Introduction:Introduction:
– La prise en charge de la surdité a bénéficié cesLa prise en charge de la surdité a bénéficié ...
Qu’est ce qu’un implant cochléaire?Qu’est ce qu’un implant cochléaire?
– L’implant cochléaire est une prothèseL’implant co...
L’implant cochléaire se compose:L’implant cochléaire se compose:
 D’un microphone.D’un microphone.
 D’un processeur voca...
Fonctionnement de l’implantFonctionnement de l’implant
cochléaire:cochléaire:
1.1. Le microphone capte le son et leLe micr...
Matériel:Matériel:
– Le matériel nécessaire à toute chirurgie deLe matériel nécessaire à toute chirurgie de
l’oreille moye...
Actuellement 04 dispositifs sont majoritairementActuellement 04 dispositifs sont majoritairement
utilisés à travers le mon...
Préparation du malade en sallePréparation du malade en salle
opératoire:opératoire:
– L’installation du malade a un intérê...
Technique chirurgicale:Technique chirurgicale:
L’intervention se pratique sous anesthésieL’intervention se pratique sous a...
1.1. Abords des tissus mous (Incision):Abords des tissus mous (Incision):
– La La voie rétro auriculaire:La La voie rétro ...
2.2. Mastoïdectomie:Mastoïdectomie:
Certains éléments sont essentiels à sa réussite:Certains éléments sont essentiels à sa...
3.3. Réalisation du site d’accueil pour leRéalisation du site d’accueil pour le
stimulateur:stimulateur:
Une cavité pour l...
4.4. Tympanotomie postérieure:Tympanotomie postérieure:
− L’ouverture du récéssusL’ouverture du récéssus
du facial est réa...
5.5. Cochléostomie et insertion du porteCochléostomie et insertion du porte
électrodes:électrodes:
– Ce temps est précédé ...
– L’insertion du porteL’insertion du porte
électrodes dans la rampeélectrodes dans la rampe
tympanique est suivie par laty...
6.6. Vérification de l’implant:Vérification de l’implant:
En fin d’intervention:En fin d’intervention:
− Une radiographie ...
En per opératoire:En per opératoire:
– Une atteinte du nerf facial peut se produire lors de laUne atteinte du nerf facial ...
En post opératoire immédiat:En post opératoire immédiat:
– Les suites opératoires sont généralement simples, misLes suites...
Complications liées à l’usage de l’implant:Complications liées à l’usage de l’implant:
Sont rares:Sont rares:
– Une nécros...
Précautions post opératoires:Précautions post opératoires:
L’implanté devra éviter:L’implanté devra éviter:
– Tout sport d...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Implantation cochléaire

491 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
491
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Implantation cochléaire

  1. 1. Introduction:Introduction: – La prise en charge de la surdité a bénéficié cesLa prise en charge de la surdité a bénéficié ces dernières années du développement de multiplesdernières années du développement de multiples outils techniques.outils techniques. – L’implant cochléaire a réussi à transformer leL’implant cochléaire a réussi à transformer le statut du sourd, autrefois handicapé à vie.statut du sourd, autrefois handicapé à vie. – Sa mise en place requiert une très bonne maîtriseSa mise en place requiert une très bonne maîtrise de la chirurgie des cavités postérieures de l’oreillede la chirurgie des cavités postérieures de l’oreille moyenne.moyenne.
  2. 2. Qu’est ce qu’un implant cochléaire?Qu’est ce qu’un implant cochléaire? – L’implant cochléaire est une prothèseL’implant cochléaire est une prothèse partiellement implantable qui permet de stimulerpartiellement implantable qui permet de stimuler électriquement le nerf auditif.électriquement le nerf auditif. – C’est donc un transducteur qui transforme leC’est donc un transducteur qui transforme le signal acoustique en un signal électrique.signal acoustique en un signal électrique.
  3. 3. L’implant cochléaire se compose:L’implant cochléaire se compose:  D’un microphone.D’un microphone.  D’un processeur vocal.D’un processeur vocal.  D’une antenne-aimant, c’estD’une antenne-aimant, c’est la partie externe.la partie externe.  D’un microprocesseurD’un microprocesseur récepteur-stimulateur.récepteur-stimulateur.  D’un porte électrode, c’est laD’un porte électrode, c’est la partie interne implantable.partie interne implantable.
  4. 4. Fonctionnement de l’implantFonctionnement de l’implant cochléaire:cochléaire: 1.1. Le microphone capte le son et leLe microphone capte le son et le transmet au processeur vocal.transmet au processeur vocal. 2.2. Qui sélectionne et code les élémentsQui sélectionne et code les éléments sonores les plus utiles à lasonores les plus utiles à la compréhension de la parole.compréhension de la parole. 3.3. Ce signal atteint le récepteur-Ce signal atteint le récepteur- stimulateur sous cutané parstimulateur sous cutané par radiofréquence via l’antenneradiofréquence via l’antenne magnétique.magnétique. 4.4. Le récepteur–stimulateur transforme leLe récepteur–stimulateur transforme le signal sonore en impulsionssignal sonore en impulsions électriques.électriques. 5.5. Et les transmet au faisceauEt les transmet au faisceau d’électrodes inséré dans la ramped’électrodes inséré dans la rampe tympanique de la cochlée.tympanique de la cochlée. 6.6. Puis au nerf auditif.Puis au nerf auditif.
  5. 5. Matériel:Matériel: – Le matériel nécessaire à toute chirurgie deLe matériel nécessaire à toute chirurgie de l’oreille moyenne.l’oreille moyenne. – Un système de monitorage du nerf facial.Un système de monitorage du nerf facial. – Un appareil pour le recueil des PEA.Un appareil pour le recueil des PEA. – Un implant cochléaire.Un implant cochléaire.
  6. 6. Actuellement 04 dispositifs sont majoritairementActuellement 04 dispositifs sont majoritairement utilisés à travers le monde:utilisés à travers le monde:  Digisonic (MXM) France.Digisonic (MXM) France.  Nucléus (Cochlear) Australie.Nucléus (Cochlear) Australie.  Clarion (Advenced Bionics) États Unis.Clarion (Advenced Bionics) États Unis.  Cambi40 (MedEL) Autriche.Cambi40 (MedEL) Autriche.
  7. 7. Préparation du malade en sallePréparation du malade en salle opératoire:opératoire: – L’installation du malade a un intérêt majeur.L’installation du malade a un intérêt majeur. – Le malade est en décubitus dorsal, tête tournéeLe malade est en décubitus dorsal, tête tournée du coté opposé à l’opérateur mettant ladu coté opposé à l’opérateur mettant la mastoïde dans un plan horizontal.mastoïde dans un plan horizontal. – La région mastoïdienne, rasée, est badigeonnéeLa région mastoïdienne, rasée, est badigeonnée à l’aide d’un antiseptique.à l’aide d’un antiseptique. – La mise en place d’un monitorage du nerf facialLa mise en place d’un monitorage du nerf facial est recommandée.est recommandée.
  8. 8. Technique chirurgicale:Technique chirurgicale: L’intervention se pratique sous anesthésieL’intervention se pratique sous anesthésie générale et a pour but la mise en place desgénérale et a pour but la mise en place des électrodes dans la rampe tympanique de laélectrodes dans la rampe tympanique de la cochlée à travers une tympanotomiecochlée à travers une tympanotomie postérieure.postérieure.
  9. 9. 1.1. Abords des tissus mous (Incision):Abords des tissus mous (Incision): – La La voie rétro auriculaire:La La voie rétro auriculaire: donne un large accès à ladonne un large accès à la mastoïde grâce à unemastoïde grâce à une incision à distance du sillonincision à distance du sillon rétro auriculaire.rétro auriculaire. – Chez l’enfant de moins deChez l’enfant de moins de 02 ans, la pointe02 ans, la pointe mastoïdienne n’étant pasmastoïdienne n’étant pas développée, cette incisiondéveloppée, cette incision doit être la plus horizontaledoit être la plus horizontale possible afin d’éviter depossible afin d’éviter de léser le nerf facial.léser le nerf facial.
  10. 10. 2.2. Mastoïdectomie:Mastoïdectomie: Certains éléments sont essentiels à sa réussite:Certains éléments sont essentiels à sa réussite: – Les berges supérieure et postérieure de laLes berges supérieure et postérieure de la cavité doivent être abaissées au maximumcavité doivent être abaissées au maximum.. – Le mur du facial doit être aminci etLe mur du facial doit être aminci et parfaitement rectiligne.parfaitement rectiligne. – 2 repères sont importants:2 repères sont importants:  Le canal semi-circulaire horizontal.Le canal semi-circulaire horizontal.  La courte apophyse de l’enclume.La courte apophyse de l’enclume.
  11. 11. 3.3. Réalisation du site d’accueil pour leRéalisation du site d’accueil pour le stimulateur:stimulateur: Une cavité pour loger le stimulateur est fraiséeUne cavité pour loger le stimulateur est fraisée derrière la cavité de mastoïdectomie en tenantderrière la cavité de mastoïdectomie en tenant compte de la finesse de la corticale osseusecompte de la finesse de la corticale osseuse chez l’enfant.chez l’enfant.
  12. 12. 4.4. Tympanotomie postérieure:Tympanotomie postérieure: − L’ouverture du récéssusL’ouverture du récéssus du facial est réalisée endu facial est réalisée en prenant comme repèresprenant comme repères initial la fossa incudis.initial la fossa incudis. – Cette tympanotomieCette tympanotomie postérieure doit êtrepostérieure doit être prolongée vers le basprolongée vers le bas pour bien repérer lapour bien repérer la fenêtre ronde.fenêtre ronde. – La niche de la fenêtreLa niche de la fenêtre ronde est habituellementronde est habituellement visible 2mm au dessousvisible 2mm au dessous de l’étrier.de l’étrier.
  13. 13. 5.5. Cochléostomie et insertion du porteCochléostomie et insertion du porte électrodes:électrodes: – Ce temps est précédé par laCe temps est précédé par la vérification de l’hémostase.vérification de l’hémostase. – La cochléostomie est réaliséeLa cochléostomie est réalisée en fraisant minutieusement laen fraisant minutieusement la partie antérosupérieure de lapartie antérosupérieure de la fenêtre ronde.fenêtre ronde. – L’issue de liquideL’issue de liquide périlymphatique confirmepérilymphatique confirme l’ouverture de la rampel’ouverture de la rampe tympanique.tympanique. – La cochléostomie est ensuiteLa cochléostomie est ensuite élargie à la demande jusqu’àélargie à la demande jusqu’à obtention de la taille nécessaireobtention de la taille nécessaire au passage du faisceauau passage du faisceau d’électrodes.d’électrodes.
  14. 14. – L’insertion du porteL’insertion du porte électrodes dans la rampeélectrodes dans la rampe tympanique est suivie par latympanique est suivie par la fixation du stimulateur dansfixation du stimulateur dans sa loge.sa loge. – Le porte électrodes est fixé àLe porte électrodes est fixé à son tour à travers lason tour à travers la tympanotomie postérieuretympanotomie postérieure par de petits fragments depar de petits fragments de muscles mêlés à de la collemuscles mêlés à de la colle et de la poudre d’os.et de la poudre d’os.
  15. 15. 6.6. Vérification de l’implant:Vérification de l’implant: En fin d’intervention:En fin d’intervention: − Une radiographie en incidence de Chaussée IIIUne radiographie en incidence de Chaussée III est réalisée.est réalisée. − Le fonctionnement de l’implant est testé par laLe fonctionnement de l’implant est testé par la mesure des potentiels évoqués électriques.mesure des potentiels évoqués électriques.
  16. 16. En per opératoire:En per opératoire: – Une atteinte du nerf facial peut se produire lors de laUne atteinte du nerf facial peut se produire lors de la tympanotomie postérieure.tympanotomie postérieure. – Une ossification labyrinthique complète empêchantUne ossification labyrinthique complète empêchant l’insertion d’un nombre suffisant d’ électrodes peut sel’insertion d’un nombre suffisant d’ électrodes peut se voir surtout dans les surdités post méningitiques.voir surtout dans les surdités post méningitiques. – Un geyser au moment de la cochléostomie peut seUn geyser au moment de la cochléostomie peut se produire en cas de malformation de Mondini.produire en cas de malformation de Mondini. ComplicationsComplications chirurgicales:chirurgicales:
  17. 17. En post opératoire immédiat:En post opératoire immédiat: – Les suites opératoires sont généralement simples, misLes suites opératoires sont généralement simples, mis à part quelques vertiges et bourdonnements d’oreilleà part quelques vertiges et bourdonnements d’oreille paradoxalement plus fréquents chez l’adulte.paradoxalement plus fréquents chez l’adulte. – Des complications peuvent se voir très rarement àDes complications peuvent se voir très rarement à type:type:  De fièvre.De fièvre.  D’infection de la plaie.D’infection de la plaie.  De méningite.De méningite.
  18. 18. Complications liées à l’usage de l’implant:Complications liées à l’usage de l’implant: Sont rares:Sont rares: – Une nécrose cutanée en regard de l’aimant.Une nécrose cutanée en regard de l’aimant. – Une panne du récepteur-stimulateur peut entraîner leUne panne du récepteur-stimulateur peut entraîner le retrait de l’implant ou son remplacement.retrait de l’implant ou son remplacement. – Une extrusion de l’implant nécessite une nouvelleUne extrusion de l’implant nécessite une nouvelle intervention chirurgicale.intervention chirurgicale. – Les effets à long terme de la stimulation électriqueLes effets à long terme de la stimulation électrique chronique sont inconnus à ce jour.chronique sont inconnus à ce jour.
  19. 19. Précautions post opératoires:Précautions post opératoires: L’implanté devra éviter:L’implanté devra éviter: – Tout sport de contact.Tout sport de contact. – Tout rayonnement ionisant au voisinage de l’implant.Tout rayonnement ionisant au voisinage de l’implant. – L’utilisation d’une électrocoagulation monopolaire auL’utilisation d’une électrocoagulation monopolaire au cours d’une chirurgie.cours d’une chirurgie. – Une imagerie par résonance magnétique.Une imagerie par résonance magnétique. Il devra aussi porter en permanence sa carte d’implanté.Il devra aussi porter en permanence sa carte d’implanté.

×