Potentialités évolutives sont nombreusesPotentialités évolutives sont nombreuses variées.variées.  Elle est a l’origine desElle est a l’origine des étatsétats pathologiquespathologiques dede l’oreille qui paraissent éloignées de la lésionl’oreille qui paraissent éloignées de la lésion initiale.initiale.  Nombreuses sont les observations d’OSM, deNombreuses sont les observations d’OSM, de tymanosclerose, d’OMC simple, d’étattymanosclerose, d’OMC simple, d’état adhésive de la caisse ou même deadhésive de la caisse ou même de cholesteatome.cholesteatome.
  29. 29.  Les moyens thérapeutiques actuelsLes moyens thérapeutiques actuels permettent la guérison définitive.permettent la guérison définitive.  Mais il arrive que malgré cela elleMais il arrive que malgré cela elle récidive ou s’infecte lorsque abandonnerécidive ou s’infecte lorsque abandonne a elle mêmea elle même
  30. 30.  Elle peut guérir spontanément et laElle peut guérir spontanément et la résolution survient entre 10 et 21 emerésolution survient entre 10 et 21 eme jour.jour.  elle se marque par le retour a l’auditionelle se marque par le retour a l’audition normalnormal
  31. 31.  parfois, d’est l’évolution vers l’étatparfois, d’est l’évolution vers l’état cicatriciel de la caisse ou la mutation decicatriciel de la caisse ou la mutation de cette otite en tympanosclerose,cette otite en tympanosclerose, l’adhérence ou même l’atrophie de lal’adhérence ou même l’atrophie de la membrane tympanique.membrane tympanique.
  32. 32.  Cette évolution se caractérise par uneCette évolution se caractérise par une ST ou parfois même une SP attribue a laST ou parfois même une SP attribue a la diffusion de toxines dans les liquides peridiffusion de toxines dans les liquides peri labyrinthique a partir des fenêtres(O etlabyrinthique a partir des fenêtres(O et R) aboutissant a la destruction deR) aboutissant a la destruction de l’organe de Corti.l’organe de Corti.
  33. 33. XII.Taitement:XII.Taitement:  A.ButsA.Buts::  Rétablir la perméabilité tubaire.Rétablir la perméabilité tubaire.  Restaurer l’equipression intraRestaurer l’equipression intra tympaniquetympanique
  34. 34.  B. Les moyens:B. Les moyens: -- TRT symptomatique:TRT symptomatique: a. les différentes manœuvres:a. les différentes manœuvres: -la déglutition.-la déglutition. -Valsalva-Valsalva -insufflations tubaires-insufflations tubaires -cathétérisme rétrograde a la sonde.-cathétérisme rétrograde a la sonde.
  35. 35.  Cependant c’est des techniquesCependant c’est des techniques abandonnées, car le blocage tubaireabandonnées, car le blocage tubaire mécanique est rare.mécanique est rare.
  36. 36.  b. les injections trans tympaniques:b. les injections trans tympaniques: doivent êtres réalises selon unedoivent êtres réalises selon une technique rigoureuse s/AG chez l’enfanttechnique rigoureuse s/AG chez l’enfant avec une aiguille fine s/microscope dansavec une aiguille fine s/microscope dans la moitie antérieure du tympan.la moitie antérieure du tympan.  Permettent d’évacuer les liquidesPermettent d’évacuer les liquides pathologiques par aspiration.pathologiques par aspiration.
  37. 37.  -- TRT étiologique:TRT étiologique:  a. trt médical:a. trt médical:  antibiothérapie.antibiothérapie.  corticothérapie général et local.corticothérapie général et local.  anti histaminiques.anti histaminiques.  vitaminothérapievitaminothérapie
  38. 38.  b. trt chirurgical: pour corriger lab. trt chirurgical: pour corriger la perméabilité tubaire.perméabilité tubaire.  ablation des VG.ablation des VG.  résection des queux de cornets.résection des queux de cornets.  polypectomie.polypectomie.  cautérisation des cornets.cautérisation des cornets.  cure de sinusitecure de sinusite  ablation d’un fibrome NP.ablation d’un fibrome NP.

×