Traitement desTraitement des
Fractures du nezFractures du nez
planplan
IntroductionIntroduction
Rappel anatomiqueRappel anatomique
ÉpidémiologieÉpidémiologie
physiopathologiephysiopath...
IntroductionIntroduction
Le nez est une structure ostéocartilagineuse et musculo-mucocutanéeLe nez est une structure ostéo...
ÉpidémiologieÉpidémiologie
Les traumatismes nasaux représentent deLes traumatismes nasaux représentent de 45 % à 7445 % à ...
Physiopathologie :Physiopathologie :
impacts et conséquences lésionnellesimpacts et conséquences lésionnelles
Les fracture...
1.1. IMPACT LATÉRAL:IMPACT LATÉRAL:plusplus freqfreq
¶¶ Conséquences sur l’auvent osseuxConséquences sur l’auvent osseux
L...
22.. IMPACT FRONTALIMPACT FRONTAL:: plus gravesplus graves
¶¶ Impact direct antéropostérieurImpact direct antéropostérieur...
¶¶ Impact ascendant ou descendantImpact ascendant ou descendant
Conséquences sur l’auvent osseuxConséquences sur l’auvent ...
Étude cliniqueÉtude clinique
Les fractures du nez peuvent être isolées, et c’est la situationLes fractures du nez peuvent ...
InspectionInspection
•• Un œdème centrofacial .Un œdème centrofacial .
•• Une épistaxis uni- ou bilatérale.Une épistaxis u...
ImagerieImagerie
.) Les clichés de radiologie simple n’apportent que peu d’éléments à visée.) Les clichés de radiologie si...
FormesFormes cliniquescliniques
1.1. FORMES SELON L’ÂGEFORMES SELON L’ÂGE
¶¶ Formes du nouveau-néFormes du nouveau-né
La f...
TraitementTraitement
¶¶ ButsButs
–– but fonctionnel : rétablir une fonction ventilatoire normale ;but fonctionnel : rétabl...
2) Traitements orthopédiques2) Traitements orthopédiques
Ces traitements sont dans la majorité des cas suffisants.Ces trai...
ContentionContention
Contention externe:Contention externe:
Elle est assurée par des attelles thermoplastiques ou en plâtr...
3) Traitements chirurgicaux3) Traitements chirurgicaux
RéductionRéduction
Elle se fait le plus souvent par voie dissimulée...
¶¶ IndicationsIndications
La réduction de fracture nasale n’est indiquée qu’en cas deLa réduction de fracture nasale n’est...
¶¶ cas de l’cas de l’enfantenfant
Chez le jeune enfant, l’anesthésie générale avec intubation, associéeChez le jeune enfan...
Chez le jeune enfant, le phénomène de consolidation osseuseChez le jeune enfant, le phénomène de consolidation osseuse
sur...
conclusionconclusion
•• Les fractures du nez sont les plus fréquentes desLes fractures du nez sont les plus fréquentes des...
Fracture de la pyramide nasale
Fracture de la pyramide nasale
Fracture de la pyramide nasale
Fracture de la pyramide nasale
Fracture de la pyramide nasale
Fracture de la pyramide nasale
Fracture de la pyramide nasale
Fracture de la pyramide nasale
Fracture de la pyramide nasale
Fracture de la pyramide nasale
Fracture de la pyramide nasale
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Fracture de la pyramide nasale

1 844 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 844
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
36
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fracture de la pyramide nasale

  1. 1. Traitement desTraitement des Fractures du nezFractures du nez
  2. 2. planplan IntroductionIntroduction Rappel anatomiqueRappel anatomique ÉpidémiologieÉpidémiologie physiopathologiephysiopathologie Étude cliniqueÉtude clinique TraitementTraitement *But*But *Moyens*Moyens *Indication*Indication *Cas de l’enfant et le NNé*Cas de l’enfant et le NNé ConclusionConclusion
  3. 3. IntroductionIntroduction Le nez est une structure ostéocartilagineuse et musculo-mucocutanéeLe nez est une structure ostéocartilagineuse et musculo-mucocutanée complexe.complexe. Élément-clé de l’identité du patient, le nez représente également leÉlément-clé de l’identité du patient, le nez représente également le pare-choc médian de la face.pare-choc médian de la face. Les fractures de la pyramide nasale sont les plus fréquentes desLes fractures de la pyramide nasale sont les plus fréquentes des fractures du massif craniofacial ,occupent la 3ème place des fracturesfractures du massif craniofacial ,occupent la 3ème place des fractures du squelette humaindu squelette humain Cette fréquence est cependant largement sous-estimée car nombreCette fréquence est cependant largement sous-estimée car nombre dede ces fractures ne sont vues qu’à un stade tardif, dans le cadre deces fractures ne sont vues qu’à un stade tardif, dans le cadre de séquelles esthétiques et/ou fonctionnelles.séquelles esthétiques et/ou fonctionnelles. En dépit d’une prise en charge thérapeutique réputée simple,En dépit d’une prise en charge thérapeutique réputée simple, le taux de résultat imparfait après réduction d’une fracture des osle taux de résultat imparfait après réduction d’une fracture des os propres du nez est élevé, justifiant une connaissance précise de cettepropres du nez est élevé, justifiant une connaissance précise de cette pathologie.pathologie.
  4. 4. ÉpidémiologieÉpidémiologie Les traumatismes nasaux représentent deLes traumatismes nasaux représentent de 45 % à 7445 % à 74 % des fractures% des fractures de l’extrémité céphalique.de l’extrémité céphalique. Les fractures obstétricales, purement cartilagineuses,Les fractures obstétricales, purement cartilagineuses, passent souvent inaperçuespassent souvent inaperçues Chez l’enfant, les fractures du nez sont fréquentes (Chez l’enfant, les fractures du nez sont fréquentes ( 25 %25 % <12ans<12ans)) Chez l’adulte, les rixes, les accidents de sport et les accidentsChez l’adulte, les rixes, les accidents de sport et les accidents de la voie publique sont au premier plan des causes de fracturesde la voie publique sont au premier plan des causes de fractures du nez, avec une prédominance pour la populationdu nez, avec une prédominance pour la population masculinemasculine entre 20 et 30 ans .entre 20 et 30 ans . Chez le sujet âgé, les chutes représentent la première cause desChez le sujet âgé, les chutes représentent la première cause des fractures du nez.fractures du nez.
  5. 5. Physiopathologie :Physiopathologie : impacts et conséquences lésionnellesimpacts et conséquences lésionnelles Les fractures nasales concernent à la fois l’auvent nasal et le septum.Les fractures nasales concernent à la fois l’auvent nasal et le septum. On distingue pour l’auvent nasal des fractures non déplacées et desOn distingue pour l’auvent nasal des fractures non déplacées et des fractures déplacées.fractures déplacées. Le déplacement varie selon laLe déplacement varie selon la vitesse la force et la directionvitesse la force et la direction de l’impactde l’impact Lorsqu’il y a un déplacement, il se produit toujours une fractureLorsqu’il y a un déplacement, il se produit toujours une fracture du septum ostéocartilagineux :du septum ostéocartilagineux :
  6. 6. 1.1. IMPACT LATÉRAL:IMPACT LATÉRAL:plusplus freqfreq ¶¶ Conséquences sur l’auvent osseuxConséquences sur l’auvent osseux L’arête nasale est intacte mais déviée, le septum nasal, bien queL’arête nasale est intacte mais déviée, le septum nasal, bien que fracturé, ne présente pas de gros dégâts. Selon l’importance du choc:fracturé, ne présente pas de gros dégâts. Selon l’importance du choc: –– l’enfoncement unilatérall’enfoncement unilatéral : un seul os propre est enfoncé. L’arête: un seul os propre est enfoncé. L’arête nasale, la pointe du nez restent alignées sur la ligne médiane dunasale, la pointe du nez restent alignées sur la ligne médiane du visage ;visage ; –– la scoliose nasalela scoliose nasale : l’arête est déviée avec une angulation de l’arête: l’arête est déviée avec une angulation de l’arête à l’opposé de l’impact. La pointe reste médiane, surplombant laà l’opposé de l’impact. La pointe reste médiane, surplombant la columelle qui reste alignée au philtrum ;columelle qui reste alignée au philtrum ; –– le nez couchéle nez couché : la cloison se rompt, entraînant un déplacement du: la cloison se rompt, entraînant un déplacement du côté opposé de la pointecôté opposé de la pointe ¶¶ Conséquences sur le septumConséquences sur le septum Le déplacement est responsable d’une déviation de la pointeLe déplacement est responsable d’une déviation de la pointe en cas de fracture du septum cartilagineux.en cas de fracture du septum cartilagineux. Le septum osseux, est fracturé dès qu’il y a une déformationLe septum osseux, est fracturé dès qu’il y a une déformation de la pyramide osseuse.de la pyramide osseuse.
  7. 7. 22.. IMPACT FRONTALIMPACT FRONTAL:: plus gravesplus graves ¶¶ Impact direct antéropostérieurImpact direct antéropostérieur Conséquences sur l’auvent osseuxConséquences sur l’auvent osseux:: –– la fracture dite en « marche d’escalier ». L’arête nasale reste dansla fracture dite en « marche d’escalier ». L’arête nasale reste dans un plan sagittal, mais marque une ensellure qui est rapidementun plan sagittal, mais marque une ensellure qui est rapidement noyée dans l’œdème ;noyée dans l’œdème ; –– l’impaction du dôme. La fracture se produit entre les deux osl’impaction du dôme. La fracture se produit entre les deux os nasaux fracturés parallèlement, les apophyses montantes ayantnasaux fracturés parallèlement, les apophyses montantes ayant résisté ;résisté ; –– les fractures comminutives. Elles échappent à toute systématisation ;les fractures comminutives. Elles échappent à toute systématisation ; –– les dislocations orbitonasales. L’impact est encore plus violent queles dislocations orbitonasales. L’impact est encore plus violent que précédemment. La pyramide nasale s’impacte comme un coinprécédemment. La pyramide nasale s’impacte comme un coin osseux entre les apophyses montantes du maxillaire .osseux entre les apophyses montantes du maxillaire . Conséquences sur le septumConséquences sur le septum:: Quand il se produit une fracture septale, elle est volontiers verticaleQuand il se produit une fracture septale, elle est volontiers verticale
  8. 8. ¶¶ Impact ascendant ou descendantImpact ascendant ou descendant Conséquences sur l’auvent osseuxConséquences sur l’auvent osseux Les lésions décrites précédemment sont possibles. Au maximum, cesLes lésions décrites précédemment sont possibles. Au maximum, ces impacts peuvent être responsables de dislocations orbito-impacts peuvent être responsables de dislocations orbito- nasoethmoïdo- frontales.nasoethmoïdo- frontales. Aux lésions précédentes s’ajoutent une fractureAux lésions précédentes s’ajoutent une fracture de la racine frontale du nez, une fracture de la paroi antérieure dude la racine frontale du nez, une fracture de la paroi antérieure du sinus frontal, avec ou sans embarrure. La paroi postérieure du sinussinus frontal, avec ou sans embarrure. La paroi postérieure du sinus frontal peut être également fracturée avec un recul des structuresfrontal peut être également fracturée avec un recul des structures osseuses antérieures.osseuses antérieures. Conséquences sur le septumConséquences sur le septum Des fractures horizontales sont décrites, avec luxationDes fractures horizontales sont décrites, avec luxation chondrovomérienne. Une fracture de l’épine nasale estchondrovomérienne. Une fracture de l’épine nasale est classique en cas de traumatisme inférieur.classique en cas de traumatisme inférieur.
  9. 9. Étude cliniqueÉtude clinique Les fractures du nez peuvent être isolées, et c’est la situationLes fractures du nez peuvent être isolées, et c’est la situation de loin la plus fréquente, ou s’intégrer dans le cadre de traumatismesde loin la plus fréquente, ou s’intégrer dans le cadre de traumatismes plus sévères de la région centrofaciale, réalisant au maximum unplus sévères de la région centrofaciale, réalisant au maximum un tableau de fracture du complexe naso-ethmoïdomaxillo- fronto-orbitairetableau de fracture du complexe naso-ethmoïdomaxillo- fronto-orbitaire Interrogatoire:Interrogatoire: •• Jour, heure et circonstances du traumatisme.Jour, heure et circonstances du traumatisme. •• Existence d’un traumatisme nasal plus ancien s’accompagnantExistence d’un traumatisme nasal plus ancien s’accompagnant de déformations esthétiques ou de gêne respiratoire.de déformations esthétiques ou de gêne respiratoire. •• Notion de perte de connaissance lors du traumatisme.Notion de perte de connaissance lors du traumatisme. •• Importance de l’épistaxis.Importance de l’épistaxis. •• prises médicamenteuses pouvant interférer avec la coagulationprises médicamenteuses pouvant interférer avec la coagulation .. l’heure du dernier repas dans l’hypothèse d’un geste en urgence.l’heure du dernier repas dans l’hypothèse d’un geste en urgence. Les signes fonctionnels :Les signes fonctionnels : •• Douleurs spontanées de la région centrofaciale, exacerbées par la palpation.Douleurs spontanées de la région centrofaciale, exacerbées par la palpation. •• O N uni- ou bilatérale, principalement liée à un hématome de la cloison.O N uni- ou bilatérale, principalement liée à un hématome de la cloison. •• Anosmie liée à l’obstruction nasale.Anosmie liée à l’obstruction nasale.
  10. 10. InspectionInspection •• Un œdème centrofacial .Un œdème centrofacial . •• Une épistaxis uni- ou bilatérale.Une épistaxis uni- ou bilatérale. .. Des ecchymoses périorbitaires bilatérales (en « lunette »)Des ecchymoses périorbitaires bilatérales (en « lunette ») •• Une déformation nasale variable selon l’intensité et la direction du choc.Une déformation nasale variable selon l’intensité et la direction du choc. •• Plaies nasales dans le cadre de fractures ouvertes des os nasaux.Plaies nasales dans le cadre de fractures ouvertes des os nasaux. •• Appréciation de la perméabilité des fosses nasales au miroir de Glatzel.Appréciation de la perméabilité des fosses nasales au miroir de Glatzel. •• Rhinorrhée claire ou sérosanglante évoquant une brèche ostéoméningée.Rhinorrhée claire ou sérosanglante évoquant une brèche ostéoméningée. PalpationPalpation •• Rhinoscopie antérieure après mouchage des caillots permettantRhinoscopie antérieure après mouchage des caillots permettant de rechercher une zone de saignement, un hématome , une déviation septale...de rechercher une zone de saignement, un hématome , une déviation septale... •• douleur élective déclenchée par la palpation ou la mobilisation des os nasaux.douleur élective déclenchée par la palpation ou la mobilisation des os nasaux. •• palpation des autres reliefs osseux du massif facial à la recherchepalpation des autres reliefs osseux du massif facial à la recherche de lésions associéesde lésions associées Les signes de gravité sont également à rechercher.Les signes de gravité sont également à rechercher.
  11. 11. ImagerieImagerie .) Les clichés de radiologie simple n’apportent que peu d’éléments à visée.) Les clichés de radiologie simple n’apportent que peu d’éléments à visée préthérapeutique.préthérapeutique. •• Incidence deIncidence de profilprofil des os nasaux. permet de diagnostiquer undes os nasaux. permet de diagnostiquer un traittrait dede fracture ( déplacé ou non)fracture ( déplacé ou non) •• incidenceincidence racine-base du nezracine-base du nez: appréciation des déplacements osseux: appréciation des déplacements osseux latlat.. •• Incidences de l’étage moyen (Incidences de l’étage moyen (BlondeauBlondeau..), déplacement..), déplacement frontalfrontal et les lésionset les lésions osseuses associées du massif facial moyenosseuses associées du massif facial moyen .).)TDMTDM apporte de bonnes indications diagnostiques et préthérapeutiques .apporte de bonnes indications diagnostiques et préthérapeutiques . Les coupes axiales en particulier permettent de bien apprécier àLes coupes axiales en particulier permettent de bien apprécier à la fois le déplacement antéropostérieur et latéral.la fois le déplacement antéropostérieur et latéral. Ces clichés prennent toute leur importance dans le cadre des fracturesCes clichés prennent toute leur importance dans le cadre des fractures centrofaciales de type CNEMFO.centrofaciales de type CNEMFO. .. on s’aide éventuellement deon s’aide éventuellement de photographies d’identité .photographies d’identité .
  12. 12. FormesFormes cliniquescliniques 1.1. FORMES SELON L’ÂGEFORMES SELON L’ÂGE ¶¶ Formes du nouveau-néFormes du nouveau-né La fracture est due à l’appui forcé lors de l’expulsion ou à l’utilisation de forcepsLa fracture est due à l’appui forcé lors de l’expulsion ou à l’utilisation de forceps Cette fracture ne doit pas être méconnue et doit faire l’objet d’un traitementCette fracture ne doit pas être méconnue et doit faire l’objet d’un traitement orthopédique, sous peine de persistance et d’aggravation de la déformation avecorthopédique, sous peine de persistance et d’aggravation de la déformation avec la croissance.la croissance. ¶¶ FormesFormes de l’enfantde l’enfant La portion dominante de sa structure est cartilagineuse donc encoreLa portion dominante de sa structure est cartilagineuse donc encore Souple,et la croissance n’est pas terminée.Souple,et la croissance n’est pas terminée. De ce fait, une fracture du nez de l’enfant passe inaperçue car elle est masquéeDe ce fait, une fracture du nez de l’enfant passe inaperçue car elle est masquée par l’apparition rapide d’un œdème.par l’apparition rapide d’un œdème. Les lésions de la cloison sont probablement très sous-estimées,ellesLes lésions de la cloison sont probablement très sous-estimées,elles sont observées essentiellementsont observées essentiellement au stade séquellaire à l’âge adulte.au stade séquellaire à l’âge adulte. ¶¶ Formes du sujet âgéFormes du sujet âgé Elles sont fréquemment comminutives, en relation avec la fragilitéElles sont fréquemment comminutives, en relation avec la fragilité osseuse des personnes âgées.osseuse des personnes âgées. 2.2. FORMES ASSOCIÉESFORMES ASSOCIÉES ¶¶ Formes associées à une lésion de la région craniofacialeFormes associées à une lésion de la région craniofaciale ¶ Formes associées à une lésion d’une autre région¶ Formes associées à une lésion d’une autre région 3.3. FORMES SÉQUELLAIRESFORMES SÉQUELLAIRES
  13. 13. TraitementTraitement ¶¶ ButsButs –– but fonctionnel : rétablir une fonction ventilatoire normale ;but fonctionnel : rétablir une fonction ventilatoire normale ; –– but esthétiquebut esthétique ¶¶ MoyensMoyens 1)Traitements médicaux1)Traitements médicaux •• Les AINS, en accélérant la résorption de l’œdème, permettentLes AINS, en accélérant la résorption de l’œdème, permettent d’effectuer un bilan morphologique plus satisfaisant 3 à 4 j aprèsd’effectuer un bilan morphologique plus satisfaisant 3 à 4 j après •• Les antibiotiques ne sont prescrits qu’en cas de fractureLes antibiotiques ne sont prescrits qu’en cas de fracture ouverte ou lorsque la durée d’un tamponnement nasal estouverte ou lorsque la durée d’un tamponnement nasal est>48h.>48h. •• Les traitements locaux : lavage des fosses nasales au sérumLes traitements locaux : lavage des fosses nasales au sérum physiologique, décongestionnants locaux sont égalementphysiologique, décongestionnants locaux sont également prescrits pendant quelques jours.prescrits pendant quelques jours. ..il est indispensable en cas de plaies cutanées de vérifier lail est indispensable en cas de plaies cutanées de vérifier la couverture antitétanique du patient.couverture antitétanique du patient.
  14. 14. 2) Traitements orthopédiques2) Traitements orthopédiques Ces traitements sont dans la majorité des cas suffisants.Ces traitements sont dans la majorité des cas suffisants. RéductionRéduction - En cas de déformation latérale de la pyramide nasale, la réduction externe- En cas de déformation latérale de la pyramide nasale, la réduction externe des fractures se fait en mobilisant les foyers de fracture et en remodelant les osdes fractures se fait en mobilisant les foyers de fracture et en remodelant les os propres du nez avec les doigtspropres du nez avec les doigts - En cas d’impaction des os propres du nez, la mobilisation et la réduction se- En cas d’impaction des os propres du nez, la mobilisation et la réduction se font par voie endonasale avec différents instrumentsfont par voie endonasale avec différents instruments -La réduction des fractures de la cloison nasale commence par replacer-La réduction des fractures de la cloison nasale commence par replacer la base du cartilage quadrangulaire dans son rail vomérien.la base du cartilage quadrangulaire dans son rail vomérien. -un contrôle endoscopique est indispensable pour les fracture post-un contrôle endoscopique est indispensable pour les fracture post (si une déviation de la cloison persiste, certains proposent de réaliser(si une déviation de la cloison persiste, certains proposent de réaliser d’emblée une septoplastie )d’emblée une septoplastie ) Lors de ces gestes, on se doit d’être le plus atraumatique (blessure muq) .Lors de ces gestes, on se doit d’être le plus atraumatique (blessure muq) . Il faut controler entre pouce et index de la main libre la bonne remise enIl faut controler entre pouce et index de la main libre la bonne remise en place des fragments osseux et la profondeur d’introduction de ses instruments,place des fragments osseux et la profondeur d’introduction de ses instruments, évitant ainsi une atteinte de l’étage antérieur de la base du crâne.évitant ainsi une atteinte de l’étage antérieur de la base du crâne.
  15. 15. ContentionContention Contention externe:Contention externe: Elle est assurée par des attelles thermoplastiques ou en plâtre,Elle est assurée par des attelles thermoplastiques ou en plâtre, moulées sur la pyramide nasale, laissées en place pendant 1 semainemoulées sur la pyramide nasale, laissées en place pendant 1 semaine Certains renforcent cette contention par des Steri-Strip®Certains renforcent cette contention par des Steri-Strip® Contention interne:Contention interne: Les fractures de la cloison nasale sont maintenues par des attelles enLes fractures de la cloison nasale sont maintenues par des attelles en Silastic® laissées en placependant 7 à 10 joursSilastic® laissées en placependant 7 à 10 jours La contention des fractures du nez est assurée grâce à unLa contention des fractures du nez est assurée grâce à un tamponnement par des mèches grasses antiseptiques ou par destamponnement par des mèches grasses antiseptiques ou par des tampons expansibles (Merocel®, Ultrapack®).tampons expansibles (Merocel®, Ultrapack®). Elle permettent en général une contention plus efficace des fracturesElle permettent en général une contention plus efficace des fractures instables. Cette contention est laissée en place de 2 à 4 jours.instables. Cette contention est laissée en place de 2 à 4 jours.
  16. 16. 3) Traitements chirurgicaux3) Traitements chirurgicaux RéductionRéduction Elle se fait le plus souvent par voie dissimulée muqueuse typeElle se fait le plus souvent par voie dissimulée muqueuse type (rhinoseptoplastie).(rhinoseptoplastie). Elle peut se faire par voie externe cutanée;Elle peut se faire par voie externe cutanée; soit en utilisant les plaies préexistantessoit en utilisant les plaies préexistantes soit par une incision columellaire,soit par une incision columellaire, ContentionContention Les techniques de contention par voie sanglante sont nombreusesLes techniques de contention par voie sanglante sont nombreuses Une des techniques consiste à stabiliser le ou les foyers de fractureUne des techniques consiste à stabiliser le ou les foyers de fracture parpar un embrochage transnasal à l’aide d’un fil d’acier passé en U de part etun embrochage transnasal à l’aide d’un fil d’acier passé en U de part et d’autre de la pyramide nasale, soit à l’aveugle, soit par de petitesd’autre de la pyramide nasale, soit à l’aveugle, soit par de petites incisions paracanthales bilatéralesincisions paracanthales bilatérales
  17. 17. ¶¶ IndicationsIndications La réduction de fracture nasale n’est indiquée qu’en cas deLa réduction de fracture nasale n’est indiquée qu’en cas de modification de la forme du nez, visible malgré l’œdème, ou surmodification de la forme du nez, visible malgré l’œdème, ou sur déplacement prouvé radiologiquement.déplacement prouvé radiologiquement. La plus part des lésions sont traitéesLa plus part des lésions sont traitées secondairementsecondairement. au maximum. au maximum Dans les 10 à 12 jours suivant le traumatisme.Dans les 10 à 12 jours suivant le traumatisme. Certaines lésions nécessitent un traitementCertaines lésions nécessitent un traitement immédiatimmédiat:: •• L’hématome de la cloisonL’hématome de la cloison ;doit être incisé et évacué complètement;doit être incisé et évacué complètement afin d’éviter une surinfection et/ou une nécrose cartilagineuse.afin d’éviter une surinfection et/ou une nécrose cartilagineuse. associer au méchage serré uni- ou bilatéral, une antibiothérapie.associer au méchage serré uni- ou bilatéral, une antibiothérapie. •• Lorsque le patient est vu dans les toutesLorsque le patient est vu dans les toutes premières heurespremières heures;; il est possible de réaliser une réduction orthopédique en urgence.il est possible de réaliser une réduction orthopédique en urgence. •• Les fracturesLes fractures ouvertes;ouvertes; après désinfection et parage très économe de la plaie,après désinfection et parage très économe de la plaie, on réduit la fracture et les berges de la plaie sont soigneusement suturées paron réduit la fracture et les berges de la plaie sont soigneusement suturées par points séparés.points séparés. Dans certains cas , la plaie peut être utilisée comme voie d’abord.Dans certains cas , la plaie peut être utilisée comme voie d’abord.
  18. 18. ¶¶ cas de l’cas de l’enfantenfant Chez le jeune enfant, l’anesthésie générale avec intubation, associéeChez le jeune enfant, l’anesthésie générale avec intubation, associée à une rétraction muqueuse, est la règle. Beaucoup d’auteurs sontà une rétraction muqueuse, est la règle. Beaucoup d’auteurs sont partisans d’une réduction à foyer fermé avec un résultat éventuellementpartisans d’une réduction à foyer fermé avec un résultat éventuellement incomplet ,sans exclure la possibilité de réaliser un geste chirurgicalincomplet ,sans exclure la possibilité de réaliser un geste chirurgical complémentaire à distance de la période de croissancecomplémentaire à distance de la période de croissance La place du traitement chirurgical est définie par BerthetLa place du traitement chirurgical est définie par Berthet –– en l’absence de fracture septale: traitement orthopédique.en l’absence de fracture septale: traitement orthopédique. –– en cas de fracture septale :en cas de fracture septale : * chez l’enfant de* chez l’enfant de moins de 5 ansmoins de 5 ans, aucune réduction chirurgicale ou une, aucune réduction chirurgicale ou une réduction fermée ;réduction fermée ; *chez l’enfant de*chez l’enfant de plus de 5 ansplus de 5 ans, en cas d’importantes lésions, on pratique, en cas d’importantes lésions, on pratique d’abord une réduction fermée qui, si elle s’avèreimpossible ou insuffisante,d’abord une réduction fermée qui, si elle s’avèreimpossible ou insuffisante, Fait discuter le passage direct à une réduction chirurgicale.Fait discuter le passage direct à une réduction chirurgicale. -En cas de lésions septales minimes, on utilise une technique fermée.-En cas de lésions septales minimes, on utilise une technique fermée.
  19. 19. Chez le jeune enfant, le phénomène de consolidation osseuseChez le jeune enfant, le phénomène de consolidation osseuse survient plus précocement d’où la nécessité d’intervenir en moyennesurvient plus précocement d’où la nécessité d’intervenir en moyenne plus tôt que chez l’adulte.plus tôt que chez l’adulte. ¶¶ Nouveau-néNouveau-né La déformation nasale peut se réduire spontanément. Toutefois, enLa déformation nasale peut se réduire spontanément. Toutefois, en cascas de luxation septale, une réduction orthopédique est requise.de luxation septale, une réduction orthopédique est requise. Elle est réalisée immédiatement avec unélévateur, surtout si elleElle est réalisée immédiatement avec unélévateur, surtout si elle entraîne une gêne respiratoire évidente dans la période néonatale, ouentraîne une gêne respiratoire évidente dans la période néonatale, ou secondairement, si elle persiste après quelques jours.secondairement, si elle persiste après quelques jours. Le méchageest à proscrire afin de ne pas gêner la respiration nasaleLe méchageest à proscrire afin de ne pas gêner la respiration nasale dunouveau-né.dunouveau-né.
  20. 20. conclusionconclusion •• Les fractures du nez sont les plus fréquentes desLes fractures du nez sont les plus fréquentes des fractures du massif facial.fractures du massif facial. •• L’œdème post-traumatique peut masquer desL’œdème post-traumatique peut masquer des déformations nasales pendant plusieurs jours.déformations nasales pendant plusieurs jours. •• Le diagnostic est principalement clinique.Le diagnostic est principalement clinique. •• Le traitement a un double but esthétique et fonctionnel.Le traitement a un double but esthétique et fonctionnel. •• En fonction de la sévérité du déplacement, la réductionEn fonction de la sévérité du déplacement, la réduction nasale peut être orthopédique ou chirurgicale.nasale peut être orthopédique ou chirurgicale. •• L’hématome de cloison est une urgence chirurgicale.L’hématome de cloison est une urgence chirurgicale. •• Les séquelles esthétiques et fonctionnelles d’uneLes séquelles esthétiques et fonctionnelles d’une fracture nasale mal réduite sont difficiles à corrigerfracture nasale mal réduite sont difficiles à corriger

×