Entre« 
aléa 
» 
et 
« 
risque 
» 
: 
les 
condi4ons 
d’une 
communica4on 
de 
risques 
efficace 
82e 
du 
Congrès 
de 
l'...
La communication de risque et le « risque » 
“Si nous ne communiquons pas, ou pas 
efficacement, le risque, nous ne pouvon...
Un aléa hydrométéorologique ou climatique est une composante du risque 
mais pas un risque en soit. 
Aléa 
météorologique ...
La vulnérabilité comporte trois (3) composantes séparées : La susceptibilité, 
l’exposition et la résilience. 
SUSCEPTIBIL...
Les aléas ne s’additionnent pas de manière linéaire. 
Les aléas hydrométéorologiques et 
climatiques représentent un risqu...
Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec. 
Neige: 5 à 10 cm de neige fraîche, sèche et très légère 
Vent: en raf...
Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec (suite). 
Aléas 
Seuils pour émissions d’avertissements
Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec (suite). 
Aléas 
Niveau « perçu » du potentiel «maximum » de dommages p...
Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec (suite). 
Aléas 
Niveau réel de potentiel de dommages 
Niveau « perçu »...
Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec (suite). 
Niveau « perçu » du potentiel « maximum » de dommages par le ...
Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec (suite). 
Vulnérabilité 
froid 
Aléas et vulnérabilités 
Niveau réel de...
Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec (suite). 
Vulnérabilité 
froid 
Aléas +vulnérabilités 
Niveau réel de p...
Un matrice de détermination du risque bidimensionnelle pour résoudre une équation à 
« n inconnues » ? 
Un matrice de déte...
Une communication basée sur la caractérisation d’un ou de plusieurs aléas considérés 
indépendamment les uns des autres ne...
Ce qu’il faut retenir ou qu’il fallait démontrer? 
1) Le risque ne peut être géré s’il n’est pas 
communiqué efficacement....
Remerciements 
Merci de votre attention 
Questions? 
Louise Bussières, Denis Gosselin et John Richard ont 
contribué aux t...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Entre « aléa » et « risque » : les conditions d’une communication de risques efficace

579 vues

Publié le

Jacques DESCURIEUX
Environnement Canada
Entre « aléa » et « risque » : les conditions d’une communication de risques efficace

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
579
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Entre « aléa » et « risque » : les conditions d’une communication de risques efficace

  1. 1. Entre« aléa » et « risque » : les condi4ons d’une communica4on de risques efficace 82e du Congrès de l'ACFAS La communica4on des risques météorologiques et clima4ques Montréal 15 Mai 2014 Jacques Descurieux, EA Page 1 – novembre 19, 2014
  2. 2. La communication de risque et le « risque » “Si nous ne communiquons pas, ou pas efficacement, le risque, nous ne pouvons tout simplement pas le gérer.” Traduit de Leiss, W. (2014): 277
  3. 3. Un aléa hydrométéorologique ou climatique est une composante du risque mais pas un risque en soit. Aléa météorologique ou climatique Vulnérabilité R I S Q U E Le « risque » est la combinaison d’au moins un aléa et de ses conséquences défavorables ou R = A x V
  4. 4. La vulnérabilité comporte trois (3) composantes séparées : La susceptibilité, l’exposition et la résilience. SUSCEPTIBILITÉ Le degré de susceptibilité aux effets nuisibles de l’aléa qui: 1) Perturbe le système humain (les gens, les propriétés, les produits et services, la production, etc.) 2) Stresse le système biophysique (les ressources, la faune, la flore, l’hydrologie et la géomorphologie, etc.) EXPOSITION Ce qui peut être perdu ou endommagé suite à l’aléa 1) Éléments socioéconomiques (population, infrastructures, économie, etc.) 2) Éléments environnementaux (sol, eau, géomorphologie, conditions antérieures, climat, structure et fonctions de l’écosystème, etc.) RÉSILIENCE La capacité de: 1) Composer avec l’aléa (portée des programmes et politiques existants, niveau d’auto-dépendance et d’autonomie) 2) Répondre et récupérer des conséquences de l’aléa (décès, blessures, dommages physiques, pertes d’infrastructures, interruptions d’activités économiques et de services.
  5. 5. Les aléas ne s’additionnent pas de manière linéaire. Les aléas hydrométéorologiques et climatiques représentent un risque synergique ou un risque supérieur à la somme des risques attribuables à chaque aléa individuel. (Dawson et al. 2012, Dawson et al. 2014)
  6. 6. Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec. Neige: 5 à 10 cm de neige fraîche, sèche et très légère Vent: en rafales jusqu’à 50km/h Température: variable entre -6 et -15C suivant les endroits Aléas Observations: Seuil pour émission d’un avertissement de neige abondante
  7. 7. Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec (suite). Aléas Seuils pour émissions d’avertissements
  8. 8. Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec (suite). Aléas Niveau « perçu » du potentiel «maximum » de dommages par le SMC
  9. 9. Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec (suite). Aléas Niveau réel de potentiel de dommages Niveau « perçu » du potentiel «maximum » de dommages par le SMC
  10. 10. Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec (suite). Niveau « perçu » du potentiel « maximum » de dommages par le SMC Aléas et vulnérabilités Vulnérabilité neige + vent = visibilité réduite Vulnérabilité neige + vent Vulnérabilité froid Vulnérabilité froid = À -15C, les abrasifs fonctionnent mal ou pas
  11. 11. Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec (suite). Vulnérabilité froid Aléas et vulnérabilités Niveau réel de potentiel de dommages Vulnérabilité Neige + vent Vulnérabilité froid Vulnérabilité neige + vent = visibilité réduite Vulnérabilité froid = À -15C, les abrasifs fonctionnent mal ou pas Vulnérabilité Neige + vent Niveau « perçu » du potentiel « maximum » de dommages par le SMC
  12. 12. Étude de cas: le 27 janvier 2014, Région du Québec (suite). Vulnérabilité froid Aléas +vulnérabilités Niveau réel de potentiel de dommages Niveau « objectif » de risque Niveau « perçu » du potentiel « maximum » de dommages par le SMC Vulnérabilité Vulnérabilité froid neige + vent Vulnérabilité Neige + vent
  13. 13. Un matrice de détermination du risque bidimensionnelle pour résoudre une équation à « n inconnues » ? Un matrice de détermination du risque est un outil bidimensionnel conçu pour répondre à trois (3) questions fondamentales : 1) Que peut-il arriver de préjudiciable? 2) Quelle est la probabilité que ces événements préjudiciables se produisent ? Et, 3) Si les choses tournent effectivement mal, quel en sera le résultat probable? (Wall, 2011a et 2011b)
  14. 14. Une communication basée sur la caractérisation d’un ou de plusieurs aléas considérés indépendamment les uns des autres ne constitue pas une communication de risque. La « communication des aléas » ainsi désignée par Edwards et Challenor (2013) ne permet pas de communiquer le risque de manière appropriée ou à fortiori efficace et mène vraisemblablement à une évaluation erronée de la vulnérabilité et du risque (Dawson et al., 2012) même si les services hydrométéorologiques et climatiques nationaux font preuve d’une grande compétence quant à la caractérisation des aléas.
  15. 15. Ce qu’il faut retenir ou qu’il fallait démontrer? 1) Le risque ne peut être géré s’il n’est pas communiqué efficacement. 2) La « communication des aléas » ne permet pas de communiquer le risque de manière appropriée et ne constitue pas une bonne communication « de risque ». 3) Un aléa est un facteur de risque mais ne constitue pas un risque en soi. 4) Le corollaire logique de ce qui précède est qu’il ne peut y avoir de communication de risque efficace sans détermination préalable du risque réel.
  16. 16. Remerciements Merci de votre attention Questions? Louise Bussières, Denis Gosselin et John Richard ont contribué aux travaux qui ont conduit à cette présentation.

×