I .définition/ généralités:I .définition/ généralités:
II. Rappel anatomo-histo et physiologique .II. Rappel anatomo-histo...
I ) DEFINITION – GENERALEI ) DEFINITION – GENERALE
Les végétations adénoïdes est une HYPERTROPHIES DE
L’AMYGDAL PHARYNGEE ...
1 - Sphénoïde
2 - Sinus sphénoïdal
3 - Fosse nasale
4 - Cornets
5 - Tonsille ou amygdale
pharyngée
6 - Torus ou bourrelet ...
• La vascularisation: est assuré par 3 artère dont la plus
importante c’est la pharyngienne ascendante , artère
vidienne e...
C) HISTOLOGIE:
dans l’amygdale de luschka l’epithlium est stratifie cubique .
* L’épithelium est de type:
> Cylindrique st...
D) PHYSIOLOGIE:
L’amygdale pharyngé ce présente comme un tissue
lymphoïde oro pharyngé .diffus dont le rôle
principal est ...
IV )IV ) EPIDEMIOLOUIEEPIDEMIOLOUIE ::
• les manifestation pathologique surviennent
par des petite épidémie a prédominance...
V ) CLINIQUE :
TYPEDZ DESCRIPTION :
* Forme obstructive des végétations adénoïdes :
* age de survenue : entre 5 – 6 mois a...
V- 1- EXAMEN CLINIQUE :
certains signes indirecte ont une valeur d’orientation
diagnostiqué tel que:
- aspect de l’enfant
...
Examen para clinique
• Radiologie de profil du cavum
montre deux aspect ;
aspect en lunette biconcave (hypertrophie diffus...
VI- Formes clinique
• 1- formes compliqué :
1-1 formes fébriles : risque de convulsion chez le
nourrisson .
1-2 forme supp...
• 1- 6 – Forme Laryngé
1- 7 – Forme Digestive:
1- 8 – Forme Ventilatoir:
syndrome d’apnée de sommeil qui peut
entraîné la ...
2) FORME SELON L’AGE :2) FORME SELON L’AGE :
2- 1 – FORMES DU N NE : l’obstruction est plus nasal2- 1 – FORMES DU N NE : l...
2-3 – FORME DE L’ADULTE :
Les reliquat adénoïdiennes sont rare chez l’adulte mais peut
être a l’origine de crypto-lymphoid...
3- formes selon l’étiologie:3- formes selon l’étiologie:
• 1 – infection ORL: rhinopharyngite1 – infection ORL: rhinophary...
VIII DC différentielVIII DC différentielA / les affection du cavum :
1- perforation choanal unilatéral
 2 – les néoforma...
VIII - TRAITEMENT :VIII - TRAITEMENT :
C’est l’adénoïdectomie
 Le But :
- lutté contre les complications
- traité les co...
Conclusion
Les végétations adénoïdes est une
pathologie fréquents qui touche
surtout le nourrisson et nécessite
une cure t...
Végétations adénoïdes
Végétations adénoïdes
Végétations adénoïdes
Végétations adénoïdes
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Végétations adénoïdes

2 650 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 650
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Végétations adénoïdes

  1. 1. I .définition/ généralités:I .définition/ généralités: II. Rappel anatomo-histo et physiologique .II. Rappel anatomo-histo et physiologique . III. physiologie:III. physiologie: IV. Épidémiologie:IV. Épidémiologie: V. Clinique : TDD : formes obstructive des VGV. Clinique : TDD : formes obstructive des VG 1- examen clinique:1- examen clinique: 2- examen para clinique:2- examen para clinique: VI. Les formes clinique :VI. Les formes clinique : VII. Diagnostic : DC + / DC différentiel :VII. Diagnostic : DC + / DC différentiel : VIII. Traitement:VIII. Traitement: IX. Conclusion:IX. Conclusion: planplan
  2. 2. I ) DEFINITION – GENERALEI ) DEFINITION – GENERALE Les végétations adénoïdes est une HYPERTROPHIES DE L’AMYGDAL PHARYNGEE DE LUSCHKA ON parle de VG l’orque L’AMYGDAL PHAYNGEE dépasse 4 mm d’épaisseur chez l’enfant et le nourrisson. C’est une maladie fréquente généralement de bon pronostic. âge de survenues est entre 6 mois et 7 – 8 ans . II ) RAPPEL :RAPPEL : A ) ENBROYOLOGIQUE :A ) ENBROYOLOGIQUE : L’apparition de l’amygdale pharyngé est très précoce au 2 mois sous forme de deux replis sagittaux séparé par un sillon médian. B) . ANATOMIQUEANATOMIQUE :: L’AMYGDALE PHARYNGEE de Luschka constitue le segment dorsal de l’anneau de Waldyer C’est une importante formation lymphoïde développe dans l’épaisseur de la muqueuse de voûte du cavum,elle occupe la plus grande partie de la paroi de voûte mais reste a distances du bord postérieur du vomer.
  3. 3. 1 - Sphénoïde 2 - Sinus sphénoïdal 3 - Fosse nasale 4 - Cornets 5 - Tonsille ou amygdale pharyngée 6 - Torus ou bourrelet tubaire 7 - Orifice pharyngien de la trompe auditive 8 - Voile 9 - Oropharynx
  4. 4. • La vascularisation: est assuré par 3 artère dont la plus importante c’est la pharyngienne ascendante , artère vidienne et pteryo palatine • Les veines sont très développé groupées en 2 plexus l’un sous muqueux et l’autres est peri pharyngien. Lymphatiques: deux voies: - latérale, vers les nœuds lymph- cervicaux profonds superieurs (jugulo-digastriques++). - postérieure, vers les nœuds rétro-pharyngiens.
  5. 5. C) HISTOLOGIE: dans l’amygdale de luschka l’epithlium est stratifie cubique . * L’épithelium est de type: > Cylindrique stratifié à cils vibratiles au niveau: - La voûte. - Le pourtours des choanes. - La face postérieure du voile. > Pavimenteux stratifié malpighien au niveau de la face postérieure. * Le chorion contient: - Des glandes en grappes de type muqueux et séreux. - Des follicules clos groupés .
  6. 6. D) PHYSIOLOGIE: L’amygdale pharyngé ce présente comme un tissue lymphoïde oro pharyngé .diffus dont le rôle principal est l’induction d’une réponse immunitaire humoral sérique vis-à-vis des germes potentiellement pathogènes LE TISSU LYMPHOIDE DE L’ANNEAU DE WALDAYER Agression de L’organisme AG inhalé REPONSE IMUNUTAIRE HYPERTROPHIE ADENOIDIENNE
  7. 7. IV )IV ) EPIDEMIOLOUIEEPIDEMIOLOUIE :: • les manifestation pathologique surviennent par des petite épidémie a prédominance hivernal - 90 % des enfants qui présentent des végétations adénoïdes ont été sous allaitement artificiel.
  8. 8. V ) CLINIQUE : TYPEDZ DESCRIPTION : * Forme obstructive des végétations adénoïdes : * age de survenue : entre 5 – 6 mois a 7 – 8 ans * présentation de l’enfant : faciaces adénoïde: Aplatissement transversal du nez effacement de plis naso-geniene et naso malair Saillis des yeux Raccourcissent de la lèves supérieur Bouche ouvert le profil rappel celui d’un oiseaux •MOTIF DE CONSULTATION : c’est l’insuffisance nasal qui se traduit par une respiration buccal avec renflement nocturne. -Dans les forme très obstructive on a une voix nasonné -Les signe associer: * Toux d’irritation nocturne * insomnie , les terreur nocturne
  9. 9. V- 1- EXAMEN CLINIQUE : certains signes indirecte ont une valeur d’orientation diagnostiqué tel que: - aspect de l’enfant - congestion tympanique - présence d’ADP cervical - d’examen pharyngé peut montré une rougeur. * RHINOSCOPIE ANTERIEUR : elle apporte surtout des argument négatifs: - fosse perméable. * RHINOSCOPIE POSTÉRIEUR: rarement pratique chez l’enfant. * LE TOUCHE RHINO PHARYNGIEN : elle met en évidence le paquet des végétation adénoïdes mais il est très douloureux .
  10. 10. Examen para clinique • Radiologie de profil du cavum montre deux aspect ; aspect en lunette biconcave (hypertrophie diffus ), aspect concave en haut • Prélèvement des sécrétions pharyngés • Sérologie virale • Naso-fibroscopie : elle permet de faire des biopsie Au totale le diagnostic des végétation adénoïde est basée sur l’histoire clinique
  11. 11. VI- Formes clinique • 1- formes compliqué : 1-1 formes fébriles : risque de convulsion chez le nourrisson . 1-2 forme suppurative: a type d’adéno- phlegmon ou phlegmon rétro pharyngien secondaire a la diffusion bactérien dans d’espace prés vertical 1- 3 – Forme Bronchitique : 1- 4 – Forme Sinusien : Ethmoidité 1- 5 - Forme Otitique Bilatéral
  12. 12. • 1- 6 – Forme Laryngé 1- 7 – Forme Digestive: 1- 8 – Forme Ventilatoir: syndrome d’apnée de sommeil qui peut entraîné la mort subit 1- 9 – forme phonatoire : * rhinolalie fermé * rhinolalie ouvert peut se révélé après une adénoidectomie sur un voile court.
  13. 13. 2) FORME SELON L’AGE :2) FORME SELON L’AGE : 2- 1 – FORMES DU N NE : l’obstruction est plus nasal2- 1 – FORMES DU N NE : l’obstruction est plus nasal que pharyngé qui peut entraîne une détresseque pharyngé qui peut entraîne une détresse respiratoirerespiratoire 2- 2 – FORMES DU NOURRISSON :2- 2 – FORMES DU NOURRISSON : * respiration bruyante* respiration bruyante * fréquence et la gravité des poussés infectieuse* fréquence et la gravité des poussés infectieuse
  14. 14. 2-3 – FORME DE L’ADULTE : Les reliquat adénoïdiennes sont rare chez l’adulte mais peut être a l’origine de crypto-lymphoidite chronique qui peut se manifeste par se manifesté par une: • sensation de cuisson ou prurit pharyngé • une simple gène douloureuse l’examen du cavum montre : une zone peut rouge .surtout des sécrétion muco-purulente
  15. 15. 3- formes selon l’étiologie:3- formes selon l’étiologie: • 1 – infection ORL: rhinopharyngite1 – infection ORL: rhinopharyngite • 2 – rougeole, grippe2 – rougeole, grippe • 3 – malformation crânien : petit3 – malformation crânien : petit cavumcavum • 4 – thyms hyperplasique4 – thyms hyperplasique • 5 torticolis rhinopharyngées5 torticolis rhinopharyngées
  16. 16. VIII DC différentielVIII DC différentielA / les affection du cavum : 1- perforation choanal unilatéral  2 – les néoformation du cavum: - fibrome nasopharygien - kyste ou polype  3- les atrésie du cavum B/ l’infection naso sinusien:  les allergie naso sinusien  Les déformation de la cloison traumatique ou congénétal.
  17. 17. VIII - TRAITEMENT :VIII - TRAITEMENT : C’est l’adénoïdectomie  Le But : - lutté contre les complications - traité les complications  * moyen : Médical : AINS , ATB Chirurgical : adénoïdectomie Prophylaxie selon le terrain
  18. 18. Conclusion Les végétations adénoïdes est une pathologie fréquents qui touche surtout le nourrisson et nécessite une cure thérapeutique soit médical ou chirurgical pour éviter et éradiques les complication.

×