Ossiculoplastie

1 054 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 054
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ossiculoplastie

  1. 1. Les Ossiculoplasties
  2. 2. plan  Définition  Rappel anatomique  Physiopathologie et anatomopathologie  Principes généraux  Matériaux  Technique chirurgicale  Résultats et causes d’échecs
  3. 3. Définition  L’ossiculoplastie est la réparation ou la reconstruction de la chaîne des osselets.  C’est le temps fonctionnel ossiculaire au cours d’une tympanoplastie.  C’est une étape d’un procédé chirurgical qui vise à rétablir la conduction sonore au niveau de l’oreille moyenne quelque soit la pathologie.  ce geste purement mécanique s’effectue dans un environnement biologique anormal qui bien souvent conditionne et pénalise le gain auditif ossiculaire.  C’est une chirurgie qui se caractérise par son manque de fiabilité.
  4. 4. CLASSIFICATION  Classification de Portmann -
  5. 5.  Les tympanoplasties appelées de Type II s’adressent aux lésions ossiculaires avec un étrier complet et mobile.
  6. 6.  Les tympanoplasties de type III s’adressent aux lésions ossiculaires caractérisées par l’absence de la superstructure de l’étrier, seule persiste la platine, mobile.
  7. 7. Rappel anatomique  Les osselets  La chaîne ossiculaire  La cavité tympanique
  8. 8. Physiopathologie et Anatomopathologie A. Physiopathologie  La chaîne ossiculaire n’assure plus son «effet columellaire »  Deux causes principales: - Rupture de la chaîne ossiculaire: l’enclume en est le point faible - Blocage ossiculaire: tête du marteau et étrier  D’où l’intérêt d’une exploration peropératoire minutieuse où la palpation instrumentale est nécessaire
  9. 9. B. Anatomopathologie: Les différentes formes de lésions ossiculaires:  Traumatisme: luxation incudostapédienne,fracture de l’arche stapédienne,le blocage, associations  Otite chronique simple: lyse ossiculaire surtout l’enclume  Cholestéatome: pouvoir ostéolytique: lyse ossiculaire très importante, surtout l’enclume , la superstructure de l’étrier et plus rarement le marteau.  Tympanosclérose: blocage +++  Malformations congénitales: aplasies de l’oreille: anomalies morphologiques.  Syndrome de la tête du marteau fixée.
  10. 10. Principes généraux  But: restauration à la fois de la membrane tympanique et rétablissement d’un effet columellaire  L’utilisation de la superstructure de l’étrier - Elle sert de point d’ancrage ( la tête)=stabilité du montage - Elle raccourcit la longueur de la columelle utilisée= amélioration de la stabilité Plus le pontage est court plus il est stable  Le montage doit être suspendu et stable à la fois  Pas de contact entre les osselets et les parois atticales= risque d’anylose  Le matériel de remplacement doit être biocompatible et rigide  La taille de la perforation conditionne le choix de la technique
  11. 11. matériaux Conditions: le matériau devra être: Non toxique et biocompatible: bien toléré. Stable, facilement modelable et insérable Facilement stérilisable et stockable De prix modéré Présentant les caractéristiques physiques de bonne transmission de l’onde sonore.
  12. 12.  Autogreffes et allogreffes: matériaux de choix. - Osselets - Os - Cartilage - Dents  Matériaux synthétiques: Prothèses ossiculaires partielles: PORP: partial ossicular replacement prothesis totales: TORP: total ossicular replacement prothesis - Métalliques: titane:+++ platine, or. - Plastiques poreux: mauvaise tolérance - Céramiques: bioactives et bioinertes (hydroxylapatite).  Les composites  Associations: titane et hydroxylapatite  Le carbone: n’est plus utilisé.
  13. 13. Prothèses universelles: PORP/TORP
  14. 14. Tympanoplastie type II
  15. 15. Technique  Anesthésie générale  TDD: tympanoplastie avec greffe sous fibreuse associée à un réhaussement d’étrier - Temps de la myringoplastie (chapitre myringoplastie) Antro-atticotomie: facilite l’exérèse des reliquats d’enclume Exploration de la caisse: Bilan lésionnel et le reflet à la fenêtre ronde. - Exposition de l’étrier: ne nécessite aucun geste en particulier à part l’inclinaison suffisante de la tête vers l’opérateur
  16. 16. Rehaussement de l’étrier  Lyse partielle de la BDE: 1. Interposition entre le bouton de l’étirer et la BDE de: - Fragment osseux ou ossiculaire taillé - Fragment de cartilage - Prothèse cylindrique  Lyse totale de la BDE: la plus fréquente - Extraction de l’enclume lysée - Transposition de l’enclume
  17. 17.  Pour certains le remplacement de l’enclume est fonction de la profondeur de la caisse dont dépend l’osselet remodelé choisi - Caisse peu profonde - Caisse de moyenne profondeur - Caisse de grande profondeur
  18. 18.  Absence de marteau: Intervention en deux temps: -1er temps: greffe tympanique+silastic dans la caisse -2ème temps: 6 mois à un an plus tard Allogreffe ossiculaire ou une prothèse partielle tympan-étrier. Deux difficultés: - maintenir un bon contact avec la membrane tympanique - Le risque d’extrusion.
  19. 19.  Tympanoplastie type III
  20. 20.  Montage en pont platine-marteau - enclume -cartilage -TORP  Montage direct platine-tympan - marteau: caisses profondes: instable - enclume -TORP
  21. 21.  Marteau absent: - l’ ossiculoplastie en deux temps: afin d’éviter un risque majeur de latéralisation de la greffe - l’allogreffe tympano-ossiculaire
  22. 22. Cas particuliers  Utilisation d’artifices de maintient: gelfoam, colle biologique  Étrier en position couchée sur le promontoire on shunt l’étrier puis on fait un montage platine-marteau ou platine-tympan.  Blocage de la chaîne ossiculaire -libération des osselets de leur gangue osseuse - le plus souvent: résection de la tête du marteau et transposition d’enclume
  23. 23. Résultats  Un bon résultat= une caisse fermée+ un gain auditif résiduel moins de 20 dB.  Échecs: Dues à un site anatomique de l’oreille: -reprise de la maladie otitique La perforation tympanique La superficialisation de la greffe, la rétraction, le comblement de l’angle tympanoméatal Le dysfonctionnement tubotympanique Propres à l’ossiculoplastie: L’extrusion du montage Le déplacement du montage Le blocage: synostose

×