OtiteOtite
séromuqueuseséromuqueuse
DéfinitionDéfinition
 C’est la présence dans les cavités de l’oreilleC’est la présence dans les cavités de l’oreille
moye...
EpidemiologieEpidemiologie
 Age : affection de l’enfant dans l’immenseAge : affection de l’enfant dans l’immense
majorité...
 Facteurs favorisants :Facteurs favorisants :
-l’allaitement au sein semble etre un facteur-l’allaitement au sein semble ...
Histopathologie de l’épithélium deHistopathologie de l’épithélium de
l’oreille moyennel’oreille moyenne
 L’oreille moyenn...
 1_chez l’homme comme chez l’animal les cellules1_chez l’homme comme chez l’animal les cellules
ciliées et les cellules à...
Une altération du fonctionnement de ce tapisUne altération du fonctionnement de ce tapis
mucociliaire joue probablement un...
physiopathogeniephysiopathogenie
 1-La théorie ex vacuo:1-La théorie ex vacuo:
Implique un blocage de la trompe auditiveI...
1ére étape: Obstruction de la
trompe d'Eustache
2ème étape: hypopression
dans la caisse
3ème étape: rétention séreuse
partielle
4ème étape: rétention séro-
muqueuse complète
 2-La theorie inflammatoire:2-La theorie inflammatoire:
L’inflammation serait le facteur causal essentielL’inflammation s...
BiochimieBiochimie de l’effusionde l’effusion
 Effusion type exsudat:Effusion type exsudat:
Contient des cellules inflamm...
CliniqueClinique
Type de description:OSM de l’enfantType de description:OSM de l’enfant
 Circonstances de découverte:Circ...
SignesSignes fonctionnelsfonctionnels::
 Hypoacousie : maître symptôme, se manifesteHypoacousie : maître symptôme, se man...
 Otalgie sans fièvre.Otalgie sans fièvre.
 Autophonie (signe inconstant).Autophonie (signe inconstant).
 Acouphènes.Aco...
ExamenExamen physique:physique:
Intéressant les deux oreilles.Intéressant les deux oreilles.
 Otoscopie avec ou sans manœ...
ExamensExamens complémentaires:complémentaires:
 Audiométrie tonale liminaire: (à partir de 6 ans)Audiométrie tonale limi...
FormesFormes cliniquescliniques
 Selon la nature du liquide:Selon la nature du liquide:
-otite sereuse: liquide citrin, f...
DiagnosticDiagnostic positifpositif
L’enfant présente généralement une hypoacousieL’enfant présente généralement une hypoa...
Diagnostic différentielDiagnostic différentiel
 Affection de l’oreille moyenne.Affection de l’oreille moyenne.
 Devant u...
EvolutionEvolution
 Sous traitement: guérison mais récidives possibles.Sous traitement: guérison mais récidives possibles...
TraitementTraitement
 Buts:Buts:
-prévenir et traiter les causes de-prévenir et traiter les causes de
l’inflammation.l’in...
MoyensMoyens
 Traitements médicaux:Traitements médicaux:
-antibiothérapie: n’est nullement justifiée de plus,-antibiothér...
 Insufflation tubaire:Insufflation tubaire:
longtemps recommandée sauf qu’elle nelongtemps recommandée sauf qu’elle ne
pr...
 Traitement chirurgical:Traitement chirurgical:
1-adénoidectomie et / ou amygdalectomie:1-adénoidectomie et / ou amygdale...
 Indications de l’aérateur trans. tympanique:Indications de l’aérateur trans. tympanique:
-OSM de plus de 3 mois avec sig...
ConclusionConclusion
L’otite séro muqueuse reste toujours une affectionL’otite séro muqueuse reste toujours une affection
...
Otite séromuqueuse
Otite séromuqueuse
Otite séromuqueuse
Otite séromuqueuse
Otite séromuqueuse
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Otite séromuqueuse

1 199 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 199
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
31
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Otite séromuqueuse

  1. 1. OtiteOtite séromuqueuseséromuqueuse
  2. 2. DéfinitionDéfinition  C’est la présence dans les cavités de l’oreilleC’est la présence dans les cavités de l’oreille moyenne d’une effusion durant plus de 3moyenne d’une effusion durant plus de 3 semaines en l’absence de signes inflammatoiressemaines en l’absence de signes inflammatoires aigus derrière une membrane tympaniqueaigus derrière une membrane tympanique normale.normale.
  3. 3. EpidemiologieEpidemiologie  Age : affection de l’enfant dans l’immenseAge : affection de l’enfant dans l’immense majorité des cas, varie :majorité des cas, varie : De 22% des cas avant 1 an .De 22% des cas avant 1 an . Jusqu’à 95% des cas à 10 ans.Jusqu’à 95% des cas à 10 ans. 10 % chez l’adulte .10 % chez l’adulte .  Saison : période automno-hivernale avecSaison : période automno-hivernale avec d’avantage de guérison en période éstivale.d’avantage de guérison en période éstivale.  Bilatéralité : 80 %.Bilatéralité : 80 %.  Sexe : aucune différence .Sexe : aucune différence .  Race : il semblerait que les sujets de raceRace : il semblerait que les sujets de race blanche soient plus exposésblanche soient plus exposés
  4. 4.  Facteurs favorisants :Facteurs favorisants : -l’allaitement au sein semble etre un facteur-l’allaitement au sein semble etre un facteur favorisant (têtée en décubitus dorsal par fuite aufavorisant (têtée en décubitus dorsal par fuite au niveau de la trompe auditive).niveau de la trompe auditive). -malformations congénitales :-malformations congénitales : Syndrome de Down (plus exposé a l’OSM maisSyndrome de Down (plus exposé a l’OSM mais passe souvent inaperçue).passe souvent inaperçue). Fente palatine .Fente palatine .
  5. 5. Histopathologie de l’épithélium deHistopathologie de l’épithélium de l’oreille moyennel’oreille moyenne  L’oreille moyenne est tapissée par un épithéliumL’oreille moyenne est tapissée par un épithélium de type pseudo respiratoire avec 5 types dede type pseudo respiratoire avec 5 types de cellules:cellules: -1 cellule basale .-1 cellule basale . -2 cellule intermédiaire.-2 cellule intermédiaire. -3 cellule ciliée assurant la propulsion du mucus.-3 cellule ciliée assurant la propulsion du mucus. -4 cellule à mucus(cellule cylindrique très haute-4 cellule à mucus(cellule cylindrique très haute contenant des granules de sécrétions) .contenant des granules de sécrétions) . -5 cellule à microvillosités (activité de transport).-5 cellule à microvillosités (activité de transport).
  6. 6.  1_chez l’homme comme chez l’animal les cellules1_chez l’homme comme chez l’animal les cellules ciliées et les cellules à mucus sontciliées et les cellules à mucus sont essentiellement présentes dans le tiers antérieuressentiellement présentes dans le tiers antérieur de l’oreille moyenne et se disposent en 3 travéesde l’oreille moyenne et se disposent en 3 travées cellulaires qui convergent vers l’orifice tubairecellulaires qui convergent vers l’orifice tubaire depuis l’hypotympanum, la région des fenêtres etdepuis l’hypotympanum, la région des fenêtres et l’attique.l’attique. Dans d’autres régions l’épithélium est formé deDans d’autres régions l’épithélium est formé de cellules d’autant plus aplaties que l’on progressecellules d’autant plus aplaties que l’on progresse d’avant en arrière vers les cavités mastoïdiennesd’avant en arrière vers les cavités mastoïdiennes les cellules ciliées sont absentes et les cellules àles cellules ciliées sont absentes et les cellules à mucus y sont rares.mucus y sont rares. Une telle variation de distribution des divers typesUne telle variation de distribution des divers types cellulaires explique qu’il s’agisse d’un pseudocellulaires explique qu’il s’agisse d’un pseudo épithélium respiratoire.épithélium respiratoire.
  7. 7. Une altération du fonctionnement de ce tapisUne altération du fonctionnement de ce tapis mucociliaire joue probablement un rôle majeurmucociliaire joue probablement un rôle majeur dans le développement des OSM .dans le développement des OSM .  2_Il existerait dans l’OSM une métaplasie2_Il existerait dans l’OSM une métaplasie mucipare, celle_ci aboutit à une prolifération demucipare, celle_ci aboutit à une prolifération de cellule à mucus avec inversion de leur ratio parcellule à mucus avec inversion de leur ratio par rapport aux cellules ciliées.rapport aux cellules ciliées. SADE a souligné le rôle inducteur de facteurs nonSADE a souligné le rôle inducteur de facteurs non spécifiques aussi variés que:la fumée de tabac, laspécifiques aussi variés que:la fumée de tabac, la vitamine A, la progestérone ou les variations duvitamine A, la progestérone ou les variations du taux de CO2 ou de O2 de l’air ambiant dans lataux de CO2 ou de O2 de l’air ambiant dans la transformation massive des cellules souches detransformation massive des cellules souches de l’épithélium en cellule à mucus.l’épithélium en cellule à mucus.
  8. 8. physiopathogeniephysiopathogenie  1-La théorie ex vacuo:1-La théorie ex vacuo: Implique un blocage de la trompe auditiveImplique un blocage de la trompe auditive responsable d’une dépression intra tympaniqueresponsable d’une dépression intra tympanique avec retraction du tympan et transsudation auavec retraction du tympan et transsudation au travers des capillaires de la muqueuse, sauftravers des capillaires de la muqueuse, sauf que:l’analyse biochimique des effusions reveleque:l’analyse biochimique des effusions revele qu’elles sont manifestement tres differentes d’unqu’elles sont manifestement tres differentes d’un transsudat, l’endoscopie tubaire de nombreuxtranssudat, l’endoscopie tubaire de nombreux cas ne montre pratiquement jamais decas ne montre pratiquement jamais de blocage.Cette theorie reste donc valable pourblocage.Cette theorie reste donc valable pour rendre compte des otites barotraumatiquesrendre compte des otites barotraumatiques aigues ou encore inflammatoires aigues.aigues ou encore inflammatoires aigues.
  9. 9. 1ére étape: Obstruction de la trompe d'Eustache 2ème étape: hypopression dans la caisse
  10. 10. 3ème étape: rétention séreuse partielle 4ème étape: rétention séro- muqueuse complète
  11. 11.  2-La theorie inflammatoire:2-La theorie inflammatoire: L’inflammation serait le facteur causal essentielL’inflammation serait le facteur causal essentiel sinon unique de l’OSM, le facteur déclanchantsinon unique de l’OSM, le facteur déclanchant serait une infection virale ou bactérienne desserait une infection virale ou bactérienne des voies respiratoires superieures initiant unvoies respiratoires superieures initiant un processus inflammatoire chronique entrainantprocessus inflammatoire chronique entrainant une métaplasie mucipare.une métaplasie mucipare.
  12. 12. BiochimieBiochimie de l’effusionde l’effusion  Effusion type exsudat:Effusion type exsudat: Contient des cellules inflammatoires, desContient des cellules inflammatoires, des leucocytes, du mucus, des enzymes et desleucocytes, du mucus, des enzymes et des protéines.protéines. D’aspect blanchâtre et de consistance plus ouD’aspect blanchâtre et de consistance plus ou moins visqueuse.moins visqueuse.  Effusion type transsudat:Effusion type transsudat: Sa composition est grossièrement celle du sérumSa composition est grossièrement celle du sérum avec un taux de protéines inférieur, d’aspectavec un taux de protéines inférieur, d’aspect jaune citrin et de consistance fluide.jaune citrin et de consistance fluide. Les techniques de biologie moléculaire ont permisLes techniques de biologie moléculaire ont permis d’identifier la présence de débris bactériens, ced’identifier la présence de débris bactériens, ce qui dans une effusion théoriquement stérile aqui dans une effusion théoriquement stérile a donné crédit à l’hypothèse d’une originedonné crédit à l’hypothèse d’une origine exsudative infectieuse.exsudative infectieuse.
  13. 13. CliniqueClinique Type de description:OSM de l’enfantType de description:OSM de l’enfant  Circonstances de découverte:Circonstances de découverte: Le diagnostic est habituellement fait à l’issue d’unLe diagnostic est habituellement fait à l’issue d’un épisode infectieux aigu ou dans le cadre d’uneépisode infectieux aigu ou dans le cadre d’une exploration de l’audition pour un retard duexploration de l’audition pour un retard du langage ou encore de découverte fortuitelangage ou encore de découverte fortuite (examen tympanique systématique).(examen tympanique systématique).
  14. 14. SignesSignes fonctionnelsfonctionnels::  Hypoacousie : maître symptôme, se manifesteHypoacousie : maître symptôme, se manifeste chez l’enfant par son air distrait, son mauvaischez l’enfant par son air distrait, son mauvais rendement scolaire, l’enfant augmente le volumerendement scolaire, l’enfant augmente le volume sonore de la télévision ou ne répond pas quandsonore de la télévision ou ne répond pas quand on l’appelle d’une pièce à l’autre.on l’appelle d’une pièce à l’autre. Chez le tout petit : retard de langage.Chez le tout petit : retard de langage. Souvent bilatérale et variable dans le temps.Souvent bilatérale et variable dans le temps.
  15. 15.  Otalgie sans fièvre.Otalgie sans fièvre.  Autophonie (signe inconstant).Autophonie (signe inconstant).  Acouphènes.Acouphènes.  Sensation de plénitude de l’oreille.Sensation de plénitude de l’oreille.  vertiges (rares).vertiges (rares).  Episodes répétés d’OMA (d’où la règle d’or deEpisodes répétés d’OMA (d’où la règle d’or de toujours contrôler à distance).toujours contrôler à distance).
  16. 16. ExamenExamen physique:physique: Intéressant les deux oreilles.Intéressant les deux oreilles.  Otoscopie avec ou sans manœuvre pneumatique:Otoscopie avec ou sans manœuvre pneumatique: Le tympan apparaît modifié dans:Le tympan apparaît modifié dans: Sa coloration:normalement fin, translucide et gris, ilSa coloration:normalement fin, translucide et gris, il apparaît opaque, laiteux et épaissi.apparaît opaque, laiteux et épaissi. Sa position:plus ou moins rétracté ou au contraireSa position:plus ou moins rétracté ou au contraire bombé.bombé. Sa caractéristique:perte du triangle lumineux,Sa caractéristique:perte du triangle lumineux, existence d’un niveau hydro aérique. Plus rarementexistence d’un niveau hydro aérique. Plus rarement des aspects très caractéristiques comme des bullesdes aspects très caractéristiques comme des bulles ou des grains retrotympaniques, un tympan bleutéou des grains retrotympaniques, un tympan bleuté est évocateur d’un vieil épanchement.est évocateur d’un vieil épanchement.  Examen général:recherchera des malformationsExamen général:recherchera des malformations associées, une fente palatine, un retard deassociées, une fente palatine, un retard de développement, des troubles psychiques …développement, des troubles psychiques …
  17. 17. ExamensExamens complémentaires:complémentaires:  Audiométrie tonale liminaire: (à partir de 6 ans)Audiométrie tonale liminaire: (à partir de 6 ans) objective une surdité de transmission avec uneobjective une surdité de transmission avec une perte autour de 10 à 30 décibels sur toutes lesperte autour de 10 à 30 décibels sur toutes les fréquences.fréquences.  Tympanométrie: étude de la compliance duTympanométrie: étude de la compliance du tympan et de la pression dans la caisse.tympan et de la pression dans la caisse. Tous les types de typmanogrammes peuvent êtreTous les types de typmanogrammes peuvent être observés.observés.  Les techniques objectives: PEA et oto émissionLes techniques objectives: PEA et oto émission acoustique avant l’age de 3 ans.acoustique avant l’age de 3 ans.
  18. 18. FormesFormes cliniquescliniques  Selon la nature du liquide:Selon la nature du liquide: -otite sereuse: liquide citrin, fluide translucide.-otite sereuse: liquide citrin, fluide translucide. -otite muqueuse: liquide épais ayant la consistance-otite muqueuse: liquide épais ayant la consistance de la colle.de la colle.  Selon l’aspect otoscopique:Selon l’aspect otoscopique: Tympan bleu (rare)Tympan bleu (rare) Rétraction tympaniqueRétraction tympanique Tympan bombéTympan bombé Niveau hydro aériqueNiveau hydro aérique  Forme de l’adulte:hypoacousie, vertige, sensationForme de l’adulte:hypoacousie, vertige, sensation d’oreille pleine ou de liquide dans l’oreille.d’oreille pleine ou de liquide dans l’oreille.
  19. 19. DiagnosticDiagnostic positifpositif L’enfant présente généralement une hypoacousieL’enfant présente généralement une hypoacousie avec mauvais rendement scolaire. L’audiométrieavec mauvais rendement scolaire. L’audiométrie (surdité de transmission) et la tympanométrie(surdité de transmission) et la tympanométrie confirment le diagnostic.confirment le diagnostic.
  20. 20. Diagnostic différentielDiagnostic différentiel  Affection de l’oreille moyenne.Affection de l’oreille moyenne.  Devant un tympan bleu:Devant un tympan bleu: Tumeur du glomus jugulaire.Tumeur du glomus jugulaire. Procidence du golf de la jugulaire.Procidence du golf de la jugulaire. Hemotympan (notion de traumatisme).Hemotympan (notion de traumatisme).
  21. 21. EvolutionEvolution  Sous traitement: guérison mais récidives possibles.Sous traitement: guérison mais récidives possibles.  Sans traitement:Sans traitement: -Guérison spontanée possible en 10- 20 jours.-Guérison spontanée possible en 10- 20 jours. Stabilisation.Stabilisation. -Evolution vers:OMA,OMC,tympanosclérose-Evolution vers:OMA,OMC,tympanosclérose -Cloisonnement des cavités postéro supérieures à l’origine-Cloisonnement des cavités postéro supérieures à l’origine d’un choléstéatome.d’un choléstéatome. -exposer à des complications qui peuvent etre-exposer à des complications qui peuvent etre **d’une part des OMA recidivantes liees à des sur infections**d’une part des OMA recidivantes liees à des sur infections D’OSMD’OSM
  22. 22. TraitementTraitement  Buts:Buts: -prévenir et traiter les causes de-prévenir et traiter les causes de l’inflammation.l’inflammation. -traiter l’effusion afin de prévenir les-traiter l’effusion afin de prévenir les séquelles locales.séquelles locales.
  23. 23. MoyensMoyens  Traitements médicaux:Traitements médicaux: -antibiothérapie: n’est nullement justifiée de plus,-antibiothérapie: n’est nullement justifiée de plus, elle favorise l’apparition de résistanceelle favorise l’apparition de résistance bactérienne.bactérienne. -anti inflammatoires non stéroïdiens: d’utilisation-anti inflammatoires non stéroïdiens: d’utilisation discutée.discutée. -corticothérapie: anti inflammatoire type, par voie-corticothérapie: anti inflammatoire type, par voie locale et générale.locale et générale.
  24. 24.  Insufflation tubaire:Insufflation tubaire: longtemps recommandée sauf qu’elle nelongtemps recommandée sauf qu’elle ne provoque qu’un soulagement transitoire de laprovoque qu’un soulagement transitoire de la sensation d’oreille pleine car rapidement le gazsensation d’oreille pleine car rapidement le gaz insufflé est réabsorbé par la muqueuse et lesinsufflé est réabsorbé par la muqueuse et les symptômes réapparaissent. S’effectue chezsymptômes réapparaissent. S’effectue chez l’adulte et l’enfant de plus de 4 ans par desl’adulte et l’enfant de plus de 4 ans par des manœuvres de VALSALVA et de FRENTZEL .manœuvres de VALSALVA et de FRENTZEL .
  25. 25.  Traitement chirurgical:Traitement chirurgical: 1-adénoidectomie et / ou amygdalectomie:1-adénoidectomie et / ou amygdalectomie: Ces deux interventions n’ont en elles mêmesCes deux interventions n’ont en elles mêmes aucune efficacité sur l’OSM, elles ont toute foisaucune efficacité sur l’OSM, elles ont toute fois un rôle qualifié d’adjuvants d’efficacité desun rôle qualifié d’adjuvants d’efficacité des aérateurs trans tympaniques.aérateurs trans tympaniques. 2-Aerateur trans tympanique : permet de lever la2-Aerateur trans tympanique : permet de lever la dépression tympanique et de corriger ledépression tympanique et de corriger le dysfonctionnement tubaire secondaire avecdysfonctionnement tubaire secondaire avec restauration de la clearance mucociliaire.restauration de la clearance mucociliaire.
  26. 26.  Indications de l’aérateur trans. tympanique:Indications de l’aérateur trans. tympanique: -OSM de plus de 3 mois avec signes cliniques.-OSM de plus de 3 mois avec signes cliniques. -Surdité de transmission marquée avec-Surdité de transmission marquée avec retentissement.retentissement. -OSM récidivante.-OSM récidivante. -Tendance à la rétraction tympanique.-Tendance à la rétraction tympanique. -Episodes de réchauffement (OMA récidivante).-Episodes de réchauffement (OMA récidivante).
  27. 27. ConclusionConclusion L’otite séro muqueuse reste toujours une affectionL’otite séro muqueuse reste toujours une affection vedette par les controverses qu’elle suscite dansvedette par les controverses qu’elle suscite dans les essais d’explication de son histoire naturelle.les essais d’explication de son histoire naturelle. Son traitement n’a pas fait l’objet d’avancéesSon traitement n’a pas fait l’objet d’avancées décisives, l’aérateur trans tympanique nedécisives, l’aérateur trans tympanique ne constitue qu’un traitement palliatif, efficace maisconstitue qu’un traitement palliatif, efficace mais non dénué d’ inconvénients et de complications.non dénué d’ inconvénients et de complications.

×