Revêtement et morphologie du
larynx
Plan du cours
 Introduction
 Intérêt d’étude
 Embryologie
 Anatomie descriptive
 Rapports
 Vascularisation
 Innerva...
Introduction
 Le larynx est la partie haute des voies aériennes , il joue un rôle important dans la
phonation par l’émiss...
Intérêt d’étude
 Anatomique: par les rapports qu’il présente avec
-Le pharynx et la trachée qu’il met en communication ;
...
Intérêt d’étude
 Thérapeutique:
- Intubation, extraction de corps étrangers;
- Traitement des sténoses: par voie endoscop...
Embryologie
 La formation du larynx dépend de la conjonction de différents
événements:
 Apparition du septum séparant le...
Anatomie descriptive
 Le larynx est un conduit musculo-
cartilagino-membraneux, impair,
médian, de topographie cranio-
ca...
Anatomie descriptive
éléments cartilagineux
 Cartilage thyroïde :
• A la forme d’un dièdre;
• Formé de deux lames
quadril...
Anatomie descriptive
éléments cartilagineux
 Cartilage cricoïde:
• A la forme d’une bague chevalière
à chaton postérieur,...
Anatomie descriptive
éléments cartilagineux
 Cartilage aryténoïde:
• A la forme d’une pyramide
triangulaire de 15 mm de h...
Anatomie descriptive
éléments cartilagineux
 Cartilage épi glottique:
• Lame cartilagineuse mince,
comparée à une pétale ...
 Cartilages accessoires:
• Deux cartilages cornicules au
somment de l’aryténoïde;
• Un cartilage inter aryténoïdien;
• De...
Anatomie descriptive
Les membranes
 Membrane thyro-hyoïdienne:
• Lame fibro-élastique haute de 3
cm;
• Tendue du bords in...
Anatomie descriptive
Les membranes
 Membrane crico-thyroïdienne:
• Haute d’environs 1cm, elle unit le
bord inférieur du c...
Anatomie descriptive
articulations
 Crico-aryténoïdienne:
• Unit la base de la pyramide
aryténoïdienne à la surface
artic...
Anatomie descriptive
appareil ligamentaire
Anatomie descriptive
appareil musculaire
 Muscles extrinsèques:
• Amarrent le larynx au pharynx à la
langue et au squelet...
Anatomie descriptive
appareil musculaire
 Muscles intrinsèques:
• Ont toutes leurs attaches sur le
larynx;
• Assurent la ...
Anatomie descriptive
appareil musculaire
 Constricteurs de la glotte:
• Muscles thyro-aryténoïdiens:
• Constituent le sph...
Anatomie descriptive
appareil musculaire
 Muscle crico-aryténoïdien latéral:
• Tendu ,en haut , de l’apophyse
musculaire ...
Anatomie descriptive
appareil musculaire
 Muscle inter-aryténoïdien:
• Ou aryténoïdien transverse;
• S’insert sur la face...
Anatomie descriptive
appareil musculaire
 Dilatateurs de la glotte:
• Muscle crico-aryténoïdien
postérieur:
• Le plus vol...
Anatomie descriptive
appareil musculaire
 Tenseur des cordes vocales:
• Crico-thyroïdien:
• Sa contraction fait basculer ...
Anatomie descriptive
squelette conjonctif endolaryngé
 Le larynx est un conduit de 5 cm de hauteur et de 3,5 cm de diamèt...
Anatomie descriptive
étage sus glottique
 Situé au dessus du plan des cordes vocales;
comporte:
 La margelle laryngée : ...
Anatomie descriptive
étage glottique
 C’est l’espace compris entre les deux cordes vocales ; d’une longueur de 25
à 30 mm...
Anatomie descriptive
étage sous glottique
 Il s’agit du segment le plus rétrécit de la filière laryngée;
 A ce niveau la...
Rapports
avec la paroi cervicale
 Le larynx est un organe superficiel et saillant à la partie médiane du
cou ; il répond ...
Rapports
pharyngés
 En arrière à la paroi postérieure de l’hypo pharynx , en avant de la
colonne cervicale;
 En avant la...
Vascularisation
 Artérielle: assurée par trois pédicules:
 Artère laryngée supérieure: branche de la thyroïdienne supéri...
Vascularisation
 Lymphatiques :
 Ils se divisent en deux trocs: sus glottique, très important ;
sous glottique, plus fin...
Innervation
 Elle est assurée par les deux branches du nerf vague:
 Nerf laryngé sup :
Nerf mixte , essentiellement sens...
Exploration
 Interrogatoire:
• Antécédents alcoolo-tabagiques;
• Antécédents de laryngites chroniques;
• Antécédents d’ir...
Exploration
 Examens para-cliniques:
• Laryngoscopie directe en suspension: permet de faire un bilan lésionnel plus
préci...
Voies d’abord
 Endoscopique:
• Indiquée lors de tumeurs limitées aux cordes vocales, sans extension à la
commissure antér...
Conclusion
 Le larynx est un organe noble du fait de son rôle essentiel dans la
respiration
 Il est aussi un organe fonc...
Larynx
Larynx
Larynx
Larynx
Larynx
Larynx
Larynx
Larynx
Larynx
Larynx
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Larynx

2 756 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 756
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Chez le nouveau-né, le diastème laryngé est une malformation congénitale qui consiste en une fente laryngée postérieure ou laryngo-trachéale. La détresse respiratoire qui en résulte apparaît généralement dès le premier jour et le traitement sera le plus souvent chirurgical
    ciale, Hôpital d'enfants Armand Trousseau, Paris Le diastème laryngé ou laryngo-trachéal est une malformation congénitale rare, dûe à un défaut de segmentation entre les voles aériennes et digestives
  • Larynx

    1. 1. Revêtement et morphologie du larynx
    2. 2. Plan du cours  Introduction  Intérêt d’étude  Embryologie  Anatomie descriptive  Rapports  Vascularisation  Innervation  Exploration  Voies d’abord  Conclusion
    3. 3. Introduction  Le larynx est la partie haute des voies aériennes , il joue un rôle important dans la phonation par l’émission du son fondamental, la déglutition par sa fermeture et la protection des voies aériennes et la respiration car constitue la zone charnière entre le pharynx et la trachée, il est formé de deux structures:  Un cône fibro-élastique, qui fait suite au pharynx et qui se termine par la trachée, c’est le tube laryngé , dont le revêtement est une muqueuse de type respiratoire,  Une charpente ostéo-cartilagineuse qui soutient et protège le tube laryngé, c’est l’appareil thyro-hyoïdien , formée par: o Trois cartilages impairs médians : épiglottique , thyroïde et cricoïde. o Trois cartilages paires : corniculés, aryténoïdes et cunéiformes. o Des cartilages accessoires : _ Cartilages sésamoïdes postérieurs, articulés avec l’aryténoïde et le corniculé homolatéral; – cartilages triticés dans les ligaments thyro-hyoïdiens latéraux ; – cartilage inter-aryténoïdien dans le ligament crico-corniculé ; – cartilages sésamoïdes antérieurs dans les ligaments thyro-aryténoïdiens inférieurs ;
    4. 4. Intérêt d’étude  Anatomique: par les rapports qu’il présente avec -Le pharynx et la trachée qu’il met en communication ; -La glande thyroïde ; -La bouche œsophagienne ; -Les vaisseaux du cou.  Physiologique: car il a un rôle important dans la phonation, la déglutition et la respiration.  Pathologique: -Inflammatoire: laryngites aiguës et chroniques œdème laryngé -Traumatique: interne( corps étranger, ingestion de caustique , au cours d’une endoscopie) externe(chirurgie de la thyroïde, contusion post-traumatique, plaie) -Tumoral: bénigne: polype, nodule ,lipome , laryngocèle… maligne : cancers du larynx - Embryologique: palmure, diaphragme , diastème...
    5. 5. Intérêt d’étude  Thérapeutique: - Intubation, extraction de corps étrangers; - Traitement des sténoses: par voie endoscopique( dilatation ou au laser) par voie externe( laryngectomie totale) -Traitement des tumeurs.
    6. 6. Embryologie  La formation du larynx dépend de la conjonction de différents événements:  Apparition du septum séparant le tractus digestif du tractus respiratoire;  L’ébauche du larynx est une masse entodermique ou lame épithéliale laryngée; qui vas proliférer et se tubuliser pour former la cavité laryngée;  L’appareil hyo-thyroïdien provient des arcs branchiaux:  2ème arc donne petites cornes de l’os hyoïde et le ligament stylo-hyoïdien,  3ème arc a l’origine des grandes cornes de l’os hyoïde et grandes cornes du cartilage thyroïde, de la majorité des muscles extrinsèques et du crico-thyroïdien;  4ème arc donne les lames du cartilage thyroïde,  Le cartilage cricoïde est considéré comme un arc trachéal différentié, dont l’origine est le 5ème arc de même pour les aryténoïdes.  L’évolution du larynx dépend du développement simultané de: o La lame épithéliale d’origine entodermique; o Des derniers arcs branchiaux d’origine mésenchymateuse.
    7. 7. Anatomie descriptive  Le larynx est un conduit musculo- cartilagino-membraneux, impair, médian, de topographie cranio- caudale avec une partie supérieure mobile: l’épiglotte et extrémité inférieure fixée à la trachée.  Chez le nouveau né le larynx est très haut situé, avec une épiglotte très proche du voile du palais ou au contacte de se dernier(ce qui explique la respiration nasale exclusive à cet âge et jusqu’à 4 mois)  Au cours de la croissance son bord supérieur représenté par le bord supérieur du cartilage thyroïde, descend , il est en regard de C4, son bord inférieur , représenté par le bord inférieur du cartilage cricoïde, atteint le disque C6-C7,la glotte est en regard de C5.
    8. 8. Anatomie descriptive éléments cartilagineux  Cartilage thyroïde : • A la forme d’un dièdre; • Formé de deux lames quadrilatères unies par les bords antérieurs ;s’ouvrant en arrière par un angle de 80à90 degrés chez l’homme et de 110 à120 degrés chez la femme ; cette ouverture est responsable du relief de la proéminence laryngée , • Les bords postérieurs présentent des prolongements,  En haut :grandes cornes,  En bas :petites cornes,
    9. 9. Anatomie descriptive éléments cartilagineux  Cartilage cricoïde: • A la forme d’une bague chevalière à chaton postérieur, de 2cm de haut et 3 à 5mm d’épaisseur; • Et arc antérieur dont la hauteur augmente d’avant en arrière; • Sont orifice supérieur est ovalaire, oblique en bas et en avant, • Et sont orifice inférieur est circulaire dans un plan horizontal, • Il présente à décrire deux surfaces articulaires , à l’union de l’arc antérieur et du chaton postérieur:  Latéralement sur le bord supérieur du chaton avec la base des aryténoïdes;  Latéralement sur l’arc avec les petites cornes du cartilage thyroïde.
    10. 10. Anatomie descriptive éléments cartilagineux  Cartilage aryténoïde: • A la forme d’une pyramide triangulaire de 15 mm de hauteur, • Sa base repose sur la face articulaire supérieure du cricoïde formant : l’articulation crico- aryténoïdienne. • Il se prolonge en avant par l’apophyse vocale • Il se prolonge en arrière par l’apophyse musculaire. • Son sommet s’articule avec le cartilage cornicule.
    11. 11. Anatomie descriptive éléments cartilagineux  Cartilage épi glottique: • Lame cartilagineuse mince, comparée à une pétale a sommet supérieur; • Son tiers supérieur est sus hyoïdien, et recouvert de muqueuse sur ses deux faces; • Ses deux tiers inférieurs, dont seule la face postérieure est couverte de muqueuse, s’engage en avant et en bas derrière le cartilage thyroïde; • Le pied de l’épiglotte se termine en bas sur le ligament thyro- épiglottique.
    12. 12.  Cartilages accessoires: • Deux cartilages cornicules au somment de l’aryténoïde; • Un cartilage inter aryténoïdien; • Deux cartilages sésamoïdes postérieurs; • Deux cartilages cunéiformes de Morgagni, en dehors des cornicules. Anatomie descriptive éléments cartilagineux
    13. 13. Anatomie descriptive Les membranes  Membrane thyro-hyoïdienne: • Lame fibro-élastique haute de 3 cm; • Tendue du bords inférieur de l’os hyoïde au bord supérieur du cartilage thyroïde; • S’épaissit sur la ligne médiane en ligament thyro-hyoïdien médian. • S’épaissit latéralement en ligaments thyro-hyoïdiens latéraux tendus entre les grandes cornes du cartilage thyroïde et les cornes du cartilage hyoïde.  Membrane hyo-épiglottique: • Lame résistante et continue; • S’étend de la face antérieure de l’épiglotte au bord postéro- supérieur de l’os hyoïde; • Forme le plancher du sillon glosso- épiglottique et le plafond de la loge hyo-thyro-épiglottique (HTE)de forme triangulaire et former par:  En avant: la membrane thyro- hyoïdienne;  En arrière: le cartilage épiglottique;  Latéralement :la loge est close par l’accolement de l’épiglotte et de l’os hyoïde avec la face profonde de la membrane thyro-hyoïdienne.
    14. 14. Anatomie descriptive Les membranes  Membrane crico-thyroïdienne: • Haute d’environs 1cm, elle unit le bord inférieur du cartilage thyroïde au bord supérieur du cartilage cricoïde. • Est renforcée par le ligament crico- thyroïdien médian ou conoïde en avant et médian.  Membrane crico-trachéale: • Bande fibreuse circulaire et étroite; • Elle n’autorise aucun jeu entre les deux pièces cartilagineuses. • Est doublée en arrière par le muscle trachéal.
    15. 15. Anatomie descriptive articulations  Crico-aryténoïdienne: • Unit la base de la pyramide aryténoïdienne à la surface articulaire supérieure de chaton cricoïdien; • A une capsule lâche renforcée par le ligament crico-aryténoïdien, formé de trois faisceaux: l’un vers l’apophyse vocale, l’autre moyen le dernier postérieur vers l’apophyse musculaire. • Cette articulation permet des mouvements de translation frontale, et des mouvements de rotation latérale ou médiale autour d’un axe vertical ,donc un mouvement de rapprochement et d’écartement des cordes vocales.  Crico-thyroïdienne: • Véritable synoviale avec une capsule large renforcée par trois ligaments : supérieur ,inférieur et antérieur. • Siège de mouvements de bascule au tours d’un axe transversal passant par les deux articulations; • Ces mouvements sont responsables de la tension des cordes vocales;
    16. 16. Anatomie descriptive appareil ligamentaire
    17. 17. Anatomie descriptive appareil musculaire  Muscles extrinsèques: • Amarrent le larynx au pharynx à la langue et au squelette ; ils interviennent surtout lors de la déglutition mais aussi lors de la phonation; • Les muscles abaisseurs prennent appui sur la ceinture scapulaire: o Sterno-thyroïdien; o sterno-hyoïdien; o Omo-hyoïdien. • Les muscles élévateurs prennent appui soit sur la base du crane : o Ventre postérieur du digastrique; o Stylo-hyoïdien; o Stylo-pharyngien. Ou sur la mandibule: o Génio-hyoïdien; o Ventre antérieur du digastrique.
    18. 18. Anatomie descriptive appareil musculaire  Muscles intrinsèques: • Ont toutes leurs attaches sur le larynx; • Assurent la fermeture et l’ouverture de la glotte; • Peuvent être distingué en trois groupes:  Les constricteurs de la glotte;  Les dilatateurs de la glotte;  Les tenseurs des cordes vocales.
    19. 19. Anatomie descriptive appareil musculaire  Constricteurs de la glotte: • Muscles thyro-aryténoïdiens: • Constituent le sphincter laryngé; disposés en trois plans:  Interne ou médial : naît de l’angle rentrant du cartilage thyroïde et se termine sur l’apophyse vocale du cartilage aryténoïde;  Latéral:  Supérieur : inconstant. Remarque : les muscles thyro- aryt énoïdiens interne et latéral son parfois désignés sous le nom de muscles thyro-aryténoïdiens inférieurs.
    20. 20. Anatomie descriptive appareil musculaire  Muscle crico-aryténoïdien latéral: • Tendu ,en haut , de l’apophyse musculaire de l’aryténoïde au bord supérieur de l’arc crycoïdien en bas; • Sa contraction attire l’apophyse musculaire en dehors; donc l ’apophyse vocale en dedans d’où fermeture de la glotte.
    21. 21. Anatomie descriptive appareil musculaire  Muscle inter-aryténoïdien: • Ou aryténoïdien transverse; • S’insert sur la face postérieure de chacun des cartilages aryténoïdes; • Par sa contraction rapproche les cartilages aryténoïdes et ferme la glotte.  Muscle ary-épiglottique: • Tendu de l’apex de l’aryténoïde au bord latéral de l’épiglotte; • Abaisse les cordes vocales et ferme la glotte.  Muscle aryténoïdien oblique: • Tendu de l’apophyse musculaire d’un cartilage aryténoïde à l’apex du cartilage aryténoïde controlatéral; • Rapproche les aryténoïdes fermant ainsi les cordes vocales.
    22. 22. Anatomie descriptive appareil musculaire  Dilatateurs de la glotte: • Muscle crico-aryténoïdien postérieur: • Le plus volumineux et le plus puissant des muscles du larynx; • Permet par sa contraction l ’ouverture de la glotte car attire l’apophyse musculaire en arrière et en dedans, ce qui fait pivoter l’apophyse vocale en dehors; • Il permet ainsi la respiration.
    23. 23. Anatomie descriptive appareil musculaire  Tenseur des cordes vocales: • Crico-thyroïdien: • Sa contraction fait basculer en avant le cartilage thyroïde et met ainsi la corde vocale en tension; • Il est distinct des autres muscles par le fait que:  Il ne dérive pas du 6ème arc branchial;  Il n’a pas d’attache aryténoïdienne;  Il n’est pas innervé par le récurrent mais par le laryngé supérieur.
    24. 24. Anatomie descriptive squelette conjonctif endolaryngé  Le larynx est un conduit de 5 cm de hauteur et de 3,5 cm de diamètre, tapissé d‘une muqueuse en continuité avec celle du pharynx et de la trachée; il s’agit d’une muqueuse de type respiratoire avec un épithélium cylindrique stratifié cilié; et un chorion riche en glandes muqueuses.  Cette muqueuse est doublée sur toute sa longueur(du ligament ary- épiglottique à l’arc cricoïde) d’une membrane fibro-élastique ; qui présente deux épaississements: 1. Ligament vestibulaire (fausses cordes vocales )ou ligament thyro-aryténoïdien supérieur: entre l’angle rentrant du cartilage thyroïde et le cartilage aryténoïde. 2. Ligament vocal (cordes vocales)ou ligament thyro-aryténoïdien inférieur : entre l’angle rentrant du cartilage thyroïde et l’apophyse vocale du cartilage aryténoïde.  Le larynx peut ainsi être divisé en trois étages:
    25. 25. Anatomie descriptive étage sus glottique  Situé au dessus du plan des cordes vocales; comporte:  La margelle laryngée : elle constitue la limite entre l’endolarynx et la pharynx; de forme ovalaire à grande extrémité antérieure limitée par le bord de l’épiglotte en avant, les replis ary-épiglottiques latéralement et l’échancrure inter-aryténoïdienne en arrière.  Vestibule laryngé: limité par; l’épiglotte en avant, les bandes ventriculaires latéralement ; et l’échancrure inter-aryténoïdienne en arrière; il s’ouvre en haut sur le pharynx par l’aditus.  Ventricules de Morgani: sont la dépression comprise entre la bande ventriculaire en haut et les cordes vocales en bas ; ils peuvent communiquer entre eux en avant et sous le pied de l’épiglotte par une petite fossette médiane : fossette centrale de Merkel.
    26. 26. Anatomie descriptive étage glottique  C’est l’espace compris entre les deux cordes vocales ; d’une longueur de 25 à 30 mm chez l’homme; et de 20 à 25 mm chez la femme;  Il s’agit de deux rubans blancs nacrés parcourus par de fines striations vasculaires, tendus entre l’apophyse vocale de chaque cartilage aryténoïde, en arrière, et l’angle rentrant du cartilage thyroïde, en avant;  S’unissent en avant pour former la commissure antérieure, séparés en arrière par le région inter-aryténoïdienne formant la commissure postérieure;  Le squelette fibro-cartilagineux de la corde vocale permet de distinguer deux zones  1/3 postérieur: formé par l’apophyse vocale du cartilage aryténoïde et n’est couvert que par une muqueuse , ce qui le rend fragile;  2/3 antérieurs: constitués par le ligament vocal qui prolonge l’apophyse du même nom, couverts d’une muqueuse facilement détachable, qui glisse en avant et qui vibre lors de la phonation.
    27. 27. Anatomie descriptive étage sous glottique  Il s’agit du segment le plus rétrécit de la filière laryngée;  A ce niveau la membrane crico-thyroïdienne est nettement individualisable et forme le cône élastique;  Cet espace est limité en haut par les muscles crico-aryténoïdiens latéraux et le bord inférieur du muscle thyro-aryténoïdien; en bas par le ligament crico-thyroïdien en avant, et la face interne du cartilage cricoïde en arrière; La muqueuse a ce niveau est facilement détachable par l’œdème ce qui explique la fréquence des laryngites sous glottiques chez le nourrisson.
    28. 28. Rapports avec la paroi cervicale  Le larynx est un organe superficiel et saillant à la partie médiane du cou ; il répond de la superficie à la profondeur: o La peau o L’aponévrose cervicale superficielle: fixée en haut sur l’os hyoïde, et engainant latéralement les deux sterno-cléido-mastoïdiens, les veines jugulaires la traversent pour gagner l’espace sus sternal; o L’aponévrose cervicale moyenne, tendu d’un omo-hyoïdien à l’autre, et engainant les sterno-cleido-hyoïdiens; o Le corps thyroïde: le lobe latéral recouvre le cartilage thyroïde; o Latéralement et à distance l’axe vasculo-nerveux du cou.
    29. 29. Rapports pharyngés  En arrière à la paroi postérieure de l’hypo pharynx , en avant de la colonne cervicale;  En avant la muqueuse de l’épiglotte se continue avec celle de la base de la langue;  A ce niveau existe trois replis: • Un médian: glosso-épiglottique; • Deux latéraux: pharyngo-épiglottiques;  Ces replis délimitent entre eux des fossettes: • Les deux vallécules en médian; • Les deux sinus piriformes latéralement, ou gouttière pharyngo-laryngée;
    30. 30. Vascularisation  Artérielle: assurée par trois pédicules:  Artère laryngée supérieure: branche de la thyroïdienne supérieure, perfore la membrane thyro-hyoïdienne et vascularise les muscles et la muqueuse de l’étage supérieur du larynx;  Artère crico-hyoïdienne ou laryngée moyennes: branche de la thyroïdienne supérieure, perfore la membrane crico-thyroïdienne et vascularise la muqueuse de l’étage inférieur du larynx;  Artère laryngée inférieure: branche de la thyroïdienne inférieure, monte verticalement avec le récurrent dans l’angle oeso-trachéal pour vasculariser les muscles et la muqueuse de la région postérieure du larynx.  Veineuse: schématiquement satellite des artères;  Les laryngées supérieure et inférieure se drainent dans la veine thyroïdienne supérieure;  La laryngée postérieure se draine dans la thyroïdienne inférieure
    31. 31. Vascularisation  Lymphatiques :  Ils se divisent en deux trocs: sus glottique, très important ; sous glottique, plus fin ;  Les troncs afférents suivent les artères , on distingue trois troncs: o Pédicule supérieur: qui se rend au ganglion jugulaire moyen sous le muscle digastrique; o Pédicule antéro-inférieur: qui se rend vers les ganglions pré-cricoïdiens puis dans la chaîne jugulaire et pré-trachéale; o Pédicule postéro-inférieur: naît de la partie postérieure de l’étage sous glottique et se draine dans la chaîne récurrentielle et les ganglions jugulaires inférieurs et sus claviculaires.
    32. 32. Innervation  Elle est assurée par les deux branches du nerf vague:  Nerf laryngé sup : Nerf mixte , essentiellement sensitif , Naît du vague dans l’espace rétro stylien ; Chemine sur la face médiale de la carotide interne et sur celle de la bifurcation carotidienne . Au voisinage de cette bifurcation il donne le nerf laryngé externe qui innerve: le muscle crico thyroïdien Puis perfore la membrane crico thyroïdienne et donne l’innervation sensitive des étages moyen et inférieur du larynx et assure le tonus de ses muscles La branche médiale : perfore la membrane thyro-hyoïdienne et donne l’innervation sensitive de la muqueuse sup du larynx de la partie adjacente du pharynx et de la base de la langue;  Nerf récurrent : Naît du vague en avant de l’aorte à gauche , et en avant de la sous clavière à droite, il devient le nerf laryngé inferieur quand il passe sous le muscle constricteur inferieur du larynx et donne alors 3 rameaux : • rameau anastomosé avec le nerf laryngé supérieur (anse de Galien) • rameau postérieur • rameau antérieur Il innerve la muqueuse postérieure et tous les muscles du larynx sauf le crico thyroïdien;
    33. 33. Exploration  Interrogatoire: • Antécédents alcoolo-tabagiques; • Antécédents de laryngites chroniques; • Antécédents d’irradiation cervicale; • Antécédents de chirurgie cervicale.  Examen clinique: • Mobilité du cou à la déglutition et à la palpation; • Adénopathies cervicales; • Laryngoscopie indirecte au miroir, afin de visualiser les cordes vocales lors de la phonation et de la respiration; • Examen au naso fibroscope: permet une meilleure exploration des trois étages.
    34. 34. Exploration  Examens para-cliniques: • Laryngoscopie directe en suspension: permet de faire un bilan lésionnel plus précis et de réaliser des biopsies étagées; • Examen scannographique: permet le plus souvent un bilan lésionnel précis en cas de tumeur; • Élécrto-myogramme laryngé: afin de tester les muscles laryngé intrinsèques.
    35. 35. Voies d’abord  Endoscopique: • Indiquée lors de tumeurs limitées aux cordes vocales, sans extension à la commissure antérieure et respectant l’apophyse vocale; • Utilisé également lors des tumeurs épiglottiques sans envahisssement ganglionnaire.  Cervicale externe: • Cordectomie après thyrotomie mediane; • Incision en « U » pour la chirurgie partielle du larynx • Incision en « L » d’André, dans les laryngectomies totales avec curage ganglionnaire fonctionnel; • Incision de Hayes Martin, dans les laryngectomies totales avec curage ganglionnaire radical;
    36. 36. Conclusion  Le larynx est un organe noble du fait de son rôle essentiel dans la respiration  Il est aussi un organe fonctionnellement important car participe à la phonation , et par des mécanismes plus complexes participe à la déglutition;  Son accessibilité à l’examen clinique est un atout important pour favoriser une prise en charge précoce des patients atteints de pathologie laryngée;  Sa situation et la nature des pathologies qui peuvent l’atteindre ou siéger à proximité explique la nécessité de la prise en charge poly- disciplinaire.

    ×