POURQUOI
UTILISER LE CLOUD ?
LIVRE BLANC

AGENCE EXPERTIME & QUATREPOINTZERO
Partenaire de votre performance digitale

WWW...
QU’EST CE QUE
LE CLOUD ?

04

LES ATOUTS
DU CLOUD

12

LES LIMITES

20

L’OFFRE
ACTUELLE

24

SON
ÉVOLUTION

26

POURQUOI
...
QU’EST CE QUE LE CLOUD ?

01
01
1

.......................................................................... p.06
01 Origines
02 Définition ................
ORIGINES
Au cours des années 1990, le monde entier se retrouve connecté de façon inédite, avec la

06

mise à disposition ...
L’optimisme inébranlable de cette époque conduit au boom d’Internet, avec une croissance
rapide des entreprises en ligne, ...
DÉFINITION
08

Le cloud computing est une manière de fournir et d’utiliser les aptitudes des systèmes
informatiques basée ...
Le cloud est divisé en 3 COUCHES :
09
IAAS (Infrastructure as a Service)
Cette couche est sans doute la plus importante, car c’est sur elle que se
repose en par...
SAAS (Infrastructure as a Service)
C’est sans aucun doute la couche la plus connue et la plus utilisée actuellement.
Les s...
LES ATOUTS DU CLOUD

02
01
1

01 Flexibilité ............................................................................... p.16 	
02 Récupération d...
FLEXIBILITÉ
14

CONTROLE DES
DOCUMENTS
COMPÉTITIVITÉ
MISES À JOURS
AUTOMATIQUE
RÉCUPERATION
DES DONNÉES
PAS DE FRAIS D’INVESTISSEMENT

MOBILILITÉ

SÉCURITÉ

COLLABORATION ACCRUE

15
FLEXIBILITÉS
À la seconde où une entreprise a besoin de plus de bande passante que d’ordinaire,
un service de cloud comput...
MISES À JOUR AUTOMATIQUES
Les entreprises dédient entre 20 et 30 jours ouvrables par an à la gestion des serveurs. Or, les...
MOBILE
À partir du moment où les employés disposent d’un accès Internet, ils peuvent travailler

18

de n’importe quel end...
SÉCURITÉ
Quelques  800  000  ordinateurs portables sont perdus chaque année rien que dans les
aéroports. Cela peut avoir d...
LES LIMITES

03
01
1

21
CONFIDENTIALITÉ DES DONNÉES

22

DÉPENDANCE AU FOURNISSEUR
RÉVERSIBILITÉ CONTRACTUELLE
(I.e capacité à quitter le fourniss...
LOCALISATION DES DONNÉES
La question qui revient le plus souvent sur le Cloud est celle de la localisation des données.
Ce...
L’OFFRE ACTUELLE

04
01
AMAZON WEB SERVICE

25

VERIZON TERREMARK
SAVVIS
DIMENSION DATA

GOGRID

JOYENT
SOFTLAYER

CSC

TIER 3

RACKSPACE

VIRTUST...
SON ÉVOLUTION

05
01
1

		........................................................................ p.28
01 Son évolution
	
02 Une stratégie glo...
SON ÉVOLUTION
Forester estime que le marché global du Cloud passera de 41 milliards de dollars à 241

28

milliards en 202...
Intensité des solutions cloud / SAAS (part dans l’ensemble des applications)
29

D’ici 2014, il devrait être adopté par de...
030

PLUS QU’UNE SIMPLE STRATÉGIE DE SI,
UNE STRATÉGIE GLOBALE
Le cloud computing a un impact potentiel considérable sur c...
3 DOMAINES sont ciblés en priorité par les PME françaises :
031

LA COLLABORATION

01
LA CONSERVATION DES DONNÉES
ET DU PA...
POURQUOI
CHOISIR LE CLOUD ?
032
Certains pourraient imaginer que ce concept présenté comme l’avenir de l’informatique
n’es...
033
La maturité, la taille et la complexité du métier peuvent aussi entrer en ligne de compte.
Certaines PME partagent des...
M-COMMERCE

DÉCEMBRE 2013

AGENCE EXPERTIME & QUATREPOINTZERO
Partenaire de votre performance digitale

WWW.EXPERTIME.COM ...
Expertime - Pourquoi Utiliser le Cloud?_17/12/13
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Expertime - Pourquoi Utiliser le Cloud?_17/12/13

1 040 vues

Publié le

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 040
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Expertime - Pourquoi Utiliser le Cloud?_17/12/13

  1. 1. POURQUOI UTILISER LE CLOUD ? LIVRE BLANC AGENCE EXPERTIME & QUATREPOINTZERO Partenaire de votre performance digitale WWW.EXPERTIME.COM • WWW.QUATREPOINTZERO.COM
  2. 2. QU’EST CE QUE LE CLOUD ? 04 LES ATOUTS DU CLOUD 12 LES LIMITES 20 L’OFFRE ACTUELLE 24 SON ÉVOLUTION 26 POURQUOI CHOISIR LE CLOUD ? 32
  3. 3. QU’EST CE QUE LE CLOUD ? 01 01
  4. 4. 1 .......................................................................... p.06 01 Origines 02 Définition ....................................................................... p.08 03 IaaS .............................................................................. p.10 (Infrastructure as a Service) 04 PaaS .............................................................................. p.10 (Plateform as a Service) 05 SaaS .............................................................................. p.11 (Software as a Service) 5
  5. 5. ORIGINES Au cours des années 1990, le monde entier se retrouve connecté de façon inédite, avec la 06 mise à disposition par le CERN du World Wide Web pour un usage général (c’est-à-dire non commercial) en 1991. En 1993, grâce à un navigateur, il devient possible d’afficher des images sur Internet et les entreprises privées sont autorisées à utiliser Internet pour la première fois de l’histoire.  Une fois sur Internet, les entreprises commencent à envisager les opportunités commerciales que leur confère cette capacité à s’adresser au monde entier en un clin d’œil. La plupart des protagonistes naissent à cette période. La fin des années 1990 et le début des années 2000 représentent une période propice pour créer une entreprise en ligne ou investir dans une telle activité. Avec le développement des architectures « multitenant », l’omniprésence du haut débit et la mise en place de normes d’interopérabilité universelles entre les logiciels, c’est le cadre idéal pour permettre au cloud computing de décoller. A partir de 1999, des hébergeurs commencent à proposer des applications à partir d’un simple site Web standard et accessible via un navigateur : c’est le début du cloud computing.
  6. 6. L’optimisme inébranlable de cette époque conduit au boom d’Internet, avec une croissance rapide des entreprises en ligne, financées par un capital risque semblant inépuisable et soutenues par des projections exagérément confiantes. 07 La bulle Internet atteint son apogée le 10 mars 2000, puis éclate progressivement au cours des semaines suivantes. Pour continuer à survivre, les entreprises doivent repenser ou ajuster leur modèle commercial et leurs offres destinées aux clients. Parmi les plus récentes, nombreuses sont celles qui décident de proposer des services basés sur Internet, plutôt que de l’utiliser comme moyen de passer commande ou de communiquer avec les clients. C’est ainsi qu’Amazon lance Amazon Web Service en 2002. Au fil des années, les services Cloud s’étoffent à l’aide des évolutions technologiques. Des services comme le stockage dynamique ou l’augmentation de capacité de serveur voient le jour. Plus récemment, les entreprises de cloud computing ont cherché à accroître davantage l’intégration de leurs produits comme par exemple office 365 pour Microsoft. ANNÉES INCONTOURNABLES • Marc Andreessen et Jim Clark fondent Netscape en 1994. En 1995, les incontournables d’Internet, Amazon et eBay, sont fondés par Jeff Bezos et Pierre Omidyar, respectivement.
  7. 7. DÉFINITION 08 Le cloud computing est une manière de fournir et d’utiliser les aptitudes des systèmes informatiques basée sur les nuages (cloud en anglais): un parc de machines, d’équipements de réseau et de logiciels maintenus par un fournisseur, que les consommateurs peuvent utiliser en libre service via un réseau informatique, le plus souvent Internet. Les caractéristiques techniques du nuage ne sont pas connues du consommateur et les services sont payés à l’usage. Selon la définition du National Institute of Standards and Technology (NIST), le cloud computing est l’accès via un réseau de télécommunications, à la demande et en libre-service, à des ressources informatiques partagées configurables. Les grandes entreprises du secteur informatique telles que IBM, Microsoft, Google, Amazon, Dell et Sun soutiennent massivement le cloud computing qui est parfois considéré comme un important changement des systèmes informatiques et fait l’objet d’un certain battage médiatique. En France, la Commission générale de terminologie et de néologie précise qu’il s’agit d’une forme particulière de gérance de l’informatique, dans laquelle l’emplacement et le fonctionnement dans le nuage ne sont pas portés à la connaissance des clients. L’anglicisme cloud computing est largement utilisé en France (mais pas au Canada). Les francisations informatique en nuage, informatique dématérialisée, ou encore infonuagique sont également utilisées.
  8. 8. Le cloud est divisé en 3 COUCHES : 09
  9. 9. IAAS (Infrastructure as a Service) Cette couche est sans doute la plus importante, car c’est sur elle que se repose en partie les autres couches. Elle offre la possibilité de pouvoir 010 louer ou acheter des machines virtuelles, des serveurs virtuels à la demande, mais également du stockage. PAAS (Plateform as a Service) Cette couche peut se baser directement sur la précédente, elle <> concerne essentiellement les personnes réalisant des développements web ou logiciels orientés web. En effet, les développeurs peuvent acheter, louer une plateforme leur permettant de développer une application dans un langage (Ruby, php, java, …) ou via un framework particulier. L’intérêt etant de ne pas avoir à configurer un serveur en interne, celui-ci étant déjà prêt. Lorsque le développement est fini, la plateforme louée peut être « jetée ».
  10. 10. SAAS (Infrastructure as a Service) C’est sans aucun doute la couche la plus connue et la plus utilisée actuellement. Les services Office 365 ou Google docs sont issus de la SaaS. Dans ce type de service, des applications sont mises à la disposition des consommateurs. Les applications peuvent être manipulées à l’aide d’un navigateur web, et le consommateur n’a pas à se soucier d’effectuer des mises à jour, d’ajouter des patches de sécurité et d’assurer la disponibilité du servicIl. Il devient possible de déployer un site web, un logiciel sans avoir à réaliser d’installation, de maintenance, etc… Vous louez le logiciel, il fonctionne et vous pouvez l’utiliser directement via votre navigateur. Cette couche peut aussi s’appuyer sur la couche précédente et ainsi permettre au développeur d’accéder à l’application qu’il vient de créer. Des trois couches, cette couche est la plus ancienne et existe depuis beaucoup plus longtemps. 011
  11. 11. LES ATOUTS DU CLOUD 02 01
  12. 12. 1 01 Flexibilité ............................................................................... p.16 02 Récupération des données ................................................ p.16 03 Mises à jour logicielles automatiques............................... p.17 04 Absence de frais d’investissement ..................................... p.17 05 Collaboration accrue.......................................................... p.17 06 Mobile .................................................................................. p.18 07 Contrôles des documents ...................................................p.18 08 Sécurité .............. .............................................................................p.19 09 Compétitivité .................................................................................. p.19 13
  13. 13. FLEXIBILITÉ 14 CONTROLE DES DOCUMENTS COMPÉTITIVITÉ MISES À JOURS AUTOMATIQUE RÉCUPERATION DES DONNÉES
  14. 14. PAS DE FRAIS D’INVESTISSEMENT MOBILILITÉ SÉCURITÉ COLLABORATION ACCRUE 15
  15. 15. FLEXIBILITÉS À la seconde où une entreprise a besoin de plus de bande passante que d’ordinaire, un service de cloud computing peut instantanément répondre à sa demande, grâce à la 016 grande capacité des serveurs distants. En fait, cette flexibilité est si cruciale que 65 % des personnes interrogées dans le cadre d’une enquête InformationWeek ont déclaré que «la capacité à répondre rapidement aux besoins de l’entreprise» constituait une des raisons principales de leur migration vers le cloud computing. L’optimisme inébranlable de cette époque conduit au boom d’Internet, avec une croissance rapide des entreprises en ligne, financées par un capital risque semblant inépuisable et soutenues par des projections exagérément confiantes. RÉCUPÉRATION DES DONNÉES Lorsque les entreprises commencent à s’appuyer sur les services de cloud computing, elles n’ont plus besoin de programmes complexes de récupération des données. Les fournisseurs de cloud computing se chargent de la plupart de ces tâches et ils le font plus vite. Une étude menée par Aberdeen Group a montré que les entreprises qui utilisaient le cloud parvenaient à résoudre leurs problèmes en 2,1 heures en moyenne, soit presque quatre fois plus rapidement que les entreprises qui n’y avaient pas recours (8 heures). La même étude a également démontré que les petites et moyennes entreprises bénéficiaient du meilleur temps de récupération de données, mettant presque deux fois moins de temps que les grandes entreprises.
  16. 16. MISES À JOUR AUTOMATIQUES Les entreprises dédient entre 20 et 30 jours ouvrables par an à la gestion des serveurs. Or, les fournisseurs de cloud computing se chargent de la maintenance du serveur, y compris des mises à jour de sécurité, permettant ainsi à leurs clients d’allouer le temps et les ressources économisés à d’autres tâches plus stratégiques. ABSENCE DE FRAIS D’INVESTISSEMENT Les services de cloud computing sont généralement fournis selon un modèle de «paiement à l’utilisation». Ils n’engendrent donc aucun frais d’investissement. Par ailleurs, comme les services de cloud computing sont bien plus rapides à déployer, les entreprises supportent des coûts de démarrage minimes et des frais d’exploitation prévisibles sur le long terme. Ce sera 5 milliards en 2015 pour représenter 7% de l’e-commerce. (3) COLLABORATION ACCRUE Le cloud computing améliore la collaboration en permettant à l’ensemble des employés, où qu’ils se trouvent, de synchroniser leurs actions et de travailler sur des documents et des applications partagées simultanément. Ils peuvent aussi suivre leurs collègues et leurs enregistrements afin de recevoir des mises à jour critiques en temps réel. Une enquête menée par Frost  &  Sullivan a montré que les entreprises qui ont investi dans les technologies de collaboration ont bénéficié d’un retour sur investissement de 400 %. 017
  17. 17. MOBILE À partir du moment où les employés disposent d’un accès Internet, ils peuvent travailler 18 de n’importe quel endroit. Cette flexibilité a une influence positive sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée des employés, ainsi que sur la productivité. Une étude a montré que 42 % des adultes actifs seraient prêts à renoncer à une partie de leur salaire s’ils pouvaient travailler à domicile et accepteraient en moyenne une réduction de salaire de l’ordre de 6 %. CONTRÔLES DES DOCUMENTS Selon une étude, « 73 % des utilisateurs en entreprise travaillent avec des collaborateurs de différents fuseaux horaires et de différentes régions au moins une fois par mois ». Si une entreprise n’utilise pas le cloud, les employés doivent sans cesse renvoyer leurs fichiers par e-mail. Ainsi, seule une personne peut travailler sur un fichier à la fois et un même document peut exister sous divers noms et formats. Le cloud computing conserve tous les fichiers dans un emplacement central et tout le monde travaille à partir d’une copie centralisée. Les employés peuvent même utiliser la messagerie instantanée lorsqu’ils effectuent des modifications. L’ensemble de ce processus renforce la collaboration, ce qui augmente l’efficacité et améliore les résultats financiers d’une entreprise.0
  18. 18. SÉCURITÉ Quelques  800  000  ordinateurs portables sont perdus chaque année rien que dans les aéroports. Cela peut avoir de graves conséquences sur le plan financier, mais lorsque toutes les données sont stockées dans le cloud, elles restent toujours accessibles quoi qu’il arrive à ces ordinateurs portables. COMPÉTITIVITÉ Avec le cloud, les PME-PMI ont accès à des technologies utilisées par des multinationales. Il permet aux petites entreprises d’agir plus rapidement que leurs concurrents établis ou que les entreprises ayant une plus grande envergure. Une étude portant sur la récupération des données a conclu que les entreprises qui n’utilisaient pas le cloud devaient compter sur les méthodes de sauvegarde sur bande ou sur des procédures compliquées pour récupérer leurs données... Autant de manœuvres lentes et laborieuses dont les utilisateurs du cloud computing n’ont pas à se préoccuper. 19
  19. 19. LES LIMITES 03 01
  20. 20. 1 21
  21. 21. CONFIDENTIALITÉ DES DONNÉES 22 DÉPENDANCE AU FOURNISSEUR RÉVERSIBILITÉ CONTRACTUELLE (I.e capacité à quitter le fournisseur tout en récupérant ses données) RESTAURATION DES DONNÉES EN CAS DE RUPTURE CONTRACTUELLE SÉCURITÉ DES ÉCHANGES COÛTS DANS LE TEMPS DE CES SOLUTIONS ENJEUX RÉSEAUX (dépendance, performance...) INTÉGRATION DE CES SOLUTIONS AU SYSTÈME D’INFORMATION EXISTANT
  22. 22. LOCALISATION DES DONNÉES La question qui revient le plus souvent sur le Cloud est celle de la localisation des données. Cela revient à « sortir ses données de son bas de laine domestique » et à les confier à une banque qui les placera dans sa chambre forte avec les données d’autres entreprises. Les équipements, les serveurs et les équipes techniques sont mutualisés. Ces centres sont sécurisés contre de nombreuses menaces : incendie, vol, surtension, défaillance des pièces, sauvegarde des données… Mais où sont ces « banques » de données ? Elles sont dans des centres de données (data center) réparties sur la planète. Une localisation à l’étranger peut soulever un certain de nombre d’interrogations, elle apporte cependant de nombreux avantages. Cette répartition permet notamment de partager les ressources informatiques : Quand la France dort, le Japon peut utiliser les data center de l’hexagone pour faire face à un pic de charge, comme un accroissement des commandes pendant les périodes de fête par exemple. En utilisant la réplication de données (mirroring), si un site en France subit un sinistre, comme une catastrophe naturelle, le site jumeau en Irlande prend instantanément le relais et garantit l’intégrité des données 23
  23. 23. L’OFFRE ACTUELLE 04 01
  24. 24. AMAZON WEB SERVICE 25 VERIZON TERREMARK SAVVIS DIMENSION DATA GOGRID JOYENT SOFTLAYER CSC TIER 3 RACKSPACE VIRTUSTREAM FUJITSU ABILITY TO EXECUTE 1 LEADERS CHALLENGERS MICROSOFT HP IBM NICHE PLAYERS COMPLETNESS OF VISION VISIONARIES
  25. 25. SON ÉVOLUTION 05 01
  26. 26. 1 ........................................................................ p.28 01 Son évolution 02 Une stratégie globale .......................................................... p.30 27
  27. 27. SON ÉVOLUTION Forester estime que le marché global du Cloud passera de 41 milliards de dollars à 241 28 milliards en 2020 et représenterait 20% du budget informatiques en 2020. Il est essentiel de surveiller continuellement les tendances du cloud computing et de mettre régulièrement à jour la stratégie cloud de l’entreprise afin d’éviter de coûteuses erreurs ou de manquer les opportunités du marché. Le cloud computing est une tendance technologique majeure qui a envahi le marché au cours des deux dernières années. Il pose les bases d’une nouvelle approche de l’informatique qui permet aux individus et aux entreprises de choisir comment ils acquerront ou fourniront des services informatiques, en mettant moins l’accent sur les contraintes des modèles traditionnels d’octroi de licence des logiciels et du matériel. Microsoft a récemment communiqué aux responsables marketing de ses partenaires une estimation concernant l’évolution de la part du Cloud dans le marché informatique français. Une estimation qui renforce la conviction d’Adista dans sa stratégie : les réseaux deviennent essentiels au Cloud.
  28. 28. Intensité des solutions cloud / SAAS (part dans l’ensemble des applications) 29 D’ici 2014, il devrait être adopté par de nouvelles PME ainsi que s’étendre à d’autres applications de l’entreprise pour celles ayant déjà sauté le pas.
  29. 29. 030 PLUS QU’UNE SIMPLE STRATÉGIE DE SI, UNE STRATÉGIE GLOBALE Le cloud computing a un impact potentiel considérable sur chaque aspect de l’informatique et la façon dont les utilisateurs accèdent aux applications, aux informations et aux services d’entreprise. L’adoption du cloud s’accompagne aussi de changements de mentalité notamment sur la question de la mobilité. Le cloud donne une dimension globale au SI. Grâce aux cloud, l’antenne au Japon peut fonctionner sur les mêmes bases que l’antenne France. Elle promeut aussi la mobilité des salariés ainsi que le télétravail facilitant l’accès aux dernières évolutions dans le domaine comme Office 365.
  30. 30. 3 DOMAINES sont ciblés en priorité par les PME françaises : 031 LA COLLABORATION 01 LA CONSERVATION DES DONNÉES ET DU PATRIMOINE INFORMATIONNEL DE L’ENTREPRISE 02 LE DÉVELOPPEMENT DES VENTES ET DU CAPITAL CLIENT applications de gestion de l’entreprise (RH, finance/comptabilité…) 03
  31. 31. POURQUOI CHOISIR LE CLOUD ? 032 Certains pourraient imaginer que ce concept présenté comme l’avenir de l’informatique n’est qu’un terme marketing supplémentaire créé afin de vendre du service ? Tentons de comprendre ce qu’il en est. Maintenir en interne son Système d’Information garantit un niveau de maîtrise et une personnalisation poussée, au dépend d’une longue période de déploiement et d’une maintenance parfois complexe. L’utilisation d’un logiciel en mode SaaS favorise  la rapidité de déploiement, cependant il réduit ce degré de personnalisation. Il faut donc placer le curseur entre un outil intégré et une solution simple mais rapide à déployer. Cet arbitrage peut se faire par type d’application. Il semble par exemple plus facile d’opter pour des outils bureautiques dans le Cloud, car quelque soit la société le besoin de personnalisation reste faible. Si cela ne satisfait pas les plus exigeants, la mise à disposition d’une plateforme  de développement (PaaS) permettra alors aux équipes de développeurs de délivrer des applications spécifiques en profitant des avantages du Cloud. (Environnements virtuelles multiples, équipes de développement multi-site…)
  32. 32. 033 La maturité, la taille et la complexité du métier peuvent aussi entrer en ligne de compte. Certaines PME partagent des besoins communs avec des sociétés de même envergure et peuvent aisément utiliser les logiciels du marché (Messagerie, paye, gestion de stock, fichier client…). Il est aussi plus intéressant pour une petite structure d’utiliser une application en mode SaaS, faisant ainsi l’économie d’un serveur informatique, de son installation et des équipes informatiques pour le maintenir. Pour l’infrastructure (IaaS et StaaS), le choix peut se faire selon le type de service (Puissance de calcul, capacité réseau ou stockage) et la sensibilité des données hébergées. La souplesse apportée par ce modèle est très attrayante : l’espace de stockage ou la puissance des calculateurs s’adaptent aux besoins du client, qui ne paye que ce qu’il consomme. Pour les plus exigeants en contrôle et sécurité, il restera toujours le Cloud privé. L’atout principal reste sans doute économique  :  un coût  maîtrisé  sous forme d’abonnement et de paiement à l’usage. Selon une étude Gartner, 95% des entreprises clientes d’applications consommées sous forme de services web prévoient de maintenir leur usage voire d’augmenter leur recours au mode SaaS.  Gartner estime également qu’une entreprise sur trois a un projet de migration d’une application vers le nuage. Le retour sur investissement et la rapidité de déploiement sont les deux principaux arguments avancés.
  33. 33. M-COMMERCE DÉCEMBRE 2013 AGENCE EXPERTIME & QUATREPOINTZERO Partenaire de votre performance digitale WWW.EXPERTIME.COM • WWW.QUATREPOINTZERO.COM

×