Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

Dossier d'investissement.pdf

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Sommaire
Sommaire 1
I. La raison d’être de Time for the Planet® (TFTP) 3
1er levier : créer des entreprises rassemblant de...
4.2. Le périmètre d’action 18
4.3. Le deal flow 20
4.4. Les objectifs 20
4.4.1. Réduction des émissions ou captation des G...
6.4.4. Le Conseil de surveillance 38
6.4.5. La gouvernance 39
6.4.6. Le capital social et la valorisation 40
6.4.7. L’acha...
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Prochain SlideShare
Dossier scientifique
Dossier scientifique
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 59 Publicité
Publicité

Plus De Contenu Connexe

Publicité

Dossier d'investissement.pdf

  1. 1. Sommaire Sommaire 1 I. La raison d’être de Time for the Planet® (TFTP) 3 1er levier : créer des entreprises rassemblant des innovateurs, des créateurs d’entreprises confirmés et de l’argent 5 2e levier : diffuser et améliorer les innovations via l'open source 5 3e levier : le réinvestissement de 100 % des bénéfices et la création d’un nouvel indicateur : le Dividende Climat 6 II. Concept et roadmap 7 2.1. Les particularités du modèle de Time for the Planet 8 2.1.1. Innovations et innovateurs 8 2.1.2. Créateurs et créatrices d’entreprise 9 2.1.3. Aspect financier 10 2.2. Roadmap 11 1re étape : notre preuve de concept (achevée) 11 2e étape : création d’une Société en Commandite par Actions (achevée) 11 3e étape : communication auprès du grand public (achevée) 12 4e étape : bêta-test et appel public à l’épargne (achevée) 12 5e étape : lancement « industriel » des créations d’entreprises 13 6e étape : impact mondial 13 7e étape : management et sorties éventuelles des participations 13 8e étape : sortie des actionnaires puis réinvestissement 14 9e étape : essaimage et dissolution éventuelle de TFTP 14 2.3. Saisonnalité 14 III. Les indicateurs clés de suivi 15 3.1. Suivi de la performance par les Dividendes Climat 15 3.1.1. La tonne équivalent CO2 15 3.1.2. L'investissement 16 3.1.3. Le calcul des Dividendes Climat 16 3.2. Rentabilité et modalités de sortie de Time for the Planet 17 3.2.1. La politique de distribution de dividendes financiers 17 3.2.2. La politique de revente d’actions : les 2 modalités de sortie 17 3.2.3. Le taux de rentabilité interne (TRI) 17 3.2.4. Le risque de perte du capital investi 18 IV. Le prisme d’investissement de Time for the Planet 18 4.1. Les critères d’investissement 18 Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 1
  2. 2. 4.2. Le périmètre d’action 18 4.3. Le deal flow 20 4.4. Les objectifs 20 4.4.1. Réduction des émissions ou captation des GES 20 4.4.2. Rentabilité 20 V. Time for the Planet® au service de ses participations 21 5.1. Time for the Planet® : start-up studio ? Fonds d'investissement ? Incubateur ? 21 5.2. L’open source, le critère qui change la donne pour la sauvegarde de la planète 21 5.2.1. Le partage des innovations pour toucher le monde entier (et accélérer la résolution du problème principal des GES) 21 5.2.2. Open source et licences libres : droits et devoirs 22 5.2.3 Les modèles économiques de l'open source 23 5.3. Bénéfices de la présence de Time for the Planet® au capital 23 5.3.1. Moins de temps nécessaire pour aboutir au même résultat et donc moins d’argent dépensé 23 5.3.2. Changement de paradigme 23 5.3.3. Levées de fonds : on s'occupe de tout ! 23 5.3.4. Apport de réseau 24 5.3.5. Visibilité et crédibilité 24 5.4. Méthodologie 24 1re étape : évaluer les innovations pour identifier les meilleurs potentiels 25 Les critères d’évaluation 25 Les évaluateurs et évaluatrices 25 La plateforme d’évaluation 26 2e étape : valider le potentiel avec le Comité scientifique 27 3e étape : tester l’opportunité de marché et constituer l’équipe 28 4e étape : validation finale et éthique 28 5e étape : valider l’équipe fondatrice de la participation 29 6e étape : constitution d’un comité exécutif 29 7e étape : investir en seed 30 Création ou prise de participation dans la société 30 8e étape : déployer l’open source 31 9e étape : schémas de sortie 34 VI. Structuration juridique et gouvernance 35 6.1. Dénomination sociale et marques 35 6.2. Une société à mission : l’une des premières de France 36 6.3. Notre forme juridique initiale : société par actions simplifiée 36 6.4. Notre forme juridique actuelle : société en commandite par actions 36 6.4.1. Les associés commandités 36 6.4.2. Les actionnaires commanditaires 37 6.4.3. La gérance 38 Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 2
  3. 3. 6.4.4. Le Conseil de surveillance 38 6.4.5. La gouvernance 39 6.4.6. Le capital social et la valorisation 40 6.4.7. L’achat et la vente d’actions 40 Achat d’actions 40 Liquidité et sortie 40 6.5. Offre au public de titres financiers / AMF 41 6.6. Investissements 41 6.7. La demande de réinvestissement 41 La demande 42 La réponse 42 Décision pouvant aboutir à un arrêt de l’activité 42 6.8. Entreprises en difficulté et cessation d’activité 42 VII. La charte 43 7.1. Notre constat : l’urgence absolue de la crise environnementale 43 7.2. La puissance de l’entrepreneuriat 43 7.3. La non-lucrativité 43 7.4. La création et le financement d’entreprises ambitieuses 44 7.5. L’open source 44 7.6. L’intelligence collective 44 7.7. La bienveillance 44 7.8. La transparence 45 7.9. L’éthique 45 VIII. L’équipe 45 8.1. L’équipe actuelle - les Managing Directors 45 Mehdi Coly 45 Laurent Morel 47 Nicolas Sabatier 49 Claire Dognin 50 Cécile Duranton 51 Arthur Auboeuf 52 Denis Galha Garcia 54 Conclusion 56 Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 3
  4. 4. I. La raison d’être de Time for the Planet® (TFTP) La vie sur Terre est en danger, à court terme. Le changement climatique va entraîner des catastrophes trop importantes pour que notre mode de vie et l’économie mondialisée y survivent. Le monde à +3 °C est un monde invivable : déplacements de centaines de millions de réfugié·es climatiques, destructions de villes côtières majeures, guerres pour l’accès à l’eau, terres cultivables en diminution, crises économiques liées à l’impossibilité de fournir l’énergie nécessaire à la croissance (pétrole de plus en plus difficile à produire, pas d'alternative réellement propre aux énergies carbonées). Nous sommes la dernière génération à pouvoir encore agir contre le changement climatique. Ensuite, il sera trop tard. Pour survivre, l’humanité va devoir focaliser ses efforts et ses ressources sur la problématique du changement climatique. Pour cela, nous disposons de 2 grandes modalités d’actions. - Individuelle : la sobriété individuelle, qui implique une réduction de l’empreinte carbone de chaque individu sur Terre par une baisse de sa consommation (mais qui s’applique majoritairement à ceux vivants dans les pays industrialisés). - Collective : nous devons en urgence développer notre capacité à produire les biens et services fondamentaux (habitat, alimentation, transport…) avec beaucoup moins d’émissions de gaz à effet de serre. C’est ce que l’on appelle la décarbonation de l’économie. De nombreuses organisations existent pour influencer, sensibiliser, et permettre à la première modalité (changements individuels) d’être activée le plus rapidement possible. Pour la seconde modalité, plus technique à comprendre, on a tendance à s’en remettre à la réaction du marché, et à des initiatives politiques hypothétiques. Or, cette seconde modalité d’action est au moins aussi importante que la première. Plutôt que d’espérer qu’elle soit activée par le marché ou les politiques, Time for the Planet® pense qu’il est du devoir de chacun (personnes physiques et entreprises) de s’en emparer, et d’agir à court terme pour décarboner l’économie. La mission de Time for the Planet® est donc simple : agir pour la décarbonation de l’économie à l’échelle mondiale. Pour cela, nous disposons de 3 leviers. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 4
  5. 5. 1er levier : créer des entreprises rassemblant des innovateurs, des créateurs d’entreprises confirmés et de l’argent Nous croyons au génie humain. Nous savons que, partout dans le monde, il existe des inventeurs et inventrices qui mettent au point des solutions capables de stopper le changement climatique. Il faut absolument que ces inventions deviennent réelles à travers des entreprises pour être développées à l’échelle mondiale, en un minimum de temps. Pour cela, il faut associer à chaque innovateur des créateurs et créatrices d’entreprises d’expérience et leur apporter des fonds. C’est cela, Time for the Planet® . Mais pas que. 2e levier : diffuser et améliorer les innovations via l'open source Créer une unique entreprise pour développer une innovation ne suffira pas : il y a trop de risques qu’elle échoue, qu’elle reste petite trop longtemps et qu’en conservant le secret de ses découvertes, elle ne puisse pas atteindre assez vite la dimension mondiale nécessaire pour que son impact soit maximal. Ainsi, Time for the Planet® va agir en diffusant chacune de ces découvertes à travers des modèles inspirés de l’open source. Nous entrons dans l’ère de la coopération mondiale, pour que le génie humain puisse copier, améliorer, diffuser plus rapidement les inventions les plus fondamentales pour la survie de l’humanité. « La recherche est aujourd'hui beaucoup plus communautaire ; Galilée travaillait en solitaire. » Jean Jouzel, Climatologue Prix Nobel de la paix avec le GIEC en 2007. Membre de Time 1 for the Planet® . 1 Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat - l'abréviation GIEC sera utilisée dans ce document Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 5
  6. 6. 3e levier : le réinvestissement de 100 % des bénéfices et la création d’un nouvel indicateur : le Dividende Climat Les entreprises créées par Time for the Planet® devront à la fois régler un problème environnemental et être rentables. Celles qui généreront des bénéfices en restitueront une partie à Time for the Planet. 100 % des excédents seront réinvestis dans de nouvelles entreprises afin de permettre à Time for the Planet® de décupler son action. En conséquence, il n’y a pas de sens à piloter Time for the Planet® sur la base d’un Taux de Retour sur Investissement (TRI). Nous proposons donc un nouvel indicateur : les Dividendes Climat (cf. partie 3.1 de ce document). Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 6
  7. 7. II. Concept et roadmap La construction de Time for the Planet® se fait par itération. Nous proposons ci-dessous une vision de ce que nous souhaitons accomplir. Ces étapes peuvent être amenées à évoluer. Nous proposons, dans un premier temps, une vision de notre concept afin de montrer le potentiel de Time for the Planet® (2.1.). Puis, dans un second temps, nous exposons notre roadmap prévisionnelle (2.2.) et détaillons chacune des neuf étapes de notre processus. 2020 1 Preuve de concept ❡ 2 Création d’une Société en Commandite par Actions ❡ 3 Communication auprès du grand public ❡ 4 Financement des premières innovations et appel public à l’épargne ❡ 5 Lancement « industriel » des créations d’entreprises ❡ 6 Impact mondial ❡ 7 Management et sorties éventuelles des participations ❡ 8 Sortie des actionnaires de TFTP qui le souhaitent puis réinvestissement ❡ 9 Essaimage et dissolution éventuelle de TFTP 2031 Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 7
  8. 8. 2.1. Les particularités du modèle de Time for the Planet® Time for the Planet® , c’est avant tout quatre composantes : ➔ une personne ou une équipe à l’origine d’une innovation permettant de régler un problème environnemental majeur ; ➔ un ou plusieurs entrepreneurs à succès motivés pour porter cette innovation à l’échelle mondiale ; ➔ de l’argent pour financer le développement rapide de l’innovation ; ➔ une innovation qui se déploie en devenant une entreprise rentable dont le modèle est basé sur une licence libre et gratuite, inspirée de l’open source. Nous détaillons dans les paragraphes suivants la mise en place étape par étape de notre concept. 2.1.1. Innovations et innovateurs Le rôle de Time for the Planet® est d’investir en amorçage, c’est-à-dire lorsqu’un prototype de l’innovation est disponible, et que ce prototype peut être mis en œuvre chez les premiers clients/utilisateurs. Love money Capital d’amorçage Capital risque Capital développement 10 k€ à 100 k€ en moyenne 50 k€ à 1,5 M€ en moyenne 1M€ à 15M€ Plus de 10 M€ De l’idée au prototype Du prototype aux premiers clients Des premiers clients au Product-Market Fit Après le Product-Market Fit Argent investi par les amis, la famille, les innovateurs eux-mêmes) Time for the Planet, Business Angels, Fonds d’investissement spécialisés Fonds d’investissement Fonds d’investissement Le rôle de Time for the Planet® est de permettre à l’entreprise d’atteindre le « Product-Market Fit », c’est-à-dire le stade où le produit proposé est en adéquation totale avec la demande du marché et où chaque investissement commercial supplémentaire se traduit par des ventes supplémentaires. Souvent, les innovations que nous étudions sont techniquement au point mais ne peuvent pas encore être commercialisées à grande échelle : un prototype existe, il est parfois déjà Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 8
  9. 9. installé chez quelques clients, mais il nécessite encore beaucoup d'adaptation et de personnalisation pour être utilisé de façon pleine et entière par un client. Pour passer de cette phase à celle du Product-Market Fit, Time for the Planet® va procéder par étape. Ces personnes à l’origine d’innovations ou d’inventions nous font confiance car : ➔ nous investissons financièrement dans leur innovation ; ➔ nous avons pour ambition d’étendre la portée de leur innovation à l’échelle mondiale, pour les aider à changer le monde radicalement et à participer à la lutte contre le changement climatique ; ➔ nous mettons à leur disposition toute la puissance de la communication et de la communauté citoyenne et entrepreneuriale de Time for the Planet® ; ➔ nous leur garantissons la non-appropriation de leur idée par des intérêts privés. Grâce aux brevets déposés et à la mise en place des licences libres, leur invention passera à la postérité plutôt que d’être enterrée en raison d’enjeux financiers particuliers ; ➔ nous dénichons et leur proposons les meilleures équipes entrepreneuriales pour développer tout le potentiel de leur invention ; ➔ nous les rémunérons dès le départ pour leur permettre de se consacrer à temps plein à leur passion. 2.1.2. Créateurs et créatrices d’entreprise Time for the Planet® ne se contente pas de financer des projets. Pour se donner un maximum de chances de réussite, l’aspect humain - et en particulier l’expérience entrepreneuriale - est placé au cœur de la stratégie. Pour qu’une innovation devienne mondiale, il ne suffit pas qu’elle soit financée. Il faut aussi que son développement soit maîtrisé par des personnes ayant la capacité de transformer une innovation en un produit massivement déployé à l’échelle mondiale, grâce à des compétences en marketing, développement industriel, développement commercial, communication, négociation, internationalisation, etc. Nous pensons que l’accompagnement d’une équipe technique/scientifique ne suffit pas à la transformer en équipe entrepreneuriale à succès. Ainsi, nous préférons compléter l’équipe initiale avec des entrepreneurs aguerris qui entreront au capital et prendront la direction à temps plein de l’entreprise, en tant que CEO (chief executive officer, c’est-à-dire dirigeant d’entreprise). La direction de l’entreprise est donc partagée entre ces entrepreneurs aguerris qui rejoignent l'entreprise au moment de l’investissement de Time for the Planet® et l’équipe technique à l’origine de l’innovation. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 9
  10. 10. Il peut arriver que ce profil entrepreneurial soit déjà présent au sein de l'équipe ayant postulé. Dans ce cas, nous n’aurons pas besoin de recruter de CEO. 2.1.3. Aspect financier Dès ses premières années d'existence, Time for the Planet® a su démontrer que toute personne ayant vocation à acheter des actions de Time for the Planet® est prête à investir financièrement pour lutter contre le changement climatique à l’échelle mondiale, qu'elle vienne du monde citoyen, entrepreneurial ou financier. La communication de Time for the Planet® est entièrement dédiée à démontrer que : ➔ toutes les catégories de population souhaitent lutter à grande échelle contre le dérèglement climatique ; ➔ Time for the Planet® peut devenir une entreprise incontournable dans le combat contre les gaz à effet de serre ; ➔ la communauté citoyenne, au travers de l’investissement, est capable de rejoindre celle du monde de la finance pour imaginer et mettre en œuvre une réponse coordonnée au risque systémique du changement climatique. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 10
  11. 11. 2.2. Roadmap 09/2019 - 01/2020 1re étape : notre preuve de concept (achevée) Objectifs : 1. convaincre les early adopters de rejoindre Time for the Planet® ; 2. tester deux de nos modes de communication principaux : les conférences et les réseaux sociaux. Collecter des fonds grâce à ces deux canaux ; 3. convaincre des personnes emblématiques de rejoindre Time for the Planet® pour nous aider à crédibiliser le mouvement ; 4. convaincre des entrepreneur·es chevronné·es de nous rejoindre et de financer Time for the Planet. Cette phase a été achevée avec succès. En quelques mois, Time for the Planet® a pu convaincre des entrepreneurs régionaux majeurs autour de Lyon ainsi que Jean Jouzel de rejoindre l’aventure. 1er semestre 2020 2e étape : création d’une Société en Commandite par Actions (achevée) Afin de pouvoir associer le plus grand nombre de personnes à Time for the Planet® , la création d’une Société en Commandite par Actions (SCA) est effectuée. Cela permet de collecter jusqu’à huit millions d’euros sur 12 mois en communiquant à l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) un Document d’Information Synthétique (DIS). La demande d’un visa pour l’obtention d’un prospectus auprès de l’AMF se fera dans un second temps. Cette phase a été centrée sur la structuration juridique de la société et la définition de la gouvernance. Objectifs : 1. créer la SCA ; 2. obtenir 800 000 € de levée de fonds supplémentaire en proposant aux organismes et particuliers souhaitant investir de signer un document de promesse d’investissement dans un premier temps, puis en investissant directement dans la SCA une fois celle-ci créée ; 3. tester les messages et les parcours permettant de constituer une vaste communauté d’actionnaires en ligne aidant Time for the Planet® ; 4. renforcer la notoriété de Time for the Planet® en organisant des conférences partout en France et sur le web. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 11
  12. 12. 2e semestre 2020 3e étape : communication auprès du grand public (achevée) Le grand public est régulièrement sensibilisé au danger que constitue le changement climatique pour l’humanité et la planète. Cependant, on ne lui propose pas d’action concrète de grande ampleur. Objectifs : 1. attirer l'attention du grand public sur le mouvement citoyen grandissant autour de Time for the Planet® grâce à une communication intelligente via trois canaux : ○ des évènements en visio sur des plateaux TV loués ou prêtés pour l’occasion. Par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=2GEvl3rJy48&t=160s ; ○ une communauté rassemblant au moins 100 000 personnes ; ○ la presse. 2. dépasser un million d’euros de levée de fonds et plus de 5 000 investisseurs ; 3. créer un processus de sélection des innovations basé sur une communauté d’évaluateurs et d’évaluatrices, un Comité scientifique ainsi que des phases de tests de marché en conditions réelles. Un million d’euros ont été collectés sur la 1re année, exclusivement avec une campagne de crowdfunding géante. L’accélération a ensuite été si rapide qu’en 18 mois Time for the Planet® est devenue le plus gros crowdfunding de l’histoire de France. Cette première étape était indispensable pour nous permettre d’être crédibles dans la constitution de notre Comité scientifique, de notre communauté d’évaluateurs, et dans notre capacité à investir dans les premiers projets pour notre preuve de concept. 2021 4e étape : bêta-test et appel public à l’épargne (achevée) Objectifs : 1. concrétiser la première participation de Time for the Planet® en constituant la première équipe autour d’une première innovation. Puis investir dans deux autres innovations au minimum ; 2. promouvoir Time for the Planet® comme produit financier permettant l’orientation des investissements en faveur de la neutralité carbone mondiale, avec la création du Dividende Climat ; 3. dépasser les huit millions d’euros de levée de fonds et les 30 000 investisseurs. Tous ces objectifs ont été remplis en 2021. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 12
  13. 13. 2022 5e étape : lancement « industriel » des créations d’entreprises 1. créer les premières participations selon la méthodologie Time for the Planet® (cf. Méthodologie) : ➔ 10 entreprises au minimum ; ➔ premiers fonds débloqués et recrutement d’une personne travaillant à plein temps sur l’accompagnement des entreprises créées et la mise à disposition du réseau Time for the Planet® ; 2. dépasser 20 millions d’euros de levée de fonds et 80 000 investisseurs : ➔ diffuser les Dividendes Climat, l’outil permettant de mesurer les effets d’un investissement dans une entreprise de réduction du CO2. Utiliser ce levier pour convaincre les grandes entreprises, les fonds et les banques d’investir dans Time for the Planet® ; ➔ dépasser 20 millions d’euros de levée de fonds et 80 000 investisseurs ; 3. amorcer le développement international : ➔ première présence au UK avec recrutement d’une équipe locale prévu ; ➔ tester quel est notre modèle d’expansion dans d’autres pays avec le défi de s’adapter à la culture et aux contraintes locales tout en gardant une cohérence mondiale du mouvement. 2023-2025 6e étape : impact mondial 1. créer 30 nouvelles participations et profiter de l’expérience des 10 premières pour améliorer et fluidifier le processus de ces participations ; 2. communiquer largement sur les innovations open source développées afin de créer autour de chacune d’elles un marché vertueux capable de déployer très rapidement la solution à l’échelle du monde ; 3. atteindre 200 millions d’euros de levée de fonds et 500 000 investisseurs ; 4. avoir des équipes et plusieurs dizaines de milliers d’actionnaires dans 5 pays différents en plus de la France. 2025-2031 7e étape : management et sorties éventuelles des participations Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 13
  14. 14. 1. suivre et faire grandir les entreprises créées : investissements réguliers en fonction des besoins, du management des équipes fondatrices et dirigeantes, de la communication sur les innovations et de la mise en réseau ; 2. mesurer l’impact sur les gaz à effet de serre des participations et de l’écosystème créé par la mise en open source de chaque innovation ; 3. réaliser les premières sorties (cf. Schéma de sortie des filiales). Chaque sortie permet de récupérer entre deux et cinq fois les investissements consentis. Puis, récupérer les dividendes dans les entreprises qui le permettent ; 4. créer 40 nouvelles entreprises ; 5. atteindre un milliard d’euros de levée de fonds et trois millions d’investisseurs. 2031 8e étape : sortie des actionnaires puis réinvestissement Les actionnaires de Time for the Planet® peuvent demander à récupérer leur investissement de départ, si la situation le permet (cf. L’achat et la vente d’actions). Le système de Dividendes Climat permet néanmoins à des investisseurs souhaitant sortir de le faire à tout moment. ... 9e étape : essaimage et dissolution éventuelle de TFTP Time for the Planet® encourage la création de nouveaux organismes sur le même modèle et poursuit son action par de nouvelles levées de fonds et l’utilisation des bénéfices générés par les entreprises financées. Si l’objectif de ramener le réchauffement planétaire à 0 °C est atteint , Time for the Planet® 2 est dissoute. L’actif est partagé en donnant la priorité au remboursement des apports initiaux des actionnaires, puis le reliquat est versé à l’ONU . 3 3 Organisation des Nations Unies - ce terme sera utilisé dans la suite du document 2 Ce critère est défini comme l'élévation de la température moyenne de la planète sur les 30 dernières années par rapport à la moyenne des températures de l'ère préindustrielle, période 1850-1900, selon la méthodologie et les données communiquées par le GIEC Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 14
  15. 15. 2.3. Saisonnalité Le rythme d’investissement et de développement de Time for the Planet® est organisé en saisons et épisodes afin d’en permettre une meilleure lisibilité. Chaque année correspond à une saison. Chaque quadrimestre correspond à un épisode. À chaque épisode, il y a une session d’évaluation, un ou plusieurs Comités scientifique, et une ou plusieurs Assemblées générale, selon les besoins. La session d’évaluation a pour but de pré-sélectionner les innovations qui seront soumises au prochain Comité scientifique Chaque épisode a aussi une thématique, qui permet de mettre l’accent sur un accomplissement ou un nouveau projet de Time for the Planet® sur lequel l’équipe travaille pendant le quadrimestre. La vidéo suivante présente l’organisation complète de la saisonnalité : https://youtu.be/aA4ebgOhbws. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 15
  16. 16. III. Les indicateurs clés de suivi 3.1. Suivi de la performance par les Dividendes Climat Afin de concentrer ses ressources économiques sur l’accomplissement de sa mission, Time for the Planet® ne distribue pas de dividendes financiers à ses actionnaires. En revanche, chaque année, des « Dividendes Climat » leur sont distribués afin de leur permettre de valoriser la réduction ou la captation de CO2 réalisée grâce à leur investissement. Une unité de Dividende Climat correspond à une tonne équivalent CO2 captée ou réduite. Plus l’investisseur possède d’actions Time for the Planet, plus son droit à des Dividendes Climat est élevé. Le Dividende Climat a originellement été conçu par Time for the Planet® avec le concours de l’ADEME, Net Zero initiative/Carbone 4 et Sweep. Il est désormais hébergé par une association indépendante pilotée au niveau international par de grandes institutions et entreprises. Le Dividende Climat a vocation à être utilisé par un très grand nombre d’entreprises afin de mesurer l’impact de leur investissement. Pour comprendre le Dividende Climat détail, vous pouvez consulter : climate-dividends.com, où vous pourrez télécharger la dernière version du protocole des Dividendes Climat. Nous avons également constitué un dossier complet expliquant le fonctionnement et le rôle du Dividende Climat. 3.1.1. La tonne équivalent CO2 La diminution et/ou captation des GES est exprimée en tonnes équivalent CO2 (t éq.CO₂). L'équivalent CO2 (éq.CO2) d'un gaz à effet de serre correspond à la quantité de CO2 qui serait nécessaire pour avoir la même capacité à retenir les rayonnements du soleil et donc le même forçage radiatif. Par exemple, le méthane (CH4) a un effet radiatif, et donc une capacité à réchauffer notre planète, 25 fois supérieure à celle du CO2. Ainsi une tonne de méthane rejetée dans l'atmosphère équivaut à 25 tonnes de CO2 rejetées. Le gaz ayant le potentiel de réchauffement le plus important est l'hexafluorure de soufre (SF6) pour lequel une tonne émise correspond à 22 200 t éq.CO₂. Il est cependant présent Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 16
  17. 17. en très faible quantité dans notre atmosphère et est donc responsable de moins de 0,3 % du réchauffement climatique. 3.1.2. L'investissement L'investissement dans Time for the Planet® pris en compte pour le calcul des Dividendes Climat est la part de capital social de Time for the Planet® possédé. Le capital social de Time for the Planet® a vocation à augmenter tous les ans jusqu'à atteindre un plafond fixé à un milliard d'euros. 3.1.3. Le calcul des Dividendes Climat Les Dividendes Climat sont attribués aux actionnaires en fonction de la date d’achat de leurs actions. Afin d’inciter à rejoindre Time for the Planet® le plus tôt possible, nous attribuons les Dividendes Climat relatifs à une participation donnée uniquement aux actionnaires ayant acheté leurs actions au plus tard l’année de la prise de cette participation. Cette distinction est rendue possible par l'émission d’actions de classes différentes selon les années. Par exemple, les actions de classe B sont celles qui ont été achetées en 2022 et de classe C celles achetées en 2023. Les participations effectuées en 2023 donnent donc lieu à des Dividendes Climat pour les actionnaires de classe A (qui regroupent les actionnaires de 2019, 2020 et 2021), B (2022) et C (2023). Chaque année, pour le calcul des Dividendes Climat, Time for the Planet® procédera en trois étapes : 1re étape : récupérer les informations sur le nombre de tonnes de CO2 économisées. Nous prenons en compte à la fois le carbone économisé par nos propres entreprises et celui économisé par les utilisateurs de leurs licences open source. Un cabinet spécialisé établit la méthode de calcul et les données (volume de produits/services vendus, produit/service substitué par la vente, etc.) sont transmises par les utilisateurs de la licence. Cette transmission est impérative pour eux en vertu d’une clause des licences open source qui les oblige à effectuer les relevés et à nous les envoyer annuellement. Pour en savoir plus sur les méthodologies utilisées, se référer au dossier Décarboner l’économie et au protocole Dividendes Climat téléchargeable sur le site climate-dividends.com 2e étape : additionner le nombre de tonnes équivalent CO2 réduites ou captées. Nous séparons ces deux informations afin de permettre aux entreprises actionnaires de Time for the Planet® d’allouer leurs Dividendes Climat dans les piliers 2 (émissions réduites) et 3 (émissions captées) du référentiel Net Zero Initiative. 3e étape : pour chaque participation Time for the Planet, ➔ repérer les classes d’actions correspondant à chaque participation ; Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 17
  18. 18. ➔ diviser le nombre de tonnes équivalent CO2 réduites ou captées par le nombre total d’actions des classes correspondantes ; ➔ distribuer les Dividendes Climat à chaque actionnaire en multipliant ce nombre par le nombre d’actions détenues par chacun, au sein de chaque classe. 3.2. Rentabilité et modalités de sortie de Time for the Planet® 3.2.1. La politique de distribution de dividendes financiers Les gérants et actionnaires de Time for the Planet® renoncent à la distribution des bénéfices. Time for the Planet, statutairement, utilise systématiquement 100 % de ses bénéfices pour répondre le plus rapidement possible à la mission dont elle s’est investie. 3.2.2. La politique de revente d’actions : les 2 modalités de sortie a. Sortie par revente sur le marché secondaire La revente d’actions par les actionnaires de Time for the Planet® à un tiers est possible à tout moment et à prix libre. Il faut toutefois noter que, tant que le capital de la société n’aura pas atteint un milliard d‘euros, Time for the Planet® proposera d’entrer à son capital à une valeur de 1 € l’action via des augmentations de capital régulières (tous les ans). L'intérêt que peut avoir un tiers d’acheter des actions anciennes de Time for the Planet® plutôt que de participer à l’augmentation de capital permanente est de bénéficier d’un meilleur retour en Dividendes Climat par action possédée. En effet, comme nous l’avons vu précédemment, les actions de classes plus anciennes sont génératrices de beaucoup plus de Dividendes Climat que celles de classes récentes. Il est donc possible que ces actions soient rachetées pour un montant plus important que leur prix d'émission. Time for the Planet® n’encadre pas la revente des actions sur le marché secondaire. Toute personne peut donc librement acheter et/ou vendre des actions. b. La sortie par diminution de capital, à 10 ans Si les conditions financières le permettent, Time for the Planet® proposera aux actionnaires le souhaitant de racheter leurs actions à la valeur d’achat initiale, et ce après 10 ans de détention minimum (cf. L’achat et la vente d’actions). Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 18
  19. 19. 3.2.3. Le taux de rentabilité interne (TRI) Du fait de la non distribution de dividendes et du rachat pouvant être escompté par Time for the Planet® à la valeur d’achat initiale, le taux de rentabilité interne attendu pour un investissement chez Time for the Planet® est de 0 %. 3.2.4. Le risque de perte du capital investi L’investissement dans Time for the Planet® est un investissement en capital. Nous tenons à clarifier le fait que, même si nous souhaitons à terme pouvoir racheter les parts des actionnaires qui le souhaitent, nous ne pouvons pas le garantir. Il existe donc un risque pour ces actionnaires de perdre tout ou partie de l’investissement. IV. Le prisme d’investissement de Time for the Planet® L’objectif unique de Time for the Planet® est de parvenir à lutter contre le changement climatique de la façon la plus efficace. Il est donc essentiel d'investir dans des entreprises ayant un impact fondamental sur les émissions de gaz à effet de serre. 4.1. Les critères d’investissement Les critères retenus dans la constitution de notre deal flow (flux d’investissements) sont : Impact à l’échelle mondiale Centré sur la diminution des émissions de gaz à effet de serre Effets immédiats (dès lors que l’innovation est mise sur le marché) 4.2. Le périmètre d’action Suite à la réalisation de notre dossier scientifique, nous avons identifié 20 problèmes prioritaires à traiter pour lutter contre les gaz à effet de serre au niveau mondial. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 19
  20. 20. Nous interviendrons dans les cinq secteurs suivants : ➔ l’énergie ; ➔ l’industrie ; ➔ le transport ; ➔ l’agriculture ; ➔ le bâtiment. Notre ambition est de développer des solutions pour : ➔ ne plus émettre de GES (zéro émission) ; ➔ améliorer l’efficacité énergétique (efficacité énergétique) ; ➔ réduire les émissions (sobriété) ; ➔ capter les GES (captation). Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 20
  21. 21. 4.3. Le deal flow Time for the Planet® a besoin de recevoir en permanence les innovations les plus prometteuses, afin de pouvoir les analyser. Plutôt que de dépenser de l’énergie à sourcer en allant à la rencontre de chaque laboratoire et chaque groupe d’innovateurs, nous adoptons une stratégie de communication globale à grande échelle afin que la notoriété du mouvement suffise à recevoir les innovations les plus stratégiques développées par des innovateurs ayant une vision commune avec Time for the Planet. Time for the Planet® a besoin de recevoir en permanence les innovations les plus prometteuses, afin de pouvoir les analyser. La notoriété de Time for the Planet® est exponentielle grâce à une stratégie de communication globale à grande échelle et au développement de sa communauté d'actionnaires permettant de faire effet de levier sur la Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 21
  22. 22. communication. Cette notoriété lui permet de se faire connaître auprès d’un très grand nombre d’innovateurs. En complément, Time for the Planet® développe également ses relations avec les plus grands laboratoires, centres de recherche, etc. 4.4. Les objectifs Les participations de Time for the Planet® possèdent toutes un double objectif : ➔ réduire les émissions de GES ou capter les GES ; ➔ être rentables pour générer des dividendes afin que Time for the Planet® puisse poursuivre sa politique d’investissements. 4.4.1. Réduction des émissions ou captation des GES Cet objectif est mesuré par un prestataire indépendant. Chaque entreprise est régulièrement évaluée afin que son impact puisse être démontré et communiqué aux actionnaires de Time for the Planet® , notamment pour le calcul des Dividendes Climat. L’impact mesuré est celui de la participation de Time for the Planet® ainsi que des acteurs utilisant son innovation via la licence libre mise en place. 4.4.2. Rentabilité Time for the Planet® n'investit que dans des innovations ayant une rentabilité forte afin que : ➔ l’innovation permette de développer l’entreprise à grande échelle et d’avoir ainsi un impact mondial ; ➔ l’innovation soit attractive pour les acteurs pouvant être intéressés par les licences open source. V. Time for the Planet® au service de ses participations 5.1. Time for the Planet® : start-up studio ? Fonds d'investissement ? Incubateur ? Tout cela à la fois ! Nous sommes des co-créateurs. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 22
  23. 23. Nous accompagnons la création de la participation de Time for the Planet® en constituant une équipe pluridisciplinaire : scientifique, entrepreneuriale et composée de personnes expertes chacune dans leur domaine. Notre rôle est de : ➔ constituer l'équipe dirigeante et sociétaire de l'entreprise ; ➔ financer le développement de l'entreprise au fur et à mesure de sa croissance ; ➔ garantir une stratégie basée sur les licences libres ; ➔ participer aux décisions stratégiques de l'entreprise ; ➔ valider le business model de l’entreprise. Time for the Planet® fait entièrement confiance à l’équipe dirigeante de ses participations dans la prise de décision et la définition de la stratégie, du mode de management, de l'organisation et de la vie quotidienne de l'entreprise, à condition que ces décisions soient conformes à la charte de Time for the Planet, et en particulier concernant l'open source, qui doit être garantie. Une des personnes dirigeantes de l’entreprise est nommée président·e de la société et dispose donc d'une délégation de pouvoirs. 5.2. L’open source, le critère qui change la donne pour la sauvegarde de la planète 5.2.1. Le partage des innovations pour toucher le monde entier (et accélérer la résolution du problème principal des GES) Nous sommes partis du questionnement suivant : une fois qu’une innovation est opérationnelle, qu’une équipe est constituée et que des financements suffisants sont à disposition, comment augmenter encore les chances de résoudre la problématique à laquelle l’entreprise veut s’attaquer ? Nous sommes bien conscients qu’une entreprise, une fois créée, mettrait de longues années à s’imposer mondialement. Mais ce n’est en fait pas à elle de s’imposer mondialement mais à l’innovation. Nous avons donc réfléchi à la façon la plus simple, la plus rapide et la moins coûteuse de relever ce défi à l’échelle mondiale : le partage des innovations ! En effet, si cette dernière est utilisée par d’autres organismes ou entreprises, nous ne créons pas une simple société mais directement un marché. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 23
  24. 24. 5.2.2. Open source et licences libres : droits et devoirs Le terme « open source » ne reflète pas exactement le contenu de la licence Time for the Planet® . Nous l’utilisons pour faire comprendre la philosophie du mouvement, mais le terme le plus juste serait plutôt celui de « licence libre ». La licence libre de Time for the Planet® consiste à mettre à disposition de tiers l'ensemble des éléments permettant de copier, utiliser et commercialiser les innovations produites par nos entreprises. Nous accorderons et délivrerons des licences d'utilisation de nos innovations à toutes celles et ceux qui en feront la demande, à la seule condition que ces personnes ou entreprises respectent notre charte éthique. La licence Time for the Planet® ouvre des droits et des devoirs pour les entreprises bénéficiaires. Leurs droits : ➔ copier tout ou partie d'une innovation ; ➔ améliorer une innovation ; ➔ commercialiser une innovation. Leurs devoirs : ➔ communiquer chaque année à Time for the Planet® les informations permettant de calculer les émissions de t éq.CO₂ réduites, évitées ou captées ; ➔ mettre en commun les améliorations et découvertes réalisées à partir de l'innovation ; ➔ commercialiser l'innovation dans un domaine et sous une forme respectant les règles fixées par Time for the Planet® (liste exposée dans la licence édictée par Time for the Planet® ). Ainsi, une innovation dédiée au secteur du bâtiment ne pourra pas être utilisée dans le secteur militaire, par exemple. Bien entendu, la liste des secteurs pourra être étendue sur demande, si Time for the Planet® estime que cela est pertinent pour la lutte contre le changement climatique. 5.2.3 Les modèles économiques de l'open source L’objectif premier de Time for the Planet® est de créer des entreprises qui doivent être viables économiquement pour pouvoir se développer, avoir un impact sur le changement climatique et susciter la création de nombreuses autres entreprises basées sur l'innovation apportée. Chaque entreprise doit donc mettre à disposition de tous le savoir qu'elle a accumulé, sans fonder son profit sur la privatisation de ce savoir. Nous avons conçu un document qui explique en détail les modèles économiques open source que nous envisageons, avec des exemples réels : Open source cash machine Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 24
  25. 25. 5.3. Bénéfices de la présence de Time for the Planet® au capital 5.3.1. Moins de temps nécessaire pour aboutir au même résultat et donc moins d’argent dépensé L’expérience en conception ou création d’entreprise permet indéniablement d’économiser des sommes considérables. Par exemple, la durée nécessaire à l’aboutissement d’une première vente peut passer de deux ans en moyenne à quelques mois, lorsque l’on maîtrise les outils de création d’entreprise par itération. Cette méthodologie s’appuie sur trois piliers : ➔ interroger les clients potentiels avec une méthode d’interview innovante ; ➔ vendre le produit avant qu’il ne soit conçu ; ➔ financer les actions strictement nécessaires à l’exécution. 5.3.2. Changement de paradigme Monter une entreprise dans le cadre de l’écosystème Time for the Planet® signifie s’inscrire dans un plan de sauvegarde de la planète, sur lequel vont investir des milliers de particuliers, entreprises, organismes et institutionnels. Cela permet de transformer l’entrepreneuriat en un outil puissant pour résoudre la crise climatique. Rejoindre Time for the Planet® ancre l’entreprise dans un socle de valeurs qui dépasse le simple cadre d’une création d’activité économique. 5.3.3. Levées de fonds : on s'occupe de tout ! Plusieurs mois de travail économisés en raison de l’absence d’efforts à fournir pour lever des fonds en seed (amorçage), « Serie A » (premier tour) voire « Serie B » (second tour) : Time for the Planet® se charge d’investir en direct, au bon moment, ou de rechercher des partenaires financiers extérieurs, voire les deux solutions dans certains cas. 5.3.4. Apport de réseau Grâce au réseau de ses directeur·rices et de ses associé·es, Time for the Planet® apporte en permanence des ressources fondamentales pour le développement de l’entreprise à chaque phase : recherche de clients, fournisseurs ou experts (dans les domaines de la presse, la comptabilité, le juridique, le crédit d’impôt innovation, le webmarketing, etc.). Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 25
  26. 26. 5.3.5. Visibilité et crédibilité Les directeur·rices de Time for the Planet, ainsi que des dizaines de growth hackers, juristes, entrepreneur·es, communicant·es, etc., vont concentrer l’ensemble de leur attention et de leur expertise sur la création d’une grande entreprise de communication et de lobbyisme pour la planète. Dans ce cadre, la mise en avant des résultats obtenus par les participations de Time for the Planet® sera fondamentale et leur permettra de grandir encore plus vite. Time for the Planet® a vocation à devenir une entreprise de portée mondiale, via des institutionnels et la constitution d’une large communauté de citoyen·nes. 5.4. Méthodologie 1 Évaluer les innovations pour identifier les meilleurs potentiels ❡ 2 Valider le potentiel avec le Comité scientifique ❡ 3 Tester l’opportunité de marché et constituer l’équipe ❡ 4 Validation finale et éthique ❡ 5 Valider l’équipe fondatrice de la participation ❡ 6 Constituer le comité de pilotage opérationnel (board) de la participation ❡ 7 Investir en seed ❡ 8 Déployer l’open source et investir par itération tout au long du développement de l’entreprise ❡ 9 Schémas de sortie Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 26
  27. 27. 1re étape : évaluer les innovations pour identifier les meilleurs potentiels A. Les critères d’évaluation Le choix de la problématique scientifique se fait sur la base de six critères : l’impact, la faisabilité, les externalités, la réplicabilité, le marché et le caractère disruptif. Ces six critères sont évalués par le réseau des évaluateurs et évaluatrices de Time for the Planet® : L’impact sur la résolution du problème en matière d’émissions de GES : l’innovation peut-elle avoir un impact significatif, direct et mesurable sur les émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale ? La faisabilité : la pertinence technique et scientifique de la solution est-elle démontrée et son passage à l’échelle réalisable ? Les externalités : l’innovation présente-t-elle un risque pour la santé humaine, la biodiversité ou encore l’exploitation de ressources limitées ? La réplicabilité : la solution peut-elle être rapidement démultipliée, à l’échelle mondiale ? Le marché : y a-t-il des clients prêts à acheter cette solution ? Le caractère disruptif : quel est le caractère novateur de l’innovation permettant de significativement changer la donne par rapport aux produits/services déjà existants et largement utilisés ? B. Les évaluateurs et évaluatrices Le travail de pré-séléction des innovations est entièrement réalisé par la communauté des évaluateurs et évaluatrices de Time for the Planet® . Ces personnes sont des actionnaires de Time for the Planet® qui se sentent compétent·es pour évaluer des innovations (expérience entrepreneuriale, scientifique, technique, etc.). Elles suivent une formation initiale aux critères de sélection de Time for the Planet® , puis peuvent participer à des sessions régulières de suivi et d’amélioration continue du processus d’évaluation. L’objectif est que chaque innovation soit évaluée par au moins cinquante personnes différentes. Nous avons constaté que l’avis de 50 évaluateurs motivés permet d’arriver sensiblement au même résultat que la consultation d’un expert technique du domaine (en ce qui concerne les notes d’évaluation sur les 6 critères clés). Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 27
  28. 28. C. La plateforme d’évaluation La plateforme d’évaluation créée par Time for the Planet® permet d’évaluer un grand nombre d’innovations en continu. Chaque innovation soumise à Time for the Planet® est préfiltrée en entrée de processus pour vérifier qu’elle entre dans le périmètre (combat les gaz à effet de serre, peut avoir un impact mondial, etc.), puis apparaît sur la plateforme pour être évaluée. Chaque évaluateur ou évaluatrice a alors la possibilité de poser des questions à l’innovateur. Les échanges entre évaluateurs et innovateurs sont accessibles à tous les évaluateurs pour qu’ils puissent lire les réponses apportées (exemple ci-après). Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 28
  29. 29. Enfin, une fois les évaluations terminées, une moyenne générale ainsi qu’une moyenne par critère est dégagée : Chaque trimestre, environ cinq innovations sont sélectionnées parmi l’ensemble des innovations soumises aux évaluateurs, pour être présentées au Comité scientifique. 2e étape : valider le potentiel avec le Comité scientifique Le Comité scientifique se réunit tous les 4 mois pour valider la pertinence technique des innovations (top 5) ayant passé l’étape de l’évaluation par la communauté des évaluateurs et évaluatrices. Composé d’experts de domaines de compétence complémentaires (transport, industrie, agriculture, cycle de vie, thermodynamique, etc.), le Comité scientifique a pour fonction de regarder plus en détail la réalité technique des innovations afin d’en évaluer la faisabilité, la crédibilité et le potentiel. Le Comité s’interroge systématiquement sur l’effet rebond Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 29
  30. 30. prévisible afin d'écarter les innovations dont l’usage peut vraisemblablement entraîner un regain de consommation tel que le gain final (en équivalent CO2 capté ou réduit) serait minime. 3e étape : tester l’opportunité de marché et constituer l’équipe À cette étape du processus de sélection, nous passons à une évaluation du potentiel de marché avec une série d'entretiens avec des clients potentiels. Nous évaluons la capacité du produit à susciter l’adhésion du client, la propension de ce dernier à accepter de mettre en place un pilote, à faire participer son entreprise à un appel d’offre ou à acheter des unités du produit si celui-ci est déjà disponible. Pour cela, nous nous appuyons en grande partie sur les entreprises déjà actionnaires de Time for the Planet® , qui sont de toute évidence les potentiels premiers clients pour les innovations soumises à Time for the Planet® . Cette phase nous permet de répondre à des questions fondamentales telles que : ● qui sont les clients ; ● quel est le coût d’acquisition d’un client ; ● quel est le prix de vente. Ces tests sont effectués dans des conditions réelles : prise de rendez-vous avec des prospects comme si l’innovation existait déjà, publicités sociales, etc. Cette période de tests de marché est aussi ponctuée de nombreux entretiens avec l’équipe fondatrice, de visites des locaux, d’études de prototypes et de discussions avec des experts extérieurs, partenaires et investisseurs éventuels. Elle est effectuée par l’équipe permanente de Time for the Planet® , main dans la main avec le potentiel CEO (dirigeant d’entreprise) pressenti pour diriger l’entreprise. Pour que l’équipe technique puisse apprendre à connaître son futur associé et valider le souhait de travailler ensemble sur le long terme avec la personne proposée par Time for the Planet® , nous associons à la phase d’étude du marché les CEOs supposés intégrer l’entreprise au terme du processus complet de conception de celle-ci. 4e étape : validation finale et éthique Une fois l’innovation validée scientifiquement et économiquement, reste l’ultime étape : la présentation à l’ensemble des actionnaires commanditaires de Time for the Planet® pour une validation finale. En amont de cette validation, un avis sur l'investissement envisagé est demandé au Conseil de surveillance de Time for the Planet® . Après une vérification par les gérants et le Conseil de surveillance de l’adéquation entre les valeurs de l’innovateur et celles de Time for the Planet® , nous nous assurons également de Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 30
  31. 31. l’absence de conflit d’intérêts. Ainsi, nous garantissons aux actionnaires une prévalidation éthique. Pour finir, une Assemblée générale (AG) est convoquée avec l’ensemble des actionnaires de Time for the Planet® . Une résolution d’investissement est présentée et mise au vote au cours de cette AG. Si elle est acceptée, la participation qui va développer la solution peut être créée et peut bénéficier de l’investissement sollicité. À l’inverse, si elle est rejetée, le dossier peut être retravaillé en prenant en compte les critiques, pour être amélioré avant d’être de nouveau présenté en Assemblée générale. Il peut également être complètement abandonné si le rejet a été important. 5e étape : valider l’équipe fondatrice de la participation Dans la plupart des cas, nous sommes en présence d’une équipe très technique composée des concepteurs de l’innovation mais il n’y a pas de compétences entrepreneuriales réelles, ni d'intentions commerciales prononcées. Nous proposons donc de compléter l’équipe. Le poste de CEO : nous recherchons de préférence une personne ayant déjà créé avec 4 succès une entreprise dans le même secteur. Mais cela ne sera pas toujours nécessaire. Nous privilégions la capacité entrepreneuriale, la rapidité d'exécution, la vision et la finesse managériale. Le poste de CTO : il peut parfois être tenu par la personne à l’origine de l’invention, à 5 condition que celle-ci le souhaite et qu’elle dispose de capacités de management ainsi que d’une vision entrepreneuriale. Parfois, ce poste peut être attribué à une ou deux personnes fondatrices supplémentaires lorsque celles-ci apportent une expertise industrielle ou produit, une compétence spécifique, un réseau commercial, etc. 6e étape : constitution d’un comité exécutif Le comité de pilotage opérationnel (ou comité exécutif) se réunit régulièrement. Ses membres peuvent être amenés à intervenir directement sur le terrain. Ce comité est composé de représentants de la participation et de représentants de Time for the Planet, ainsi que d'éventuels membres invités pouvant être extérieurs à l’entreprise et qui peuvent avoir un avis consultatif. 5 De l’anglo-saxon « Chief Technical Officer » - équivalent du Directeur technique 4 De l’anglo-saxon « Chief Executive Officer » - équivalent du Directeur général Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 31
  32. 32. 7e étape : investir en seed A. Création ou prise de participation dans la société L’investissement dans la société (ou sa création) intervient une fois les tests de marché réalisés (cf. étape 3). Time for the Planet® peut soit créer l’entreprise si celle-ci n’existe pas encore, soit prendre une participation au capital de l’entreprise si celle-ci a déjà été créée (cas majoritaire). Chaque entreprise créée est donc une filiale ou une participation de la maison mère : Time for the Planet® . On parlera de participation si Time for the Planet® est minoritaire et de filiale si nous sommes majoritaires. Time for the Planet® cible des entreprises ayant réalisé un prototype de leur innovation et commencé à contacter des premiers clients, avec plus ou moins de succès selon les capacités commerciales des fondateurs. L’investissement de Time for the Planet® pourra, selon la valorisation de l’entreprise, lui permettre d’accéder à une part minoritaire ou majoritaire du capital. Lorsque Time for the Planet® est minoritaire, des clauses spécifiques sont négociées dans les pactes d’actionnaires afin de garantir sur le long terme la réalité de l’engagement des fondateurs en faveur d’un modèle économique basé sur des licences libres. Ces clauses sont en particulier : ● un droit de véto sur les décisions qui concernent le modèle économique ; ● un droit de véto sur les décisions qui concernent la nomination et la démission des dirigeants ; ● un droit de sortie en cas de désaccords profonds sur un des deux sujets ci-dessus. La sortie se fait par diminution de capital (ce qui signifie que c’est la société qui rachète les parts de Time for the Planet® ). Des conditions de capacités financières et de délais accompagnent cette clause afin qu’elle ne constitue pas un risque pour la société. Via les deux premières clauses listées ci-dessus, Time for the Planet® se voit assurer que sa voix sera entendue dans le cadre du développement commercial de l’entreprise. Plutôt que de réaliser des « tours » d’investissement successifs, Time for the Planet® préfèrera apporter le financement nécessaire à chaque étape du développement de l’entreprise, lui permettant ainsi de rester l’investisseur majoritaire ou conserver ces clauses. Le rôle d’investisseur majoritaire ou la négociation des clauses sur le modèle économique et la gérance nous permet de garantir le maintien de la philosophie de l’open source et le développement rapide de l’entreprise. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 32
  33. 33. Le montant investi en seed (amorçage) oscille entre 100 000 € et 3 000 000 €. Il peut être complété par des financements extérieurs, en particulier bancaires. 8e étape : déployer l’open source Une fois l’entreprise financée, Time for the Planet® va accompagner le développement commercial. Un schéma de commercialisation comprenant un ou plusieurs niveaux de licence sera mis en place progressivement. L’offre de base de l’entreprise devra comprendre la possibilité pour n’importe quel agent économique de demander à copier, améliorer et commercialiser l’innovation gratuitement. En face de ce droit, le bénéficiaire de la licence devra respecter un certain nombre de devoirs, à établir au cas par cas. En plus des devoirs systématiques mentionnés au point 5.2.2, nous pouvons ajouter des devoirs spécifiques en fonction du marché. Quelques exemples de devoirs : ● mentionner le nom de notre marque sur chaque produit vendu et chaque publicité de ce produit ; ● passer obligatoirement par nous pour vendre des crédits carbone (les crédits carbone sont des unités d’équivalent CO2 économisées grâce à la commercialisation de l’innovation et qui peuvent être achetés par des entreprises tierces sur un marché libre) ; ● fournir des données détaillées sur les clients ayant acheté la solution ; ● suivre un procédé précis fourni par nos soins dans la conception du produit ou du service vendu ; ● etc. Ces obligations permettent d’assurer l’équité du marché créé par la mise en licences libres de l’innovation. Lors du lancement de l’entreprise, nous prévoyons un montant qui dépend du niveau de R&D envisagé pour cette entreprise, ainsi qu’aux prochains milestones (étapes importantes) prévues. En règle générale, le montant de l’investissement sera corrélé à un objectif à atteindre à court ou moyen terme. Par exemple : ● 50 000€ pour faire valider par un laboratoire indépendant des résultats obtenus par l’équipe (exemple : Shyva 2022) ; ● 300 000 € pour que l’équipe technique augmentée du CEO fraîchement recruté puisse démontrer sa capacité à installer un nombre déterminé de pilotes payants chez des clients (exemple : Leviathan Dynamics 2021) ; ● 1,5 million d’euros pour faire un effet de levier à 3 millions d’euros permettant d’atteindre un nombre de clients donné, ou un nouveau palier de R&D (exemple : Carbon Impact 2021). Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 33
  34. 34. Est-ce que Time for the Planet® finance la R&D ? Non dans le sens où nous investissons dans des entreprises qui ont déjà un prototype existant, et non sur des innovations conceptuelles. Oui, dans le sens où les innovations qui sont prêtes à être commercialisées sous la forme de prototypes sont toujours en cours de R&D. On parle en général d’un TRL (Technology Readiness Level ou niveau de maturité technologique) de 6 à 8. En général, le prototype sur lequel nous investissons fonctionne à petite échelle, et a encore besoin d’être déployé à grande échelle. Le montant des investissements consentis est donc important au regard du total levé par Time for the Planet® . Nous avons néanmoins choisi cette stratégie car les innovations qui ont des besoins financiers plus faibles sont généralement des entreprises bien moins avancées techniquement, avec à la fois un niveau de risque accru et surtout une perspective de retour climat très éloignée. Ces innovations ne sont en général pas encore au stade de trouver des clients et d’être déployées avec une équipe entrepreneuriale aguerrie, mais plutôt de poursuite des travaux techniques. La proposition de valeur de Time for the Planet® étant centrée sur le passage du laboratoire au marché, nous investissons donc sur des innovations plus avancées. Quelques statistiques : ● 90% des start-up échouent ; ● 75% des start-up soutenues par du capital-risque échouent ; ● Moins de 50% des entreprises atteignent 5 ans de vie ; Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 34
  35. 35. ● 33% des start-up passent le cap des 10 ans ; ● Seulement 40% des start-up réalisent un bénéfice ; ● 82% des entreprises qui échouent le font en raison de problèmes de trésorerie ; ● Le taux d'échec le plus élevé se produit dans l'industrie de l'information (63 %). Pour Time for the Planet® , le risque : - est accru du fait que Time for the Planet® lève des fonds au fur et à mesure. Aussi, contrairement à un fonds classique, nous ne connaissons pas la taille finale de Time for the Planet® à 10 ans, et donc le pourcentage que chaque investissement consenti représentera in fine. Nous n’avons pas d’autre choix que de procéder ainsi, car il est difficile de lever des fonds pendant des années sans démontrer la capacité du modèle à réussir dans la vraie vie. - mais est compensé par le fait que les licences libres rendent l’accès au marché plus sécurisé, permettant que l’industrialisation n’ait pas nécessairement besoin d’être portée directement par notre participation. - et l’échec moins problématique dans le sens où l’innovation pourra poursuivre sa route même en cas d’échec de l’entreprise. Lors de la première phase d'investissement, le montant par innovation est compris entre 300 000 € et 3 000 000 € et permet de fixer le maximum de financement possible pour arriver jusqu’au Product-Market Fit. Définition : Product-Market Fit De façon globale, c’est un produit qui correspond à un marché. Plus précisément : ce produit, lorsqu’il rencontre son marché, « se convertit par lui-même ». Formulé autrement, c’est un produit qui répond si bien à son marché qu’il n’a pas besoin de déployer des trésors de communication pour convaincre les acheteurs potentiels, qui comprennent immédiatement son fonctionnement ainsi que son utilité. L’idée du Product-Market Fit, c’est donc de toucher un maximum de personnes pour convertir à grande échelle, sans avoir besoin de convaincre chaque client un par un. Une fois le Product-Market Fit atteint, nous évaluons l’opportunité de réaliser une deuxième provision allant de un à cinq millions d’euros, pour financer la suite du développement de l’entreprise. À chaque itération, l'objectif est d'anticiper les besoins de l'entreprise dans le temps sans dépenser l'entièreté de la provision. Néanmoins, dans la plupart des cas, nous Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 35
  36. 36. chercherons plutôt un co-investissement avec des actionnaires de Time for the Planet® ou des investisseurs extérieurs, les fonds de Time étant essentiellement consacrés à la réalisation des tours d’amorçage. Le montant des seuils indiqués ci-dessus varie en fonction des périodes et des montants levés par Time for the Planet® . Time for the Planet® ne réinvestit que si des raisons précises le justifient. L’investissement se fait à la demande du CEO ou d’un membre du comité de pilotage opérationnel (board). Il doit recevoir : ➔ l'assentiment du comité exécutif de l’entreprise elle-même ; ➔ un avis favorable du Conseil de surveillance de Time for the Planet® pour valider l’enveloppe ; ➔ un avis favorable des actionnaires de Time for the Planet® en Assemblée générale (AG) pour débloquer les fonds. Dans le cas où un financement additionnel est nécessaire et que l’enveloppe allouée par Time for the Planet® est épuisée, l’entreprise doit solliciter une nouvelle provision validée par le Conseil de surveillance et les actionnaires de Time for the Planet. Elle peut également rechercher des financements extérieurs. La maîtrise de l’entreprise par Time for the Planet® est sécurisée par les actions spécifiques détenues (golden shares) qui permettent de préserver des éléments clés, comme l’open source, lors d’investissements conjoints. Investissements conjoints Time for the Planet® est ouverte à l’investissement conjoint dans ses filiales à partir de la « série A ». Les investisseurs extérieurs peuvent investir sous toutes formes, toujours sous la condition que cela n’aboutisse pas à une perte de contrôle de Time for the Planet® sur sa filiale : ➔ achat de parts dans le capital variable ; ➔ augmentation de capital (en cas de dépassement du montant maximal de capital variable) ; ➔ obligations convertibles ; ➔ prêts (notamment bancaires). 9e étape : schémas de sortie Lorsque l’entreprise atteint le seuil de rentabilité et que la diffusion open source de son innovation est assurée, la question de la sortie commence à se poser. Time for the Planet® peut soit rester dans l’entreprise comme actionnaire à long terme, soit vendre une partie de Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 36
  37. 37. ses actions à l’entreprise elle-même sous la forme d’une diminution de capital, soit vendre ses parts à une entreprise tierce. Il est important de noter qu’une fois que l’entreprise a mis en place avec succès le modèle économique basé sur les licences libres, il ne lui est plus possible de changer ce modèle. . a. Cas 1 : Time for the Planet® demeure au capital Le schéma privilégié est celui d’une conservation des actions sur le long terme. Cela nous permet en effet de maximiser les Dividendes Climat retirés, de façon plus simple que dans un schéma de sortie. Dans ce cas, nous proposerons un schéma de sortie aux autres investisseurs, voire aux fondateurs et CEO si leur souhait est de sortir. Il peut s’agir : - de rachat de leurs actions par la société elle-même (LBO), avec un concours bancaire ; - de rachat de leurs actions par Time for the Planet® (nécessite d’avoir levé beaucoup de fonds sur la structure Time for the Planet® ) ; - de rachat de leurs actions par des actionnaires Time for the Planet® membres du Core Partner program (actionnaires majeurs ayant investi plus d’un certain montant, qui dépend des années d’investissement et de la taille des acteurs). La décision se fera au cas par cas en fonction des situations. b. Cas b : Time for the Planet® sort La sortie de Time for the Planet® peut se faire sans encombre à partir du moment où le modèle économique en licence libre a été pleinement déployé. En pratique, nous évaluerons au cas par cas les bénéfices d’une sortie : - bénéfice financier pour pouvoir réinvestir dans de nouvelles entreprises ; - bénéfices en Dividendes Climat : conserver des actions au sein de la participation sera important pour pouvoir continuer à distribuer des Dividendes Climat. Des accords devront être prévus dès les pactes d’actionnaires initiaux pour que Time for the Planet® puisse bénéficier d’une exclusivité ou d’une prévalence sur les Dividendes Climat et ce, bien que les parts détenues soient fortement minoritaires. Au moment de la sortie, nous négocierons un octroi de Dividendes Climat futur, afin de rentabiliser notre investissement initial (exactement comme on négocie un montant de rachat important, lié aux bénéfices futurs de l’entreprise). Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 37
  38. 38. VI. Structuration juridique et gouvernance 6.1. Dénomination sociale et marques Notre dénomination sociale est : TFTP. La dénomination sociale est le nom de la société. La société TFTP exploite la marque Time for the Planet® en France et à l’étranger. 6.2. Une société à mission : l’une des premières de France Time for the Planet® est par essence une « société à mission » telle que définie par la loi PACTE dont le décret est paru le 2 janvier 2020. Une société à mission est une société qui, statutairement, se fixe des objectifs sociaux ou environnementaux dans le cadre de son activité. Elle a l’obligation de mettre en place deux organes de contrôle, interne et externe, pour suivre l'exécution de la mission qu’elle s’est fixée. Cela fait de Time for the Planet® l’une des premières sociétés à mission de France. 6.3. Notre forme juridique initiale : société par actions simplifiée En 2019, Time for the Planet® a été créée sous la forme d’une SAS (société par actions simplifiée). Suite à la validation du concept de Time for the Planet® fin 2019 et à l’engouement suscité, nous avons été rapidement contraints par la réglementation d’effectuer une transformation. En effet, le nombre d’actionnaires en SAS est limité à 150. Nous avons donc opéré un changement de forme juridique en mars 2020 pour devenir une société en commandite par actions (SCA). 6.4. Notre forme juridique actuelle : société en commandite par actions La société en commandite par actions (SCA) est une société commerciale dans laquelle les associés de la société sont divisés en deux groupes : les associés commandités et les associés commanditaires. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 38
  39. 39. 6.4.1. Les associés commandités Ils sont indéfiniment et solidairement responsables des dettes de la société et leurs titres ne sont pas librement cessibles. Ils ont les pleins pouvoirs pour nommer le gérant et s’immiscer dans la vie de la société. Dans notre cas, la SCA TFTP (Time for the Planet) n’a qu’un seul et unique commandité en la personne morale suivante : la SAS Act for the Planet. Cette dernière était initialement détenue intégralement et exclusivement par les six gérants fondateurs initiaux : Nicolas Sabatier, Mehdi Coly, Laurent Morel, Coline Debayle, Arthur Auboeuf et Denis Galha Garcia. Depuis le 13 novembre 2020, Act for the Planet est également détenue pour partie par TFTP afin d’apporter un droit de regard et de décision aux actionnaires de TFTP, notamment concernant les modifications statutaires. Depuis le 19 mai 2022, il n’y a plus que 3 actionnaires au sein d’Act for the Planet : Nicolas Sabatier, Mehdi Coly et la société TFTP, les autres gérants initiaux étant sortis de Act for the Planet suite à leur démission de la gérance de TFTP pour devenir directeurs généraux salariés de TFTP. Explication sur les démissions de la gérance de fondateurs de TFTP intervenue en mai 2022 La raison est liée au développement international et à la volonté de maintenir une direction horizontalisée de TFTP. La stratégie de développement international de Time for the Planet® est basée sur le fait de trouver dans chaque pays cible des entrepreneurs capables de devenir co-dirigeants de Time for the Planet, au même niveau que les dirigeants français initiaux. Plutôt que de les cantonner au développement de leur pays, ils sont donc amenés à diriger Time à l’échelon "international". Cela impliquait potentiellement 10 - 30 gérants dans les années suivantes. Au vu du pouvoir important dévolu aux gérants dans une SCA, cette hypothèse présentait des risques. Il a donc été décidé en concertation avec le Conseil de surveillance de limiter à 2 le nombre de gérants, et de mettre en place une direction collégiale menée par les “Managing Directors” (= directeurs généraux). Arthur Auboeuf, Laurent Morel et Denis Galha Garcia ont donc démissionné de leur rôle de gérant de TFTP et en conséquence sont également sortis d’Act for the Planet car seul des gérants de TFTP peuvent être actionnaire d’Act for the Planet (à l’exception de TFTP). Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 39
  40. 40. La modification des statuts de la SCA TFTP exige, sauf indication contraire, l’accord des associés commandités et donc d’Act for the Planet. 6.4.2. Les actionnaires commanditaires Ils possèdent le même statut que des actionnaires dans une société anonyme (SA). Les commanditaires sont les personnes qui détiennent des actions de Time for the Planet® ; ils sont plus communément appelés actionnaires. Ils ont le droit de se présenter afin de devenir membres du Conseil de surveillance. Le Conseil de surveillance est élu par les commanditaires sur la base de la double majorité une action = une voix et un actionnaire = une voix. 6.4.3. La gérance La SCA peut être gérée par un·e ou plusieurs gérants. La, le ou les gérants sont désigné·es par l’associé commandité unique de Time for the Planet, à savoir Act for the Planet. Une modification statutaire est prévue afin d’avoir également l’accord du Conseil de surveillance de Time for the Planet® pour ce faire. Les gérants actuels de la SCA Time for the Planet® sont au nombre de deux : Mehdi Coly et Nicolas Sabatier. La rémunération d’un·e gérant·e en tant que personne physique s'entend comme une rémunération fixe additionnée de la part variable. Elle est limitée statutairement à quatre SMIC par gérant·e. Cette limitation à 4 SMIC s’applique également à tous les “Managing Directors” de Time for the Planet. Ce plafond de quatre SMIC par personne physique est également intégré dans le cas où le ou la gérante est une personne morale, car les frais de gestion (ou management fees) liés à la rémunération par la personne morale du, de la ou des dirigeants entrent dans ce critère. 6.4.4. Le Conseil de surveillance Le Conseil de surveillance (CS) est composé de 3 membres au minimum et 12 membres au maximum. Les membres du CS sont obligatoirement des commanditaires. Il peut s’agir de personnes physiques ou morales. Un·e associé·e commandité·e ne peut pas être membre du Conseil de surveillance et ne peut pas non plus participer à la désignation des membres de ce Conseil. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 40
  41. 41. Il peut cependant, comme le ou la gérant·e, assister au Conseil de surveillance. Le Conseil de surveillance assume le contrôle permanent de la gestion de la société (article L226-9 du code du commerce). Le rôle du Conseil de surveillance est de donner un avis sur les propositions d’investissement faites par les gérants. Suite à cet avis, les investissements doivent être votés en AGO par les actionnaires commanditaires. 6 Les décisions au sein du Conseil de surveillance sont prises à la majorité (un membre = une voix). En cas d’égalité, le président a voix prépondérante. 6.4.5. La gouvernance 6 Assemblée générale ordinaire Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 41
  42. 42. 6.4.6. Le capital social et la valorisation Le capital social est divisé en actions de 1 € et est composé uniquement des actions des commanditaires. La valeur des actions est statutairement stable dans le temps et est fixée à 1 € l’action. Le capital de Time for the Planet® a vocation à atteindre un milliard d’euros. Cet objectif sera atteint en effectuant des augmentations de capital successives sans prime d’émission. 6.4.7. L’achat et la vente d’actions A. Achat d’actions L'achat d'actions garantit de plein droit le statut de commanditaire à tout nouvel actionnaire. L'achat d'actions se fait, dans la majorité des cas, par augmentation du capital de la société. Afin de ne pas être dans une logique spéculative, l’ensemble des nouvelles actions est toujours mis en vente au prix de 1 € l’action. Les augmentations de capital sont très régulières, environ une à deux par an, afin d’intégrer les nouveaux actionnaires jusqu’à ce que le capital atteigne un milliard d’euros. Un actionnaire (et, de fait, commanditaire) peut à tout moment vendre ses actions à un tiers et ce, à prix libre. B. Liquidité et sortie 1ère possibilité : L’objectif de Time for the Planet® vis-à-vis de ses actionnaires est de pouvoir effectuer des diminutions de capital à terme. Cette opération a pour but de faciliter la revente d’actions pour les actionnaires souhaitant sortir de Time for the Planet® ; elle ne pourra avoir lieu qu’après 10 ans d’existence au minimum (horizon 2031). Le prix de rachat proposé par Time for the Planet® sera au prix initial de 1 € l’action. 2ème possibilité : marché secondaire Les actions Time for the Planet® sont cessibles librement à tout moment. Certains acteurs importants de l’économie mondiale pourront avoir un intérêt important à acheter des actions anciennes de Time for the Planet. En effet, le retour en Dividendes Climat permet aux entreprises, banques et fonds d’investissement de démontrer leur contribution à la neutralité carbone mondiale. Une entreprise ou un fonds d’investissement qui aurait la volonté de récupérer des Dividendes Climat importants dès l’année Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 42
  43. 43. d’acquisition des actions pourrait souhaiter acheter des actions anciennes de Time for the Planet. 6.5. Offre au public de titres financiers / AMF Suite à un changement de réglementation depuis le 21 juillet 2018, ne constitue pas une Offre au public de titres financiers (ou OPTF) l’offre dont le montant total est inférieur à 8 000 000 € calculé sur une période de 12 mois. Time for the Planet® propose ainsi actuellement l’acquisition de ses titres jusqu’à 8 000 000 € sur 12 mois sans agrément de l’AMF. L’offre ne donne pas lieu à un prospectus soumis au visa de l’AMF. Toutefois nous établissons un document d’information synthétique (DIS), document obligatoire devant être publié et transmis à toute personne intéressée par l’offre et déposé auprès de l’AMF préalablement à la réalisation de l’offre. En mai 2020, nous avons lancé notre première offre en rédigeant et déposant un DIS auprès de l’AMF. Début 2022 nous avons échangé avec l’AMF, puis déposé un prospectus afin d’obtenir d’ici fin 2022 un visa de leur part afin de déplafonner la limite des 8 M€ de levée sur 12 mois glissants. 6.6. Investissements Les investissements sont décidés en Assemblée générale sur proposition de la gérance. Pour permettre aux actionnaires de se prononcer, la gérance prépare une note d’investissement dans laquelle sont décrites les principales raisons pour lesquelles l’innovation entre dans le périmètre d’investissement de Time for the Planet. Le Conseil de surveillance, qui doit avoir été consulté au moins trois semaines avant l’Assemblée générale, produit également une note, pour éclairer le choix des actionnaires. Le montant de l’investissement proposé par la gérance peut aller jusqu’à 10 millions d’euros. En général, un montant supérieur au premier investissement réellement décidé par la gérance sera demandé aux actionnaires afin de disposer de la souplesse d’investir successivement plusieurs sommes sans avoir à repasser en Assemblée générale à chaque fois. 6.7. La demande de réinvestissement Une fois que Time for the Planet® a validé un investissement d’un montant donné, des investissements supplémentaires sont possibles. Ils doivent toutefois respecter une certaine forme. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 43
  44. 44. A. La demande La demande est effectuée par le CEO de la l’entreprise concernée ou par un membre du board. La saisine doit contenir un résumé de la demande, indiquant : ➔ la raison de l’investissement demandé ; ➔ le montant de cet investissement et la justification de ce montant ; ➔ les alternatives à un financement supplémentaire ayant été étudiées ; ➔ le prévisionnel financier intégrant le montant sollicité. Time for the Planet® se donne six mois pour fournir une réponse à une demande reçue de la part de l’une de ses participations. En amont, Time for the Planet® se doit de vérifier, via le Conseil de surveillance notamment, que : ➔ l’entreprise n'a aucun problème de trésorerie immédiat (à deux mois) ; ➔ la demande de financement est correctement argumentée (le montant et la justification sont bien indiqués) ; ➔ toutes les alternatives au financement supplémentaire ont bien été explorées. Le Conseil de surveillance peut demander des précisions et compléter de lui-même la saisine sur la base des entretiens réalisés avec les personnes compétentes au sein de l’entreprise. Il rédige une note et donne un avis à l’attention des actionnaires, afin de prendre également en compte les aspects humains dans la décision. B. La réponse Les actionnaires en Assemblée générale doivent ensuite valider la demande, comme pour le premier investissement, sauf si le montant total n’excède pas le montant initialement validé en Assemblée générale. C. Décision pouvant aboutir à un arrêt de l’activité Time for the Planet® ne finance pas à fonds perdu une entreprise qui n’avance pas et qui ne donne pas de gages de progrès. Les actionnaires ainsi que le Conseil de surveillance ont donc toute latitude pour émettre un avis ou vote négatif sur le financement d’une entreprise arrivant à court de trésorerie, si celle-ci n’a pas pu démontrer, au regard du temps qui lui a été imparti, une réelle capacité d’accès au marché et d’augmentation de son chiffre d’affaires et/ou de sa rentabilité. 6.8. Entreprises en difficulté et cessation d’activité Une partie du travail de Time for the Planet® consiste à assurer la fermeture la plus douce et respectueuse possible des entreprises qui seraient en situation d’échec. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 44
  45. 45. Time for the Planet® assiste l’entreprise en difficulté, en travaillant sur des plans de licenciements économiques, des phases de conciliation avec les créanciers, un passage en procédure de sauvegarde ou un redressement judiciaire. L’assistance de Time for the Planet® est alors à la fois juridique et psychologique pour les équipes dirigeantes et les salarié·es. La conservation du patrimoine intellectuel de l‘entreprise est au cœur des enjeux de Time for the Planet® concernant les éventuelles entreprises en difficulté. Une attention particulière est portée sur la vérification que le patrimoine de l’entreprise soit bien devenu open source avant liquidation. VII. La charte 7.1. Notre constat : l’urgence absolue de la crise environnementale Nous considérons que l’humanité est dans une situation d’urgence vitale absolue. La dégradation accélérée des écosystèmes d’espèces animales et végétales, accompagnée d’un dérèglement climatique causé par l’activité humaine, fait courir un risque majeur d’extinction de la vie sur Terre. Les scientifiques nous alertent depuis 50 ans sur ce sujet. Il est désormais absolument nécessaire d’agir. 7.2. La puissance de l’entrepreneuriat Nous voulons ajouter les forces de l'entrepreneuriat pour agir aux côtés de celles et ceux qui s’engagent activement en tant que citoyen·nes, associations ou personnalités politiques. L'entrepreneuriat désigne une capacité de mise en action. Son aptitude à déployer rapidement des solutions, son indépendance politique et financière et sa culture de l’invention sont des outils devant résolument être utilisés pour la sauvegarde de la planète. 7.3. La non-lucrativité Nous nous engageons sans réserve à consacrer tous les moyens humains et financiers dont nous disposons à la résolution de cette crise écologique. Time for the Planet® et l’ensemble de ses associé·es renoncent à partager d’éventuels profits générés (cf. les statuts de la société TFTP). L’intégralité de ceux-ci est consacrée à l’amélioration, à l'accessibilité et au développement des solutions. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 45
  46. 46. 7.4. La création et le financement d’entreprises ambitieuses Nous définissons notre rôle de la façon suivante : ➔ déceler des innovations pouvant contribuer à résoudre une problématique environnementale (ingénierie scientifique) ; ➔ constituer des équipes et les former à la mise en œuvre et au développement de ces innovations (ingénierie humaine) ; ➔ rassembler des fonds pour financer la création d’entreprises et la recherche (ingénierie financière). 7.5. L’open source Nous nous devons de partager nos recherches, connaissances et expertises. Pour augmenter les chances de développement d’une solution technique, nous utilisons le principe du partage de ces solutions selon les règles de l’open source. N’importe qui dans le monde pourra avoir accès gratuitement à ces solutions et les utiliser. 7.6. L’intelligence collective Nous croyons à l’utilité de chacun·e dans cette mission et entendons utiliser l’intelligence collective comme outil indispensable à son accomplissement. Notre action est démultipliée par le fait d’appeler chacun·e à nous aider. Cela peut se concrétiser par des propositions d'inventions ou d'innovations, par le partage de compétences et d'expertise dans un domaine, ou encore par la mise à disposition de moyens matériels et financiers. 7.7. La bienveillance Notre façon d’impulser l’énergie : franchise, humour et bienveillance. Nous voulons être entourés de personnes optimistes, travailleuses, persévérantes et tournées vers le bien commun. Pour cela, nous défendons une culture basée sur la confiance, la franchise et la dédramatisation des situations. L’humour est une composante importante de notre quotidien. Nous sommes extrêmement francs envers nous-mêmes et envers les personnes extérieures qui nous demandent conseil. Enfin, la bienveillance est le pilier de notre entreprise. Elle consiste à accorder notre confiance à tout le monde par principe, et à la retirer uniquement si des faits objectifs nous y forcent. Nous n’interprétons jamais les paroles des un·es et des autres. Nous partons du principe qu’elles ne sous-entendent rien et que seul ce qui est dit objectivement doit être pris en compte. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 46
  47. 47. 7.8. La transparence Nous revendiquons la transparence dans le monde des entreprises. De par nos engagements, nous nous considérons comme redevables auprès de toutes et tous. Les salaires et comptes de Time for the Planet® sont libres d’accès. De plus, chacun·e peut devenir associé·e pour 1 € et participer au vote selon le principe «une personne, une voix». 7.9. L’éthique Nous agissons en cohérence avec le monde plus juste auquel nous croyons. Dans chacune de nos actions, nous entendons veiller activement à l’égalité femmes-hommes, à la non-discrimination, à l’impact de nos activités sur l’environnement, à la lutte contre toutes les formes de harcèlement et contre toutes les formes de traite des êtres humains. VIII. L’équipe 8.1. L’équipe actuelle - les Managing Directors Mehdi Coly Managing Director En charge de l’Exécution Imaginatif et pragmatique, spécialiste du « 0 à 1 », il démarre la plupart des projets Time for the Planet® et les structure avant de passer la main sur la gestion quotidienne : Dividendes Climat, politique d’investissement, Plateforme web join-time.com, plateforme d’évaluation des innovations, rédaction des dossiers (investissement, scientifique, financier…), plateforme de levée de fonds, thématiques de saisonnalités, émissions/évènements : il intervient dans tous les compartiments de Time for the Planet Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 47
  48. 48. Son obsession est d’agir avec rapidité pour obtenir des résultats en utilisant le moins de ressources possibles. Formation : Master droit des entreprises/droit international. Fondateur et cofondateur de 5 entreprises : 2008. Vitacolo : organisme de séjours pour enfants. Emploie 220 CDD/an. Social business qui organise plus de 2 000 semaines de vacances chaque année et finance le départ de 70 enfants en situation de handicap ou défavorisés. 2012. Linkeyword : agence web revendue en 2015 2015. Optimiz.me et sa filiale américaine Mazen : start-up à l’origine d’un logiciel de référencement sur Google. Lève 2 millions d’euros en 2016. Finalement reprise à la barre du tribunal en 2019 par l’entreprise historique du SEO , le 7 groupe 1ère Position. 2016. Wuha : start-up développant une technologie de recherche en langage naturel dans les applications web. Client principal : Dalloz 2017. MONCDI : cofondation de la branche digitale (responsable de l’acquisition en ligne et de l’automatisation des processus). 30 millions d’euros de contrats récurrents générés en neuf mois. 400 salarié·es. 2017. Automate.me : systèmes d’automatisations de processus avec zéro ligne de code. Trois salarié·es. Enseignant vacataire en entrepreneuriat, growth hacking et stratégies d’investissement : La Sorbonne, EM Lyon, Université Lyon 3. Son Rôle : : chargé de l’exécution, il transforme la vision de Time for the Planet® en action, et initie la plupart des projets nouveaux. Au quotidien, ses principales missions ➔ participer à l’effort de levée de fonds avec l’équipe “grands investisseurs” ; ➔ mener l’étape 3 du cycle d’investissement (tests marché/évaluation économique) et participer à la phase 2 avec le Comité scientifique ; ➔ participer aux travaux juridiques ; ➔ participer aux négociations des pactes d’actionnaires dans les participations et filiales ; 7 Search Engine Optimization - terme anglais pour « référencement naturel » - peut être défini comme l'art de positionner un site, une page web ou une application dans les premiers résultats naturels des moteurs de recherche Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 48
  49. 49. ➔ recruter les CEO des participations et filiales ; ➔ accompagner les équipes cofondatrices des entreprises sur le plan commercial et managérial ; ➔ participer et mener certains projets web : automatisation, conception des plateformes (évaluation, dividendes climat, levée de fonds, bases de données) ; ➔ concevoir et suivre l’évolution du Dividende Climat. Ses principales qualités : influence, conviction, imagination, rapidité, agilité, apprentissage rapide. Ses savoir-faire : ➔ la création d’entreprises ; ➔ les levées de fonds (stratégie, documentation, relations aux investisseurs) ; ➔ le numérique (référencement sur Google, automatisations, growth hacking, recrutement et management d’ingénieur·es informatiques). Laurent Morel Managing Director En charge du secteur Juridique, administratif et financier Laurent Morel est un pragmatique, fondu de tableurs et de respect des processus. Il est capable de jongler avec tous les sujets techniques. Très attentif aux détails, aucune faille organisationnelle ne lui échappe. Pour autant, il est également ouvert à la création et l’innovation juridique et financière. Il pousse les avocats dans leurs retranchements pour qu’ils trouvent les solutions les plus adaptées, quitte à sortir du cadre habituel. Last but not least, le slogan “pisser sous la douche ne suffira pas”, c’est lui ! Formation : Master de l’Ecole de Commerce et Management de Kedge (Bordeaux). Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 49
  50. 50. Cofondateur et associé-dirigeant de 5 entreprises : 2013-2018. Image Audit : réseau d’expertise comptable à forte croissance spécialisé dans la création d’entreprises et tourné vers l’utilisation et le développement d’outils numériques. Plus de 400 salarié·es. 2016. Everest : studio de production et postproduction audiovisuelle basé à Paris et Shanghai. 2016. L'Aténium : bar à thème fonctionnant sur les principes de l’entreprise libérée. 2019. Eurêka : cabinet de géomètre nouvelle génération. 2020. 4 Chemins : société de coaching et formation. Son Rôle : : veiller au bon fonctionnement quotidien de toutes les composantes de Time for the Planet. Il se charge de : ➔ gérer le quotidien de Time for the Planet® pour s’assurer que pour chaque projet lancé, l’équipe fonctionne correctement, utilise les ressources à bon escient et avance suffisamment rapidement ; ➔ du bon fonctionnement système de levée de fonds, l’ensemble des plateformes (join-time, espace galaxie, applications…) ; ➔ gérer les bases de données actionnaire ; ➔ suivre au jour le jour l'avancement des entreprises créées sur les plans organisationnel, juridique, financier et structurel ; ➔ mener le closing des investissements financiers dans les participations après avoir reçu les accords oraux des investisseurs ; ➔ monter les dossiers avec les institutionnels ; ➔ gérer les sujets de régulations (autorités des marchés financiers) ; ➔ gérer l’ensemble du secteur administratif et financier (dont les augmentations de capital régulières de TFTP). Ses principales qualités : organisation, rigeur, fiabilité, intelligence humaine, optimisme. Ses savoir-faire : ➔ la création d’entreprises, notamment sur la partie juridique et financière ; ➔ l’automatisation nocode, les bases de données ; ➔ la structuration de sociétés / la création de processus ; ➔ la gestion d’équipe ; ➔ le développement commercial. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 50
  51. 51. Nicolas Sabatier Managing Director En charge de l’image de Time for the Planet® Centré sur les valeurs profondes de Time for the Planet, Nicolas Sabatier construit et sculpte l’image de marque de Time for the Planet. Par ses écrits, sa présence auprès des associé·es et des managing directors, sa relecture tatillonne de tous les supports de communication (dossiers, sites internet, vidéos, pitchs deck, conférences, etc.) et ses prises de position vis-à-vis des associé·es, salarié·es et bénévoles, il est l’initiateur et le gardien de la culture de l’entreprise. Formation : Master Management et Administration des Entreprises (IAE Lyon III) et Master Droit International (Université Lyon III). Fondateur et cofondateur de trois entreprises : 2008. Vitacolo : organisme de séjours pour enfants. Emploie 220 CDD/an. Social business qui organise plus de 2 000 semaines de vacances chaque année et finance le départ de 70 enfants en situation de handicap ou défavorisés. 2016. L'Aténium : bar à thème fonctionnant sur les principes de l’entreprise libérée. 2019. Houblon du Moulin : production, transformation et vente directe de houblon en agriculture biologique. Son Rôle : définir la stratégie et la culture de l’entreprise Time for the Planet® et la diffuser au sein des entreprises créées. Il se charge de : ➔ définir la stratégie, en concertation avec l’équipe permanente ; ➔ la communauté (Galaxie de l’Action) ; ➔ la communication interne ; ➔ la communication externe, partagé avec Arthur ; ➔ l’amélioration continue de tous les supports de communication ; ➔ la sauvegarde des valeurs de Time for the Planet® ; ➔ piloter les évènements en présentiel. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 51
  52. 52. Ses principales qualités : valeurs, intelligence humaine, vision, pédagogie. Ses savoir-faire : ➔ management d’équipe ; ➔ organisation humaine et logistique ; ➔ stratégie. Claire Dognin Managing Director En charge des grands investisseurs Exploitant 20 années d’expertise en levée de fonds philanthropiques, Claire maîtrise tous les ressorts de l’investissement dirigé vers l’impact. Figure de réassurance, elle étend et anime le réseau des grands investisseurs. Avec patience, finesse et discrétion, elle utilise sa maîtrise des codes des milieux de l’investissement, des grandes entreprises et des grandes fortunes, pour faire connaître Time for the Planet® en dehors des médias mainstream, en ciblant les personnes les plus engagées et avant-gardistes sur le terrain du climat. Formation : Master en histoire, critique et conservation de l’art et Spécialisation en management des organisations à but non lucratif Parcours : 2008-2010 : Consultante en stratégie de fundraising 2010-2013 : Responsable Philanthropie et collecte internationale 2014-2017 : Postes de développement dans des organisations philanthropiques au Maroc 2018-2021 : Directrice générale adjointe de Philanthrôpia (organisation spécialisée dans le conseil sur la mise en œuvre de campagnes de financement) Son Rôle : Définir la stratégie de levée de fonds et l’exécuter Elle se charge de : ➔ définir les cibles prioritaires de la levée de fonds grands investisseurs ; Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 52
  53. 53. ➔ organiser le réseau d’investisseurs ; ➔ l’organisation des événements dédiés grands investisseurs ; ➔ le comité d’accélération (investisseurs “core partners”) ; ➔ la documentation dédiée aux entreprises et investisseurs majeurs. Ses principales qualités : Compréhension des personnes et de leurs besoins/envies, anticipation, optimisme, perspicacité, précision. Ses savoir-faire : ➔ conception d’un comité de levée de fonds inspirés de la méthode américaine (Harvard) ; ➔ maîtrise et adaptation aux codes de chaque milieu ; ➔ stratégie. Cécile Duranton Managing Director En charge du développement international Depuis plus de 10 ans, elle parcourt le monde et a vécu dans 7 pays différents, ce qui lui a permis d’accumuler une forte expérience sur les différences culturelles et structurelles qui existent entre pays. Elle utilise ces compétences pour aller dans un pays, trouver des co-fondateurs locaux (de la nationalité du pays) et les former et accompagner à ce qu'est Time for the Planet® . Puis ensuite, elle part dans un nouveau pays, et recommence. Ça tombe bien, elle a fait ça pendant (presque) toute sa vie professionnelle. Formation : Double diplôme d’ingénieur agronome (France-Brésil) Parcours : 2013-2016. Recherche appliquée en agronomie et nutrition animale dans différents pays (Vietnam, Brésil, Nouvelle-Zélande) 2017-2020. Business developper en Asie (Taiwan, Philippines, Inde, Sri Lanka, Thaïlande, Birmanie …). Ouverture de marché, création, développement, entretien et gestions des réseaux de partenaires. Dossier d'investissement de Time for the Planet ® - page 53

×