DYSPNÉE LARYNGÉE DEDYSPNÉE LARYNGÉE DE
L’ADULTEL’ADULTE
P L A N
I. Introduction
II. Rappel anatomophysiologique
III. Diagnostic positif
IV. Diagnostic de gravité
V. Diagnostic di...
I. Introduction
 Dyspnée: C’est la perception consciente d’une gene
respiratoire
 La dyspnée laryngée est liée a la dimi...
II. Rappel anatomophysiologique
 Le larynx est un organeLe larynx est un organe
complexe situé aucomplexe situé au
carref...
Mouvements des cordes vocales
 Il est clinique +++
 Forme typique:
 Bradypnée inspiratoire FR<14c/min
 Avec tirage: dépression des parties molles.
...
IV. Diagnostic de gravité
 La durée(toute dyspnée obstructive aiguë durant depuis
plus de 1 heure est considérée comme sé...
V. Diagnostic différentiel
1. Dyspnée d’origine cardiaque ou pulmonaire: dyspnée au
deux temps respiratoires sans tirage,
...
VI. Diagnostic étiologique (1)
L’anamnèse et l’examen clinique permettent d’orienter le
diagnostic.
L’examen clinique doit...
Diagnostic étiologique (2)
 Par ordre décroissent de fréquence:Par ordre décroissent de fréquence:
1. Les causes tumorale...
1. Les causes tumorales (1)
Tumeurs malignes: (+++)
 facteurs de risque:
 Tabac pour le larynx + l’alcool pour l’hypopha...
1. Les causes tumorales (2)
 Tumeurs bénignes:Tumeurs bénignes: cause rare de dyspnéecause rare de dyspnée
1. Papillomato...
1. Les causes fonctionnels et neurologique
Dyspnée laryngée permanente
Paralysie laryngées en fermeture:
 Paralysie des d...
Dyspnée laryngée intermittente
1.1. Spasme laryngé:Spasme laryngé:
 Primitif: due a une irritation laryngée par un RGO, u...
Les causes fonctionnels et neurologique
 TraitementTraitement
1.1. Élargissement de la filière glottiqueÉlargissement de ...
1. Les causes inflammatoires et
infectieuses
1. Infectieuse
 Epiglotite de l’adulte
 Laryngite diphtérique
 Laryngite g...
4. Les causes traumatiques
 Traumatismes externes laryngés :
Soit ouverts :inondation bronchique par le sang
Soit fermés ...
5. Corps étranger laryngé
Accident rare chez l’adulte, il s’agit surtout de
fausse route alimentaire.
En dehors des cas d’...
V. Conclusion
 La triade symptomatique caractéristique permet le plusLa triade symptomatique caractéristique permet le pl...
Dyspnée laryngée de l'adulte
Dyspnée laryngée de l'adulte
Dyspnée laryngée de l'adulte
Dyspnée laryngée de l'adulte
Dyspnée laryngée de l'adulte
Dyspnée laryngée de l'adulte
Dyspnée laryngée de l'adulte
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dyspnée laryngée de l'adulte

497 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
497
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dyspnée laryngée de l'adulte

  1. 1. DYSPNÉE LARYNGÉE DEDYSPNÉE LARYNGÉE DE L’ADULTEL’ADULTE
  2. 2. P L A N I. Introduction II. Rappel anatomophysiologique III. Diagnostic positif IV. Diagnostic de gravité V. Diagnostic différentiel VI. Diagnostic étiologique V. Conclusions
  3. 3. I. Introduction  Dyspnée: C’est la perception consciente d’une gene respiratoire  La dyspnée laryngée est liée a la diminution du calibre de la filière laryngée, elle peut évoluer sur le mode aigu ou chronique.  Elle se manifeste par une bradypnée inspiratoire avec tirage, avec ou sans bruit respiratoire (stridor ou cornage)  Elle peut se décompenser en quelque minutes pour donner un état de détresse respiratoire nécessitent des gestes de sauvetages  Le diagnostic étiologique peut s’orienter vers une lésion pharyngolaryngée, trachéobronchique voire oesophagienne
  4. 4. II. Rappel anatomophysiologique  Le larynx est un organeLe larynx est un organe complexe situé aucomplexe situé au carrefour des voiescarrefour des voies aérodigestivesaérodigestives suspendue a sa partiesuspendue a sa partie supérieur par l’os Hyoïdesupérieur par l’os Hyoïde a la base de la langue eta la base de la langue et il se continue en bas paril se continue en bas par la trachée.la trachée.  C’est la partie la plusC’est la partie la plus étroite des voiesétroite des voies aériennes supérieuresaériennes supérieures
  5. 5. Mouvements des cordes vocales
  6. 6.  Il est clinique +++  Forme typique:  Bradypnée inspiratoire FR<14c/min  Avec tirage: dépression des parties molles.  Bruit inspiratoire: • Cornage: bruit grave, traduit un rétrécissement glotto-sous-glotique • Stridor: bruit aigu, traduit un rétrécissement • glotto-sus-glottique  Signes associés: dysphonie, dysphagie ou toux rauque III. Diagnostic positif
  7. 7. IV. Diagnostic de gravité  La durée(toute dyspnée obstructive aiguë durant depuis plus de 1 heure est considérée comme sévère)  L’intensité de la bradypnée avec irrégularité du rythme et pauses respiratoires (gasps), mais ne pas méconnaître un tachypnée superficielle inefficace  L’intensité du tirage sus sternal et intercostal, mais ne pas méconnaître un tirage faible ou inexistant traduisant l’épuisement du patient.  Les signes d’hypoventilation alvéolaire: sueur, pâleur, cyanose, tachycardie, hypertension,…  Dans les états extrême: état d’asphyxie imminent, respiration superficielle avec signes de choc, l’évolution est fatale en l’absence de gestes de sauvetages: intubation trachéale immédiate voire trachéotomie..
  8. 8. V. Diagnostic différentiel 1. Dyspnée d’origine cardiaque ou pulmonaire: dyspnée au deux temps respiratoires sans tirage, 2. Dyspnée asthmatiforme: bradypnée expiratoire avec des sifflement, a l’auscultation: râles sibilants. 3. Dyspnée d’origine trachéobronchique: dyspnée au deux temps, s’accompagne d’un wheezing 4. Dyspnée obstructive supra laryngée: obstacle supra laryngé, rhinopharyngée ou oropharyngée, donne également une dyspnée inspiratoire avec tirage sous mandibulaire 5. Dyspnée d’origine métabolique :  Dyspnée de Kussmul: acidocétose diabétique  Dyspnée de Cheyn-Stoks: coma urémique 6. Dyspnée d’origine neurologique:  Atteinte périphérique: tétanos, guilain barré  Atteinte centrale. 7. Dyspnée des anxieux
  9. 9. VI. Diagnostic étiologique (1) L’anamnèse et l’examen clinique permettent d’orienter le diagnostic. L’examen clinique doit être réduit au minimum pour éviter l’aggravation de la dyspnée. L’examen laryngé au nasofibroscope, ou a l’endoscope permet de faire un examen anatomique performant et une étude dynamique de la fonction laryngée . La LDS est le moyen le plus performant dans l’exploration de la pathologie laryngé et permet un bilan lésionnel très précis et des prélèvements biopsiques avec parfois un geste thérapeutique. Les autres examens paracliniques ne sont que rarement indiqué en première intention et ne doivent pas faire retarder la prise en charge thérapeutique.
  10. 10. Diagnostic étiologique (2)  Par ordre décroissent de fréquence:Par ordre décroissent de fréquence: 1. Les causes tumorales 2. Les causes fonctionnels et neurologique 3. Les causes inflammatoires et infectieuses 4. Les causes traumatiques 5. Corps étrangers
  11. 11. 1. Les causes tumorales (1) Tumeurs malignes: (+++)  facteurs de risque:  Tabac pour le larynx + l’alcool pour l’hypopharynx.  Age : l’homme entre 45 et 70 ans  Le type histologique le carcinome épidermoïde ou malpighien kératinisant plus ou moins différencié.  La dyspnée est un signe tardif, +/- dysphonie négligée +/- dysphagie, témoigne d’une extension tumorale importante.  La LDS avec réalisation de biopsies pose le diagnostic.  La décision thérapeutique peut faire appel à la chirurgie et/ou la radiothérapie et/ou la chimiothérapie..
  12. 12. 1. Les causes tumorales (2)  Tumeurs bénignes:Tumeurs bénignes: cause rare de dyspnéecause rare de dyspnée 1. Papillomatose laryngée: D’origine virale: papillomavirus humain Traitement: désobstruction du larynx par résection des papillome au laser Co2 et injection local d’un antiviral. 2. Tumeur à cellules granuleuses d’Abrikossoff Le traitement repose sur l’exérèse locale, endoscopique ou cervicale, selon la localisation et la taille de la tumeur. 3. le chondrome du cricoïde tumeur cartilagineusetumeur cartilagineuse Trt chirurgical par excision complète. 4. Laryngocèle: se développe à partir du saccule ou ventricule de Morgagni TRT: endoscopie ou thyrotomie
  13. 13. 1. Les causes fonctionnels et neurologique Dyspnée laryngée permanente Paralysie laryngées en fermeture:  Paralysie des dilatateurs de la glotte: SED de Gerhardt: dyspnée sans dysphonie  Diplégie laryngée globale: syndrome de Riegel dyspnée avec dysphonie. Ces paralysies peuvent d’origine:  Périphérique: traumatisme accidentel en chirurgie du cou (thyroïde+++) Tumeur du cou, œsophage, trachée…  Centrale: aigue encéphalite virale, poliomyélite antérieur aigue… progressive: syphilis, SLA, SEP…
  14. 14. Dyspnée laryngée intermittente 1.1. Spasme laryngé:Spasme laryngé:  Primitif: due a une irritation laryngée par un RGO, unePrimitif: due a une irritation laryngée par un RGO, une rhinorrhée postérieure….rhinorrhée postérieure….  Secondaire: a une a des affection neurologique:Secondaire: a une a des affection neurologique: Parkinson, tetanos…Parkinson, tetanos… 2.2. Inversion des mouvements laryngés: adduction enInversion des mouvements laryngés: adduction en inspiration et abduction lors de l’expirationinspiration et abduction lors de l’expiration Traitement des DL d’origine metaboliqueTraitement des DL d’origine metabolique eneurologique:eneurologique: Les causes fonctionnels et neurologique
  15. 15. Les causes fonctionnels et neurologique  TraitementTraitement 1.1. Élargissement de la filière glottiqueÉlargissement de la filière glottique Aryténoidectomie et aryténoidopexieAryténoidectomie et aryténoidopexie Arytenoidectomie et cordectomie post au laserArytenoidectomie et cordectomie post au laser CO2CO2 2.2. TrachéotomieTrachéotomie
  16. 16. 1. Les causes inflammatoires et infectieuses 1. Infectieuse  Epiglotite de l’adulte  Laryngite diphtérique  Laryngite grippale  Tuberculose laryngée  Laryngite des immunodéprimé 2. Inflammatoire  Laryngite allergique  Oeudème angioneurotique  Inhalation de vapeur de caustique
  17. 17. 4. Les causes traumatiques  Traumatismes externes laryngés : Soit ouverts :inondation bronchique par le sang Soit fermés : Contusions, Fractures. La palpation est l’examen capital ; emphysème sous- cutané, points douloureux, déformations laryngées LD:bilan des lésions TRT: si fracture instable: tuteur laryngé pendant 3 semaines  Traumatismes internes: intubation traumatique donnant inflammation du cricoïde, ou une atteinte crico-aryténoidienne
  18. 18. 5. Corps étranger laryngé Accident rare chez l’adulte, il s’agit surtout de fausse route alimentaire. En dehors des cas d’extrême urgence le traitement consiste en une laryngo-trachéo- broncoscopie qui assure le diagnostic et permet l’extraction de corps étranger.
  19. 19. V. Conclusion  La triade symptomatique caractéristique permet le plusLa triade symptomatique caractéristique permet le plus souvent de faire le diagnostic de dyspnée laryngéesouvent de faire le diagnostic de dyspnée laryngée  L’enquête étiologique dépend dans un premier tempsL’enquête étiologique dépend dans un premier temps de la gravité de la dyspnée qui peut nécessiter un gestede la gravité de la dyspnée qui peut nécessiter un geste d’urgence (intubation ou trachéotomie).d’urgence (intubation ou trachéotomie).  Le diagnostic étiologique repose sur l’interrogatoire etLe diagnostic étiologique repose sur l’interrogatoire et l’examen clinique comprenant une nasofibroscopie.l’examen clinique comprenant une nasofibroscopie.  complété par une LDS avec réalisation de prélèvementscomplété par une LDS avec réalisation de prélèvements biopsiques ou bactériologiques qui confirment le plusbiopsiques ou bactériologiques qui confirment le plus souvent le diagnostic.souvent le diagnostic.  Les moyens thérapeutiques dépendent du diagnostic etLes moyens thérapeutiques dépendent du diagnostic et du bilan lésionneldu bilan lésionnel

×